Vous êtes sur la page 1sur 15

REPUBLIQUEALGERIENNEDEMOCRATIQUEETPOP

ULAIREMINISTEREDEL’ENSEIGNEMENTSUPERIE
URETDELARECHERCHESCIENTIFIQUE

Université Mohammed
Seddik Benyahia‫ـ‬Jijel

Faculté des sciences de la nature et de


la vie Département des sciences de la
terre et de l’univers

Géologie économique des ressources


minérales:
Le manganèse

Encadré par :

S.Belmedrek

Réalisé par :

Dellouche Okba

Année universitaire 2021/2022


 Plan d'exposé :

 Introduction

 Histoire de manganèse

 Propriétés physique et chimique

 Productions minières

 Le comportement géochimique

 Les différents types des gisements

 Les origines des gisements

 Les conditions de formations

 Le manganèse en Algérie

 Le manganèse et la santé

 Conclusion
 Introduction :
Ce projet représente le manganèse comme un minéral
Qui est très connu dans le monde et la croute terrestre
Pour ce la on va poser des questions ; C'est quoi le
Manganèse ? Quels sont ses propriétés ? Quel est sa
Teneur et leur gisement ?

Le manganèse est un élément du groupe VII et de la période IV, donc du


milieu de la première série des métaux dits de transition. Le groupe du
manganèse comprend pour les chimistes le manganèse, le technétium,
le rhénium et,accessoirement,le transactinide synthétique radioactif bohri
um6. La structure électronique de l'atome de manganèse soit [Ar]
4s2 3d5 justifie un état d'oxydation maximal égal à 7 ou VII7. Dans la
nature, les états II et III (ce dernier stabilisé sous forme de complexes)
sont les plus communs. Le manganèse, prenant 1,55 comme valeur
d'électronégativité de Pauling, est l'élément le plus électropositif et aussi
le plus abondant de ce septième groupe secondaire, il est beaucoup plus
réactif que le rhénium, de même que dans leurs groupes respectifs, c'est-
à-dire le sixième et le huitième, le chrome et le fer le sont du tungstène et
de l'osmium. Le technétium, un des premiers éléments produit par
l'homme, est quasi inexistant naturellement.
 Histoire de manganèse :
La minéralogie et la chimie suédoise ont révélé l'élément « manganèse » dans la
magnésie noire ou « magnesia nigra » en latin, soit le dioxyde de manganèse ou
le minéral naturel pyrolusite de formule chimique MnO210. Ce composé minéral
bien connu dans l'Antiquité prend sa dénomination de la cité lydienne
de Magnésie du Sipyle.

Le chimiste Bergman lance les études sur la magnésie noire où il soupçonne un


élément inconnu, son étudiant Carl Wilhelm Scheele est le premier chimiste à
reconnaître que le "manganèse" est un élément chimique singulier, en utilisant la
magnésie noire pour générer des gaz oxydants, l'oxygène en 1773 et le chlore
en 1774, le gaz oxygène étant évidemment dénommé plus tard par Lavoisier.
Scheele laisse son collègue, le chimiste préparateur Johan Gottlieb Gahn, isoler
le corps simple manganèse métal pur en 1774 par réduction du dioxyde de
manganèse en creuset avec du carbone12. Klaproth qui reproduit sa préparation
lui donne en 1808 un nom latin "magnesium" et allemand das Magnesium (sic)
de manière éphémère, alors que Humphrey Davy avait
appelé magnium l'élément et corps simple magnésium actuels13. Le chimiste
français Guyton de Morveau lui donne finalement dans sa nomenclature des
éléments d'inspiration lavoisienne le nom de manganèse en 1785, en prenant un
mot français manganèse, désignant depuis la fin du XVIe siècle pour les hommes
de l'art la magnésie noire14. Ce dernier faisant référence au mot italien ou
vénitien manganese désignant également la magnésie noire, probablement issu
du latin médiéval manganesa ou manganesia nigra, après altération de magnesia
nigra, à moins qu'il s'agisse d'un codage dialectal des verriers médiévaux de l'île
de Murano.
 Définition de manganèse :
Le manganèse est un métal lourd gris-blanc dont le symbole sur le tableau des
éléments périodiques est Mn et de numéro atomique 25. Faisant partie des
éléments de transition. . Argenté, dur et cassant, il possède des propriétés
magnétiques. Le métal est chimiquement réactif : il s’oxyde à l’air mais il ne
réagit pas avec l’eau en conditions normales.

