Vous êtes sur la page 1sur 12

Accueil Cours Exercices Devoirs Vidéo QCM Nous contacter Créer un compte

Fascicule des partenaires Nous soutenir

Accueil » Série d'exercices sur la Cinétique chimique - Ts Collège


Série d'exercices sur la Cinétique chimique - Ts Sixième
Cours Math 6e
Classe: Terminale Exo Maths 6e
  Sciences de la Vie 6e
Exercice 1 Cinquième
La réaction de décomposition de l'eau oxygénée H 2O 2 se fait suivant l'équation : Sciences de la vie 5e
Sciences de la terre 5e
2H 2O 2 → O 2  +  2H 2O
Math 5e

  Cours Maths 5e

pour étudier la cinétique de cette réaction, on réalise l'expérience sur un volume V = 10 cm de solution 3 Exo Maths 5e
−2 −1 Quatrième
d'eau oxygénée de concentration molaire C 0 = 6 ⋅ 10 mol .
Cours Maths 4e
 
−1 Exo Math 4e
(Durant l'expérience V est constant et le volume molaire d'un gaz est V M = 24 L ⋅ mol .
PC 4e
 
Cours PC 4eme
On note à divers instants t le volume V O de dioxygène dégagé.
2
Exo PC 4e
 
Histoire 4e
On établit le tableau suivant :
SVT 4e
t(min) 0 5 10 15 20 30 Science de La Vie 4e

( )
Science de la terre 4e
V O 10 − 3L 1.56 3.65 5.26
2 Exo SVT 4e

[
C = H 2O 2 ] (10 − 2mol / L ) 6 3.7 2.3
Exos Sciences de la Vie 4e
Exos sciences de la terre
  4e

1) Montrer que la concentration molaire de l'eau oxygénée restante est donnée par : Troisième
PC 3e
2V O
[H 2 O 2 ] = C = C 0 − V ⋅ V M
2 Cours PC 3e
Cours Physique 3e
Cours Chimie 3e
 
Exo PC 3e
2) Reproduire et compléter le tableau.
Exos Physique 3e
 
Exos chimie 3e
3) Tracer la courbe C = f(t).
BFEM PC
 
Histoire
4) Définir la vitesse instantanée de disparition de H 2O 2 et déterminer sa valeur maximale.
Maths 3e
  Cours Maths 3e
5) Tracer sur le même graphique la courbe obtenue si l'expérience est réalisée à une température Exos maths 3e
supérieur à celle de la première expérience.
BFEM Maths
Exercice 2 QCM Maths 3e
Des tubes à essais fermés contenant chacun 0.6 g d'un alcool primaire A de formule C 3H 7OH et 0.6 g SVT 3e
d'acide éthanoique CH 3COOH sont placés à la date t = 0 dans l'eau bouillante. Science de La Terre 3e
  Science de La Vie 3e
1) Écrire l'équation de la réaction et donner le nom de l'ester formé. Exo SVT 3e
  BFEM SVT
2) A la date t = 2 min, on fait sortir un tube et on dose l'acide éthanoique restant par V B = 21.7 cm 3
d'une solution de soude (NaOH) de concentration molaire C B = 0.4 mol ⋅ L − 1.
 
Lycée
a) Indiquer le mode opératoire du dosage. Seconde
  Math 2nd
b) Déterminer la composition du mélange à cette date  Cours Maths 2nd
  Exo maths 2nd
3) On répété les mêmes opérations et on obtient le tableau suivant : Devoir Maths 2nd
PC 2nd
t(min) 0 5 10 15 20 40 60 80 100 120 150 180 200
Cours PC 2nd
(
n ester 10 − 3mol ) 0 2.5 3.7 4.5 4.9 5.7 6 6.4 6.5 6.6 6.7 6.7 6.7 Exo PC 2nd
  Cours SVT Seconde
a) Tracer la courbe n ester = f(t) et interpréter ces différentes parties. Première
  Maths 1ere
b) Déterminer la vitesse moyenne de formation de l'ester entre t 1 = 10 min et t 2 = 50 min Cours Maths 1ere
  Exos Maths 1ere
c) Déterminer le rendement d'estérification Devoir Maths 1ere
  PC Première
d) Déterminer la constante d'équilibre, relative à la réaction d'estérification. Cours PC 1ere
  Exo PC Première
e) Peut-on utiliser un catalyseur pour : Cours SVT Première
  Terminale
−   Augmenter la vitesse de la réaction Maths Terminale
  Cours Maths TS
−   Augmenter le rendement de la réaction Exos Maths Terminale
Exercice 3 PC Terminale

