Vous êtes sur la page 1sur 12

REPUBLIQUE DU BENIN

=====****=====
UNIVERSITE POLYTECHNIQUE
INTERNATIONALE DU BENIN (UPIB)
=====****=====
DEUXIEME ANNEE DE LICENCE EN SCIENCE DE
GESTION

EXPOSE

THEME: LES COÛTS PREETABLIS


ET LES ENCOURS DE
PRODUCTION

Présenté: Professeur:
Mme Blandine K .HOUESSIN Me Gerard GANSE
Mme Rachelle AHOUIGNAN
V. Année universitaire 2008-2009

4
Introduction

Première partie: Coût préétablis


I- La Gestion Prévisionnelle
1- Définition des coûts préétablis
2- Les différentes sortes de coûts Préétablis
3- Calcul des coûts préétablis
II- Principes fondamentaux d’analyse des écarts
1- Formule de base d’analyse
2- Analyse des écarts dans le cadre général
3- Analyse algébrique de l’écart global
a) Analyse en deux sous écarts
b) Analyse en trois sous écarts
c) Analyse graphique des écarts

Deuxième Partie : Les encours de production et les sous-produits


I- Les encours de production
1- Principe
2- Evaluation des encours
a) Degré d’achèvement uniforme
b) Degré d’achèvement multiforme
II- Les sous-produits
a) Cas de vente directe du sous-produit
b) Cas de vente du sous-produit après traitement complémentaire
c) Cas d’utilisation du sous-produit dans l’entreprise
Conclusion

Bibliographie
- Comptabilité Analytique et contrôle de gestion : tome 1 écrit par Christian et
Christiane RAULET ;deuxième édition ; nouveau tirage conforme au nouveau
plan comptable général.
- Collection objectif expertise comptable dirigée par MAURICE COZIAN
(Professeur à l’Université de BOURGOGNE ; quatrième édition)
- Différents supports de cours de comptabilité Analytique

4
INTRODUCTION

Il est certain qu’aucun vent n’est favorable à celui qui ne sait vers quel port il vogue. Il est donc
impérieux d’accorder une importance capitale à la prévision en tant qu’outil de gestion. La présente
recherche mettra en exergue dans un premier temps la nécessité d’une bonne gestion prévisionnelle et
dans un second temps le traitement des encours de production et des sous-produits.

I- La Gestion Prévisionnelle

1- Définition du coût préétablis


Le coût préétablis d’un produit est un coût prévisionnel déterminé dans les conditions considérées
comme normales. Ce coût nous permet de contrôler la gestion par l’analyse des faits.

2- Les différentes sortes de coûts préétablis :


Le coût standard: c’est un coût exprimé sur la base d’une analyse technique et économique dans les
conditions normales d’exploitation.

Le coût budgété: C’est un coût calculé à l’avance pour une certaine période à partir des estimations
contenues dans un budget d’exploitation.

Le coût moyen prévisionnel: c’est un coût préétablis dont les éléments sont dégagés des périodes
comptables antérieures.

3- Calcul des coûts préétablis


Ce calcul prend en compte les mêmes éléments que les coûts réels de production. Ces éléments sont:
consommation de matières premières, main d’œuvre directe (MOD) et charge indirectes (CI).

II- Principes fondamentaux d’analyse des écarts


La comparaison des coûts préétablis avec les coûts réels permet de dégager des écarts qu’il convient
d’analyser afin de mettre en évidence leurs causes.

1- Formule de base d’analyse


Par convention, tout écart s’obtient par la formule :

Ecart = Coûts Réels – Coûts Préétablis


L’écart s’explique:
- Soit par une variation des coûts unitaires
- Soit par une variation des quantités
- Soit par une variation de l’activité

2- Analyse des écarts dans le cadre générale


Soient CR, le coût global Réel, CP le coût global préétablis, Cr le coût unitaire réel, cp le coût unitaire
préétablis, Qr la quantité réelle correspondante à la production réelle ; Qp la quantité préétablie

