Vous êtes sur la page 1sur 12
DE NEMOURS
DE NEMOURS

Secteurs de La Chapelle la Reine, Château-Landon, Lorrez-le-Bocage, Nemours, Souppes-sur-Loing.

Été 2011 N°19

Sommaire :

P 1

:

Éditorial Saint Pierre

P 3-7 :

Vie des secteurs

P 8-11 : Vie du Pôle

P 12 :

Horaires d’été

Éditorial

• P 12 : Horaires d’été • Éditorial Faut ‐ il prier pour DSK ? Assurément.
• P 12 : Horaires d’été • Éditorial Faut ‐ il prier pour DSK ? Assurément.

Faut il prier pour DSK ?

Assurément. Devant une telle chute du plus haut de la gloire et du pou- voir au plus bas du commun des mortels, quelle épreuve, sans préjuger de l’inno- cence ou de la culpabilité de la personne. De même pour la victime supposée, pas- ser de l’anonymat le plus complet à l’ex- position de toute sa vie aux yeux de tous, au risque d’être détruite à tout jamais. Ces événements sidérants nous rappellent l’extrême fragilité de nos vies. Comme dit le psaume : « l’homme est comme l’herbe des champs qui fleurit le matin et se fane le soir ». Chacun de nous est guetté, bruta- lement, par ces retournements : acci- dents, deuil, perte de travail qui nous mettent à bas. Oui, il nous faut prier sans cesse pour recevoir force et courage dans ces épreuves qui nous rappellent qu’il existe plus grand, plus haut que nous. Prions les uns pour les autres pour recevoir la force d’en haut quand tout semble s’écrouler. Entendons Jean-Paul II, lui qui a perdu sa mère très jeune, son père, son frère, qui a connu les épreuves de deux dictatures, nous redire avec force et vi- gueur, par toute sa vie :

« N’ayez pas peur ! »

L’espérance ne trompe pas.

Père Jean-Claude Cadet, curé

L’espérance ne trompe pas. Père Jean-Claude Cadet, curé « Comme Jésus marchait le long de la
L’espérance ne trompe pas. Père Jean-Claude Cadet, curé « Comme Jésus marchait le long de la
L’espérance ne trompe pas. Père Jean-Claude Cadet, curé « Comme Jésus marchait le long de la

« Comme Jésus marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon appelé Pierre et André, son frè- re, en train de jeter le filet dans la mer :

c'étaient des pêcheurs. Il leur dit :

« Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d'hommes. » laissant aussitôt leurs filets, ils le suivirent. Avançant encore, il vit deux autres frères : Jacques, fils de Zé- bédée, et Jean son frère, dans leur bar- que, avec Zébédée leur père, en train d'arranger leurs filets. Il les appela.

père, en train d'arranger leurs filets. Il les appela. Laissant aussitôt leur barque et leur père,

Laissant aussitôt leur barque et leur père, ils le suivirent. » (Mt 4,18-22). Par la réponse sans condition de ses pre- miers disciples, le Fils de Dieu va don- ner aux hommes une Église pour les accompagner dans son plan de salut. Qui sont-ils ? Pêcheurs originai- res de Bethsaïde, hommes simples et généreux ils vivent à Capharnaüm. De Simon on sait qu'il était marié, puis- qu'un jour Jésus a guérit « d'une forte fièvre » sa belle-mère ; on sait aussi qu'il était « illettré » c'est-à-dire sans culture rabbinique. C'est son frère An- dré qui l'amena à Jésus : « Jésus le re-

Saint Pierre

garda et dit : « Tu es Simon, le fils de Jean, tu seras appelé Céphas » - ce qui veut dire Pierre. » (Jn 1,42). Si l'on connaît peu de choses du personnage historique, on connaît mieux son caractère : enthousiaste, emporté, mais parfois hésitant et failli- ble. Spontané dans ses réactions, il est aussi le plus hardi dans ses propos, il est celui qui parle ou agit au nom des Douze. Il affirme avec autant de fou- gue que d'imprudence sa fidélité ; sa sincérité est totale, mais la force lui manquera. Saisi de peur chez Caïphe, trois fois il reniera Jésus, puis se souve- nant des paroles qui lui ont été dites, il fondra en larmes comme un enfant, conscient de son humaine faiblesse, pourtant déjà sûr du pardon. Premier des Douze, il sait expri- mer en termes humains la surnaturelle réalité du Christ : « Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant. » En réponse, Jésus lui déclara : « Tu es heureux, Simon, fils de Jonas, car cette révélation t'es venue, non de la chair et du sang, mais de mon Père qui est dans les cieux. Eh bien ! Moi je te dis : tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Égli- se, et la puissance de la mort n'aura pas de force contre elle. Je te donnerai les clefs du Royaume des Cieux ; tout ce que tu lieras sur la terre, sera lié aux cieux, et tout que tu délieras sur la terre sera délié aux cieux. » (Mt 16,13-19) C'est encore Pierre qui répon- dra : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Nous croyons, nous, et nous savons que tu es le Saint de Dieu » (Jn 6,67-69)

(Suite(Suite pagepage 22))

2

ÉCHOS DU PÔLE MISSIONNAIRE DE NEMOURS

Été 2011 N°19

(Suite(Suite dede lala pagepage 11))