A t = 0 s, on introduit un volume V 1 = 200 mL d'une solution (S 1) d'iodure de potassium KI de Cours PC Terminale

concentration molaire C 1, un volume V 2 = 300 mL d'une solution (S 2) de péroxodisulfate de potassium Exo PC Terminale
−2 −1 SVT Terminale
K 2S 2O 8 de concentration molaire C 2 = 10 mol ⋅ L et quelques gouttes d'empois d'amidon.
Exos SVT Terminale
 
Philosophie
Une étude expérimentale a permis de tracer la courbe des variations de la concentration de l'ion iodure
Cours Philo
I − en fonction du temps (voir figure).
Savoir-faire Philo
 
Texte Philo
1) Écrire l'équation de la réaction chimique symbolisant la réaction d'oxydoréduction supposée lente et
Exo Philo
totale.
Histoire
 
Géographie
Préciser les couples rédox mis en jeu.
 
2) a) Définir la vitesse de la réaction à la date t.
 

Vd I[ ]

Connexion utilisateur
b) Montrer que son expression s'écrit sous la forme v = − .
2 dt
  Nom d'utilisateur *
Avec V volume du mélange réactionnel.
 
c) Comment varie cette vitesse au cours du temps ? Mot de passe *

 
Justifier.
  Créer un nouveau compte
Déterminer sa valeur maximale Demander un nouveau mot de passe
 
3) a) Définir la vitesse moyenne v moy de la réaction. Se connecter
 

[ ]
Δ I−
Donner son expression en fonction de
Δt [ ]
ou Δ I − est la variation de la concentration des ions I −

pendant la durée Δt.


 
b) Calculer sa valeur entre les instants t 1 = 0 et t 2 = 4 min.
 
4) a) Dresser le tableau descriptif d'évolution du système chimique.
 

( )
b) En utilisant le graphe, déterminer la quantité de matière initiale n 0 I − dans le mélange.
 
Déduire la valeur de C 1.
 
c) Définir le temps de demi - réaction (t 1 / 2).
 
Sachant que t 1 / 2 = 4 min, déterminer l'avancement final (maximal) de la réaction.
 
d) Quel est le réactif limitant ?
 
e) Compléter la courbe de [I − ] = f(t) sachant que la réaction se termine à la date t 1 = 32 min (voir
figure).
 

 
Exercice 4
A température constante on étudie la cinématique de décomposition de l'eau oxygénée.
 
L'équation bilan est la suivante :

2H 2O 2 → 2H 2O ( g )   +  O 2
( Iq ) (g)

 
au début de l'expérience, la concentration en eau oxygénée est de 8 ⋅ 10 − 2mol ⋅ L − 1.
 
(L'expérience est réalisée avec 1 L d'eau oxygénée et ce volume est considéré comme constant au
cours de l'expérience).
 
On mesure le volume de dioxygène dégagé au cours du temps. (voir le tableau de mesure ci-dessous)
le volume molaire des gaz à cette température est V m = 24 L ⋅ mol − 1.
 

1) exprimer la quantité de matière en dioxygène formée à l'instant t (notée n O 2 t) en fonction de ( )


( )
V O 2 t et de V m.
 
2) Dresser le tableau d'avancement pour cette réaction.
 
Calculer la valeur de l'avancement maximal.
 
