Vous êtes sur la page 1sur 28

 

Réalisé par :
Encadré par : A.Hajami

Marouane Naji, Reda Seniaky,


Hamza Dafa, Hicam A!ouel"e#.
 

Sommaire :

Résumé
$n#roduc#ion
$% Nou&elles #ecnolo'ies des
#élécommunica#ions
$.(% )SM
$.*% )+RS
$.%-MS
$$% +lanifca#ion Radio
$$$% /ou&er#ure )SM, )+RS sur une ré'ion
d0$ns#an!ull
/onclusion
 

Résumé :

Ce mini projet est un travail qui consiste a


utiliser le logiciel de planifcation des réseaux
Atoll.

  Nous commençons ce travail par un rappel et


défnition des technologies nouvelles de
télécommunications, ensuite nous aborderons le
volet planifcation d’une vision macroscopique.
a partie qui succ!dera sera une présentation
générale sur A"#, et ensuite, la derni!re partie
du rapport comportera la prise en main du
logiciel et une simulation de planifcation sur la
ville turque $stanbul.

%inalement, nous conclurons.


 

$n#roduc#ion

  &n développement remarquable s’a'che en termes des industries des


télécommunications, ainsi les nouvelles technologies des
télécommunications ()*+, )-*, &+"*/ sont déplo0ées partout dans le
monde et les services qu’elles o1rent se voient consommer d’une mani!re
massive.
  e support de ces techniques de télécommunications qui sont toutes non
flaires est évidement les ondes hert2iennes.
  ’a1ectation de ces bandes de 3réquences est régis par un organisme
international nommé l’$&", en raison de l’exploitation massive et le taux
élevé des utilisateurs, les ressources 3réquentiels attribuées aux
3ournisseurs d’acc!s sont limitées et une utilisation aléatoire de la part de
ces derniers ne leur permettra pas de desservir une tranche importante
d’abonnés néanmoins avec une bonne qualité.
  a problématique cité ci4dessus incite les spécialiste en
télécommunication et allocation de ressources 5 e1ectuer une bonne
gestion, ne serai4ce une gestion optimale des ressources radio par le biais
de quelques taches de planifcation radio.
  Avant d’entamer le volet planifcation, il est nécessaire d’aborder les
nouvelles technologies des télécommunications.
 

$. Nou&elles #ecnolo'ies des


#élécommunica#ions :
$.( )SM  : 

Global System for Mobile Communications ()SM/ (historiquement


6 )roupe spécial mobile 7/ est une norme numérique de seconde
génération pour la téléphonie mobile.

8ans un réseau )*+, le territoire est découpé en petites 2ones appelées


cellules.
Chaque cellule est équipée d’une station de base (9"*/ fxe munie de ses
antennes installées sur un point haut (ch:teau d’eau, immeuble .../.
es cellules sont dessinées hexagonales mais la portée réelle des stations
dépend de la confguration du territoire arrosé et du diagramme de
ra0onnement des antennes d;émission. 8ans la pratique, les cellules se
recouvrent donc partiellement.

’architecture du s0st!me )*+ se présente comme sur le schéma ci4


dessous <
 

• 1S 2 1ase ranscei&er S#a#ion3 : émetteur = récepteur gérant une


cellule, la couche ph0sique sur la voie radio et la couche liaison de
données avec le mobile.
• 1S/ 21ase S#a#ion /on#roller3 < commutateur qui réalise une premi!re
concentration de circuits, qui s’occupe de la gestion de la ressource radio
(allocation des canaux, /.
• MS/ 2Mo!ile ser&ices S4i#cin' /en#er3 < commutateur du réseau
)*+, qui g!re l’établissement de circuits 5 travers le réseau.
• 56R 25isi#or 6oca#ion Re'is#er3 < base de données locale qui contient
les profls de tous les abonnés présents dans la 2one gérée par ce >-.
8ans la plupart du temps, cet équipement est dans le m?me équipement
que le +*C.
• H6R 2Home 6oca#ion Re'is#er3 < base de données globale du réseau
)*+, dans laquelle les profls de services des abonnés, la localisation des
abonnées et la gestion de la sécurité sont enregistrés.
• E$R 2E7uipmen# $den#i#y Re'is#er3 < base de données dans laquelle
sont enregistrés les numéros d’identifcation des terminaux mobiles au
sens matériel avec l’$+@$ ($nternational station +obile @quipment $dentit0/.
 

uelques variantes (selon la bande de 3réquence utilisée/ de ce service


de téléphonie mobile sont les suivantes <

  )SM 899 :

D/S (99 :
 

+/S (899 :

$.*. )+RS :

  e réseau )-* est une extension du réseau )*+ < il ajoute par rapport 5
ce dernier la transmission par paquets. (le )*+ transmettait en mode
circuits/.
Cette méthode est plus adaptée 5 la transmission des données. @n e1et,
les ressources ne sont allouées que lorsque des données sont échangées,
contrairement au mode 6 circuit 7 en )*+ oB un circuit est établi  et les
ressources associées  pour toute la durée de la communication.

alloca#ion inadé7ua#e du canal.

