Vous êtes sur la page 1sur 10

UNIVERSITE MARIEN NGOUABI

Centre de préparation des concours d’entrée en première année de licence


Travaux diriges des Sciences physiques, niveau : bac
Formateur : Aristide Mankiti Fati
Contacts : +242069584019/+242065699737
Exercice n°1
Un projectile de masse m est lancé sans le champ de la pesanteur terrestre considéré localement,
comme uniforme.la vitesse de lancement est ⃗ V O fait avec le plan horizontal un angle de tire θ .la
résistance de l’aire est négligée. On étudie le mouvement du centre d’inertie du
projectile ;VO=200m/s ; g = 9,8m/s2.
1- Etablir les équations horaires du mouvement
2- Etablir l’équation de la trajectoire. En déduire la nature du mouvement. En déduire la
nature du mouvement.
3- Etablir l’expression de la portée horizontale.
4- Déterminer la portée maximale.
5- Etablir l’expression de la flèche c’est-à-dire l’altitude maximale atteinte par le projectile.
6- Déterminer la vitesse à l’altitude h=100m si l’angle est 30°.
7- Le projectile est lancé avec la vitesse V0 calculer pour une portée horizontale d=25000m.
a) Les angles possibles de tir.
b) La flèche ;
c) La durée du tir , l’impact se faisant sur le sol, plan horizontal contenant le point de
lancement ;
d) La vitesse lors de l’impact.
Exercice n°2
Un pendule est constitué d’un fil OA=1m et d’une sphère S considérée ponctuelle de masse
m=100g.
1- S est écartée de sa position d’équilibre d’un angle θ . Calculer l’énergie potentielle du
système par la position d’équilibre tel que OB=OA.
2- On lâche S sans vitesse initiale au passage de sa position d’équilibre, Se heurte une sphère
B de masse M=2m, initialement au repos, le choc est parfaitement élastique.
a) Calculer la vitesse de S avant le choc.
b) Calculer les vitesses de deux sphères après le choc.
c) A quelle hauteur maximale S atteindra-t-elle après le choc ?
d) Par la suite, S effectue des oscillations, Etablir son équation différentielle. Ecrire la loi
horaire, tout en sachant que l’instant initial est celui du choc.
Exercice n°3
1- Un disque homogène de rayon R=10cm peut tourner librement autour d’un point O de sa
périphérie. Calculer la période des petites oscillations du pendule.
2- On surcharge en A point, point de la périphérie, une masse m’=m. Quelle est la nouvelle
période. Le disque chargé est écarté de sa position d’équilibre d’un angle de 10° et lâché
sans vitesse à t=0. Ecrire l’équation horaire du mouvement.
3- On décharge le disque et on attache un fil de constante c . le disque peut tourner dans un
π
plan horizontal. On l’écarte de sa position d’équilibre de radian et on lance le pendule
3
π
vers sa position d’équilibre avec une vitesse de rad/s.
6
a) Etablir l’équation différentielle.
b) Ecrire l’équation horaire.
4- Trois charges m1=m2=m3=M sont symétriquement disposées autour de sa périphérie ; la
période du pendule a doublé
a) Trouver la relation entre m et M
b) Calculer M. AN : C=0,1Nm/rad.
Exercice n°4
Une piste verticale est constituée d’une partie rectiligne AB de longueur AB=l=1m, inclinée d’un
angle θ=60 ° sur l’horizontale et d’une partie circulaire BCD raccordée tangentiellement en B à
la partie AB.le rayon de la partie circulaire est r=20cm. Un solide ponctuel de masse m=200g, de
dimensions négligeables, est abandonné en A sans vitesse initiale. On donne g=10N/kg.