3) Compléter le tableau de mesures suivant.

t(min) 0 5 10 15 20 25 30 40 60
V O (L) 0 0.2 0.31 0.40 0.48 0.54 0.58 0.65 0.72
2

(
x 10 − 2mol )
 
 
4) Tracer la courbe x = f(t).
 
5) Calculer la vitesse moyenne de la réaction entre les instants t 1 = 10 min et t 2 = 25 min.
 
6) Définir la vitesse instantanée v de la réaction et la déterminer graphiquement à t = 20 min.
 
Comment évolue cette vitesse au cours du temps ?
 
7) Déterminer graphiquement le temps de demi réaction t 1 / 2 et déduire le taux d'avancement

( ( )
)
x t1 / 2
τ= à cette date.
x max

Exercice 5

Pour étudier la cinétique de la réaction d'oxydation des ions iodures I − par les ions peroxodisulfate
S 2O 28 − , on réalise à t 0 = 0 s et à une température T constante, un mélange de deux solutions (S 1) et
(S 2).
 
(S 1) : solution d'iodure de potassium KI de volume V 1 = 30 mL et de concentration C 1.
 
(S 2) : de peroxodisulfate de potassium K 2S 2O 8 de volume V 2 = 30 mL et de concentration
C 2 = 0.05mol ⋅ L − 1.
 
La réaction produite dans le mélange est totale et lente d'équation :

2I − + S 2O 28 − → I2 + 2SO 24 −

 
La courbe de la figure 1 donne la variation de la concentration molaire de diiode en fonction du temps.
 

1) a) Calculer la concentration initiale du mélange en ions peroxodisulfate : S 2O 8 [ 2−


]0.
 
b) Dresser le tableau d'avancement et déduire que I − est le réactif limitant.
 
c) Déterminer la concentration initiale de I − dans le mélange : [I − ]0.
 
d) En déduire C 1.

 
2) Déterminer, en mol ⋅ L − 1, la composition du mélange à l'instant t 1 = 1000 s.
 
3) Déterminer la vitesse volumique moyenne de la réaction entre les dates t 0 = 0 s et t 1 = 1000 s.
 
4) a) Définir la vitesse instantanée de la réaction.

 
 
b) Comment varie cette vitesse au cours du temps ?
 
Justifier à l'aide du graphique.
 
c) Déterminer la valeur de la vitesse volumique de la réaction à la date t 1 = 1000 s.
 
5) La courbe [I 2] = f(t) est obtenue en dosant à différentes dates des prélèvements du mélange par
une solution (S) de thiosulfate de sodium Na 2S 2O 3 de concentration molaire C.
 
a) Écrire l'équation de la réaction du dosage.
 
b) Calculer C sachant que 5 mL du mélange sont dosés à la date t 1 = 1000 s par v = 2 mL de la
solution (S).
Exercice 6
L'eau oxygénée H 2O 2 se décompose lentement à la température ambiante et en présence d'un
catalyseur suivant l'équation :

2H 2O 2 ( l ) → 2H 2O ( g )   +  O 2 ( g )

 
Pour étudier la cinétique de cette réaction on prépare des prélèvements identiques de volume V p
chacun et on dose la quantité de H 2O 2 restante par une solution de permanganate de potassium
KM nO 4 en milieu acide de concentration molaire C = 0.5 mol ⋅ L − 1.
 
Soit V : le volume de la solution de KMnO 4 nécessaire pour obtenir l'équivalence.
 
L'équation de la réaction de dosage s'écrit :

5H 2O 2  +  2MnO 4−   +  6H + → 5O 2  +  2Mn 2 +   +  8H 2O.

( )
On donne la courbe n H 2O 2 = f(t).
 
1) Dresser le tableau d'avancement de la réaction étudiée.
 
Quel est l'avancement maximal.
 
2) a) Définir la vitesse instantanée de la réaction étudiée.
 
b) Déterminer sa valeur à la date t = 20 min.
 
c) Comment évolue cette vitesse au cours du temps ?
 
Exprimer.
 
3) Définir la vitesse moyenne et la calculer entre t 1 = 0 min et t 2 = 40 min.
 
