Vous êtes sur la page 1sur 47

REPUBLIQUE TUNISIENNE

MINISTERE DE L’EDUCATION
COMMISSARIAT REGIONAL DE L’EDUCATION DE BIZERTE

CONSTRUCTION DE 04 SALLES NORMALES


ET UNE SALLE D’INFORMATIQUE ET UNE
SALLE DE PERMANENCE AU LYCEE
SECONDAIRE BACH-HAMBA BIZERTE
NORD.

Dossier d’appel d’offre

Cahier des prescriptions techniques particulières

1
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES
1°) DOMAINE D'APPLICATION DU PRESENT CAHIER:
Les prescriptions du présent cahier s'appliquent aux travaux de marché N° …………………………..
- L'implantation, la démolition de bâtiment existant, le piquetage des ouvrages et l'établissement des repères du
niveau.
- Les terrassements généraux des plates-formes.
- Les terrassements particuliers tels que: fouilles en rigoles et en puits et tranchées pour exécution les différents
réseaux.
- Les ouvrages de fondation en gros de caillasse pour remplissage des puits et rigoles.
- Les ouvrages au sol en béton armé: semelles, longrines, voiles,
Caniveaux, amorces de poteaux, etc...
- Les remblais autour des ouvrages de fondation et pour l'établissement des plates-formes sous hérissons ou film
de polyane à l'intérieur des bâtiments aux côtes définies au projet.
- L'hérisson ou film de polyane et forme en béton servant de dallage au sol ou servant de circulation ou devant
recevoir un revêtement.
- Les ouvrages en béton armé en élévation: poteaux, poutres, linteaux, chaînages, raidisseurs, acrotères,
planchers en corps creux ou pleines, paillasses, éléments de façades, etc...
- Les murs intérieurs en briques et les ouvrages annexes, tels que solins grillagés, chaperons d'acrotères en
béton pour couverture des joints de dilatation et rupture etc...
- Les enduits intérieurs et extérieurs des murs et plafonds.
- Les revêtements en carreaux mosaïque, pavés, faïence et plinthes vernissée.
- Les canalisations d'assainissement d'eau pluviale et usée jusqu'aux points intitulés "limites des fournitures
"indiquée sur les plans.
- La fourniture, pose et scellement des ouvrages en menuiserie de bois ou métallique et de tout leurs accessoires.
- La fourniture et pose de la vitrerie.
- La fourniture et mise en œuvre de l'étanchéité.
- La peinture des murs, plafonds, de la menuiserie et ferronnerie.
- La fourniture et pose de l’installation de la plomberie sanitaire et des appareils sanitaires.
- La fourniture et pose de l’installation électrique et des appareils électriques.
- La fourniture et pose de la climatisation.
- La fourniture et pose des moyens de sécurité.
2°) OPERATIONS PREALABLES A L'EXECUTION DES TRAVAUX:
L'Entrepreneur prendra possession du terrain dans l'état où il se trouve à la date d'adjudication. Il devra se rendre
compte sur place de la nature des sols, des possibilités d'approvisionnement en eau, et des matériaux, de la fourniture
d'énergie électrique etc...
L'Entrepreneur matérialisera par tous piquets et chaises les différents axes d'implantation des ouvrages avant
tout commencement des travaux, cette implantation sera soumise à la réception du maître d’œuvre. Le nivaux zéro (0,00)
de l'ouvrage devra être matérialisé sur le terrain par des repères stables. Tous les repères devront être conservés jusqu'à
l'achèvement des travaux, et en cas de nécessité, rétablis ou remplacés aux frais de l'Entrepreneur.
3°) MATERIAUX A PIED D'OEUVRE - FOURNITURES ET APPROVISIONNEMENTS:

L'Entrepreneur devra stocker sur le chantier les quantités, tant de matériaux que d'appareillage, nécessaires à la
bonne marche de son entreprise. Il ne pourra se prévaloir d'épuisement de stock pour l'application de délais
supplémentaires.

2
Les aires de stockage seront soigneusement délimitées, clôturées et gardées, afin d'éviter tous vols, dégradations ou
dommages, dont l'Entrepreneur garde l'entière responsabilité. En cas de perte, vols ou avaries survenus au cours du
stockage et après réception et vérification des approvisionnements pour lesquels l'Entrepreneur aura demandé des
paiement d'acompte, l'Entrepreneur ne pourra s'en prévaloir pour obtenir du Maître d’ouvrage une indemnité quelconque
et n'aura recours ni contre le Maître d'Ouvrage .
4°) PRECISIONS SUR LES PRESTATIONS ET LES MODALITES D'EXECUTION DES TRAVAUX DE BATIMENT:
L'Entrepreneur est entièrement responsable de la bonne conception de ses ouvrages et lors de la réception des
documents du Maître d'Œuvre, il lui appartient de signaler les erreurs de côtes possibles, les omissions, ainsi que les
dimensions qu'il jugerait incompatibles avec la bonne tenue d'ouvrages ou un bon fonctionnement des installations.
Il lui appartiendra de réclamer en temps utile et avant toute exécution, les renseignements complémentaires dont
il pourrait avoir besoin, le manque de renseignements ne pouvant servir de prétexte pour justifier un retard ou des erreurs
dans l'exécution des travaux..
TERRASSEMENT
1°) IMPLANTATION:
Avant le commencement des travaux, il sera procédé contradictoirement et aux frais de l'Entrepreneur, au tracé et
à l'implantation et les niveaux d'arase des différentes plates-formes. Ces travaux seront soumis à l'approbation du Maître
d'Œuvre.
2°) PARTICULARITES RENCONTREES EN COURS DE TRAVAUX:
La démolition du bâtiment existant doit se faire minutieusement de façon a ne pas endommager les constructions
et les installations voisines ni la menuiserie, les appareils sanitaires et les appareils électrique qui doivent être remis en
bon état au service affecta taire.
Aucune maçonnerie, canalisation, etc... Rencontrée dans les fouilles ne devra être démolie sans qu'une enquête
préalable n'ait donné la certitude qu'elle ne fait pas partie d'installation organisée, présentant un caractère de propriété ou
d'utilisation publique ou privée.
L'Entrepreneur devra remettre, pour acceptation, les attachements relatifs aux travaux supplémentaires
occasionnés par les particularités, rencontrées et non prévues au départ. Les démolitions éventuelles lui seront réglées
sur la base de ces attachements, une fois acceptées par le Maître d'Œuvre.
3°) DEBOISEMENT ET DEBROUSSAILLAGE:
Le déboisement et le débroussaillage devront être effectués avant tout terrassement.
Le débroussaillage sera réalisé sur la totalité des emprises des plates-formes, par contre, le déboisement et le
dessouchage ne seront exécutés que sur les emprises du bâtiment.
Tout arbre trop proche des bâtiments et qui risque de gêner la construction ou dont les racines viennent sous les
fondations, sera abattu après que l'entrepreneur en ait obtenu l'autorisation du Maître d'Œuvre.
4°) PROTECTION DES DEBLAIS A METTRE EN REMBLAIS:
L'Entrepreneur est tenu de conduire les travaux de terrassement de manière à éviter que les matériaux des
déblais à utiliser en remblais ne soient détrempés ou dégradés par les eaux de pluies.
Il doit, à cet effet, maintenir une pente suffisante (1 à 2%) sur toutes les surfaces et exécuter en temps utiles les
rigoles, fossés et ouvrages provisoires, nécessaires à l'évacuation des eaux hors des fouilles. Les travaux seront
conduits et organisés de façon à ne pas gêner les autres travaux en cours sur le chantier et, les mises en dépôts
provisoires devront se faire hors des circulations de servitude. Les déblais en excès seront déposés à la décharge
publique ou aux endroits désignés par le Maître de l'Œuvre.
5°) EXECUTION DES FOUILLES:
Il est distingué trois types de fouilles :
- Fouille en pleine masse en surface et en profondeur: pour décaisser le terrain.
- Fouilles en puits: pour fondations des poteaux, des dés et des regards.
- Fouilles en rigoles: pour fondation des ouvrages tels que: longrines, chaînage filants, canalisation des différents
réseaux etc...
S'il s'avère qu'il est impossible de descendre verticalement les fouilles en puits l'Entrepreneur devra utiliser des
marteaux perforateurs sans qu'il puisse prétendre à l'application d'un prix supplémentaire, et sans qu'il ait besoin d'une
mise en demeure.

3
Les terres extraites des fouilles seront mises en dépôt pour remblaiement autour des ouvrages ou mises en
remblais sur les plates-formes. En fin de chantier, les déblais excédentaires seront transportés aux décharges publiques
aux frais de l'Entreprise.

5.1 PARTIES DURES:


Lorsque les fondations auront leurs assises sur un sol de consistance irrégulière, toutes les parties dures rencontrées
(anciennes maçonneries, bétons effleurement rocheux), seront arasées à 5O cm en contrebas du fond de fouille et
l'exécution sera remblayée en sable pilonné par couches de 2O cm ou en béton maigre.
5.2 EBOULEMENTS - EPUISEMENTS:
Si des éboulements se produisent à la suite d'arrivés d'eau de toutes natures ou de modifications imprévues dans la
nature du terrain, il ne sera dû aucune indemnité à l'Entrepreneur, celui-ci devra prendre toutes précautions utiles pour les
éviter. Si les fouilles sont envahies par des eaux de quelque nature que ce soit, il en devra l'épuisement qui restera à sa
charge.
5.3 POCHES DE MAUVAIS TERRAIN:
Dans le cas où il sera rencontrée des poches de terrain de mauvaise qualité, celui-ci sera enlevé et remplacé par
du sable avec élargissement éventuelle de la fouille.
5.4 EVACUATION DES DEBLAIS:
Il est précisé que toutes les manipulations de déblais, évacuation à la décharge publique, jets de pelle, roulage,
chargement, montage, stockage, manipulations définies explicitement ou non dans le présent Cahier des Charges font
partie intégrante des prix unitaires des différents postes relatifs aux travaux de terrassement.
6°) EXECUTION DES REMBLAIS:
Après achèvement des ouvrages, les parties de fouilles non occupées par le béton ou la maçonnerie seront
comblées au moyen de déblais qui auront été extraits et ne contenant ni argile, ni gypse, ni débris végétaux. Chaque
couche de remblais sera soigneusement réglée, arrosée et pilonnée par couche de 0.20 m au maximum.
Tous les remblais seront damés très fortement, de telle façon que si le carrelage s'affaissait de plus de 1 cm,
l'Entrepreneur serait tenu de le relever à ses frais dans le temps de délai de garantie.
En cas d'insuffisance de remblais, l'Entrepreneur y pourvoira par apport de terre dont le choix de l'emplacement
sera en accord avec le Maître de l'Œuvre.
BETON ARME – PLANCHERS
1°) DOCUMENTS DE REFERENCE:
Les ouvrages seront conformes en particulier aux prescriptions des documents suivants, y compris leur mise à
jour éventuelle:
- Cahier des charges applicables aux travaux de maçonnerie, Béton armé, plâtrière.
- Règles d'utilisation du béton armé BAEL 80.
- Règles définissant les effets de la neige et du vent sur les constructions
- Règles définissant l'action des séismes sur les constructions
2°) CALCULS ET DIMENSIONNEMENT DES OUVRAGES:
Les ouvrages principaux en béton armé ont fait l'objet de calculs et de dimensionnement. Les plans de coffrage et
du ferraillage ont été établis en fonction de ces études et ne sauraient être modifiés par l'Entrepreneur sans accord écrit
du Maître de l'Œuvre et du bureau de Contrôle éventuel.
Il est rappelé que l'Entrepreneur est entièrement responsable de la bonne conception et de la bonne exécution de ses
ouvrages Lors de la réception des plans remis par le Maître de l'Œuvre, il lui appartient de signaler les erreurs de côtes
possibles et les omissions éventuelles. Il devra vérifier, lors de l'ouverture des fouilles, que la nature du sol rencontré est
compatible avec la désignation des ouvrages prévus.
Il devra également avoir connaissance du niveau de la nappe phréatique et prendre, au besoin, toutes les
mesures adéquate pour y remédier: en aucun cas, les locaux ne devront être réputé inondables.
3°) QUALITES REQUISES DES FOURNITURES ET MATERIAUX:
3.1 AGREGATS POUR MORTIERS ET BETONS:
Les granulats proviendront des carrières, ou gîtes naturels de la région, agréer par le Maître de l'Œuvre ou par le
Bureau de Contrôle. Ils devront parvenir de roches stables, ne devront être susceptibles d'aucune altération sous l'action
de l'air, de l'eau ou de liants, ils ne doivent pas contenir d'impuretés pouvant nuire aux propriétés essentiellement des
matériaux (résistance, durabilité, imperméabilité, isolation thermique).
4
Les impuretés ci-après sont strictement prohibées.
* Charbons, bois, résidus organique.
* Argiles, matières marneuses, terreuses ou schisteuses.

* Chaux, chaux vive et magnésie surcuit.


* Matériaux friables de mauvaise adhérence.
Ils ne devront pas être souillés par des produits chimiques: graissage, goudron, produits pétroliers.
Les granulats autres que le sable, doivent être débarrassés de leur pellicule de poussière par soufflage, lavage
ou tout autre procédé (notamment dans le cas de granule de concassage).
Les gravillons entrant dans la composition des bétons devront passer en tout sens à l'anneau de 25 mm de
diamètre, sans pouvoir passer à l'anneau de 63 mm.
Les cailloux (matériaux roulés) ou les pierres cassées (matériaux de concassages) pour béton, devront passer en
tout sens à l'anneau de 63 mm. et ne pas passer à l'anneau de 25 mm.
3.2 SABLES POUR MORTIERS ET BETONS:
Les sables ne doivent pas contenir:
* De matières gypseuses.
* De Vase.
* De matières organiques animales ou végétales.
Ils doivent avoir 0.08/5mm avec un maximum de 25% d'éléments fins de la classe 0.08/05mm; l'équivalent de
sable ne devra pas être inférieur à 75%.
3.3 LIANTS HYDRAULIQUES:
a) Le ciment sera du:
* Ciment portland CPA classe 250/315 pour les travaux en élévation.
* Ciment dit à haute résistance au sulfate (HRS) ( ciment à haute teneur en silice) pour les travaux de
fondation ou en sous-sol, éventuellement en cas de présence du gypse dans les sols de fondations, l'Entrepreneur prend
à sa charge, l'exécution des essais par un laboratoire agrée permettant de préciser si l'emploi de ces ciments est admis
ou non, ou s'il est préférable de prévoir d'autres ciments spéciaux.
b) La chaux Hydraulique sera:
* Chaux hydraulique classe 30/60 pour le travaux en fondation.
* Chaux hydraulique classe 50/100 pour les travaux en élévation.
Les liants employés pour la confection des mortiers et bétons seront des liants à prise lente. Ils seront livrés sur le
chantier en sacs papier renfermant un poids net de 50 kg. Les sacs seront cousus en dedans et fermés effectivement par
un scellement métallique à la marque du fabriquant. Tout ciment ayant perdu sa chaleur, humide, ou ayant été altéré,
sera rejeté.
Les quantités du liant seront toujours déterminées et mesurées en poids, les quantités des granulats seront
mesurées en volume.
4°)COMPOSITION DES BETONS:
Préalablement à toute exécution, l'Entrepreneur devra, à chaque catégorie d'ouvrages, exécuter des bétons
d'essai à partir des liants et des agrégats qu'il propose d'utiliser.
Ces bétons seront exécutés dans les conditions réelles de fabrication et de mise en œuvre, et il sera
Réalisé au moins 6 éprouvettes de chaque qualité de béton qui seront essayées à 7 et 28 jours à la compression et à la
traction.
Ces essais seront toujours à la charge de l'Entrepreneur et devront être obligatoirement réalisés par un
laboratoire agrée. Les résultats de ces essais ainsi que la courbe granulométrique correspondante seront soumis à
l'agrément du Maître de l'Œuvre qui pourra demander toutes modifications qu'il jugera utiles, et la confection de nouveaux
bétons d'essais.
Le plus grand soin sera apport‚ à la confection, au transport et à la mise en œuvre du béton la fabrication à la
main est interdite. L'Installation du malaxeur devra permettre un contrôle permanent des quantités d'agrégats et de ciment
mises en œuvre.
Les bétons ne seront posés à même la terre avant usage.
5
Tout béton trop liquide ou ayant déjà commencé sa prise, sera rebuté.
Les bétons prévus sont de l'une ou l'autre catégorie suivante:
* Béton dit N°4:200kg de ciment, 100kg de chaux, 400L de sable, 800L de gravier 4/15 et 12/20.
* Béton dit N°5:150 kg de ciment, 400 L de sable et 800 L de gravier 4/15 et 12/20 mis en œuvre.
* Béton dit N°6:250 kg de ciment, 400 L de sable et 800 L de gravier 4/15 et 12/20 mis en œuvre.

