Vous êtes sur la page 1sur 25

Rapport de formation

Désignations normalisées des matériaux métalliques

Réalisé par :
M. SASBOU Reda

Ingénieur Art des métaux

37 A, Avenue Khalid Bnou Loualid, Aïn Sbeaâ - Casablanca – Téléphone: 0522 35 28 68 (L.G) –
Fax : 0522 35 28 83/85 E-mail : contact@techniqueaciers.ma – www.techniqueaciers.ma
Sommaire

- Introduction…………………………………………………………………………………............3

Chapitre I : la désignation normalisée……………………………………………………….................4

I. La désignation normalisée des aciers (NF EN 10027-1)……………………………………………..5


1- Groupe1 : les aciers désignés à partir de leur emploi et de leurs caractéristiques mécaniques et
physiques…………………………………………………………………………………… ……5
a. Les aciers au carbone d’usage général……………………………………………..................5
2- Groupe 2 : les aciers désignés à partir de leurs compositions chimiques…………...................... 6
a. Sous groupe 2-1 : les aciers non alliés avec une teneur en Mn inférieur à 1%........................6
b. Sous groupe 2-2 : les aciers faiblement alliés pour haute résistance……………...................7
c. Sous groupe 2-3 : les aciers fortement allié…………………………………………............7
d. Sous groupe 2-4 : les aciers à coupe rapide……………………………………….................8

II. La désignation normalisée des fontes………………………………………………………………...9


III. La désignation normalisée des alliages légers……………………………...…………….....11
IV. La désignation des alliages de cuivre…………………………………………….................14
V. Les matières Plastiques ISO 1043…………………………………………..................................... 14

Chapitre II : les conditions techniques de livraisons des aciers et les alliages non ferreux……........ .16

I. Les conditions techniques de livraison pour les aciers…………………………………..................17


a. Les aciers de construction……………………………………………………………….............17
b. Les aciers pour appareils à pression……………………………………………………..............18
c. Les aciers non alliés (à l’exclusion des aciers de décolletage) avec une teneur moyenne en
Mn<1%..........................................................................................................................................19
d. Les aciers non alliés avec une teneur en Mn ≥ 1% acier non alliés de décolletage et aciers alliés
(à l’exclusion des aciers rapides) dont la teneur de chaque élément d’alliage est
<5%................................................................................................................................................20
e. Les aciers alliés (à l’exclusion des aciers rapides) dont la teneur d’au moins un des éléments
5%..................................................................................................................................................21
II. Les conditions techniques de livraison pour les alliages non ferreux……………………………....22

- Conclusion.........................................................................................................................................25

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 2


Introduction

Les propriétés des métaux dépendant de leur composition chimique, mais aussi de leur historique
thermomécanique :
- La déformation plastique les durcit (écrouissage) ;
- Durant le refroidissement, lors d’un traitement thermique les atomes se réorganisent.

Lorsque l’on désigne un matériau, il est important d’indiquer le traitement thermomécanique qu’il
a subi, cela constitue son état métallurgique.
Un fournisseur doit indiquer l’état métallurgique de la matière qu’il envoie, on parle alors d’état
de livraison.

En traitement de surface comme en traitement thermique, la connaissance précise de la nature d’un


matériau est nécessaire pour pouvoir établir une gamme de traitement appropriée.

La moindre variation de propriété d’un acier peut aboutir à l’utilisation d’une gamme de
préparation ou de traitement excessivement différente de la gamme type.

En traitement thermique une variation de la composition a une influence importante sur la position
des points de transformation et sur la possibilité de traitement qui en découle (température durée,
modalités de refroidissement).

Il est donc nécessaire de connaitre le système permettant de coder et décoder la nature d’un
matériau devant être revêtu.

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 3


CHAPITRE I :

La Désignation Normalisée

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 4


I. La désignation normalisée des aciers (NF EN 10027-1)

NF EN 10027-1 : Cette norme européenne (EN 10027-1: 2005) a été élaborée par le comité
technique ECISS / TC 7 Désignation conventionnelle de l'acier, dont le secrétariat est tenu par
UNI.

La présente Norme européenne remplace la CR 10260: 1998 et l'EN 10027-1: 1992.

Selon les règlements internes du CEN / CENELEC, les organismes nationaux de normalisation
suivants Les pays sont tenus de mettre en œuvre cette norme européenne: Autriche, Belgique,
Chypre, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie,
Islande, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Norvège, Pologne,
Portugal, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse et Royaume-Uni.

