Vous êtes sur la page 1sur 5

Les relais programmables sont des contrôleurs à base de microprocesseur qui ont des capacités

similaires à celles d’un contrôleur logique programmable (PLC).

Un contrôleur logique programmable (PLC) avec des temporisateurs, des compteurs et des
instructions de comparaison intégrés,

Mais ils peuvent être programmés plus facilement comme des commandes câblées simples.

Contexte

Aujourd’hui, de nombreux fabricants d’équipements d’origine (OEM) font évoluer leurs conceptions
de commandes câblées traditionnelles vers des solutions alternatives.

Commandes câblées traditionnelles vers des systèmes de commande alternatifs. En fait, pour

En fait, pour la plupart des OEM, les relais programmables peuvent servir de contrôleurs très
rentables pour leurs produits, non seulement en raison de leur flexibilité accrue, mais aussi parce
que les relais programmables sont plus faciles à utiliser.

Produits, non seulement en raison de leur flexibilité accrue et de leur taille physique réduite, mais
aussi parce qu’ils offrent une solution à moindre coût.

Mais aussi parce qu’ils offrent une solution à moindre coût, avec un assemblage et une installation
plus rapides que les commandes câblées.

Par rapport aux commandes câblées. Il existe des fabricants d’équipement d’origine (OEM)

Dans de nombreux secteurs d’activité qui fabriquent des produits utilisant des systèmes de
commande de petite taille avec des commandes câblées simples et traditionnelles, telles que les
systèmes de commande à distance.

Traditionnelles, simples et câblées, telles que des relais cubiques, des minuteries et des compteurs.
Ces

Petits systèmes de commande se trouvent généralement sur les équipements d’assemblage, les
convoyeurs, les machines

Machines-outils, presses et équipements de pompage utilisés dans des applications commerciales et


de

Comme la fabrication industrielle, les équipements de chauffage, de ventilation et de climatisation,


les commandes de portes et de portails,

Les appareils commerciaux, les distributeurs automatiques et les équipements de loisirs. Les
équipementiers de tous

Secteurs d’activité continuent de se battre pour justifier l’utilisation de conceptions de contrôle


héritées pour répondre aux objectifs commerciaux actuels et futurs.

Les objectifs commerciaux actuels et futurs. Dans ce travail, nous montrons comment construire un
relais prorammable
En utilisant le micro contrôleur 16F84A et arduino uno. Le module ESP peut également être utilisé
pour la

Programmation.

Mot clé. Contrôleur programmable, contrôleur pic, ardurno, relais.

SCHÉMA FONCTIONNEL D'UN RELAIS PROGRAMMABLE

Le schéma fonctionnel montre les différents modules qui forment un système de relais
programmable et leur communication.

communication dont nous allons montrer les différents sous-blocs ci-dessous.

Module relais

Un module relais est un assemblage de composants électroniques et électromagnétiques tels qu'un

relais, des résistances, un transistor et des diodes.

Composition des modules relais

I.1Relais

Les relais sont des interrupteurs qui ont pour but de fermer et d'ouvrir les circuits de façon
électronique et électromécanique.

électromécaniques. Il contrôle l'ouverture et la fermeture des contacts d'un circuit électronique.

électronique. Lorsque le contact du relais est ouvert (NO), le relais n'est pas alimenté par le contact
ouvert.

Par contre, s'il est fermé (NC), le relais n'est pas alimenté par le contact fermé. En outre, lorsque

l'énergie (électricité ou charge) est fournie, les états sont susceptibles de changer. Dans cet article,
nous

Dans cet article, nous démontrons comment contrôler une lampe 220v 50Hz à partir d'une simple
pression sur le bouton de commande.

Il allume et éteint la lampe à l'aide d'un relais programmable.

L'IN4007 est une diode de jonction (semi-conducteur) qui permet au courant de circuler dans un seul
sens dans un circuit.
un circuit. Elle est applicable dans la ratification. Mais dans le module de relais, elle est connectée en
parallèle avec la bobine du relais DC.

du relais DC afin de protéger la bobine du relais d'un courant excessif qui pourrait endommager la
bobine.

bobine.