* Béton dit N°7:300 kg de ciment, 400 L de sable et 800 L de gravier 4/15 et 12/20 mis en œuvre.
* Béton dit N°8:350 kg de ciment, 400 L de sable et 800 L de gravier 4/15 et 12/20 mis en œuvre.
* Béton dit N°9:400 kg de ciment, 400 L de sable et 800 L de gravier 4/15 et 12/20 mis en œuvre.
5°) ARMATURES:
Seuls sont autorisés en principe, les aciers à adhérences améliorés avec une limite d'élasticité d'au moins
4.00kg/CM 2, (acier TOR ou SIMILAIRES). Les aciers doux ne seront utilisés qu'à titre exceptionnel.
Pour les cadres et les étriers de poutres, les diamètres seront en principe limités à 8.
Les diamètres des mandrins utilisés seront conformes aux règles BAEL 80 et aux fiches d'Homologation.
Le cintrage aura toujours lieu à froid.
Les treillis métalliques soudés pourront être utilisés pour les dallages, les regards et les caniveaux.
Les distances minimales des armatures comportant des défauts préjudiciables à leur résistance tels que:
soufflures, criques ou gerçures, etc... Seront refusées.
Les armatures seront façonnées de façon à présenter exactement les longueurs et les formes prévues par les
dessins d'exécution. Si, pour des raisons de facilité l'exécution, l'Entrepreneur est amené à faire des recouvrements
d'armatures autres que ceux prévus aux plans et dessins, il devra procéder de la façon suivante :
* Pour les armatures droites non munies de crochets aux extrémités, la longueur du recouvrement sera égale à
70 fois le diamètre de la plus petite des barres de recouvrement.
* Pour les armatures droites munies de crochets, la longueur de recouvrement sera égale à 50 fois le diamètre de la
plus petite des barres de recouvrement, cette longueur sera mesurée hors crochets.
Les armatures façonnées et présentant des traces de rouille non adhérent seront énergiquement brossées avant mise
en place dans les coffrages.
Les armatures façonnées seront stockées sur des madriers et non pas à même le sol dont le contact accélère la
corrosion des aciers.
6°) COFFRAGE:
Le coffrage pour ouvrages destinés à recevoir un enduit seront réalisés en sapins ordinaires.
Les coffrages et moules, pour toutes les faces devant rester brutes de décoffrage, celles des éléments
préfabriqués notamment, seront confectionnés en contre-plaqué ou en tôle.
Le béton ne sera jamais coulé directement contre la terre, mais il sera toujours précédé d'un béton de
Propreté et les parois seront coffrées.
Les moules ou coffrages, les échafaudages devront être disposé pour résister aux charges, surcharges et actions
diverses qu'ils peuvent être appelés à supporter jusqu'au décoffrage. Leurs déformations sous l'action des efforts
correspondants ne devront pas causer de dommage quant à la résistance et à l'aspect des ouvrages coulés frais, ou en
cours de prise ou de durcissement.
Les éléments constituant les parois des coffrages des coffrages des parements ordinaires devront être
convenablement jointifs s'ils sont seulement juxtaposés, il ne devra se produire aucune perte de laitance de ciment à la
mise en œuvre par vibration.
Avant le coulage des poteaux, s'assurer qu'il n'y a pas de linteaux qui s'appuient directement sur les poteaux. Si
oui, prévoir les fers en attentes.
Le Maître de l'Œuvre pourra exiger la démolition et la reprise aux frais de l'Entrepreneur de toutes les parties
d'ouvrages dont les coffrages se seront déplacés au cours du bétonnage.
Les ouvrages inclinés, dont l'angle avec l'horizontale serait supérieur à 35° seront coffrés en partie haute
7°) MISE EN OEUVRE DES BETONS:

6
Le béton sera mis en œuvre aussitôt après sa fabrication, le béton ayant subi un commencement de prise avant
l'emploi sera rejet‚.
A chaque reprise de bétonnage, les surfaces du béton qui seraient desséchées seront soigneusement ravivées,
repiqué, lavées à grande eau et grattées, de façon à faire saillir les graviers de la surface à reprendre.
Si les reprises n'ont pas été exécutées suivant ces prescriptions, ou si ces reprises paraissent constituer des
zones de moindre résistance, susceptible de compromettre la stabilité de la construction. Le Maître de l'Œuvre se réserve
le droit d'ordonner la démolition des pièces correspondantes sans que l'Entrepreneur puisse prétendre à l'indemnité.
A chaque coulée importante, des éprouvettes (cubes ou cylindriques) seront confectionnées et envoyées au
laboratoire pour essais de résistance, ces essais sont à la charge de l'Entrepreneur. Encas de dosage douteux, la
confection d'éprouvette n'est pas limitative.
Le décoffrage des ouvrages sera effectué lorsque le béton aura acquis une résistance suffisante. Après
décoffrage, l'Entrepreneur devra tous les ragréages rendus nécessaires. Cependant les parements coffrés pour rester
bruts de décoffrage, ne devront comporter aucun ragréage.
Les bétons seront toujours soigneusement vibrés. Les nœuds du ferraillage seront disposés de façon à permettre
une bonne mise en place du béton sur toute la hauteur de l'ouvrage.
L'Entrepreneur devra prévoir tous les fers du bétonnage. En cas de préfabrication, les éléments seront mis en
place avec soin en évitant toute détérioration.
Dans le cas de bétonnage en présence de la nappe phréatique, le dosage sera légèrement augmenté de manière
à tenir compte du délavage du béton.
8°) ESSAIS DES BETONS:
8-1 Généralités :
Tous les frais engendrés par les essais seront à la charge exclusive de l'entreprise.
Seront notamment inclus :
- la confection des éprouvettes
- leur conservation dans les conditions imposées par les normes
- leur transport au laboratoire
- les honoraires et frais divers d'essais de laboratoire
- la location ou la confection des moules.
Les épreuves d'étude et de convenance doivent être réalisées en temps voulu pour permettre le début des
travaux conformément au planning.
L'entreprise aura la responsabilité de procéder aux épreuves d'étude et de convenance ainsi qu'aux essais en
cours de travaux suivant la méthode préconisée par le Bureau de Contrôle.
L'Entreprise procédera à une épreuve d'étude et une épreuve de convenance pour chaque type de mise en
œuvre. (Pompe, grue) ainsi qu'à chaque changement d'agrégats et de ciment.
Si les résistances voulues ne sont pas atteintes, l'Administration se réserve le droit d'exiger de l'Entreprise toute
dispositions permettant de remédier à la mauvaise qualité du béton et ce, sans majoration des prix.
Par convention les résistances définies aux paragraphes ci-dessous seront égales :
-aux 85/100 de la moyenne arithmétique des mesures effectuées, lorsque le nombre de ces mesures sera
inférieur à 12.
- à la moyenne arithmétique des mesures diminuées des 8/10 de leur écart quadratique moyen, lorsque le
nombre de ces mesures sera égal à 12. Toutefois, le résultat sera plafonné aux 9/10 de la moyenne arithmétique.
8-2 Nature des essais et valeurs à retenir :
a) Les essais seront les suivants :
- essai d'écrasement destiné à contrôler la résistance à la compression
- essai de traction
- essai d'affaissement (Slump-test).
B) Les résistances à obtenir sont celles correspondant à un "contrôle strict".
8-2-1 Essai d'écrasement:
Les valeurs de résistance à la compression seront les suivantes :

7
- Béton dosé à 350 kg de ciment
- 7 jours = 180 bars
- 28 jours = 280 bars
Si l'essai d'écrasement est réalisé à un âge différent de 28 jours, les résultats de cet essai doivent être affectés
des coefficients multiplicateurs de correction indiqués au tableau suivant :

AGE DU BETON EN JOURS 7 28 90


COEFFICIENT MULTIPLICATIF 1,5 1 0,85

L'attention de l'entreprise est attirée sur le fait que l'obtention d'une résistance minimale garantie de 270 bars
nécessite une résistance moyenne supérieure de 15 à 20 % de cette valeur.
La résistance minimale garantie devra être acquise avec un béton sans adjuvant.
En cas d'utilisation d'adjuvant de nouveaux essais seront pratiqués.
8-2-2 Essais de traction :
Sauf justification spéciale la résistance à la traction du béton est déterminée à 28 jours d'âge par l'essai
d'éprouvettes cylindriques de 16 cm de diamètre et 32 cm de hauteur soumises au fondage.
8-2-3 Essai d'affaissement :
Des essais d'affaissement seront exécutés suivant les prescriptions des normes en vigueurs.
La valeur à obtenir sera fonction de la mise en œuvre des bétons . Les mesures d'affaissement seront groupées
par 3 au fur et à mesure de leur exécution et par convention leur valeur représentative sera prise égale à la moyenne
arithmétique des résultats des 3 mesures.
8 - 3 Epreuve d'étude :
Le béton sera soumis à épreuve dans le cadre de l'étude de composition des bétons.
L'Entrepreneur devra justifier la provenance des composants du béton soumis à épreuve en produisant les
certificats de ses fournisseurs attestant la dite provenance. L'Entrepreneur devra fournir les avis techniques des adjuvants
utilisés.
Dans le cas où les résultats de l'épreuve d'étude ne seraient pas satisfaisants l'entrepreneur devra présenter un
nouveau béton d'étude qui sera soumis aux mêmes essais.
Ces essais seront effectués à 7 et 28 jours.
8 - 4 Epreuve de convenance :
Il sera exécuté sur le chantier, avant le démarrage des travaux. Un béton témoin pour chaque "atelier" de
bétonnage. On considère comme atelier de bétonnage un ensemble déterminé d'appareils qu'il soit à poste fixe ou
déplaçable d'un chantier à l'autre, servi par une équipe déterminée.
Le nombre minimal des éprouvettes soumises à essai est donné au paragraphe ci-après (E).
La fabrication effective du béton pour la construction pourra démarrer, après accord du l'Administration, si les
résistances nominales à la traction et à la compression à 7 jours sont au moins égales au 75/100 des résistances
minimales exigées à 28 jours. La résistance nominale à la compression à 28 jours. La résistance nominale à la
compression à 28 jours doit au moins être égale à 280 bars. Dans le cas contraire, il conviendra de recommencer aussitôt
l'épreuve avec une nouvelle composition.
8-5 Epreuve des bétons en cours de travaux, éprouvettes :
8 - 5 -1 Périodicité :
Il sera fait un prélèvement de 9 cylindres par plancher coulé et cylindres par niveaux de porteurs.
8 - 5 - 2 Les essais sur les éprouvettes prélevées en cours de travaux:
Les essais sur les éprouvettes prélevées en cours de travaux seront affectés à jours et 28 jours d'âge et s'il y a
lieu à 90 jours en cas de mauvais résultat à 7 et 28 jours.
8 - 5 - 3 En cas de mauvais résultats:
En cas de mauvais résultats à 90 jours, des essais seront pratiqués sur les ouvrages concernés. Ces essais
complémentaires seront réalisés par le Bureau de Contrôle à la charge exclusive de l'Entreprise quels qu'en soient les
résultats.

8
8 - 5 - 4 Eprouvettes :
Tous les prélèvements, y compris ceux effectués au titre des épreuves et de convenance,
Comporteront neuf éprouvettes.
- 3 pour essais à 7 jours
- 3 pour essais à 28 jours
- 3 en réserve pour écrasement à 90 jours.
Les éprouvettes seront cylindriques : diamètre 16 cm, longueur 32 mm chaque éprouvette sera marquée et comportera
les indication suivantes :
- Pour les épreuves d'étude et de convenance :
+ Nom de l'affaire
+ Date
+ Type du béton
+ Type de l'adjuvant (si nécessaire)
- Pour les bétons en cours de travaux :
+ Nom de l'affaire
+ Date du prélèvement
+ Type ou destination du béton avec indication de l'étage
Les éprouvettes seront conservées dans un lieu humide à l'abri du soleil.
9°) TOLERANCES D'EXECUTION - IMPLANTATION:
9.1 DIMENSION DES PIECES:
Les tolérances sur les dimensions des ouvrages sont :
T = 1 X D où:
3 4
- T est la tolérance exprimée en centimètres sur toute dimension linéaire.
- D étant la dimension exprimée également en centimètre.
9.2 TOLERANCE D'IMPLANTATION:
Les tolérances d'implantation des différents ouvrages sont :
- Distance d'axes en axes + - 1cm de la position théorique.
Le Maître de l'Œuvre se réserve le droit de faire démolir aux frais de l'Entrepreneur tous les ouvrages pour
lesquels les tolérances prescrites ne seraient pas respectées. Il se réserve également le droit dans le cas où l'Entreprise
serait défaillante, d'imposer un géomètre qualifié, les frais en résultant seront à la charge de l'Entrepreneur.
10°) PLANCHERS EN HOURDIS CREUX CERAMIQUES:
Les planchers seront constitués de hourdis creux avec nervures et chape en béton conformément aux indications
des plans. En terrasse, les planchers seront réalisés avec relevés d'acrotère.
11°) PLANCHERS EN POUTRELLES PREFABRIQUEES ET ENTREVOUS CERAMIQUES:
Les planchers seront constitués de poutrelles en béton préfabriqué et entrevous céramique et treillis soudés. Seul
les planchers intermédiaires seront réalisé avec ce type de dalle et seront exécutés conformément aux normes et suivant
un plan de pose qui précise bien les différents éléments qui compose le plancher et toutes les recommandations pour la
manutention et le stockage des poutrelles que ce soit au moment du transport ou la mise en place. Ce plans de pose doit
être approuvé par un bureau le bureau de contrôle et l'Administration, les y afférent seront à la charge de l'Entrepreneur.
12°) PLANCHERS NERVURES:
Les planchers seront constitués de poutrelles coulées sur place en T à raison de 240 l de béton armé par m2
dosé à 400 Kg de ciment CPA.
MACONNERIE
1°) DOMAINE D'APPLICATION:
Ce poste comprend :
* Les maçonneries de moellons, s'il y a lieu.
9
* Les maçonneries en éléments de terre cuite.
* Les hourdis creux céramiques pour l'exécution des planchers.
* Les poutrelles préfabriquées et les entrevous.
* La confection des voûtes.
* Les enduits extérieurs, intérieurs et sur plafonds.
* Les appuis des fenêtres.
* La pose et scellements des cadres de menuiserie.
* Des joints de dilatations.
* La forme de pente sur terrasse.
* La protection de l'étanchéité.
* Le film de Polyane sous dallage.
* Le dallage au sol.
2°) DOCUMENTS DE REFERENCE:
Les ouvrages en maçonnerie, seront conformes aux normes en vigueurs.
3°) MACONNERIE EN BRIQUES:
Les briques devront être bien cuites sans être vitrifiées, dures, non friables sonores sans fêlures et sans partie
siliceuse ou calcaire. Leur porosité ne devra jamais dépasser 18 %. Ils devront présenter une résistance moyenne d'au
moins 12 kg/cm‎aux essais de compression.
Avant l'emploi, les briques seront trempées dans l'eau. On fera glisser les éléments dans le mortier en les
pressant fortement et on les posera en long et en large, de manière à former liaison en tous sens.
Les joints doivent se recouper d'une assise à l'autre d'au moins cinq centimètres (0.05m), leur largeur
doit être de dix millimètres (0.0.1m) au plus. Les éléments cassés pendant la pose seront remplacés.
Les murs seront montés parfaitement d'aplomb, sans saillie ou dépression, et hourdés au mortier ciment.
4°) MORTIERS:
Les mortiers prévus sont de l'une ou l'autre des catégories suivantes:
* Mortier M1: 350 Kg de ciment CPA pour 1M3 de mortier.
* Mortier M2: 400 Kg de ciment CPA pour 1M3 de mortier.
* Mortier M3: 500 Kg de ciment CPA pour 1M3 de mortier.
* Mortier M4: 350 Kg de chaux hydraulique pour 1M3 de mortier.
* Mortier M5: 200 Kg de ciment CPA +100 Kg de chaux hydraulique pour 1M3 de mortier.
* Mortier M6: 100 Kg de ciment CPA +200 Kg de chaux hydraulique pour 1M3 de mortier.
* Mortier M7: 300 Kg de chaux hydraulique pour 1M3 de mortier.
5°) ENDUITS:
Préalablement à toute exécution, les surfaces à enduire seront débarrassées de toues les aspérités et
irrégularités les plus saillantes. Les surfaces à enduire seront abondamment humidifiées avant l'application de la couche
d'enduit.
Le temps de séchage entre deux couches ne doit jamais être inférieur à 40 Heures. Tous les enduits seront tirés
à la règle et dressés sur repères.
La dernière couche des enduits extérieurs sera exécutée suivant les instructions de Maître de l'Œuvre.
5.1 ENDUITS EXTERIEURS SUR MURS :
Tous les murs extérieurs, acrotères, auvents, etc... Recevront un enduit en trois couches:
* Première couche : Gobetis de 5mm au mortier M3.
* Deuxième couche : 10mm au mortier M5.
* Troisième couche : de 10mm au mortier M7.
5.2 ENDUITS INTERIEURS SUR MURS ET PLAFONDS:
Tous les murs intérieurs et plafonds recevront un enduit en deux couches :
10
* Première couche : Gobetis de 5mm au mortier M3.
* Deuxième couche : Bâtard de 10mm au mortier M5 sable tamisé.
5.3 TOLERANCES D'EXECUTION:
5.3.1 Enduits sur murs:
* Implantation et côtes principales des ouvrages respectés à 5mm près.

