Vous êtes sur la page 1sur 26

GYNECOLOGIE MEDICALE

Epreuve de vérification des connaissances pratiques


2009

1
Sujet :

Une patiente d’originaire africaine âgée de 25 ans, mère de deux enfants, prenant une
contraception orale, sans antécédents médicaux et chirurgicaux , consulte pour des
métrorragies. Le dosage des HcG plasmatique est négatif. La patiente présente une
anémie ferriprive.

Question 1 : Décrire les différents types d’hémorragies génitales, sans indiquer les
étiologies.

Question 2 : Quelle est la stratégie diagnostique de première intention en présence


d’une hémorragie génitale chez une femme jeune ?

Question 3 : Sur quels arguments cliniques vous orientez-vous vers le diagnostic de


fibrome utérin ?

Question 4 : Quels examens complémentaires confirmeront le diagnostic de fibrome ?

Question 5 : Enumérer les types de fibromes utérins.

Question 6: De quels moyens thérapeutiques disposez-vous pour traiter les fibromes


utérins ?

Question 7 : Exposer les indications du traitement des fibromes.

www.evc-pae.fr
Gynécologie médicale

Epreuve de vérification des connaissances pratiques


2011

Sujet :
2
Mme C. Aurélie se présente à votre consultation pour une contraception d’urgence. Elle
a eu la veille un rapport sexuel non protégé. Elle est âgée de 21 ans, n’a pas d’antécédent
en dehors d’une appendicectomie dans l’enfance. Elle fume 10 à 15 cigarettes par jour.
Elle a des rapports réguliers depuis 6 mois. Elle n’a jamais eu d’examen gynécologique.
L’examen clinique, général et gynécologique, est sans particularité.

Question 1 : Quelle est votre prise en charge ?

Question 2 : La patiente consulte 5 mois plus tard pour des douleurs pelviennes
prédominant à droite évoluant depuis 48h dans un contexte d’hyperthermie sans retard
de règles. Elle signale des leucorrhées malodorantes. Quel diagnostic évoquez vous en
premier lieu ? Quel(s) argument(s) cliniques recherchez vous ?

Question 3 : Quels examens paraclinique(s) faites-vous pour étayer votre hypothèse


diagnostique ? Quels résultats en attendez-vous ?

Question 4 : Dans l’hypothèse où votre diagnostic question 2 est confirmé, quel


traitement proposez vous ?

Question 5 : La patiente consulte cinq ans après pour une infertilité. Elle a des rapports
réguliers sans contraception depuis 18 mois. Quelle est votre démarche diagnostique
de première intention ?

www.evc-pae.fr
Question 6 : Commentez ce cliché d’hystérosalpingographie. Le reste du bilan est
normal. Quelle est la cause probable de l’infertilité ? Quelle prise en charge proposez-
vous ?

www.evc-pae.fr
GYNECOLOGIE MEDICALE

Epreuve de vérification des connaissances pratiques


2012

Sujet :

(Traiter les 2 cas) 4

CAS n° 1

Mme FA. 34 ans, a mené antérieurement 2 grossesses à terme et vient


d’accoucher d’une petite Manon. Elle vous consulte pour la reprise de sa
contraception tout en vous prévenant que cette grossesse est survenue
après un échec de contraception orale.

Question n°1 :
Rappeler les principales consignes en cas d’oubli de la contraception
orale.

Elle revient vous voir finalement car elle s’est décidée pour une
contraception mécanique de type DIU (Dispositif intra-utérin).

Question n°2 :

Quelles sont les questions essentielles à poser pour autoriser la pose du


dispositif intra-utérin et accéder à sa demande ?

Question n°3 :

Quelles sont les principales contre-indications ?

Tournez S.V.P. 

www.evc-pae.fr
CAS n° 2

Vous voyez en consultation aux urgences une patiente âgée de 53 ans,


présentant des métrorragies irrégulières depuis 3 mois.