4) a) Quel est le volume V de la solution de KMnO 4 nécessaire pour le dosage à la date t = 20 min.
 
b) Déterminer la date à laquelle disparait 75% de la quantité initiale de H 2O 2.
 
Quel est la valeur du taux d'avancement de la réaction à cette date.

 
 
Exercice 7

 
1) Les ions peroxodisulfate S 2O 28 − oxydent lentement les ions iodures I − .
 
Établir l'équation bilan de cette réaction.
 
2) A la date t = 0, et à une température constante, on mélange :
 

−   Un volume V 1 = 50 mL d'une solution aqueuse de peroxdisulfate d'ammonium (NH4 )2S2O8 de


−2 −1
concentration molaire C 1 = 5 ⋅ 10 mol ⋅ L .
 
−   Un volume V 2 = 50 mL d'une solution aqueuse d'iodure de potassium KI de concentration molaire
C 2 = 16 ⋅ 10 − 2mol ⋅ L − 1.
 
−   Quelques gouttes d'une solution d'empois d'amidon fraichement préparé (on rappelle que l'empois
d'amidon colore en bleu nuit une solution contenant du diiode I 2 même en faible quantité).
 
A une date t, on prélève, du mélange réactionnel, un volume V = 10 mL qu'on lui ajoute de l'eau glacée
et on dose la quantité de diiode I 2 formée par une solution de thiosulfate de sodium NaS 2O 3 selon la
réaction rapide et totale d'équation :

2S 2O 23 −   +  I 2 → S 4O 26 −   +  2I −

 
a) Décrire brièvement l'expérience de ce dosage, préciser comment peut - on reconnaitre
expérimentalement le point d'équivalence ?
 
b) Calculer la concentration molaire initiale des ions iodure [I − ] 0 et des ions peroxodisulfate [S 2O 28 − ] 0
dans le mélange réactionnel.
 
c) Dresser le tableau d'avancement de la réaction qui se produit dans chaque prélèvement.
 
3) On définit l'avancement volumique y par le rapport de l'avancement x par le volume V du milieu
x
réactionnel y = (les constituants du système chimique constituent la même phase et le volume du
v
milieu réactionnel est constant). 
 
Monter qu'on a à la date t  [I − ] t = [I − ] 0 − 2y.
 
4) Les résultats des dosages ont permis de tracer la courbe régissant les variations de la concentration
des ions iodure au cours du temps ( voir figure).
 
a) Préciser,en le justifiant,le réactif limitant.
 
b) En utilisant le tableau d'avancement, déterminer la concentration final en ions iodure [I − ] f.
 
c) Définir la vitesse volumique d'une réaction chimique. 
 
1d[I − ]
Montrer qu'elle s'écrit sous la forme V vol = − .
2dt
 
Déterminer graphiquement sa valeur à la date t = 20 min.  
 
Déduire la vitesse instantanée à cette date.
 
5) On refait l'expérience précédente mais avec une solution d'iodure de potassium de volume
v 2 = 50 mL et de concentration molaire C 2′ = 18 ⋅ 10 − 2mol ⋅ L − 1, représenter, sur le même graphe de
la figure 1, l'allure de la courbe représentant [I − 1] = f(t).

Exercice 7

Pour préparer l'éthanoate de butyle CH 3COO − (CH 2) 3 − CH 3, ester au parfum de banane, on réalise un
mélange équimolaire d'acide éthanoique CH 3COOH et de butan− 1 − ol C 4H 9OH auquel on ajoute
quelque gouttes d'acide sulfurique concentré le mélange est réparti sur 7 tubes à essai contenant
initialement chacun a = 1.33 ⋅ 10 − 2 môle d'acide éthanoique et a môle de butin− 1 − ol.  
 
On introduit les tubes dans un bain marie à la température 60 ∘ C et on déclenche simultanément un
chronomètre.
 