* Equerrage respecté à 1mm près.


* Verticalité : moins de 3mm sur la hauteur d'un étage.
* Planéité : moins de 1mm à la règle de 1m et moins de 3mm à la règle de 3 m.
5.3.2 Enduits de plafond:
* Horizontalité mesurée sur le pourtour de la pièce faisant apparaître des défauts inférieurs à 1mm.
* Planéité : moins de 1mm à la règle de 1m et moins de 3mm à la règle de 3m.
5.3.3 Chapes:
* Niveau général respecté de 3mm près.
* Horizontalité sur le pourtour des pièces respectées à 1 mm près.
* Planéité : moins de 1mm à la règle de 3.00m.
6°) POSE ET SCELLEMENT DES CADRES DE MENUISERIE:
Avant toute mise en œuvre, l'Entreprise devra vérifier que la couche d'impression a bien été effectuée pour les cadres.
Toute mise en oeuvre du cadre non protégé sera refusée et le cadre démonté aux frais de l'Entrepreneur. Tous les cadres
menuiserie seront munis de pattes à scellements, à raison d'une patte en acier doux, modèle du commerce, vissées tous
les 0.80m de longueur des cadres.
Les scellements seront faits au mortier de ciment M2 ainsi que les garnissages.
7°) JOINTS DE DILATATION:
Les joints de dilatation de la construction seront remplis par un isorel mou ou similaire et bouchés avec du sikaflexe
soigné.
8°) FORME DE PENTE SUR TERRASSE:
Il est prévu une forme de pente sur les terrasses en béton dit N°4: dosé à 150 kg de ciment, 100 kg de chaux, 400L de
sable , 800L de gravier 4/15 et 12/20 mis en œuvre avec une pente de 2 %.
9°) PROTECTION D'ETANCHEITE:
Elle sera réalisée par dalles en béton de ciment dos‚ à 300kg/M3 de 4cm d'épaisseur armées de treillis soudés les
dimensions de ces dalles seront conformes aux normes en vigueur.
10°) HERISSON SOUS DALLAGE:
L'hérisson devant recevoir la forme de béton servant de dallage au sol, sera constituée de pierres cassées
passant à l'anneau de 150mm et ne passant pas à l'anneau de 100mm. Les hérissons auront 0.15m d'épaisseur finie et
seront arrosés et fortement pilonnés.
11°) FILM DE POLYANE:
Le film de polyane aura un grammage de 90g/M2 au minimum devant recevoir la forme de béton servant de
dallage au sol, il sera posé sur un remblai bien compacté avec une couche de réa gréage exécuté avec une couche de
sable excepte d'argile et de tout élément organique tiré à la règle sur une épaisseur de 10cm, avec un recouvrement de
25 Cm.
12°) FORME EN BETON SUR FILM DE POLYANE:
Les formes en béton sur hérisson ou film de polyane prévues aux plans, seront réalisées avec une chape armée
de 08 cm d'épaisseur et seront exécutées en béton de ciment HRS. Elles recouvriront la totalité des surfaces intérieures
aux murs entre lesquels elles sont prévues.
REVETEMENT DU SOL ET MUR
1°) DOMAINE D'APPLICATION:
Les travaux auxquels s'appliquent les prescriptions du présent titre comprennent :

11
* Les travaux de revêtement des sols dans les conditions normales de pose, y compris la préparation des
supports, les plinthes et les seuils.
* Les travaux de revêtement muraux.
Les prix seront établis sur la base d'une fourniture à un prix fixé d'avance.
Ce prix de fourniture devra apparaître très nettement dans le sous-détail des prix de l'Entreprise.
2°) COORDINATION AVEC LES AUTRES CORPS D'ETAT:
L'Entrepreneur de carrelage ne devra exécuter les travaux de revêtements qu'après réception des corps d'état
intéressés (électricité, plomberie).
Il ne pourra demander de plus-value pour raccordement des revêtements aux droits des canalisations ou cloisons
non matérialisées avant exécution des revêtements, que dans le cas où il aurait reçu les accords précités. Dans le cas où
il aurait reçu cet accord et si ces travaux sont dus à une fausse manœuvre du corps d'état intéressés, cette plus-value
sera à la charge de ce corps d'état.
Les perçages des sols en dalles et carreaux de granite devront être exécutés avant pose des plinthes et
exécutions des peintures.
L'Entrepreneur du présent lot doit le nettoyage des enduits ou béton ou maçonnerie qu'il aura souillés.
3°) QUALITES DES FOURNITURES ET MATERIAUX:
a) Le granito des différents carreaux et fournitures utilisés, doit être uniforme dans chaque couche. La cassure ne
doit présenter ni clivage, ni feuillage, ni alvéole.
Les arrêtes devront être vives, sauf prescriptions contraires. La couleur des différents granitos sera déterminée
sur place par le Maître de l'Œuvre en consultation avec le service affecta taire.
Avant toute commande, l'Entrepreneur est tenu de présenter un échantillonnage des produits qu'il compte utiliser
et obtenir leur agrément.
b) Les carreaux de faïence seront de premier choix, de couleurs et de dimensions déterminés par l'Administration
et le Maître d'Œuvre.
4°) MODE D'EXECUTION DES TRAVAUX:
a) Pose des carreaux granito:
- L'exécution sur le dallage en béton d'un lit de sable de 5 cm d'épaisseur après arrosage et damage.
- La pose des carreaux sur ce lit de sable suivant la méthode dite "à la bande" a bain soufflant de mortier et à joint
carrées mais non jointifs. La couche du mortier N°1 aura au minimum 2cm d'épaisseur après pose.
Les carreaux seront posés de manière que l'adhérence du mortier soit parfaite. Le coulage des joints doit être fait
en principe avant que le mortier de pose n'ait terminé sa prise afin d'assurer l'adhérence nécessaire.
Le découpage des carreaux sera exécuté à la meule à disque.
b) Pose de plinthes:
Les plinthes seront en saillie de 5mm par rapport aux murs finis avec enduit intérieur. L'enduit sur les murs, au
dessus des plinthes, doit être parfaitement d'aplomb.
c) Pose de carreaux de faïence:
Les carreaux seront mis à tremper dans l'eau propre avant mise en œuvre. Il y aura lieu de veiller à ce que la
saturation complète ne soit pas atteinte.
La pose s'effectuera à joints serrés ou à joints larges, droits ou coupés, au mortier dosé à 350 kg de ciment ou
200 kg de chaux et 150 kg de ciment par m3 de sable, avec une épaisseur de 1 cm.
L'adhérence des carreaux se fera sur la totalité de la surface, le mortier refluant dans les joints de telle sorte à se
que les carreaux soient séparés les une des autres. Les joints seront coulés 24 heures après la pose du revêtement avec
un coulis de ciment blanc pur ou coloré suivant les cas.
Le découpage des carreaux sera fait soigneusement à la meule à disque.
Le revêtement sera soigneusement lavé à l'eau.
Le revêtement sera parfaitement plan, une règle de 2 m promenée en tous sens, ne fera apparaître de
déformation supérieur à 2 mm.
d) Pose des Seuils et Siffles de portes en marbre thala:
- L'exécution sur le dallage en béton d'un lit de sable de 5 cm d'épaisseur après arrosage et damage.

12
- La pose des plaques en marbre de 3 cm sur ce lit de sable suivant la méthode dite "à la bande" a bain soufflant
de mortier. La couche du mortier N°1 aura au minimum 2cm d'épaisseur après pose.
Les plaques seront posées de manière que l'adhérence du mortier soit parfaite. Le coulage des joints doit être fait
en principe avant que le mortier de pose n'ait terminé sa prise afin d'assurer l'adhérence nécessaire.
Le découpage des plaques de marbre sera exécuté à la meule à disque.
e) Pose d'éléments préfabriqués de bordure de trottoir:
Les éléments de bordure de trottoir préfabriqués et dosés à 350 kg de ciment / m3 de béton seront posés sur une
chape de béton de 5 cm d'épaisseur dosé à 250 kg/m3. Les éléments de bordure de 0,80 ou 1,00 m seront jointoyés avec
un mortier de ciment dosé à 400 kg/m3.

f) Pose d'éléments préfabriqués de caniveaux:


Les éléments de caniveaux préfabriqués et dosés à 350 kg de ciment / m3 de béton seront posés sur une chape
de béton de 15 cm d'épaisseur dosé à 250 kg/m3. Les éléments de caniveaux auront les dimensions suivantes: 0,50 x
0,30 et une épaisseur de 0,05 d'un côté et de 0,07 de l'autre et seront jointoyés avec un mortier de ciment dosé à 400
kg/m3.
g) Pose d'éléments préfabriqués de pavés autobloquant:
Les pavés autobloquants seront, de couleur au choix de l’Administration et ayant des dimension de 20 x 12 x 6
cm, seront posés sur un lit de sable de 0,07 cm d'épaisseur après l'exécution de la couche de fondation en tout-venant
0/30 ayant une épaisseur de 15 cm après malaxage et compactage. Le joints des pavés sera réalisé avec du sable.
ETANCHEITE
1°) DOMAINE D'APPLICATION:
Les travaux auxquels s'appliquent les prescriptions du présent lot, comprennent:
* L'étanchéité en toiture terrasse du bâtiment.
* Tous les travaux seront exécutés conformément au norme en vigueurs.
2°) CONDITIONS D'APPLICATION:
L'étanchéité sera posée, après l'enduit de revoir age sur la forme de pente des planchers terrasses.
3°) COORDINATION AVEC LES AUTRES CORPS D'ETAT:
Il appartient à l'Entreprise d'étanchéité, en consultant les dossiers des divers corps d'état, d'obtenir toutes
précisions utiles:
* Points d'évacuation des eaux et emplacement des raccordes en pénétrations.
* Les dispositions retenues pour les solins, jonction avec les bâtiments contigus et joint de rupture, de dilatation.
Avant le commencement de l'exécution des travaux ou vingt (20) jours après avoir été agrée pour exécuter les
travaux, L'Entrepreneur d'étanchéité remettra par écrit au Maître de l'Œuvre les précisions utiles à l'Entrepreneur de gros
œuvres, pour que la toiture puisse recevoir le type d'étanchéité retenu.
Il doit remettre dans les mêmes conditions, à l'Entrepreneur de plomberie, toutes les précisions nécessaires au
raccordement des ouvrages d'étanchéité, avec les ouvrages, de descente d'eau pluviale.
4°) QUALIFICATION DE L'ENTREPRENEUR:
Les travaux d'étanchéité devront être exécutés par un spécialiste en ce domaine, ayant reçu au préalable
l'agrément du Ministère de l'Equipement et de l'Habitat en matière d'étanchéité.
5°) QUALITES DES FOURNITURES ET MATERIAUX:
a) Les bitumes seront entièrement solubles dans le sulfure de carbone. Ce sont des hydrocarbures lourds
naturels ou provenant du traitement industriel du pétrole. S'il est utilisé des bitumes oxydés, ils devront
contenir moins de 1% de paraffine cristallisable.
b) Les enduits d'application à chaud à base de bitume, dont la nature et les caractéristiques sont choisies en
fonction du lieu d'emploi, de la pente et nature du support.
Ils doivent contenir au moins 70 % en poids de bitume pur, les enduits sont utilisés après fusion sur chantier pour
le collage et le recouvrement superficiel des éléments d'étanchéité multicouches.
6°) MODE D'EXECUTION DES TRAVAUX:
L'Entrepreneur d'étanchéité doit vérifier avec le Maître de l'Œuvre l'état du support avant toute mise en œuvre.

13
L'étanchéité doit s'étendre non seulement aux parties courantes, mais également être relevée jusqu'à une
hauteur définie ci-dessous sur toutes les parties qui font saillies sur le plan de la terrasse (souches, ventilations, conduits,
joints en pleine terrasse etc...).
Toutes les dispositions doivent être prises pour qu'il n'existe aucune solution de continuité entre le revêtement
d'étanchéité et les parties de la construction non recouvertes par celui-ci.
a) ACROTERES:
En murs acrotères, ces dispositions sont obtenues de trois façons, suivant le type du mur acrotère (voir de détail):
* Par remontée jusque sous larmier du mur acrotère en brique.
* Par remontée et couverture des acrotère bas en béton banché.
* Par engravure dans le cas de murs hauts en maçonnerie.

b) RELIEFS:
La hauteur des reliefs du revêtement d'étanchéité au point le plus haut est de 0.15mm minimum au-dessus de
l'étanchéité courante.
c) SEUILS:
Les seuils sont surélevés de telle façon que le revêtement d'étanchéité puisse être remonté jusqu'à une hauteur
de 0.15 m au-dessus de l'étanchéité proprement dite.
d) SOUCHES, VENTILATIONS, CANALISATIONS:
Lorsque les dispositions constructives n'auront pas permis de prévoir un muret d'encadrement, l'étanchéité sera
relevée sur le conduit, sur une hauteur de 0.15m par rapport au point de plus haut du revêtement avec protection par
solins et collerette en plomb (à la charge du lot gros œuvres).
e) OUVRAGES METALLIQUES RELIES A L'ETANCHEITE:
Les ouvrages métalliques seront de préférence en plomb, toutes dispositions seront prises pour assurer la
parfaite adhérence de produits bitumineux sur le métal. La bande de métal sera insérée entre deux couches du
revêtement d'étanchéité; le recouvrement sera d'au moins 0.10m. La bande de métal ainsi raccordée directement avec
l'étanchéité sera coulée sur le support. L'intervalle de cloutage est de 0.10m.
f) POSE DES PARTIES COURANTES:
Les joints des deux couches successives ne doivent jamais superposer, mais être de façon telle que, pour l'ensemble des
couches, ils se repartissent régulièrement.
7°) COMPOSITION DES REVETEMENTS D'ETANCHEITE DES TOITURES TERRASSES, SOUS CARRELAGE ET
DANS LES SANITAIRES:
Les matériaux constituant les supports de l'étanchéité et de ses accessoires et sa protection, devront être
conformes aux prescriptions des documents de référence.
Ils seront toujours de premier choix et devront obligatoirement avoir fait l'objet d'un agrément ou avis technique du
C.S.T.B ou un organisme équivalent en TUNISIE.
Le complexe d'étanchéité des toitures terrasse sera composé essentiellement de combinaison stable de bitume et
de résine.
Le complexe d'étanchéité des toitures terrasse sera réalisée en monocouche avec isolation thermique
composée comme suit :
Une monocouche préfabriquée d’épaisseur 4 mm pose en adhérence par soudure à la flamme avec un
recouvrement et une autoprotection.
Le complexe d'étanchéité doit répondre aux caractéristiques suivantes:
4 MM - Epaisseur
1,08 + 0,05 - Poids spécifique
180°C - Température de fusion
140 °C - Point de ramollissement B.A ( ASTM D 36)
25 DMM - Pénétration Row à 25°C ( ASTM D5)
20 KV - Rigidité diélectrique

14
Les bitumes utilisés seront entièrement solubles dans le sulfure de carbone, ils sont des hydrocarbures lourds
naturels ou provenant du traitement industriel du pétrole. S'il est utilisé des bitumes oxydés, ils devront contenir mois de
1% de paraffine cristallisable.
L'émulsion homogène de bitume et de résine sans charge interne, dont les caractéristiques sont les suivantes:
- Densité 0,95
- Consistance à 02°C : coupe FORD N4 27 sec.
- Extrait sec 62,5%
8°) CONTROLES DES LIVRAISONS:
Les matériaux en rouleaux, stockés suivant les prescriptions du fournisseur porteront l'indication du type, suivant
spécification des normes s'il en existe. (dans le cas de feutre bitumé).
Les produits en solution ou en émulsion et les produits pâteux livrés en emballage porteront l'indication
permettant l'identification du contenu et la mention de conformité à la norme si elle existe.