  $mpac# sur la "ac#ura#ion.

  ;

 e )-* a ensuite évolué au début des années DEEE vers la norme @dge
également optimisée pour trans3érer des données et qui utilise les m?mes
antennes et les m?mes 3réquences radio.

  Contrairement 5 une communication vocale oB un  et un seul  intervalle


temporel (time slot / ("*/ est alloué pour la transmission de la voix, dans
une liaison )-*, le nombre de "* peut varier, entre un minimum fxé 5 D
et le maximum 5 F "* par canal, en 3onction de la saturation ou de la
disponibilité de la 9"*. e débit de chaque "* est déterminé par le mode
de codage (coding scheme/ (C*/, qui caractérise la qualité de la
transmission radio <

• C*G H I,EJ Kbit=s (équivalent du )*+ 6 voix 7/ L


 

• C*D H GM, Kbit=s L

• C*M H GJ,O Kbit=s L

• C* H DG, Kbit=s (cas optimal du mobile 5 l;arr?t, au pied de


l;antenne et seul dans le secteur couvert par l;antenne/.

e débit théorique maximal est de F "* P C* H GQG,D Kbit=s. +ais en


pratique le débit maximal est d;environ JE Kbit=s.

  e débit usuel de D "* P C*D P D R M  H GQ,I Kbit=s, soit environ D Ko=s.

  e )-* (technologie D,J)/ exploite l’architecture existante du )*+ et 0


ajoute quelques implémentations pour le nouveau mode de transmission
en mode paquet, parmi ces implémentations < le serveur d’acc!s au
réseau S)SN, et la passerelle vers d’autres réseaux ))SN.

  e S)SN  (Serving GPRS  Support Node/ est une passerelle permettant


l;acheminement des données dans les réseaux mobiles  )*+  )-* (et
quelques d’autres réseaux &+"*/

  $l g!re l;inter3ace avec le réseau de paquets externe (ex $/ via une autre
passerelle, le ))*N  (Gateway GPRS Support Node/ pour les appels
sortants et vers la station mobile pour les appels entrants. $l maintient les
in3ormations identifant l;abonné et les services utilisés. $l contrSle la
localisation du mobile sur une 6 Routing Area 7.
 

@n termes de 3réquence utilisé le )-* utilise la m?me bande de


3réquence bande de 3réquence du )*+ selon les M variantes possibles.

$.. -MS :

  ’-ni&ersal Mo!ile élécommunica#ions Sys#em 2-MS3 est l;une


des technologies de téléphonie mobile de troisi!me génération (M)/. @lle
est basée sur la technologie T4C8+A qui est une technique de d’acc!s se
basant sur le code de communication en large bande (J+bps/.

  ;&+"* est par3ois aussi appelé M)*+, soulignant la fliation qui a été
assurée entre l;&+"* et le standard )*+ auquel il succ!de.

  #n l;appelle également et plus simplement M), pour troisi!me


génération.
 

Cette technologie de télécommunications o1re, gr:ce 5 sa large bande,


un débit supérieur au celui de ses prédécesseurs, ce qui donne
notamment plus de services multimédias et d’internet mobile.

  armi les caractéristiques de la M) c’est qu’il permet <


 &ne couverture avec un haut débit,
  "ransmission s0métrique et as0métrique,
 >oix et paquets,
 

  ’architecture des réseaux M) se présente comme suit <

  -#ran < est l’abréviation de « Universal Terrestrial Radio Access Network  » (réseau


universel d'accès radio terrestre) ; c’est un terme collectif normalisé par le 3GPP qui désine
la partie accès radio d’un réseau de télép!onie mobile 3G "#$% et reroupe & les antennes
les ode  les contr*leurs de réseau radio (+,) ainsi que les liaisons (fibre optique cuivre
ou faisceau !ert-ien) raccordant ces équipements.