4
correspondante à la production réelle ; EG, l’Ecart Global ; E /C l’Ecart sur coût ; E/Q l’Ecart sur
quantité, on a :

EG = CR –CP Ou encore EG= (Qr.cr) – (Qp.cp)

Le plan comptable générale préconise la valorisation des de l’écart sur coût à la quantité réelle et de
l’écart sur quantité au coût unitaire sur quantité.
Ainsi nous avons:
E/C = (Cr-CP) Qr
E/Q = (Qr – Qp) cp
EG = E/C + E /Q

3 - Analyse Algébrique de l ‘Ecart Global


L’Ecart global peut être analysé soit en deux (2) ou soit en trois (3) sous-écarts.

a- Analyse en deux sous-écarts


Ecart = Coûts Réels – Coûts Préétablis
EG = E/C + E /Q
Avec E/C = (Cr – Cp) Qr
E/Q = (Qr –Qp) cp

b-Analyse en trois sous-écarts

EG = E/C + E /Q + E/E

Avec E/C = (Cr – Cp) Qp


E/Q = (Qr –Qp) CP
E/E = (cr – cp) (Qr- Qp)

c- Analyse graphique de l’écart


A ce niveau les écarts sont représentés soit:

-Par des aires de rectangle où les quantités sont représentées sur l’aire des abscisses et
les coûts unitaires sur l’axe des ordonnées. Le respect dans l’application de la formule
permet de distinguer les surfaces traduisant les écarts.

-Par un graphique basé sur la notion de vecteur ( analyse vectorielle).Dans un repère


orthonormé l’axe des abscisses représentant les quantités et l’axe des ordonnées les
charges totales, on trace deux droites l’une pour les coûts préétablis et l’autre pour les
coûts réels. L’application de la formule permet de distinguer les vecteurs représentant
les écarts.

Application

4
La société Je doit réussir a une capacité normale de production de 200 unités de P par mois. Cette
production se réalise dans les conditions suivantes:
Mat 1ères 250kg à 10F
MOD 400 heures à 25F
Frais de section ou CI 300 UO à 40F.

A la fin du mois d’octobre 190 unités de P ont été fabriquées et ont consommées: Mat 1ères 247kg à
12F; MOD 404, 7 heures à 30F et CI ou frais de section 266 UO à 36F
TAF: 1) Présenter la fiche technique standard d’une unité de P

2) Présenter un tableau comparatif faisant apparaître les coûts réels, les coûts préétablis et les écarts
correspondants.

3) Analyser l’écart global sur matières premières en deux et en trois sous-écarts.


4) Analyser graphiquement en aire de rectangle.

Resolution
1) Présentons la fiche technique standard de P

Eléments Qté PU Montant


MP 1 ,25 10 12,5
MOD 2 25 50
CI 1,5 40 60
Total 1 122,5

*250kg 200u 400H 200u *300uo 200u


1kg ? 1H ? 1uo ?
250/200 =1, 25 400/200 =2 300/200 = 1, 5

2) Présentons le tableau comparatif

Coûts Réels Coûts préétablis Ecarts


Eléments Qté PU Montant Qté PU Montant (-) (+)
Fav. Défav.
MP 247 12 2964 237,5 10 2375 - 589
MOD 404,7 30 12141 380 25 9500 - 2641
CI 266 36 9575 285 40 11400 1824 -

Total 190 - 24681 190 - 23275 1824 3230


+ 1406 (défavorable)

4
3) Analyse de l’écart global sur matière
- en deux sous-écarts - en trois sous-écarts
EG = CR –CP EG = E/Q +E/C +E/E
EG =2964 -2375 = +589 (défavorable) E/C = (Cr-Cp)Qp
*EG = E/C+E/Q avec = (12-10) x237, 5
E/C= (cr-cp) Qr E/C = +475(défavorable
= (12 -10) x 247 E/Q = (Q/r-Q/p) Cp
E/C = + 494(défavorable) E/Q= +95 (défavorable)
E/Q = (Qr- Qp) cp E/E = (Cr-Cp) (Qr- Qp)
E/Q = (247-237,5) x 10 E/E = (12 -10)(247- 237,5)
E/Q =+95(défavorable) E/E =+ 19(défavorable)