La norme (NF EN 10027-1) a retenu deux systèmes de désignation :

Groupe 1 : Les aciers désignés à partir de leurs caractéristiques mécaniques et physiques (aciers
pour façonnage ultérieur) ou les aciers désignés à partir de leur emploi (fils, tôles, aciers revêtus,
...).
Groupe 2 : Les aciers désignés à partir de leur composition chimique.

1- Groupe 1 : Aciers désignés à partir de leur emploi et de leurs caractéristiques


mécaniques et physiques.

a. Les aciers au carbone d’usage général

La désignation normalisée de ces aciers est définie par une lettre (S, E….) suivi de la limite
élastique à la traction Re en Mpa ou N/mm2. S’il s’agit d’un acier moulé, cette désignation est
précédée par la lettre G.

Symbole pour G S 355 NJ2


les aciers
Symbole selon
moulés
le type d’acier

S : Aciers pour construction métallique ;


E : Aciers pour construction mécanique ; - Limite élastique en N/mm2 pour les
P : Aciers pour appareils à pression ;
emplois, S, P, L, E, B, H et T
B : Aciers à béton ;
H : Aciers à haute résistance laminé à froid pour (double réduction) ;
emboutissage à froid ; - La résistance à la traction en N/mm2
D : Aciers pour formage à froid ; pour les emplois Y, R et H lorsque
R : Aciers pour ou sous forme de rails ; seule la résistance à la traction est
L : Aciers pour tubes de conduite ; spécifiée, dans ce cas la valeur de
Y : Aciers pour béton précontraint ; celle-ci est précédée de la lettre T
T : fer noir, fer blanc, fer chromé (acier pour emballage)
- La dureté Rockwell HR 30 Tm pour
M : Aciers magnétiques.
l’emploi T (simple réduction)

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 5


Exemples :

E335 : Acier de construction mécanique ayant une limite élastique minimale de 335 Mpa.
S 235 : Acier de construction ayant une limite élastique minimale de 235 Mpa.

2- Groupe 2 : les Aciers désignés à partir de leurs compositions chimiques

Nous distinguerons 4 cas :

Les aciers non alliés avec un pourcentage de manganèse inférieur à 1% à l’exclusion des aciers
de décolletage : Sous groupe 2-1 aciers non alliés sauf aciers de décolletage.

Les aciers non alliés de teneur en manganèse supérieure à 1%, les aciers non alliés de
décolletage, aciers alliés pour lesquels la teneur d’aucun élément d’addition n’atteint 5% Sous
groupe 2-2 aciers faiblement alliés.

Les aciers alliés dont la teneur d’au moins un des éléments est supérieure ou égale à 5%. Sous
groupe 2-3 aciers fortement alliés.

Les aciers alliés qui sont utilisé comme aciers d’outillage à coupe rapide Sous groupe 2-4
aciers rapides.

a. Sous groupe 2-1 : Les Aciers non alliés avec une teneur en Mn inférieure à 1%

Ils sont destinés aux traitements thermiques (trempe, cémentation….).

Ils sont désignés par la lettre C suivi du pourcentage de carbone multiplié par 100 suivi
éventuellement des indications complémentaires (E= teneur en soufre, C= pour formage, S= pour
ressort,…..). S’il s’agit d’un acier moulé, cette désignation est précédée par la lettre G.

Ces aciers peuvent être suivis par un indice indiquant certaines propriétés de l’acier EN
10083-1

Indice Signification
Teneur maximale en soufre Peut être suivi de la teneur en soufre en
E
spécifiée 1/100° de pour-cent
Fourchette en soufre spécifiée Peut être suivi de la teneur en soufre en
R
1/100° de pour-cent
D Pour tréfilage de fils
C Pour formage à froid
S Pour ressorts
U Pour outillage
W Fils pour électrodes

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 6


b. Sous groupe 2-2 : Les aciers faiblement alliés, pour haute résistance

Pour ces aciers aucun élément d’addition ne dépasse 5% en masse. Ils sont choisis chaque fois
qu’une haute résistance est exigée. Ils peuvent être utilisés en l’état ou avec traitement.

Désignation normalisée : pourcentage de carbone multiplié par 100 suivis des symboles chimiques
des principaux éléments d’addition classés en ordre décroissant. Puis dans le même ordre, les
pourcentages de ces mêmes éléments multipliés par 4, 10, 100 ou 1000.

S’il s’agit d’un acier moulé, cette désignation est précédée par la lettre G.