9°) CONTROLE EN COURS DE TRAVAUX:


Pour vérifier la structure du revêtement d'étanchéité, ainsi que son poids au mètre carré dans le cas de procédé
multicouche, des prélèvements seront opérés par l'Entrepreneur en présence du Maître de l'Œuvre, aux endroits indiqués
par ce dernier.
10°) LES EPREUVES D'ETANCHEITE:
Les épreuves d'étanchéité se feront sur ordre du Maître d'Œuvre; on établi le niveau de l'eau sur la terrasse à
0.5m au-dessous des points hauts des relevés. Ce niveau est maintenu pendant 72 heures minimum, la vidange de l'eau
est fait progressivement.
Aucune fuite ne doit apparaître en aucun point tant en sous-face de la terrasse que dans un mur ou dans une
cloison verticale.
11°) FRAIS DE PRELEVEMENT - ESSAIS ET EPREUVES:
Les frais relatifs aux prélèvements et aux épreuves d'étanchéité indiquée ci-dessus sont à la charge de
l'Entrepreneur.
Les frais de prélèvements, essais et épreuves supplémentaires que pourraient prescrire le Maître de l'Œuvre sont
à la charge:
* Du Maître de l'Ouvrage si leur résultat est favorable à l'Entrepreneur.
* De l'Entrepreneur si le résultat conduit à un rebuté à une démolition ou à une réfection.
12°) GARANTIE:
L'Entrepreneur général et l'Entrepreneur spécialiste sous-traitant s'engagent à garantir l'étanchéité en fournissant
au Maître de l'ouvrage un certificat de garantie pendant une durée de dix (10) ans à partir de la réception provisoire du
présent lot, contre toutes avaries, défauts, vices de fonctionnement des chapes étanches, protections et évacuations.
La réception provisoire du bâtiment ne sera prononcée qu'après la remise au Maître de l'Ouvrage de cette
garantie décennale par l'Entrepreneur spécialiste sous-traitant de l'étanchéité qui sera mentionné dans le procès-verbal
de réception.
MENUISERIE - BOIS
1°) OBJET:
L'ensemble des travaux visés au présent poste comprend: la fourniture, transport et pose de toutes les
menuiseries, y compris celles de toutes les quincailleries, ferrures et serrureries, conformément aux plans et tableaux.
Les ouvrages de menuiserie seront réceptionnés par l'Architecte en atelier avant le passage de la couche d'impression.
Les menuiseries devront être irréprochables tant du point de vue de la qualité des bois employée que l'articles de
quincaillerie. Les quincailleries et serrureries seront de la marque agrée par l'Administration
Toutes les menuiseries seront exécutées suivant les normes en vigueurs.
2°) GENERALITES:
Tous les ouvrages de menuiserie extérieure devront être conçus et réalisés de façon à répondre aux prescriptions
ci-après.
a) Etanchéité à l'eau (notamment aux pluies fouettantes) et à l'air dans la mesure où elle peut être obtenue par la
stricte observation des profils normalisé.
b) Récolte et évacuation des buées résultant de la condensation de la vapeur d'eau contre les vitres.
15
Indépendamment de la précision de l'exécution et de la stabilité relative des bois, les moyens propres à obtenir
sont entre autres la simple feuillure, la double feuillure, les profils à rainures de décompression.
En l'absence de spécification contraire, les menuiseries seront normalement prévues à simple feuillure. Les
pièces d'appuis comporteront normalement une gorge d'écoulement. Elles ne seront exécutées avec la double gorge
d'écoulement que si le devis descriptif le demande explicitement.
Les jets d'eau et les pièces d'appui des croisées ainsi que les joues de feuillures seront pris dans la masse, sauf
accord écrit de l'Architecte.
Les jets d'eau pour portes d'entrée pourront être rapportés mais toujours embrevés dans la base.
3°) SPECIFICATION TECHNIQUES:
a) Caractéristiques des bois utilisés:
* Le bois entrant dans la confection des menuiseries intérieures sera du sapin rouge du nord de 1er choix pour
l'ensemble des bâtiments.
* Les menuiseries extérieures de l'ensemble des bâtiments seront également en bois rouge du nord de 1er choix.
* Tous les bois qui entrent dans la confection des menuiseries intérieures et extérieures devront être droit de fil,
bien secs, sans gerçures, nœuds vicieux, fentes et autres défauts, ils seront débités hors cœurs.
b) Quincailleries:
Les quincailleries seront fournies par l'Entrepreneur, elles seront de première qualité et proportionnées aux poids
et usages des ouvrages qu'elles feront.
Toutes les menuiseries portes seront montées en usine ainsi que la quincaillerie correspondante, elles seront
fixées sur les pré cadres préalablement scellés dans les murs et cloisons.(les pré cadres seront fournis par l'Entreprise de
menuiserie et posés par l'entreprise du gros œuvre).
c) Règles d'utilisation y compris le ferrage:
Les menuiseries seront exécutées conformément aux prescriptions des normes en vigueurs.
4°) ASSEMBLAGES:
Les assemblages seront exécutés conformément aux prescriptions des normes en vigueurs.
Les assemblages à tenon et mortaises seront bien ajustés et maintenus à l'aide de chevilles en bois dur et sec ou
en métal d'un modèle agréé.
Si l'Architecte le demande explicitement dans le devis descriptif les assemblages à tenon et mortaise de certaines
menuiseries pourront avant montage, être peints à l'huile par le menuisier.
Les assemblages collés pourront être admis sous réserve qu'ils satisfaisant aux conditions de résistance
mécanique et de tenue à l'humidité fixée par le document technique D.T.
Utilisation des colles dans le bâtiment.
Tous autre procédé propre au fabricant devra avoir l'agrément de l'Administration.
Les embrèvements seront exécutés avec précision et seront assez profonds pour que les languettes ne seront
jamais des rainures.
Dans la partie à grand cadre de forte épaisseur, les bâtis et les cadres seront à double rainure.
Les pièces devant être assemblées à rainure et languette seront soigneusement dressées afin
D’obtenir un joint parfait. Les pièces à assemblages devront être à fil parallèle.
Le vide entre le fond de la rainure et la languette ne devra pas être supérieur à 1.5mm.
5°) PRESCRIPTIONS DEVERSES:
Les pièces des bois des ouvrages seront toujours d'une seule pièce dans la longueur sans aucune enture.
Toutefois cette disposition pourra sauf stipulation contraire au devis descriptif, ne pas s'appliquer aux éléments en bois
dur d'une longueur supérieure à 3m.
Les rives et abouts apparents des menuiseries fixes ou mobiles seront corroyés.
Ils seront parfaitement dressés de manière qu'il ne reste ni trace de sciage ni flache.
* Les parements bruts seront bien effleurés.
* Les rives seront droites et sans épaufrures.
* Dans les pattes à onglets, les coupes seront franches, bien raccordées et à joints parfaits.

16
Le raccordement des moulures sera réalisé de préférence par contre profils. Le profil et contre profil devront se
joindre parfaitement et sans éclats.
Les entailles pour encastrement des ferrures seront exécutées avec précision.
Les têtes de clous et pointes sur les parements vus seront chassées au chausse pointe à une profondeur de
1.5mm.
5°) FERRURES:
Les ferrures seront fixés au moyen de vis qui seront de dimension en rapport avec l'importance des objets
qu'elles sont destinées à fixer. Les vis à têtes fraisées ne dépasseront jamais le niveau des ferrures. L'emploi des pointes
ou vis à garnir enfoncées à coups de marteau est formellement interdit.
Les ferrures telles que paumelles, équerres, devront avoir reçu avant la pose, une protection antirouille.
6°) FINITIONS:
Les parements seront effleurés et poncés. Il est interdit de dissimuler les défauts d'assemblage ou ceux du bois,
notamment au moyen de cales ou de mastic.
Sous réserves de stipulations contraires au devis particulier et sans que cette disposition puisse entacher aucune
des prescriptions des normes relatives au classement d'aspect des bois le bouchage des nœuds pourra être admis à

condition d'être exécuté avec le plus grand soin en respectant le sens du fil du bois et que les bouchons soient collés à
force.
7°) TOLERANCE DE DIMENSION JEUX:
Il sera accordé pour les pièces des bois, finies une tolérance de 0.50mm parement sur les épaisseurs prescrites.
Les parties mobiles, vantaux, chassies etc... Des menuiseries extérieures devront se mouvoir, sans difficultés et
se joindre entre elles ou avec les parties fixes dormant, bâtis, etc... Avec un jeu calculé pour ne pas exécuter avant
peinture, 1.5mm une fois le bois stabilisé au degré d'humidité au milieu d'installation.
Pour l'ajustage des portes et des chassies ouvrant, une légère pente sera aménagée sur l'épaisseur du montant
battant afin de permettre un développement facile sans nuire toutefois à une parfaite juxtaposition des parties dormantes
et mobiles. Le montant ferré comportera de même une partie abattue d'environ 5mm de largeur sur le plat du côté de la
feuillure du dormant.
8°) PRECAUTIONS A PRENDRE POUR LA CONSERVATION DES MENUISERIES AVANT LA POSE:
Les menuiseries recevront aussitôt après vérification une couche d'impression à l'huile de lin en atelier y compris le
brûlage des nœuds. Ce dernier travail sera exécuté par l'Entrepreneur de menuiserie. A peinture d'impression sera
conforme aux spécifications du cahier des prescriptions techniques générales applicables aux travail de peinture.
9°) SPECIFICATIONS RELATIVES A LA POSE DES MENUISERIE:
En attendant leur mise en place les menuiseries seront entreposées à:
L'abri de l'humidité et dans des conditions telle que la qualité des fournitures ne risque pas d'en être affectées.
Elles seront posées avec la plus grande exactitude et en aplomb parfait à leur emplacement exact définis par les
plans, le devis descriptif et à défaut par les ordres de l'Architecte.
Elles seront fixées avec soin de manière à ne pouvoir se déplacer pendant l'exécution des scellements si ces
derniers ne sont pas remplacés par des dispositifs de serrage, avec par exemple écrasement des joints plastiques,
excluant le mortier de calfeutrement.
Le menuiserie placera toutes cales et étrésillons provisoires pour empêcher la déformation des menuiseries du
fait des maçonneries, en particulier, du fait des enduits et calfeutrements avant leur séchage complet.
Toutes les pièces qui doivent rester en cachet avec les maçonneries (bâtis dormant notamment) seront traitées
avant pose, au moyen d'un des produits recommandés par le document D.T.O.40-2.
Pour les portes, il est prévu des pré cadres en bois de 3cm d'épaisseur à livrer par l'Entreprise de menuiserie et à
poser par l'Entreprise de gros œuvres, sur quoi le menuisier fixera les blocs portes entiers (ouvrant + bâti) au moyen de
tire-fond. 8/70 en acier.
PEINTURE ET VITRERIE
1°) OBJET:
Le présent poste à pour objet l'exécution des travaux de peinture et vitrerie portés au bordereau des prix et détail
estimatif. Elle devra exécuter tous les travaux préparatoires égrenage, dépoussiérage, ponçage etc...
2°) DOMAINE D'APPLICATION:

17
* Les travaux auxquels s'appliquent les prescriptions du présent titre comprennent:
- Tous les travaux de peinture ou badigeon sur murs tant intérieurs qu'extérieurs.
- Tous les travaux de peinture des menuiseries en bois et métalliques sur tuyauterie, serrureries, et quincaillerie.
- La fourniture et la pose des verres à vitre pour les menuiseries en bois.
3°) COULEUR DES PEINTURES:
Sans spécification expresse dans le présent cahier, les couleurs des peintures seront fixées par l'Administration
4°) PRESCRIPTIONS TECHNIQUES:
Les travaux de peinture faisant l'objet du présent devis descriptif, devront tant en ce qui concerne la qualité des
matériaux et fournitures ainsi que leur provenance et leur caractéristique qu'en ce qui concerne leur mise en valeur,
répondre en tous points aux prescriptions techniques du présent devis et d'une façon générale, être exécutés selon les
règles de l'art.
5°) CONSISTANCES DES TRAVAUX - NATURE DES FONDS:
a) L'Entrepreneur devra prendre connaissance de l'ensemble des devis autres corps d'état pour être parfaitement
au courant de l'ensemble de la construction, mode, nature et particularité.
b) Le présent devis descriptif est donné à titre indicatif et a pour but de faire connaître le programme général,
l'Entrepreneur devra donc prévoir achèvement de l'ouvrage principal, même si la présente description les avait omis ou
insuffisamment décrits.
L'Entrepreneur ne pourra pas conséquent et sous aucun prétexte, arguer du défaut d'énonciation soit au devis
descriptif, soit du cahier des charges pour demander en dehors de ses prix un supplément pour l'ouvrage et des
fournitures nécessaires à l'exécution complète de l'ouvrage principal. Il est donc précisé que tous les travaux accessoires
et connexes aux travaux principaux faisant l'objet du présent devis, sont implicitement compris dans les prix du
bordereau.
6°) ECHAFAUDAGES:
Les échafaudages devront être constitués et placés de telle sorte que les différentes parties du cahier soient
toujours facilement accessibles. D'autre part toutes les précautions devront être prises pour éviter la chute des matériaux
et gravois, il sera installé toutes les garanties nécessaires que l'Architecte jugera bon de demander sans que
l'Entrepreneur puisse prétendre à quelques indemnités que ce soit.
7°) ECLAIRAGE:
L'Entrepreneur devra également assurer à ses frais, l'éclairage nécessaire à l'exécution des travaux qu'il aura à
exécuter dans les locaux non éclairés naturellement.
8°) NETTOYAGE ET CONTROLE RECEPTION:
a) Echantillons :
L'Entrepreneur déposera au bureau de l'Administration un échantillon de chaque produit ou matériau d'abord pour
acceptation puis pour permettre le contrôlé à la livraison et au cours de l'exécution des travaux.
b) Avant l'exécution des travaux:
Des surfaces témoins devront être réalisées pour chaque type de peinture et tons choisis. Elles devront en tous
points être conformes aux échantillons.
c) Réception provisoire:
Les vérifications devront permettre de constater que l'aspect des films est analogue à celui des surfaces témoins.
d) Réception définitive:
Les vérification devront permettre de constater que les films de peinture sont en bon état; absence de
craquelures, de cloques etc...
e) Analyses et contrôles:
L'Administration aura toujours le droit de faire effectuer inopinément quand bon lui semblera et quelque soit degré
d'avancement des travaux tous les prélèvements et toutes les analyses, tant de matières premières livrées sur chantier,
que des peintures mises en œuvres, fait aux frais de l'Entrepreneur par un laboratoire d'essais, sans préjudice des
abattements à appliquer sur les travaux exécutés antérieurement de refus pur et simple de ces travaux voir l'application
éventuelle des mesures prévues au documents administratifs du marché.
9°) MISE EN OEUVRES DES MATERIAUX:
a) Qualité des matériaux:

18
Toutes les peintures seront de première qualité des meilleures marques. Elles seront soumises avant emploi à
l'Administration et ne pourront être utilisées sans son accord.
b) Emballage des produits:
L'Entrepreneur devra exiger de ses fournisseurs que tous les produits soient en récipients ou "Camions" plombés
et comportant une étiquette spécifiant ses qualités.
10°) MODE D'EXECUTION ET MISE EN OEUVRE:
a) Règles d'exécution:
Les travaux de peinture ne devront être exécutés que sur des supports parfaitement secs.
L'application des peintures vernis, enduits, et préparations assimilées ne devra être effectués :
* Ni par température amiante inférieur à 5°.
* Ni dans une atmosphère humide susceptible de donner lieu à condensation.
* Ni sur des supports surchauffés.
Avant l'application de toutes couches, les surfaces à peindre devront être débarrassées de toutes souillures,
poussières, gravois, tâches de graisses ou d'huile, mortier ou plâtre.
En aucun cas il ne sera appliqué de couche de peinture avant que la couche précédente ne soit sèche et dure on
attendra au minimum 2 à 4 jours entre deux couches suivant la température, dans le cas d'emploi de produit spéciaux.