On retrouve dans ses antécédents une allergie à la pénicilline, une obésité


(102kg, 1m62), une HTA, un cancer du sein à l’âge de 47 ans traité par
tumorectomie du sein gauche, curage axillaire, chimiothérapie, 5
radiothérapie et hormonothérapie. Elle a accouché par les voies naturelles
d’une fille. Elle vous signale un cancer du col de l’utérus chez sa sœur et
un cancer du colon chez son père.

Question n° 1 :
Comment précisez-vous les métrorragies à l’interrogatoire ?

Question n° 2 :
Décrivez votre examen clinique.

Question n° 3 :
Quelles sont vos principales hypothèses diagnostiques ?

Question n° 4 :
Quels examens paracliniques demandez-vous?

Question n° 5 :
Quels sont les facteurs de risque et les facteurs protecteurs du principal
diagnostic envisagé ?

www.evc-pae.fr
GYNECOLOGIE MEDICALE

Epreuve de vérification des connaissances pratiques


2013
Mme M et son ami consulte pour une infertilité primaire de un an.
Mme, 25 ans, n’a pas d’antécédents médicaux particuliers, elle a eu une
appendicectomie non compliquée à l’âge de 8 ans. Au niveau gynéco-obstétrique, elle
a eu ses premières règles à l’âge de 13 ans et a pris la pilule au bout de deux ans pour
régulariser ses cycles. Depuis l’arrêt de sa contraception il y a un an, elle a eu 2 cycles 6
de 28 jours et présente maintenant une aménorrhée. Elle pèse 83 kg pour 1m 63 et
fume 10 cigarettes / jour.
Mr, 27 ans, n’a pas d’antécédents médicaux-chirurgicaux particulier. Il pèse 90 kg pour
1m80 et ne fume pas.

QUESTION N°1 :
Quel premier diagnostic évoquez-vous et pourquoi ?
QUESTION N°2 :
Quels sont les diagnostics différentiels ?
QUESTION N°3 :
Que recherchez-vous à l’interrogatoire et quel test simple (avec quel résultat
attendu) pratiquez-vous avant de demander les examens complémentaires?
QUESTION N°4 :
Quels examens complémentaires faites-vous pour confirmer le diagnostic ?
QUESTION N°5 :
Sur quels critères confirmez-vous le diagnostic ?
QUESTION N°6 :
Quels examens complémentaires faites-vous dans le cadre du bilan d’infertilité ?
QUESTION N°7 :
En pré-conceptionnel, quels examens prescrivez-vous chez cette patiente et quelles
recommandations et prescription donnez- vous ?
QUESTION N°8 :
Quel traitement de première intention proposez-vous ? Quelles en sont les modalités ?
QUESTION N°9 :
Quels sont les effets secondaires et les complications de ce traitement ?

Finalement, il est décidé de mener à bien la prise en charge prévue et Mme M. est
enceinte. Elle doit être revue à 6 SA pour une échographie. Mais en fait, elle se
présente aux urgences 3 jours avant la date prévue de l’échographie pour des douleurs
pelviennes et des métrorragies de sang brunâtre peu abondantes.

QUESTION N°10 :
Quelles sont toutes vos hypothèses diagnostiques ?

www.evc-pae.fr
L’échographie montre une vacuité utérine avec un endomètre épais, une image latéro
utérine gauche et une lame d’épanchement dans le cul de sac de Douglas. Les hCG
sont à 1852 UI. La tolérance étant bonne et la patiente adhérente, vous optez pour
une attitude d’expectative et contrôlez à 24 heures les hCG qui sont à 2 028 UI.

QUESTION N°11 :
Quel est le diagnostic?
QUESTION N°12 :
Quels sont les différents traitements possibles et leurs modalités pour cette
pathologie ? 7

QUESTION N°13 :
Finalement, la patiente décide de reporter son projet de grossesse en raison de
problème de couple et vous demande une contraception. Citez les différents types de
contraception existants en France.
QUESTION N°14 :
La patiente ayant arrêté de fumer, opte pour une contraception orale, quelles
ordonnances lui faites-vous ?

