Vous êtes sur la page 1sur 20

Bibm@th.

net
Rechercher sur le site...

Bibm@th

Rechercher sur le site...

Accueil Lycée Supérieur Bibliothèques Références Thèmes Forum


Bibliothèque d'exercicesBibliothèque de problèmesAutomatismes

Accueil

Lycée
Collège
Seconde

Supérieur
Math Sup
Math Spé
Capes
Agreg interne
BTS

Bibliothèques
Bibliothèque d'exercices
Bibliothèque de problèmes
Automatismes

Références
Dictionnaire
Biographie de mathématiciens
Formulaire
Lexique français/anglais

Thèmes
Cryptographie et codes secrets
Jeux et énigmes
Carrés magiques
Mathématiques au quotidien
Dossiers

Forum
Ressources mathématiques > Base de données d'exercices > Exercices de dénombrement - probabilités - statistiques >
Accéder à mon compte > Accéder à ma feuille d'exercices >

Exercices corrigés - Probabilités conditionnelles et indépendance


Indépendance
Exercice 1 - Indépendance et contexte [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]
Enoncé

1. Une urne contient 12 boules numérotées de 1 à 12. On en tire une hasard, et on considère les événements

A = "tirage d'un nombre pair'',

B = "tirage d'un multiple de 3''.

Les événements A et B sont-ils indépendants?


2. Reprendre la question avec une urne contenant 13 boules.

Indication
Corrigé

1. On a :

A = {2, 4, 6, 8, 10, 12}

B = {3, 6, 9, 12}

A ∩ B = {6, 12}.

On a donc P (A) ,
= 1/2 P (B) = 1/3 et P (A ∩ B) = 1/6 = P (A)P (B). Les événements A et B sont indépendants.
2. Les événements A, B et A ∩ B s'écrivent encore exactement de la même façon. Mais cette fois, on a : P (A) = 6/13, P (B) = 4/13

et P (A ∩ B) = 2/13 ≠ 24/169. Les événements A et B ne sont pas indépendants. C'est conforme à l'intuition. Il n'y a plus
la même répartition de boules paires et de boules impaires, et dans les multiples de 3 compris entre 1 et 13, la répartition des
nombres pairs et impairs est restée inchangée.

Exercice 2 - Indépendance deux à deux et indépendance mutuelle [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]
Enoncé
Votre voisine a deux enfants dont vous ignorez le sexe. On considère les trois événement suivants :

A ="les deux enfants sont de sexes différents"


B ="l'ainé est une fille"
C ="le cadet est un garçon".

Montrer que A, B et C sont deux à deux indépendants, mais ne sont pas mutuellement indépendants.

Indication
Corrigé

Exercice 3 - Probabilité d'une réunion et indépendance [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]
Enoncé
Soient A , … , A n événements d’un espace probabilisé (Ω, P ). On les suppose mutuellement indépendants et de
1 n

probabilités respectives p = P (A ). Donner une expression simple de P (A ∪ ⋯ ∪ A ) en fonction de p , … , p .


i i 1 n 1 n

Application : on suppose qu'une personne est soumise à n expériences indépendantes les unes des autres et qu'à chaque
expérience, elle ait une probabilité p d'avoir un accident. Quelle est la probabilité qu'elle ait au moins un accident?

Indication
Corrigé

Exercice 4 - Indépendance impossible [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]


Enoncé
On suppose qu'on a un espace probabilisé tel que l'univers Ω est un ensemble fini de cardinal un nombre premier p, et que le
modèle choisi soit celui de l'équiprobabilité. Prouver que deux événements A et B non triviaux (différent de ∅ et Ω) ne peuvent
pas être indépendants.

Indication
Corrigé

Exercice 5 - Circuit électrique [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]


Enoncé
1. Soient A,  B,  C trois événements. Montrer que :

P (A ∪ B ∪ C) = P (A) + P (B) + P (C) − P (A ∩ B) − P (A ∩ C) − P (B ∩ C) + P (A ∩ B ∩ C).

2. On dispose de 3 composants électriques C ,  C et C dont la probabilité de fonctionnement est p , et de fonctionnement


1 2 3 i

totalement indépendant les uns des autres. Donner la probabilité de fonctionnement du circuit
2.1. si les composants sont disposés en série.
2.2. si les composants sont disposés en parallèle.
2.3. si le circuit est mixte : C est disposé en série avec le sous-circuit constitué de C et C en parallèle.
1 2 3

Indication

1. Appliquer trois fois la formule P (F ∪ G) =. . ..


2. On note Fi l'événement : ``le circuit Ci fonctionne''. Il faut calculer pour le premier cas P (F1 ∩ F2 ∩ F3 ) , pour le second P (F1 ∪ F2 ∪ F3 )

, et pour le troisième P (F1 ∩ (F2 ∪ F3 )).