Tous les travaux de peinture seront exécutés par une main d’œuvre qualifiée.
Sur fer, l'Entrepreneur devra exécuter les couches de peinture antirouille demandées au devis et ce après
brossage et mise à nu de métal sains aux endroits ou la couches initiale à été dégradés, si nécessaire, il pourra être
demandé un grattage et dégraissage par produits détergents ou par feu, un décalaminage.
b) Peintures (couches de support et couche de finition):
* Dans le cas d'emploi de rouleau à peindre, la couche de support 1ère couche sera obligatoirement
passée à la brosse.
Il est précisé que l'emploi du pistolet ne sera autorisé que pour les peintures spéciales: Vinyliques, émaillé
porcelaine, glycérophtalique.
Les applications du badigeon à la chaux ne pourront être faite au pistolet ou en pulvérisateur.
* chaque couche d'impression, teinte et fini, sera de nuance différente mais pourra être faite de même ton, ces
nuances différentes pourront être imposées par l'Administration.
* Les couches de teintes seront suffisamment épaisses et bien couvrantes. La couche de finition ne sera
appliquée que lorsque la précédente sera sèche.
Pour cette dernière couche, l'Entrepreneur devra se conformer aux instructions de l'Administration, et sera tenue
de faire à ses frais, tous essais ou échantillons de peinture qui lui seront demandés sur divers éléments désignés à cet
effet, pour fixer le choix des teintes.
* Lorsque le nombre de couches prévues ne couvrira pas suffisamment, une couche supplémentaire sera dû,
sans que l'Entrepreneur puisse prétendre à une plus-value.
* Pour les extérieurs, l'entrepreneur devra profiter autant que possible d'un temps sec pour l'application des
différentes couches. Tout travail exécuté à l'extérieur par temps de pluie ou de crachin sera refusé.
11°) PRECAUTIONS A PRENDRE ET FINITIONS:
Tous les travaux de peinture sur tous matériaux seront soigneusement exécutés avec tous réchampissages et
protection des vitres, appareils sanitaires interrupteurs, électriques, etc...
Les revêtements de sols seront protégés par tous moyens pendant les travaux de peinture. L'Entrepreneur sera
seul responsable de toutes tâches indélébiles qui entraîneraient le remplacement des parties de sol endommagés.
PLOMBERIE SANITAIRE ET EVACUATION DES EAUX
) GENERALITES: ّ 1
Les travaux de plomberie sanitaire, objet du présent titre, comprennent :
* La distribution de l'eau à l'intérieur des bâtiments.
* L'évacuation des eaux usées et eaux vannes.

19
* La fourniture et pose des appareils sanitaires et accessoires conformément aux plans d’architecture et au
présent marché..
Les travaux devront respecter les régalements de sécurité et d'hygiène en vigueur.
Avant de passer ses commandes, l'entrepreneur devra présenter au maître de l’œuvre, pour approbation un
échantillonnage complet du matériel qu'il compte mettre en œuvre.
2°) REGLEMENTATIONS:
Les travaux du présent lot devront satisfaire aux:
- Textes officiels réglementaires en vigueur dans la république tunisienne relatifs aux installations de
plomberie sanitaire en vigueur à la date de l’appel d’offres.
- Au cahier des charges des distributeur d’eau de ville ( SONEDE ).
- Au contrôle du bureau de contrôle.
- A toutes les prescriptions intervenues ou à intervenir réglementant le travail des ouvriers sur les
chantiers.
- Au devis général réglant les conditions d’exécution des travaux publics dans la république tunisienne,
en vigueur.
- A la réglementation des marchés publics en Tunisie
- L’entrepreneur devra remettre à ses frais les plans d’exécution dûment approuvés par le bureau de
contrôle.

3°) BESOINS EN EAU:


Les normes de consommation qui seront évaluées à partir des normes de consommation par appareil selon les
normes en vigueurs et par applications des coefficients de simultanéité probable de fonctionnement.
4°) QUALITES DES FOURNITURES ET MATERIAUX:
4 -1 Tubes en acier:
Les canalisations des réseaux eau froide seront réalisées en tube d’acier galvanise filetables conformes aux normes en
vigueurs de la série tubes gaz-série moyenne
Les tubes seront assembles par raccords galvanisés filetés j’jusqu’a diamètre 50/60 et par soudure brasure pour
les diamètres supérieurs.
Le revêtement galvanisé doit être homogène, sans solution de continuité et sans tâche. La cristallisation doit être
régulière. Le poids de zinc par unité de surface doit être supérieur à 4g/tm2:
Les raccords seront exempts de fentes, criques, soufflures et autres défauts.
Les filetages devront être entiers, calibres et axes sur la pièce elle -même.
Les raccords en fonte malléable doivent satisfaire aux essais de pression intérieure et de déformation.
4 - 2 Tubes en cuivre:
les raccordement de la robinetterie des appareils sanitaires et les conduites intérieurs de distribution d’eau se fera
par tube cuivre rouge conforme au norme en vigueur
les surfaces extérieures et intérieures des tubes seront lissés, exempté des rayures, failles, soufflures, criques,
cendrures, piqûres, doublures. Toutefois un défaut localisé intéressant moins du deuxième de l’épaisseur est toléré toute
trace de limage en partie rectiligne ou courbe, est une cause de refus.
Les tubes doivent être parfaitement cylindriques et d’épaisseur uniforme.
4 - 3 Tubes en polychlorure de vinyle chlore:
Les réseaux d’évacuation d’eaux usées et d’eaux vannes seront réalisées en polychlorure de vinyle chlore pour
eau non forcée avec une épaisseur minimale de 3,2m/m
Les épaisseurs des tubes préconisés sont précisées au devis estimatifs et dans les plans de tuyauterie. Ces
derniers doivent être présentés par l’entrepreneur après approbation duB.C.
Les dimensions des raccords moulés en polychlorure de vinyle chlore doivent être conformes à celles de la norme en
vigueur
Les tubes et raccords doivent porter un marquage constitué par:
- Le nom et le sigle du fabricant.

20
- Leurs dimensions nominales, diamètre extérieur et épaisseur.
- Le symbole de la matière qui les constitue.
- Le numéro d’avis technique.
4 - 4 Appareils sanitaires en céramique:
Les appareils sanitaires seront de premier choix d’après le classement des choix du document technique unifié
(édité par le centre scientifique et technique du bâtiment ( STB).
Toutes pièces doit porter l’indication du choix dans lequel elle est classée. Cette indication doit être indélébile,
toute pièce ne portant pas l’indication du choix sera considérée comme déclassée et ne sera pas réceptionné.
préalable du maître de l’ouvrage. ayant reçu l’agrément Les appareils sanitaires sont prévue de qualité
Marques et natures des appareils sanitaires:
Il est bien précisé que la liste des appareils indiqués au devis descriptif n’est pas limitative et que la
marque et le numéro de chaque appareil ne sont donnés qu’à titre indicatif.
L’entrepreneur pourra proposer toutes appareils reconnus de qualité équivalente et agrées par l’administration.
L’entrepreneur est tenu de faire connaître son intention et d’obtenir l’agrément du produit qu’il propose avant
d’approvisionner son chantier. Il supportera sans recours toutes les conséquences dues à l’inobservation de ces
descriptions.

5°) MODE D’EXECUTION DES TRAVAUX:


5 - 1 Code des conditions minimales:
Les travaux de plomberie et d’installation sanitaires doivent être exécutés conformément aux normes en vigueurs,
formant code des conditions minimales d’exécution des travaux des plomberies et installations sanitaires urbaines.
Réseau intérieur de distribution d’eau froide:
Le réseau de distribution intérieure d’eau froide sera exécuté en acier galvanisé tarif 1 en apparent y compris
accessoires.
Tout le réseau d’eau froide apparent recevra deux couches de peinture antirouille y compris accessoires,
supports.....
Le réseau d’eau froide en cuivre encastré sera protégé par bande denso et gainage en PVC sans aucune
soudure si possible dans les parties encastrées. Il sera testé sous une pression à 6 bars et durant 48 heures avant
l’encastrement. Cet essai devra se faire en présence du bureau de contrôler chargé du contrôle de l’exécution sur
chantier.
5 - 2 Pose des canalisations:
Les canalisations doivent être bien alignées dans les parties droites et correctement façonnées pour éviter les
flexions ou torsions à la pose, le ceintrage à chaud des tubes en acier galvanisé est interdit.
Dans les parties à allure horizontale, dans les locaux, les canalisations d’eau forcée sont posées avec une légère pente
minimale de 0.020 m/m
* Les passages pour pose des canalisations d’eau se feront à l’aide de fourreaux en PVC d’un
Diamètre intérieur supérieur de 5 mm au diamètre extérieur des conduites.
* Les percements et les scellements ne doivent pas nuire à la résistance des éléments porteurs. Il est
interdit de faire des percements dans les ouvrages comportant une étanchéité, sans prévoir les relevées d’étanchéité
nécessaires.
* Avant de passer ses commandes, l’entrepreneur devra présenter au maître de l’œuvre, pour
approbation un échantillonnage complet du matériel qu’il compte mettre en œuvre.
5 - 3 Nettoyage des canalisations:
Avant la mise en œuvre les canalisations sont nettoyées de tout corps étranger grés de façonnage, bouchons,
ébarbures de coupe, leurs sections d’extrémité sont alésées au diamètre réel.
5 - 4 Joints de raccordement:
Aucun joint de tuyauterie ou nœud de soudure ne doit être placé dans la traversé des murs, cloisons et
planchers, à l’exception des joints de pipe de raccordement des cuvettes de WC , des siphon de sol et en application de
certaines tolérance fixées par les prescriptions particulières au divers matériaux constituant les tuyauteries.

21
Les joints en fibre, cuir, caoutchouc, etc....sont coupés régulièrement d’un seul morceau et leur diamètre intérieur
doit correspondre après serrage au diamètre intérieur de la canalisation.
Les matières utilisées pour assurer l’étanchéité des joints filetés ou des pièces de raccord en laiton sur les
appareils sanitaires doivent toujours permettre un démontage facile.
5 - 5 Dispositions générales:
A partir de chaque branchement sur le réseau extérieur il sera prévu une vanne d’isolement placé à l’intérieur du
local à alimenté.
Il sera placé en chaque tête de colonne montante d’eau froide un dispositif anti-bélier et au points culminants des
installations.
Les raccordements des appareils sanitaires au réseau de distribution intérieure sera exécuté par tube cuivre et
raccord ou par flexibles de raccordement.
* Toutes les traversées de parois, murs plancher etc ......pour pose des canalisations d’eau se feront à l’aide de
fourreaux en P.V.C. d’un diamètre intérieur supérieur à de 5 mm au diamètre extérieur des conduites.
6°) EVACUATION DES EAUX USEES ET EAUX VANNES:
6 - 1 Evacuation des eaux usées:
L’ensemble des appareils sanitaires autres que les WC sera raccordé à un réseau d’eau usées fonctionnant en
chute et totalement du réseau d’eau vannes.
Les réseau d’évacuation d’eau usée réalisé en tube de polychlorure de vinyle type (PVC) y compris accessoires
(té, y, coudes, réduction, bouchon de dégorgement et de la série évacuation avec une rampe de 2 cm /ml . Il sera prévu
des joints coulissants à chaque niveau sur les chutes et descentes en PVC

L’évacuation des lavabos sera exécutée en tube PVC. Ces tuyaux seront soudé par colle spéciale à chaud de manière à
éviter les risques de fuites par la corrosion éventuelle provoquée par l’emploi des acides durant l’utilisation des
installations.
6 - 2 Evacuation des eaux vannes:
Elle sera réalisée en tube de polychlorure de vinyle série évacuation de façon identique et séparément au réseau
d’eau usée.
Il sera prévu des joints coulissants sur chaque chute et entre deux points reliés à l’égout dont l’exécution ne fait
pas partie de ce lot.
6 - 3 Dispositions générales:
Toutes les chutes d’eaux usées et vanne aboutiront dans des regards maçonnés.
7°) CONTROLE ET ESSAIS DES INSTALLATIONS:
Les essais et contrôles font explicitement partie des prestations à la charge de l’entrepreneur.
* Essais d’étanchéité des canalisations d’eau et leurs accessoires par une mise en charge sous une
pression de 5kg supérieure à la pression de service.
* Essais de fonctionnement des appareils: chaque appareil sera essayé pour s’assurer de son bon
fonctionnement, en particulier la manœuvre des robinets et des vidanges sera aisée et sans défauts, l’efficacité des
chasses d’eau des WC ; durée normale de remplissage et vidange des appareils.
* Essais relatifs aux bruits : à effectuer sur tous les appareils et robinetteries; pendant le puisage ou
l’évacuation de l’eau , aucun bruit tels que :
vibration, sifflement, coup de bélier, etc.....ne devra être entendue. Les diamètres des colonnes montantes, rampantes, et
canalisations, seront choisis en fonction de la pression disponible avec l’installation silencieuse.
En cas d’anomalie constatée, l’entrepreneur devra, à ses frais le remplacement des organes et appareils
défectueux.
8°) NETTOYAGE DE MISE EN SERVICE:
Ces nettoyages intéressent toutes les parties apparentes:
* Sols, carrelages, revêtement divers.
* Revêtements verticaux.
* Quincailleries (boutons de portes, béquilles,etc...)
* Appareillages électrique (interrupteurs, etc....)

22
* Vitres et glaces.
Les nettoyages doivent faire disparaître les tâches de peinture ou de produit utilisé, les tâches de plâtre ou du
mortier.
ELECTRICITE
1°) - OBJET :
Le présent document a pour but de définir les conditions de fourniture et de pose aux quelles doivent satisfaire
les installations Electriques des pièces a l'exécution des travaux du lot électricité.
2°) - PRESENTATION DU PRESENT LOT :
Au titre de la présente marche, l'Entrepreneur doit :
- La fourniture, pose et raccordement des armoires et coffrets divisionnaires comportant les appareils de
commande et protection.
- L'ensemble du réseau de distribution B.T. comprenant: câbles, et fourreaux, file rie, boite de dérivation etc...
- L'Equipement lumière comprenant: luminaires, circuits divisionnaires, organes de commande, prises de courant
etc
- La fourniture, la pose et le raccordement de l'éclairage de sécurité.
- Le raccordement du réseau général de terre aux différents coffrets et armoires.
- Le raccordement de terre réglementaire de tous les circuits au répartiteur général de terre dans chaque
armoire et coffret.
- L'Entrepreneur du présent lot fournira en temps utile tous les renseignements, plan d'exécution, schémas,
notes de calcul et détails d'exécution conformément au cahier de charges et impératives du Maître de l’ouvrage.

