Vous êtes sur la page 1sur 42

GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL

SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE


Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

DÉTERMINATION DE LA TENEUR EN EAU

1. Portée : Pour déterminer la teneur en eau d'un échantillon de sol.

2. Code de référence : EST 2720 (Partie 2):1973, BS et ASTM

3. Appareil :

a) Récipient hermétique non corrodable.


b) Balance de pesée électronique avec une précision de 0,01 g.
c) Four - pour maintenir la température à 110 ± 5°C.
d) Dessiccateur

4. Procédure :

a) Nettoyer lerécipient avec couvercle, sécher et peser (W1).


b) Prélevez la quantité requise de l'échantillon de sol dans le récipient émietté et placé
librement,et peser avec couvercle ( W2 ).
c) Puis placez-le dans un four sans couvercle et maintenez la température du four à 110 ±
5°C.
d) Sécher l'échantillon au four pendant 24 h.
e) Sortez le récipient du four et replacez le couvercle sur le récipient et laissez-le refroidir
dans un dessiccateur.
f) Enregistrez la masse finale (W3) du récipient avec couvercle et échantillon de sol séché.

5. Calcul :

W 2−W 3
Teneur en eau (%) = x 100
W 3−W 1
Où,
W2 = masse du récipient avec couvercle avec sol humide en g,
W3 = masse du récipient avec couvercle avec sol sec en g, et
W1 =masse du récipient avec couvercle en g.

6. Signaler : La teneur en eaudu sol doit être rapporté à deux chiffres


significatifs. Les résultats de l'essai doivent être convenablement enregistrés.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

DÉTERMINATION DE LA GRAVITÉ SPÉCIFIQUE

1. Portée : Pour déterminer la gravité spécifique d'un échantillon de sol.

2. Code de référence : EST 2720 (Partie 3/Sec-1):1980, BS et ASTM

3. Appareil :

a) Bouteille de gravité spécifique de 50 ml de capacité


b) Dessiccateur
c) Balance de pesée électronique avec une précision de 0,001 g
d) Four - pour maintenir la température entre 105 et 110°C.
e) Pissette
f) Tamis IS 2mm
g) Eau distillée sans air

4. Procédure :

a) La bouteille de densité complète avec bouchon doit être séchée entre 105 et 110 °C,
refroidie dans le dessiccateur et pesée à 0,001 g (m1) près.
b) Prélever 50 g d'échantillon séché au four et le passer à travers un tamis de test IS de 2
mm.
c) Peser 5 à 10 g d'échantillon passant au tamis IS 2 mm et le transférer dans le flacon de
densité.
d) La bouteille et son contenu ainsi que le bouchon doivent être pesés à 0,001 g (m2) près.
e) Suffisamment d'eau distillée sans air doit être ajoutée pour que le sol dans la bouteille
soit juste recouvert. Agiter le flacon et l'air emprisonné est éliminé en chauffant le
flacon Density placé sur un bain-marie.
f) La bouteille et son contenu doivent ensuite être placés dans le dessiccateur et le liquide
est ajouté jusqu'à ce que la bouteille soit pleine.
g) Le bouchon doit ensuite être inséré et le poids est pris en grammes. (m3)
h) La bouteille est complètement remplie d'eau distillée sans air, insérez le bouchon et
pesez-la en g (m4).

5. Calcul :
(m2−m1)
G=Gl X
( m 4−m1)−(m3−m2)

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

Où,
G = gravité spécifique de l'échantillon de sol,
Gl= Densité spécifique du liquide utilisé, à température constante
m1 = masse de la bouteille de densité vide en g
m2 = masse de densité bouteille avec sol sec en g
m3 =masse de densité bouteille, sol et liquide en g
m4= masse de la bouteille pleine de liquide uniquement en g

6. Signaler :La moyenne des valeurs obtenues doit être considérée comme la
gravité spécifique des particules de sol et doit être rapportée au 0,01 le plus proche. Si
les deux résultats diffèrent de plus de 0,03, les essais doivent être répétés.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

DÉTERMINATION DE LA GRANULOMÉTRIE PAR MÉTHODE SÈCHE

1. Portée : Pour déterminer la granulométrie de la fraction de sol retenue


sur un tamis IS de 4,75 mm par méthode sèche.
2. Code de référence : EST 2720 (Partie 4):1985, BS et ASTM

3. Appareil :

a) Balance de pesée-sensible à 0,1 % du poids de l'échantillon.


b) Tamis - Tamis IS 100 mm, tamis IS 75 mm, tamis IS 19 mm, tamis IS 4,75 mm
c) Maillet en bois
d) Plateau
e) Four - pour maintenir la température entre 105 et 110°C
4. Procédure :
a) L'échantillon de sol reçu du champ doit être séché à l'air ou au soleil. Par temps humide,
un appareil de séchage peut être utilisé, auquel cas la température de l'échantillon ne
doit pas dépasser 60°C.
b) Les mottes peuvent être cassées avec un maillet en bois pour accélérer le séchage. La
matière organique, comme les racines des arbres et les morceaux d'écorce, doit être
retirée de l'échantillon. De même, les matières autres que le sol, comme les coquillages,
doivent également être séparées de la masse principale du sol.
c) Lorsque le four est utilisé pour le séchage, la température dans le four ne doit pas
dépasser 110°C.
d) L'échantillon séché au four est séparé en 2 fractions en le tamisant à travers un tamis IS
de 4,75 mm. La partie qui y est retenue est appelée fraction de gravier et est conservée
pour une analyse grossière tandis que la partie qui la traverse est soumise à une analyse
au tamis fin.
e) En fonction de la taille maximale des matériaux présents en quantités substantielles
dans le sol, la masse d'échantillon de sol prélevé pour analyse peut être la suivante :
Taille maximale du matériau présent en Messe à prendrepourEssai en kg
quantités substantielles en mm
75 60
40 25
25 13
19 6.5
12.5 3.5
dix 1.5
6.5 0,75
4,75 0,4
Preparé par: Vérifié par: Autorisé par
Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

f) L'échantillon est séparé en diverses fractions par tamisage. Pendant le tamisage à


travers chaque tamis, les tamis doivent être agités de manière à ce que l'échantillon
roule en mouvement irrégulier sur les tamis.
g) La masse des matières retenues sur chaque tamis doit être enregistrée.

5. Calcul :
Pourcentage de sol passant = (Poids de sol retenu sur tamis IS en g / Poids total en g) x 100

6. Signaler :Les résultats de l'analyse granulométrique doivent être consignés


sous une forme appropriée. Une courbe de distribution granulométrique doit être
tracée sur un graphique semi-logarithmique, traçant la taille des particules sur l'échelle
logarithmique par rapport au pourcentage plus fin que la taille correspondante sur
l'échelle ordinaire.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

DÉTERMINATION DE LA GRANULOMÉTRIE PAR MÉTHODE HUMIDE

1. Portée : Pour déterminer la granulométrie de la fraction de sol passant à


travers un tamis IS de 4,75 mm et retenue sur un tamis IS de 75 microns.