Et enfin lorsque Jésus apparaît aux disciples (Jn 21,15-17) et demande à Pierre s'il l'aime, celui-ci, déconcerté par la question répétée trois fois, répond avec une touchante humilité. La triple protestation efface le triple reniement de la nuit tragique chez Caïphe. Pierre est pardonné parce qu'il a cru en la mi- séricorde et reçoit la mission d'affermir ses frères dans la foi : « Sois le berger de mes brebis. »

frères dans la foi : « Sois le berger de mes brebis . » Cathédrale Saint

Cathédrale Saint Isaac St Petersbourg

Toujours nommé le premier, Pierre occupera une place privilégiée : témoin, avec Jacques et Jean, de la Transfi- guration, il sera choisi pour rester près de Jésus lors

de son agonie s'endormira ! Au matin de Pâ- ques, sa primauté est soulignée, il

et

court au tombeau en compagnie de Jean. Celui-ci, plus alerte, arrive le premier mais, par défé- rence, le laisse entrer devant lui. Et dès les premiers jours qui suivent l'Ascen- sion de Jésus, c'est Pierre qui assumera le commandement du petit groupe. Après la Pentecôte, l'effusion de l'Esprit Saint revêt Pierre d'une assuran- ce nouvelle dans la foi, et d'un ascen- dant sur les foules : avec fermeté il prend la parole. La guérison du boiteux est son premier miracle. Par les Actes des Apôtres on sait que signes et les miracles se multiplient, il est arrêté à plusieurs reprises, jeté en prison et relâ- ché quand ce n'est pas un ange qui in- tervient pour le délivrer. La conversion et le baptême du centurion Corneille, un incirconcis, marque une étape im- portante pour l'Église naissante aussi, lors du premier concile à Jérusalem vers 48 - dernière apparition relatée de Pierre - celui-ci tranchera : l'Alliance nouvelle accueille sans distinction juifs et non- juifs ; l'Esprit Saint est donné à tous et c'est seulement « par la grâce du Seigneur Jésus que tous sont sauvés ». Ensuite il semble que son rôle prépondérant ait pris fin, Jacques se pose en chef de l'Église de Jérusalem et Paul déploie une intense activité mis-

sionnaire. Pierre est tenu pour le fonda- teur de l'Église d'Antioche et son pre- mier évêque. Mais c'est de Rome qu'il dictera sa première épître, dans les an- nées 62-64. Deux épîtres lui sont attri- buées et plusieurs apocryphes portent son nom. Il faut noter qu’aucun Père de l'Église ne parle de lui comme évêque de Rome : c'est une tradition qui date du III e siècle. Pierre va subir le martyre sous la

date du III e siècle. Pierre va subir le martyre sous la Martyre de saint Pierre

Martyre de saint Pierre par Jean Fouquet (xv e siècle)

persécution de Néron, vers 65 après J.-C. Cloué sur la croix la tête en bas, par humilité à l'égard de son maître, sur la colline vaticane où Néron avait ses jardins, il fut enseveli non loin de là. Une tradition très ancienne vénérait le tombeau de Pierre à l'emplacement ap- proximatif de l'actuelle Basilique Saint- Pierre, précédée au début du IV e s., par un sanctuaire élevé par Constantin. À l'issue d'une campagne de fouilles, une tombe a été retrouvée en 1942, tombe que les chrétiens du IV e siècle considé-

raient comme celle de Pierre et offi-

ciellement reconnue comme telle par le pape Paul VI en 1964. La Saint-Pierre est fêtée par l'Église, aussi bien catholique qu'ortho- doxe, le 29 juin, date à laquelle la tradi- tion situe son martyre. C'est aussi la Saint-Paul car Paul serait mort le même jour (soit la même année, soit deux à trois ans plus tard, selon les sources), décapité sur la route d'Ostie. « L'apôtre des juifs et l'apôtre des gentils sont ainsi unis dans leur mort et leur fête : l'Église y voit un symbole de l'union ecclésiale. »

La prééminence de Pierre au temps de Jésus est reconnue sans conteste par tous les chrétiens. Les dif- ficultés entre les confessions chrétien- nes sont dues à la définition exacte de cette prééminence et au principe de sa transmission. Un grand nombre d'églises ont été dédicacées à saint Pierre. La plus importantes et certainement la première en ancienneté est la basilique Saint- Pierre de Rome, bâtie sur la tombe de l'apôtre. Dans notre pôle, saint Pierre a donné son nom à la commune de Saint Pierre lès Nemours. Traditionnellement montré com-

Saint Pierre lès Nemours. Traditionnellement montré com- Église Saint-Pierre Saint-Paul. me un homme de forte

Église Saint-Pierre Saint-Paul.

me un homme de forte stature, à la che- velure abondante, portant la barbe, sou- vent tenant en mains les clefs du salut des âmes et du Paradis. En peinture, l'une des premières figuration de Pierre est une icône du VI e siècle du Monastè- re Sainte-Catherine du Sinaï. Les statues de saint Pierre sont toujours présentes dans les églises cathédrales des diocèses.

Éliane Dorst

Sources : -André-Marie Gérard - Dictionnaire de la Bible - Bouquins - Robert Laffont -Wikipedia

Éliane Dorst Sources : - André-Marie Gérard - Dictionnaire de la Bible - Bouquins - Robert

Été 2011 N°19

ÉCHOS DU PÔLE MISS IONNAIRE DE NEMOURS

3

La vie des secteurs

Secteur de CHÂTEAU-LANDON
Secteur de
CHÂTEAU-LANDON
NEMOURS 3 La vie des secteurs Secteur de CHÂTEAU-LANDON Château-Landon La « Rocamadour du Gâtinais »
NEMOURS 3 La vie des secteurs Secteur de CHÂTEAU-LANDON Château-Landon La « Rocamadour du Gâtinais »

Château-Landon La « Rocamadour du Gâtinais »

Parmi une pléiade de curiosités, de l’ancienne abbaye Saint-Séverin (ci-dessus à gauche) à la tour Saint- Turgal (photo de droite), Château-Landon conserve l'église Notre-Dame (au centre). D'inspiration architecturale gothique et romane, l'édifice reli- gieux possède un magnifique clocher ajouré qui évoque les campaniles

un magnifique cloche r ajouré qui évoque les campaniles Secteur de LA CHAPELLE LA REINE Une
Secteur de LA CHAPELLE LA REINE
Secteur de
LA CHAPELLE LA REINE