- La fourniture d'une documentation complète des matériels proposes dans son offre. la citation pure et simple
d'une marque ne sera pas acceptée.
- L'Entrepreneur soumissionnaire du présent lot doit présenter un modèle de chaque matériel (qui a été proposé
dans son offre) pour accord. Ce modèle restera une propriété du Maître de L'ouvre jusqu'a la réception pour
comparaison avec le ou les matériels inteurs et fourreaux.
- La fourniture d'un dossier complet conforme a l'exécution, qui conditionnera la prononciation de la réception des
installations.
3°) - NORMES ET TEXTES REGLEMENTAIRES :
L'installation devra répondre, dans son intégralité aux prescriptions et spécifications des textes réglementaires
suivants :
- Lois, décrets et arrêtes en vigueur concernant les installations électriques et en particulier :
+ Décret concernant la protection des travailleurs.
+ Décret relatif a la protection radioélectrique.
- Les normes de recommandations éditées par l'union technique de l'Electricité (U.T.E.) et en particulier :
4°) OBSERVATIONS DIVERSES :
1) - Documents a consulter:
L'Entrepreneur du présent lot est tenu de prendre connaissance de l'ensemble du dossier, il ne pourra se
prévaloir d'une omission dans le descriptif ou les documents de son lot si ceux d'un autre lot donnent les indications
sur les ouvrages qui sont a sa charge.
2) - Dossier d'exécution:
Le dossier établi par l’administration et fourni par l’administration à l'Entrepreneur, au moment de l'appel d'offre
constitue les données de base qui permettent à l'Entrepreneur d'établir sa proposition.
L'Entrepreneur devra éventuellement signaler au Maître de l’œuvre les dispositions qui lui semblent anormales
contenues dans le dossier d'appel d'offre.
L'Entrepreneur retenu doit avant l’exécution des travaux établir un plan d’exécution est doit les soumettre à
l’approbation du maître de œuvre et du bureau de contrôle.
3) - Présentations STEG:

23
En plus du respect des normes en vigueur et des règles de l'Art. L'Entrepreneur fera son affaire quant-aux
contacts avec la STEG pour s'assurer que l'exécution des installations de sa responsabilité tient compte des prestations
exigées par la STEG.
4) - Responsable de chantier:
Dès la passation du marché, l'Entrepreneur devra designer un responsable de ce lot qui restera l'unique
interlocuteur, dès l'ouverture du chantier jusqu'a la réception totale de toutes les installation totale de toutes les
installations.
5) - Protection Electrique des ouvrages:
L'Entrepreneur du présent lot doit prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter de mètre accidentellement
sous tension des ouvrages d'un autre lot ( en particulier lors de croisements inévitables des canalisations électriques
avec des canalisations sanitaires.
6) - Stockage du matériel:
L'Entrepreneur est tenu de trouver les locaux nécessaires en accord avec le Maître de l'Ouvrage pour abriter le
matériel électrique dont il est responsable.
7 ) - Mauvaises Prestations -Refut- Résiliation:
Lorsque le Maître de l'Ouvrage constate une anomalie quelconque de fourniture ou d'exécution (en cours ou
même déjà achevée de montage ne répondant pas aux conditions du présent lot, il pourra prononcer le refus de
l'ensemble de la fourniture ou de la partie exécutée interiminée et ce, sans prévis par lettre recommandée. Si l'ordre
verbal de réparer l'anomalie n'est pas exécuté immédiatement, le Maître de l'Ouvrage prendra les mesures qui
s'imposent pouvant aller jusqu'a la résiliation du contrat.
L'entrepreneur subira alors conséquences et supportera tous les frais résultant de cette résiliation.
8 ) - Modification:
L'Entrepreneur ne pourra, de sa propre initiative, apporter une modification quelconque sans autorisation écrite
du Maître de l'Ouvrage.

Les frais des changements non autorises et toutes leurs conséquences ainsi que tout travail supplémentaire
exécuté sans ordre écrit seront a la charge de l'Entrepreneur.
9 ) - Mesures - Essais - Réceptions:

Il est entendu que les mesures, les essais établis en usine, si le Maître de l'Ouvrage le demande, ne peuvent
donner lieu a un rapport de réception. Le rapport de réception chantier sera établi après achèvement des
installations en parfait état de marche, et après avoir effectuer les opérations suivantes :
- Mesures d'isolement des différents circuits.
- Mesures des chutes de tension a pleine charge.
- Vérification de l'équilibrage des phases (tolérance 3 %).
- Mesures de résistances de terre.
- Continuité des organes de protection des différents circuits.
- Vérification du déclenchement des disjoncteurs normaux et différentiels.
Cette liste n'est pas limitative, le Maître de l'Ouvrage se réserve, le droit de demander d'effectuer des essais
complémentaires.

10° ) - Garantie des installations:


Sauf indications contraires précisées par le Maître de l'Ouvrage, le délai de garantie est d'un an a compter du
jour de la réception complète des installations en parfait état de marche, pendant le délai de garantie, l'Entrepreneur du
présent lot doit l'entretien et la réparation (pièces et main-d’œuvre) de toute l'installation ou partie d'installation
défectueuse relevant des responsabilités de l'entrepreneur.
Ce délai d'un an ne dégage pas l'Entrepreneur de ses responsabilités quant a la tenue dans le temps des
matériaux et matériels utilisés.
5° ) - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES GENERALES :

24
1 ) - Règles Générales d'Exécution:
Toutes les installations électriques des bureaux du hall public de l’arrière guichet, de la salle d’archives, des
chambres, couloir, etc...Seront exécutées conformément au Règles d’art en respectant les normes en vigueur
(paragraphe III), les instructions et impératifs de la STEG, tels qu'ils sont appliqués dans la localité; ainsi que les
prescriptions de l'Union des Syndicats d'Electricité (U.T.E.).
2 ) - Label de qualité:
L'appareillage et les matériaux utilisés dans toutes les installations doivent être de la meilleure qualité et devront
porter les marques de qualité dans les normes de référence
3) - Protection contre la corrosion:
Toutes les pièces métalliques non protégées par nature même, devront être protégées contre l'oxydation par
deux couches de peintures chargées au minimum de plomb, et deux couches de finition de couleur conventionnelle.
Pour le matériel qui est, par nature même, entièrement peint en usine, tels que petits appareillages, armoires et coffrets,
matériel d'éclairage etc...) L’installateur doit procéder, après montage sur place, aux retouches nécessaires ainsi qu'une
couche supplémentaire de finition si le Maître de l'Ouvrage l'exige pour des raisons de bien fini ou de l'esthétique.
La peinture sera garantie par l'installateur durant le délai de garantie des peintures. Toute attaque du métal
doit être remédiée par les soins de l'installateur.
4) - Vibration:
Tout le matériel sera conçu dispose et monte de manière a être soustrait a toutes vibrations (appareils
d'éclairage, bobines de contacteurs, de disjoncteurs, de télerupteur, etc...).
5) - Standardisation :
En vue de réduire au minimum le nombre de modèles a utiliser, les équipements électriques doivent être de fabrication
tel que tout appareillage d'un même type doit être interchangeable.
L'installateur est tenu de réduire a un minimum raisonnable compatible avec la nature et les caractéristiques. les
différents types de matériels et d'appareillage utilisées.
6°) - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES:

1) - Généralités sur les coffrets et Armoires:


L'Entrepreneur a sa charge la fourniture et l'installation des coffrets et armoires suivant les spécifications des
plans et schémas, tous les équipements de ces coffrets et armoires seront protèges contre les contacts directs par
un plastron et porteront une étiquette de repérage par départ.

Chaque porte comportera un panier tôle destiné à conserver les documents propres à l'équipement de
l'armoire ou coffret.
Les entrées et sorties des câbles seront prévues par l'arrière en face avant, de chaque coffret ou armoire, la
présence de tension doit être signalée par voyant lumineux protégé par fusible. L'implantation de ces coffrets et
armoires est spécifiée sur les plans.
Ils doivent être obligatoirement encastrés. Le raccordement, la filerie, les sections utilisées, les goulottes etc...
Seront conformes aux règles de l'Art et aux normes en vigueur. Sur cette même façon de chaque coffret ou armoire,
il sera prévu :
- La plaque signalétique mentionnant le nom de l'armoire,
- La commande du disjoncteur général,
- La serrure de fermeture de l'armoire ou coffret,
- Les interrupteurs seront de type rotatif de fabrication télémécanique ou similaire.
7°) - CABLES:

Les câblés basse tension utilisée seront dans la série U 1 OOO RO 2V. Les armoires divisionnaires comportant
Câbles, conducteur, conduit encastré de la série ICD 6 Ape de diamètre convenable pour protéger les conducteurs et
câbles, les boites de dérivation avec les accessoires, de raccordement, l'appareillage (interrupteurs, prises...), les
luminaires, ainsi que toutes les dispositions nécessaires a la parfaite mise en œuvre des circuits.
2) - Conducteurs:

25
Les conducteurs utilisés seront de la série U 5OO V ayant les sections convenablement dimensionnés pour
que les chutes de tensions restent dans les limites fixées par les normes. Le calcul de chute de tension se fera par le
circuit le plus défavorisé.
Les conducteurs seront en cuivre isolé, repères par leur couleur réglementaires.
Le conducteur de protection devra être muni d'une gaine de couleur vert-jaune, le conducteur neutre devra
porter la coloration bleu foncé.
La section utile des conducteurs contenus dans un même fourreau ou conduit, ne doit pas dépasser le 1/3
maximum de celle du conduit, il est interdit de faire cheminer des conducteurs ou câbles de natures différentes (éclairage
et prise de courant par exemple) dans un même conduit.
3) - Conduits :
Tous les conduits encastres en cloisons seront du type ICD APE (ISO-GRIS), Les conduits ICD oranges ne
sont tolères que dans la mesure ou ils se trouvent noyés dans le béton.
Le raccordement entre deux conduits de natures différentes, doit se faire obligatoirement par l'intermédiaire de
boite de dérivation encastrée.
4) - Appareillage:
encastre avec 4.1 - Petit appareillage: Le petit appareillage retenu tels-que interrupteurs, prises... sera du type
couvercle Al modulaire.
L'Entrepreneur est tenu de présenter au Maître de l'Ouvrage un modèle de chaque article pour accord. Tous les
interrupteurs seront choisi 1OA/25OV de tension nominale. (les calibres des prises sont précisés au bordereau des prix
et détail estimatif ainsi que sur les plans).
Les boites d'encastrement des interrupteurs et prises ainsi que les schémas sont donnés a titre de principe:
L’Entrepreneur est tenu de vérifier que ces calibres sont convenables et non supérieur aux intensités nominales de
fonctionnement.
Les protections doivent permettre un réglage assurant une sélectivité des déclenchements par surcharge et court-
circuit;
Tous les appareils de sectionnement et ou de protection doivent avoir le pouvoir de coupure suffisant suivant le
circuit sur lequel ils sont installés : si cette condition ne peut être respectée, il sera fait usage de coupe-circuits a
fusibles.
Lorsque l'Entrepreneur juge qu'il est nécessaire d'insérer des fusibles ceux-ci doivent être choisis dans la série
banche jusqu'a 16 A, dans la série jaune de 2O a 35 A et dans la série violette au delà.

5) - Eclairage de Sécurité :
5.1 - Rôle et caractéristiques: Le rôle de l'éclairage de sécurité est d'assurer le balisage des circulations
(escalier surtout) en cas de coupure totale de l'alimentation générale Un minimum de visibilité est assuré par des blocs
autonomes.
Le fonctionnement de ces blocs est non permanent (boitier de mise au repos a fournir).
répondant aux normes en vigueur. Ils seront du type
Les caractéristiques de type de bloc retenu sont les suivantes
- tension de service : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22O VOLTS
- flux lumineux : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6O LUMENS
- autonomie : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 HEURE
- type de fonctionnement : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . NON Permanent.
- Type de lampe : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A Incandescence.
5.2 - Alimentation: Tous les blocs autonomes d'éclairage de sécurité seront alimentes a partir du coffret.

Le raccordement des blocs doit être obligatoirement protégé et munies d'un appareil de commande sur le
coffret. Ces alimentations seront réalisées par conducteurs dans le série U 5OOV section 1,5 minimum logés dans les
conduits ou type ICD 6 encastrés
5.3 - Télécommande - mise au repos : La mise a l'Etat de repos et a l'Etat de veille de l'ensemble des blocs
d'éclairage de sécurité seront assurées a l'aide du boitier de la mise au repos Ce boitier de 12V
, au cadmium nickel maintenu en charge permanente par un redresseur.
26
27
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva

Lot –A- STRUCTURE


NB :l’entreprise est invitée à procéder à un levée topographique contradictoire de l’état existant
ainsi qu’à présenter des profils en long qui serviront à base du plan de terrassement
1/ Terrassement
1.1 Abattage d’arbre de moyenne et grande taille dont le
diamètre du tronc est supérieur à 30 cm comprenant
les opérations d’enlèvement des branches, du tronc, le
déracinement total de l’arbre enlevé, le chargement et
le transport des produits enlevés à la décharge
publique, le remblayage des zones déracinées, le
réglage et le compactage de la plateforme selon
l’indication du maître de l’ouvrage, et toutes sujétions
L’unité :…………………………………………………………….. U 6

1.2 Fouille en pleine masse à toute profondeur, y compris


la démolition de la chape s’il y a lieu, la vérification et
la protection des réseaux enterrés, l’épuisement de
l’eau, le blindage des parois, y compris le transport à la
décharge publique, ou le répandage et le compactage
du produit déblayé sur le terrain naturel selon
indications du maître de l’ouvrage,la quantité de la
cubature prise en compte est obtenue en fonction de
la surface théorique de déblai sans les talus. Les cotes
du terrain naturel étant obtenues par un levé
contradictoire. L'établissement des profils en travers
tous les 5 ml et toutes sujétions.
Le mètre cube : ………………………………………………….. M3 600

1.3 Fouille en puits à toute profondeur effectuée dans un


terrain de toutes natures, y compris, le blindage des
parois démolition de la chape existante ou toutes
autres ouvrages en BA s’il y a lieu, vérification des
réseaux existants, puisage de l’eau, remblaiement des
parties de fouilles libres de béton, chargement et
transport, déchargement des déblais non utilisés à la
décharge publique et toutes sujétions.
Le mètre cube :…………………………………….. M3 270

1
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva
1.4 Fouilles en rigoles de toute nature, à toutes
profondeurs effectuées dans un terrain de toutes
natures, y compris démolition de la chape existante ou
toutes autres ouvrages en BA, vérification des réseaux
existants, puisage de l’eau remblaiement des parties
de fouilles non occupées par le béton, chargement
transport déchargement des déblais excédents et
toutes sujétions.
Le mètre cube :……………………………………………….. M3 15

1.5 Remblais d’apport extérieur au chantier en sable, tuf,


tout venant ou matériaux similaires, terre jugée saine
et absolument exempte de gypse, y compris droit
d’extraction de passage, fourniture et mise en œuvre
répandage, réglage par couche de 0,20m d’épaisseur
maximum, arrosage, pilonnage à refus, compactage à
95% del’optimum Proctor modifié mesuré au vide
Remblayé et toutes sujétions.
Le mètre cube :……………………………………………………… M3 140

1.6 Couche sous chape armée et dallage en tout venant


de calibre 0/30 de 25 cm d’épaisseur finie, le tout
soigneusement compacté en une surface parfaitement
horizontale, compris toute fourniture accès à l’œuvre,
nivellement fouille et toutes sujétions.
Le mètre cube :………………………………………………………. M3 90