(G) 35 Ni Cr Mo 16

% de carbone x 100

Principaux éléments d’addition dans


l’ordre

Teneur en % des éléments d’addition

X4 X10 X100 X1000


Al, Be, Cu, Mo,
Cr, Co, Mn, Ni,
Nb, Pb, Ta, Ti, Ce, N, P, S B
Si, W
V, Zr

N.B.

Dans le cas ou la désignation requiert plusieurs valeurs numériques, elles sont séparées par un
trait d’union.
Si la teneur en élément d’alliage est inférieure à 1%, le codage de son pourcentage en masse
n’est plus nécessaire (sauf pour certaines nuances).
Dans certain cas, un pourcentage supérieur à 1% peut ne pas être codé (par exemple : cas du
35NiCrMo16 ou 1,60<%Cr<2,00).

c. Sous groupe 2-3 : Les aciers fortement alliés

Ils sont destinés à des usages particuliers (inoxydable, les aciers à outils…). Pour ces aciers au
moins un élément d’addition dépasse la teneur de 5% en masse.

Ils sont désignés par la lettre X, symbolisant la famille, suivi du pourcentage de carbone multiplié
par 100, suivi des symboles chimiques des principaux éléments d’addition classés en ordre

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 7


décroissant. Puis dans le même ordre, les pourcentages de ces mêmes éléments. S’il s’agit d’un
acier moulé, cette désignation est précédée par la lettre G.

N.B. Si une teneur n’est pas indiquée, elle est inférieure à 5%.

(G) X 35 Cr Ni Ti 18.11

% de carbone x 100

Principaux éléments d’addition dans


l’ordre

Teneur en % des éléments d’addition

d. Sous groupe 2-4 :Les Aciers à coupe rapide (codage spécifique)

HS 7-4-2-5

Ces lettres
Indiquent qu’il s’agit d’un acier à
Coupe rapide (HS =high speed)

La première valeur correspond au


pourcentage de Tungstène

La deuxième valeur correspond au


pourcentage de Molybdène

La deuxième valeur correspond au


pourcentage de Vanadium

La deuxième valeur correspond au


pourcentage de Cobalt si elle vaut
0, on ne la note pas.

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 8


N.B. :

L’ordre est toujours le même, si un élément d’alliage n’est pas présent, on note la valeur
0.
Le pourcentage de carbone n’est pas indiqué.

II. La désignation normalisée des fontes (NF EN 1560-1)

EN-GJ L-150S

Les lettres EN-GJ Une ou deux lettres La dernière zone


Ces lettres Ces lettres indiquent : peut être codé selon 3
indiquent qu’il - pour la première, la variantes (codification ci -
s’agit d’une fonte structure du graphite dessous).
- pour la seconde
(éventuellement), une
structure particulière voir le
tableau ci dessous

Signification des 2 lettres après EN-GJ

Première lettre Seconde lettre


Structure du graphite Macro ou la micro structure spécifiée

L : Lamellaire A : Austénitique
S : Sphéroïdale F : Ferritique
M : Graphite de recuit (malléable) P : Perlitique
V : Vermiculaire L : Ledeburitique
Y : Structure spéciale é Q : État trempé
N : Absence de graphite T : État trempé revenu
B : Malléable à cœur noir
W : Malléable à cœur blanc

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 9


Codage de la dernière zone

1ère variante :
EN-GJL-400C-RT

Ensuite un nombre ou un
Les lettres EN-GJ Un nombre puis une lettre
nombre et des lettres
Symboles Le nombre indique la résistance Le nombre suivi de RT et de
représentatifs du type minimale à la traction. LT
de fonte ici graphite Le nombre seul représente représente la résilience mini
lamellaire l’allongement minimal exigé en % mesurée à Room Température
La lettre indiquant alors le mode (RT = ambiante) ou à Low
de prélèvement de l’éprouvette : Température (basse
S : échantillon coulé séparément température).
U : échantillon attenant
C : échantillon prélevé sur la pièce

N.B. : Dans le cas ou l’on voudrait afficher un allongement ET une résilience, il faut les
séparer par un tiret

2ème variante :

EN-GJS-HB

Les lettres EN-GJS La lettre H


symboles représentatifs du type de fonte Indique que la fonte est classée suivant sa
ici graphite sphéroïdale dureté est suivie d’une lettre qui renseigne sur le
type d’essai
B : pour Brinell,
V : pour Vickers,
R : pour Rockwell,
enfin, un nombre qui indique la dureté
prescrite

3ème variante :

EN-GJN-X300 Cr Ni Si 9-5-2

Les lettres EN-GJN La lettre X suivie d’une série de symboles chimiques puis de
nombres
symboles représentatifs du dont le système est rigoureusement le même que celui d’un
type de fonte, ici sans acier fortement allié : 3 % de carbone, 9% de Cr, 5% de
graphite (fonte blanche). Ni et 2% de Si

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 10


III. La Désignation normalisé des alliages légers

Ce sont des alliages d’aluminium. Sa densité est de 2,7 par rapport au fer de densité 7,86 d’où
l’appellation d’alliage léger. Notons que par analogie, on surnomme les alliages de magnésium
alliages ultralégers.