  RN/ est un sigle signifant Radio Network Controller .

  e -NC est un élément de la partie radio (&"-AN/ d;un réseau de


téléphonie mobile  &+"* qui contrSle les transmissions radio des stations
de base. $l g!re la répartition de la ressource radio, le chi1rement  des
données avant l;envoi au téléphone mobile, ainsi qu;une partie de la
 

localisation des terminaux mobiles des abonnés. C;est l;équivalent des 9*C


des réseaux D) )*+.

  &n -NC s;inter3ace avec le *)*N pour la transmission des données et


avec le +*C pour le trans3ert de la voix et de la signalisation.

  e Node 1 est une station de base (ou antenne4relais/ dans un réseau


mobile &+"*, basé sur la technologie T4C8+A. C;est l;équivalent de la 9"*
dans les réseaux )*+.

$l g!re des cellules radio utilisant di1érentes bandes de 3réquences (IEE


+U2, appelée &IEE et D,G )U2  en @urope/ sur di1érents secteurs (un
secteur équivaut 5 une antenne ph0sique/.

&n site peut avoir jusqu;5 M secteurs (chacun couvrant un angle de GDEV/
et peut cumuler les bandes de 3réquences (jusqu;5 M ou , on parle ainsi
de Wquadri4bandeW/. es antennes ph0siques en haut d;un p0lSne, lorsqu;il
0 a présence d;un p0lSne (ce qui n;est pas le cas sur un site en haut d;un
ch:teau d;eau par exemple/, peuvent ?tre alimentées par des +UA (Mast 
Head Amplifer / permettant l;amplifcation des signaux reçus pour contrer
leur atténuation et limiter les inter3érences.

  Ceci dit les démarches et étapes d’établissements et réception de


communication sont détaillé sur le support de cours, ainsi nous nous
sommes contentés de citer les principes généraux des nouvelles
technologies des télécommunications.

$$. +lanifca#ion Radio :

;objecti3  de la planifcation est de déterminer le nombre minimal de sites


requis pour assurer la couverture d;une 2one bien déterminée en 3onction
des services o1erts et du nombre d;abonnés en tenant compte des
contraintes de qualité de service. 8onc il 3audrait atteindre le maximum de
couverture avec une capacité optimale tout en maintenant le coXt de
déploiement le plus 3aible possible.

8ans ce contexte, il 0 a quelques opérateurs qui pré3ér!rent réduire le


nombre de stations de base plus que réduire la puissance de transmission
et ceci pour des raisons de budget L par contre, d;autres opérateurs
pré3!rent couvrir la 2one d;une mani!re 5 réduire la puissance nécessaire
dans le sens montant et o1rir aux utilisateurs ainsi des services plus
consommateurs d;énergie avec une meilleure o*, et ceci au détriment de
 

l;implantation d;un réseau plus cher avec plus de stations de bases et par
suite des 3rais de communication plus élevées.

e processus de planifcation comporte <

a phase de planifcation ou phase d;initialisation (dimensionnement/ < elle


correspond 5 l;introduction des sites au niveau de la 2one géographique
considérée, l;ajustement des param!tres des sites, des secteurs et des
cellules selon les contraintes déj5 fxées. (Caractéristiques de
l;environnement, des antennes et localisation des 9"*, Node 9/.

a phase poste planifcation < elle correspond 5 l;étude de la qualité de


service et de la capacité du réseau planifé afn de l;optimiser pour qu;il
soit con3orme aux exigences (les

+od!les de trafc, les mod!les de mobilité et la distribution des abonnés


dans le réseau/.

Processus de planication

@nsuite, le dimensionnement 3ournit une premi!re et rapide évaluation des


éléments du réseau ainsi que les capacités associées 5 ces éléments. *on
but est d;estimer la densité nécessaire et la confguration des sites pour la
2one en question. $l 3aut commencer par estimer les param!tres du lien
radio comme le débit de données et déterminer les meilleures positions oB
les stations de bases doivent ?tre mises pour assurer une couverture et
une capacité maximales. @nsuite, déduisant la marge d;inter3érence 5
partir du 3acteur de charge, il 3aut passer au calcul du bilan de liaison qui
 

donne comme résultat le +A (+aximum AlloYable ath oss/. Ce +A


ainsi que les di1érents param!tres de l;environnement sont utilisés enfn
de calculer la portée de la cellule et par suite le ra0on maximale de la
cellule par 2one. ;algorithme résumant ces étapes est représenté ci4
dessous.

$$$. A<66 :
Atoll est une solution pa0ante de déploiement réseau développée par
l’organisme %#-*Z et destiné aux opérateurs de télécommunications et
3ournisseurs d’acc!s.
  Atoll est un logiciel de dimensionnement et de planifcation de réseaux
cellulaires qui peut ?tre utilisé sur tout le c0cle de vie des réseaux (du
design 5 l;expansion et l;optimisation/. e logiciel exploite di1érentes
données en entrée car il permet de choisir le t0pe de projet 5 réaliser )*+
IEE, 8C* GFEE, ou alors &+"* qui param!tre di1éremment le logiciel en
3onction de la technologie. #n peut défnir le model de propagation, le
t0pe d;antenne, les caractéristiques du site,...