2. Code de référence : EST 2720 (Partie 4):1985, BS et ASTM

3. Appareil :
a) Soldepesé - sensible à 0,1 % du poids de l'échantillon.
b) Tamis IS de 4,75 mm, tamis IS de 2,36 mm, tamis IS de 1,18 mm, tamis IS de 600
microns, tamis IS de 300 microns, tamis IS de 150 microns et tamis IS de 75 microns.
c) Mortier et pilon en caoutchouc
d) Plateau
e) Brosse métallique
f) Four - pour maintenir la température entre 105 et 110°C
g) Tamiseur mécanique-(optionnel)
h) Réactifs : Peroxyde d'hydrogène

4. Procédure :
a) Prélevez une quantité suffisante d'échantillon de sol et séchez-le au four àtempérature
de 105 à 110°C.
b) 100 g d'échantillon sont prélevés et transférés dans un bol, ajouter de l'eau et 2-3
gouttes de peroxyde d'hydrogène. Faites-le tremper toute la nuit.
c) Laver l'échantillon sur un tamis IS de 75 microns. Recueillir l'échantillon retenu et le
sécher au four à température de 105 à 110°C pendant 24h.
d) L'échantillon est séparé en diverses fractions par tamisage. Pendant le tamisage à
travers chaque tamis, les tamis doivent être agités de manière à ce que l'échantillon
roule en mouvement irrégulier sur les tamis.
e) La masse des matières retenues sur chaque tamis doit être enregistrée.

5. Calcul :
Pourcentage de sol passant = (Poids de sol retenu sur tamis IS en g / Poids total en g) x 100

6. Signaler : Les résultats de l'analyse granulométrique doivent être


consignés dans un
forme adaptée. Une courbe de distribution granulométrique doit être tracée sur un
graphique semi-logarithmique, traçant la taille des particules sur l'échelle logarithmique
par rapport au pourcentage plus fin que la taille correspondante sur l'échelle ordinaire.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

DÉTERMINATION DE LA GRANULOMÈTRE PAR HYDROMÈTRE

1. Portée : Pour déterminer la granulométrie de la fraction de sol passant à


travers un tamis IS de 75 microns

2. Code de référence : EST 2720 (Partie 4):1985, BS et ASTM

3. Appareil :

a) Densimètre 151H- 0,995 à 1,030


b) Balance de pesée- précis à 0,01 g.
c) Tamis IS 75 microns.
d) Brosse métallique
e) Four - pour maintenir la température entre 105 et 110°C
f) Thermomètre
g) Réactifs : peroxyde d'hydrogène, hexamétaphosphate de sodium et carbonate de
sodium
h) Agitateur mécanique à grande vitesse
i) Éprouvette graduée en verre d'une capacité de 1000 ml et 100 ml
j) Bain-marie pour maintenir une température constante
k) Chronomètre
l) Plat à évaporation en porcelaine
m) Fiole conique ou bécher de capacité 1000 ml
n) Tige de verre

4. Procédure :

a) Prétraitement du sol(Requis uniquement pour les sols organiques) : 50 g


d'échantillon de sol sec au four sont prélevés dans un bécher propre et sec, puis
ajoutez 150 ml de peroxyde d'hydrogène et remuez. Laisser reposer toute la nuit. Le
mélange dans la fiole conique doit ensuite être chauffé doucement et agité
périodiquement. Faites bouillir jusqu'à ce que le volume soit réduit à 50 ml.
b) Solution d'hexamétaphosphate de sodium :33 g d'hexamétaphosphate de sodium
et 7 g de carbonate de sodium sont dissous dans 1000 ml d'eau distillée.
c) Prenez 50 g (en cas de fines) ou 100 g (en cas de sable) d'échantillon séché au four et
ajoutez 100 ml de solution d'hexamétaphosphate et remuez doucement le mélange
et laissez-le tremper pendant la nuit.
d) Le mélange est agité doucement à l'aide d'un agitateur mécanique à grande vitesse.
Preparé par: Vérifié par: Autorisé par
Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

e) Après agitation, ce mélange est transféré dans une éprouvette de mesure de 1000
ml. Ce mélange est porté à 1000 ml en ajoutant de l'eau distillée.
f) Placer l'hydromètre dans une éprouvette graduée de 1000 ml remplie d'eau distillée.
g) Bien agiter le mélange dans le cylindre afin que les particules de terre se déplacent
librement.
h) Placer lentement l'hydromètre dans le cylindre contenant le mélange et démarrer le
chronomètre.
i) Les lectures de l'hydromètre doivent être prises après une période de 1/2, 1, 2, 4, 8,
15, 30 minutes et 1, 2, 4, 8, 24 heures.
j) La température de la suspension doit être observée et notée une fois pendant les 15
premières minutes, puis après chaque lecture ultérieure.

5. Calcul :Le pourcentage de sol retenu sur chaque tamis est calculé sur la base de
la masse totale de l'échantillon de sol prélevé et, à partir de ces résultats, le
pourcentage passant à travers chacun des tamis est calculé.

6. Signaler : Les résultats de l'analyse granulométrique doivent être


consignés sous une forme appropriée. Une courbe de distribution granulométrique doit
être tracée sur un graphique semi-logarithmique, traçant la taille des particules sur
l'échelle logarithmique par rapport au pourcentage plus fin que le cotaille
correspondant à l'échelle ordinaire.

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

DÉTERMINATION DE LA LIMITE DE LIQUIDE À L'AIDE D'UN APPAREIL


CASAGRANDE

1. Portée : Déterminerla limite de liquidité des sols par mécanique Méthode


utilisant l'appareil de Casagrande.

2. Code de référence : EST 2720 (Partie 5):1985, BS et ASTM


3. Appareil :

a) Dispositif de limite de liquidité Casagrande


b) Outil de rainurage
c) Plat d'évaporation en porcelaine/Bol en aluminium
d) Assiette en verre plat -10 mm d'épaisseur
e) Spatule -flexible, avec la lame d'environ 8 cm de long et 2 cm de large
f) Balance de pesée -sensible à 0,01 g.
g) Four -thermostatique avec intérieur en matériau non corrosif pour maintenir la
température entre 105 et 110°C.
h) Pissette ou Gobelet -contenant de l'eau distillée.
i) Conteneurs non corrosifs

4. Procédure :

a) Environ 120 g d'échantillon de sol séché au four passant au tamis IS de 425 microns
doivent être soigneusement mélangés avec de l'eau distillée dans le plat d'évaporation
ou sur la plaque de verre plate pour former une pâte uniforme.
b) La pâte doit avoir une consistance qui nécessitera 30 à 35 gouttes de la tasse pour
provoquer la fermeture requise de la rainure standard.
c) Dans le cas de sols argileux, la pâte de sol doit être laissée au repos pendant un temps
suffisant (24 heures) pour assurer une répartition uniforme de l'humidité dans la masse
du sol.
d) Une partie de la pâte doit être placée dans la tasse au-dessus de l'endroit où la tasse
repose sur la base et l'étaler à l'aide de la spatule.
e) Faire une rainure de 2 mm à l'aide d'un outil à rainurer de type « A ». Dans le cas où
l'outil de rainurage de type A ne donne pas une rainure claire comme dans les sols
sablonneux, l'outil de rainurage de type 'B' ou de type 'C' doit être utilisé.
f) La coupelle doit être mise en place et abaissée en tournant la manivelle à raison de deux
tours par seconde jusqu'à ce que les deux moitiés du gâteau de sol entrent en contact
avec le fond de la rainure sur une distance d'environ 12 mm. Le nombre de gouttes est
enregistré.
Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /
Preparé par: Vérifié par: Autorisé par
Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

g) Une tranche représentative de sol doit être prélevée dans un récipient approprié et sa
teneur en humidité est déterminée.
h) Le sol restant dans la coupelle doit être transféré dans la coupelle d'évaporation et la
coupelle et l'outil de rainurage doivent être soigneusement nettoyés.
i) Les opérations doivent être répétées pour au moins trois autres pistes supplémentaires
en ajoutant suffisamment d'eau pour amener le sol à un état plus fluide.
j) Dans chaque cas, le nombre de coups doit être enregistré et la teneur en humidité
déterminée.
k) Le nombre de coups nécessaires pour fermer la rainure doit être compris entre 15 et 35
coups.