Le système de codage fait la distinction entre les alliages moulés (NF EN 1706), et les alliages
corroyés (NF EN 573).

Désignation numérique des alliages d’aluminium moulés NF EN 1706

EN A C-42 000

Les lettres EN A Symboles représentatifs des alliages d’aluminium


La lettre C Symbole du moulage C = Cast (B : Lingot ou M : Alliage mère)
Le premier chiffre Permet de classer la famille de l’alliage (tableau ci-dessous)
Le deuxième chiffre Permet de classer la sous – famille de l’alliage (tableau ci-dessous)
Les 3 derniers chiffres seront affectés en fonction de la composition chimique exacte de
l’alliage.

Familles d’alliages

Groupe Type d’alliage Groupe Type d’alliage


1 Aluminium affiné 5 Aluminium + magnésium
2 Aluminium + cuivre 6 Aluminium + magnésium +
silicium
3 Aluminium + manganèse 7 Aluminium + zinc
4 Aluminium + silicium 8 Autres alliages d’aluminium

Sous famille d’alliage

21xxx Al Cu 46xxx Al Si9 Cu


30xxx Al Mn Mg 47xxx Al Si (Cu)
41xxx Al Si Mg Ti 48xxx Al Si Cu Ni Mg
42xxx Al Si7 Mg 51xxx Al Mg
43xxx Al Si10 Mg 60xxx Al Mg Si
44xxx Al Si 71xxx Al Zn Mg
45xxx Al Si5 Cu

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 11


Désignation numérique des alliages d’aluminium corroyé NF EN 573

ENA W – 2 0 17

Les lettres La lettre W Le premier chiffre Le deuxième Les 2 derniers


EN A chiffre chiffres
symboles symbole du permet de classer permet de seront affectés en
représentatifs corroyage la famille de déterminer le fonction de la
des alliages (Wrought) l’alliage nombre de composition chimique
d’aluminium (tableau ci dessus). modifications qu’à exacte de l’alliage
subi l’alliage

N.B.

Pour la classe 1, il s’agit d’aluminium affiné, les deux derniers chiffres indiquent le
pourcentage de pureté en 1/100° de pour-cent au delà de 99%. (Exemple 1090 = aluminium
affiné à 99,9%).

Ce type de codage n’est pas très clair, on peut donc lui adjoindre (NF EN 573-2) des symboles
chimiques.

Désignation symbolique des alliages d’aluminium moulés NF EN 1706

EN A C- Al Cu4MgTi

Les lettres EN A Symboles représentatifs des alliages d’aluminium


La lettre C Symbole du moulage C = Cast
Le symbole chimique Permet de classer la famille de l’alliage
de l’aluminium
La dernière partie est constitué des éléments d’addition rangés dans l’ordre décroissant de
leur concentration.
Si le symbole chimique est suivi d’un nombre, il s’agit de la concentration en % de cet
élément. S’il n’est suivi d’aucun chiffre sa concentration est inférieure à 1%

N.B. : La norme NF A 02 004 (toujours en vigueur) se contente de la désignation de l’alliage par


des symboles métallurgiques (au lieu des symboles chimiques) non précédés des caractères EN
AC- Exemple d’équivalence entre la désignation numérique et la désignation symbolique NF A
02 004.

Désignation numérique Désignation symbolique Désignation métallurgique


EN AC - 21000 EN AC – Al Cu4 Mg Ti AU4GT
EN AC - 41000 EN AC – Al Si2 Mg Ti AS2GT
EN AC - 42000 EN AC – Al Si7 Mg AS7G
EN AC - 42100 EN AC – Al Si7 Mg 0,3 AS7G0.3
EN AC - 42200 EN AC – Al Si7 Mg 0,6 AS7G0.6
EN AC - 44000 EN AC – Al Si 11 AS11

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 12


Désignation symbolique des alliages d’aluminium corroyé NF EN 573

Aluminium non allié

Désignation numérique Désignation symbolique


EN AW - 1100 EN AW - 1100 [99,0%]
EN AW - 1050 EN AW - 1050 [Al99.5%]
EN AW - 1070 EN AW - 1070 [Al99.7%]

Aluminium allié

On distingue deux grands groupes d’alliages :

- Les alliages durcis uniquement par écrouissage ;


- Les alliages trempants à durcissement par précipitation.