Corrigé

1. On procède en deux temps. D'une part :

P ((A ∪ B) ∪ C) = P (A ∪ B) + P (C) − P ((A ∪ B) ∩ C).

Mais,

P ((A ∪ B) ∩ C) = P ((A ∩ C) ∪ (B ∩ C)) = P (A ∩ C) + P (B ∩ C) − P (A ∩ B ∩ C),

et

P (A ∪ B) = P (A) + P (B) − P (A ∩ B).

On appelle aussi ceci la formule du crible de Poincaré, elle se généralise avec plusieurs événements par récurrence.
2. On note Fi l'événement : ``le composant Ci fonctionne''. Par hypothèse, les événements Fi sont mutuellement
indépendants. Il faut calculer pour le premier cas P (F1 ∩ F2 ∩ F3 ) (le circuit formé par les trois composants disposés en
série fonctionne si et seulement si les trois composants fonctionnent), pour le second P (F1 ∪ F2 ∪ F3 ) (le circuit formé par
les trois composants disposés en parallèle fonctionne si et seulement si un des trois composants fonctionne), et pour le
troisième P (F1 ∩ (F2 ∪ F3 )). On a :
2.1. Par indépendance des événements :

P (F1 ∩ F2 ∩ F3 ) = p1 p2 p3 .

2.2. D'après la formule précédente, et par indépendance des événements :

P (F1 ∪ F2 ∪ F3 ) = p1 + p2 + p3 − p1 p2 − p1 p3 − p2 p3 + p1 p2 p3 .
2.3. L'événement F2 ∪ F3 est indépendant de F1 . On a donc :

P (F1 ∩ (F2 ∪ F3 )) = P (F1 )P (F2 ∪ F3 ) = P (F1 )(P (F2 ) + P (F3 ) − P (F2 ∩ F3 ))

soit

P (F1 ∩ (F2 ∪ F3 )) = p1 (p2 + p3 − p2 p3 ) .

Exercice 6 - [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]


Enoncé
Un livre contient 4 erreurs, numérotées de 1 à 4, et est relu par une suite de relecteurs pour correction. A chaque relecture,
chaque erreur est corrigée avec une probabilité 1/3. Les erreurs sont corrigées de manière indépendante les unes des autres,
et les relectures sont indépendantes les unes des autres.

1. Quelle est la probabilité que l’erreur numéro 1 ne soit pas corrigée à l’issue de la n-ième lecture ?
2. Quelle est la probabilité que le livre soit entièrement corrigé à l’issue de la n-ième lecture ? Combien faut-il de relectures
pour que cette probabilité soit supérieure à 0.9 ?

Indication
Corrigé

1. Notons Ai l'événement "l'erreur numéro 1 n'est pas corrigée par le i-ème relecteur". Alors on a P (Ai ) = 2/3 et les
événements Ai sont indépendants. On s'intéresse à la probabilité de l'événement A1 ∩ ⋯ ∩ An qui vaut donc
n n
2 2
P (A1 ∩ ⋯ ∩ An ) = ∏ = .
n
3 3
i=1

2. Notons Bj l'événement "l'erreur numéro j n'est pas corrigé à l'issue de la n-ième relecture". D'après la question précédente,
4 ¯
¯¯¯
¯¯
on a P (Bj ) n
= 2 /3
n
pour j = 1, … , 4 . Le livre est entièrement corrigé après la n-ième relecture si l'événement ⋂j=1 Bj est
réalisé. Les événements Bj étant indépendants, le livre est entièrement corrigé après n relectures avec une probabilité valant

4 n n 4
2 2
∏ (1 − ) = (1 − ) .
n n
3 3
j=1

Cette probabilité est supérieure à 0, 9 si et seulement si


n 4 n
2 2
1/4
(1 − ) ≥ 0.9 ⟺ ( ) ≤ 1 − (0.9)
n
3 3

1/4
⟺ n ln(2/3) ≤ ln(1 − 0.9 )

1/4
ln(1 − 0.9 )
⟺ n ≥
ln(2/3)

et donc ceci fonctionne dès que n ≥ 10 .

Exercice 7 - Indicatrice d'Euler [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]


Enoncé
Soit n > 1 un entier fixé. On choisit de manière équiprobable un entier x dans {1, … , n}. Pour tout entier m ≤ n, on note A m

l'événement "m divise x". On note également B l'événement "x est premier avec n". Enfin, on note p , … , p les diviseurs 1 r

premiers de n.