5. Calcul :

Teneur en humidité = (masse d'eau / masse sèche de sol) x 100

Une courbe de débit doit être tracée sur un graphique semi-logarithmique représentant
la teneur en eau sur l'échelle arithmétique et le nombre de gouttes sur l'échelle
logarithmique.
La teneur en humidité correspondant à 25 gouttes, telle que lue sur la courbe, doit être
arrondie au nombre entier le plus proche et rapportée comme la limite de liquidité du
sol.

6. Signaler : Les résultats des observations de l'essai doivent être enregistrés


de manière appropriée. La limite de liquidité doit être indiquée au nombre entier le plus
proche.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

DÉTERMINATION DE LA LIMITE DE LIQUIDE PAR LA MÉTHODE DE PÉNÉTRATION


AU CÔNE

1. Portée : Déterminerla limite de liquidité des sols par la méthode de


pénétration au cône.

2. Code de référence : EST 2720 (Partie 5):1985, BS et ASTM

3. Appareil :
a) Pénétromètre à cône
b) Balance de pesée -sensible à 0,01 g.
c) Four -thermostatique avec intérieur en matériau non corrosif pour maintenir la
température entre 105 et 110°C.
d) Conteneurs non corrosifs

4. Procédure :

a) Environ 150 g d'échantillon de sol passant au tamis IS de 425 microns doivent être bien
mélangés en une pâte avec addition d'eau distillée.
b) Dans le cas de sols très argileux, pour assurer une répartition uniforme de l'humidité, il
est recommandé de laisser le sol à l'état mélangé pendant un temps suffisant (24
heures) dans un récipient hermétique.
c) La pâte de sol humide doit ensuite être transférée dans la coupelle cylindrique de
l'appareil pénétromètre à cône, en veillant à ce qu'aucun air ne soit emprisonné dans ce
processus.
d) Enfin, le sol humide est nivelé jusqu'au sommet de la coupelle et placé sur la base de
l'appareil pénétromètre à cône.
e) Le pénétromètre doit être réglé de manière à ce que la pointe du cône touche juste la
surface de la pâte de sol dans la coupelle serrée dans cette position.
f) La lecture initiale est soit ajustée à zéro, soit notée comme indiqué sur l'échelle
graduée.
g) La pince verticale est alors relâchée permettant au cône de pénétrer dans la pâte de
terre sous son propre poids.
h) La pénétration du cône après 5 secondes doit être notée au millimètre près.
i) Si la différence de pénétration se situe entre 14 et 28 mm, l'essai est répété avec des
ajustements appropriés à l'humidité, soit en ajoutant plus d'eau, soit en exposant la
pâte étalée sur une plaque de verre pour réduire la teneur en humidité.
j) L'essai doit ensuite être répété au moins pour avoir quatre ensembles de valeurs de
pénétration dans la plage de 14 à 28 mm.
Preparé par: Vérifié par: Autorisé par
Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

k) La teneur exacte en humidité de chaque essai doit être déterminée.

5. Calcul :

Teneur en humidité = (masse d'eau / masse sèche de sol) x 100

6. Signaler : La limite de liquidité doit être exprimée à la première décimale la


plus proche.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

DÉTERMINATION DE LA LIMITE DE PLASTIQUE

1. Portée : Déterminerla limite plastique des sols.

2. Code de référence : EST 2720 (Partie 5):1985, BS et ASTM

3. Appareil :

a) Plat d'évaporation en porcelaine


b) Surface de roulement
c) Spatule -flexible, avec la lame d'environ 8 cm de long et 2 cm de large
d) Équilibrer -sensible à 0,01 g.
e) Four -thermostatique avec intérieur en matériau non corrosif pour maintenir la
température entre 105 et 110°C.
f) Conteneurs non corrosifs
g) Canne - 3mm de diamètre et environ 10 cm de long.

4. Procédure :

a) L'échantillon de sol doit être soigneusement mélangé avec de l'eau distillée dans un plat
d'évaporation ou sur la plaque de verre plate jusqu'à ce que la masse de sol devienne
suffisamment plastique pour être facilement moulée avec les doigts.
b) Une boule doit être formée avec environ 8 g de cette masse de terre plastique et roulée
entre les doigts et la plaque de verre avec une pression juste suffisante pour rouler la
masse en un fil de diamètre uniforme sur toute sa longueur.
c) Le rythme de roulement doit être compris entre 80 et 90 coups/min en comptant un
coup comme un mouvement complet de la main vers l'avant et vers l'arrière jusqu'à la
position de départ.
d) Le laminage doit être fait jusqu'à ce que les fils aient un diamètre de 3 mm.
e) Le sol doit ensuite être malaxé en une masse uniforme et roulé à nouveau.
f) Ce processus de laminage et de pétrissage alternés doit être poursuivi jusqu'à ce que le
fil s'effrite à exactement 3 mm de diamètre sous la pression requise pour le laminage et
que la terre ne puisse plus être enroulée en un fil.
g) Les morceaux de fil de sol émietté doivent être recueillis dans un récipient hermétique
et la teneur en humidité déterminée.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

5. Calcul :
Teneur en humidité = (masse d'eau / masse sèche de sol) x 100

La teneur en humidité déterminée est la limite plastique du sol.

6. Signaler : Les résultats des observations de l'essai doivent être enregistrés


de manière appropriée.La limite plastique doit être rapportée au nombre entier le plus
proche.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

LIMITE DE RETRAIT
1. Portée : Déterminerla limite de retrait du sol.

2. Code de référence : EST 2720 (Partie 6):1972, BS et ASTM

3. Appareil :

a) Capsule d'évaporation
b) Spatule-flexible, avec la lame d'environ 8 cm de long et 2 cm de large.
c) RétrécissementPlat- porcelaine circulaire ayant un fond plat et 45 mm de diamètre et 15
mm de hauteur intérieurement.
d) Bord droit -en acier, d'environ 15 cm de longueur.
e) Coupe en verre - 50jusqu'à 55 mm de diamètre et 25 mm de hauteur
f) Assiettes en verre -deux, chacun 73 x 73 mm, 3 mm d'épaisseur. Une plaque doit être en
verre principal et l'autre à trois broches métalliques inertes.
g) Four -thermostatique avec intérieur en matériau non corrosif pour maintenir la
température entre 105 et 110°C.
h) Tamis - Tamis IS de 425 microns.
i) Balances sensibles à 0,1 g et 0,01 g.
j) Mercure -propre, suffisant pour remplir le gobelet en verre à ras bord.
k) Dessiccateur - avectout agent desséchant autre que l'acide sulfurique.

