Vous êtes sur la page 1sur 8

Université Hassan II de Casablanca

Ecole Nationale Supérieure


D’Electricité et de Mécanique
CASABLANCA

MÉCANIQUE DE FLUIDE Le : 16 / 05 / 2018

TP 3 :
Roue de Pelton

RÉALISÉ PAR : ENCADRÉ PAR :


BOUCHTARAT OMAR MR. HATTABI
ALOUAJAJI NEJOUD
FOUNDOU NESSAIBA
ECH-CHOUIA RAID
ELARROUCHI SALAH

Année Universitaire : 2017/2018


Rapport du TP 3 | Groupe 3

I. Introduction
Les turbines à eau sont des turbomachines qui servent à utiliser l'énergie hydraulique.
La turbine Pelton fait partie des turbines à jet libre qui transforment l'énergie de
pression de l'eau en énergie cinétique complètement au sein du distributeur. Pendant
ce processus, le jet d'eau est accéléré dans une tuyère et est dirigé sur les aubes de la
roue Pelton d'une manière tangentielle. Dans les aubes, le jet d'eau est dévié par
presque 180°. L'impulsion du jet d'eau est transmise à la roue Pelton.

1. tuyère à aiguille.
2. aiguilles de tuyère
ajustable.
3. aubes sur la roue Pelton.
4. jets d'eau après
changement de direction.
5. coupes transversales de
l'aube.

II. Le but
On effectue des mesures pour tracer les courbes caractéristiques de fonctionnement
de la turbine, c-à-d,M, Pab et η en fonction de la vitesse de rotation. Afin de trouver le
point de fonctionnement optimal.

III. Description de la manipulation

1. balance à
ressort.
2. manomètre.
3. ajustage de
la section de la
tuyère.
4. tuyère à
aiguille.
5. roue Pelton.
6. ajustage du
frein à bande.

1
Rapport du TP 3 | Groupe 3

IV. Manipulations
 La buse étant ouverte à fond (repère 0), régler la hauteur de chute à 0.2 bar en
agissant sur le robinet à boisseau sphérique d’alimentation du module HM 150.
 Mesurer le débit volume en mesurant le temps de remplissage du réservoir du
module HM 150. On peut considérer que le débit volume sera constant pendant
toute l’expérience.
 Accroître la charge du dispositif de freinage par incrément de 0.5 N, en
mesurant pour chaque valeur de la force de freinage F, la vitesse de rotation n
au tachymètre.
 Reprendre l’expérience précédente pour deux nouvelles positions de l’aiguille
de la buse (repère 2 puis 4).

V. Rappels théoriques
• Moment M sur l’arbre :
D
M = F. [Nm] avec D = 50 mm
2
• Puissance Pab sur l’arbre de la turbine :
2π. N. M
Pab = [W]
60
• Puissance hydraulique Phyd :
Phyd = q. p = q. ρ. g. H
Si P est en [bar] et q en [l/min]
q. p. 105
Phyd = [W]
1000 ∗ 60
• Rendement η :
η = Pab�P
hyd

VI. Exploitation des mesures


1. Essai № 1 :

N(tr/min) F(N) M(Nm) q(l/min) Phyd(W) Pab(W) η


510 2.2 0.055 40.97 38 5.6 0.15
625 4.2 0.105 40.97 38 6.5 0.24
795 6.08 0.152 40.97 38 12.4 0.338
920 7.52 0.188 40.97 38 17.3 0.4
1110 6.6 0.165 40.97 38 18.4 0.49
1200 5.2 0.13 40.97 38 16.3 0.46
1270 4.8 0.12 40.97 38 15 0.388
1290 4.4 0.11 40.97 38 13.5 0.279
1350 2 0.05 40.97 38 6.56 0.13

2
Rapport du TP 3 | Groupe 3

M=f(N)
0.2
0.18
0.16
0.14
0.12
0.1
0.08
0.06
0.04
0.02
0
0 200 400 600 800 1000 1200 1400 1600

Pab=f(N)
20
18
16
14
12
10
8
6
4
2
0
0 200 400 600 800 1000 1200 1400 1600

η=f(N)
0.6

0.5

0.4

0.3

0.2

0.1

0
0 200 400 600 800 1000 1200 1400 1600

3
Rapport du TP 3 | Groupe 3

2. Essai № 2 :

N(tr/min) F(N) M(Nm) q(l/min) Phyd(W) Pab(W) η


502 2.3 0.0575 40.97 15 3 0.2
550 3.1 0.0775 40.97 15 4.45 0.4
620 5 0.125 40.97 15 8.2 0.6
723 5.8 0.145 40.97 15 11.1 0.75
770 5.6 0.14 40.97 15 11.5 0.76
832 5.2 0.13 40.97 15 11.2 0.7
909 3.9 0.0975 40.97 15 9.4 0.6
993 1.7 0.0425 40.97 15 4.4 0.3
1017 1 0.025 40.97 15 2.7 0.18

M=f(N)
0.16

0.14

0.12

0.1

0.08

0.06

0.04

0.02

0
0 200 400 600 800 1000 1200

Pab = f(N)
14

12

10

0
0 200 400 600 800 1000 1200

4
Rapport du TP 3 | Groupe 3

η=f(N)
0.9
0.8
0.7
0.6
0.5
0.4
0.3
0.2
0.1
0
0 200 400 600 800 1000 1200

3. Essai № 3 :

N(tr/min) F(N) M(Nm) Phyd Pab η


280 1 0.04 10 1.8 0.23
333 1.5 0.075 10 2.6 0.26
575 3.65 0.1825 10 11 0.58
800 3.8 0.19 10 16.1 0.7
920 3.5 0.175 10 16.8 0.57
965 3.12 0.156 10 15.8 0.52
1030 2.45 0.1225 10 13.2 0.45
1070 2.25 0.1125 10 12.15 0.41
1126 1.85 0.0925 10 10.88 0.36
1258 0.75 0.0375 10 4.95 0.25

M=f(N)
0.25

0.2

0.15

0.1

0.05

0
0 200 400 600 800 1000 1200 1400

5
Rapport du TP 3 | Groupe 3

Pab=f(N)
18

16

14

12

10

0
0 200 400 600 800 1000 1200 1400

η=f(N)
0.8

0.7

0.6

0.5

0.4

0.3

0.2

0.1

0
0 200 400 600 800 1000 1200 1400

6
Rapport du TP 3 | Groupe 3

4. Pab = f(N) pour les 3 essais :

Pab=f(N) pour les 3 essais


20
18
16
14
12
10
8
6
4
2
0
0 200 400 600 800 1000 1200 1400 1600

VII. Interprétations

 On remarque que les courbes des variables M, Pab et η atteignent


une valeur maximale ce qui veut dire que ces variables ont une
valeur optimale pour une certaine vitesse de rotation (N), donné sur
la courbe, et que cette valeur optimale n’est pas nécessairement
une valeur maximale de la variable.
 On remarque d’après la courbe «Pab=f(N) pour les 3 essais» tant
que l’on augmente la valeur de la pression P on obtient une plus
grande puissance Pab.
 La courbe ci-dessous est celle du constructeur du module HM150
qui donne la variation de P en fonction de N et pour des pressions
variables.

Vous aimerez peut-être aussi