1- On néglige les frottements sur la piste A, B, C, D. calculer la vitesse du solide lors de son
passage en B, C, D.
2- Le solide est laché d’un point K situé entre A et B à une distance AK=x.
a) Exprimer la vitesse VD du solide en D en fonction de r , θ , x , l et g.
b) Donner l’expression de la réaction RD exercée par la piste sur le solide au point D en
fonction de r, θ ,g ,r, x ,m et l.
c) Quelle valeurs faut-il donner à x pour que le solide puisse atteindre le sommet D de la
trajectoire circulaire ?
3- En fait sur la partie rectiligne AB existent des forces de frottement assimilable à une force
f constante. Le solide lâché du point A sans vitesse initiale, arrive au point B avec une
vitesse V1=2m/s et s’engage dans la partie circulaire
a) Calculer l’intensité f de la force de frottement.
b) Le solide décolle de la partie circulaire en un point M situé au-dessus du plan
horizontal passant par O et repèré par l’angle ( ⃗
OC ⃗
OM ) =φ . Déterminer la valeur de
l’angle φ lorsque le solide quitte la sphère.

Exercice n°5
Un faisceau de particules identiques, de masse m, de charge q =-e, pénètre à la vitesse
initiale ⃗
V O dans un champ électrique uniforme ⃗ E crée par deux plaques horizontales
reliées à un générateur électrostatique. On s’arrange, en outre pour que les vecteurs ⃗
E et

V O soient perpendiculaires.
1- Déterminer l’équation de la trajectoire.
2- Soient d la distance entre les plaques et l la longueur de chaque plaque. Calculer la
déviation α du faisceau à la sortie S des plaques.
3- Calculer la déviation H sur l’écran situé à une distance D du point d’entrée O.

Exercice n°6
Un métal d’énergie seuil W0=2,8ev est éclaire par une lumière visible afin de subir l’effet
photoélectrique.
1- Calculer la longueur d’onde seuil du métal et dire de quelle radiation il s’agit.
2- Calculer l’énergie cinétique des électrons expulsés et en déduire leur vitesse.
3- Ce metal constitue la cathode d’une cellule photoélectrique. Les électrons expulsés
perdent le tiers de leur vitesse à l’arrivée sur l’anode. Calculer la tension UAC entre
l’anode et la cathode.
4- Calculer le potentiel d’arrêt de la cellule si l’énergie cinétique des électrons émis est
0,303ev.
Dire en justifiant et sans calcul ce qui se passe si UAC= -3,1V

Exercice n°7
Un vibreur électrique est animé d’un mouvement sinusoïdal de fréquence N=50Hz. A la lame
du vibreur est fixé l’extremité S d’une corde élastique tendue horizontalement. L’autre extremité
de cette corde elastique de cette corde comporte un dispositif qui empêche la reflexion des
ondes.le vibreur impose au point S un mouvement sinusoïdal vertical d’amplitude a=0,005m.
1- Définir la longueur d’onde de la vibration et calculer sa valeur,sachant que la célérité des
ondes le long de la corde est c=10m/s
2- En prenant comme origine des temps, l’instant où la lame du vibreur passe par sa position
d’équilibre dans le sens des élongations positives.
a) Ecrire l’équation du mouvement de S;
b) Ecrire l’équation du mouvement d’un point M de la corde situé à 5cm de S, et celle du
mouvement d’un point N situé à 15cm de S.Quelle est la différence de phase entre les
mouvements de M et N.Que peut - on dire de ces mouvements?
3- Représenter l’aspect de la corde à l’instant t=0,04s. Quelles sont les abscisses des points
de la corde qui vibrent en phase et celle des points de la cordequi vibrent en opposition de
phase avec la source S.
4- A l’instant t=0,04s , où se situent les points de la corde qui ont
a) Une vitesse positive?
b) Une vitesse négative?

