Vous êtes sur la page 1sur 35

Ecole Nationale Polytechnique (ENP)

Département de Génie Mécanique

COURS : 1ère année Génie Mécanique


MÉCANIQUE DES FLUIDES Semestre 1
Cours MDF UEF111 Coef. : 3.5

CHAPITRE VI:
ECOULEMENTS INTERNES –
ECOULEMENTS EN
CONDUITES

Dr. BOUHELAL Abdelhamid


abdelhamid.bouhelal@g.enp.edu.dz ENP@2021-2022
Plan
▪ Introduction
▪ Écoulements laminaires et turbulents
▪ Notion de longueur d’entrée
▪ Écoulements laminaires en conduite
▪ Écoulements turbulents en conduite
▪ Pertes de charges linéaires
▪ Pertes de charges singulières (locales)
▪ Réseaux de conduites
▪ Exemples d’application

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 2


Introduction
▪ Les écoulements de fluide peuvent
être divisés en deux parties: les
écoulements internes et les
écoulements externes.
▪ Les écoulements internes diffèrent
des écoulements externes en ce que
l'écoulement est confiné par une ou
plusieurs parois solides.
▪ Les écoulements internes et externes présentent des
caractéristiques très différentes.
▪ Dans ce chapitre, nous considérons l'écoulement interne où le
conduit est complètement rempli de fluide, et l'écoulement est
entraîné principalement par une différence de pression.
▪ Les applications de l'analyse des écoulements internes sont
nombreuses: tuyaux, conduits, échangeurs de chaleur, géothermie,
panneaux solaires thermiques, processus industriels, transport de
fluides, installations de climatisation et de chauffage …
Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 3
Applications des écoulements internes

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 4


Pertes de charge
D’après le théorème de Bernoulli, la pression totale et la charge totale
sont conservées dans un écoulement non-visqueux:

𝑃1 +
1
𝜌𝑉12 + 𝜌𝑔𝑧1 = 𝑃2 +
1
𝜌𝑉22 + 𝜌𝑔𝑧2 𝑃 𝑉2
2 2 𝐻= + +𝑧
𝜌𝑔 2𝑔
Pour un écoulement visqueux, la
Pt
pression totale et la charge totale ne
sont pas conservées:
L’équation de Bernoulli pour un fluide
réel, s’écrit:

v
1 1
𝑃1 + 𝜌𝑉12 + 𝜌𝑔𝑧1 = 𝑃2 + 𝜌𝑉22 + 𝜌𝑔𝑧2 + 𝜟𝒑𝑳
2 2 x
𝑷𝟏 − 𝑷𝟐
Pertes de charge: 𝜟𝒑𝑳 = 𝑷𝟏 − 𝑷𝟐 𝒉𝑳 =
𝝆𝒈

• Pertes linéaires dues au frottement dans les tuyaux droits


• Pertes singulières dues à des composants tels que vannes, coudes, etc.
Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 5
Pertes de charge
1 w 2

w x
▪ Forces appliquées sur le VC dans la direction x:
o Pression: P1 A1 − P2 A2 = ( P1 − P2 )  R
2

 dV ( y ) 
o Frottement visqueux: F = − w Aw = −2 w RL , avec  w =   
 dy  y =0
▪ Bilan de qté de mvt:  FVC =  i mV sorties
i i −   j m jV j = 0
entrées

▪ Donc:
𝟐𝝉𝒘 𝑳
𝝆𝒈𝒉𝑳 = 𝑷𝟏 − 𝑷𝟐 =
𝑹
Le calcul des pertes de charge nécessite la connaissance
du frottement visqueux w et par conséquent du profil
de vitesse V(y).
Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 6
Écoulements laminaires et turbulents

▪ L’expérience montre que les écoulements peuvent être


séparés en deux grandes catégories:

Écoulement
Turbulent

Écoulement
laminaire

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 7


Écoulements laminaires et turbulents
Expérience de Reynolds (1883)

Re ≤ 2300

2300 ≤ Re ≤ 4000

Re ≥ 4000

▪ La transition entre un écoulement laminaire et un écoulement


turbulent dépend principalement du nombre de Reynolds:
𝑽𝑫 𝝆𝑽𝑫 (V: vitesse moyenne)
𝐑𝐞 = =
𝝂 𝝁
Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 8
Écoulements laminaires et turbulents
Conduites non circulaires
▪ Pour des conduites non circulaires, on définit le nombre
de Reynolds basé sur le diamètre hydraulique Dh.

𝟒𝑨
𝑫𝒉 =
𝑷
A: section de passe de l’écoulement.
P: périmètre mouillé.

