Vous êtes sur la page 1sur 6

Examen M2 M2ESET.

Session 1- janvier 2020

Dimensionnement énergétique d'un système autonome.


Téléphones portables interdits

Contexte du sujet
Pour alimenter un capteur sans fil, on souhaite récupérer l’énergie thermique fournit par les fumées
de combustion des fours de cokerie, au niveau d’un organe appelé « boite à fumées ».

On souhaite : Récupérer l’énergie disponible par thermogénération. Stocker l’énergie dans des su-
percapacités. Mettre en place l’électronique adaptée pour fournir du 12V en sortie..

Estimation du gisement énergétique


La figure ci-dessous présente un schéma d’une boite à fumée. Une flèche indique l’emplacement
prévue pour fixer le thermogénérateur (sur une surface plane disponible de 10 x 20 cm²). Ces boites
sont en acier. Elles sont dans un local couvert mais ouvert et ventilé.

Figure 1. vue de face d’une boite à fumée. Figure 2.Boite à fumée

Des mesures de températures réalisées à la surface des boites, et à 1m de celles-ci, sont représentées
Figure 3.
Ti001 : PT100 en contact avec la boite
Ti002 : PT100 à 1m de la boite.

Ces mesures montrent que la température en contact avec la boite évolue entre 100 et 120 °C. L’écart
de température entre la surface de la boite et la zone située à 1m de la boite est d’environ T = 45°C
et varie entre Tmin = 30°C et Tmax = 75°C.

Université Paul Sabatier Toulouse III – V. Boitier 1


Examen M2 M2ESET. Session 1- janvier 2020

Figure 3. Mesures sur la boite et à 1m

Estimation de la consommation
Le capteur et son électronique de communication a un profil de consommation qui comporte une
phase de préchauffe , une phase de mesure et communication puis il repasse en veille.cf figure ci-
dessous.:

Figure 4. Profil de consommation


Q1. Quelle est la consommation pour un cycle (en Joules) ?
Q2. Quelle est la puissance moyenne consmmée (en mW) ?
Q3. Compléter le tableau suivant :

Université Paul Sabatier Toulouse III – V. Boitier 2


Examen M2 M2ESET. Session 1- janvier 2020

Dimensionnement de l’étage de stockage


L’élément de base est une supercapacité de 100 F 2,5V 20A de chez Maxwell.
Les supercapacités seront montées en série de 2 ce qui constitue une branche et permet une tension
maximale de 5V. On utilisera 2 branches en parallèles. Il y a donc 4 supercapacités.
Après l’étage de stockage, il y a un convertisseur élévateur. Sa tension minimale de bon fonctionne-
ment en entrée est de 3V en entrée et le rendement de cet étage est de 80%.

Q4. Que vaut l’énergie utilisable dans le pack de supercapacité ?


Q5. Quelle autonomie peut-on alors espérer en fonction de la durée du cycle (faire un tableau ou
compléter les tableau précédent)

Thermogénérateurs et Dissipateurs

TEG
On a choisi un thermogénérateur (TEG) de la marque everredtronics. La figure ci-dessous donne les
spécifications techniques de ce TEG :

Q6. Combien vaut le coefficient de Seebeck de ce TEG (V/K)?


Q7. Combien vaut sa résistance électrique ()?
Q8. Combien vaut sa résistance thermique (K/W) ?
Q9. Combien vaut le rendement de ce TEG ?

Test TEG et Dissipateurs


On associe ce TEG avec différents dissipateurs thermiques.Afin de tester en conditions réelles et
reproductibles les TEG et les dissipateurs, nous avons utilisé une plaque chauffante placée verticale-
ment. Le corps chaud est en cuivre et est traversé par de l’eau régulée en température à l’aide d’un
bain thermostaté. La température de la plaque chaude et la température ambiante sont mesurées
avec des thermocouples.(cf Figure 5et Figure 6)

Q10. Ces mesures sont-elle représentatives des conditions réelles d’utilisation ?