/$011 permet de réaliser de multiples opérations que nous citerons au fur et 2 mesure du
déroulement de notre proet &

 
• $mportation de cartes,
 
• 8éploiement d’équipements sur des 2ones < 9"*, 9*C, N[ud b, 
 
• Couverture par divers téchnologies < )*+, )-*, @)-*.
 
• "echniques d’acc!s < C8+A, "8+A
 
• osition optimale des équipements,
 
• rédiction de la 2one couverte et du niveau d’inter3érence,
 
• 

$5. /ou&er#ure )SM, )+RS sur une ré'ion de


$s#an!ul  :

$s#an!ul ou $s#am!oul  est la plus grande ville et métropole de la "urquie


et la pré3ecture de la province du m?me nom. @lle est inscrite sur la liste
du patrimoine mondial de l;&nesco  depuis GIFJ. $stanbul est le principal
centre fnancier, commercial et industriel de la "urquie, est aussi la
capitale culturelle du pa0s. $stanbul compte GM JDD JDF habitants (DEGD/.
@lle constitue aussi l;une des plus grandes mégapoles  du monde.
 

a "urquie compte un nombre estimable, selon les statistiques de *99=,


par >*,  millions d’abonnés desservie par trois opérateurs télécom au
pa0s que nous résumerons sur le tableau suivant <

A!onnés
Ran <péra# ecnolo
2en +roprié#é
' eur 'ie
millions3

 "elia*onera MQ,EI ^
GDF,Q \GJ] CuKurova )roup 
G "urKcell )*+
(juin DEEO/ DQ,EJ ^ et )roupe Al3a
GM,DD ^
GD,EO
>oda3on
D )*+ \GO] (juin >oda3one (GEE ^/
e
DEEO/

 "urKish "elecom 
M Avea )*+ Q,EE \GQ] (FI,II ^/ et "_rKi0e `
9anKas (GE,EG ^/ G

Nous commençons ensuite notre travail <

G. Création de nouveau projet <


 

D. *éléction de la téchnologie 5 implémenter <

M. $mportation de carte 5 partir de la biblioth!que prédéfnie


d’Atoll <
 

l’image ci4dessus donne les coordonées de la 2one choisie,


apres ?tre téléchargé sur l’inter3ace d’Atoll, la carte chargée
aura la 3orme suivante <
 

. Attribution d’un nouveau nom 5 la carte <


 

Nous avons attribué le nom < 6 -tt G 7

J. 8élimitation de la 2one 5 étudier et couvrir <


 

 
 

a 2one coloriée en jaune re présente la 2one 5 étudier.


 

O. Choix de la norme )*+ IEE en urbain ( 2one dense 5 couvrir/ <

Q. aramétrage des stations de base et confguration <


 

F. Choix de la norme )-* IEE <


 

I. $mplémentation des sites en suivant les moti3s héxagonales de


la région <
 

’emplacement des sites parait plus clairement dans la prise


suivante <

@nsuite nous e1ectuerons une étude de la couverture du signal


en é1ectuant les instructions suivantes <
 

Nous ajoutons, pour e1ectuer l’étude, le canal logique de


signalisation 9CCU, les sites implémenté et leurs antennes <
 

e lancement de ces études déclenche un ensemble de calculs


des niveaux des signaux, taux d’erreurs

e résultat du test montre que tout est opérationnel <


 

a 3orme fnale de couverture aura l’aire suivante <

e coloriage de di1érents niveaux indique qu’il ne reste plus de


 

2ones non couvertes.

/onclusion :

Nous concluons donc en disant que ce


logiciel est vraiment important et tr!s
puissant en termes de planifcation des
réseaux.
@n e1et les études et simulations qu’il
permet de 3aire rendent la t:che moins
couteuse aux opérateurs pour les études
nécessaires avant l’implémentation de
leurs équipements afn de couvrir un
maximum d’abonnés et avec des qualités
de services acceptables.

  $l est 5 noter que ce travail n’est qu’une


initiation 5 la prise en main de ce logiciel et
que d’autres 3onctionnalités diverses sont
possibles 5 exploiter.

Vous aimerez peut-être aussi