1. Exprimer B en fonction des A . pk

2. Pour tout entier naturel m qui divise n, calculer la probabilité de A . m

3. Montrer que les événements A , … , A sont mutuellement indépendants.


p1 pr

4. En déduire la probabilité de B.
5. Application : on note ϕ(n) le nombre d'entiers compris entre 1 et n qui sont premiers avec n. Démontrer que
r
1
ϕ(n) = n ∏ (1 − ).
pk
k=1

Indication
Corrigé

Exercice 8 - Deuxième lemme de Borel-Cantelli [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]
Enoncé
Soit (Ω, F , P) un espace probabilisé. Soit (A ) une suite d'événements indépendants. On note A = lim sup
n n≥0 n
An . On
suppose que ∑ P(A ) = +∞ et on souhaite prouver que P(A) = 1.
n
n

1. Préliminaire. Justifier que pour tout x > −1, ln(1 + x) ≤ x.


2. Soient n ≤ N . On note E et E .
N ¯¯¯¯¯¯ ¯¯¯¯¯¯

n,N
= ⋂ Ak n
= ⋂ Ak
k=n k≥n

2.1. Démontrer que (n étant fixé), lim N →+∞


ln (P(En,N )) = −∞.

2.2. En déduire que P(E ) = 0.


n

2.3. En déduire que P(A) = 1.


Indication
Corrigé

Probabilités conditionnelles
Exercice 9 - Probabilités composées [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]
Enoncé
On considère une urne contenant 4 boules blanches et 3 boules noires. On tire une à une et sans remise 3 boules de l'urne.
Quelle est la probabilité pour que la première boule tirée soit blanche, la seconde blanche et la troisième noire?

Indication
Lire le titre de l'exercice.

Corrigé
On note Bi (resp. Ni ) l'événement : ``La i-ème boule tirée est blanche (resp. noire)''. On cherche à calculer P (B1 ∩ B2 ∩ N3 ) ,
ce que l'on va faire en utilisant la formule des probabilités composées :

P (B1 ∩ B2 ∩ N3 ) = P (B1 )P (B2 |B1 )P (N3 |B1 ∩ B2 ).

Chacune des probabilités qui apparaît est facile à calculer, car P (B1 ) ,
= 4/7 P (B2 |B1 ) = 3/6 (il reste 6 boules dont 3
6
blanches) et P (N3 |B1 ∩ B2 ) = 3/5 . Finalement, on obtient P (B1 ∩ B2 ∩ N3 ) =
35
.

Exercice 10 - Deux ateliers [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]


Enoncé
Dans une entreprise deux ateliers fabriquent les mêmes pièces. L'atelier 1 fabrique en une journée deux fois plus de pièces
que l'atelier 2. Le pourcentage de pièces défectueuses est 3% pour l'atelier 1 et 4% pour l'atelier 2. On prélève une pièce au
hasard dans l'ensemble de la production d'une journée. Déterminer

1. la probabilité que cette pièce provienne de l'atelier 1;


2. la probabilité que cette pièce provienne de l'atelier 1 et est défectueuse;
3. la probabilité que cette pièce provienne de l'atelier 1 sachant qu'elle est défectueuse.

Indication

Corrigé
Notons A l'événement ``la pièce provient de l'atelier 1'', B l'événement ``la pièce provient de l'atelier 2'' et D l'événement ``la
pièce est défectueuse''.

1. L'énoncé nous dit que les 2/3 des pièces produites proviennent de l'atelier 1. Donc P (A) = 2/3 .
2 1
2. On cherche P (A ∩ D) = PA (D)P (A) = 0, 03 ×
3
=
50
.
1
3. On démontre de même que P (B ∩ D) =
75
et donc que

1
P (D) = P (A ∩ D) + P (B ∩ D) = .
30

Ainsi, on a

P (A ∩ D) 3
PD (A) = = .
P (D) 5

Exercice 11 - A partir de dénombrement [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]


Enoncé
Une urne contient 8 boules blanches et 2 boules noires, indiscernables au toucher. On tire sans remise et successivement 3
boules de cette urne.

1. Quelle est la probabilité qu'au moins une boule noire figure dans le tirage?
2. Sachant qu'au moins une boule noire figure dans le tirage, quelle est la probabilité que la première boule tirée soit noire?

Indication
Corrigé

Exercice 12 - Probabilité conditionnelle égale à probabilité [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]
Enoncé
Soit (Ω, A, P) un espace probabilité et A un événement de probabilité non nulle. Donner une condition nécessaire et suffisante
pour que P = P.
A

Indication
Corrigé

Formule des probabilités totales


Exercice 13 - Loi de Hardy-Weinberg [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]
Enoncé
Un gène présent dans une population est formé de 2 allèles A et a. Un individu peut donc avoir l’un des trois génotypes
suivants : AA, Aa, aa. Un enfant lors de la conception hérite d’un allèle de chacun de ses parents, chacun d’eux étant choisi au
hasard. Ainsi si le père est du type AA et la mère de type Aa, les enfants peuvent être du type AA ou Aa. On considère une
population (génération 0) et on note p , q et r les proportions respectives de chacun des phénotypes AA, Aa et aa. On admet
0 0 0

que les couples se forment au hasard indépendamment des génotypes considérés.