Une foule nombreuse et joyeuse s'est rassemblée au pied du beau clocher porche de l'église de Guercheville

Le Père Pierre Cottet-Dumoulin, assisté du diacre, Dominique Garet, bénit les rameaux avant l'entrée dans l'église pour la messe.

avant l'entrée dans l'église pour la messe. En voyant les ombres s'allonger au sol sur le
avant l'entrée dans l'église pour la messe. En voyant les ombres s'allonger au sol sur le

En voyant les ombres s'allonger au sol sur le parvis entre l'église et le cimetière comment ne pas penser à l'ombre de la mort et, avec les fidèles debout rayonnants d'allégresse et chan- tant de bon cœur, à la joie de la résur- rection !

Dimanche des Rameaux

de la résur- rection ! D i m a n c h e d e s

Eliane Dorst Photos© Franck Lavis 2011

4

ÉCHOS DU PÔLE MISSIONNAIRE DE NEMOURS

Été 2011 N°19

Secteur de LORREZ-LE-BOCAGE
Secteur de
LORREZ-LE-BOCAGE

La vie des secteurs (suite)

Les secrets des manuscrits de la mer Morte.

Au mois de juillet 2010, je suis allé visiter, à la Bibliothèque Nationale de France, l'exposition sur les écrits de Qumrân. Cette exposition, très riche et très intéressante, m'a marqué, aussi, je voudrais partager avec vous quelques documents présentés pendant cette visi- te.

Ceux-ci sont très variés, et nom- breux, aussi, je vous propose de revoir des éléments de cette visite, en allant sur le site, "http://bnf.qumran.free.fr/", que j'ai créé pour l'occasion.

", que j'ai créé po ur l'occasion. Neuf cents rouleaux, ont été re- trouvés dans les

Neuf cents rouleaux, ont été re- trouvés dans les grottes. « Ils représentent un panorama éblouissant, partiellement incon- nu (…) mais, ils sont muets sur leur provenan- ce, leurs auteurs, les conditions de leur copie ou de leur rédaction. » Sur le site j'ai rassemblé les docu- ments qui m'ont semblé les plus perti- nents. N'hésitez pas à consulter les tex-

tes, les photos et les liens (flèches rou- ges), qui vous feront découvrir, ou re- voir sous un angle surprenant, l'aventure de cette découverte extraordinaire, de 1947, et ses conséquences qui "nourrissent encore les interrogations des scienti- fiques, les argumentaires des belligérants et best- sellers des fabricants de mythes contemporains." Pour ceux et celles qui n'ont pas accès à Internet, je vous propose de vous rapprocher de personnes "connectées", afin de visualiser ces do- cuments exceptionnels. Bonne visite !

Dominique Mollicone

! D o m i n i q u e M o l l i c

A Qumrân, des dizaines de milliers de frag- ments provenant de quelque 900 manuscrits différents ont été extraits de 11 grottes.

manuscrits différents ont été extraits de 11 grottes. Cette grotte, la plus connue de celles des

Cette grotte, la plus connue de celles des Rouleaux de la Mer Morte, est aussi la plus importan- te en matière de trouvailles. Plus de 15000 morceaux de plus de 200 livres furent découverts dans cette grotte, presque tous par des voleurs bédouins. 122 rouleaux bibliques (ou morceaux) furent trouvés dans cette grotte.

Secteur de NEMOURS
Secteur de
NEMOURS

Fête de Notre-Dame de Fatima

Chaque année au mois de mai, mois de Marie, la communauté portugaise de Nemours et Saint-Pierre tient à honorer Notre-Dame de Fatima.

Samedi 21 mai 2011 à 21h a eu lieu la pro- cession aux bougies, de l'église Saint Pierre et Saint Paul à Saint-Pierre-lès-Nemours jusqu'à la chapelle du Collège La Roche-au-Coq. La procession a eu lieu après une cérémonie avec le père Vasco, prêtre venu du Portugal, et le père Jean-Claude Cadet.

(Suite page 5)

lieu après une cérémonie avec le père Vasco, prêtre venu du Portugal, et le père Jean-Claude

Été 2011 N°19

ÉCHOS DU PÔLE MISS IONNAIRE DE NEMOURS

5

(Suite de la page 4)

DU PÔLE MISS IONNAIRE DE NEMOURS 5 (Suite de la page 4) Le lendemain dimanche 22

Le lendemain dimanche 22 mai , la messe dominicale de 11h à Nemours ayant été supprimée, l'assemblée était venue nombreuse pour assister à la messe en plein air célébrée dans l'enceinte du collège La Roche-au-Coq en por- tugais et en français par le père Vasco et par le père Jean-Claude Cadet, curé du Pôle missionnaire de Nemours. Les lectures ont été lues dans les deux langues.

Après la messe en plein air, une pro- cession avec Notre Dame de Fatima a eu lieu autour du parc du Collège. Derrière la statue de la Vierge et les prêtres, suivait l'assemblée en prière.

et les prêtres, suivait l'assemblée en prière. Ensuite le repas fut partagé dans la joie. L’après-midi

Ensuite le repas fut partagé dans la joie. L’après-midi eurent lieu des animations et des prestations de groupes folkloriques portugais.

Clara Cunha de Sa Photos : Stéphane Piellard

Célébration à Poligny

Le samedi 21 mai, en fin de matinée, le village de Poligny s’est animé un peu plus que de coutume : la municipalité a souhaité célébrer la fin de la restauration de l’église du village.