Vérification Vérification
EG = E/C + E/Q EG = 475 + 95 + 19
= 494 + 95 EG = + 589(défavorable)
EG = + 589 (défavorable)

Représentation Graphique
* En aire de rectangle: 2 sous-écarts Cr
12
E/C

E/Q

Cr
12
Cp
10

0
tex
te
237, 247
n'i
5 Qr
mp
Qp
ort
e

da
ns
le
do
cu
me 4
nt.
Util
ise
l'o
ngl
Y et
Ou
cit tils
de cit
ati zon E/C
ati
e
on de E/E
on
tex
pri cit
E/Q cit
te pri
po
se ati ati
ur se
da mo
onE/E on
dif da
ns *En
er aire de rectangle : 3 sous-écarts pri pri
Y la
ns
le mis se se
le
Cr e
do da da
12 en do
for
cu ns ns
me cu
de
me
Cp1 le le
0 la me
10nt zon
do do
e nt
ou de cu cu
0 tex 237, 247 ou
X
la te 5 me me
Qr la
de
sy Qp nt nt
la sy
Analyse des écarts sur MOD
cit
nth ou ou
ati nt
on.
ès
Application la la
E/th
] hè
La société
e je dois réussir a prévue 600 H à 112F pour les 300 unités de X pour le mois de janvier. LA
se sy
sytotale s’élève
prise
production réelle a été de 330 unités de x pour 673,2H de travail et la rémunération à
d'u
74052F. nth nth
d'u dans
TAF: 1)nCalculer l’écart global sur MOD et l’analyser en 3 sous-écarts ès ès
le
n
2) Représenter graphiquement en aire de rectangle (en 3 sous-écart)
pa e e
docu
pa
Résolution
ssa d'u d'u
men
ss
Thp Analyse en 2 sous écarts
ge n
ag tnou
112 CR =74052
int EG =CR -CP pa
e pala
112cit TR =673,2H = 74052- (660 X112)
ére Thr = 600/673,2 = 110 = 74052 - citatio
73920 ssa ssa
synt
Thr110 TP = 600/300 x330 = 660H [Tape int
ation = + 132 (défavorable)
ssa n ge ge
hèse
110cit Thp =112 z une ér
prise
nt. prise
citatio int
int
es d'un
ation Analyse en 3 sous écarts citatio
dans
Vo dans
n ére
ére
sa pass
prise n
le
us EG = E/T + E/th +E/E = 132 (défavorable) le
prise ssa
ssa
nt. age
dans E/T = (Tr – Tp)xthp E/th = ( thr –thp)xTP
prise
docum
po docu
dans nt.
nt.
Vo intér
le dans
ent
uv ou ment
le Vo
4 Vo
us essa
docum le
la
ez ou
docula us
us
po nt.
ent ou docu
synthè
se ment
cer ouèse la uv uv
pouv
synthè ou la ez
d'un
la d'un
synth ez
ez
pla ez
se = ( 673,2-660)x112) synth = (110 -112)x660
passag
zo E/T = + 1478,4(défavorable) passa
èse E/th = - 1320 (favorable) pla
pla
cer plac
d'un E/E = ( Tr- Tp)x(thr –thp) èse
ne e ge Vérification cer
d'un cer
passag
= (673,2 – 660) (110 -112) la er la
intéres E/E = - 26,4 (favorable) d'unEG = +1478,4 +(-1320) +(- 26,4)
de intére
passaEG = +132 (défavorable)
la la
zone
e passa zo
sant.
tex ssant.
ge zo
zo
ne de
intéres 2) Représentation graphique en airege de rectangle
Vous
te Vous
intére ne
en 3 sous écarts : ne
de text
sant. intére
pouve
n'i pouve
ssant. dee
de
tex
Vous ssant.
mp z z
Vous tex
tex
te n'im
pouve Vous
placer
ort placer
pouve te
te
n'i port
z pouve
ela la
z n'i n'ioù
E/T
e
placer z mp
zone
où zone
placer mp
mp
ort dans
la placer
dade de
la ort
ort
e le
zone la
texte
ns texte
zone e
e
où docu
de zone
n'impo
le n'imp
de où