 Le Clark :
Le métal manganèse (Mn) est relativement abondant dans la croute, ou il occupe
la 12éme place avec un Clarke de 0,1 %, ses teneurs moyennes dans les diverses
roches variant peu (0,05 a 0,2 %). le lessivage ou l’altération ont pu former des
gisements importants [gondites].
Le tableau suivant représente les teneurs moyennes de manganèse dans
différents réservoirs :
 Les propriétés physiques et chimiques :
Le manganèse intervient dans la synthèse du collagène. Il a un rôle important
dans la construction des os et des articulations. Il participe au métabolisme des
glucides et du cholestérol. En outre, son activité anti-oxydante lui permette de
protéger les cellules contre le stress oxydatif. Le manganèse est un oligo-
élément essentiel, non synthétisé par l'organisme. Il doit être apporté par
l'alimentation à hauteur de 2 mg par jour.  On trouve environ 20 mg de
manganèse dans notre organisme, répartis dans les os, le foie, les reins. Lorsque
les apports sont insuffisants, des troubles comme des atteintes nerveuses,
osseuses peuvent apparaître.
Le manganèse Mn est un solide grisâtre ou gris-blanchâtre, un métal dur gris-
blanc ou grisâtre brillant qui ressemble au fer. Les atomes dont le rayon
sphérique avoisine 1,4 Å constituent un cristal de système réticulaire cubique
centré, de paramètre de maille 6,28 Å. C'est un métal clair de densité 7,2 à 7,44
(pur), avec une dureté Mohs de l'ordre de 5 à 6 ½, très cassant et fragile. Ce
corps simple métal existe sous quatre formes allotropiques ou variétés cubiques,
le Mnα de densité 7,44 le plus commun stable jusqu'à 742 °C avant de se
transformer en Mnβ, forme classique de plus faible densité 7,29 obtenue par
aluminothermie, puis de suite en Mnγ à 742 °C et en Mnδ après 1 160 °C. Ces
transformations de structures cristallochimiques sont réversibles. Les dépôts de
métal Mn par électrolyse laisse essentiellement une phase Mnγ de densité
minimale 7,18 qui se transforme rapidement au repos à température ambiante en
Mnα41.
-Les propriétés chimiques:
Symbole : Mn

Numéraux atomique : 25

Densité : 7,21 a 7,44


Masse atomique54, 9380 g.mol -1

Masse volumique7, 43 g.cm-3 à 20°C Température de


Fusion1247 °C

Température d'ébullition1962 °C
Découverte : Identifié par Scheele, Bergman et d’autres et isolé par
Gahn en 1774.

 Le comportement géochimique:
- Le manganèse est le 3ème plus abondant métal de transition derrière le
titane et le fer avec lequel il présente de nombreuses affinités. Dans la
classification géochimique des éléments, il se classe parmi les éléments
sidérophiles.
- Ces caractéristiques l’amènent à se retrouver sous de nombreuses formes,
minérales et aqueuses, dans une grande diversité d’environnements et en
permanence remobilisé au gré des processus géologiques.
- Le manganèse Mn2+ peut être oxydé ou réduit selon le pH et le potentiel
d’oxydoréduction du sol qui sont les paramètres clés de sa disponibilité ;
d’autres paramètres tels que la température et l’humidité du sol jouent un
rôle moins important. Le Mn2+est l’espèce dominante du manganèse sur
Terre. De par son rayon ionique proche de celui d’éléments plus abondants
comme Ca et Mg et surtout Fe, il peut se trouver, par substitution, en
concentration mineure dans de nombreux minéraux tels que la calcite,
dolomite ou encore les silicates ferromagnésiens.
Distribution des éléments chimiques en fonction de leur
rayon ionique (Diagramme de Goldschmidt)

 Production minière :
Le manganèse est souvent associé à des fers. Les minerais dits métallurgiques
qui ont des teneurs qui dépassent 35 % de Mn sont destinés à la fabrication
d’alliages. Les minerais riches ont des teneurs supérieures à 44 % de Mn et qui
peuvent atteindre 57 %. Les minerais ferrifères qui ont des teneurs comprises
entre 10 et 35 % de Mn et les minerais manganifères qui sont des minerais de fer
riches en Mn (5 à 10 %), sont employés pour ajuster la teneur en manganèse des
fontes produites au haut fourneau.
En 2020, exprimé en Mn contenu, les minerais riches, avec une teneur ≥ à 44 %
de Mn, représentent 40 % de la production totale de minerais, les intermédiaires
avec une teneur comprise entre 30 et 44 %, 49 % de la production, les pauvres,
avec une teneur inférieure à 30 %, 10 % de la production.
Teneurs moyennes des minerais extraits dans les principaux pays producteurs :
-Productions minières:
Le production minière mondiale s’élevait, en 2020, à 20,3 millions de t de Mn
contenu.
 Les différents gisements :

En raison de sans caractères très synthétique, on peut adopter la classification


proposée par, A WISSINK (1970) :

a. Gisement sédimentaire (ou hydrothermauxsédimentaire) en milieux


essentiellement détritique

b. Gisement sédimentaire (ou hydrothermauxsédimentaire) en milieux


essentiellement carbonaté

c. Gites jaspilitiques

d. Gites gonditiques avec enrichissement supérgène

En 2020:
-Groote Eylandt, dans le Territoire du Nord, en Australie, est la mine de
manganèse à haute teneur, la plus importante au monde. Elle est exploitée, à ciel
ouvert, par GEMCO, joint venture entre South32 (ex BHP Billiton) 60 %
et Anglo American 40 %. En 2019-20, la production est de 5,783 millions de
t. Les réserves prouvées et probables sont de 57,1 millions de t renfermant 43 %
de Mn.

