Vous êtes sur la page 1sur 5

Chapitre 1.

3 : La Preuve

Méthode pour répondre au cas pratique : Syllogisme

1. Fait qualifiés : Synthèse de l’histoire + qualifié les faits = demande le cadre juridique
de l’affaire

2. Problème de droit : reformulation de la question posée d’une manière générale

3. Règle(s) de droit : cours que nous avons utilisés pour répondre à la question posée
avec éventuellement les références juridiques nécessaire

4. Solution(s) retenue(s) : en l’espèce -> ce qui valable ou préconisé

Cas particulier/ présent

Lorsqu’il y a deux textes sur le même thème il faudra les numéroté (1 et 2)

Cas pratique :

Michel a acheté sur un site en ligne d’objets de décoration plusieurs objets dont un vase et un
tableau et d’autres bibelots pour l’aménagements de sa maison d’une valeur totale de 2000€.

Toutefois, à la réception des objets, il prétend que le commerçant ne lui a pas envoyé les objets
qu’il avait commandés. Il demande donc le remboursement de sa commande.

Le commerçant, de son coté, lui affirme que les objets envoyés sont ceux qu’il a commandés telle
que l’atteste la commande sur support électronique.

1) Qui a la charge de la preuve ?


Michel est à la charge de la preuve car c’est lui qui réclame le remboursement de sa
commande (c’est lui le demandeur)
2) Comment doit se faire cette preuve ?
Elle doit être fait à l’écrit car le montant est au-delà de 1500 €

1. Fait qualifiés :
Michel a acheté des objets de décorations sur un site en ligne pour 2005€. Il n’a pas
reçu les objets qu’il avait commandé.
Donc il demande le remboursement.
Un contrat de vente a été signé entre le commerçant et Michel et c’est une question
relative de preuve.

2. Problème de droit :
1 : Le demandeur en justice va-t-il la charge de la preuve ?
2 : Par quel moyen trouve-t-on un acte juridique ?
3. Règle(s) de droit :
1 : Le principe en droit est que le demandeur doit apporter la preuve de ce qu’il
réclame.
2 : Au-dessus de 1500€ l’acte juridique doit être prouvé par un écrit.

4. Solution(s) retenue(s) :
1 : Michel réclamant le remboursent de sa commande doit prouver qu’il a passé
commande.
2 : Dans le cas présent Michel va devoir prouver la commande par le support
électronique.

Dans les situations suivantes, précisez sur qui pèse la charge de la preuve, quel est l’objet
de la preuve et quels sont les modes de preuves admissibles ?

Cas 1 :
Aristide a vendu da vieille voiture à Camile. Quelques semaines après la livraison, Camille
prétend se faire rembourser une partie du prix d’achat parce qu’il a dû remplacer ses frais de
la boîte de vitesse et les freins qui étaient hors d’usage. Aristide refuse car, d’après lui,
Camille connait parfaitement l’état de voiture lorsqu’il a consenti à l’acheter.

C’est Camille, il demande le remboursement et il doit prouver qu’il n’était pas au courant de
l’état de la voiture. Il doit prouver par tous moyens car il n’y a pas eu d’écrit concernant
l’état de la voiture sinon s’il y a un contrôle technique effectué récemment avant la vente du
véhicule et ou certificat de vente.
Les preuves admissibles sont preuves légale (écrite doit être plus que 1500€)

Cas 2 :
Antoine demande que son cousin Casimir lui rende les 4 000€ qu’il dit lui avoir prêtés pour
l’aider à régler les frais d’enregistrement de leur grand-tante Denis. Casimir refuse car, lui,
ces 4000€ représentaient en réalité, le prix d’une veille voiture qu’Antoine lui avait achetée
mais non encore payée.

C’est Antoine qui pèse la charge de la preuve et il doit prouver qu’il a prêté de l’argent à
Casimir. Casimir doit prouver aussi qu’Antoine n’a pas payer pour la vente de véhicule.
Les preuves admissibles sont impossibilité morale car c’est son cousin donc commencent de
preuve par écrit.

Cas 3 :
Que devrait décider le tribunal qi Antoine faisait la preuve qui lui incombe, sans que Casimir
parvienne à faire la sienne ?

Casimir doit payer 4 000€ à Antoine.

Arrêt n° 389 du 17 mars 2016 (15-11.412°- Cour de cassation – Deuxième chambre civile
Qui a la charge de la preuve ?
Michel est à la charge de la preuve car c’est lui qui réclame le remboursement de sa
commande (c’est lui le demandeur)
Comment doit se faire cette preuve ?
Elle doit être fait à l’écrit car le montant est au-delà de 1500 €

1) Demandeur au pouvoir :
C’est M. X

2) Défendeur :
C’est la société Numérix Radiologie

3) Fait qualifiés :
La société Numerix Radiologie pense que son salarié M. X est déloyal. Pour vérifier ses
suppositions, elle ordonne une filature par une détective privé.

4) Problème de droit :
Peut-on utilisé là au civil un épreuve obtenue de mauvaise foi ?

5) Règle(s) de droit :

6) Solution de la cour de Cassation


La preuve utilisée par la filature est illicite car de mauvaise foi donc elle doit être
rejetée.

Analyse d’arrêt 2

1) Présentez les faits en mettant en évidence l’objet du litige ?


La société Véolia a assigné en justice M. X pour non remboursement des factures

2) Qui avait la charge de la preuve ?


La société Véolia, c’est le demandeur qui demande de payer les 3 161,38€

3) Quel était l’objet de la preuve ?


Le contrat d’abonnement signé par M.X

4) Quels sont les modes de preuves admissibles dans cette situation ?


Les preuves admissibles sont preuves légale (écrite doit être plus que 1500€)

5) Le demandeur a-t-il réussi à faire la preuve requise ? Quelle est donc l’issue du procès ?
Véolia perd car le demandeur n’a pas prouvé contrat d’abonnement avec le nom de M. X
La question de droit :
Vous n’avez pas réussi à payer donc
Qui doit prouver ses demandes en justices ?

Vous aimerez peut-être aussi