Vous êtes sur la page 1sur 3

1|Page

EXERCICE 1-
Une entreprise fabrique deux produits A et B. Chacun des produits nécessite trois
opérations différentes : broyage, assemblage et test. Le produit A nécessite 15 minutes
pour le broyage, 20 minutes pour l'assemblage et 10 minutes pour le test. Le produit B
nécessite 7,5 minutes pour le broyage, 40 minutes pour l'assemblage et 45 minutes
pour le test. Le cycle de production nécessite au moins 7,5 heures (soit 450 minutes)
de temps de broyage, au moins 20 heures (soit 1200 minutes) de temps de montage
et au moins 15 heures (soit 900 minutes) de temps de test. La fabrication du produit A
coûte 6 u. m. et celle du produit B, 9 u. m.
1. Formulez le modèle de programmation linéaire associé au problème. [Précisez
la nature du problème, le sens d'optimisation, les variables d'action, les
coefficients économiques et les ressources].
2. Donnez le dual associé à ce programme.

Formalisation du problème :

– La nature du problème : Problème de gestion de la production ;


– Le sens de l’optimisation : Minimisation du coût total. Le problème consiste à
déterminer le programme journalier de fabrication (la combinaison de
production) qui générera le coût total minimal.
– Les variables d’action : Fabrication des produits A et B. Soit :
x1 le niveau d’activité (nombre d’unités) pour A.
x2 le niveau d’activité (nombre d’unités) pour B.
x1
X = x2

– Les coefficients économiques : les coûts unitaires de A et de B. On les représente


par le vecteur :

C = 6 9

– Les ressources : les facteurs limitatifs du calcul économique du décideur au


niveau de l’entreprise représentent sont le temps requis au niveau des trois
opérations constituant le cycle de production à savoir le broyage, l’assemblage et
les tests établis à au moins 7h.30 pour le broyage, 20h. pour l’assemblage et 15h.
pour les tests.
450
B = 1200
900

Pr. A. SKOURI RECHERCHE OPERATIONNELLE


PARCOURS « ECONOMIE & GESTION » A.U. 2020/21
2|Page

– Les coefficients techniques : le temps requis pour fabriquer une unité de produit
fini A et B. On peut les représenter à l’aide du tableau suivant :

15 7,5
20 40
10 45

Le modèle de P.L. associé à ce problème s’écrit alors :

ZMin = 6 x1 + 9 x2

15 x1 + 7,5 x2 ≥ 450
20 x1 + 40 x2 ≥ 1200
10 x1 + 45 x2 ≥ 900
(x1 ; x2 ) ≥ 0

C’est le primal. Son dual s’écrit :

ZMax = 450 p1 + 1200 p2 + 900 p3

15 p1 + 20 p2 + 10 p3 ≤ 6
7,5 p1 + 40 p2 + 45 p3 ≤ 9
(p1 ; p2 ; p3) ≥ 0

EXERCICE 2-

Le modèle de P.L.
Z Max = x1 + 2x2
x1 + 2x2 ≤ 4
x1 + x2 ≤3
2x1 + 3x2 ≤ 7
(x1, x2) ≥ 0
Pour résoudre graphiquement ce problème, on représente le polygone des solutions possibles
(intersection des demi- plans représentant les 3 contraintes techniques).
On représente, tout d’abord, les droites associées en repérant 2 points par lesquels ces droites
passent, ce qui donne :

Pr. A. SKOURI RECHERCHE OPERATIONNELLE


PARCOURS « ECONOMIE & GESTION » A.U. 2020/21
3|Page

(1) x1 + 2x2 = 4 (x1 = 0 ; x2 = 2 et x1 = 4 ; x2 = 0 )


(2) x1 + x2 = 3 (x1 = 0 ; x2 = 3 et x1 = 3 ; x2 = 0 )
(3) 2x1 + 3x2 = 7 (x1 = 0 ; x2 = 7/3 et x1 = 7/2 ; x2 = 0 )

x2

7/3

O C x1

3 7/2
4
(O, A, B, C) : Polygone des solutions possibles.
Détermination de l’optimum :

Sommets Valeur de Z Le segment de droite [A, B] représente


0 (0, 0) ZO = 1.(0) + 2. (0) = 0 l’ensemble des solutions optimales
A (0, 2) ZA = 1.(0) + 2.(2) = 4 (qui maximisent la fonction – objectif
ZA = Z B = 4 Z) : le P.L. admet une infinité de
B (2, 1) ZB = 2. (2) + 1.(1) = 4
solutions optimales.
C (3, 0) ZC = 1. (3) + 2.(0) = 3

REMARQUE :
Dans ce modèle, la fonction – objectif a le même coefficient angulaire (-1/2) que la
première contrainte. Les deux droites sont parallèles et le modèle admet un segment de
droite de tangence entre la famille de droites représentant la fonction – objectif et le
polygone des solutions possibles.

Pr. A. SKOURI RECHERCHE OPERATIONNELLE


PARCOURS « ECONOMIE & GESTION » A.U. 2020/21

Vous aimerez peut-être aussi