Exercice n°8
On prendra pour charge de l’électron q = -e et pour masse de l’électron m = 9,1.10-31kg.
1- Un faisceau d’électrons est émis par une cathode C, avec une vitesse pratiquement nulle.
Ce faisceau d’électron est accéléré par une tension U 1 appliquée entre la plaque P et la
cathode C ( voir figure )
A
C P
I K

B
Ecran

a) Déterminer le signe de U1 = VP – VC et le sens du champ électrique ⃗ E 1 existant entre la


plaque P et la cathode C.
b) Quelle est la nature du mouvement d’un électron entre C et P ?
c) Calculer la tension U1 pour que les électrons arrivent sur la plaque P avec la vitesse
V1 =2500km/s.
2- La plaque P est percée d’un trou laissant passer les électrons. Ces électrons, en faisceau
homocinétique, pénètrent à la vitesse ⃗V 1 suivant l’axe horizontal Ox, dans un déflecteur
électrostatique constitué de deux armatures A et B d’un condensateur plan. Soient d la
distance entre les deux armatures et ⃗E le champ électrique qui règne entre les armatures.
On donne : U = 100v ; D = 0,4 m ; l = 0,1 m ; d = 2,5 cm.
a) Déterminer l’équation de la trajectoire d’un électron entre les armatures. En déduire la
nature du mouvement.
b) Déterminer les coordonnées du point S par lequel le faisceau d’électron sort du
condensateur. Que vaut la déviation verticale h du faisceau à la sortie du déflecteur ?
c) Déterminer la déviation angulaire en fonction de V1 , e , m , E et l puis faire l’application
numérique.
d) Déterminer la vitesse VS de sortie d’un électron.
e) Montrer que la déviation linéaire H sur l’écran n’est fonction ni de la masse ni de la
charge de l’électron.
f) Quelle est la vitesse d’un électron à son arrivée sur l’écran fluorescent ?
3- La chambre à vide associée au déflecteur électrostatique constitue un tube électronique
expérimental dont la déflexion (ou la déviation) vertical h peut être réglée à partir de la
tension accélératrice U1.
a) Montrer que la déviation verticale h à la sortie du condensateur est fonction de U1 , l et
E.
b) Montrer que les électrons ne peuvent sortir de l’espace entre les armatures ( du côté de
2 U1 d
l’armature A) que pour un champ électrique E ≤ 2 calculer dans ce cas la valeur
l
maximum U max de la tension U.
Exercice n°9
On dispose d’un ressort de masse négligeable, parfaitement élastique, d’axe vertical, de longueur
à vide l 0=20 cm , de constante de raideur k.
1- En exerçant à la l’extrémité de ce ressort une force d’intensité 10N, celui-ci s’allonge de
5cm.calculer la constante de raideur k.
2- A l’extrémité inférieure de ce ressort, on accroche un solide S de masse m=2kg
a) Calculer l’allongement du ressort à l’équilibre
b) On tire S de 2cm vers le bas et on lâche sans vitesse initiale, déterminer Figure relative _
l’exercice n°1
b 1) la nature du mouvement de S
b2) l’amplitude a des oscillations de S
b3) l’énergie potentielle du ressort au point d’allongement le plus bas. On donne
g=9,8m/s2

Exercice n°10
Une automobile en panne de moteur assimilable à un solide en translation a une masse de
1200kg.elle est poussée par un véhicule de secours.
I. Le démarrage de l’automobile en panne sur une route rectiligne et horizontale
commence par une phase d’accélération pendant laquelle le véhicule que la pousse
exerce une force constante F parallèle au déplacement et dirigée vers l’avant. Dans
cette question, aucune force ne s’oppose à l’avancement de l’automobile.
1) Effectuer le bilan des forces extérieures agissant sur l’automobile et les représenter
appliquées en G.
2) L’automobile atteint la vitesse V =120m/h après un parcours de 600m. les vecteurs
accélération, vitesse et position peuvent respectivement s’écrire
{
⃗ =a x i⃗
a
 : ⃗
V =V x ⃗i