𝑽𝑫𝒉 𝝆𝑽𝑫𝒉
𝑹𝒆 = =
𝝂 𝝁

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 9


Écoulements laminaires et turbulents
Écoulement laminaire: Écoulement turbulent:

▪ Le profil de vitesse, et donc la contrainte de cisaillement à


la paroi, dépendent du type d’écoulement.
▪ En conséquence, les pertes de charge dépendent
aussi du type d’écoulement.

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 10


Longueur d’entrée dans les conduites
Le champ d'écoulement peut être divisé en deux
régions de base:
1. Région d'entrée – La couche limite se forme et
commence à se développer sur les parois.
2. Région entièrement développée (établie).

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 11


Notion de longueur d’entrée
Le profil de vitesse et la
contrainte de cisaillement à
la paroi sont constantes
dans la région pleinement
développée.

▪ Corrélations expérimentales:
o Écoulement laminaire: 𝒍𝒆
= 𝟎. 𝟎𝟔𝑹𝒆
𝑫

o Écoulement turbulent: 𝒍𝒆
= 𝟒. 𝟒(𝑹𝒆 )1/6
𝑫
Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 12
Profil de vitesse parabolique
▪ Pour un écoulement laminaire dans une conduite se section
circulaire, le profil de vitesse est parabolique.

𝒓𝟐
𝑽(𝒓) = 𝑽𝒎𝒂𝒙 𝟏− 𝟐
𝑹

𝑉𝑚𝑎𝑥
r 𝑉𝑚𝑜𝑦 =
2
x

𝑑𝑉 𝑉𝑚𝑜𝑦
𝜏𝑤 = −𝜇 = 4𝜇
V(r) 𝑑𝑟 𝑅
𝑅

w
Rappel: écoulement laminaire si Re ≤ 2300

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 13


Bilan de qté de mvt dans une conduite
circulaire en écoulement laminaire
w
1 2

x
w
2 w L 2 L  dV ( y ) 
▪ On a démontré que: P1 − P2 = =  
R R  dy  y =0
 dV ( y )   dV (r )  4Vavg
▪ Avec:  w =    = −   =
 dy  y =0  dr r = R R

▪ On obtient la chute de pression DPL en écoulement


laminaire: 𝟖𝝁𝑳𝑽𝒂𝒗𝒈 𝟑𝟐𝝁𝑳𝑽𝒂𝒗𝒈
𝜟𝑷𝑳 = 𝑷𝟏 − 𝑷𝟐 = 𝟐
=
𝑹 𝑫𝟐

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 14


Coefficient de frottement de Darcy
▪ Pour un profil de vitesse quelconque (laminaire, turbulent,
conduite non circulaire), on définit le coefficient de
frottement de Darcy: 𝟒𝝉𝒘
𝒇 = 𝟒𝑪𝒇 =
𝟏 𝟐
𝝆𝑽
𝟐 𝒎𝒐𝒚

▪ En pratique, les pertes de charges sont exprimées en


fonction de f: 𝑳 𝝆𝑽𝟐𝒎𝒐𝒚
𝜟𝑷𝑳 = 𝒇 (chute de pression)
𝑫 𝟐

𝜟𝑷𝑳 𝑳 𝑽𝟐𝒎𝒐𝒚
𝒉𝑳 =
𝝆𝒈
=𝒇
𝑫 𝟐𝒈 (perte de charge)

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 15


Valeur de f en écoulement laminaire
▪ Écoulement laminaire en conduite circulaire:
𝟔𝟒𝝁 𝟔𝟒
𝒇= =
𝝆𝑫𝑽𝒂𝒗𝒈 𝐑𝐞
▪ Écoulement laminaire dans d’autre types de conduites:

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 16


Écoulements turbulents
▪ L’étude expérimentale des écoulements turbulents montre
que leurs propriétés fluctuent au cours du temps.
Capteur de
vitesse ou de
pression

En pratique, l’ingénieur s’intéresse surtout aux propriétés


moyennes de l’écoulement (vitesse, pression moyenne, …)

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 17


Coefficient de frottement en écoulement
de conduite turbulent
▪ L’expérience montre que pour les écoulements de conduite
turbulents, le coefficient de frottement de Darcy f dépend:
o Du nombre de Reynolds Re;
o De la rugosité relative de la paroi interne: e/D.