1

la fin de la restauration de l’église du village. 1 Sur le parvis de l’église, en
la fin de la restauration de l’église du village. 1 Sur le parvis de l’église, en

Sur le parvis de l’église, en présence du Père Jean-Claude Cadet, curé du Pôle, de la conseillère régionale Roselyne Sarkissian, du conseiller général Christian Frot et d’autres élus de la région, le maire de Poligny, Monsieur Papougnot, après avoir souhai- té la bienvenue à tous, a retracé brièvement l’histoire de l’église et a évoqué les travaux qui y ont été réali- sés grâce à un contrat rural.

2

Puis le Père Jean-Claude Cadet a invité tout le public à entrer dans l’église pour découvrir la beauté de cette petite église. Après un mot d’accueil chaleu- reux, il a invité tout le monde à assister à une messe d’action de grâce qui fut chantante et fort recueillie .

d’action de grâce qui fut chantante et fort recueillie . 3 Ensuite un cocktail a été

3 Ensuite un cocktail a été servi sur la pelouse près de l’église. Puis un magnifique concert donné par la chorale Vocalys de Nemours et St-Pierre a enchanté le public et lui a permis de découvrir l’ex- cellente acoustique de cette belle église restaurée. Un grand merci à tous les artisans pour ce travail de restauration très réussi.

Bernard Eckert

6

ÉCHOS DU PÔLE MISSIONNAIRE DE NEMOURS

Été 2011 N°19

La vie des secteurs (suite)

La sortie annuelle du Mouvement Chrétien des Retraités de Nemours a eu lieu le jeudi 12 mai à Montargis. Pas be- soin d’aller loin pour passer une agréable journée ! La journée a commencé par une messe célébrée à Nemours par l’aumônier du MCR : le Père Pierre Cottet-Dumoulin.

par l’aumônier du MCR : le Père Pierre Cottet-Dumoulin. Mouvement Chrétien des Retraités Un excellent repas

Mouvement Chrétien des Retraités

Pierre Cottet-Dumoulin. Mouvement Chrétien des Retraités Un excellent repas servi au Lycée hôtelier Saint-Louis de
Pierre Cottet-Dumoulin. Mouvement Chrétien des Retraités Un excellent repas servi au Lycée hôtelier Saint-Louis de

Un excellent repas servi au Lycée hôtelier Saint-Louis de Montargis fut suivi par une visite de l’entreprise Mazet, fabriquant des fameuses pralines ; c’est le Duc de Plessis-Praslin qui inventa sous le règne de Louis XIII (1610-1643) ces délicieux bonbons qu’il offrait aux dames de la Cour. Nos dames à nous se révélèrent aussi gourmandes malgré le bon repas…

mais comment résister ! Le Père Pierre succomba lui aussi à ces délices. Alors

!

Le Père Pierre succomba lui aussi à ces délices. Alors ! Après une visite de l’église

Après une visite de l’église Sainte Madeleine, la visite du Musée Giro- det, que la guide nous fit découvrir d’une façon fort intéressante, passion- na tout le monde. Heu- reusement des pliants nous permirent de ne pas trop fatiguer ! Ce fut en- core un moment très agréable.

Le groupe heureux de sa journée.
Le groupe heureux de sa journée.

Photos et textes : Bernard Eckert

Sur les pas de Ste Thérèse : l’aumônerie en pèlerinage

Samedi, 21 mai 2011, 4h45, nous sommes 40, prêts à monter dans le car qui nous emmène à Li- sieux.

Les 6 èmes et les 5 èmes , ont vécu des moments forts, cette année, cer- tains, leur profession de foi, d’autres, leur baptême et leur 1 ère commu- nion ; et pour finir en apothéose, nous avons participé au rassemble- ment de Lisieux. « Cherche Dieu et ta joie grandira » était le thème proposé par la coopé- ration missionnaire (organisatrice de la journée) qui a pour slogan, « les enfants aident les enfants ». Nous avons donné une enveloppe contenant 100€ qui cor- respondent à nos efforts de Carême. La joie, nous l’avons trouvée dès

ef forts de Carême. La joie, nous l’avons trouvée dès les premiers instants , en descendant

les premiers instants, en descendant du car, devant cette merveilleuse basilique blanche qui ressortait dans un ciel tout bleu, ensuite dans l’ambiance de l’ac- cueil, des chants, 2500 jeunes qui chan- tent en agitant leurs écharpes multicolo-

res, la présence des évêques et la dé- couverte catéchétique des mosaïques qui ornent les murs de l’édifice. Au cours d’un carrefour, à l’ai- de d’un diaporama, on nous a présen- té les projets soutenus par la coopéra- tion missionnaire, et certains d’entre nous se sont engagés à soutenir des diocèses par la prière. Bien sûr le pique nique fut un moment chaleureux et, pour notre digestion, nous avons marché pen- dant une demie heure pour aller visi- ter « les Buissonnets », la maison où Sainte Thérèse a vécu de l’âge de 4 à 15 ans avec ses sœurs et son papa avant d’entrer au Carmel.

(Suite page 7)

Été 2011 N°19

ÉCHOS DU PÔLE MISS IONNAIRE DE NEMOURS

7

(Suite de la page 6)

Pour conclure cette journée, la messe d’envoi fut concélébrée par 17 prêtres ; on a chanté, on a crié… et on s’est recueilli surtout à deux moments : au geste de paix, nous nous sommes tous donnés la main et, en silence dans notre cœur, nous avons souhaité la paix, pas uniquement dans ce merveilleux endroit, mais dans le monde entier ; pendant la communion nous avons chanté et chanté… puis là enco- re, dans un silence absolu, les mains ouvertes, nous avons remercié Dieu et Thérèse de nous avoir permis de vivre une si intense journée.

de nous avoir permis de vivre une si intense journée. Dans le jardin des Buissonnets «

Dans le jardin des Buissonnets

« Ce que je retiens de cette journée, c’est qu’on était au moins 2000, et qu’on était tous avec une seule personne, Thérè- se » dit Laure.

