Vous êtes sur la page 1sur 7

REPUBLIQUE DU BENIN

UNIVERSITE D’ABOMEY CALAVI

DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL

OPTION : Bâtiment et Travaux Publique (BTP)

Année d’Etude : 4ème Année

Matière : BETON PRECONTRAINT

SUJET

Résolution du devoir de maison

Réalisés par :
Sous la supervision de :
ASSOGBA Romain Prof Mohamed GIBIGAYE
AYELEROU Audry Dr.Ing YABI Crespin
FEGO Huygens
ZANNOU Natacha

ANNEE ACADEMIQUE : 2018-2019


Table des matières
Question de cours ................................................................................................................................... 3
1- Différence entre le retrait et le fluage ........................................................................................ 3
2- Cinq qualités des armatures actives les distinguant des armatures passives ............................. 3
3- Différence entre le principe du béton précontraint et le béton armé ........................................ 3
4- Causes de l’échec de la mise en œuvre du béton précontraint avant les années 1900 ............. 3
Exercice 1................................................................................................................................................. 3
Exercice 2................................................................................................................................................. 4
Données............................................................................................................................................... 4
1- La tension à l’origine ................................................................................................................... 4
2- Les pertes dues au frottement .................................................................................................... 5
3- Perte due au recul d’ancrage ...................................................................................................... 5
4- Perte due à la déformation instantanée du béton...................................................................... 5
5- Perte instantanée et perte due au retrait ................................................................................... 6
a- Perte instantanée .................................................................................................................... 6
b- Perte due au retrait ................................................................................................................. 6
6- Perte due au fluage ..................................................................................................................... 6
7- Perte due à la relaxation ............................................................................................................. 6
8- Perte différée .............................................................................................................................. 7
Déduction ............................................................................................................................................ 7
 La contrainte finale probable .................................................................................................. 7
 La contrainte finale maximale ................................................................................................. 7
 La contrainte finale minimale .................................................................................................. 7

2
Question de cours
1- Différence entre le retrait et le fluage
Le retrait est un raccourcissement du béton non chargé au cours de son
durcissement, tandis que le fluage est une déformation croissante sous charge
constante due à une majoration d’eau.
2- Cinq qualités des armatures actives les distinguant des armatures
passives
 Une résistance mécanique élevée
 Une ductilité suffisante
 Une bonne résistance à la corrosion
 Une faible relaxation
 Un coût aussi bas que possible
3- Différence entre le principe du béton précontraint et le béton armé
Le béton précontraint a pour principe de supprimer ou fortement limiter les efforts
de traction qui se développent dans le béton en appliquant un effort de
compression permanent, tandis que pour le béton armé, l’effort de traction n’est
pas supprimé mais le béton est supplié par l’acier incorporé dans la partie tendue
du béton.
4- Causes de l’échec de la mise en œuvre du béton précontraint avant les
années 1900
La mise en œuvre du béton précontraint échouait avant les années 1900 à cause
des propriétés mécaniques insuffisantes des aciers de l'époque, ainsi qu'aux
conséquences mal maîtrisées des déformations différées du béton soumis à des
efforts permanents importants.

Exercice 1
Déterminons le moment à l’ELU CF (Combinaison fondamentale) de chacun des
voiles figurant dans le tableau ci-dessous ᴪ02 =0.7
Combinaison fondamentale (CF)
γp.Pm+1.35Gmax+ Gmin +γQ1Q1k +∑1,3ᴪ0i.Qik

Avec γp=1 dans la plupart des cas ; γQ1=1.5 dans le cas général ; ᴪ02 =0.7

3
N° de Précontrainte Permanent Exploitation Cloison, (à Vent1 Vent2 Combinaison
voile kN.m kN.m kN.m considérer comme kN.m kN.m fondamentale
charge (CF) kN.m
permanente)
kN.m

1 0 -55,003 -25,076 -10,03 -130.81 130,81 -310,339

2 0 -1,743 -0,227 -0,091 -0.957 0,957 -4,150

3 0 176,066 104,855 42,09 - 154,374 636,169


154.374
4 0 -17,589 -7,346 -3,001 -0.559 0,559 -39,402

Exercice 2
Données

6 câbles 7T15 ; TBR μ=0.43 ;

ρ 1000 =2.5% ; fprg =1770 MPa ;


fpeg =1583 MPa ; fc28=30 MPa ;
j=14 jrs pour la mise en tension.
Les superstructures sont posées à 28 jrs.
𝜀𝑟 = 2. 10−4 ; f=0.18 rad-1 ; φ=0.002m-1 ;
x=14m.
.
Déterminons :
1- La tension à l’origine

𝜎𝑃𝑜 = min⁡(0.80 fprg ; 0.90 fpeg)


𝜎𝑃𝑜 = min (0.80*1770 ; 0.9*1583)

𝜎𝑃𝑜 =1416 MPa

4
2- Les pertes dues au frottement

𝛥𝜎𝑓𝑟𝑜𝑡𝑡⁡ = 𝜎𝑃𝑜 (1 − 𝑒 −(𝑓∗𝛼+𝜑∗𝑥)⁡ )

Avec f=0.18 rad-1 ; x=14m


∆𝑒0 1.32 ∗ 4
α = ⁡tanα = =
𝑙/4 28

α=0.1886 rad-1
𝛥𝜎𝑓𝑟𝑜𝑡𝑡⁡ = 1416(1 − 𝑒 −(0.18∗0.1886+0.002∗14)⁡ )