4. Procédure :

a) Prélever un échantillon séché au four pesant environ 100 g de la partie soigneusement


mélangée du matériau passant le tamis IS de 425 microns.
b) Placer environ 30 g de l'échantillon de sol dans le plat d'évaporation et bien mélanger
avec de l'eau distillée en quantité suffisante pour remplir complètement les vides du sol
et rendre le sol suffisamment pâteux pour être facilement travaillé dans le plat de retrait
sans piéger de bulles d'air.
c) Déterminer le poids de la coupelle rétractable propre et vide et l'enregistrer.
d) Le volume de la boîte de retrait est enregistré.
e) Enduisez l'intérieur du plat de rétrécissement avec une fine couche de graisse pour
empêcher l'adhérence du sol au plat.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

f) Placez au centre du plat de retrait une quantité de pâte de sol égale à environ un tiers
du volume du plat de retrait, et laissez la pâte s'écouler vers les bords en tapotant le
plat de retrait sur une surface ferme amortie par plusieurs couches de feuille de
caoutchouc.
g) Ajoutez une quantité de pâte de sol approximativement égale à la première portion et
tapotez le plat de retrait comme avant jusqu'à ce que la pâte soit complètement
compactée et que tout l'air inclus ait été ramené à la surface.
h) Ajoutez plus de pâte de sol et continuez à tapoter jusqu'à ce que le plat de retrait soit
complètement rempli et que l'excès de pâte de sol se détache sur son bord.
i) Frottez ensuite l'excès de pâte de terre avec une règle, essuyez toute la terre qui adhère
à l'extérieur de la coupelle de rétrécissement et pesez-la immédiatement.
j) Laissez la terre sécher à l'air jusqu'à ce que la couleur de la terre passe du foncé au clair.
k) Sécher au four la pâte dans le plat de rétrécissement, refroidir dans un dessiccateur et
peser, enregistrer le poids comme le poids du plat de rétrécissement et du sol sec.
l) Remplissez la coupe en verre de mercure; appuyez fermement la plaque de verre avec
les trois dents sur le dessus de la tasse, en recueillant l'excès de mercure dans un
récipient approprié.
m) Essuyez soigneusement tout mercure qui pourrait adhérer à l'extérieur de la tasse et
placez la tasse dans le plat d'évaporation en prenant soin de ne pas renverser de
mercure de la tasse en verre, et placez la terre séchée au four sur la surface du mercure
dans la tasse.
n) Ensuite, forcez soigneusement la tape sous le mercure au moyen de la plaque de verre
avec les mêmes dents et appuyez fermement la plaque sur le dessus de la tasse, le
mercure déplacé étant recueilli dans le plat d'évaporation sans en sortir.
o) Pesez le mercure déplacé par la terre sèche avec une précision de 0,1 g et déterminez
son volume en divisant ce poids par le poids unitaire du mercure.
p) Enregistrez ce volume comme le volume de la pat de terre séchée au four.

5. Calcul :

Teneur en humidité = (masse d'eau / masse sèche de sol) x 100

6. Signaler :Les observations et les résultats de l'essai doivent être consignés


de manière appropriée. Si une valeur s'écarte de la moyenne de plus de ± 2 %, elle doit
être rejetée et l'essai répété.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

DÉTERMINATION DERELATION TENEUR EN EAU-DENSITÉ SÈCHE EN UTILISANT


COMPACTAGE LÉGER (Proctor standard)
1. Portée : Déterminerla relation teneur en eau-densité sèche en utilisant la
lumière
Compactage.

2. Code de référence : EST 2720 (Partie 7):1980, BS et ASTM

3. Appareil :

a) Moule métallique cylindrique


b) Extrudeuse d'échantillons (facultatif)
c) Balances de pesée - l'une, de capacité 10 kg sensible à 1 g et l'autre de capacité 200 g
sensible à 0,01 g.
d) Four - à commande thermostatique avec intérieur en matériau non corrosif pour
maintenir la température entre 105°C et 110°C.
e) Récipient non corrodable
f) Règle en acier -une règle en acier d'environ 30 cm de longueur et ayant un bord
biseauté.
g) Tamis : tamis IS 4,75 mm et 19 mm
h) Outils de mélange -Plateau ou casserole, cuillère, truelle et spatule
i) Pilon en métal -Un pilon de 2,6 kg tombant sur une hauteur de 310 mm est utilisé.

4. Procédure :
A. Pour échantillon de sol contenant des matériaux grossiers jusqu'à 19 mm.
a) Pour compacter le sol contenant des matériaux grossiers jusqu'à 20 mm de taille, le
moule de 997,46 ml doit être utilisé
b) Un échantillon de 5 kg de sol séché à l'air passant le tamis d'essai IS de 19 mm doit être
prélevé.
c) L'échantillon doit être soigneusement mélangé avec une quantité d'eau appropriée en
fonction du type de sol.
d) Le moule, avec la plaque de base attachée, doit être pesé à 1 g (m1) près.
e) Le moule doit être placé sur une base solide et le sol humide doit être compacté dans le
moule, avec l'extension attachée, en trois couches de masse approximativement égale,
chaque couche recevant 25 coups de pilon.
f) Les coups doivent être répartis uniformément sur la surface de chaque couche.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

g) Des précautions sont prises pour s'assurer que le tube du pilon est maintenu à l'écart du
sol afin que le pilon tombe toujours librement.

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

h) La quantité de terre utilisée doit être suffisante pour remplir le moule, ne laissant pas
plus d'environ 6 mm à éliminer lorsque l'extension est retirée.
i) L'extension doit être retirée et le sol compacté doit être soigneusement nivelé jusqu'au
sommet du moule au moyen de la règle.
j) Le moule et le sol doivent ensuite être pesés à 1 g (m2).
k) L'échantillon de sol compacté doit être retiré du moule et placé sur le plateau de
mélange.
l) La teneur en eau d'un échantillon représentatif du spécimen doit être déterminée.
m) Le reste de l'échantillon de sol doit être broyé, frotté à travers le tamis d'essai IS de 20
mm, puis mélangé avec le reste de l'échantillon d'origine.
n) Des incréments d'eau appropriés doivent être ajoutés successivement et mélangés à
l'échantillon, et la procédure ci-dessus doit être répétée pour chaque incrément d'eau
ajouté.
o) Le nombre total de déterminations effectuées doit être d'au moins cinq, et la plage des
teneurs en humidité doit être telle que la teneur en humidité optimale, à laquelle se
produit la densité sèche maximale, se situe dans cette plage.

B. Pour échantillon de sol contenant des matériaux grossiers jusqu'à 40 mm.

a) Pour compacter un sol contenant des matériaux grossiers jusqu'à 40 mm, le moule de
2250 ml doit être utilisé.
b) Un échantillon pesant environ 6 kg et passant le tamis IS de 40 mm est utilisé pour le
test.
c) Le sol est compacté en trois couches, chaque couche recevant 55 coups du pilon de 2,6
kg.
d) Le reste de la procédure est lemême.

