Vous êtes sur la page 1sur 4

Date

TD 1
17/03/2022
Module : Audit comptable et financier Pr. A. F-A. Rahmouni

Exercice 1 : Typologie de l’audit et contrôle interne

RAPID REPAR SA est une société de taille moyenne, multi-établissements,


spécialisée dans la réparation de véhicules automobiles. La direction souhaite mettre
en place un service de contrôle interne et d’audit interne. Elle demande à un auditeur
externe et à son commissaire aux comptes de l’aider dans ce projet.
Travail à faire :
Le directeur financier vous demande de distinguer les rôles respectifs du service de
contrôle interne, de l’audit interne, de l’audit externe et du commissaire aux comptes
dans le déploiement et l’évaluation des dispositifs du contrôle interne.

Exercice 2 : Typologie et caractéristiques générales de l’audit

Au terme d’un travail d’observation, le chef comptable de la société IMOSEM, qui


gère et loue des logements sociaux, pense avoir repéré un détournement de fonds
opéré par un comptable de l’entité.
Vous êtes expert-comptable de la société IMOSEM. En complément de la mission
récurrente qui vous lie à la société, il vous a été demandé d’effectuer l’audit du
processus « facturation-règlement-comptabilisation ». Vous êtes chargé de :
– détecter les éventuelles anomalies comptables ayant permis de camoufler les
malversations et d’évaluer les fonds détournés ;
– détecter et d’analyser les dysfonctionnements du processus ;
– faire des préconisations pour améliorer les procédures et dispositifs de contrôles
mis en place.
Travail à faire :
1. Préciser la nature et les objectifs de l’audit réalisé par l’expert-comptable.
2. Quelles seront les caractéristiques générales de l’audit ?

Exercice 3

Indiquer si les assertions suivantes sont vraie ou fausses :


- Seuls les commissaires aux comptes peuvent effectuer des missions d’audit

1
- Les audits financiers consistent à vérifier l’exactitude des comptes
- A l’issue de leur audit, les commissaires aux comptes expriment une opinion
sur les comptes dans un rapport, ce qui n’est pas le cas pour les experts
comptables
- Un des objectifs de l’audit financier est de valider la conformité des comptes
par rapport à un référentiel comptable établi.
- La démarche de l’auditeur s’appuie sur une approche par les risques, et les
erreurs relevées ne sont retenues que si elles présentent un caractère
significatif.
- Selon le degré d’assurance recherché, la formulation de l’opinion peut être
positive ou négative
- La mission de l’expert-comptable ne porte que sur les informations chiffrées
historiques
- Les missions de l’expert-comptable sont toujours contractuelles.
- Les missions de l’expert-comptable sont légales ou contractuelles.
- Selon le degré d’assurance recherché, la formulation de l’opinion peut être
positive ou négative
- Les normes d’exercice professionnel définissent le contenu et la formulation
des rapports correspondants aux missions réalisées
- Les missions d’audit de l’expert-comptable ne sont pas normalisées

Exercice 4 : L’acceptation de la mission et l’indépendance de l’auditeur

G. Dupont, Président-Directeur Général et actionnaire principal de la société « La


Rutilante » entreprise de nettoyage industriel, a demandé au Cabinet de comptabilité
« Guilvard et Associés » d’effectuer une révision comptable des états financiers de
son entreprise au 31 mars N.
Messieurs Dupont et Guilvard sont d’excellents amis d’enfance.
Monsieur Dupont souhaite que cette révision soit terminée rapidement de manière
à pouvoir présenter des états financiers audités à la banque auprès de laquelle la
société sollicite un prêt important.

2
Le cabinet comptable a immédiatement accepté la mission et est tombé d’accord
pour soumettre son rapport dans les deux semaines et Monsieur Dupont lui paiera
des honoraires fixes, accompagnés d’une prime, si le prêt est accordé à
« La Rutilante ».
Le cabinet comptable étant un cabinet à effectif très limité, deux étudiants en
comptabilité ont été recrutés ponctuellement pour effectuer la révision. Monsieur
Guilvard en quelques heures, leur a résumé le travail à effectuer, qui devait consister
essentiellement en la vérification mathématique des soldes, le pointage de la balance
générale avec les états financiers, et une analyse du contenu des états. Les étudiants
ont suivi les conseils de Monsieur Guilvard et lui remirent 10 jours plus tard les états
financiers, qui ne comportaient pas de notes annexes. Monsieur Guilvard relut bilan
et compte de résultat et prépara un rapport sans réserves. Le rapport ne fit pas
référence aux principes comptables généralement admis.
Question :
Quelles sont les normes de révision comptable que Guilvard n’a pas respectées et
par quelles actions a-t-il montré cet irrespect ?
Réponse

Exercice 5 : La phase de prise de connaissance

Suite à un désaccord apparu entre la société, les « Selleries de l’Empereur » (société


cotée au SBF120) et son précédent expert-comptable sur la valorisation des stocks et
certaines opérations en chevauchement d’un exercice sur l’autre, votre cabinet a été
mandaté pour intervenir. Voici ce que vous avez pu noter sur cette société lors de vos
entretiens :
Les « Selleries de l’Empereur » ont connu une expansion rapide au cours de ces
dernières années, en particulier par croissance externe, alors que le secteur a stagné.
Lors des deux derniers exercices, le bénéfice s’est accru de manière plus limitée, mais
tout de même à un niveau nettement supérieur à la branche.
Le dynamisme de l’entreprise s’explique essentiellement par l’agressivité
commerciale de son dirigeant qui recrute de jeunes cadres rémunérés avec un faible
montant fixe, mais complété par un variable très conséquent.

3
L’analyse que vous avez faite de la société vous a permis de constater que le système
comptable semble peu adapté. Le dirigeant n’y attache pas une grande importance,
les services administratifs étant considérés comme un poids. Le personnel comptable
est d’ailleurs comparativement moins bien payé que le reste du personnel.
Le processus comptable sera bientôt amélioré par la vie en place d’un ERP (progiciel
de gestion intégré), alors que les services et production ont, depuis longtemps, de
nombreux outils d’analyse et de gestion.
La société des « Selleries de l’Empereur » a un faible ratio d’autonomie financière.
Cette situation est expliquée par l’existence d’importantes dettes à court terme et une
faible proportion de réserves de trésorerie. Ceci est la conséquence de la politique du
dirigeant de toujours distribuer la quasi-totalité des bénéfices.
Les « Selleries de l’Empereur » travaillent avec certaines sociétés dans lesquelles le
dirigeant J.-P. Salmon possède aussi des intérêts. C’est en particulier le cas des «
Tanneries du Gard » qui fournit une grande partie des achats de la société.
Le chiffre d’affaires et le bénéfice de la société, pour l’exercice dont vous effectuez
l’audit, ont connu une relative stabilité alors que les Selleries de l’Empereur ont
absorbé une société, qui aurait dû majorer ce chiffre d’affaires de près de 20 % et le
bénéfice de 30 %, selon les prévisions.
La société absorbée avait été en effet rentable jusqu’à son rachat au père de M.
Salmon. Depuis son chiffre d’affaires ne semble avoir que baissé.
Travail à faire :
1. Quels sont les éléments préoccupants propres aux « Selleries de l’Empereur » qui
retiendraient votre attention dans le cadre de la révision ?
2. Quels sont les contrôles particuliers et dans quels secteurs les effectuez-vous pour
juger de l’effet de ces éléments sur les états financiers ?

Vous aimerez peut-être aussi