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 18


Diagramme de Moody

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 19


Relations de Colebrook et de Haaland
▪ Le diagramme de Moody (partie turbulente) est
complètement décrit par l’équation implicite de
Colebrook:
1 e / D 2.51 
= −2 log10  + 

f  3.7 Re f 
▪ Cette équation peut être approximée par l’équation
explicite de Haaland:

1  6.9  e / D  
1.11

 −1.8log10  +  

f  Re  3.7  

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 20


Problèmes typiques
▪ En pratique, l’ingénieur est confronté à 3 types de
problèmes:
o Déterminer les pertes de charge lorsque le débit, le
diamètre et la longueur de la conduite sont spécifiés.
➢ Approche directe avec le diagramme de Moody, ou approche
indirecte avec la formule de Colebrook.
o Déterminer le débit lorsque les pertes de charge, le
diamètre et la longueur de la conduite sont spécifiés.
➢ Approche itérative: on suppose f, on calcule Q, on recalcule f, etc…
o Déterminer le diamètre de la conduite lorsque le débit,
les pertes de charge et la longueur de la conduite sont
spécifiés.
➢ Approche itérative: on suppose D, on calcule Re, e/D, f et DP et on
itère…

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 21


Pertes de charge singulières (locales)

▪ Les conduites industrielles contiennent de nombreux


composants qui modifient le profil de vitesse:
o Valves
o Coudes
o Évasements, rétrécissements
o Etc…
▪ Ces composants introduisent des pertes de charge
supplémentaires au frottement dans les conduites.
▪ Ces pertes de charge supplémentaires sont appelées pertes de
charge singulières, locales ou mineures.

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 22


Définition des pertes de charge locales
▪ On définit le coefficient de
pertes singulières KL:
𝒉𝑳 𝜟𝑷𝑳
𝑲𝑳 = 𝟐 =
𝑽 /𝟐𝒈 𝝆𝑽𝟐 /𝟐

▪ hL (et DPL) sont les pertes


supplémentaires dues à la
singularité géométrique. Ces
pertes s’ajoutent au
frottement dans la conduite.
▪ Pertes totales:
𝑳 𝑽𝟐 𝑽𝟐
𝒉𝒕𝒐𝒕 =𝒇 + 𝑲𝑳
𝑫 𝟐𝒈 𝟐𝒈

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 23


Calcul des pertes de charge locales
▪ Les pertes de charge locales dépendent beaucoup de la
géométrie interne des composants.
▪ Pour cette raison, il n’existe pas de théorie générale qui
permette de prédire KL.
▪ Les valeurs de KL sont généralement obtenues
expérimentalement.
Elargissement brusque Coude brusque
A2 
A1 
K = sin2  + 2 sin4
𝑲𝑳 = (𝟏 − 𝑨𝟏 Τ𝑨𝟐 )𝟐 2

Entrée brusque Entrée progressive

Entrée d’une canalisation


𝑲𝑳 = 𝟎. 𝟓 𝑲𝑳 = 𝟎. 𝟎𝟒

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 24


Pertes totales dans les conduites
▪ En pratique, le calcul des pertes de charge totales dans les
conduites s’effectue en additionnant les pertes dues au
frottement dans les conduite (pertes majeures) avec les
pertes locales (pertes mineures): ( hL ) = ( hL ) + ( hL ) total conduite local

𝑳𝒊 𝑽𝟐𝒊 𝑽𝟐𝒋
𝒉𝑳 𝒕𝒐𝒕𝒂𝒍 = ෍ 𝒇𝒊 + ෍ 𝑲𝑳,𝒋
𝑫𝒊 𝟐𝒈 𝟐𝒈
𝒊 𝒋

«
Somme sur toutes les sections Somme sur tous les
de conduite à diamètre constant composants « particuliers »

▪ Pour une conduite à diamètre constant:


𝑳 𝑽𝟐
𝒉𝑳 𝒕𝒐𝒕𝒂𝒍 = 𝒇 + ෍ 𝑲𝑳
𝑫 𝟐𝒈

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 25


Équation de Bernoulli généralisée
On peut ainsi compléter l’équation de Bernoulli généralisée:
L3 singularités
A D1 D2
D3
L1 L4
L2 D4 D5
D6 B
L5
L6
𝟏 𝟐 𝟏 𝟐 𝑳𝒊 𝟏 𝟐 𝟏 𝟐
𝒑𝐀 + 𝝆𝒈𝒛𝐀 + 𝝆𝑽𝐀 = 𝒑𝐁 + 𝝆𝒈𝒛𝐁 + 𝝆𝑽𝐁 + ෍ 𝒇𝒊 𝝆𝑽 + ෍ 𝑲𝑳 𝒋 𝝆𝑽𝒋
𝟐 𝟐 𝑫𝒊 𝟐 𝒊 𝟐
𝒊 𝒋

coefficients de perte de charge singulière associés à


chaque singularité rencontrée au cours de l’écoulement

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 26


Conduites multiples
Conduites en série:
même débit dans les conduites en série
𝑸𝟏 = 𝑸𝟐 = 𝑸𝟑 = 𝑪𝒔𝒕

𝒉𝑳 = 𝒉𝑳𝟏 + 𝒉𝑳𝟐 + 𝒉𝑳𝟑

Conduites en parallèle:
même pertes de charge dans les conduites en parallèle

𝒉𝑳𝟏 = 𝒉𝑳𝟐 = 𝒉𝑳𝟑

𝑸 = 𝑸𝟏 + 𝑸𝟐 + 𝑸𝟑

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 27


Systèmes de conduites avec pompes et
turbines
▪ Dans la pratique, on cherche souvent à calculer la puissance
des pompes ou des turbines nécessaires aux conduites reliant
deux réservoirs à contenant des surfaces libres.