5. Calcul :

i. La masse volumique apparente - m en g/ml, de chaque spécimen compacté doit être


calculée à partir de l'équation : γ
γ m= (m2-m1)
Vm
Où,
m1 = masse du moule et du fond en g ;

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

m2 = masse de moule, base et sol en g ; et


Vm= volume de moule en g.
ii. La masse volumique sèche - d en g/ml, doit être calculée à partir de l'équation : γ
γ ré= (100 j)/(100+w) γ

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

Où,

w = teneur en humidité du sol en pourcentage.

6. Signaler : Les points expérimentaux et la courbe lisse tracée à travers eux


montrant la relation entre la teneur en humidité et la masse volumique sèche doivent
être signalés.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

DÉTERMINATION DERELATION TENEUR EN EAU-DENSITÉ SÈCHE EN UTILISANT


COMPACTAGE LOURD (Proctor modifié)
1. Portée : Déterminerla relation teneur en eau-densité sèche en
utilisantcompactage.

2. Code de référence : EST 2720 (Partie 8):1983, BS et ASTM

3. Appareil :
a) Moule métallique cylindriqueDiamètre 100 mm et volume 1000 cm3 ou diamètre 150
mm et volume 2250 cm3.
b) Extrudeuse d'échantillons (facultatif)
c) Balances - l'une de capacité 10 kg sensible à 1 g et l'autre de capacité 200 g sensible à
0,01 g.
d) Four - à commande thermostatique avec intérieur en matériau non corrosif pour
maintenir la température entre 105°C et 110°C.
e) Récipient non corrodable
f) Règle en acier -une règle en acier d'environ 30 cm de longueur et ayant un bord
biseauté.
g) Tamis : tamis IS de 4,75 mm et 19 mm et 37,5 mm
h) Outils de mélange -Plateau ou casserole, cuillère, truelle et spatule
i) Pilon en métal –Un pilon de 4,9 kg tombant sur une hauteur de 450 mm est utilisé.

4. Procédure :
I. Pour échantillon de sol contenant des matériaux grossiers jusqu'à 19 mm.
a) Un échantillon de 5 kg de sol séché à l'air passant le tamis d'essai IS de 19 mm doit être
prélevé.
b) L'échantillon doit être soigneusement mélangé avec une quantité d'eau appropriée en
fonction du type de sol.
c) Le moule, avec la plaque de base attachée, doit être pesé à 1 g (m1) près.
d) Le moule doit être placé sur une base solide, telle qu'un sol ou un socle en béton et le
sol humide doit être compacté dans le moule, avec l'extension attachée, en cinq
couches de masse approximativement égale, chaque couche recevant 25 coups du
pilon. .
e) Les coups doivent être répartis uniformément sur la surface de chaque couche.
Preparé par: Vérifié par: Autorisé par
Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

f) L'opérateur veille à ce que le tube du pilon soit dégagé du sol afin que le pilon tombe
toujours librement.

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

g) La quantité de terre utilisée doit être suffisante pour remplir le moule, ne laissant pas
plus d'environ 6 mm à éliminer lorsque l'extension est retirée.
h) L'extension doit être retirée et le sol compacté doit être soigneusement nivelé jusqu'au
sommet du moule au moyen de la règle.
i) Le moule et le sol doivent ensuite être pesés à 1 g (m2).
j) L'échantillon de sol compacté doit être retiré du moule et placé sur le plateau de
mélange.
k) La teneur en eau d'un échantillon représentatif du spécimen doit être déterminée.
l) Le reste de l'échantillon de sol doit être broyé, frotté à travers le tamis d'essai IS de 19
mm, puis mélangé avec le reste de l'échantillon original.
m) Des incréments d'eau appropriés doivent être ajoutés successivement et mélangés à
l'échantillon, et la procédure ci-dessus doit être répétée pour chaque incrément d'eau
ajouté.
n) Le nombre total de déterminations effectuées doit être d'au moins cinq, et la plage des
teneurs en humidité doit être telle que la teneur en humidité optimale, à laquelle se
produit la densité sèche maximale, se situe dans cette plage.
o) Pour échantillon de sol contenant des matériaux grossiers jusqu'à 37,5 mm.
i. Pour le compactage de sols contenant des matériaux grossiers jusqu'à 40 mm, il
convient d'utiliser le moule de 2250 cm3.
ii. Un échantillon pesant environ 30 kg et passant le tamis IS de 37,5 mm est utilisé
pour le test.
iii. Le sol est compacté en trois couches, chaque couche recevant 55 coups du pilon de
4,9 kg.
iv. Le reste de la procédure est lemême.

5. Calcul :

a) La masse volumique apparente - m en g/cc, de chaque spécimen compacté doit être


calculée à partir de l'équation : γ
γ m= (m2-m1)/Vm

Où,
m1 = masse en g du moule et de la base ;

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

m2 = masse en g du moule, du support et du sol ; et


Vm= volume en ml de moule.

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

b) La masse volumique sèche, d en g/ml, doit être calculée à partir de l'équation : γ


γ ré= (100 j)/ (100+w) γ

Où,

w = teneur en humidité du sol en pourcentage.

6. Signaler : Les points expérimentaux et la courbe lisse tracée à travers eux


montrant la relation entre la teneur en humidité et la masse volumique sèche doivent
être signalés.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

DÉTERMINATION DEPARAMÈTRES DE RÉSISTANCE AU CISAILLEMENT D'UNE


ÉCHANTILLON TESTÉE EN COMPRESSION TRIAXIALE NON CONSOLIDÉE NON
DRAINÉE SANS MESURE DE LA PRESSION INTERSITE

1. Portée : Déterminer les paramètres de résistance au cisaillement d'une


éprouvette testée en compression triaxiale non consolidée non drainée sans mesure de
la pression interstitielle.

2. Code de référence : EST 2720 (Partie 11):1993

3. Appareil :

a) Moule fendu
b) Couteau ou spatule
c) Corde de guitare
d) Règle en métal
e) Échelle en métal
f) Bouchons non corrodablesDe même diamètre que l'éprouvette. Le capuchon
d'extrémité supérieur doit avoir un siège sphérique central pour recevoir le vérin de
chargement.
g) Membrane en caoutchouc sans soudure
h) Anneaux en caoutchouc
i) Balances sensibles à 0.01g
j) Extrudeuse verticale
k) Tubes à paroi minceau moins 50 mm de plus que la longueur requise des éprouvettes.
l) Cellule d'essai triaxiale
m) Anneau d'essai d'une capacité de 2kN
n) Système de pression constante air-eau

4. Procédure :

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

a) L'éprouvette est préparée de sorte que la hauteur de l'éprouvette soit le double de son
diamètre avec des extrémités planes.
b) Dans le cas d'échantillons en tube, une longueur d'échantillon suffisante pour former un
spécimen doit être extrudée du tube et coupée.
c) Lorsque l'échantillon est en bon état et que les extrémités sont planes et normales à
l'axe du tube, l'échantillon peut être préparé dans le tube et extrait.