OG= x i⃗
a- Etablir l’expression de a x en fonction des données du texte
b- En déduire les expressions de V x et de x en fonction du temps.
2
c- Etablir à partir de ces expressions celle reliant V x ; a x et x .
d- Calculer a x
e- En déduire la valeur de F
II. suite au parcours précédemment effectué, à la suite duquel la voiture avait atteint la
vitesse de 120km/h, celle-ci est libérée de l’action de pousser au point A représenté
sur le schéma ci-après.
 AB rectiligne parfaitement horizontale de longueur L1
 BC circulaire de centre O, de rayon r=100m
 OC fait un angle α =15 ° avec la verticale
 CD rectiligne de longueur L2 faisant un angle α =15 ° avec l’horizontale.
Dans toute cette partie, les frottements sont négligeables, sauf sur la portion CD, pour laquelle ils
équivalent à une force f de valeur constante f.
1) L’automobile arrive en B, justifier sans calculer que VB=120km/h
2) En appliquant le théorème de l’énergie cinétique à l’automobile sur le tronçon BC, Etablir
l’expression de VC en fonction de VB, r, g et α
3) Calculer numériquement VC. On prendra g=9,81N/kg
4) L’automobile s’arrête sur le tronçon CD, après avoir parcourue distance de 150m.Calculer
la valeur de la force de frottement s’exerçant sur CD.

O D

α
C
α

A B

Exercice n°11
Un diplôme constitué par un conducteur ohmique de résistance R en série avec une bobine
d’inductance L=1,00.10-2H est alimenté par une tension sinusoïdale de valeur efficace U= 5v et
de fréquence f=250Hz.
L’intensité instantanée s’exprime sous la forme i (t )=I √2 cos ( 2 πft ) avec
I =0,128 A , la mesure de la tension efficace aux bornes de la bobine donne UB=2,56v.
1- a) Montrer que la bobine possède une résistance r. la calculer.
b) Déterminer la valeur de la résistance r du conducteur ohmique.
c) la tension instantanée aux bornes de l’association est de la forme
U ( t )=U √ 2 cos ( 2 πft+ φ ) . Faire la construction de Fresnel et déterminer φ .
2- on considère dans ce circuit, en série avec les autres éléments, un condensateur de capacité
C variable.
a) Quelle doit être la valeur C0 de C pour que la puissance électrique moyenne consommée
dans ce circuit soit égale à la puissance équivalente ?
b) On fixe C=2C0
 Le circuit est-il capacitif ?
 Quelle est , entre i et u la grandeur qui est en avance de phase sur l’autre ?
1
 Même question si C= C 0
2

CHIMIE
Exercice n°1
On peut attribuer au niveau d’énergie de l’atome de l’atome d’hydrogène les valeurs :
−18
−2,18 10
En = ( joules) et n un entier positif.
n2
1- Calculer les valeurs numériques E1  ; E2  ; et E3 en joule, des trois niveaux correspondant à n=1 ;2 et 3
2- Calculer la fréquence ν3,1 et ν 2,1des radiations émises lors des transitions électroniques du niveau E3 au
niveau E 1 et du niveau E2 au niveau E1 . En déduire les longueurs d’ondes dans le vide λ 3,1 et λ 2,1
correspondantes. Dans quel domaine spectral (ultraviolet, visible, infrarouge) sont-elles situées
3- Calculer de même la fréquence ν3,2 de la radiation émise lors de la transition du niveau E3 au niveau E 2
.Quelle relation très simple existe-t-il entre ν3,1 , ν 2,1 et ν3,2 ? la justifier à partir des formules littérales.
4- Quelle est la longueur d’onde la plus courte que l’on peut trouver dans le spectre de l’atome d’hydrogène ?
dans quel domaine spectral se trouve-t-elle ? que représente l’énergie correspondante ?
−A
5- Lorsqu’on exprime les énergies en électronvolts, on a encore : En = .
n2
a) Calculer numériquement A
b) Montrer que les longueurs d’ondes λ des radiations émises par l’atome d’hydrogène obéissent à la loi :
1
λm (1 1
)
=R H 2 − 2 où m et p sont des entiers tels que m> p et R H est une constante que l’on
P m
exprimera en fonction de A, h, et calculer la valeur numérique de R H en m-1.
c) Le spectre de l’atome d’hydrogène contient des radiations de longueur d’onde
−7 −7
λ a 2=4,88. 10 m et λ b 2=4,35. 10 m Déterminer les niveaux correspondant à a et b.
Données : c=3.108m/s ; h=6,62.10-34j.s ; e=1,6.10-19c.