Pour ces tests, nous avons aussi inséré (ou non) une cale entre le TEG côté chaud et la plaque chauf-
fante. Cette cale en aluminium a la surface du TEG (4x4cm²) et 2 cm d’épaisseur.

Le TEG débite sur une résistance variable ce qui permet de tracer la caractéristique P(V) (cf Figure
7 ). La figure ci-dessous présente les résultats obtenus avec un gradient de 45°C maintenu entre la
température de la plaque et l’air ambiant et différents radiateurs testés, avec ou sans cale.

Q11. Est-ce intéressant d’avoir rajouté une cale entre le TEG et le côté chaud?
Q12. Pourquoi cela a-t-il modifié les résultats par rapport au même système sans cale ?

Université Paul Sabatier Toulouse III – V. Boitier 3


Examen M2 M2ESET. Session 1- janvier 2020

Figure 5. TEG et son dissipateur en test avec


une bride de fixation
Figure 6. montage cale+TEG + dissipateur

Figure 7. Caractéristique P(V) pour différents radiateurs. T = 45°C.

Q13. Quelle puissance maximale peut-on espérer récupérer ? (avec quel dissipateur ?)
Q14. Pour la courbe avec la puissance maximale, que vaut la tension de circuit ouvert ? En déduire
le gradient thermique aux bornes du TEG .
Q15. Pour la courbe avec la puissance maximale, à quelle tension faut-il faire travailler le TEG pour
qu’il délivre la puissance maximale ?
Q16. Si toute l’énergie récupérée sert à alimenter le capteur (en supposant un rendement global de
50% pour tenir compte des pertes ), quelle cadence de mesure maximale peut-on espérer avoir par-
mis les cadence proposées dans le tableau?
Q17. On a mis de la pâte thermique entre les différents éléments. Entre deux modèles de pâtes, vous
choisissez celle qui a la plus petite ou la plus grande résistance thermique ?

Université Paul Sabatier Toulouse III – V. Boitier 4


Examen M2 M2ESET. Session 1- janvier 2020

Structure de l’alimentation

Schéma de principe
Le circuit de gestion de l’énergie est articulé comme suit :

Figure 8. Schéma bloc du circuit de gestion de l’énergie


Le circuit comprend :
- Le TEG
- un convertisseur DC/DC (BQ25504)
- un élément de stockage d’énergie (Supercapacités),
- un convertisseur DC/DC (PTN04050C)

BQ25504:
Ce circuit est un convertisseur DC/DC élévateur mais il fonctionne aussi si Vin > Vout (mais
avec un rendement moindre). Il intègre une fonction MPPT et la gestion des niveau de l’étage
de stockage.

Q18. Le choix d'un DC/DC abaisseur aurait-il été pertinent?

Figure 9. Extrait de la doc du BQ25504.

Q19. Quelles niveaux de tension pense-t-on avoir aux bornes du TEG? Est-ce cohérent avec le
choix du BQ25504 (cf doc au dessus et au dessous)?

Université Paul Sabatier Toulouse III – V. Boitier 5


Examen M2 M2ESET. Session 1- janvier 2020

Figure 10. Extrait doc du BQ25504.


Q20. Quel courant et quelle puissance ce circuit peut-il accepter venant du TEG ? (cf doc au
dessus) Est-ce cohérent avec le choix du TEG?

La fonction MPPT qui est intégré est du type fraction de Voc, c’est-à-dire que toutes les 16s, le
circuit mesure la tension du circuit ouvert du TEG et se place ensuite à une valeur k.Voc. avec k
entre 0 et 1.
Q21. Quelle valeur de k faut-il choisir pour optimiser la récupération avec un TEG?

PTN04050C:
Ce circuit est un boost.

Figure 11. Connections du PTN04050C.

Figure 12. Extrait doc du PTN04050C.

Q22. Ce circuit convient-il pour alimenter la charge comme demandé ?


Q23. Ce circuit convient-il pour ê tre connecté sur le pack de supercapacité s proposé ?
Q24. Ce circuit a-t-il une patte Enable ? Cela pose-t-il un problè me ?

Université Paul Sabatier Toulouse III – V. Boitier 6

Vous aimerez peut-être aussi