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

d) Pendant cette opération, le tube d'échantillon doit être maintenu vertical et des
précautions doivent être prises pour empêcher l'adhérence entre le sol et l'extrudeuse
en huilant légèrement la face de l'extrudeuse.
e) La longueur, le diamètre et la masse de l'éprouvette doivent être mesurés avec une
précision permettant de calculer la masse volumique apparente avec une précision de ±
1 %.
f) Le spécimen doit être placé sur l'un si les capuchons d'extrémité et l'autre capuchon
d'extrémité doivent être placés sur le spécimen.
g) La membrane en caoutchouc doit ensuite être placée autour de l'échantillon à l'aide du
tendeur de membrane et la membrane scellée aux embouts au moyen d'anneaux en
caoutchouc.
h) L'échantillon est alors prêt à être placé sur le socle dans la cellule triaxiale.
i) Le piédestal doit être soit recouvert d'un embout solide, soit la vanne de vidange doit
être maintenue fermée.
j) En cas d'échantillons remoulés, il doit être préparé à l'humidité et à la densité
souhaitées par des méthodes de compactage statiques et dynamiques ou par toute
autre méthode appropriée, si nécessaire.
k) L'échantillon préparé est placé au centre du socle de la cellule triaxiale et il est ensuite
placé dans la machine de chargement.
l) Le fluide de fonctionnement doit être admis dans la cellule et la pression relâchée à la
valeur souhaitée.
m) La machine de chargement doit ensuite être encore ajustée pour amener le vérin de
chargement juste en contact avec le siège sur le capuchon supérieur de l'échantillon et
la lecture initiale de la jauge mesurant la compression axiale de l'échantillon doit être
enregistrée.
n) Un taux de compression axiale doit être choisi de manière à ce que la rupture se
produise dans une période d'environ 5 à 15 minutes.
o) L'essai doit commencer, un nombre suffisant de lectures simultanées des jauges de
mesure de charge et de compression étant prises pour définir la courbe de contrainte-
déformation.
p) L'essai doit être poursuivi jusqu'à ce que la valeur maximale de la contrainte soit
dépassée ou jusqu'à ce qu'une déformation axiale de 20 % soit atteinte.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

q) L'éprouvette doit ensuite être déchargée et la lecture finale de la jauge de mesure de


charge doit être enregistrée en tant que vérification de la lecture initiale.
r) La cellule doit être vidée de son fluide et démontée, et l'échantillon retiré.
s) La membrane en caoutchouc doit être retirée de l'échantillon et le mode de défaillance
doit être noté.
t) L'échantillon est pesé et des échantillons pour la détermination de la teneur en
humidité de l'échantillon doivent être prélevés.
Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /
N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

5. Calcul :
a) å=( Lo-L) /Lo
Où,
e= déformation axiale
L = longueur de l'éprouvette au stade de l'essai auquel la surface doit être déterminée, et
Lo = la longueur initiale de l'éprouvette

b) A=Ao(1-e)

Où,
Ao = l'aire initiale de l'éprouvette normale à l'axe.

6. Signaler : Si nécessaire, la courbe contrainte-déformation de l'essai doit


être tracée avec la déformation axiale en abscisse et la différence de contrainte
principale en ordonnée.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

ESSAI DE CISAILLEMENT DIRECT

1. Portée : Déterminerrésistance au cisaillement du sol avec une


granulométrie maximale de 4,75 mm dans des conditions drainées non entraînées, non
entraînées consolidées et consolidées.

2. Code de référence : EST 2720 (Partie 13):1986, BS et ASTM

3. Appareil :
a) Châssis de chargement
b) Boîte de cisaillement
c) Poids
d) Anneau d'essai de capacité 2kN
e) Comparateur à cadran de capacité 25mm & LC de 0.01mm
f) Arrêter l'horloge
g) Balances sensibles à 0,1g
h) Spatule

4. Procédure :
A. Test non formé
a) La boîte de cisaillement avec l'éprouvette, la plaque de grille ordinaire sur la plaque de
base au bas de l'éprouvette et la plaque de grille ordinaire en haut de l'éprouvette
doivent être mises en place dans le bâti de charge.
b) Les dentelures des plaques de grille doivent être perpendiculaires à la direction du
cisaillement.
c) Le tapis de chargement doit être placé sur la plaque de grille supérieure.
d) La chemise d'eau doit être fournie afin que l'échantillon ne sèche pas pendant le test.
e) La contrainte normale requise doit être appliquée et le taux d'application de la
contrainte de déplacement longitudinal/cisaillement ajusté de manière à ce qu'aucun
drainage ne puisse se produire dans l'échantillon pendant l'essai.
Preparé par: Vérifié par: Autorisé par
Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

f) La partie supérieure de la boîte de cisaillement doit être surélevée de manière à laisser


un espace d'environ 1 mm entre les deux parties de la boîte.
g) Le test est maintenant effectué en appliquant une charge de cisaillement horizontale à
la rupture ou à un déplacement longitudinal de 20 %, selon la première éventualité.
h) Les relevés de charge de cisaillement indiqués par l'anneau de vérification et les
déplacements longitudinaux correspondants doivent être notés à intervalles réguliers.

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

i) Si nécessaire, la compression verticale, s'il y en a, de l'éprouvette de sol peut être


mesurée pour servir de contrôle afin de s'assurer que le drainage n'a pas eu lieu à partir
de l'éprouvette de sol.
j) À la fin de l'essai, l'échantillon doit être retiré de la boîte et la teneur en humidité finale
doit être mesurée.
k) Un minimum de trois essais doit être effectué sur des éprouvettes séparées de même
masse volumique à différentes contraintes normales.

B. Test non drainé consolidé


a) L'appareil doit être assemblé de la même manière que dans le cas d'un essai UU, sauf
qu'au lieu des plaques de grille simples, des plaques de grille perforées et des pierres
poreuses saturées doivent être utilisées en haut et en bas de l'échantillon.
b) La procédure est la même que pour le test UU mais l'application d'une contrainte
normale, la compression verticale du sol avec le temps doit être enregistrée.
c) L'essai de cisaillement ne doit être effectué qu'après une consolidation complète sous la
contrainte normale particulière.
d) Le taux de cisaillement doit être tel que l'eau ne s'écoule pas de l'éprouvette au
moment de l'application de la charge de cisaillement.
e) À la fin de l'essai, l'échantillon doit être retiré de la boîte et la teneur en humidité finale
doit être mesurée.
f) Un minimum de trois essais doit être effectué sur des éprouvettes séparées de même
masse volumique à différentes contraintes normales.

C. Test drainé consolidé


a) La boîte de cisaillement avec échantillon et plaques de grille perforée et pierres
poreuses doit être installée dans le cadre de charge.
b) Après l'application d'une contrainte normale, l'échantillon est autorisé à se consolider.
c) Lorsque la consolidation s'est complètement produite, le test de cisaillement doit être
effectué à une vitesse si lente qu'au moins 95 % de dissipation de la pression
interstitielle se produit pendant le test dans ce facteur de temps calculé.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

d) À la fin de l'essai, l'échantillon doit être retiré de la boîte et la teneur en humidité finale
doit être mesurée.
e) Un minimum de trois essais doit être effectué sur des éprouvettes séparées de même
masse volumique à différentes contraintes normales.
f) Les contraintes normales à sélectionner pour l'essai doivent correspondre aux
conditions de terrain et aux exigences de conception.