La patiente revient 5 ans plus tard, elle a arrêté sa contraception depuis 2 ans. Ses
cycles sont maintenant réguliers mais elle se plaint de dysménorrhées et de
dyspareunie profonde. Vous suspectez une endométriose.

QUESTION N°15 :
Décrivez votre examen clinique et les signes recherchés.
QUESTION N°16 :
Dans le cadre de la prise en charge de son infertilité secondaire, que lui proposez-
vous en première intention et pourquoi ?

www.evc-pae.fr
GYNECOLOGIE MEDICALE
LES DEUX SUJETS SONT A TRAITER
Epreuve de vérification des connaissances pratiques
2014
Mme D a fait une embolie pulmonaire il y a 18 mois, elle avait une contraception oestro-
progestative à 15 ug d’éthinyl-oestradiol qui a été arrêtée et a une contraception
actuelle par préservatif. Son traitement anticoagulant est terminé, son examen
gynécologique est normal avec tension artérielle à 11/6 mmHg et un indice de masse
corporel de 23. Elle vous demande une autre contraception : 8

QUESTION N°1 :
Quel bilan devez-vous récupérer (ou faire) au préalable avant de mettre en place une
nouvelle contraception ?
QUESTION N°2 :
Enumérez les contraceptions envisageables

Elle revient vous voir 1 an plus tard sous Cerazette qu’elle oublie régulièrement,

QUESTION N°3 :
Quelles recommandations préconisez-vous pour les oublis de Cerazette ?
QUESTION N°4 :
Quelles solutions lui proposez-vous devant ses oublis de contraception ?

Elle revient vous voir 2 ans après en urgence pour des problèmes de métrorragies,
avec un test urinaire de grossesse positif

QUESTION N°5 :
Quel diagnostic évoquez vous ?
QUESTION N°6 :
Quels examens complémentaires demandez-vous?

A l’interrogatoire elle vous dit qu’elle a un retard de règles de 4 semaines, son HCG
quantitatif revient à 200 000 UI/l.

QUESTION N°7 :
Quel diagnostic évoquez-vous ?
QUESTION N°8 :
Quels signes échographiques vont confirmer votre diagnostic ?
QUESTION N°9 :
Quelle est votre prise en charge thérapeutique ?

QUESTION N°10 :
Quel délai doit-elle respecter avant de débuter une nouvelle grossesse ?

www.evc-pae.fr
QUESTION N°11 :
Quels sont les conseils pré-conceptionnels à lui fournir ?

Elle revient vous voir après 3 fausses couches précoces,

QUESTION N°12 :
Quel bilan demandez vous ?
9

GYNECOLOGIE MEDICALE

Epreuve de vérification des connaissances pratiques


2015

Sujet :N° 1
Mme B. 36 ans, nulligeste, antécédent marqué par une probable
salpingite à 20 ans. La patiente fume un demi-paquet par jour
depuis 20 ans et se présente à votre consultation pour retard de
règles. Vous évoquez une grossesse et faites une échographie.

QUESTION N° 1

Voici une image de l’échographie endovaginale, à quel terme de


grossesse est la patiente ? Justifiez votre réponse

www.evc-pae.fr
10

QUESTION N° 2

Cette patiente désire une interruption volontaire de grossesse, quel(s)


est (sont) l’ (les) examen(s) sanguin(s) à proposer avant ce geste ?

QUESTION N° 3

Le terme de la grossesse est de 6 semaines d’aménorrhée, quelle(s)


méthode(s) peut-on proposer à cette patiente ?

QUESTION N° 4

Suite à ce geste, vous revoyez la patiente 2 mois plus tard et vous lui
proposez une contraception. Quelle(s) est (sont) la (les) méthode(s)
envisageable(s) ?

QUESTION N° 5

Dans le même temps, vous avez réalisé un frottis cervico-utérin. Le


résultat est « pas de cellules de la jonction, pas de signe de malignité sur
les cellules malpighiennes examinées». Que faites-vous ?

