Vous êtes sur la page 1sur 3

Tous les sujets et corrigés des Bac Comoriens sont disponibles sur le site internet : https://lechaya.

com

Exercice 1 : 5 points
Partie A : Question de cours.
1. Énoncer le théorème de Bézout

2. Énoncer le théorème de Gauss

3. Donner la définition de la congruence modulo n dans Z, n étant un entier naturel non nul.

Partie B :Résolution d’un système


(
n ≡ 17[23]
Dans cette partie, on se propose de résoudre dans Z le système :(S) :
n≡ 10[16]

1. a. Justifier pourquoi peut-on affirmer qu’il existe un couple (u,v) d’entiers relatifs tel
que 23u + 16v = 1,(on ne demande pas dans cette question de donner un exemple
de couple).
b. Sachant que 23u = 1 − 16v et que 16v = 1 − 23u, vérifier que pour un tel couple,
l’entier N = 17 × 16v + 10 × 23u est une solution de (S)

2. Soit n0 une solution du système (S)


(
n≡n0 [23]
a. Montrer que le système (S) et sont équivalents.
n≡n0 [16]
(
n≡n0 [23]
b. Démontrer que le système équivaut à n ≡n0 [17×23]
n≡n0 [16]

3. a. Utiliser l’algorithme d’Euclide, en détaillant les divers étapes du calcul, pour trouver
un couple (u,v) d’entiers relatifs solutions de l’équation 23u+16v=1.
b. Calculer la valeur de N correspondante au couple (u,v) ainsi obtenu.
c. Déterminer l’ensemble des solutions du système (S). (On pourrait utiliser, si l’on veut,
la question 2.b)

4. On considère un entier naturel n par 368 ≡ 16 × 23.


Quel est le reste r de la division euclidienne de n par 368 ?

Exercice 2 : 5 points
Le plan est muni d’un repère orthonormé direct (O, ~i, ~j).(Unité graphique : 1cm). √ π
On considère une similitude directe du plan F de centre Ω de coordonnées (1,0), de rapport 2 et d’angle de mesure 4.

1. a) Déterminer une écriture complexe de F. En déduire son expression analytique


b) Placer dans le repère les points A, B et C d’affixes respectives 4, -2+2i et -2i.
c) Déterminer les affixes des points A’, B’ et C’, images respectives par F des points A,
B et C
Z 0 −Z 0 0 , Z 0 et Z 0 sont les affixes des points A’, B’ et C’ respective-
d) Calculer ZB0 −ZC0 où ZA B C
A C
ment.
En déduire la nature du triangle A’B’C’.
2. Sois M un point du plan distinct de Ω d’affixe Z et M’ d’affixe Z’ son image par F.
a. Montrer que pour tout Z 6= 1, Z 0 − Z = −i(1 − Z)
b. En déduire que pour tout point M d’image M’ par F, le triangle ΩM M 0 est rectangle
isocèle en M.
3. On considère la courbe (Γ) d’équation cartésienne x2 − 4y2 + 4x + 16y − 28 = 0
a. Quelle est la nature de (Γ) ? Justifier la réponse.
b. Quelles sont les affixes des sommets de (Γ) ?
c. Déterminer les équations cartésiennes, des directrice de (Γ0 ). (On ne demande pas de
construire (Γ0 )).
Problème : 10 points
Dans un plan muni d’un repère orthonormé(O,~i, ~j), on considère la fonction fn définie pour pour tout entier natu-
rel n sur l’intervalle ]0, +∞[ par :

fn (x) = ln x + e−nx
On note (Cn ), la courbe représentative de la fonction fn dans le repère (O,~i, ~j).
Partie A : Étude de f0 et de f1

1. Étudier les variations de la fonction f0 sur l’intervalle ]0, +∞[ et tracer la courbe C0
représentative de f0 dans le repère. Préciser l’abscisse a0 du point d’intersection de la
courbe C0 avec l’axe des abscisses.
2. a) Montrer que pour tout x de l’intervalle ]0, +∞[, x < ex
b) En déduire que pour tout x de l’intervalle ]0, +∞[, 1 − xe−x > 0
3. a) Calculer la dérivée f10 de f1 et dresser le tableau de variation de f1 .
b) Calculer la dérivée f10 de f1 et dresser le tableau de variation de f1 .
c) Montrer que l’équation f1 (0) = 0 admet une solution unique a1 sur l’intervalle
]0, +∞[. Justifier que a1 appartient à l’intervalle [a0 , 1]
d) Étudier de la position relative des courbes C0 et C1 .
e) Tracer la courbe C1 représentative de la fonction f1 dans le même repère.
R a1
f) On pose I = 1 f1 (x)dx
Á l’aide d’une intégration par partie, calculer I. Interpréter graphiquement ce résultat.

Partie B : Étude d’une fonction auxiliaire.


On considère la fonction gn définie pour tout entier naturel non nul n sur l’intervalle ]0, +∞[ par : gn (x) = 1 − nxe−nx
1. Étudier les variations de gn sur l’intervalle ]0, +∞[. Dresser le tableau de variation de la
fonction gn .
2. En déduire le signe de gn (x) sur l’intervalle ]0, +∞[

Partie C : Étude de fn pour n ≥ 1


1. Calculer la limite de fn en 0. Interpréter graphiquement le résultat.
fn (x)
2. Déterminer la limite de fn (x) et de x lorsque x tend vers +∞.
Qu’en déduisez-vous ?

3. Pour tout entier naturel non nul n, étudier les variations de la fonction fn sur l’intervalle
]0, +∞[ et dresser le tableau de variation.

4. Montrer que pour tout entier naturel non nul, n l’équation fn (x) = 0 admet une solution
unique an sur l’intervalle ]0, +∞[
Prouver que an appartient à l’intervalle ]0, 1[

5. Déterminer l’aire de la portion du plan délimitée par la courbe (C, l’axe des abscisses et
les droites d’équation x = an et x = 1

6. Calculer fn+1 (x)−fn (x). En déduire la position relative des courbes C et C+ représentatives
des fonctions fn et fn+1 respectivement.

7. Pour tout entier naturel n, on considère la suite (In ) définie par In = an ou an est la
solution de l’équation fn (x) = 0 sur ]0, +∞

a. Montrer que la suite (In ) est croissante.


b. Démontrer que cette suite est convergeante. On ne demande pas de calculer la limite.

Vous aimerez peut-être aussi