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

5. Calcul :

a) Aire corrigée = Ac=Ao(1- δ/3)


Où,
Ao = aire initiale de l'éprouvette en cm, et
δ = déplacement en cm.

b) Cv= 0,197h2/t50
Où,
Cv= Coefficient de consolidation
2h = épaisseur initiale de l'éprouvette, et
T50 = temps correspondant à 50 % de consolidation.

c) tt= h2/[nCv (1-Uc)] = 20h2/3Cv


Où,
tt= temps jusqu'à l'échec,
2h =épaisseur initiale de l'éprouvette,
n = une constante pour le drainage des deux extrémités = 3, et
UC = degré de dissipation de la pression interstitielle.

6. Signaler :La contrainte de cisaillement maximale et le déplacement


longitudinal correspondant et la contrainte normale appliquée doivent être enregistrés
pour chaque essai et les résultats doivent être présentés sous la forme d'un graphique
dans lequel la contrainte normale appliquée est portée en abcisse et la contrainte de
cisaillement maximale est portée en ordonnée à la même échelle .

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

DÉTERMINATION DERÉSISTANCE À LA COMPRESSION NON CONFINÉE

1. Portée : Déterminerla résistance à la compression simple des sols.

2. Code de référence : EST 2720 (Partie 10):1991, BS et ASTM

3. Appareil :
a) Dispositif de compression
b) Capacité de l'anneau de vérification 2kN
c) Jauge à cadran de déformation avec 0,01 mm LC
d) Extracteur d'échantillon
e) Pieds à coulisse
f) Minuteur
g) Four à commande thermostatique, avec intérieur en matériau non corrosif capable
de maintenir la température à 110°C ± 5°C.
h) Balances sensibles à 0.01g
i) Outils de parage d'échantillons, appareils de remoulage et bidons d'eau.

4. Procédure :
a) L'éprouvette pour l'essai doit avoir un diamètre minimal de 38 mm. Le rapport
hauteur/diamètre doit être compris entre 2 et 2,5.
b) Les mesures de hauteur et de diamètre doivent être faites avec des pieds à coulisse ou
tout autre appareil de mesure approprié à 0,1 mm près.
c) Spécimens non perturbés :Les échantillons sont extraits du tube avec l'extrudeuse de
sorte quele degré de perturbation est négligeable. L'éprouvette doit être de section
circulaire uniforme avec des extrémités perpendiculaires à l'axe de l'éprouvette.
d) Spécimen remoulé :Le spécimen est préparé à partir d'un échantillon de sol remanié.
Le matériau doit être enveloppé dans une fine membrane de caoutchouc et
soigneusement travaillé avec les doigts pour assurer un remodelage complet. Des

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

précautions doivent être prises pour éviter l'air emprisonné, afin d'obtenir une densité
uniforme.
e) Échantillon compacté :Lors du compactage des matériaux perturbés, il doit être
effectué à l'aide d'un moule de section circulaire de diamètre 38 mm. Une fois
l'échantillon formé, les extrémités doivent être coupées perpendiculairement à l'axe
longitudinal et retirées du moule.
f) La longueur, le diamètre et le poids initiaux de l'éprouvette doivent être mesurés et
l'éprouvette placée sur la plaque inférieure du dispositif de chargement.
g) La plaque supérieure doit être ajustée pour entrer en contact avec l'échantillon.

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

h) Le comparateur à cadran est ajusté et la force est appliquée de manière à produire une
déformation axiale à un taux de 0,5 à 2 % par minute, provoquant une défaillance de 5
à 10.
i) La lecture de la force doit être prise à un intervalle de 0,5 mm de la lecture du cadran
de déformation.
j) L'éprouvette doit être comprimée jusqu'à ce que les surfaces de rupture se soient
définitivement développées ou que la courbe contrainte-déformation ait largement
dépassé son pic.
k) Le graphique contrainte-déformation est tracé.
l) La teneur en eau de l'échantillon est déterminée.

5. Calcul :

a) å=(ΔL/Lo)

Où,
e= déformation axiale
ΔL = la variation de la longueur de l'éprouvette telle que lue sur l'indicateur à cadran de
contrainte, et
Lo = la longueur initiale de l'éprouvette

b) A=Ao(1-e)

Où,
Ao = la section moyenne initiale de l'éprouvette.

c) σc=P/A

Où,

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

σc=Contrainte de compression
P = la force de compression, et
Un =aire de section moyenne.

6. Signaler :Les observations de l'essai doivent être convenablement


enregistrées

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

ESSAI DE CONSOLIDATION

1. Portée : Déterminerpropriétés de consolidation.

2. Code de référence : EST 2720 (Partie 15):1986, BS et ASTM


3. Appareil :

a) Anneau de consolidation composé d'un matériau non corrosif, surface intérieure lisse,
avec diamètre intérieur 60 mm et hauteur 20 mm
b) Pierres poreuses - composées de carbure de silicium, d'oxyde d'aluminium et la porosité
des pierres doit être telle qu'un drainage libre soit assuré tout au long de l'essai, mais
qu'aucune intrusion de terre dans les pores des pierres n'ait lieu.
c) Du papier filtre Whatman n° 54 de diamètre égal à celui de la pierre, peut être placé
entre la pierre et la surface du sol, afin d'empêcher l'intrusion.
d) Le diamètre de la pierre supérieure doit être inférieur de 0,2 à 0,5 mm à celui du
diamètre intérieur de l'anneau et la pierre inférieure doit être d'un diamètre
suffisamment grand pour supporter adéquatement l'anneau de consolidation et son
échantillon.
e) Cellule de consolidation - Un récipient dans lequel l'anneau de consolidation avec
l'échantillon et les pierres poreuses est placé et l'eau y est remplie à un niveau supérieur
au sommet de la pierre poreuse supérieure, d'avoir une charge axiale verticale
appliquée au sommet de l'échantillon et de permettre la mesure de la variation de
hauteur de l'échantillon sur son axe central.
f) Jauge à cadran - La jauge doit lire avec une précision d'au moins 0,01 % de la hauteur de
l'échantillon
g) Dispositif de chargement-Le dispositif doit permettre d'appliquer une force verticale
axialement, par incréments appropriés, à l'éprouvette, par l'intermédiaire d'un joug de
chargement approprié. Il doit être capable de maintenir les charges spécifiées pendant

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

de longues périodes pendant que l'éprouvette se déforme, avec une variation inférieure
à + 1 % de la charge appliquée.
h) Jack et Frame- pour extruder le sol des tubes d'échantillonnage.
i) Gabarit - pour maintenir l'anneau de consolidation au-dessus du tube d'échantillonnage
pour les méthodes de levage direct de la préparation des échantillons.
j) Équipement de coupe - règle en métal, couteau de coupe à lame mince (comme une
spatule), scies à fil.
k) Pieds à coulisse
l) Conteneurs non corrodables
m) Dessiccateur

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

n) Chronomètre lisible à 1s
o) Équilibrer -sensible à 0,01 g.
p) Four -thermostatique avec intérieur en matériau non corrosif pour maintenir la
température entre 105 et 110°C.