QUESTION N° 6

www.evc-pae.fr
La patiente revient vous voir car elle a arrêté la contraception que vous
lui aviez prescrite car elle était désireuse d’une grossesse. Elle est à 7
SA, ses HCG plasmatiques sont à 1000 UI/l (premier dosage ce jour) et
voici une image de l’échographie endo-vaginale réalisée à votre cabinet.
Vous évoquez la possibilité d’une grossesse extrautérine. Quel(s) est
(sont) le(s) facteur(s) de risque direct de grossesse extra-utérine chez
cette patiente ?

11

QUESTION N° 7

Cette patiente n’a pas de douleur abdominale, ses constantes sont


normales et elle a eu des saignements minimes. Quelles sont les
informations données par l’examen échographique ? Compte tenu des
données cliniques, biologiques et de l’imagerie, quelle attitude faut-il
préconiser ?

QUESTION N°8

Le contrôle ultérieur des HCG est à 2000, la patiente est sensible à la


palpation de la fosse iliaque droite sans douleur spontanée,
l’échographie endovaginale retrouve une masse liquidienne latéro-
utérine et il existe un épanchement minime du Douglas (moins de

www.evc-pae.fr
100mL). La progestéronémie est à 7ng/mL. Quel est votre diagnostic ?
Quel(les) est(sont) l’ (les) option(s) de prise en charge ?

QUESTION N°9

Quelques années plus tard, cette patiente, qui est actuellement sous
contraception par microprogestatif, vient vous consulter pour des
saignements sans douleurs pelviennes. Elle n’a eu aucun suivi
gynécologique depuis 5 ans. Quelles sont les hypothèses évoquées 12
avant la réalisation de l’examen clinique ?

QUESTION N°10

Le saignement provient d’une lésion bourgeonnante de la lèvre


antérieure du col utérin. Quel(s) est (sont) le(s) facteur(s) de risque de
cancer du col chez cette patiente ?

SUJET : N°2

Vous recevez accompagnée par sa maman une jeune femme de 21 ans.


Elle vous consulte suite aux résultats de son frottis cervico-utérin de
dépistage réalisé il y a 2 mois. Celui-ci est anormal avec la présence d’une
lésion intra épithéliale de bas grade.

Elle ne se plaint d’aucun symptôme particulier. Elle a une contraception


par pilule oestroprogestative qu’elle prend depuis l’âge de 16 ans. Elle est
G1P0 avec une interruption volontaire de grossesse médicamenteuse
réalisée il y a un an. Elle a été appendicectomisée à l’âge de 12 ans. Elle

www.evc-pae.fr
n’a aucun autre antécédent. Elle pèse 57 kg pour 168 cm. Elle fume un
demi paquet de cigarettes par jour et est étudiante à la faculté de droit.

QUESTION N° 1
Elle est extrêmement angoissée par ce résultat. De manière générale,
quelles informations devez-vous donner ?

QUESTION N° 2
En plus de son frottis, elle a également eu un test HPV qui est positif avec 13
la mise en évidence d’une infection à HPV16. Quelles informations doit on
lui apporter ?

QUESTION N° 3
Vous réalisez une colposcopie. Celle-ci est satisfaisante et met en
évidence un col normal. Quelle est votre attitude ?

QUESTION N° 4
La patiente et sa maman souhaitent des précisions concernant l’infection
à HPV. Quelles informations pouvez-vous fournir sur l’infection HPV ?

QUESTION N° 5
A la fin de la consultation, la maman de la patiente vous interroge sur la
contraception de sa fille et s’inquiète de la voir sous patch
oestroprogestatif alors qu’elle fume. Quelles sont ici les réponses à
apporter ?

QUESTION N° 6

Vous suivez régulièrement cette jeune femme qui a bénéficié d’un suivi
cytologique régulier normal depuis l’âge 25 ans. Elle a maintenant 30 ans.
Son dernier frottis a été réalisé il y a un an et est normal. A quel rythme
doit-elle maintenant faire son frottis de dépistage ?