1. Donner, en fonction de p 0, q0 et r la probabilité p qu'un enfant de la génération 1 ait un génotype AA.


0 1
2. Donner de même r , puis q .
1 1

3. Démontrer que p , q et r s'expriment uniquement en fonction de α = p − r . Que peut-on dire de p − r .


1 1 1 0 0 1 1

4. Donner les probabilités p , q et r qu'un enfant de la génération 2 ait pour génotype respectivement AA, Aa et aa. Que peut-
2 2 2

on conclure?

Indication
Corrigé

1. Notons A l'événement l'enfant a pour génotype AA, B1 l'événement "les deux parents ont pour génotype AA", B2
l'événement "l'un des deux parents a pour génotype AA et l'autre a pour génotype Aa" et B3 l'événement "les deux parents ont
pour génotype Aa". On a

A = (A ∩ B1 ) ∪ (A ∩ B2 ) ∪ (A ∩ B3 )

et la réunion est une réunion disjointe. On en déduit que

P (A) = P (A ∩ B1 ) + P (A ∩ B2 ) + P (A ∩ B3 )

= P (B1 )P (A|B1 ) + P (B2 )P (A|B2 ) + P (B3 )P (A|B3 ).

Calculons maintenant chacune des probabilités. On a P (B1 ) = p


2
0
et P (A|B1 ) = 1 . On a P (B2 ) = 2p0 q0 (attention! il faut
1
tenir compte ici qu'il y a deux cas, suivant que ce soit la mère ou le père qui ait le génotype AA) et P (A|B2 ) =
2
. On a enfin P (B3 ) = q
2
0
1
et P (A|B3 ) =
4
. On en déduit que

2
1 1
2 2
p1 = P (A) = p + p 0 q0 + q = (p0 + q0 ) .
0 0
4 2

2. Par symétrie, on a
2
1
r1 = (r0 + q0 ) .
2

Enfin, puisque p1 + q1 + r 1 = 1 , on a
2 2
1 1
q1 = 1 − (p0 + q0 ) − (r0 + q0 ) .
2 2

3. On sait que q0 = 1 − p0 − r0 . En remplaçant dans l'expression de p1 ci-dessus, on trouve

1
2
p1 = (1 + α) .
4
De même, on trouve

1
2
r1 = (1 − α) .
4

Enfin,
2
1 − α
q1 = .
2

On remarque alors facilement que p1 − r1 = α = p0 − r0 .


4. Les calculs sont les mêmes de la génération 0 à la génération 1 ou de la génération 1 à la génération 2. Les formules
donnant p2 , q2 et r2 en fonction de p1 − r1 sont identiques aux formules donnant p1 , q1 et r1 en fonction de p0 − r0 . Puisque p1 − r1 = p0 − r0

, on en déduit que p2 = p1 , q2 = q1 et r2 = r1 . Les suites (pn ), (qn ) et (rn ) sont donc stationnaires à partir de la première
génération. Dans cette situation (idéale), les proportions des trois génotypes ne varient donc pas dans le temps.

Exercice 14 - La rumeur [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]


Enoncé
Une information est transmise à l'intérieur d'une population. Avec une probabilité p, l'information reçue d'une personne est
transmise telle quelle à la personne suivante. Avec une probabilité 1 − p, l'information reçue d'une personne est transmise de
façon contraire à la personne suivante. On note p la probabilité que l'information après n transmissions soit correcte.
n

1. Donner une relation de récurrence entre p et p .


n+1 n

2. En déduire la valeur de p en fonction de p et de n.


n

3. En déduire la valeur de lim p . Qu'en pensez-vous?


n n

Indication

1. Utiliser la formule des probabilités totales.


2. On a une suite arithmético-géométrique. Retirer la limite possible pour retrouver une suite géométrique.

Corrigé

1. On note In l'événement : "l'information après n transmissions est correcte''. D'après la formule des probabilités totales, on
sait que
¯
¯¯¯¯ ¯
¯¯¯¯
P (In+1 ) = P (In+1 |In )P (In ) + P (In+1 |In )P (In ).

¯
¯¯¯¯
Mais, P (In+1 |In ) = p (l'information doit être transmise correctement) et P (In+1 |In ) = 1 − p (l'information doit être mal
transmise). On en déduit que
pn+1 = p × pn + (1 − p) × (1 − pn ) = (2p − 1)pn + (1 − p).

2. On a une suite arithmético-géométrique. Sa limite possible l vérifie

l = (2p − 1) × l + (1 − p) ⟺ l = 1/2.