-Au Ghana, la mine de Nsuta est exploitée par le groupe chinois Ningxia


Tianyuan Manganese Industry (TMI) qui a acquis, en mai 2017, la
société Ghana Manganese Company détenue à 90 % par le groupe
australien Consolidated Minerals Ltd (Consmin) avec une production, en
2018, de 4,8 millions de t d‘un minerai de carbonate de manganèse avec des
réserves de 46,9 millions de t de minerai renfermant 27,9 % de Mn.

-Au Gabon, la mine de manganèse de Moanda, exploitée


par Comilog (Compagnie minière de l’Ogooué), filiale à 63,71 % d’Eramet avec
une participation de 28,7 % de l’État gabonais, produit un minerai de teneur
élevée, comprise entre 45 et 50 % avec une moyenne de 46 %. Le minerai,
extrait à ciel ouvert (la couche de stérile ne possède qu’une épaisseur de 4 à 5
m), à l’aide de pelles hydrauliques, est enrichi sur place dans une laverie,
acheminé par bande transporteuse jusqu’à la gare de Moanda puis transporté sur
648 km par le Transgabonais (dont Comilog possède la concession pendant 30
ans depuis 2005) jusqu’au port d’Owendo, près de Libreville. La  production, en
2020, est de 5,803 millions de t de minerai avec 2,5 millions de t de Mn contenu.
La France, les États-Unis et le Japon sont les principaux importateurs du
manganèse gabonais dont la plus grande partie est utilisée sous forme de
ferroalliage. Les réserves prouvées et probables sont, au 1er janvier 2021, de 198
millions de t de minerai à 45,4 % de Mn.

-En Afrique du Sud, les mines sont concentrées dans le bassin du Kalahari avec


22 mines en cours d’exploitation dont les principales sont les suivantes :

1. Les mines de Hotazel Manganese Mines (HMM), à ciel ouvert, de


Mamatwan et souterraine de Wessels qui sont exploitées à 44,4 %
par South32 (ex BHP Billiton) et 29,6 % par Anglo American qui ont
produit, en 2020, 4,230 millions de t de minerai, avec des réserves
prouvées et probables de 111 millions de t renfermant 40 % de Mn.
2. Les mines souterraines de Nchwaning et Gloria exploitées par Assmang,
société détenue moitié-moitié par Assore et African Rainbow
Minerals (ARM) avec, en 2020, une production de 3,619 millions de t de
minerai et des réserves prouvées et probables pour Nchwaning de 169,2
millions de t renfermant 43,0 % de Mn et pour Gloria de 104,4 millions
de t renfermant 37,3 % de Mn.
3. La mine de Thembeka Myedi exploitée souterrainement par Kalagadi
Manganese, avec une production de 3 millions de t/an.
4. La mine de Tshipi Borwa, à ciel ouvert, exploitée par Tshipi é Ntle
Manganese Mining détenu à 50,1 % par Main Street 774 et 49,9 % par le
groupe australien Jupiter Mines avec une production, en 2020-21, de
3,352 millions de t et des réserves prouvées et probables de 84,5 millions
de t renfermant 36,25 % de Mn.
5. La mine de Farm Perth exploitée par United Manganese of
Kalahari (UMK) détenu à 51 % par Majestic Silver Trading et 49 % par le
groupe russe Renova, possède des réserves de 112 millions de t.

6. La mine de Farm York exploitée par Kudumane Manganese


Resources détenu à 49 % par le groupe Asia Minerals avec une capacité
de production de 1,8 million de t/an.

 Les origines des gisements :


Les gisements « sédimentaires » résultent d’une précipitation chimique en
milieux aqueux, avec possibilité d’influences biochimiques, quand le
manganèse arrive dans le bassin où les conditions de Eh et pH sont
favorables. Le Manganèse de ces gisements « sédimentaires » peut avoir
diverses origines :
- origine continentale suite à l’altération des roches terrestres,
- hydrothermalisme en relation avec le volcanisme sous-marin.
• Il peut provenir de l’altération des roches terrestres
• Il peut être volcanogène apporté par des exhalaisons ou des eaux
thermales
• Il peut être fourni par l’halmyrolyse (destruction chimique) des roches
recouvertes par les mers lors des transgressions
• Il peut enfin être libéré par l’action de l’eau de mer sur les laves chaude
des éruptions sous- marines.