QUESTION N°7

Cette patiente a maintenant 33 ans. Elle n’a toujours pas d’enfant. Elle est
toujours sous contraception oestroprogestative et fume toujours. Elle
travaille désormais dans un office notarial et vit en couple depuis 3 ans.
Son frottis de dépistage est anormal avec la présence d’une lésion intra
épithéliale de haut grade. Quelle prise en charge allez-vous proposer à
cette patiente ?

www.evc-pae.fr
QUESTION N° 8

le bilan a mis en évidence une lésion histologique intra épithéliale de haut


grade. Quel sera votre bilan d’extension ?

14
QUESTION N° 9

Quelle sera votre prise en charge thérapeutique ?

QUESTION N° 10

Pour réduire l’incidence de cette pathologie, quels sont les moyens de


prévention du cancer du col de l’utérus qui existent actuellement en
France ?

www.evc-pae.fr
SUJET : N° 3

Me G, âgée de 28 ans vous consulte pour la déclaration de sa deuxième


grossesse. Elle est mère d’un enfant né deux ans plus tôt par césarienne.
Sa taille est de 1m65 pour 86 Kg. Elle est à 12 semaines d’aménorrhée.
La patiente n’a aucun document en sa possession

QUESTION N° 1 15

Quel est le bilan clinique à réaliser ?

QUESTION N° 2

Quels est le résultat attendu de l’examen obstétrical à ce terme ?

QUESTION N° 3

Quel bilan para clinique devez-vous prescrire lors de cette déclaration


de grossesse ?

QUESTION N° 4

Comment programmez-vous le suivi ?

QUESTION N° 5

Quelle information devez-vous apporter concernant le dépistage des


anomalies chromosomiques ?

www.evc-pae.fr
GYNECOLOGIE MEDICALE

Epreuve de vérification des connaissances pratiques


2016

Sujet :

16
Question n° 1
Chez une patiente de 22 ans présentant une aménorrhée primaire et qui
n’est pas enceinte, quelles investigations réalisez vous?

Question n° 2
Par quels examens évaluez vous la « réserve ovarienne » d’une femme
en âge de procréer?

Question n° 3
Quelles investigations réalisez vous en première intention pour explorer le
versant « masculin » d’une infertilité?

Question n°4
Mme L. est une patiente de 23 ans nulligeste nullipare qui vous consulte
car elle n’a plus de règles depuis 6 mois.
Elle a présenté ses premières règles à l’âge de 14 ans, initialement elles
étaient régulières puis les cycles se sont espacés.
Elle pèse 90 kg pour 160 cm, elle se trouve très « poilue ».
Quel(s) premier(s) diagnostics devez vous éliminer au vu de cette
observation ?

Question n° 5
Le test au progestatif induit des saignements. Les examens montrent une
prolactinémie normale, une LH et une AMH très élevées.
Une échographie pelvienne réalisée en ville retrouve en tout 40 follicules
antraux.
Quel diagnostic évoquez vous ? et sur quels critères ?

Question n° 6
Quel traitement envisagez vous pour traiter l’hirsutisme :

www.evc-pae.fr
Question n° 7
Madame L revient en consultation 3 ans plus tard car elle a réalisé un test
urinaire de grossesse qui s’est révélé positif. Elle a présenté il y a 2 ans
un adénome à prolactine opéré et sans récidive depuis. Elle a depuis des
cycles réguliers de 28 jours. La date de ses dernières règles remonte à
dix semaines. Madame X. a une situation familiale stable et un emploi
régulier dans la fonction publique. Elle doit cependant prendre le bus 2h
par jour. Son suivi gynécologique était fait en ville régulièrement. Elle fume
15 cigarettes par jour. Elle prend de l’iode et de l’acide folique. Son indice
de masse corporelle est toujours à 35. 17

Mme L se plaint d’une douleur pelvienne peu intense mais persistante et


retrouvée au touché vaginal, Quels examens pratiquer ?