L’équipe des 6 ème et 5 ème .

se » dit Laure. L’équipe des 6 ème et 5 ème . Secteur de SOUPPES-SUR-LOING Après
Secteur de SOUPPES-SUR-LOING
Secteur de
SOUPPES-SUR-LOING

Après Trinité 2008, la mise en place des pôles missionnaires, qui exi-

geait la formation des E.A.P., les conseils pastoraux disparaissaient. Nous avons décidé de maintenir une assemblée paroissiale, émanation de notre conseil pastoral, mais élargi. En effet, elle nous est apparue indispensable pour :

- ne pas avoir une EAP isolée, prenant

seule ses décisions,

- maintenir et affermir la fraternité au

sein de notre communauté,

- que chacun puisse exprimer ce qu'il vit

dans ses engagements (joie, peine, diffi-

et fasse remonter la parole de

cultés

ceux qu'il rencontre, - que chacun n'agisse pas seul, isolé, mais soit porté par l'ensemble des ac- teurs paroissiaux,

- que la solidarité se vive entre nous,

- s'interroger sur le sens et la pratique de

sa mission,

- dégager une orientation, un axe pour

notre paroisse et réfléchir aux actions à mener.

Tout cela en vue de la mission. Nous nous réunissons plusieurs fois dans l'année. Les échanges sont très

)

riches et les témoignages parfois très émouvants. Nous avons vraiment plaisir

à nous retrouver, même si nos question-

nements restent parfois sans réponses au moins avons-nous prié et espéré en- semble.

Assemblée paroissiale du 13 mai

Le thème de réflexion proposé par l'E.A.P. était l'Appel et le renouvel- lement nécessaire dans notre commu- nauté paroissiale. Après un temps de prière, sœur Denise a annoncé son départ de notre paroisse à la rentrée prochaine. Elle est appelée à une autre mission dans les Hauts de Seine. Bien sûr, cette nouvelle a créé une vive émotion et rendu plus émouvante et intense notre soirée. Comment mettre en route, inviter

à prendre des engagements, chacun se- lon ses aptitudes et ses disponibilités ? Ce n'est pas en nous lamentant mais en faisant découvrir toute la richesse qu'of- fre le service et la joie d'œuvrer ensem- ble pour le Christ : c'est dans ce sens que se prolongera , en septembre, notre

Assemblée paroissiale

réflexion. Des propositions à approfon- dir se font jour comme dans l'esprit d'un KT-Joie : un Témoins-Joie ? Que de bouleversements à la ren-

trée !

accueil d'une autre sœur de Saint Vincent de Paul.

accueil d'un autre prêtre référent : en effet, nous venons d'apprendre le départ de notre pôle missionnaire du Père Dominique Boisseau et sa no- mination dans celui de Melun.

renouvellement de l'E.A.P.

souhait de changer de mission pour certains.

« N'ayez pas peur » nous dit cha- que jour le Christ.

A nous de garder confiance.

Le 25 juin à 18h30 la messe des familles sera aussi une messe d'action de grâce célébrée à l'intention de Denise et de Dominique. Bien sûr un pique-nique, ouvert à tous, suivra dans le jardin de la maison paroissiale. « Venez à la fête, venez tous les invités »

Maurice et Sœur Denise

8

ÉCHOS DU PÔLE MISSIONNAIRE DE NEMOURS

Été 2011 N°19

La vie du Pôle Missionnaire

En Pôle missionnaire pour célébrer la Cène.

1 Pour mieux faire Église ensemble, suivant la tradition instaurée en 2009 d'une seule célébration pour l'ensemble du pôle, la cérémonie en mémoire de la Cène du Seigneur s’est déroulée ce jeudi 21 avril en l’église Saint Jean-Baptiste de Nemours en présen- ce des chrétiens du pôle missionnaire et des repré- sentants de chaque E.A.P. des cinq secteurs.

et des repré- sentants de chaque E.A.P. des cinq secteurs. 2 Cette messe, concélébrée par tous

2 Cette messe, concélébrée par tous nos prê- tres, assistés de nos diacres, fut accompagnée en musique par notre organiste titulaire. En chœur et avec cœur, l'assemblée a repris les chants choisis et animés par une équipe multi secteurs constituée pour l’occasion et dans son homélie, notre père curé avait souligné cet unisson qui nous a tous réjouis.

curé avait souligné cet unisson qui nous a tous réjouis. 3 Moment fort de cette célébration,

3 Moment fort de cette célébration, douze hommes représentant tous les secteurs du pôle s’avancèrent pour le lavement des pieds accompli par le Père Jean-Claude Cadet refaisant symboliquement le geste du Seigneur envers ses dou- ze apôtres.

le gest e du Seigneur envers ses dou- ze apôtres. 4 Au terme de la cérémonie,

4 Au terme de la cérémonie, après avoir remis les Saintes Huiles à chaque représentant des différents secteurs, un temps d’a- doration du Saint Sacrement était proposé jusqu’à minuit. Puisse le Seigneur nous tracer le Chemin et l’Esprit nous parler suffisamment fort pour réveiller notre Foi !

Paul-Louis de Dompsure

P.S. Lors du temps d’adoration, certains auraient aimé un ac- compagnement : lecture, psaume, prière. Une idée à creuser pour l’an prochain !