1
On pose alors un = pn −
2
et on vérifie que (un ) est géométrique de raison (2p − 1). En effet,

1 1 1
un+1 = pn+1 − = (2p − 1)pn + (1 − p) − = (2p − 1) (pn − ).
2 2 2

On en déduit un = (2p − 1) u0
n
avec u0 = p0 − 1/2 = 1/2 . On conclut que

1 1
n
pn = + (2p − 1) .
2 2

3. On distingue alors trois cas :


Si p = 1, l'information est transmise presque sûrement correctement, et pn = 1 pour tout entier n.
Si p = 0, l'information est presque sûrement mal transmise, et p2n = 1, p2n+1 = 0 pour tout entier n.
Si p ∈]0, 1[, alors |2p − 1| < 1 et donc (pn ) converge vers 1/2. On n'a plus de traces de l'information initiale!

Exercice 15 - Sauts de puce [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]


Enoncé
Une particule se trouve à l'instant 0 au point d'abscisse a (a entier), sur un segment gradué de 0 à N (on suppose donc 0 ≤ a ≤ N
). A chaque instant, elle fait un bond de +1 avec la probabilité p (0 < p < 1/2), ou un bond de −1 avec la probabilité q = 1 − p.
Autrement dit, si x est l'abscisse de la particule à l'instant n, on a :
n

xn + 1 avec probabilité p
xn+1 = {
xn − 1 avec probabilité 1 − p.

Le processus se termine lorsque la particule atteint une des extrémités du segment (i.e. s'il existe x avec x n n = 0 ou x n = N ).

1. Écrire un algorithme qui simule cette marche aléatoire. En particulier, cet algorithme prendra en entrée l'abscisse a de
départ, la longueur N du segment, et produira en sortie un message indiquant si la marche s'arrête en 0 ou en N , et le nombre
de pas nécessaires pour que le processus s'arrête. On supposera qu'on dispose d'une fonction alea() qui retourne un nombre
aléatoire suivant une loi uniforme sur [0, 1].
2. On note u la probabilité pour que la particule partant de a, le processus s'arrête en 0.
a

2.1. Que vaut u ? u ? 0 N

2.2. Montrer que si 0 < a < N , alors u = pu a+ qu .


a+1 a−1

2.3. En déduire l'expression exacte de u . a

3. On note v la probabilité pour que la particule partant de a, le processus s'arrête en N . Reprendre les questions
a

précédentes avec v au lieu de u .


a a
4. Calculer u a + va . Qu'en déduisez-vous?

Indication
Corrigé

Exercice 16 - La puce [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]


Enoncé
Le sommets d'un triangle équilatéral sont numérotés 1, 2 et 3. Une puce saute de sommet en sommet de la façon suivante : si
à l'instant n elle se trouve sur un sommet donné, elle saute à l'instant n + 1 vers l'un des deux sommets voisins avec
probabilité 1/2. On note X la position de la puce à l'instant n.
n

1. On suppose dans cette question seulement que X suit une loi uniforme sur l'ensemble {1, 2, 3}. Décrire la loi de X puis
0 1

la loi de X pour n ≥ 1.
n

P [Xn = 1]
⎛ ⎞

On s'intéresse maintenant au cas général. On note U n = ⎜ P [Xn = 2] ⎟ .


⎝ ⎠
P [Xn = 3]

2. Montrer qu'il existe une matrice A que l'on déterminera telle que pour tout n ≥ 0, U = AU . n+1 n

3. Montrer qu'il existe une matrice orthogonale P , qu'on ne cherchera pas à calculer, telle que

1 0 0
⎛ ⎞
t
A = P ⎜0 −1/2 0 ⎟ P  .
⎝ ⎠
0 0 −1/2

4. En déduire que la suite (U n )n≥0 converge vers un vecteur U ∞ vérifiant U ∞ = AU∞ .


5. Que vaut U ? ∞

Indication
Corrigé

Exercice 17 - Marche aléatoire sur un triangle [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]
Enoncé

1. Question préliminaire : Soit M la matrice


1 1
0
⎛ 3 12 ⎞

⎜ 1 7 ⎟
M = ⎜ 1 ⎟.
⎜ 3 12 ⎟
1 1
⎝ 0 ⎠
3 3

Démontrer que M est diagonalisable, et trouver P inversible et D diagonale telles que M = P DP


−1
.
2. On considère une particule se déplaçant à chaque seconde sur l'un des trois sommets A, B et C d'un triangle suivant le
procédé suivant :
si la particule se trouve en B, elle y reste;
si la particule se trouve en A, elle se rend la seconde suivante sur l'un des trois sommets de façon équiprobable;
si la particule se trouve en C , à la seconde suivante, elle y reste une fois sur trois, sinon elle va en B sept fois plus souvent
qu'en A.
A la première seconde, la particule se pose de façon équiprobable sur un des trois sommets. Pour tout n ≥ 1, on note A n