 Les conditions de formations :


-Pour qu’un gisement puisse se former avec un teneur de 25Mn au moins il faut
que 4 conditions soient réunies :
a. sédimentation clastique.
b. pré concentration de Mn.
c. absence de précipitation massive de Fe au même lieu et au même
moment.
d. l’existence d’un Ph de dépôt inferieur à la barrière du calcaire (pH : 7 ,8)

 Le manganèse en Algérie :
-Répartition des gisements et indices :
On constate que les indices de manganèse (02 indices), sont localisés
essentiellement en association avec les concentrations de fer dans la partie Est
des monts de Tlemcen(Indice de Djebal Bel Aharine ), et un autre indice dans la
partie Nord des monts de Ghar Rouban(Indice de Ghar Roubane ) encaissé dans
les dolomies Aéleno-Bajocien et le gisement de manganèse de Guettara
encaissé dans les formations volcanosédimentaire du Protérozoïque supérieur.
-Production et réserves :
d’après le ministère de l’industrie la mine de Guettara dans la wilaya de Béchar
a des ressources de minerai de manganèse estimées à 2,972 millions de tonnes
avec une teneur moyenne de 35 % en manganèse et des réserves de métal
estimées à 1 047 564 tonnes, le gisement de Guettara recèle un minerai de
manganèse constitué principalement de braunite, de pyrolusite et de
psilomélane.
-La même source avait expliqué que le gisement produira 80 000
tonnes/an de minerai de manganèse, 51 710 t/an de concentré de
manganèse à 44 % Mn, 20 000 t/an de métal de manganèse électrolytique
(Mn à 99,8 %) et 492 t/an de farine d’arsenic.

-Aussi, le manganèse métal est utilisé à 95 % dans l’industrie


sidérurgique, notamment en alliage pour les rails de chemins de fer, et à 5
% dans les industries chimiques.

 Le manganèse et la santé :
Le manganèse est un composé très commun que l'on peut trouver partout sur
terre. Le manganèse est nécessaire à l'homme pour survivre mais il est aussi
toxique lorsque des concentrations trop élevées sont présentes dans le corps
humain. Quand on ne prend pas la dose quotidienne recommandée, l'état de
santé se détériore. Mais lorsqu'on la consommation est trop élevée des
problèmes de santé apparaissent aussi. La consommation de manganèse chez
l'homme se fait essentiellement par la nourriture, telle que les épinards, le thé et
les herbes. Les aliments contenant les concentrations les plus élevées sont les
grains de riz, les graines de soja, les œufs, les noix, l'huile d'olive, les haricots
verts et les huîtres. Après avoir été absorbé dans le corps humain, le manganèse
est transporté par le sang jusqu'au foie, aux reins, au pancréas, et aux glandes
endocrines. Le manganèse agit essentiellement au niveau du système respiratoire
et du cerveau. Les symptômes d'un empoisonnement au manganèse sont des
hallucinations, un manque de mémoire, et des problèmes aux nerfs. peut aussi
provoquer la maladie de Parkinson, des embolies pulmonaires et des bronchites.
Lorsque les hommes sont exposés au manganèse pendant une trop longue
période, ils peuvent devenir impuissants. Un syndrome provoqué par le
manganèse a des symptômes tels que la schizophrénie, l'ennui, la faiblesse
musculaire, des maux de tête et l'insomnie. Le manganèse étant essentiel pour
notre santé, une carence en manganèse a aussi des conséquences:

- Corpulence
- Intolérance au glucose
-Coagulation du sang
- Problèmes de peau
- Augmentation du niveau de cholestérol
- Problèmes au niveau du squelette
- Changement de la couleur des cheveux
- Symptômes neurologiques
 Conclusion :
Le manganèse constitue un oligo-élément essentiel a la fois pour l'homme et les
animaux. Chez l'homme, la carence manganique est extrêmement peu probable
par suite des mécanismes d'homéostasie et de l'existence d'un apport alimentaire
suffisant.
Les effets généraux dune surexposition au manganèse constituent un danger
pour la sante des personnes professionnellement exposées. Pour les autres
populations, le risque n'existe qu'on cas d'ingestion accidentelle ou
intentionnelle du métal en quantités exceptionnellement abondantes. La
pneumonie et des effets non spécifiques sur les voies respiratoires peuvent se
produire en cas d'exposition professionnelle et dans la population générale dans
les régions oct. sont implantées des industries qui rejettent du manganèse dans
l'atmosphère.
L'évaluation des dangers pour la sante associés a l'exposition au manganèse, en
milieu professionnel ou dans la collectivité, est rendu plus difficile par la qualité
généralement médiocre des informations disponibles, notamment clans le cas
des données relatives a l'exposition.

Vous aimerez peut-être aussi