Été 2011 N°19

ÉCHOS DU PÔLE MISS IONNAIRE DE NEMOURS

9

Alors que le Notre Père (prière la plus répandue parmi les chrétiens), est dit par les catholiques, les orthodoxes et les protestants luthériens et réformés, seule la première partie du « Je vous salue Marie » est commune aux catholiques et aux orthodoxes. Contrairement au Notre Père, enseigné par Jésus-Christ lui-même à ses apôtres (Matthieu 6, 9-13 et Luc 11, 2-4) et qui nous est parvenu ainsi, il a fallu à l’Ave Maria environ quinze siècles d'une formation progressive pour arriver jusqu'à nous. De même que la prière de l’Angé- lus (présentée dans notre numéro précé- dent) celle de l'Ave Maria tire son origine du culte de Marie, mère de Jésus, culte remontant au début même du christia- nisme.

Cette prière est composée de deux parties définies à des époques dif- férentes ; la première sous forme de louange et la deuxième sous forme de supplication. La première partie a existé long- temps toute seule. Elle se compose de deux petits extraits de l’Évangile de Luc en usage dans la liturgie depuis le V e siècle : la salutation de l'ange lors de l'Annonciation (Luc 1,28) « Réjouis-toi, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi » et l’exclamation de joie d'Élisabeth au mo- ment de la Visitation (Luc 1,42) « Tu es bénie entre les femmes et béni est le fruit de ton sein. » En Orient, la Liturgie de saint Jac- ques des IV e -V e siècles chante « Salut, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi, tu es bénie parmi les femmes et béni le fruit de ton sein, car tu as engendré le sauveur de nos âmes » (on trouve le mê- me texte dans la Liturgie de saint Marc). Les noms de Marie et de Jésus ont été rajoutés ensuite.

Les noms de Marie et de Jésus ont été rajoutés ensuite. Le Concile d’Ephèse en 421

Le Concile d’Ephèse en 421

Ave Maria

La seconde partie est une invoca- tion officielle, définie au concile d'Éphè- se en 421, mentionnant le titre de Théo- tokôs (« Mère de Dieu »). L’addition de

la supplication à la Vierge Marie est plus

tardive encore, elle répond au besoin des

fidèles de faire suivre la louange de Ma-

rie d’un appel à son secours. « Avant le

15 e siècle, la supplication est simple :

« Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs ». Le « maintenant et à l'heure notre mort » sera ajouté au 16 e siè- cle. »

C’est à Paris que la Salutation an- gélique est prescrite pour la première fois : en 1198, l’évêque Eudes de Sully

exhorte à la récitation de l’Ave Maria avec le Pater et le Credo. Vers 1210, les statuts synodaux de Paris - qui préparent

les

décisions du grand concile de Latran

IV

de 1215 - invitent tous les chrétiens à

apprendre et à réciter l’Ave Maria, prière qui se répandit ensuite dans toute l’Eu- rope.

prière qui se répandit ensuite dans toute l’Eu- rope . Le pape Pie V Enfin, le

Le pape Pie V

Enfin, le pape Pie V - le pape qui

a promulgué les décrets du Concile de

Trente (1545-1563) - a introduit l’Ave Maria définitif dans la liturgie romaine,

en 1568.

Saint Dominique qui, en 1208 à Prouille, avait reçu une apparition de la Vierge se montrant à lui sous le vocable

de Notre-Dame du Rosaire institua cette pratique de piété qu'on a appelée « rosaire ». À la fois prière et méditation sur les grands moments de la vie de Jé- sus et de Marie, le rosaire consistait à réciter alors quinze dizaines d'ave avec un pater au commencement de chaque dizaine et un gloria à la fin, en l'honneur du mystère de l'incarnation. On médite aujourd'hui les mystères joyeux, les mys- tères lumineux, les mystères douloureux et les mystères glorieux. « Le rosaire se situe dans la meilleure et dans la plus pure tradition de la contemplation chrétienne » (Bx Jean-Paul II). La prière de l'Ave Maria a inspiré plusieurs compositeurs de musique clas- sique (Franz Schubert, Charles Gounod,

« Je vous salue

Marie » est également le refrain d'un poème de Francis Jammes, « La Prière », mis en musique et chanté par Georges Brassens. « Entre la salutation de l’ange Ga- briel et la consécration officielle de l’Ave Maria, il y a donc une longue histoire de plus de 1500 ans. C’est le lent dévelop- pement de la prière mariale que nous exprimons lorsque, à longueur de vie, nous égrenons nos « Je vous salue, Ma- rie. » Un mot de saint Grégoire de Nysse (IV e siècle) peut servir de conclusion. Dans une homélie de Noël, il définit la salutation de l’ange comme « les paroles de la mystagogie », c’est-à-dire de l’initia- tion au mystère de Dieu. C’est dire com- bien la prière de l’Ave Maria n’est pas simplement un acte de piété mais un acte de foi dans le mystère de Dieu avec les hommes, inauguré au jour de l’An- nonciation. » Aussi, avec confiance adressons encore et toujours cette belle et simple prière à celle qui, au pied de la croix, visage de la Miséricorde de Dieu parmi les hommes, reçut sa vocation de notre Mère à tous (Jn 19,26-27).

Éliane Dorst

Sources :

Jean-Sébastien Bach

).

Les échos du pôle missionnaire de Nemours n°18

et Mgr Paul-Marie Guillaume - in Képhas Avril-Juin 2002, Angers

10

ÉCHOS DU PÔLE MISSIONNAIRE DE NEMOURS

Été 2011 N°19

Taizé : une destination de vacan- ces extraordinaires ! Voilà ce qu’ont dé-

couvert des jeunes de l’aumônerie des lycéens de Nemours au cours des vacan- ces de Pâques. En arrivant dans ce minuscule village, quel choc culturel ! pas de télévi- sion, très peu de prises électriques (prises d’assaut pour recharger les porta- bles), aucun magasin, un repas succinct, pas de table, et en plus il est demandé de participer aux « services » (ménage, vais-

selle

sont oubliés. Des centaines d’autres jeunes sont là, d’âges, de langues, d’horizons et même de cultes différents. On partage avec eux la même foi, la même prière, les mêmes conditions de vie très sim- ples. Des liens se nouent. Se dépouiller, délaisser son confort et dépasser ses habitudes, per- met d’aller à la rencontre des autres, de l’Autre. On se laisse porter par la prière des Frères de Taizé pour oser le silence, découvrir la méditation personnelle, ouvrir son cœur à Dieu.