Question n°8
Quels conseils hygiéno diététique donnez vous à votre patiente

Question n°9
l’échographie pelvienne montre l’image suivante sans anomalie associé,
qu’en concluez vous :

Question N°10
Vous revoyez ensuite Mme L à 12 SA, elle vous ramène son échographie
du 1er trimestre, les mensurations embryonnaires sont concordantes , il
n’y aucune anomalie placentaire ni utérine ni annexielle. La clarté nucale
est mesurée à 1,2 mm pour une longueur craniocaudale à 75mm. Mme X
est très inquiète par rapport au risque de trisomie 21 et vous demande
quelle est l’attitude médicale la plus raisonnable à proposer et à discuter.

www.evc-pae.fr
GYNECOLOGIE MEDICALE

Epreuve de vérification des connaissances pratiques


2018

Sujet :

Une jeune femme de 28 ans consulte pour infertilité primaire depuis 3 18


ans. Elle mesure 1,65 m pour un poids de 85 kg et fume 15 cigarettes
par jour. Elle a eu ses premières règles à l’âge de 15 ans et a débuté
une contraception oestroprogestative à 17 ans pour régulariser ses
cycles. Elle n’a pas d’antécédent particulier. Son dernier frottis du col
utérin pratiqué récemment révèle une lésion intra-épithéliale
malpighienne de bas grade (LSIL)

Question N° 1
Quel est le principal élément qui permet de juger que ce frottis est
satisfaisant pour son interprétation ?
Question N° 2
Selon les dernières recommandations de l’INCA et de la société française
de colposcopie, un double immunomarquage est réalisé et revient négatif.
Quelle prise en charge proposez-vous à cette patiente ?
Question N° 3
Quels éléments à l’anamnèse allez-vous rechercher pour explorer cette
infertilité ?
Question N° 4
La patiente présente un hirsutisme et une aménorrhée depuis 1 an. Quel
premier diagnostic évoquez-vous dans ce contexte ?
Question N° 5
Quels examens complémentaires proposez-vous pour confirmer ce
diagnostic ?
Question N° 6
Sur quels critères confirmez-vous ce diagnostic ?
Question N° 7
Quel test thérapeutique réalisez-vous avec sa prescription pour vérifier
l’existence d’une imprégnation estrogénique et qu’en attendez-vous ?
TSVP
Question N° 8
Quels autres examens complémentaires demandez-vous à ce couple
pour compléter l’exploration de cette infertilité et dans quel ordre ?
Question N° 9
www.evc-pae.fr
Avant de démarrer un éventuel traitement et dans le cadre d’une
consultation préconceptionnelle, quelles sont vos recommandations et
rédigez vos prescriptions ?
Question N° 10
Après avoir récupéré l’ensemble du bilan, vous confirmez votre diagnostic
initial (question n°4). Quel traitement de première intention proposez-vous
et quelles en sont les modalités ?
Question N° 11
Quels sont les effets secondaires et complications de ce traitement ?
Question N° 12 19
La patiente est enceinte de 3 mois. Compte tenu de son terrain, quel
examen demandez-vous et quels seuils de pathologies retenez-vous ?
Question N° 13
La grossesse de cette patiente se déroule normalement. Elle souhaite
allaiter. Elle vous demande si elle devra prendre une contraception dans
le post-Partum ? Que lui proposez-vous ?

www.evc-pae.fr
GYNECOLOGIE MEDICALE

Epreuve de vérification des connaissances pratiques


2018
Tous les sujets sont à traiter 20

Sujet : N°1

Mme T. âgée de 25 ans a arrêté sa pilule depuis 3 mois. Elle consulte pour
aménorrhée post-pilule. Elle pèse 70 kg et mesure 1m 65, elle est
secrétaire. Elle décrit dans ces antécédents une spanioménorrhée
primaire pour laquelle elle a été mise sous pilule depuis l’âge de 15 ans.
Elle n’a pas d’autre antécédent particulier.