1.7 Feuille en polyane posée sur la couche en TV 0/30


avant coulage de la chape et la mise en place des
aciers, compris le recouvrement et chutes et toutes
sujétions d’exécution.
Le mètre carré :…………………………………………………. M2 355

TOTAL PARTIEL - I -
2/ Structure - Béton
2.1 Gros béton en fondation en cimentH.R.S dosé à 250kg
de ciment par m3 de caillasse 25/40, exécuté par
couches successives de 20 cm d’épaisseur y compris
mise en œuvre, coffrage au pourtour si la nature du
terrain L’exige, réglage et pilonnage, pompage de l’eau
s’il y a lieu, toutes autres fournitures et toutes
sujétions
Le mètre cube :………………………………………………. M3 222

2
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva
2.2 Béton de propreté, dosé à 200kg de ciment C.E.M.I
42,5 H.R.Spar m3 de béton mise en œuvre y compris
fourniture mise en œuvre sur support compacté, mise
à niveau des surfaces destinées à recevoir le béton
armé des longrines ou autres et toutes sujétions.
Le mètre cube :…………………………………….. M3 8

2.3 Béton banché, dosé à 300 kg de cimentC.E.M.I 42,5


H.R.S par m3 d’agrégats (sable, gravier y compris
fourniture, mise en œuvre entre banche, pilonnage,
enlèvement des banches, ragréage des bavures et
toutes sujétions.
Le mètre cube : ………………………………………
M3 8
2.4 Chape en béton armé réalisée sur tout venant 0/30,
dosé à 350 kg de ciment CPI 42,5 /m3 de béton mis en
place y compris, fourniture, coffrage éventuel, acier, et
toutes sujétions d'exécution.
Chape d'épaisseur 13 cm.
Le mètre carré :………………………………………………..
M² 285
2.5 Dallage armé avec finition bouchardé de la cour
anglaise et la remise en état des zones de jonctions
(voiries nouveau bâtiment) réalisé avec une chape en
béton armé, posé sur une couche en tout venant
0/30, dosé à 350 kg de ciment CPI 42.5/m3 de béton
mis en place y compris, fourniture, coffrage éventuel,
acier conformément au plan d’exécution de l’ingénieur
conseil, répandage de ciment en poudre de 4 à 6 kg
/m² de dallage, le durcisseur, la chape finie bouchardé
sera parfaitement propre respectant les pentes et le
sens d’écoulement, l’ouverture des joints de dilatation
à la scie tous les 16m², nettoyage et remplissage des
joints par un mastic du type carreau joint et la
fourniture et la mise en place d’un couvre joint en
caoutchouc, fourreaux et goujons O 20 mm tous les
50 cm au niveau des joints de rupture et toutes autres
sujétions d’exécutions et de finition.
Chape d’épaisseur 15 cm.
Le mètre carré :………………………………………………….. M² 70

3
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva
2.6 Béton armé en fondations pour semelles, pré
poteaux ,longrines, radiers, voiles et tout ouvrage en
béton armé en dessous de la côte finie et de la chape
armée, ou du niveau TN, dosé à 350 kg de ciment CPI
42.5 ou équivalent par m3 y compris façonnage et
mise en place des aciers suivant plans d’exécution du
béton armé, scellement des aciers par endroits au
moyen d’une résine époxydique, confection et mise en
œuvre du béton, accès à l’œuvre, coffrage étaiements,
vibrage décoffrage et toutes sujétions (les aciers sont
inclus dans le prix du m3 de béton).
Le mètre cube :……………………………………….. M3 60

2.7 Béton armé en élévation pour poteaux, poutres, dalle


pleine, linteaux, appuis de fenêtres, acrotère etc. En
béton dosé à 350 kg de ciment CPI 42.5 y compris
façonnage et mise en place des aciers suivant plans
d’exécution du béton armé confection et mise en
œuvre du béton, accès à l’œuvre à toutes hauteurs,
coffrage, scellement des aciers dans l’ancien béton
avec une résine époxydique, étaiement, vibrage
décoffrage et toutes sujétions (les aciers sont inclus
dans le prix du m3 de béton).
Le mètre cube :……………………………………. M3 97

2.8 Plancher en hourdis céramique d’épaisseur 16cm


avec chape de compression et nervures en béton armé
dosé à 350 kg de ciment CPI 42,5 par m3, y compris
étaiement, coffrage, du plancher, fourniture et mise
en place des hourdis et du béton, façonnage et mise
en place des aciers suivant plan d'exécution,
décoffrage, vibrage du béton et toutes sujétions (les
aciers des nervures et de la chape de compression est
inclus dans le prix du mètre carré de chaque type de
plancher).
Plancher de (16+5) en hourdis de 16 et chape 5cm
Le mètre carré :…………………………………. M2 125

4
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva
2.9 Plancher en hourdis céramique d’épaisseur 19cm
avec chape de compression et nervures en béton armé
dosé à 350 kg de ciment CPI 42,5 par m3, y compris
étaiement, coffrage, du plancher, fourniture et mise
en place des hourdis et du béton, façonnage et mise
en place des aciers suivant plan d'exécution,
décoffrage, vibrage du béton et toutes sujétions (les
aciers des nervures et de la chape de compression est
inclus dans le prix du mètre carré de chaque type de
plancher).
Plancher de (19+6) en hourdis de 19 et chape 6cm
Le mètre carré :…………………………………………………….. M2 330

TOTAL PARTIEL - II
LOT –B- ARCHITECTURE

III-MACONNERIE-CLOISONNEMENTS
Les prix unitaires s'entendent pour tout ouvrage
exécuté à toute hauteur pour toutes les dimensions et
toutes les formes. Ils comprennent la fourniture des
matériaux, la main d'œuvre nécessaire pour la parfaite
exécution de l'ouvrage, le transport des matériaux à
pied d'œuvre, le montage, le scellement ou passage
des tuyauteries, les feuillures ou entailles,
l'échafaudage, les boutisses de liaison en acier, la
pose, le chargement et le déchargement, le
gardiennage, la fourniture de l'eau y compris toutes
sujétions.
3.1 Mur de 0,10:
Mur de 0,10 finie en briques creuses 6 trous posées
sur chant, hourdée en mortier de ciment CPI 32,5dosé
à 350 Kg / m3 mis en œuvre compris accès à l'œuvre,
échafaudages, jointoiement à toute hauteur y compris
toutes sujétions.
Le mètre carré: …………………………………………. m2 10

3.2 Mur de 0,15:


Mur de 0,15 finie en briques creuses 8 trous posées
sur chant, hourdée en mortier de ciment CPI 32,5dosé
à 350 Kg / m3 mis en œuvre compris accès à l'œuvre,
échafaudages, jointoiement à toute hauteur y compris
toutes sujétions.
Le mètre carré:………………………….. m2 100

5
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva
3.3 Mur de 0,20:
Mur de 0,20finie en briques creuses 12 trous posées
sur chant , hourdée en mortier de ciment CPI 32,5dosé
à 350 Kg / m3 mis en œuvre compris accès à l'œuvre,
échafaudages, jointoiement à toute hauteur y compris
toutes sujétions.
Le mètre carré: ………………………………… m2 60

3.4 Mur de 0,25:


Mur de 0,25 finie en briques creuses 12 trous posées à
plat, hourdée en mortier de ciment CPI 32,5dosé à 350
Kg / m3 mis en œuvre compris accès à l'œuvre,
échafaudages, jointoiement à toute hauteur y compris
toutes sujétions.
Le mètre carré: ………………………………….. m2 100

3.5 Mur de 0,35:


Mur de 0,25 finie en briques creuses 12 trous posées
sur chant, et briques de 6 trous hourdée en mortier de
ciment CPI 32,5dosé à 350 Kg / m3 mis en œuvre
compris accès à l'œuvre, échafaudages, jointoiement à
toute hauteur y compris toutes sujétions.
Le mètre carré: ………………………………….. m2 40

3.6 Mur de 0,35:


Mur en double cloison de 0,35 finie en briques creuses
12 trous à l'extérieur et brique de 8 à l'intérieur
posées sur chant, hourdée en mortier de ciment CPI
32,5 dosé à 350 Kg / m3 mis en œuvre, une boutisse
de liaison en fer rond de 60 mm posée au lait de
ciment CPI 32,5 à raison de 4 / m2, compris accès à
l'œuvre, échafaudages, jointoiement à toute hauteur,
appareillage selon détail pour faire apparaître le
quadrillage des murs des façades y compris toutes
sujétions.
Le mètre carré: ……………………………………………. m2 270

6
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva
3.7 Mur de 0,40 en brique double parois:
Mur en brique double parois de 0,40 finie en briques
creuses 12 trous à l'extérieur et brique de 12 à
l'intérieur posées sur chant, hourdée en mortier de
ciment CPI 32,5 dosé à 350 Kg / m3 mis en œuvre, une
boutisse de liaison en fer rond de 60 mm posée au lait
de ciment CPI 32,5 à raison de 4 / m2, compris accès à
l'œuvre, échafaudages, jointoiement à toute hauteur,
appareillage selon détail pour faire apparaître le
quadrillage des murs des façades y compris toutes
sujétions.
Le mètre carré: …………………………………………… m2 90

3.8 Mur de 0,50 en brique double parois:


Mur en brique double parois de 0,40 finie en briques
creuses 12 trous à l'extérieur et brique de 12 à
l'intérieur posées sur chant, hourdée en mortier de
ciment CPI 32,5 dosé à 350 Kg / m3 mis en œuvre, une
boutisse de liaison en fer rond de 60 mm posée au lait
de ciment CPI 32,5 à raison de 4 / m2, compris accès à
l'œuvre, échafaudages, jointoiement à toute hauteur,
appareillage selon détail pour faire apparaître le
quadrillage des murs des façades y compris toutes m2 60
sujétions.
Le mètre carré: ……………………………………………

3.9 Habillage des poteaux en briques creuses:


Habillage des poteaux et acrotère en briques creuses
de 6 trous posées sur chant hourdée en mortier de
ciment CPI 32,5 dosé à 350 Kg / m3 mis en œuvre
compris accès à l'œuvre, échafaudages, jointoiement à
toute hauteur y compris toutes sujétions.
Le mètre carré: ………………………………………. m2 100

TOTAL PARTIEL - III


IV – ENDUITS

7
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva
4.1 Enduit extérieur:
Appliqués en 3 couches de 25 mm d'épaisseur :
1ère couche de 5 mm au mortier de ciment CPI
32,5dosé à 350 Kg / m3 fortement projeté.
2ème couche de 10 mm au mortier bâtard dosé à
250 Kg de ciment CPI 32,5 et 150 Kg de chaux
hydraulique / m3.
3ème couche de 10 mm au mortier bâtard dosé à
100 Kg / m3 de ciment CPI 32,5 et 250 Kg de chaux
hydraulique par m3 mis en œuvre, travail à la règle
sur des repères au ciment CPI 32,5 à enlever après
l'exécution de l'enduit, le tout finement froissé y
compris traitement des angles au mortier de
ciment, crêtes vives au ciment dosé à 400 Kg / m3
pour bien apparaître le quadrillage des éléments de
façades, grillage tendre maille 2 cm dans les liaisons
entre supports différents ( béton armé et briques)
et toutes sujétions.
Le mètre carré: ………………………………….. m2 1000

4.2 Enduit intérieur:


Appliqués en 3 couches de 20 mm d'épaisseur :
1ère couche de 5 mm au mortier de ciment CPI
32,5dosé à 350 Kg / m3 fortement projeté.
2ème couche de 10 mm au mortier bâtard dosé à
100 Kg de ciment CPI 32,5et 250 Kg de chaux
hydraulique / m3 mis en œuvre.
3ème couche de 5 mm au mortier de chaux dosé à
350 Kg de chaux hydraulique par m3 mis en œuvre,
travail à la règle sur des repères au ciment CPI 32,5
à enlever après l'exécution de l'enduit, le tout
finement froissé y compris traitement des angles au
mortier de ciment, crêtes vives au ciment dosé à
400 Kg / m3, grillage tendre maille 2 cm dans les
liaisons entre supports différents (béton armé et
briques et toutes sujétions.
Le mètre carré: …………………………………. m2 500

8
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva
4.3 Enduit sous plafond:
Appliqués en 2 couches de 15 mm d'épaisseur
composées comme suit:
1ère couche de 5 mm au mortier de ciment CPI
32,5dosé à 350 Kg / m3 fortement projeté.
2ème couche de 10 mm au mortier bâtard dosé à
100 Kg de ciment CPI 32,5et 250 Kg de chaux
hydraulique / m3 finement froissé. Le
raccordement des parois verticales avec le plafond
sera fait obligatoirement à angle droit et exécuté
avec le plus grand soin y compris grillage tendre
maille 2 cm dans les liaisons entre supports
différents (béton armé et briques). et toutes
sujétions.
Le mètre carré: ………………………………………. m2 550

TOTAL PARTIEL - IV

V- REVETEMENT
5.1 Carrelage mosaïque marbré 25x25:
Carreaux mosaïques marbrés blancs de 25 x 25 de
premier choix. Les carreaux seront posés sur un lit de
sable de 2 cm d'épaisseur au mortier de ciment dosé à
350 Kg de ciment CPI 32,5/ m3. Un coulis de ciment
blanc garnira les joints. Le choix définitif des carreaux
sera donné par l’ architecte en commun accord avec
l'administration sur présentation d'échantillons. y
compris coupe, déchets, ponçage mécanique soigné,
transport et toutes sujétions.
Le mètre carré: ………………………………………. m2 500

5.2 Plinthe vernissée:


Plinthe de 0,07m de hauteur posée à bain de mortier
de ciment dosé à 350 Kg de ciment CPI 32,5/m3 à fleur
d'enduit, compris coupe, angles rentrants, angles
sortants, les joints seront coulés au ciment pur y
compris nettoyage et toutes sujétions.
Le mètre linéaire: ………………………………….. ml 350
.