A chaque instant t, un tube est retiré du bain marie puis refroidi par l'eau glacée afin de le doser par une
solution d'hydroxyde de sodium NaOH de concentration molaire C B = 1mol ⋅ L − 1.
 
1) Écrire l'équation de la réaction d'estérification.
 
2) Dresser le tableau d'avancement correspondant.
 
3) a) Exprimer, à une date t, l'avancement x en fonction de a, C B et V BE (V BE volume de base ajouté à
l'équivalence.)
 
b) Définir le taux d'avancement final τ f d'une réaction chimique.
 
x
4) On définit le rapport R = à une date t et on donne le tableau suivant :
a
t(min) 0 3 6 15 30 45 60
R 0 0.44 0.58 0.64 0.67 0.67 0.67

 
a) Que peut - on dire quant à l'état du système chimique à partir de la date t = 30 min ?
 
Donner le taux d'avancement final τ f de la réaction à l'équilibre dynamique.
 
b) Déduire, à partir du tableau, deux caractères de la réaction.
 
c) Énoncer la loi d'action de masse.
 
Exprimer la constante d'équilibre K en fonction de τ f puis calculer sa valeur.
 
d) Déterminer, en nombre de môle, la composition du mélange à la date t = 30 min puis déduire le
volume V BE versé à cette date.
 
5) Le système chimique est en équilibre dynamique, on ajoute b môles de l'ester obtenue à volume
sensiblement constant.
 
Quel est le sens d'évolution spontanée de la réaction ?
 
Justifier la réponse par deux méthodes.
Exercice 8

1. Écrire la formule semi-développée du pentan− 1 − ol et indiquer sa classe.


 
2. Écrire l'équation-bilan de la réaction, donner le nom de cette réaction et celui de l'ester formé.
 
3. On réalise, à température ordinaire un mélange équimolaire d'alcool et d'acide à raison de 0.2 mol de
chaque constituant. Le volume total est alors 30 cm 3. Ce mélange est également réparti dans
différents tubes que l'on plonge ensemble dans de l'eau bouillante tout en déclenchant le chronomètre.
 
a) A différents instants, on sort un tube que l'on plonge dans de l'eau glacée et on dose l'acide restant
avec une solution d'hydroxyde de sodium de concentration molaire égale à 1 mol ⋅ L − 1 dont il faut
verser V cm 3.
 
Trouver la relation liant le nombre de moles d'ester formé et le volume V de base versé. Sachant que
chaque tube contient 3 cm 3 de mélange, montrer que ce nombre de moles rapporté à une mole d'acide
initial est lié numériquement à V par la relation :

V
nE = 1 −  ;  V en cm 3
20

 
b) Compléter le tableau suivant :

t(min) 3 8 13 18 28 38
V(cm 3) 12.9 9.5 8 7.8 6.8 6.7
n E(mol)

 
c) Tracer la courbe n E = f(t) à l'aide du tableau suivant. 
 
Échelle : 5 cm  →  10 min et 5 cm  →  0.2 mol
 
4. Déterminer graphiquement la vitesse de formation de l'ester à l'instant t = 3 min puis au temps de
demi-réaction.
 
5. Pourquoi plonge-t-on les tubes dans l'eau bouillante ? 
 
Quel est le rôle du facteur cinétique, dû à la plongée des tubes dans l'eau bouillante, sur la vitesse de
formation de l'ester ?
 
6. La limite de la réaction dépend-elle de ce facteur cinétique ?  
 
Déterminer alors la composition du système final obtenu.
Exercice 9

Au laboratoire on se propose d'étudier la cinétique de la réaction de saponification du benzoate de 1 −


méthyléthyle de formule semi-développée C 6H 5 − CO 2 − CH(CH 3) 2 par l'hydroxyde de sodium. Pour
cela, à une date prise comme origine des temps t = 0, on mélange 100 mL d'une solution de benzoate
de 1 − méthyléthyle de concentration égale à 0.1 mol ⋅ L − 1 et 100 mL d'une solution d'hydroxyde de
sodium de concentration égale à 0.1 mol ⋅ L − 1. Le mélange est maintenu à 50 ∘ C, sous agitation
permanente. On prélève à différentes dates t, un volume v = 10 mL de ce mélange. Chaque
prélèvement est aussitôt versé dans un erlenmeyer contenant de l'eau glacée et on dose la quantité
d'hydroxyde de sodium restante à l'aide d'une solution aqueuse d'acide chlorhydrique de concentration
C a = 2 ⋅ 10 − 2mol ⋅ L − 1, l'indicateur coloré étant le bleu de bromothymol.
 