Question n° 1
Quel premier diagnostic devez-vous évoquer?

Question n° 2
Que recherchez-vous à l’examen clinique après avoir éliminé ce premier
diagnostic?

Question n° 3
Quels examens biologiques prescrivez-vous pour préciser votre
diagnostic?

L’échographie pelvienne que vous avez prescrite met en évidence des


ovaires porteurs d’une trentaine de follicules antraux.

Question n°4
Quel diagnostic est le plus probable ?

Elle revient vous voir 2 mois après. Ses règles n’étant pas revenues
depuis la prise de la contraception d’urgence, elle a fait un test urinaire de
grossesse qui est positif. Elle envisage une interruption de grossesse.

Question n° 5
Expliquez-lui les modalités de la contraception hormonale d’urgence.

www.evc-pae.fr
La patiente revient vous voir 1 an plus tard car elle a eu un rapport non
protégé et elle craint une grossesse non désirée.
Question n° 6
Expliquez-lui les modalités de l’interruption volontaire de grossesse telle
qu’elle est pratiquée en France (cadre légal, délai, modalités) ? 21

Question n°7
Expliquez les modalités du dépistage du diabète gestationnel tel qu’il est
recommandé actuellement en France ?

SUJET N°2

Une patiente de 42 ans vient vous voir pour la première fois dans le cadre
de son suivi gynécologique annuel. Elle a eu 3 enfants (1 fausse couche
spontanée et 3 accouchements par voie basse) et elle n’a pas été vue
depuis la naissance de son fils il y a un peu plus de 3 ans, son dernier
frottis cervico vaginal date de cette période.

Question 1 :
Quelles sont les modalités du dépistage du cancer du col de l’utérus en
France ?

Vous avez décidé de lui faire son frottis dont voici les résultats :

www.evc-pae.fr
Question 2 :
Quelle prise en charge proposez-vous à partir des résultats de ce
frottis ?

Le résultat de cet examen revient positif.

Question 3 :
Que proposez-vous ?

La patiente revient 5 ans après. Ses frottis se sont normalisés. Elle n’a 22
pas de contraception. Elle présente des règles très abondantes depuis
quelques mois et elle a fait un épisode de métrorragie récemment.

Question 4 :
Quelles sont les principales étiologies possibles de ces méno-
métrorragies ?

Question 5 :
Quelles investigations complémentaires allez-vous demander devant ce
tableau ?

Les investigations retrouvent un fibrome utérin de type 1 de 2 cm.

Question n°6 :
Précisez à quoi correspond un fibrome de type 1 ?

Question n°7 :
Quel traitement proposez-vous ?

La patiente revient vous voir 5 ans plus tard. Elle est désormais
ménopausée. Elle présente des métrorragies.

Question n°8 :
Quel est le diagnostic à évoquer et quelle stratégie d’investigation devez-
vous mener ?

www.evc-pae.fr
GYNECOLOGIE MEDICALE

Epreuve de vérification des connaissances pratiques


2019

L’ENSEMBLE DES SUJETS EST A TRAITER 23

Sujet : 1

Mme S se présente à votre consultation. Elle est âgée de 26 ans, en


couple depuis 1 an et vient pour un projet de grossesse. Elle est en
aménorrhée depuis 3 mois;

Question N° 1 :
Quels signes recherchez-vous à l'interrogatoire?

Question N° 2 :
Mme S. revient vous voir très inquiète avec un résultat de FSH à 45 que
vous lui avez prescrit.
Quel est votre diagnostic?

Question N° 3 :
Elle n'a aucun antécédent notable personnel.
Que recherchez-vous à l'interrogatoire sur les antécédents familiaux?

Question N° 4 :
Quels examens génétiques prescrivez-vous pour le diagnostic
étiologique?

Question N° 5 :
Quelle prise en charge peut être proposée pour le projet de grossesse?