9
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva
5.3 Marche d'escalier en marbre Thala Gris1er choix de
3 cm d'épaisseur Fourniture et pose de marches
d’escaliers en dalle de marbre Thala Gris ton
uniforme, posé au mortier de ciment M1, y compris
chape de nivellement dressée en béton B4, bords
arrondis ¼ de rond (R=1.5 cm) saupoudrage en
ciment blanc entre le marbre et le mortier de pose
et toutes sujétions.
Le mètre carré: ………………………………………………. m2 30
5.4 Contre marche d'escalier en marbre Thala Gris 1er
choix de 2 cm d'épaisseur
Fourniture et pose de contre marche d’escalier en
marbre Thala gris lustré 1er choix de 2 cm
d’épaisseur y compris toutes sujétions.
Le mètre carré: ……………………………………………… m2 25
5.5 Rampe d’accès en marbre Thala Gris Strié 1er choix
de 3 cm d'épaisseur Fourniture et pose de rampe en
dalle de marbre Thala Gris strié ton uniforme, posé
au mortier de ciment M1, y compris chape de
nivellement dressée en béton B4, saupoudrage en
ciment blanc entre le marbre et le mortier de pose et
toutes sujétions.
Le mètre carré: …………………………………………………. m2 30
5.6 Seuils abattant en marbre Thala Gris 1er choix à bord
arrondi d'épaisseur
3 cm, sans éraflures sans cassures, surface plane
poncée et lustrée; posés au mortier de ciment dosé à
350 kg, saupoudrage en ciment blanc entre le marbre
et le mortier de pose y compris toutes sujétions.
Le mètre carré: …………………………………………………. m2 3

5.7 Sifflet en marbre Thala Gris 1er choix


d'épaisseur 3 cm, et de 20cm /25cm de largeur sans
éraflures sans cassures, surface plane poncée et
lustrée; posés au mortier de ciment dosé à 350 kg,
saupoudrage en ciment blanc entre le marbre et le
mortier de pose y compris toutes sujétions.
Le mètre carré: ……………………………………. m2 1

10
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva
5.8 Appuis de fenêtres en marbre Thala Gris 1er choix
de 2 cm d'épaisseur à bord arrondi d'épaisseur 2
cm, avec larmier sur la face inferieure en sailli,
échantillon au choix de l'Architecte, sans éraflures
sans cassures, surface plane poncée et lustrée ; posés
au mortier de ciment dosé à 300 kg, saupoudrage en
ciment blanc entre le marbre et le mortier de pose y
compris toutes sujétions.
Le mètre carré: …………………………………………………. m2 26

5.9 Revêtement mural en brique pleine :


Fourniture et pose brique pleine , sans éraflures sans
cassures, surface plane; posés au mortier de ciment
dosé à 300 kg, y compris vernissage , couleur suivant
choix de l'architecte en commun accord avec
l'administration sur présentation d'échantillons,
toutes sujétions.
Le mètre carré: ………………………………………………. m2 10

TOTAL PARTIEL - V

VI- ETANCHEITE

Spécifications
Générales
Les travaux d’étanchéité seront exécutés conformément
aux prescriptions des dernières circulaires ministérielles
en vigueur, REE et DTU, ainsi qu’aux plans et détails.
Avant toute application, les formes et supports doivent
être examinés
et approuvés par le bureau de contrôle. Des prélèvements
seront effectués à la demande du bureau de contrôle pour
analyse par un laboratoire spécialisé agréé par le bureau
de contrôle.
6.1 Forme de pente sur terrasse de 2 %
en béton dosé à 250 kg/m3 d’épaisseur minimale de
4 cm soigneusement damée et formant gorge à la
jonction de toutes les parties horizontales, y compris
enduit de ravoirage,solin grillagé (grillage doit être
fixé en tête du relevé dans le support par au moins 3
fixations par ml, aspect uniforme, rectiligne) et
toutes sujétions.
Le mètre carré: ……………………………………………. m2 280

11
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva
6.2 Etanchéité en monocouche préfabriquée sur
terrasses y compris relevé de l’étanchéité de 30 cm
minimum (le prix du relevé de l'étanchéité est
intégré dans le prix du m²). Application à la brosse
après dilution à l'eau (1 volume d'émulsion pour 1/2
volume d'eau) d'une émulsion bitumineuse, à raison
de 300 gr / m2. Pose d'une monocouche
préfabriquée de 4.4 mm , composée d'une double
armature en voile de verre et polyester non tissé,
enrobé dans un mélange de bitume modifié, (fiche
technique exigée) , posé en adhérence par soudure à
la flamme, y compris mise en eau pour épreuve de
l'étanchéité , Autoprotection rapportée par un
vernis d’aluminium compatible en deux couches
croisées, 30 jours après la pose de l’étanchéité et
toutes sujétions, le prix de la protection en vernis
appliquée sur le relevé d’étanchéité est compris dans
le prix de m² et toutes sujétions.
Le mètre carré : ………………………………………. m2 310

6.3 Descente d’eau pluviale :


En P.V.C de diamètre 125 mm allant se brancher de
l’acrotère avec ses accessoires jusqu’au trottoir de
protection par un socle de refuge en béton
et par des colliers de fixation sur mur vertical distants
de un mètre et coude de refuge en P.V.C, y compris
fourniture et pose de moignon en plomb avec
crapaudine, raccordement à l’étanchéité et à la
descente d’eau pluviale et toutes sujétions. Y compris
aussi Appuis de protection des descentes d'eau
pluviales en brique de 6 trous hourdé au mortier de
ciment dosé à 400 kg, avec produit étanche y compris
trous d'évacuation d'eau, couverture appropriée et
toutes sujétions.
L’ensemble:
......................................................................... Ens 3

TOTAL PARTIEL - VI

12
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva
VII- MENUISERIE EN BOIS Y COMPRIS
QUINCAILLERIE
Les travaux du présent chapitre devront être conformes
aux plans et détails d'exécution ainsi qu'aux prescriptions
du descriptif. Les prix du présent chapitre devront en
outre tenir compte:
 Des sections et profils des différentes composantes des
menuiseries telles qu'elles apparaissent sur les détails
exécutés en bois rouge de premier choix et de
première qualité.
 Des précautions à prendre en compte et engendrées
par les prescriptions du descriptif et appliquées aux
ouvrages correspondants.
 Des profils exécutés suivant les plans et détails et à
défaut suivant les prescriptions du descriptif.
 Des chambranles avec ou sans feuillures selon les
détails de menuiserie.
 Des socles pour revêtements muraux.
 Des parcloses.
 Des protections de tout genre de menuiseries telles
qu'elles ressortent du descriptif, y compris couche de
peinture à l'huile de lin et brûlage des nœuds.
 Le bourrage des joints d'appui par des cordes
goudronnées et par un élastomère type sikaflex 1.a ou
similaire.

 Des charnières de tout genre, des équerres et contre-


équerre, des paumelles en acier roulé ou d'autre type si
nécessaire, de nombre et de dimensions suffisantes, de
serrures de portes à coulisse, des pivots pour châssis
basculants ou pivotants, des battements des
persiennes, des vis (l'ensemble étant du type BRICARD
ou similaire selon échantillons approuvés par le maître
de l’œuvre). De la pose des cadres et des pré-cadres
La pose des cadres et pré cadres
est comprise dans les prix
unitaires des différents types de
menuiserie
 De la pose de la menuiserie et de sa protection.
Il est à noter que les menuiseries seront payées à
l'Entrepreneur au m²
et comprennent les cadres, bâti et en général toutes les
pièces faisant partie de l'ouvrage exécuté comme il est
décrit dans les plans et dans le descriptif. l'Entrepreneur,
se doit quand même de prendre en considération au
moment de l'exécution des menuiseries de toutes les
implications dues à l'application des prescriptions relatives
à celles-ci et traitées dans le descriptif.

13
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva
7.1 Portes extérieures en bois : en planches assemblées
de 41 mm d’épaisseur de bois rouge de premier
choix, y compris pré-cadre, bâti dormant suivant
détail du tableau de menuiserie, panneaux en MDF
plaqués en saillis décoratifs, impostes, des oculus
vitrés, y compris quincaillerie chromée, chambranles,
ajustages, brulage de nœuds et toutes sujétions de
fourniture et d’exécution.
Le mètre carré: …………………………………………. m2 16
7.2 Latte en bois rouge munie de crochet porte manteau:
Latte en bois rouge 20 mm d’épaisseur et de 0.20m de
largeur suivant de détail de menuiserie fixée le long
des murs des salles de classe munie de crochet porte
manteau métallique y compris assemblage, frise,
fixation, cheville, vis, coupe, ponçage 1 couche de
l'huile de lin, 2 couches de peinture laquée y compris
toutes sujétions.
Le mètre linéaire: ……………………………………. ml 40

TOTAL PARTIEL - VII

IIX - MENUISERIE METALLIQUE


Fer forgé pour tout ouvrage tels que grillages, garde
corps, grille de protection pour fenêtres, soit en fer carré
plein, fer plat, fer en tube carré, rectangle ou rond, ou
tôle, suivant détail de l’architecte y compris couche
antirouille,
et deux couches laquées brillante teinte au choix de
l’architecte, y compris brossage à la brosse métallique, et
une couche de finition, travaux préparatoires, nettoyage,
fourniture, transport, pose, soudure, scellement, fixation,
ajustage y compris toutes sujétions.
Le prix du m² comprend tous ces ouvrages et toutes
sujétions.
L’évaluation sera le m² façonné à l’atelier avec application
de la peinture laquée à trois couches, quelque soit le
mode de façonnage.

14
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva

8.1 Grille de protection métallique pour portes et


fenêtres :
Selon détail fourni par l'architecte, scellée
soigneusement aux murs, y compris quincaillerie,
serrures, finition de soudure, brossage soigné à la
brosse métallique, dérouillage chimique si
nécessaire, une sous-couche épaisse d’antirouille
appliquée au pinceau, et deux couches de peinture
spécial métal appliquées avec un rouleau laqueur
qui permet une finition parfaite, et toutes sujétions.
Le mètre carré: …………………………………………………. m2 55

8.2 Garde corps métallique : Fourniture et pose des


garde-corps (galerie et escalier) en acier galvanisé à
chaud Q= 5cm y compris façonnage, soudure, pose
et fixation, embouts, visserie, accessoires, peinture
au choix de l'Architecte et toutes sujétions.
Le mètre linéaire: …………………………………… ml 75

TOTAL PARTIEL - IIX

15
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva

IX - MENUISERIE EN ALUMINIUM Y
COMPRIS QUINCAILLERIE

SPÉCIFICATIONS GÉNÉRALES
Tous les travaux du présent chapitre devront être
conformes aux plans et détails d'exécution, ainsi qu'aux
prescriptions
du chapitre du C.C.T.P. Les plans d'exécution de la
menuiserie Aluminium sont à la charge de l'Entreprise et
doivent être approuvés par le Contrôleur technique.
Aucun ouvrage en aluminium ne sera livré sur chantier
avant l'approbation de ce lot par le Contrôleur
technique.
* De toutes les pièces spéciales et nécessaires au bon
fonctionnement de l'ensemble comme : freins à bain
d'huile à encastrer dans le revêtement du sol (avec
garantie d'au moins 2 ans), serrures, paumelles, joints en
PVC etc...)
* De la fourniture et de la pose de verres de toute
couleur de 6mm, selon les détails de menuiserie.
* De la fourniture et de la pose de tout type de
ventilation et d'appel d'air.
* Des parecloses , des visseries et de mastic silicone
nécessaires.

9.1 Fenêtre en aluminium vitré :


Fourniture et pose de fenêtre en aluminium laqué
couleur bleu gris ouverture coulissante ou à la
française selon plan de détail, profilés et vitrage
d’épaisseur appropriée d’après spécifications
techniques de la série 40, y compris aussi
accessoires tels que équerre à visser, accessoire
pour crémone, crémone à levier, paumelles
appropriées, clip jet d’eau, bouchon jet d’eau,
support de cale, gâches haute et basse, étanchéité
seuil, cale réglable, vis de réglage, goulotte pour
drainage des eaux, clameau seuil, vis, rondelle
d’étanchéité, joint d’étanchéité, joint de vitrage,
scellement, fixation, silicone et toutes sujétions.

Dimensions 1.20m x1.60m


L’Unité…………………………………………… U 37

16
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva
9.2 Fenêtre en aluminium vitré avec brise -soleil
horizontal en aluminium:
Fourniture et pose de fenêtre en aluminium laqué
couleur bleu gris ouverture coulissante ou à la
française selon plan de détail, profilés et vitrage
d’épaisseur appropriée d’après spécifications
techniques de la série 40
, y compris aussi accessoires tels que équerre à
visser, accessoire pour crémone, crémone à levier,
paumelles appropriées, clip jet d’eau, bouchon jet
d’eau, support de cale, gâches haute et basse,
étanchéité seuil, cale réglable, vis de réglage,
goulotte pour drainage des eaux, clameau seuil, vis,
rondelle d’étanchéité, joint d’étanchéité, joint de
vitrage, scellement, fixation, silicone. Fourniture et
pose de brise soleil horizontal en aluminium Fixe,
formée de 5 rangées de lames de 200mm de
largeur de forme elliptique(ovale) montées sur
supports en aluminium sur façade inclinaison à120°,
fourniture ,pose, fixation ,réglage avec tous divers
types d’accessoires, suivant présentation de
plusieurs échantillons, ainsi que toutes sujétions.
Dimensions 1.20m x1.60m
L’Unité……………………………………………. U 14
TOTAL PARTIEL - IX

X – OUVRAGES DIVERS
10.1 Couvre joint de dilatation à l’extérieur :
Couvre joint de dilatation sur murs extérieurs en
plaque d’aluminium de 14 cm de largeur à double
accrochage et à emboîtement. Scellement espacé de
50 cm environ y compris pose bien soignée, fourniture
et toutes sujétions.
Le mètre linéaire: ……………………… ml 50
10.2 Couvre joint de dilatation à l'intérieur de la galerie
(sur mur et plafond):
Sera exécuté le long des joints à l'intérieur des
bâtiments en bois rouge de 2 cm d'épaisseur et de 8
cm de largeur, fixé d'un seul côté par vis et chevilles y
compris pose, fournitures et toutes sujétions.
Le mètre linéaire: …………………………………………
ml 30

17
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva
10.3 Couvre joint de dilatation au sol:
Couvre joint de dilatation au sol posé sur carrelage en
plaque d'aluminium légèrement bombée de 8 cm de
largeur y compris joint en caoutchouc fixation par vis
et cheville sur un seul côté, y compris pose,
fournitures et toutes sujétions.
Le mètre linéaire: ………………………………………… ml 12

TOTAL PARTIEL - X

XI – PEINTURE - VITRERIE
Spécifications générales:
Les travaux du présent lot devront répondre aux
prescriptions du devis descriptif auquel l'entrepreneur est
tenu de se reporter. L'entrepreneur précisera dans son
offre la marque commerciale du produit utilisé ainsi que le
nom du fabricant
Mode de règlement:
Pour le présent lot, le mode de règlement sera le suivant:
* Peinture surfaçaire sera réglée d'après la surface de
l'enduit réellement projeté.
* Peinture sur menuiserie sera réglée d'après la surface de
l'unité réellement exécutée pour les 2 faces peintes.

11.1 Peinture à l'eau intérieure et sous plafond :


Peinture à l’eau sur murs intérieurs, plafond,
appliquée en 3 couches sur une couche d'accrochage,
y compris mastic en trois couches pour y compris
fourniture, accès à l’œuvre, main d’œuvre, révision
d’enduits, préparation des fonds soignés, grattage, ,
masticage des trous, dépoussiérage général soigné à
la brosse ou au papier de verre de toutes les parties à
peindre. finition parfaite et toutes sujétions
Le mètre carré: …………………………………………………. m2 1200

11.2 Peinture à l'eau extérieure :


Peinture à l’eau sur mur extérieurs, de couleurs au
choix de l'architecte, appliquée en 3 couches sur une
couche d'accrochage, y compris fourniture, accès à
l’œuvre, main d’œuvre, révision d’enduits,
préparation des fonds soignés, masticage des trous,
dépoussiérage général soigné à la brosse ou au
papier de verre de toutes les parties à peindre.
finition parfaite et toutes sujétions
Le mètre carré: ……………………………………………. m2 1000

18
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)
Bordereau des prix - Détails estimatifs

N° Désignation des ouvrages et prix en toutes lettres U Q P.U htva Sommes htva
11.3 Peinture laquée :
Peinture intérieure finition glycérophtalique brillante
soignée en 3 couches, appliquée sur les murs de
circulation (galeries) à une hauteur et de couleurs aux
choix de l'architecte, la mise en œuvre conformément
aux dispositions prévues à l'article correspondant du
CCTP. (couleurs au choix de l'architecte).
Le mètre carré: ……………………………………………. m2 80

11.4 Peinture à l'huile sur boiserie:


Après rebouchage des fissures par patte à bois ou
mastic gras, ponçage, 2 couches de peinture
glycérophtalique MAT croisées puis ponçage avec
papier abrasif 180 ou 200 puis 2 couches de
glycérophtalique satinées au pistolet, couleur au
choix de l'architecte y compris toutes sujétions.
Le mètre carré: ………………………………………………. m2 40

11.5 Vitrerie en verre ½ double:


Vitrerie en verre ½ double posée sur bois ou fer,
compris pose, masticage, coupe, parclose y compris
toutes sujétions.
Le mètre carré: ……………………………………… m2 4

TOTAL PARTIEL - XI
TOTAL (B) ARCHITECTURE HTVA
TOTAL (A+B) GENIE CIVIL HTVA
TVA 19%
TOTAL GENIE CIVIL TTC

19
CONSTRUCTION DE : (04 SALLES NORMALES, 01 SALLE DE PERMANENCE ET 01 SALLE INFORMATIQUE)
AU LYCEE SECONDAIRE RUE BACH HAMBA - BIZERTE
--DAO- (JANVIER - 2022)

Vous aimerez peut-être aussi