da men
texte de
rte
dooù orte
texte da
da
ns t.
n'impo texte
dans
cu où
n'imp ns
ns
le Utilis
rte où n'imp
me le dans
orte le
le
do ez
dans orte
docum
nt. le
où do
do
cu l'ong
le où
ent.
Util
docum
0 660 docu
dans
673,
cu
me culet
Utilise dans
Tp ment. X
ise le 2 me me
Outil
ent. le nt.
zz Utilise
docu nt.
nt.
Uti s de
Utilise docu
l'ongle
l'o
DEUXIEME PARTIE : Les encours de production ment.z Util
Util
lis zone
z
I- Lest encours de production ment.
ngl l'ongl
Utilise ise ise
de
l'ongle Utilise ez
1- Outils
Principe
et et
z z z
text
t z l'o
Oude Outils
l'ongl l'oe de ne
Un produit l'oindispensable
ngl
Outilsencours est un produit inachevé au moment dul'ongl calcul des coûts. Il est
zone
pas confondre
tils encours de production avec produit intermédiaireet ou produit semi-oeuvré
de ou encore
ngl
ngl
et pour
produitde semi-finis qui sont des produits achevés par stade et par
et conséquent font l’objet de stockage.
dede Ainsi on a : zone
Outils et
et
Ou modi
zone Outils
texte
zo de Ou
Ou
tils fier
de de
pour
ne texte
zone tils
tils
de la
texte zone
modifi
de pour
de de
de
zo mise
pour de
er la
tex modi
texte zo
zo
ne en
modifi texte
mise
te fier
pour la ne
4 ne
de form
er la pour
poen mise
modi dede
de
tex e
mise modi
forme
de fier la
mola forme
mise te te
zone
forme mise po
zone
difi de
enla po
po
ur de
de la en
de
er zone
forme ur
ur
mo text
zone forme
CPtexte
lades produits terminés = charges de production dela
de de lamo périodemo
de difi e de
de de la
mi la +Encours Initial (EI) – Encours Final (EF)
texte
zone difi difi
la
texte zone er
citatio
se de
dela er
er
la citati
de la de
n.]
en citatio
texte la
la
mi on.]
citatio texte
for n.]la
de mi mi
n.] de la se
me citatio se se
citatio en
de
Application n.] en en
n.] for
Vous disposez des renseignements suivants sur l’entreprise Je dois réussir au titre du mois de juillet
la for for
2004. me
Pour 2006
zo unité de P charges globales de production = 24 000 000 me
me
de
Encours au 30 juin sont de 10 unités pour une valeur de 800 000
neau 31 juillet sont de 16 unités pour une valeur de 1 080 000
Encours de de
la
TAF : de
Calculer le coût de production des produits terminés la
zo la
tex zo zo
Résolution ne
te ne ne
Eléments Quantité Prix unitaire
de Montant
de de de
tex
la
Charges globales 2006 te 24 000tex
tex 000
citEncours Initial 10 te 800 000te
Encours Final 16 de ( 1.080.000)
ati de de
la
on. TOTAL 2 000 la
la 2 372 000
cit
] cit cit
L’observation peut nous fait dire que même dans sa version ati
élaborée, le calcul de
ce coût de production n’est pas chose compliquée. Mais en réalité si les valeursati
ati
on. de ces
encours étaient inconnues alors quoi faire ? Dans ce cas à partir d’un renseignement
on.
capital à savoir degré d’achèvement des encours on fera leur évaluation.
] on.
Et comment ?
2- Evaluation des encours ] ]
L’évaluation des encours peut se faire soit globalement (degré d’achèvement uniforme),
soit par composante ( degré d’achèvement multiformes).
a- Degré d’achèvement uniforme
A ce niveau, on recherche d’abord globalement la production équivalente :