Les alliages durcis uniquement par écrouissage (Séries 3000 et 5000)

Désignation numérique Désignation symbolique


EN AW - 3003 EN AW - 3003 [Al Mn1 Cu]
EN AW - 3005 EN AW - 3005 [Al Mn1 Mg0.5]
EN AW - 5005 EN AW - 5005 [Al Mg1]
EN AW - 5083 EN AW - 5083 [Al Mg4.5 Mn0.7]
EN AW - 5086 EN AW - 5086 [Al Mg4 Mn0.5 Cr]
EN AW - 5754 EN AW - 5754 [Al Mg3 Mn1 Cr]

Les alliages trempants à durcissement par précipitation (Séries 2000, 6000 et 7000)

Désignation numérique Désignation symbolique


EN AW - 2011 EN AW - 2011 [Al Cu5 Pb Bi]
EN AW - 2014 EN AW - 2014 [Al Cu4 Si1 Mg0.5]
EN AW - 2017 EN AW - 2017 [Al Cu4 Mg0.5]
EN AW - 2024 EN AW - 2024 [Al Cu4 Mg1]
EN AW - 2030 EN AW - 2030 [Al Cu4 Pb]
EN AW - 2618 EN AW - 2618 [Al Cu2 Mg1.5 Ni1 Fe]
EN AW - 6005 EN AW - 6005 [Al Si0.5 Mg0.5]
EN AW - 6060 EN AW - 6060 [Al Mg0.5 Si0.5]
EN AW - 6082 EN AW - 6082 [Al Si1 Mg1 Mn0.5]
EN AW - 6106 EN AW - 6106 [Al Mg0.5 Si0.5 Mn]
EN AW - 7010 EN AW - 7010 [Al Zn6 Mg Cu]
EN AW - 7020 EN AW - 7020 [Al Zn4.5 Mg 1]
EN AW - 7050 EN AW - 7050 [Al Zn6 Cu Mg Zr]
EN AW - 7075 EN AW - 7075 [Al Zn5.5 Mg2.5 Cu1.5]
EN AW - 8090 EN AW - 8090 [Al Li2.5 Cu2.5 Cu1.5]

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 13


IV. La Désignation des alliages de cuivre

Les principaux alliages de cuivre :

Laitons : Cu + Zn

Alliages à base de cuivre contenant de 5 à 45 % de zinc.

Laitons simples ou binaires, ils ont pour seuls constituant le cuivre et le zinc. Au fur et à mesure
que la teneur en zinc augment la température de fusion et la conductibilité électrique de l'alliage
diminuent alors que ses qualités de résistance mécanique et de dureté augmentent.

Bronzes : Cu + Sn

Alliages à base de cuivre contenant entre 3 et 20 % d'étain. En raison de leur excellente aptitude
au moulage, les bronzes sont largement utilisés en fonderie. Là encore, s'ajoutent aux bronzes
simples ou bronzes binaires, les bronzes plus complexes renfermant des éléments d'addition
supplémentaires tels que P, Zn, Pb.

Cupro-aluminiums : Cu + Al

Alliages à base de cuivre et contenant de 4 à 15 % d'aluminium avec possibilité d'addition


simultanée de Fe, Ni, Mn à des teneurs maximales de 5 % pour chacun de ces métaux.

Cupro-nickels : Cu + Ni

Alliages dits de substitution. L’alliage renfermant 20 % de nickel est l'un des plus ductiles parmi
les alliages commerciaux.

Maillechorts : Cu + Ni + Zn

Alliages ternaire à base de cuivre et contenant de 20 à 28 % de zinc et de 9 à 26 % de nickel. Leur


résistance à la corrosion est plus faible que celle des cupronickels. Très utilisés en orfèvrerie où ils
peuvent être aisément argentés, chromés ou nickelés.

V. Les matières plastiques ISO 1043

Généralités Les matériaux organiques forment une catégorie particulière de matériaux, et leur
utilisation en traitement de surface reste assez limitée à quelques applications techniques (blindage
électromagnétique) ou esthétiques (flaconnerie). On utilisera principalement pour ce faire des
matériaux thermoplastiques. Leur codage est donné par la norme ISO 1043.

