Vous êtes sur la page 1sur 2

Noël en Grèce

Les vacances de Noël et d'hiver en Grèce sont assez similaires à celles des Roumains,
même d'un point de vue culinaire. Chaque année, les Grecs célèbrent la Nativité avec
toute la famille. Des grands-parents aux arrière-petits-enfants, ils se retrouvent tous
autour de la table festive de Noël le 25 décembre et servent ensemble les meilleurs
plats. Aussi, le 25 décembre, les grecs orthodoxes célèbrent tous ceux qui s'appellent
Emanuel, Manos ou Emanuela et leur souhaitent « Hronia pola », qui en traduction
signifie « Joyeux anniversaire ! ».

Avant Noël, les Grecs observent le jeûne de 40 jours. Orthodoxes comme nous, les
Grecs ne mangent pas du tout d'œufs, de viande ou de lait pendant le Carême, essayant
de se purifier des péchés et d'avoir une âme pure pour la venue du Sauveur dans le
monde.

La veille de Noël, tous les enfants, en particulier les garçons, descendent dans la rue et
chantent des chants de Noël appelés kalanda. Les petits sont accompagnés dans la rue
par des tambours et d'autres instruments, et parfois ils emportent avec eux des bateaux
peints en or, pleins de noix, ceci étant une vieille tradition en Grèce.

Dans les villages grecs, les habitants respectent la tradition et chaque famille élève au
moins un cochon, qu'ils abattent la veille de Noël, puis sont servis dans divers plats
traditionnels. Il s'agit notamment d'apakia - porc fumé, ou omathies - la version grecque
de caltaboş, qui signifie intestins de porc farcis de riz, de raisins secs et de morceaux de
foie. Il y a aussi le fameux piftie, connu en Grèce sous le nom de "pihti", de la table de
Noël. La charcuterie grecque est fabriquée à partir de porc bouilli et de gélatine
naturelle, mais dans certaines régions, elle est également fabriquée à partir de dinde.

Les Grecs ont aussi leurs cicatrices, qu'ils appellent les « initiales ». Ils coupent le porc en
petits morceaux, le font frire et le mettent dans la graisse, dans de grands bocaux.
Ensuite, consommez-le les jours fériés, mais aussi pendant l'année. Les Grecs servent
également des tsigarithes - des morceaux de bacon de porc, frits dans des épices et
consommés en première partie de journée.

Depuis 1823, les Grecs ont emprunté au Mexique la tradition de préparer la


traditionnelle dinde de Noël. Dans de nombreuses régions de Grèce, la dinde a
remplacé avec succès le porcelet classique.

La dinde est généralement farcie de riz, de châtaignes, de raisins secs ou de noix et cuite
au four, ce qui en fait un vrai régal sur la table de Noël.

Le dessert grec traditionnel de Noël est le baclavaua, un gâteau de pâte feuilletée rempli
de noix ou de pistaches et sirupeux avec beaucoup de sirop de sucre. Mais en plus de la
recette de la baclava, les Grecs préparent également le cataif, un dessert à base de pâte
de nouilles, fourré aux noix et à la cannelle.

Vous aimerez peut-être aussi