Vous êtes sur la page 1sur 3

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche Scientifique

Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou


Faculté des Sciences Economiques, Commerciales et des Sciences de Gestion
Département Sciences Financières et Comptabilité

Module : Opération financière et bancaire

Travail à remettre :
Dissertation sur l’évolution du système monétaire international depuis l’étalon or.

Réalisé par :
 MEGHERBI Ania
Le système monétaire international ou SMI est un ensemble de règles, de principes, de
mécanismes et d’institutions qui vise à contrôler les échanges entre les pays.
Ce système permet d’échanger des biens, des services ou des devises entre des agents
économiques variés.
Mais comment a-t-il évolué depuis le temps de l’étalon d’or jusqu’à de nos jours ?
Tout d’abord, l’étalon or est un système monétaire qui a vu le jour en 1870 en
Allemagne, puis s’est propagé dans le monde industriel. C’est un SMI qui part du principe
que tout Etat doit garantir sa monnaie en or. Pour garantir cette convertibilité, la quantité de
monnaie émise par la banque centrale est strictement limitée par ses réserves d’or et les
règlements entre pays sont effectués en or. Comme chaque monnaie nationale est fixée en
poids d’or, le taux de change entre deux monnaies est fixe, et égal au rapport entre les poids
d’or respectifs. Le défaut majeur de ce système monétaire est que tous les pays ne disposent
pas d’autant de quantité d’or ou encore de mine d’or.
Au début du XXe siècle et avant la première guerre mondiale, l’Angleterre dispose de
l’empire colonial le plus puissant, ainsi la livre sterling devient une monnaie internationale
à côté de l’or. De plus, la banque centrale la plus vieille après celle de Suède, fut créer en
Angleterre, de ce fait les marchands eurent confiance en son ancienneté et également en la
convertibilité de sa monnaie.
Lors de la première guerre mondiale, le système de l’étalon or est rompu car les pays créent
de plus en plus de monnaie pour financer les armements, la nourriture etc, ce qui engendre
l’inflation, qui est incompatible avec la parité fixe. Ainsi, la convertibilité de la monnaie en
or fut suspendue.
Après la première guerre mondiale, le rétablissement de l’étalon or ne fut plus possible car
l’augmentation des prix des biens a fait que le volume d’or disponible ne suffise plus. Suite à
ça, en 1933 l’Angleterre abandonne la parité or et se retrouve à ne plus pouvoir fournir la clé
de voûte du système monétaire international, même si elle continue de jouer un certain rôle.
A ce moment-là, les Etats-Unis prennent de plus en plus de place dans les échanges
internationaux et le dollar américain prend son essor comme monnaie internationale.
Après la deuxième guerre mondiale, le monde désire sortir de cette période d’attrition du
commerce mondial, et le point de départ d’après-guerre fut la création d’un nouveau SMI qui
n’est d’autre que les accords de Bretton Woods en 1944.
Ces derniers, fixe les ingrédients du nouveau système après-guerre comme tel :
 Un système hiérarchisé de l’étalon dollars-or, c.-à-d. que l’or est encore une monnaie
internationale mais qui circule entre les banques centrales seulement et que le dollar
américain constitue la monnaie étalon au niveau mondial.

 Le fonds monétaire international dans son rôle qui consiste à surveiller les balances de
paiements entre les pays.

 La fixité des taux de change avec possibilité de fluctuer de 2% (entre plancher min et
plafond max)
Vers la fin des années 50, reconnu comme un expert international, Robert Triffin se montre
critique à l'égard des accords de Bretton Woods, et met en évidence ce qui est appelé
actuellement le dilemme de Triffin, dans lequel il démontre qu'une monnaie nationale ne
peut servir durablement de monnaie internationale. Il explique que si le dollar doit rester
convertible en or, alors sa création doit être limitée par le stock d’or détenu par la banque
centrale. Cependant, le dollar doit permettre de régler les échanges internationaux donc il doit
être abondant, mais il ne peut pas être à la fois limité et abondant ceci est contradictoire.
Suite à ça, les années 60 marquent la fin du système de Bretton Woods, du fait d’une mise en
doute de la domination américaine. En 1971 le système de Bretton Woods, est complètement
abandonné ce qui marque également la fin de la parité or dollars fixe. Parmi de nombreuses
raisons, le déficit de la balance des paiements américaine à cause de l’excès de dollar est en
tête de liste. La crise du système pousse l’ex président des USA Richard Nixon a déclaré en
1973 la séparation entre l’or et le dollar (l’inconvertibilité du dollar en or).
Confrontés à cette situation, les pays européens vivent plusieurs années de chaos monétaire,
caractérisées par la création de l’éphémère serpent monétaire en 1972, qui vise à limiter les
fluctuations de taux de change entre les pays membres de la communauté économique
européenne. Après l'échec du Serpent monétaire européen, les responsables européens
cherchent une nouvelle approche pour assurer la stabilité de leurs monnaies.
Au même moment, les accords de Bretton Woods furent remplacés, en janvier 1976, par les
accords de la Jamaïque. Ainsi, un autre SMI rentre en jeu, il est semblable au précédent mais
présente tout de même des particularités. Ces accords déclarent que chaque pays dispose du
droit d’adopter un système de change fixe (ou de rattachement) ou d’un système de change
flottant, c’est-à-dire que le prix relatif entre les monnaies change selon l’offre et la
demande. De plus, l’or n’est plus un étalon monétaire, il est remplacé par les DTS (droit
de tirage spéciaux). Le dollar quant-à-lui constitue toujours une monnaie de référence
internationale. Il joue un rôle majeur dans le système monétaire international actuel.
Les crises monétaires à répétition depuis l'instauration des changes flottants (en 74, 80, 92, 98,
2000) et surtout la crise qui a secoué le monde depuis 2008 remettent à l'ordre du jour la
création d'un système monétaire international plus stable et plus régulé.

Vous aimerez peut-être aussi