Vous êtes sur la page 1sur 35

RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON

Paix-Travail-Patrie Peace-Work-Fatherland
UNIVERSITÉ DE YAOUNDÉ I THE UNIVERSITY OF YAOUNDE I
FACULTÉ DE MÉDECINE ET DES SCIENCES FACULTY OF MEDICINE AND BIOMEDICAL
BIOMÉDICALES SCIENCES

Généralités sur la nutrition

Pr. ANKOUANE A. Firmin, Dr. NDJITOYAP NDAM Antonin W.


SAP 166 Nutrition
Cours destiné aux étudiants de niveau L1 de MG et MBD
Jeudi 24 Mars 2022
Objectifs
Être capable de:
1. Définir nutriment, nutriment essentiel,
besoins énergétiques
2. Classer les types de nutriments
3. Classer les types d’aliments
4. Décrire quelques méthodes d’évaluation de
l’état nutritionnel
Plan
1. Définition
2. Type de nutriment
3. Notion d’essentialité
4. Besoins énergétiques
5. Besoins hydriques
6. Type d’aliments
7. Méthodes d’évaluation de l’état nutritionnel
1- Définition
• Le corps humain a besoin d’énergie et autres
substances pour son bon fonctionnement.

• Nutriment: substance organique ou minérale


indispensable à la vie fournie par
l’alimentation et directement assimilable par
l’organisme.
2 – Types de nutriments
• Les macronutriments se caractérisent par leur
quantité majoritaire dans les aliments, et e fait
qu’ils sont une source d’énergie

• Les micronutriments sont des nutriments sans


valeur énergétique, que l ’organisme est
incapable de synthétiser, et dont la présence
en petite quantité est indispensable
2 – Types de nutriments

• Macronutriments • Micronutriments
– Glucides – Vitamines
– Lipides – Sels minéraux
– Protides – Oligo-éléments
3- Notion d’essentialité
• Nutriment essentiels:
– indispensable, non synthétisés par l’organisme
– obligatoirement apportés par l’alimentation
– Exemple
• Certains acides aminés
• Certains acides gras
• Oligoéléments et minéraux
• Vitamines hydrosolubles et liposolubles (sauf D et K)
3- Notion d’essentialité
• Nutriments semi-essentiels
– Synthétisés par l’organisme mais en quantité
insuffisante dans certaines situations
physiologiques ou pathologiques
– Exemple
• Cystéine chez l’enfant prématuré
• Vitaminé D en cas de non exposition au soleil
• Vitamine K en cas d’anomalie de la flore intestinale
3- Notion d’essentialité
• Nutriments non essentiels
– Non indispensables
– Synthétisés par l’organisme en quantité suffisante
par l’organisme quelles que soient les
circonstances
– Exemple
• Glycine
• Acide palmitique
4- Besoins énergétiques
• Les besoins énergétiques quotidiens sont
déterminés à partir de la dépense énergétique
totale
• Elle est variable d’un individu à l’autre, variant
avec l'âge, le sexe, l’activité, le milieu, les
conditions physiologiques
4- Besoins énergétiques
• L’apport en énergie permet de couvrir:
– Dépenses énergétiques (DE) de base
– + thermorégulation
– + DE liées à l’activité physique
– + DE liées à des situations physiologiques
particulières (croissance, grossesse, allaitement,
fièvre, etc).
4- Besoins énergétiques
• Les besoins énergétiques moyens par jour
sont estimé à:
• 2.200 kcal par jour chez un homme modérément
actif, 1.800 kcal chez une femme
• Soit 30 kcal/kg par jour
5- Besoins hydriques
• L’être humain est constitué de 70% d’eau
• Les besoins hydriques moyens par jour =
35ml/kg par jour, soit 1 litre pour 1000 kcal
ingéré
5- Besoins hydriques
• Les pertes hydriques =à 2,5 litres par jour
– Urine: 1000 - 1500ml
– Perspiration (cutanée et pulmonaire): 500 –
1000ml
– Digestive 100 ml
5- Besoins hydriques
• Les apports hydriques par jour
– Eau endogène (réactions d’oxydation): 1000 ml
– Aliments: 1000 ml
– Boissons: 1000 – 1500 ml
6- Classification des types d’aliments
A. Les aliments énergétiques
B. Les aliments constructeurs
C. Les aliments protecteurs
A- Les aliments énergétiques
• Ils comprennent essentiellement les aliments
glucidiques (ou aliments de base) et les
matières grasses