(resp. B , C ) l'événement "à la n-ième seconde, la particule se trouve en A" (resp. B et C ), et on note a , b et c les
n n n n n

probabilités respectives de A , B et C .
n n n

Que valent a , b et c ?
1 1 1

3. Donner une relation de récurrence entre a , b , c et a , b et c .


n+1 n+1 n+1 n n n

an
⎛ ⎞
4. On note, pour n ≥ 1, X le vecteur X
n n = ⎜ bn ⎟ . Vérifier que Xn+1 = M Xn .
⎝ ⎠
cn

5. En déduire la valeur de a , b et c .
n n n

6. Étudier la convergence des suites (a ), (b n n) et (c ).


n

Indication
Corrigé

Formule de Bayes
Exercice 18 - Clés USB [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]
Enoncé
Le gérant d'un magasin d'informatique a reçu un lot de clés USB. 5% des boites sont abîmées. Le gérant estime que :

60% des boites abîmées contiennent au moins une clé défectueuse.


98% des boites non abîmées ne contiennent aucune clé défectueuse.

Un client achète une boite du lot. On désigne par A l'événement : ``la boite est abîmée'' et par D l'événement ``la boite achetée
contient au moins une clé défectueuse''.

1. Donner les probabilités de P (A), P (A)


¯
, P (D|A), P (D|A)
¯
, P (D̄|A) et P (D̄|A)
¯
. En déduire la probabilité de D.
2. Le client constate qu'un des clés achetées est défectueuse. Quelle est la probabilité pour qu'il ait acheté une boite abîmée?

Indication

1. Traduire les informations de l'énoncé, utiliser la formule des probabilités totales.


2. Utiliser la formule de Bayes.

Corrigé
1. L'énoncé donne directement P (A) = 0, 05 , d'où P (A)
¯
,
= 0, 95 P (D|A) = 0, 6 et P (D|
¯ ¯
A) = 0, 98 . On en déduit :

P (D̄|A) = 1 − P (D|A) = 0, 4

P (D|Ā) = 1 − P (D̄|Ā) = 0, 02.

D'après la formule des probabilités totales :

49
¯ ¯
P (D) = P (A)P (D|A) + P (A)P (D|A) = .
1000

2. On obtient P (A|D) grâce à la formule de Bayes :

P (A ∩ D) P (D|A)P (A) 30
P (A|D) = = = .
P (D) P (D) 49

Exercice 19 - QCM [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]


Enoncé
Un questionnaire à choix multiples propose m réponses pour chaque question. Soit p la probabilité qu'un étudiant connaisse la
bonne réponse à une question donnée. S'il ignore la réponse, il choisit au hasard l'une des réponses proposées. Quelle est
pour le correcteur la probabilité qu'un étudiant connaisse vraiment la bonne réponse lorsqu'il l'a donnée?

Indication
Corrigé

Exercice 20 - Dés pipés [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]


Enoncé
On dispose de 100 dés dont 25 sont pipés. Pour chaque dé pipé, la probabilité d'obtenir le chiffre 6 lors d'un lancer vaut 1/2.

1. On tire un dé au hasard parmi les 100 dés. On lance ce dé et on obtient 6. Quelle est la probabilité que ce dé soit pipé?
2. Soit n ∈ N . On tire un dé au hasard parmi 100 dés. On lance ce dé n fois et on obtient n fois le chiffre 6. Quelle est la

probabilité p pour que ce dé soit pipé. Interpréter le résultat.


n

Indication

1. Formule de Bayes!
2.

Corrigé
1. Notons T l'événement : ``le dé est pipé'' et C l'événement ``le lancer amène un 6''. On cherche PC (T ). On va calculer cette
probabilité en utilisant la formule de Bayes. En effet, (T , T¯) est un système complet d'événements de probabilités non nulles,
avec P (T ) = 25/100 = 1/4 et P (T¯) = 1 − P (T ) = 3/4 . L'énoncé nous dit aussi que PT (C) = 1/2 et bien sûr PT¯ (C) = 1/6

. La formule de Bayes donne alors

P (T )PT (C)
PC (T ) =
¯
PT (C)P (T ) + PT¯ (C)P (T )
1 1
×
4 2
=
1 1 1 3
× + ×
2 4 6 4

1
= .
2

n
2. Introduisons les événements Ck définis par ``le k-ième lancer amène un 6'' et D = ⋂k=1 Ck . Nous cherchons PD (T ) que
l'on calcule toujours par la formule de Bayes. Il faut juste remarquer que maintenant, par indépendance des événements Ck , PT (D) = (1/2)
n

et PT¯ (D) = (1/6)n . On trouve donc :

P (T )PT (D)
PD (T ) =
¯
PT (D)P (T ) + PT¯ (D)P (T )
n
1 1
× ( )
4 2

=
n n
1 1 1 3
( ) × + ( ) ×
2 4 6 4

1
= .
−n+1
1 + 3

En particulier, (pn ) tend vers 1 lorsque n tend vers l'infini, ce qui est conforme à l'intuition : plus n est grand, plus le dé est très
certainement pipé.