1. Montrer que la concentration initiale [OH − ] 0 des ions OH − dans le mélange est de
5 ⋅ 10 − 2mol ⋅ L − 1.
 
2. Écrire l'équation-bilan de la réaction chimique support du dosage. Préciser la couleur de la solution
obtenue à l'équivalence.
 
3. Écrire l'équation-bilan de la réaction entre le benzoate de 1 − méthyléthyle et l'hydroxyde de sodium,
et préciser ses caractéristiques. 
 
4. Les résultats du dosage sont regroupés dans le tableau suivant, V a étant le volume d'acide versé à
l'équivalence du dosage d'un prélèvement et C la concentration de l'alcool formé.

t(min) 0 4 8 12 16 20 24 28 32 36 40
V a(mL) 22.0 19.8 18.0 16.5 15.0 13.8 12.8 12.0 11.5 11.0

(
C 10 − 3mol ⋅ L − 1 ) 0

 
a) Montrer que la concentration de l'alcool dans le prélèvement est donnée par l'expression :

C aV a
[
C = OH − ] 0 −
v

   
b) Recopier puis compléter le tableau. Tracer le graphe C = f(t) avec les échelles suivantes :
 
1 cm pour 4 min  ;  2 cm pour 4 ⋅ 10 − 3mol ⋅ L − 1
  
c) Définir la vitesse volumique instantanée de formation de l'alcool et déterminer sa valeur à t 1 = 4 min
et à t 2 = 32 min.  
 
Justifier l'évolution constatée pour cette vitesse.
 
d) On reprend la même étude à 30 ∘ C, les valeurs du volume V a mesurées pour les mêmes dates sont-
elles plus grandes ou plus petites qu'à 50 ∘ C ? 
 
Justifier la réponse. 
Exercice 10

On dissout 10 − 2 mol de 2 − méthylbutanoate de méthyle dans la quantité d'eau nécessaire pour


obtenir un litre de solution.
 
2.1 Donner la formule semi-développée du 2 − méthylbutanoate de méthyle. 
 
Quelle est sa fonction chimique ? Donner son groupe fonctionnel. 
 
2.2 Écrire l'équation-bilan de la réaction d'hydrolyse du 2 − méthylbutanoate de méthyle. Préciser le
nom et la fonction chimique de chaque produit obtenu. 
 
2.3 On prélève 100 mL de la solution précédente qu'on répartit dans 10 tubes. A la date t = 0 tous les
tubes contiennent le même volume de cette solution. Pour déterminer le nombre de moles d'ester
restant n E à une date t, on prélève un tube qu'on met dans la glace puis on dose l'acide formé à l'aide
d'une solution d'hydroxyde de sodium de concentration molaire C b = 10 − 2mol ⋅ L − 1 en présence d'un
indicateur coloré. On obtient les résultats suivants :
t(min) 0 10 20 30 40 50 60 90 120
V b(mL) 0 2.1 3.7 5 6.1 6.9 7.5 8.6 9.4

(
n E 10 − 5mol )
 
V b est le volume d'hydroxyde de sodium à l'instant de date considéré.
 
a) Montrer que n E = 10 − 5(10 − V b).   V b en mL.
 
b) Recopier et compléter le tableau ci-dessus puis tracer la courbe représentative de la quantité d'ester
restant au cours du temps n E = f(t).
 