Mais très vite tous ces détails

).

L’aumônerie des lycéens à Taizé

Une semaine à Taizé, c’est un moment « hors du temps », en dehors de la frénésie de la vie, un moment pour se poser, pour faire le point et ce qui est encore plus rare, un moment pour par- tager avec d’autres sur Dieu et sur la foi.

Une semaine à Taizé, c’est rece- voir des repères pour la vie, pour oser la confiance dans l’amour de Dieu. Et on repart avec plein d’adresses et de numéros de téléphone en poche, des chants dans la tête

Sophie Redon,

Olivier Chauveau

des chants dans la tête Sophie Redon, Olivier Chauveau Miracle, vous avez dit miracle ! Il

Miracle, vous avez dit miracle ! Il semblerait que les miracles exis- tent encore aujourd’hui. Car s’il est une question qui se pose sans cesse, c’est bien d’arriver à se comprendre, à travailler ensemble et à communiquer. Eh bien ce miracle s’est accompli le 6 mai où les représentantes de toutes les catéchistes du pôle se sont retrou- vées pour réfléchir comment transmet- tre ce qui nous fait vivre aux plus jeunes qui formeront l’Église de demain. Eh bien ce fût l’enthousiasme, un

Du nouveau pour le caté.

dynamisme, une foi dans l’avenir qui s’est révélée d’une manière extraordinai- re car tous ont découvert le même pro- jet catéchétique autour d’un nouveau programme intitulé « Nathanaël » qui a pour but de faire vivre la foi non seule- ment aux enfants, à leur famille, mais également à toute la communauté chré- tienne.

Génial, non ! Cette méthode déjà expérimentée à Souppes-sur-Loing a donné beaucoup d’espérance et de joie à Anne Roblain. Du coup tout le monde a décidé

de creuser quatre pistes :

- Alliance avec Dieu

- Jésus, homme et Dieu

- La vigne de Dieu

- Dieu et la souffrance.

Rendez-vous a été pris afin de se retrouver l’année prochaine pour mettre en commun toutes ces richesses, tout ce dynamisme que chacun traduira dans sa tradition locale. Différents et unis. Qui dit mieux !

Père Jean-Claude CADET, curé

que chacun traduira dans sa tradition locale. Différents et unis. Qui dit mieux ! Père Jean-Claude

Été 2011 N°19

ÉCHOS DU PÔLE MISS IONNAIRE DE NEMOURS

11

Le Père Dominique Boisseau nous quitte.

Cela devait bien arriver un jour, mais nous espérions que ce serait le plus tard possible. Le Père Dominique Bois- seau nous quitte pour rejoindre le Pôle missionnaire de Melun.

Tout comme les mouvements et services qu’il accompagnait, les pa- roissiens seront nombreux à regretter ce départ ; c’est non seulement un prêtre en moins pour notre pôle, c’est surtout un ami de longue date que nous voyons partir et, cette fois, sans grand espoir de retour parmi nous. Dominique a passé 19 ans dans notre bonne ville de Nemours, dans une région qu’il appréciait beaucoup notam- ment pour son magnifique environne- ment.

C’est en 1975 que nous accueil- lions ce jeune prêtre de 32 ans, originai- re du nord du département. Ce qui mar- qua son premier séjour nemourien, ce fut, sans nul doute, son engagement et son dynamisme auprès des jeunes. Chargé de l’aumônerie des lycéens et des jeunes de cet âge, il sut les attirer et les motiver : permanences et accueil chez lui à l’écoute de tous, dîners débats réunissant 40 voire même 80 jeunes de tous milieux. C’était la « belle époque » de l’aumônerie ! C’est également à cette « belle époque » que Dominique, cons- tatant l’absence de Scouts de France à Nemours, reconstitua un groupe dont il fut à la fois l’aumônier et le chef de groupe. Cette activité existe encore au- jourd’hui. De 1984 à 1989 il fut envoyé par notre évêque à Melun. Responsable

diocésain des aumôneries des lycées, il anima bien sûr celle de Melun. En 1989, un accident lui imposa un repos forcé d’un an suivi d’une convalescence à Fontainebleau. De 1989 à 1994 il fit un séjour dans le nord du diocèse, à Val Maubué (Marne la Vallée) où il créa l’aumônerie des étudiants de l’université locale. De 1994 à 2001, retour dans le sud, comme curé modérateur à Vaux-le- Pénil. Il fonde l’aumônerie des étudiants à Melun.

Pénil. Il fonde l’aumônerie des étudiants à Melun. Et c’est en 2001 qu’il revient à Nemours.

Et c’est en 2001 qu’il revient à Nemours. Il s’occupera encore de l’au- mônerie jusqu’à l’arrivée du Père Pierre Tanios, plus jeune, qui reprendra le flambeau. Dominique était prêtre réfé- rent des secteurs de Souppes et de Châ- teau-Landon.