• Leur rôle est essentiellement calorique, afin


de couvrir les besoins énergétiques de
l’organisme.
A-1: les aliments de base
• Ils sont essentiellement d’origine végétale:
A/ Les céréales et dérivés
– Mais: culture possible dans la plupart des régions
– Mil et sorgho dans le nord
– Blé et farine: fabrication de biscuit/pain
– Riz: production insuffisante au Cameroun,
importation d’Asie
A-1: les aliments de base
B/ Racines et tubercules
– Manioc: largement consommé
– Igname: teneur en protéine non négligeable
– Taros et macabos qui poussent dans les zones
forestières chaudes et humides
– Patate douce: ayant une teinte variable selon la
teneur en carotène
– Banane plantain: élément de base en zone forestière
– Pomme de terre: surtout consommé en milieu urbain
A-1: les aliments de base
C/ Autre aliments
– Lait grâce au lactose,
– Sucres
– Confiture
– et miel
A-2: les matières grasses
• Encore appelés corps gras

• Ils apportent moins d’énergie que les aliments


de base car ils sont consommés en moins
grande quantité

• Ils peuvent avoir une origine animale ou


végétale
A-2: les matières grasses
A/ Les lipides d’origine végétale
• L’huile de palme et noix et palmiste
• La graisse de sésame, coton, soja, tournesol
• L’arachide qui comporte 40 – 52% de lipides
• L’avocat
A-2: les matières grasses
B/ Les lipides d’origine animale
• La graisse du lait entier, beurre et fromages
• La graisse d’animaux et de poissons
• Le jaune d’oeuf
B- Les aliments plastiques ou
constructeurs
• Il s’agit essentiellement des protéines,
composants essentiels des cellules humaines

• Elles peuvent être d’origine animale ou


végétale
B-1: les aliments protéiques d’origine
animale
• Viandes de boucherie: bœuf, mouton, chèvre,
mouton, porc, etc
• Volaille: poulets, oiseaux, etc
• Gibier: porc épic, rats palmistes, boucanés ou
séchés (la teneur en protéine est variable)
• Les insectes: chenilles, vers, etc
• Poissons
• Œuf et le lait: production locale est insuffisante
B-2: les aliments protéiques d’origine
végétale
• Légumineux: haricot, soja, arachides, petits
pois
• Céréales: mais, sorgho, blé, riz
Teneur en protéines de quelques aliments
C- Les aliments protecteurs
• Ce sont les aliments riches en sels minéraux,
oligo éléments et vitamines

• Ils regroupent les feuilles vertes, les légumes


et les fruits
C- Les aliments protecteurs
C-1/ les feuilles vertes
– Particulièrement riches en minéraux et en
vitamines
– Les feuilles de manioc
– Les feuilles de taro
– Les épinards et feuilles de courges
C- Les aliments protecteurs
C-2/ les légumes
– Les tomates
– Le choux
– Les carottes
– Les aubergines
– Les salades
– Les oignons
– Le piment
– Et les champignons
C- Les aliments protecteurs
C-3/ les fruits
• Culture locale d’arbres fruitiers en croissance
– Papaye
– Citron
– Orange (40 – 50 mg de vitamine C)
– Ananas
– Mangue
– Prunes
• Exportation: raisins, pommes,
7- Méthodes d’évaluation de l’état
nutritionnel
• Chez l’adulte
– Poids
– Cinétique de variation du poids
– Indice de masse corporelle (IMC) ou index de
Quételet: Poids/taille² (en kg/m²)
7- Méthodes d’évaluation de l’état
nutritionnel
• Chez l’enfant
– Paramètres anthropométriques: poids et taille
• Poids pour âge
• Taille pour âge
• Poids pour taille
– Périmètre brachial
7- Méthodes d’évaluation de l’état
nutritionnel
• Autres
– Paramètres biologiques
• Taux d’albumine
• Taux d pré-albumine (transthyrétine)
• Taux d’hémoglobine
Nous vous remercions

Vous aimerez peut-être aussi