Exercice n°2
Les différents niveaux de l’énergie de l’atome d’hydrogène sont donnés par la formule :
−13,6
En = 2
(eV ) où n ≥ 1
n
1- Faire le schéma classique du diagramme des quatre premiers niveaux d’énergie.
2- Quelle est l’énergie minimale en ev et en Joule (J), qu’il faut fournir à un atome d’hydrogène pour l’ioniser.
3- On fournit successivement à l’atome d’hydrogène, pris dans son état fondamental, les quanta d’énergie
suivants : 6ev, 12,75ev et 18 ev grâce à des radiations électromagnétiques.
 Dans quel cas l’atome pourra –t-il absorber cette énergie ?
 Dans quel état se trouvera-t-il alors dans chacun des trois cas considérés ?
Exercice n°3
Les différents niveaux de l’énergie de l’atome d’hydrogène sont donnés par la formule :
−13,6
En = (eV ) où n ≥ 1
n2
1- Quelle soit être l’énergie d’un photon capable de donner à un atome d’hydrogène son premier niveau
d’excitation. Calculer la longueur d’onde de la radiation correspondante.
2- Quelle est la plus courte longueur d’onde des photons émis par un gaz monoatomique d’hydrogène excité
sur tous les niveaux ?
Quelle est l’énergie libérée par l’atome d’hydrogène lors de son passage du niveau d’excitation m au niveau
d’excitation 2 avec m>2 ? (Raies de Balmer). En déduire la plus grande longueur d’onde de cette série de raies (
raie H α ¿.
Exercice n°4

I- Un monoacide carboxylique saturé A a pour masse molaire moléculaire M A =46 g/mol


1- Trouver la formule semi-développé et le nom de A.
2- On fait réagir l’acide A précédent sur un alcool saturé B. le mélange étant équimolaire
a) Ecrire l’équation de la réaction correspondante. Indiquer la nature du produit organique C
formé.
b) Ce produit C a une masse molaire M C =102 g /mol . En déduire la formule globale de B
c) Ecrire les formules semi-développées des différents isomères possibles pour B. Pour chacun,
on précisera le nom et la classe.
II- 1) On considère le système chimique formé par un mélange de 2 moles d’acide méthanoïque
et 2 moles de butanol.
a) Ecrire l’équation de la réaction qui a lieu et préciser les caractéristiques de la réaction
b) Ecrire les formules semi-développées des différents isomères du butanol et nommer
chacun d’eux.
3- L’étude expérimentale à 100°c du système précédent a donné les résultats contenus dans le
graphique ci-après représentant la fraction de mole d’ester formé (n’) en fonction du temps t.
a) A partir de cette courbe, préciser dans la série d’isomère déterminée précédemment, l’alcool
qui a réagi. Ecrire la formule semi-développée de l’ester correspondant et le nommer.

b) Donner la composition du mélange à l’équilibre en mol.


n ' (mol)
2

3/5

0
t (h)
III- 2,4g d’acide acétique sont mélangés à 2,96g de butanol. Quand l’équilibre est atteint on neutralise
l’acide restant par 19cm3 de soude 2N.
1) Trouver la limite d’estérification et identifier le butanol.
2) Donner la composition du mélange à l’équilibre
IV- On mélange 7,4g de méthyl-2 propanol 2 à 6g d’acide éthanoïque.
1- Ecrire l’équation qui traduit la réaction. De quel type de réaction s’agit-il ?
2- A l’équilibre l’analyse montre qu’il s’est formé 0,58g d’ester.
a) Calculer le nombre de mole d’ester, d’eau, d’acide et d’alcool présent dans le mélange.
b) Calculer la fraction d’alcool estérifier