𝛥𝜎𝑓𝑟𝑜𝑡𝑡⁡ = 85.057⁡𝑀𝑃𝑎

3- Perte due au recul d’ancrage

𝐸𝑝 . 𝑔. 𝑥
𝑑=√
∆𝜎𝑓𝑟𝑜𝑡𝑡

AN : Ep = 190000 MPa ; g= 6 mm ;
∆𝜎𝑓𝑟𝑜𝑡𝑡 = 85.057⁡𝑀𝑃𝑎 ; x=14m

190000 × 0.006 × 14
𝑑=√
85.057

𝑑 = 13.698⁡𝑚 < x=14 m donc

⁡⁡∆𝜎𝑟é𝑐𝑢𝑙 = 0

4- Perte due à la déformation instantanée du béton

∆𝜎𝑟𝑎𝑐𝑐 = ⁡⁡ ∆𝜎𝑟𝑎𝑐𝑐14 + ⁡⁡ ∆𝜎𝑟𝑎𝑐𝑐28 ⁡⁡

1 𝐸𝑝 𝐸𝑝
⁡⁡∆𝜎𝑟𝑎𝑐𝑐 = × 𝜎𝑏14 + × ∆𝜎𝑏28
2 𝐸𝑖14 𝐸𝑖28

5
⁡⁡∆𝜎𝑏14 = 10,1⁡⁡𝑒𝑡⁡⁡∆𝜎𝑏28 = −3,4
𝑓𝑐14 = 0.685 log(𝑗 + 1). 𝑓𝑐28 = 0.685 log(14 + 1) × 30 = 24,17⁡𝑀𝑃𝑎
3
𝐸𝑖14 = 11000√𝑓𝑐14 = 31804,23⁡𝑀𝑃𝑎

3
𝐸𝑖28 = 11000√𝑓𝑐28 = 34179.558⁡𝑀𝑃𝑎

1 190000 190000
∆𝜎𝑟𝑎𝑐𝑐 = × × 10,1 + × (−3,4)
2 31804,23 34179.558

∆𝜎𝑟𝑎𝑐𝑐 = 11,269⁡𝑀𝑃𝑎

5- Perte instantanée et perte due au retrait


a- Perte instantanée
∆𝜎𝑖 = ⁡ ∆𝜎𝑓𝑟𝑜𝑡𝑡 + ∆𝜎𝑟é𝑐𝑢𝑙 + ∆𝜎𝑟𝑎𝑐𝑐

∆𝜎𝑖 = ⁡85,057 + 0 + 11,269

∆𝜎𝑖 = ⁡96,326⁡𝑀𝑃𝑎

b- Perte due au retrait


∆𝜎𝑟 = ⁡ 𝐸𝑝 . 𝜀𝑟

∆𝜎𝑟 = ⁡190000 × 2. 10−4

∆𝜎𝑟 = ⁡38⁡𝑀𝑃𝑎

6- Perte due au fluage


𝐸𝑝
∆𝜎𝑓𝑙 = (𝜎𝑏𝑀 + 𝜎𝑏𝐹 ).
𝐸𝑖𝑗
190000
∆𝜎𝑓𝑙 = (10,1 + 3,5) ×
31804,23

∆𝜎𝑓𝑙 = 81,25⁡⁡𝑀𝑃𝑎

7- Perte due à la relaxation


6 𝜎𝑃𝑖
∆𝜎𝑝 = ⁡ × 𝜌1000 ( − 𝜇) × 𝜎𝑃𝑖
100 𝑓𝑝𝑟𝑔

Avec
𝜎𝑃𝑖 = 𝜎𝑃0 − ∆𝜎𝑖 = 1416 − 96,326 = 1319,674⁡𝑀𝑃𝑎
6 1319,674
∆𝜎𝑝 = ⁡ × 2,5( − 0,43) × 1319,674
100 1770

∆𝜎𝑝 = ⁡62,469⁡⁡𝑀𝑃𝑎

6
8- Perte différée
5
∆𝜎𝑑𝑖𝑓𝑓 = ⁡ ∆𝜎𝑟 + ∆𝜎𝑓𝑙 + ∆𝜎𝑃𝑖
6
5
∆𝜎𝑑𝑖𝑓𝑓 = ⁡38 + 81,25 + × 62,469
6

∆𝜎𝑑𝑖𝑓𝑓 = ⁡171,3075⁡𝑀𝑃𝑎

Déduction
 La contrainte finale probable
𝜎𝑝𝑟𝑜𝑏 = 𝜎𝑃𝑜 − ∆𝜎
Avec ∆𝜎 = 96,326 +171,3075= 267,6335 MPa
𝜎𝑝𝑟𝑜𝑏 = 1416 − 267,6335⁡𝑀𝑃𝑎

𝜎𝑝𝑟𝑜𝑏 = 1148,3665⁡𝑀𝑃𝑎

 La contrainte finale maximale


𝜎𝑃𝑓𝑚𝑎𝑥 = 1,02𝜎𝑃0 − 0,8∆𝜎
𝜎𝑃𝑓𝑚𝑎𝑥 = 1,02 × 1416 − 0.8 × 267,6335

𝜎𝑃𝑓𝑚𝑎𝑥 ⁡=1230,2132 MPa

 La contrainte finale minimale


𝜎𝑃𝑓𝑚𝑖𝑛 = 0,98𝜎𝑃0 − 1,20∆𝜎
𝜎𝑃𝑓𝑚𝑖𝑛 = 0,98 × 1416 − 1,20 × 267,6335
𝜎𝑃𝑓𝑚𝑖𝑛 = 1066,5198⁡⁡𝑀𝑃𝑎

𝜎𝑃𝑓𝑚𝑖𝑛 = 1066,5198⁡⁡𝑀𝑃𝑎

Vous aimerez peut-être aussi