Exercice 21 - Pièces défectueuses [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]


Enoncé
Une usine fabrique des pièces, avec une proportion de 0,05 de pièces défectueuses. Le contrôle des fabrications est tel que :

si la pièce est bonne, elle est acceptée avec la probabilité 0,96.


si la pièce est mauvaise, elle est refusée avec la probabilité 0,98.

On choisit une pièce au hasard et on la contrôle.Quelle est la probabilité

1. qu'il y ait une erreur de contrôle?


2. qu'une pièce acceptée soit mauvaise?
Indication

1. Décomposer l'événement en "bonne et refusée" et "mauvaise et acceptée", ces deux événements étant incompatibles.
2. C'est la formule de Bayes!

Corrigé

1. On note A l'événement "la pièce est acceptée par le contrôle", et B l'événement "la pièce est bonne". L'événement E "Il y a
¯
¯¯¯ ¯
¯¯¯
une erreur au contrôle" se décompose en A ∩ B et A ∩ B. Ces deux derniers événements sont incompatibles, on a donc :
¯
¯¯¯ ¯
¯¯¯
P (E) = P (A ∩ B) + P (A ∩ B).

¯
¯¯¯ ¯
¯¯¯ ¯
¯¯¯ ¯
¯¯¯ ¯
¯¯¯ ¯
¯¯¯ ¯
¯¯¯ ¯
¯¯¯ ¯
¯¯¯
Maintenant, P (A ∩ B) = P (A|B)P (B) . Or, P (B) = 0, 05 , et P (A|B) = 1 − P (A|B) = 0, 02 . De même, on a P (A ∩ B) = P (A|B)P (B)
¯
¯¯¯
et on a P (A|B) = 1 − P (A|B) = 0, 04 . On obtient finalement :

P (E) = 0, 95 × 0, 04 + 0, 05 × 0, 02.

¯
¯¯¯
2. Dans cette question, on cherche P (B|A) alors que l'on connait les probabilités conditionnelles sachant B. Ceci nous
invite à utiliser la formule de Bayes.
¯
¯¯¯ ¯
¯¯¯

¯
¯¯¯ P (B)P (A|B)
P (B|A) =
¯
¯¯¯ ¯
¯¯¯
P (B)P (A|B) + P (B)P (A|B)

0, 05 × 0, 02 1
= = ≃ 0, 001.
0, 95 × 0, 96 + 0, 05 × 0, 02 913

Exercice 22 - Compagnie d'assurance [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]


Enoncé
Une compagnie d'assurance répartit ses clients en trois classes R , R et R : les bons risques, les risques moyens, et les
1 2 3

mauvais risques. Les effectifs de ces trois classes représentent 20% de la population totale pour la classe R , 50% pour la 1

classe R , et 30% pour la classe R . Les statistiques indiquent que les probabilités d'avoir un accident au cours de l'année
2 3

pour une personne de l'une de ces trois classes sont respectivement de 0.05, 0.15 et 0.30.

1. Quelle est la probabilité qu'une personne choisie au hasard dans la population ait un accident dans l'année?
2. Si M.Martin n'a pas eu d'accident cette année, quelle est la probabilité qu'il soit un bon risque?

Indication
1. Appliquer la formule des probabilités totales.
2. Appliquer la formule de Bayes.

Corrigé

1. On note A l'événement "avoir un accident dans l'année". Comme les trois classes R1 , R2 et R3 réalisent une partition de la
population. On peut appliquer la formule des probabilités totales :

P (A) = P (A|R1 )P (R1 ) + P (A|R2 )P (R2 ) + P (A|R3 )P (R3 )

= 0, 05 × 0, 2 + 0, 15 × 0, 5 + 0, 3 × 0, 3

= 0, 175.

¯
¯¯¯
2. On cherche la probabilité d'être dans R1 sachant qu'on n'a pas eu d'accident, c'est-à-dire la probabilité P (R1 |A). La
formule de Bayes donne :
¯
¯¯¯

¯
¯¯¯
P (A|R1 )P (R1 )
P (R1 |A) = .
¯
¯¯¯
P (A)

¯
¯¯¯ ¯
¯¯¯ ¯
¯¯¯
La probabilité P (A) se calcule par la formule P (A) = 1 − P (A) , tandis que l'énoncé donne P (A|R1 ) = 0, 95 . On obtient
finalement :

¯
¯¯¯ 0, 95 × 0, 2
P (R1 |A) = = 0, 23.
1 − P (A)

Exercice 23 - La forêt [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]


Enoncé
Une forêt se compose de trois types d'arbres : 30% sont des chênes, 50% des peupliers, et 20% des hêtres. Suite à une
tempête, une maladie se déclare et touche 10% des chênes, 4% des peupliers, et 25% des hêtres. Sachant qu'un arbre est
malade, quelle est la probabilité que ce soit un chêne? un peuplier? un hêtre?