V- L’oxydation ménagé d’un alcool A donne un monoacide carboxylique B. L’action de l’alcool A sur le monoacide
B donne un ester dont l’analyse élémentaire de 0,66g donne 1,32g de dioxyde de carbone et 0,54g d’eau. D’autre
part la dissolution de 2g de cet ester dans 100g d’eau abaisse le point de congélation de 0,42°c.
1) Déterminer
a) La formule moléculaire de l’ester
b) Les formules semi-développées possibles.
2) La saponification de l’este donne l’éthanoate de sodium, retrouver les formule de A et B.
On donne Keau=1850

Exercice n 5
223
Le radon 86 Rn a une période ou demi-vie de 3,8 jours. Il est radioactif α

1- Ecrire l’équation-bilan de cette désintégration.


2- Calculer sa constante radio active.
3- On dispose d’un échantillon de 0,10 mg de radon 222. Combien y a-t-il de noyaux radioactifs dans l’échantillon ?
4- Quelle est l’activité de l’échantillon ?
5- Quelle sera l’activité de l’échantillon au bout de 20 jours ?
On donne : MRn= 222g/mol ; NA= 6,02.1023mol-1

Exercice 6
210
La désintégration du polonium 81 P o engendre la formation des particules alpha et de plomb Pb.
1) Ecrire l’équation de cette réaction nucléaire.
2) a- Quelle est en joules et en électronvolts, l’énergie libérée par la désintégration d’un noyau de polonium210 ?
On donne : masse du noyau de polonium 210 : 210,04821u ;
Masse de la particule alpha : 4,00260u
Masse du noyau de plomb : 206,03853u.
1u = 931,5 MeV/c2

b- En admettant que cette énergie est entièrement acquise par la particule alpha sous forme d’énergie cinétique, calculer en
appliquant les lois de la mécanique classique la vitesse d’émission de cette particule.

c- En réalité l’énergie libérée par cette désintégration est répartie entièrement entre la particule α et un photon γ de longueur
−12
d’onde λ=10 m.culer la valeur réelle de cette vitesse d’émission de cette particule α . On donne : constante de Planck h =
6,62.10-34J.S

3) la période radioactive ou demi-vie du polonium est 210 est égale à 140jours. A la date t=0, on dispose d’une masse m 0
=2g de polonium210.
a- Calculer la masse restante au bout de t 1=280 jours , t 2=420 jours et t 3=2 années
b- Calculer le temps correspondant à la disparition de 2/3 de la masse initiale du polonium.
c- Calculer l’activité du polonium à la date t 1=280 jours
d- Quelle est à la datet 1=280
jours , la masse d’hélium obtenu ?, quel est son volume dans les CNTP. On donne
M ( P o ¿=210 g /mol M( H e ¿=4 g /mol .

Exercice 7 :
On considère la réaction de décomposition de N2O5 :
1
N 2 O5 ( g ) → N 2 O4 ( g)+ O2 (g)
2
Cette réaction admet un ordre partiel de 1 par rapport à N2O5.
1- Donne l’unité de k.
d [N 5 O2 ] d [ N O2 ] d [ O2 ]
2- Exprime v en fonction de , de et enfin de .
dt dt dt
d [N 5 O2 ]
3- Exprime l’équation différentielle en fonction de k, [ N 2 O5] et
dt
.
4- Trouve l’équation de la vitesse intégrée.
5- A l’instant t = 0, la concentration du réactif est c 0=1mol.l-1 et le temps de demi-réaction
vaut 8min.
a) Trouve la valeur de la constante de vitesse.
b) Calcule la concentration du réactif et de chaque produit à la date t =10 min.
c) Détermine à l’instant 10 min, le taux d’avancement τ de la réaction (rendement de la
réaction).

Vous aimerez peut-être aussi