I.1.3 Transistor NPN (BC547)

Le BC547 est un transistor à jonction bipolaire (BJT) qui est un dispositif semi-conducteur
couramment utilisé pour l'amplification et la commutation.

pour l'amplification et la commutation. Ce dispositif peut amplifier des signaux analogiques ou


numériques. Il possède

des plages de tension de déclenchement allant de 3V à 12V maximum

Type : BC547 ou 2n2222

Tension de déclenchement : 3v-12v max

Figure 6 : Transistor à jonction bipolaire

Le BC547 est un transistor NPN qui peut être utilisé pour l'amplification ou la commutation. Dans ce
projet, il

est utilisé comme un interrupteur pour permettre au courant de circuler à travers la bobine du relais
en excitant la bobine

chaque fois que le transistor est en mode conducteur. Le transistor est connecté à un émetteur
commun

commun avec son collecteur connecté en série avec la bobine du relais, comme le montre le schéma
de contrôle du mode veille ci-dessus.

ci-dessus. En d'autres termes, lorsque le transistor est bloqué, il agit comme un interrupteur ouvert
et lorsqu'il conduit, il agit comme un interrupteur fermé.

et lorsqu'il conduit, il agit comme un interrupteur fermé dont le commutateur dépend du courant de
base et de la tension base-émetteur.

et de la tension Base-Emetteur. Le transistor BC547 conduit chaque fois qu'une tension de

minimum de 3V et maximum de 12V entre ses bornes Base-Emetteur.

Organigramme montrant comment les fichiers hex et lst sont générés. Pour lier le logiciel de codage

Et le logiciel de simulation.
Ce logigramme reprend un peu tous les fichiers qui entrent en jeu dans le programme avec à la fin

Créer les deux derniers fichiers program.hex et program.lst qui permettent de lier le logiciel de
codage et le logiciel de simulation.

Logiciel de codage et le logiciel de simulation. Ex : Arduino IDE via proteus, mplab via proteus, micro
C via

Proteus, etc.

Figure 9 : montrant comment les fichiers hex et lst sont générés.

Premier fichier « program.c » : Le fichier C est le fichier que nous sommes en train de concevoir.

(codage/sketching).

« *.ams,*.c » : est le langage d’assemblage

« program.h » : Est le fichier d’en-tête ajouté à l’esquisse, qui permet ou nous permet de déclarer

En fonction.

Compilation : Le processus de compilation génère en fait un certain nombre de fichiers. Les fichiers
générés sont

Les fichiers générés sont : « program.obj » et « program.asm ».

« Program.obj » : Est le code objet, qui est illisible, et c’est la première esquisse à

Exécuter.

« program.asm » : C’est le code d’assemblage, qui est lié au « program.c » que nous avons créé ou
codé.

Ou codé. Une fois le « program.asm » à récupérer, qui est créé par le compilateur

Et ainsi de suite, il est transmis à l’éditeur de liens pour lire ce qu’il va faire.

Édition de liens : Ce que fait l’éditeur de liens est que, il prend le premier exécutable de

« program.obj » qui est le programme objet et ajoute les bibliothèques disponibles que nous avons

Incluses. C’est-à-dire, les bibliothèques que nous formons ou les bibliothèques formées par
l’électromécanique. Lien

Editor nous fournit également un « program.hex » et en même temps fournit

« program.lst ».

Program.hex : C’est le fichier exécutable qui doit être transmis au microcontrôleur.

Program.hex : Est le fichier exécutable qui doit être transmis au microcontrôleur.

Program.lst : Est l'ensemble des instructions avec le croquis ou le code, qui est la version lisible de
"program.hex". Il contient l'ensemble des instructions d'assemblage dans "program.asm" avec le
croquis que nous avons créé dans "program.c", et le "program.lst" contient les instructions
d'assemblage qui ont été créées.

contient les instructions assembleur qui ont été créées dans "program.asm", mais il indique
également

indique les emplacements mémoire dans lesquels se trouvent le fichier hex et le fichier lst.

Vous aimerez peut-être aussi