Principe du codage Initialement on utilisait les initiales anglaises des matériaux, mais devant la
complexité croissante de ces matériaux, on a du adapter cette règle si bien que le recourt à la
norme est souvent nécessaire :

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 14


Désignation des matières plastiques thermoplastiques

Nom Désignation Noms commerciaux


Acrylobutadiène styrène ABS
Polyamide PA 11; PA 6 ; PA 6.6 Rilsan, Nylon, Technyl, etc...
Polybutylène téréphtalate PBT
Polycarbonate PC Makrolon, Lexan, etc...
Polychlorure de vinyle PVC Vinidur, Viniflex, etc...
Polyéthilène PE Lactène, Hostalen, etc...
Polyéthilène téréphtalate PET
Polyméthacrylate de méthyle PMMA Altuglas, Plexiglas,etc...
Polyoxyméthylène POM Ultraform, Kematal, etc...
Polypropylène PP Appryl, Novolen, etc...
Polystyrène PS
Polystyrène choc SB

Désignation des matières plastiques thermodurcissables

Nom Désignation Noms commerciaux


Epoxyde EP Araldite, Néonite, etc...
Phénoplaste PF Bakélite.
Polyester UP Rutapal, Norsodyne, etc...
Polyuréthane PUR Vovanol, Bayflex, etc...

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 15


CHAPITRE II :
Conditions techniques de livraison des aciers et
les alliages non ferreux

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 16


I. Les Conditions techniques de livraison pour les aciers

a. Les aciers de construction

GS – nnn – an............... + an + an

Symboles principaux Symboles additionnels


Propriétés Aciers
lettre
mécaniques Groupe 1 Groupe 2
G = acier nnn = la valeur Energie de Rupture Température C = formage à froid
moulée minimale en(J) d’essai D = Galvanisation
27J 40J 60J °C E = Emaillage
S = acier de spécifiée de la JR KR LR 20
construction limite F = Forgeage
J0 K0 L0 0 H = Profil creux
d’élasticité J2 K2 L2 -20
L = Basse température
J3 K3 L3 -30
M = Laminage thermomécanique
J4 K4 L4 -40
N = Normalisé ou laminage normalisant
J5 K5 L5 -50
J6 K6 L6 -60 O = Offshore
P = Palplanche
A = durcissement par précipitation Q = Trempé et revenu
M = laminage thermomécanique S = Construction naval
N = normalisé ou laminage T = Tubes
normalisant W = Résistance à la corrosion atmosphérique
Q = trempé et Revenu an = symbole chimique de l’élément spécifié
G = autres caractéristiques suivies, par exemple Cu, avec éventuellement un seul
lorsque nécessaire par un ou deux digit représentant 10x la moyenne (arrondi à
digits 10%) de la fourchette spécifiée de la teneur de
cet élément.

Exemples de désignations symboliques


Normes pour conditions techniques de
Désignations selon EN 10027-1
livraison
EN 10025-2 S235JR - S355JR – S355J0 – S355J2 – S355K2
EN 10025-3 S355N – S355NL
EN 10025-4 S355M – S355ML
S235J0W – S235J2W – S355J0WP – S355J2WP –
EN 10025-5
S355J0W – S355J2W – S355K2W
EN 10025-6 S460Q – S460QL
EN 10149-2 S355MC
EN 10149-3 S355NC
EN 10210-1 S355J2H
EN 10248-1 S355GP
EN 10326 S350GD – S350GD+Z

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 17


b. Les Aciers pour appareils à pression

GP – nnn – an............... + an + an

Symboles principaux Symboles additionnels


Propriétés Aciers
lettre
mécaniques Groupe 1 Groupe 2
G = acier nnn = la valeur B = Bouteille à gaz H = Haute température
moulée minimale M = Laminage thermomécanique L = Basse température
P = aciers spécifiée de la N = Normalisé ou laminage R = Température ambiante
pour appareil limite normalisant X = Haute et basse température
Q = Trempé et revenu
à pression d’élasticité
S = Appareils à pression simples
T = Tubes
G = Autres caractéristiques
suivies, lorsque nécessaire par un
ou deux digits

Exemples de désignations symboliques


Normes pour conditions techniques de
Désignations selon EN 10027-1
livraison
EN 10028-2 P265GH
EN 10028-3 P355NH
EN 10028-5 P355M – P355ML
EN 10028-6 P355Q – P355QH – P355QL
EN 10120 P265NB
EN 10207 P265S
EN 10213-2 GP240GR – GP240GH