Indication
Utiliser la formule de Bayes.

Corrigé
Notons M l'événement "l'arbre étudié est malade", et respectivement C, H , Q l'événement "l'arbre étudié est un chêne (resp.
un hêtre, un peuplier)". On cherche à connaitre PM (C). Par la formule de Bayes,
PC (M )P (C)
PM (C) =
PC (M )P (C) + PH (M )P (H ) + PQ (M )P (Q)

0, 1 × 0, 3
=
0, 1 × 0, 3 + 0, 04 × 0, 5 + 0, 25 × 0, 2

3
= .
10

De la même façon, on trouve que

5 2
PM (H ) = ,  PM (Q) = .
10 10

On vérifie bien que la somme des probabilités vaut 1.

Exercice 24 - Tests de dépistage [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]


Enoncé
Vous êtes directeur de cabinet du ministre de la santé. Une maladie est présente dans la population, dans la proportion d'une
personne malade sur 10000. Un responsable d'un grand laboratoire pharmaceutique vient vous vanter son nouveau test de
dépistage : si une personne est malade, le test est positif à 99%. Si une personne n'est pas malade, le test est positif à 0, 1%.
Autorisez-vous la commercialisation de ce test?

Indication
Corrigé

Exercice 25 - Menteur! [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]


Enoncé
Vous jouez à pile ou face avec un autre joueur. Il parie sur pile, lance la pièce, et obtient pile. Quelle est la probabilité pour qu'il
soit un tricheur?

Indication
Corrigé

Exercice 26 - Machines à sous [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]


Enoncé
Un joueur décide de jouer aux machines à sous. Il va jouer sur deux machines A et B qui sont réglées de la facon suivante :

la probabilité de gagner sur la machine A est de ;


1

la probabilité de gagner sur la machine B est de 1

10
.
Comme le joueur soupçonne les machines d'avoir des réglages différents, mais ne sait pas laquelle est la plus favorable, il
décide d'adopter la stratégie suivante :

il commence par choisir une machine au hasard ;


après chaque partie, il change de machine s'il vient de perdre, il rejoue sur la même machine s'il vient de gagner.

On définit pour tout k ≥ 1 les événements suivants :

Gk : "Le joueur gagne la k-ième partie".


Ak : "La k-ième partie se déroule sur la machine A".

1. Écrire un algorithme qui simule le déroulement de n parties et retourne la proportion de parties gagnées parmi ces n
parties.
2. Determiner la probabilité de gagner la première partie.
3. Déterminer la probabilité de gagner la deuxième partie.
4. Sachant que la deuxième partie a été gagnée, quelle est la probabilité que la première partie ait eu lieu sur la machine A?
5. Soit k ≥ 1.
5.1. Exprimer P (G ) en fonction de P (A ).
k k

5.2. Montrer que P (A ) = − .


7 9
k+1
P (Ak ) +
10 10

5.3. En déduire P (A ) puis P (G


k k
) en fonction de k.
Sn
5.4. Pour n ≥ 1, on pose S . Calculer S puis déterminer la limite de quand n → +∞.
n
n = ∑ P (Gk ) n
k=1 n

Indication
Corrigé

Variables aléatoires indépendantes


Exercice 27 - Probabilité que la somme soit grande [Signaler une erreur] [Ajouter à ma feuille d'exos]
Enoncé
Soit (X )i une suite de variables aléatoires indépendantes suivant toutes la même loi. On pose, pour n ≥ 1, S
i∈N n = X1 + ⋯ + Xn

et on considère a ∈ R. Démontrer l'équivalence suivante :

P (X1 ≥ a) > 0 ⟺ ∀n ≥ 1,  P (Sn ≥ na) > 0.

Indication
Corrigé

Discussions des forums


Modèle de FitzHugh-Nagumo
Limite d'une fonction
Solution rationnelle sous …
Variables aléatoires réel …
Fonctions convexes - Appl …
Méthode ABC version 2021
La géométrie par la métho …
propriétés des espaces ve …
Formule de cauchy - Help
enigme
integrale de Dirichlet
Problème de nappes
Exemples de dénombrement …
Variables aléatoires discrètes
Problème maths
Accéder aux forums

Mathématicien du mois

Charles-Jean de La Vallée Poussin (1866 - 1962)


Toutes les biographies
Signaler une erreur/Nous contacterMentions LégalesConfidentialité
ContactConfidentialitéMentions légales

Vous aimerez peut-être aussi