Question N° 6 :
Que prescrivez-vous systématiquement comme traitement au long cours
en dehors du projet de grossesse?
Pour protéger contre quel risque?

www.evc-pae.fr
Sujet : 2
Une jeune fille de 19 ans vous consulte car elle est en aménorrhée
depuis 6 mois après l’arrêt de sa pilule. Elle n’a pas d’antécédent
particulier personnel et familial. Elle a eu ses premières règles à l’âge de
14 ans. Elle avait des cycles irréguliers longs avant la mise sous pilule 24
donnée à l’âge de 15 ans initialement pour des règles douloureuses puis
à visée contraceptive. Elle a eu l’occasion d’avoir des rapports pas
toujours protégés.

Question N° 1 :
Quelles sont vos hypothèses diagnostiques à ce stade ?

Question N° 2 :
Vous continuez l’interrogatoire et l’examinez. Elle pèse 60 kg pour 1.66.
Elle n’a pas de signes d’hypercorticisme. Elle a fait quelques séances de
laser pour une hyper-pilosité au niveau de la lèvre supérieure et du
menton dans l’année qui précède.

Devant ce tableau clinique, quelles sont les deux étiologies qui vous
apparaissent les plus probables ?

Question N° 3 :
Que demandez-vous comme examens ? Justifiez brièvement.

Question N° 4 :
Vous avez décidé de faire un test au duphaston qui est positif et de
demander un bilan pendant les règles qui suivent le test au duphaston.
Vous trouvez ci-dessous les résultats de ce bilan :

E2 55 pg/ml (N début de cycle 20-60 pg/ml) , Testostérone totale : 0.71


ng/ml (N< 0.6 ng/ml), FSH : 4 mUI/ml (N 3-12) ; LH 12 mUI/ ml (N : 3-
10), PRL 25 ng/ml (N < 26 ng/ml) 17OH prog 2.2 ng/ml (N< 2 ng/ml)
TSVP

Devant ces résultats un test au synacthène serait-il utile ?


Justifiez et expliquez les conséquences en cas d'un test pathologique en
vue d'un désir de grossesse.

www.evc-pae.fr
Question N° 5 :
Vous recevez le résultat du test au synacthène qui est finalement normal
(17OH P =3 ng/ml après synacthène). La patiente vous rapporte
l’échographie pelvienne qui révèle un compte de follicules antraux
augmenté (50 sur les deux ovaires)

Quel est votre diagnostic ? Rappelez les éléments du diagnostic.

Question N° 6 : 25
La patiente souhaite une contraception.

Quels sont les éléments cliniques importants à recherche lors de votre


consultation avant de prescrire une contraception et pour guider votre
choix de contraception ?

Question N° 7 :
Quelques années plus tard alors qu’elle a 26 ans, elle vient vous voir car
elle est maintenant en couple et a un projet parental. Elle a arrêté sa
pilule il y a un an et a toujours une spanioménorrhée.

Que demandez vous comme examens au sein de couple et dans quels


buts ?

Question N° 8 :
Elle revient avec le bilan prescrit : les trompes sont perméables et vous
découvrez au bilan du conjoint une oligoasthénotératospermie sévère
en l'absence d'épisode fébrile.

Quelle prise en charge proposez-vous ?

Sujet : 3

Patiente âgée de 28 ans 3ème geste nullipare d’origine asiatique,


consulte pour une hémorragie génitale depuis 2 jours. Elle n’a pas de
moyen de contraception et décrit un retard de règle de deux semaines.
Elle dit avoir réalisé un test urinaire de grossesse qui était positif.

Question N° 1 :
Décrivez le déroulement de votre interrogatoire et votre examen clinique.

www.evc-pae.fr
Question N° 2 :
Quels sont les examens complémentaires à réaliser en premier lieu ?

Question N° 3 :
Quels sont les possibilités diagnostiques, détaillez les arguments
cliniques et paracliniques en faveur de chacune de ces possibilités.
26

www.evc-pae.fr

Vous aimerez peut-être aussi