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 18


c. Les aciers non alliés (à l’exclusion des aciers de décolletage) avec une teneur
moyenne en manganèse < 1%

GC – nnn – an............... + an + an

Symboles principaux Symboles additionnels


Aciers
lettre Teneur en Carbone
Groupe 1 Groupe 2
G = aciers nnn = 100 x teneur E = avec une teneur maximale en an = symbole chimique de l’élément
moulés moyenne spécifié en soufre spécifiée d’alliage spécifié, par exemple Cu
C = carbone carbone. R = avec une fourchette de teneur avec éventuellement un seul digit
Lorsque la teneur en en soufre spécifiée représentant 10 fois la moyenne
carbone n’est pas spécifiée D = fil pour tréfilage (arrondie à 0.1%) de la fourchette
sous la forme d’une C = pour formage à froid par spécifiée de cet élément.
fourchette, une valeur exemple frappe ou extrusion à froid
représentative appropriée S = pour ressorts
doit être choisie. U = pour outils
W = fils pour électrodes
G = autres caractéristiques suivies,
lorsque nécessaire, par un ou deux
digits

Exemples de désignations symboliques


Normes pour conditions techniques de
Désignations selon EN 10027-1
livraison
EN 10083-1 C35E
C35R

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 19


d. Les aciers non alliés avec une teneur en manganèse ≥ 1% aciers non alliés de
décolletage et aciers alliés (à l’exclusion des aciers rapides) dont la teneur de
chaque élément d’alliage est < 5%

G – nnn – an - nn........... + an + an…….

Symboles principaux Symboles additionnels


Teneur en Aciers
lettre
Carbone Eléments d’alliage Groupe 1 Groupe 2
G= nnn = 100 x a = symboles chimiques indiquant les QT : trempe et revenu
aciers teneur moyenne éléments d’alliage qui caractérisent A : recuit d’adoucissement
moulés spécifié en l’acier, suivi par : QA : trempe à l’air
carbone. nn = nombres, séparés par un trait QO : trempe à l’huile
Lorsque la
d’union, représentant respectivement la QW : trempe à l’eau
teneur en
carbone n’est teneur moyenne en % des éléments
pas spécifiée par multipliée par les facteurs suivants :
une fourchette Elément Facteur
une valeur Cr, Co, Mn, Ni, Si, W 4
représentative Al, Be, Cu, Mo, Nb, Pb, 10
appropriée doit Ta, Ti, V, Zr
être choisie. Ce, N, P, S 100
B 1000

Exemples de désignations symboliques


Normes pour conditions techniques de
Désignations selon EN 10027-1
livraison
EN 10028-2 13CrMo4-5
EN 10083-1 28Mn6
EN 10087 11SMnPb30

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 20


e. Aciers alliés (à l’exclusion des aciers rapides) dont la teneur d’au moins un des
éléments est 5%

GX – nnn – an - nn........... + an + an…….

Symboles principaux Symboles additionnels


Teneur en Aciers
lettre
Carbone Eléments d’alliage Groupe 1 Groupe 2
G= nnn = 100 x a = symboles chimiques indiquant les
aciers teneur moyenne éléments d’alliage qui caractérisent
moulés spécifié en l’acier, suivi par :
carbone. nn = nombres, séparés par un trait
X=
Lorsque la
symbole d’union, représentant respectivement la
teneur en
des aciers teneur moyenne en % des éléments
carbone n’est
fortement
pas spécifiée par
alliés
une fourchette
une valeur
représentative
appropriée doit
être choisie.

Exemples de désignations symboliques


Normes pour conditions techniques de
Désignations selon EN 10027-1
livraison
EN 10088-1 X5CrNi 18-10

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 21


II. Les Conditions techniques de livraison pour les alliages non ferreux

Pièces moulées (EN 1706 pour les alliages d’aluminium)

L’état est désigné par un Y suivi de deux chiffres. Le premier chiffre désigne le type de moulage,
le deuxième désigne le traitement thermique : par exemple :

Y23 : Pièce moulée en sable, trempée et Revenu.