Bilan d’énergie entre 1 et 2:


𝒉𝒑𝒐𝒎𝒑𝒆 = (𝒛𝟐 − 𝒛𝟏 ) + 𝒉𝑳

𝑾ሶ 𝒑𝒐𝒎𝒑𝒆 = 𝒎𝒈𝒉
ሶ 𝒑𝒐𝒎𝒑𝒆

𝑾ሶ 𝒑𝒐𝒎𝒑𝒆 = 𝑸𝒗 𝚫𝐩

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 28


Résumé
▪ Dans ce chapitre, nous avons:
o Introduit les deux principaux types d’écoulements;
o Introduit le concept de longueur d’entrée dans les
conduites;
o Calculé les pertes de charge pour les écoulements
laminaires et turbulents en conduites;
o Introduit les pertes de charge singulières (locales)
associées à différents éléments de conduites;
o Développé des méthodes d’analyse pour les conduites
multiples et les systèmes de conduites avec pompes et
turbines.

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 29


Exemple d’application #1
𝑸𝒗 La glycérine (𝝆 = 𝟏𝟐𝟓𝟎 𝒌𝒈/𝒎𝟑 ,
𝝁 = 𝟎. 𝟑𝟎 𝒌𝒈/𝒎𝒔) est
transportée dans une conduite
en plastique de section circulaire
(𝑫 = 𝟐 𝒄𝒎, 𝑳 = 𝟕𝟎 𝒎)
Calculer la perte de charge 𝜟𝑷𝑳 et 𝒉𝑳 dans la conduite
pour les deux débits suivants:
Cas 1: 𝑸𝒗 = 𝟎. 𝟎𝟎𝟏 𝒎𝟑 /𝒔
Cas 2: 𝑸𝒗 = 𝟎. 𝟏 𝒎𝟑 /𝒔

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 30


Exemple d’application #2
L'air s’écoulant dans un conduit rectangulaire en acier de
section 𝟏𝟓 𝒄𝒎 × 𝟐𝟎 𝒄𝒎 à une vitesse moyenne de 7 m/s.
Si la longueur du conduit est 𝟏𝟎 𝒎, et la rugosité de l’acier
est 𝝐 = 𝟒. 𝟓 × 𝟏𝟎−𝟓 𝒎. Déterminer la puissance du
ventilateur nécessaire pour surmonter les pertes de charge
dans cette section du conduit.
𝝆 = 𝟏. 𝟐 𝒌𝒈/𝒎𝟑 , 𝝁 = 𝟏. 𝟖 × 𝟏𝟎−𝟓 𝒌𝒈/𝒎. 𝒔

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 31


Exemple d’application #3
▪ Déterminer les pertes de charge dans la conduite ci-dessous.
o Conduite en fonte (D = 5 cm, e = 0.26 mm);
o Débit d’eau à 10⁰C (𝝆 = 𝟗𝟗𝟓 𝒌𝒈/𝒎𝟑 𝝁 = 𝟎. 𝟎𝟎𝟏𝟑 𝒌𝒈/𝒎𝒔):
Q = 6 L/s.

Jet libre, Patm

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 32


Exemple d’application #4
L'air chaud ( 𝝆 = 𝟏. 𝟏𝟒𝟓 𝒌𝒈/𝒎𝟑 , 𝝁 = 𝟏. 𝟖𝟗𝟓 × 𝟏𝟎−𝟓 𝒌𝒈
/𝒎. 𝒔) doit être transporté dans une conduite en plastique
de longueur 𝟏𝟓𝟎 𝒎 à un débit de 𝟎. 𝟑𝟓 𝒎𝟑 /𝒔 (Figure ci-
dessous).
Si la perte de charge dans la conduite ne doit pas dépasser
20 m, déterminer le diamètre minimum de la conduite.
On suppose que l’écoulement est turbulent.

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 33


Exemple d’application #5

▪ Calculer le débit total Q en sortie ?

1500 m

2500 m

Mécanique des Fluides CH 6 – Ecoulements internes ENP@2021-2022 34


Fin
Chapitre VI

Vous aimerez peut-être aussi