4
Ensuite globalement on peut évaluer l’encours final par la formule :

Application
Pour le mois d’Août 2004 sur 2000 produits fabriqués 80 sont inachevés à 75%. Le total
des charges de la période s’élèvent à 19 400 000
TAF : déterminer la valeur de l’encour final et le coût de production des produits finis
Résolution
DA = 100% - 75% = 25%
PE = (2000 – 80) - 0 + 8O x 25% = 1940
Valeur EF = 19400 000 x (80 x 0, 25) /1940
Valeur EF = 200 000

Coût de production des produits terminés


Eléments Qté PU Montant
Charges globales période
Encours final 2000 - 19 400 000
(200 000)
(80) -
Total 19 200 000
10 000

b- Cas de degré d’achèvement multiforme


Dans ce cas on détermine d’abord la PE par composante et ceci par le biais du tableau
ci-après.
Première méthode : tableau d’équivalence
Eléments PT (-) EI x DA (+) PE U CG
EF x (consommation (consommation
DA unitaire) globale)
Mat X Y Z X-Y+Z=T A = C/T C
1ères
MOD
CI

Production Equivalente (PE) = Production Terminée


(PT) – Nombre d’Encours Initial x degré
d’Achèvement(DA) + nombre d’Encours Final x degré
d’achèvement (DA)
Deuxième méthode : tableau d’équivalence

Valeur des Encours final = CP. Global x (EF x DA)/ PE

4
Eléments Lancée et + EI x (100 -DA/100) DA PE CU C
terminée Globale

Mat 1ères S T U S+T+U=P a = C


MOD C/P
CI

Ensuite on procède à l’évaluation proprement dite dans un tableau de coût de


production des encours ( initial ou final) comme suit :
Eléments Quantité Prix Unitaire Montant
Mat 1ères
MOD
CI
Total

II -Les sous-produits
Un sous –produit est un produit secondaire obtenu aucours de la fabrication d’un
produit pricipal.Au même titre que le produit pricipal il fait l’objet d’exploitation :

Evaluation du sous-produit
On dispose de plusieurs techniques pour procéder à cette évaluation :

Cas de vente directe du sous-produit

Le prix de
Coût de production initial du sous-produit = vente est
prix de vente du sous-produit – (bénéfice + considéré
comme un
coût de distribution+ coût de traitement bénéfice
qui peut
soit s’ajouter au bénéfice du produit principal ou soit retrancher du coût de production

Cas de vente du sous-produit après traitement complémentaire :

Si le sous-produit supporte des coûts spécifiques à savoir coût de production


complémentaire ou coût de distribution, on retranche d’abord ces coûts et
éventuellement le bénéfice du prix de vente du sous-produit pour obtenir son coût de
production initial. Ce coût de production initial sera ensuite retranché du coût de
production global de l’atelier qui a fabriqué à la fois le produit principal et le sous-
produit afin d’obtenir le coût de production du produit principal.

4
Cas d’utilisation du sous-produit dans l’entreprise

Dans ce cas le sous-produit est évalué forfaitairement au prix du marché (prix du


marché = prix auquel on l’achèterait à l’extérieur).
Ce prix vient diminuer le coût de production global pour donner le coût de production
du produit principal. Il augmentera en conséquence le coût de production qui l’utilisera.

Conclusion

La gestion prévisionnelle est une méthode de traitement de l’information comptable qui


est axé sur le futur de l’entreprise.

En effet, sur une base de production normale, l’entreprise calcule par avance le coût de
production des produits à fabriquer plus tard ; on parle de coût préétablis.

Après la réalisation de la production, l’entreprise calcul le coût réel de la production


qu’elle confronte au coût préétablis de la même production. Cette comparaison lui
permet de tirer les écarts entre les coûts qui peuvent être selon le cas soit favorable soit
défavorable.

Quel que soit la nature de l’écart, il devra faire l’objet d’analyse pour une meilleure
gestion à venir.

En se qui concerne les encours, il faut noter que le coût préétablis correspond à la
production réelle et se calcul compte tenue du degré d’achèvement des encours de début
comme de fin de période.

Vous aimerez peut-être aussi