Plusieurs passions l’animent :

tout d’abord l’escalade qu’il pratique assidûment dans les rochers de Fontai- nebleau ; puis le VTT jusqu’à ce terrible accident qui l’immobilisa six mois et dont ils se remit « miraculeusement ». Tout le monde se souvient des « bulletins de santé » presque quotidiens affichés au fond de l’église ! Et des priè- res de la paroisse pour qu’il nous re- vienne vite et surtout sans séquelles. La randonnée pédestre, autre passion de notre cher Dominique, lui permet de « déconnecter » et de retrouver une cer- taine sérénité : tous les ans, pendant ses vacances d’été, il part à la découverte des beautés de notre pays, tente et sac au dos, dans des randonnées d’une di- zaine de jours en solitaire. Sa formation philosophique explique en partie son goût pour la littérature classique et l’Histoire. Sans oublier la musique, clas- sique évidemment, avec notamment Monteverdi mais bien sûr aussi Bach et Mozart.

Il y aurait certainement encore beaucoup à dire. Connaissant sa modes- tie, restons-en là. Gardons lui toute no- tre amitié, disons lui toute notre recon- naissance pour tout ce qu’il a fait pen- dant ces 19 ans de présence parmi nous. Nos prières l’accompagnent afin que cette nouvelle étape soit pour lui aussi enrichissante et que les graines qu’il sèmera donnent une moisson tou- jours aussi abondante et généreuse.

Bernard Eckert

N.B. Le Père Dominique célébrera sa messe d’adieu le dimanche 26 juin à 11h à Nemours.

sa messe d’adieu le dimanche 26 juin à 11h à Nemours. Nemours Allons ! Y a

Nemours

Allons ! Y a qu’la forêt à traverser !
Allons ! Y a qu’la
forêt à traverser !
le dimanche 26 juin à 11h à Nemours. Nemours Allons ! Y a qu’la forêt à

Forêt de Fontainebleau

le dimanche 26 juin à 11h à Nemours. Nemours Allons ! Y a qu’la forêt à

Melun

12

ÉCHOS DU PÔLE MISSIONNAIRE DE NEMOURS

Été 2011 N°19

CHEMINS D’ESPERANCE Revue diocésaine d’informations

Alors que les journaux « Échos du Pôle », « Carrefour », « le Bon Grain »… vous donnent des informa- tions plutôt locales sur la vie de nos paroisses. « Chemins d’espérance », la revue mensuelle du diocèse de Meaux « vous informe de la vie du diocèse, de ses projets et des initiatives des uns et des autres. Elle favorise l’unité, en reflétant la diversité de l’Église, ses diffé- rents aspects mais, avant tout, sa cohérence, son unité diocésaine, ses liens avec l’Église en France et l’Église universelle. Elle montre la com- munion entre toutes les composantes ecclésiales, permet le lien entre mou- vements, services et paroisses, facilite l’échange, le dialogue et le débat en

montrant l’ancrage contemporain de l’Église au sein de la société et sa contribution au débat ». (L’Annuaire diocésain) Vous pouvez soutenir la fabrication et la diffusion de cette revue en vous abonnant : 26€ pour 11 numéros : en envoyant à ADM Chemins d’Espérance, 7 rue Notre-Dame 77334 Meaux Cedex vos noms et adresse accompagnés d’un chèque à l’ordre de « ADM Chemins d’Espérance - Abonne- ments ». E-mail : ged@meaux.cef.fr Vous pouvez aussi demander un numéro gratuit de la revue, ou en faire envoyer à des amis.

HORAIRE DES MESSES CET ÉTÉ

Le dimanche en juillet et août

Pas de messe à Saint-Pierre-lès-Nemours en juillet et août.

9h00 : messe à La Chapelle la Reine

9h30 : messe à Château-Landon

11h00 : messe à Nemours

9h30 : messe à Château-Landon 11h00 : messe à Nemours Château-Landon 10h45 : messe dans le

Château-Landon

10h45 : messe dans le secteur de Lorrez-le-Bocage :

Le 03/07 à Thoury Ferrottes Le 10/07 à Voulx Le 17/07 à Égreville Le 24/07 à Villemer Le 31/07 à Lorrez-le-Bocage

le 07/08 à Diant le 14/08 à Flagy le 15/08 à Lorrez-le-Bocage le 21/08 à Voulx le 28/08 à Égreville

Le samedi soir en juillet et août

18h30 : messe à Nemours et Souppes-sur-Loing

et août 18h30 : messe à Nemours et Souppes-sur-Loing La Chapelle la Reine Lorrez-le-Bocage Le lundi

La Chapelle la Reine

messe à Nemours et Souppes-sur-Loing La Chapelle la Reine Lorrez-le-Bocage Le lundi 15 août , Horaire

Lorrez-le-Bocage

Le lundi 15 août, Horaire des messes comme le dimanche. (voir ci-dessus) Pas de messe anticipée à 18h30 la veille c’est-à-dire le dimanche 14 août ni à Souppes ni à Nemours

Souppes-sur-Loing

14 août ni à Souppes ni à Nemours Souppes-sur-Lo ing Nemours Bulletin édité par le Pôle
14 août ni à Souppes ni à Nemours Souppes-sur-Lo ing Nemours Bulletin édité par le Pôle

Nemours

Bulletin édité par le Pôle Missionnaire de Nemours Courriel : polenemours77@orange.fr Directeur de publication :
Bulletin édité par le Pôle Missionnaire de Nemours
Courriel :
polenemours77@orange.fr
Directeur de publication :
Père Jean-Claude CADET, Curé du Pôle
http://polenemours.catholique.fr/
: 01 64 28 02 58
Comité de rédaction : Chantal BAZAUD, Paul-Louis de DOMPSURE,
Éliane DORST, Bernard ECKERT, Roger GAROS,
André GASCOIN, Jean PETIT, Maurice ROBLAIN
Siège social : 14 Rue du Prieuré 77140 NEMOURS
:
01 60 55 13 16
Imprimé par :
Imprimerie des Roches
Allée du Parc
77167 FAŸ-LES-NEMOURS.
Gratuit .
Distribué par nos soins.