Etats métallurgiques des pièces moulées

Chiffre Premier chiffre Second chiffre


0 Aucun traitement
1 Lingot Recuit
2 Moulage en sable Trempé
3 Moulage en coquille Trempé et Revenu
4 Moulage sous pression Trempé et muri
5 Frittage (concréfaction) Stabilisé
6 Trempé et stabilisé
7 Coulée continue
8 centrifugation
9 Suivant prescription Suivant prescription

Pièces Corroyées : (EN 515 pour les alliages d’aluminium) (NF A 02-008 pour les
alliages de cuivres)

- O : état recuit ;
- F : brut de fabrication ;
- H : écroui ;
- T : ayant subi un traitement thermique ;
- W : pour les alliages d’aluminium seulement : mise en solution (trempe sans maturation).

Les états O et F n’ont pas d’indication complémentaire, les états H et T ont des subdivisions.

Etat H :

Pour les pièces écrouies, la lettre H est suivie de deux nombres. La signification des nombres
dépend du type d’alliage.

Etats métallurgiques pour les alliages d’aluminiums corroyés EN 515

Ecrouissage Ecrouissage Ecrouissage et


Chiffre Etats Recuit Ecrouissage
Restauration Stabilisation vernis
1 Plané H111
2 1/4 H12 H22 H32 H42
4 1/2 H14 H24 H34 H44
6 3/4 H16 H26 H36 H46
8 4/4 H18 H28 H38 H48
9 Extra dur H19

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 22


Restauration :

Les états écrouis intermédiaires sont obtenus en partant d'un métal recuit et en lui donnant un
écrouissage partiel. Pour obtenir les caractéristiques mécaniques correspondantes à ces états, il
existe une autre façon de procéder : partir d'un état complètement écroui et réchauffer le produit à
une température inférieure à celle du recuit.

Stabilisation :

Les produits obtenus par écrouissage, dont l'état est donc symbolisé par H1x, conservent de cette
opération de déformation des tensions internes, ils ont du " nerf ". Ceci peut être préjudiciable à
leur utilisation. Pour éliminer ces tensions, on les met dans un four à basse température pour leur
faire subir un traitement de détente ou de stabilisation. Ce traitement ne modifie pas sensiblement
les caractéristiques mécaniques acquises pendant l'écrouissage.

Etat T :

Etats métallurgique par traitement thermique :

- T1 : Refroidi après mise en forme à chaud et muri ;


- T2 : Refroidi après mise en forme à chaud, écroui et muri ;
- T3 : Mise en solution, écroui et muri ;
- T4 : Mise en solution et muri ;
- T5 : Refroidi après mise en forme à chaud et Revenu ;
- T6 : Mise en solution et Revenu ;
- T7 : Mise en solution et sur-revenu ;
- T8 : Mise en solution, écroui et Revenu ;
- T9 : Mise en solution, Revenu et écroui ;
- T10 : refroidissement, Revenu et écrouissage.

Etats métallurgiques pour les alliages des cuivres corroyés NF A 02-008

Etat H :

Etats Etats Ecroui Etats Restaurés Etats détendus


Recuit O
1 1/4 dur H11 H21 H31
2 1/2 dur H12 H22 H32
3 3/4 dur H13 H23 H33
4 4/4 dur H14 H24 H34
H15
5à7 Ressort H16
H17

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 23


Certains alliages sont susceptibles de durcissement par traitement thermique les états
correspondants, bien que désignés dans la norme NF A 02-008 sont rarement utilisés ; il leur est
préféré les vocables suivants :

- TR : Trempé – Revenu ;
- TE : Trempé – Ecroui ;
- TER : Trempé – Ecroui – Revenu ;
- TRE : Trempé – Revenu – Ecroui.

Etat T :

Etats métallurgique par traitement thermique :

- TA : Refroidissement contrôlé ;
- TB : Mise en solution et trempe ;
- TC : Refroidissement contrôlé et déformation à froid ;
- TD : Mise en solution, trempe et déformation à froid.

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 24


Conclusion

L’utilisation et la connaissance des systèmes de codage des matériaux sont indispensables à


l’élaboration de la gamme de traitement mais il ne faut pas oublier que de nombreux fournisseurs
possèdent des systèmes de codage internes qui rendent difficiles les transpositions.

Dans tous les cas, il faut exiger l’équivalence dans une norme reconnue de la désignation du
matériau.

Par ailleurs de nombreux professionnels utilisent encore des normes obsolètes ou des systèmes de
codages qui ne sont plus normalisés. Ces normes correspondent à des aciers dont les propriétés ou
les compositions chimiques ne sont plus d’actualité. Il faut donc chercher à les remplacer par les
normes actuelles.

Reda SASBOU Désignations Normalisées des Matériaux métalliques 25

Vous aimerez peut-être aussi