Échelle : 1 cm  →  10 min  et  1.5 cm  →  10 − 5mol
  
c) Définir le temps de demi-réaction puis le déterminer.
 
d) Définir la vitesse instantanée de disparition de l'ester puis la déterminer à la date t = 40 min.
Exercice 11

On oxyde à la date t = 0 un volume V 1 = 100 mL d'une solution d'iodure de potassium (K + + I − ) de


concentration C 1 = 4.64 ⋅ 10 − 2mol / L par un volume V 2 = 100 mL d'une solution S 2 d'eau oxygénée
H 2O 2 de concentration C 2 = 4 ⋅ 10 − 2mol / L. On ajoute à ce mélange un volume négligeable d'acide
sulfurique très concentré.
 

 
1. Donner les couples redox mis en jeu et écrire l'équation de la réaction.
 
Calculer à la date t = 0 la concentration de I − et celle de H 2O 2 dans le mélange. Lequel des deux
réactifs est en excès ?
 
2. On détermine à différents instants la concentration du diiode formé, on obtient la courbe ci-dessus.
 
3.1. Calculer la vitesse moyenne de formation du diiode entre les instants t 1 = 5 min et t 2 = 20 min.
 
3.2. Définir la vitesse instantanée de formation de I 2 et la calculer à la date t = 12.5 min.  
 
En déduire la vitesse de disparition de I − à cette date. Comment évolue ces vitesses en fonction du
temps ? 
 
Quel est le facteur cinétique responsable ?
 
3.3. Calculer la concentration des ions I − et de H 2O 2 présents dans le mélange réactionnel à
t = 30 min.
 
3. Déterminer le temps de demi-réaction.
Exercice 12

On étudie la cinétique chimique de l'oxydation d'une solution d'oxalate de sodium 2Na + + C 2O 24 −( )à


+ −
l'aide d'une solution de permanganate de potassium (K + MnO 4 ) en utilisant des volumes égaux des
deux solutions mais de concentrations respectives C 1 = 0.6mol ⋅ L − 1  et  C 2 = 0.2 mol ⋅ L − 1.
 
 
1. Écrire les demi-équations et en déduire l'équation-bilan.
On donne :

( −
E ∘ MnO 4 / Mn 2 + ) = 1.51V  et  E (CO / C O ) = 0.48V.

2
2−
2 4

2. Calculer à t = 0 les concentrations molaires volumiques MnO 4− [ ]   et  [C O ] .


0
2−
2 4 0
 
3. La courbe ci-dessous représente la variation de la concentration de MnO 4− en fonction du temps.
 
3.1. Définir et calculer la vitesse moyenne de disparition entre les instants t 1 = 2 min  et  t 2 = 5 min
 

3.2. Définir et calculer la vitesse de disparition de MnO 4 à l'instant t = 2.5 min et en  déduire la vitesse
de formation de CO 2 au même instant.
 
4. Définir et déterminer le temps de demi-réaction 
 
4.1. Ce résultat est-il en accord avec la courbe ? 
 
Déterminer le temps de demi-réaction t 1
2
 
4.2. Déterminer la concentration du diiode lorsqu'il restera le quart de l'eau oxygénée.

▸ Correction des exercices

Auteur: Amary Thiam & Sidy Mouhamed Ndiaye


Ajouter un commentaire

Commentaires
Sogodogo (non vérifié) Remerciement
mar, 07/14/2020 - 12:21 C'est un très bon site
permalien
répondre

Mimi (non vérifié) Exercice


lun, 01/17/2022 - 19:54 Excellente
permalien
répondre

Anonyme (non vérifié) Pour rien


jeu, 02/24/2022 - 22:40 Pour rien
permalien
répondre

Anonyme (non vérifié) Pour rien


jeu, 02/24/2022 - 22:40 Pour rien
permalien
répondre
Ajouter un commentaire
Votre nom

Objet

Comment *

Aucune balise HTML autorisée. Plus d'information sur les formats de texte
Les adresses de pages web et de courriels sont
transformées en liens automatiquement.

Enregistrer Aperçu

Copyright © 2022, sunudaara.

Vous aimerez peut-être aussi