Vous êtes sur la page 1sur 10

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEURE DE LA RECHARCHE

SCIENTIFIQUE

UNIVERSITE M’HAMED BOUGARA-BOUMERDES

Faculté de Technologie

Département Ingénierie des Systèmes Electriques

TP ELECTRONIQUE APPLIQUEE:
TP N°01:

Etude de la charge et la décharge d’un condensateur

Présenté par :

• GUELLAL MERIEM
• BEGGAR SALAH EDDIN
• MESSOUDI BILLAL
• MOUDJEB ZAKARIA
Filière : automatique
Spécialité : Automatique et informatique industrielle

Sous la supervision de : M.HAMDANI

2021 /2022

1
Etude de la charge et la décharge d’un condensateur :

Ⅰ. PARTIE THEORIQUE :

I But :

• Etude des tensions de charge et de décharge d’un condensateur polarisé à travers une
résistance et leurs variations en fonction du temps.
• La détermination graphique de la valeur de la constante de temps tau du circuit.

Vérification des lois d’association de condensateurs polarisés.

I - Rappels théoriques :

II-1- Définition d’un condensateur :

Un condensateur est constitué de deux armatures conductrices portant des charges électriques
opposées +q et –q, séparées par un isolant. Les relations entre les grandeurs u(t), i(t) et q(t) sont
algébriques : elles dépendent des conventions d’orientation choisies.

II-2- Principe :

Le condensateur de capacité C est chargé par un générateur de tension continue E (le


commutateur K est en position A). Il est déchargé à travers la résistance R (le commutateur K est
en position B). (Voir la figure 1)

2
Figure 1 : Charge d’un condensateur

II-3- Cas de la charge d’un condensateur :

Le condensateur étant initialement déchargé, à l’instant t = 0 on bascule le commutateur K en


position A et le condensateur se charge par l’intermédiaire d’une résistance R. Par application de
la loi des mailles et compte tenu des conventions de signe aux bornes des différents éléments
présents dans le circuit il est aisé d’obtenir les relations suivantes :

En dérivant cette dernière équation par rapport au temps on obtient :

D’où l’équation différentielle régissant l’évolution de la tension de charge en fonction du temps est :

La résolution de cette équation différentielle du premier ordre à coefficients constants avec


second membre constant est comme suit :

3
La grandeur correspond à la constante de temps qui caractérise l’évolution de l’état de charge
du condensateur dans ce circuit. Soit E la tension appliquée aux bornes du circuit. Le
basculement du commutateur K en position A entraîné la croissance de la tension UC et la
décroissance de l’intensité i de façon exponentielle, à mesure que le Condensateur se charge (voir
la figure 2).

Figure 2: Charge du condensateur.

II-4- Cas de la décharge d’un condensateur :

Le condensateur étant initialement chargé sous la différence de potentiel E, on bascule K en


position B à l’instant t = 0, le condensateur se décharge à travers la résistance R. En procédant
de manière identique à celle présentée dans la partie précédente, la tension et l’intensité du
courant dans le circuit suivent maintenant les lois :

Dans la portion RC du circuit le courant de décharge circule dans le sens inverse du courant de charge,
sa valeur absolue est maximum à t = 0 et décroît de façon exponentielle à mesure que le condensateur se
décharge (voir figure 3).

Figure 3: Décharge e du condensateur.

4
Ⅲ- Cas de la charge de deux condensateurs :

On veut étudier le comportement de la charge de deux condensateurs placés d’une part en série (voir
figure 4) et d’autre part en parallèle (voir figure 5). L’expérience dans cette partie consiste à mesurer la
différence de tension aux bornes du condensateur équivalent et à partir de la courbe de charge on déduit la
valeur de la capacité équivalente dans les deux types d’association.

Figure 4 Figure 5

Ⅱ. MATERIELS UTILESE :

• Une alimentation continue réglée à E=10V


• Un voltmètre numérique
• Un condensateur de capacité C=100 uF
• Un condensateur ohmique de résistance R=100 KΩ

5
Ⅲ. PARTIE PRATIQUE :

MANIPULATIONS :
A. Etude de la charge d’un condensateur sous tension constante à travers une
résistance :

Soit le schéma du montage suivant :

+
E Uc
U v

Fig.1

1. Nous faire la réalisation


2. Résultats de mesure de la tension Uc du condensateur :

T(s) 0 1 3 5 6 10 20 25 30 35 40 45 55 60 120 160

Uc(v) 0 2 4 6.5 7 8.5 9.60 9.8 9.0 9.9 9.91 9.92 9.92 9.93 9.94 9.94

6
3. Le Graphe d’Uc = f (t) :

Fig.2 : courbe de charge d’un condensateur

Temps (s) T 3T 5T

Uc (t) 1.98 5.94 9.91

B. Etude de la décharge d’un condensateur sous tension constante à travers une


résistance :

Soit le schéma du montage suivant :

+
C Uc v

7
Fig.3

T(s) 0 2 3 5 6 8 10 13 16 20 24 32 60 100 150 180

Uc(v) 9.89 8.5 7.64 6.16 5.12 4.58 2.94 2.04 1.15 0.71 0.33 0.1 0 0 0 0

Le Graphe d’Uc = f (t) :

Fig.4 : courbe de décharge d’un condensateur

8
Temps(s) T 3T 5T

Uc(t) 3.7 0.3 0

C. Etude de l’influence de la valeur de la résistance et du condensateur sur la vitesse


de la charge et la décharge :
1. En cas de résistance 1 MΩ :

On voit que la charge prend beaucoup de temps (charge long) et on voit aussi que la décharge et
trop lent (ça prend beaucoup de temps)

• En cas de résistance 900 Ω :

On voit que la charge et la décharge sont plus rapides.

2. En cas d’un condensateur de capacité de 1 uF :

L’fort de la décharge on remarque qu’elle est trop lent même que la charge

• En cas d’un condensateur de 470 uF :

On voir que la charge et très rapide même que la décharge.

CONCLUSION :
Dans ce TP, pour chaque cas (étude d’un seul condensateur ou deux :en série ou en parallèle)la
valeur du temps τ est constante, c à d pour chaque cas τ de la charge est égale à τ de la décharge ;
et τ expérimental est presque égale à τ théorique .

Les deux valeurs de la constante du temps τ : théorique et expérimental ne sont pas exactement
égales, et ça est dû aux incertitudes des appareils utilisés (voltmètre et chronomètre) et aux
incertitudes de lectures sur ces appareils.

La valeur de la constante de temps τ pour un montage de deux condensateurs en série dont leurs
capacités sont égales, et égale à τ’/2 (τ’ est la constante du temps pour un montage composé
d’un seul condensateur qui a la même valeur des deux précédents).

9
10

Vous aimerez peut-être aussi