4. Procédure :
a) Peser l'anneau de consolidation vide, désigné W1.
b) Le spécimen est préparé à partir d'un tube échantillon, un échantillon représentatif pour
essai est extrudé et découpé, en veillant à ce que les deux faces planes du disque de sol
résultant soient parallèles l'une à l'autre et l'épaisseur du disque de sol doit être
légèrement supérieure à la hauteur de l'anneau de consolidation.
c) À l'aide de l'anneau de consolidation pesé, les bords du disque sont soigneusement
taillés jusqu'à ce que l'anneau glisse juste sur le sol et que la surface soit taillée très
soigneusement.
d) Pour les sols mous à moyens, l'excès de terre est enlevé à l'aide d'une scie à fil, et la
coupe finale est effectuée avec soin et pour les sols raides, une règle droite est utilisée
pour la coupe.
e) Un échantillon de sol similaire à celui de l'anneau, prélevé sur les parures, est utilisé
pour déterminer la teneur en eau.
f) L'épaisseur de l'éprouvette est mesurée (Ho) et elle est immédiatement pesée (W2).
g) La pierre poreuse inférieure doit être centrée sur la base de la cellule de consolidation.
h) Si de l'argile surconsolidée ou des sols sensibles à l'augmentation de l'humidité (sols
gonflants ou affaissés) sont testés, la pierre doit être placée à sec. Lorsque vous testez
des argiles plus tendres et normalement consolidées, la pierre doit être humide et elle
peut être recouverte d'un papier filtre humide. Aucun papier filtre ne doit être utilisé
pour les sols plus rigides et sensibles à l'humidité.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

i) L'anneau et le spécimen doivent être placés au centre de la pierre poreuse inférieure, et


la pierre poreuse supérieure, puis le capuchon de chargement, sont placés sur le dessus.
La pierre supérieure doit être placée sèche ou humide, et avec ou sans papier filtre.
j) Le consolidomètre doit être mis en place dans le dispositif de chargement et
convenablement réglé.
k) Le comparateur à cadran est ensuite serré en position pour enregistrer le mouvement
relatif entre la base de la cellule de consolidation et le capuchon de chargement et une
pression d'assise de 0,05 kgf/cm2 est appliquée à l'échantillon.
l) La cellule de consolidation est maintenant remplie d'eau distillée.
m) L'essai est donc poursuivi en utilisant une séquence de chargement qui appliquerait
successivement une contrainte de 0,1, 0,2, 0,4, 0,8, 1,6, 3,2, etc., kgf/cm2 sur
l'éprouvette de sol.

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

n) Pour chaque incrément de charge, après l'application de la charge, les lectures du


comparateur à cadran sont prises en utilisant une séquence de temps telle que 0, 0,25,
1, 2,25, 4, 6,25, 9, 12,25, 16, 20,25, 25, 36, 49, 64 ,
81, 100, 121, 144, 169, 196, 225 min, etc., jusqu'à 24 h ou 0, 0,25, 0,5, 1, 2, 4, 8, 15, 30,
60 min, et 2, 4, 8 ,24h.
o) À la fin de la dernière phase de chargement, l'éprouvette doit être déchargée par des
décrémentations de pression qui réduisent la charge au quart de la dernière charge.
p) Des lectures de comparateur à cadran peuvent être prises au besoin à chaque étape du
déchargement.
q) Afin de minimiser le gonflement lors du démontage, la dernière étape de déchargement
doit être à 0,05 kgf/cm2 qui doit rester sur l'échantillon pendant 24 h.
r) A l'issue de cette décrémentation, l'eau doit être siphonnée hors de la cellule et le
consolidomètre doit être rapidement démonté après la libération de la charge finale.
s) L'éprouvette, de préférence à l'intérieur de l'anneau, doit être essuyée pour éliminer
l'eau, pesée (W3), puis placée dans l'étuve pour être séchée.
t) Les pierres poreuses doivent être nettoyées à l'eau bouillie après l'essai, afin
d'empêcher l'argile de sécher sur elles et de réduire leur perméabilité.
5. Calcul :
a) e=( H/Hs)-1

b) Hs= Ws/(Gs ƴw A)

c) Cv=[0,848 (Hav/2)2]/t90

d) av= de/dσ

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

e) Cc= de/[log(σ2/σ1)]

Où,
Cv= coefficient de consolidation,
e= taux de vides
H= hauteur de l'éprouvette
Hs = hauteur équivalente des solides du sol
Avoirest l'épaisseur moyenne de l'éprouvette pour l'incrément de charge
Ws= Poids sec de l'échantillon
Gs= Gravité spécifique du sol
A=Aire de l'échantillon
ƴw=poids unitaire de l'eau

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

t90= temps requis pour une consolidation à 90 %


av=coefficient de compressibilité,
Cc = indice de compression

6. Signaler :Les résultats d'un test de consolidation sont présentés sous la


forme d'un ensemble de courbes montrant la relation de e versus log σ , av versus log σ
et Cv versus log σ . La valeur de Cc est également rapportée séparément.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

DÉTERMINATION DU CBR

1. Portée : Pour déterminer le taux de portance californien d'un échantillon


de sol.

2. Code de référence : EST 2720 (Partie 16):1987

3. Appareil :

a) Moules avec plaque de base, tige de maintien et écrou à oreilles


b) Collier
c) Disque d'espacement
d) Pilon en métal
e) Appareil de mesure de dilatation - La tige réglable avec plaques perforées et trépied
f) Poids
g) Machine de chargement -D'une capacité d'au moins 5000 kg et équipé d'une tête ou
d'un fond mobile qui permet au piston de pénétrer dans l'échantillon à une vitesse de
déformation de 1,25 mm/min.
h) Plongeur de pénétration
i) Jauges à cadran -Deux comparateurs à cadran lisant à 0,01 mm
j) Tamis - Tamis IS de 47,5 mm et IS de 19 mm
k) Bol mélangeur, règle et balance, bac ou casserole de trempage, étuve de séchage,
papier filtre, coupelles et pot doseur calibré.

4. Procédure :

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

a) Spécimens non perturbés -Des spécimens non perturbés doivent être obtenus en
installant sur le moule, le tranchant en acier de 150 mm de diamètre intérieur et en
poussant le moule aussi doucement que possible dans le sol et en creusant le sol au fur
et à mesure que le moule est enfoncé.
Lorsque le moule est suffisamment rempli de terre, il doit être retiré en creusant, les
surfaces supérieure et inférieure sont ensuite aplaties de manière à donner la longueur
requise d'éprouvette prête pour les essais. La densité du sol est déterminée.
b) Spécimens remoulés -La masse volumique sèche pour un remoulage doit être soit la
masse volumique sur le terrain, soit la valeur de la masse volumique sèche maximale
estimée par les essais de compactage.
La teneur en eau utilisée pour le compactage doit être la teneur en eau optimale ou
l'humidité du champ, selon le cas.
Le matériau utilisé dans l'échantillon remoulé doit passer un tamis IS de 19 mm.
Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /
N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

c) Échantillons compactés statiquement-La masse du sol humide à la teneur en humidité


requise pour donner la densité souhaitée lorsqu'il occupe le volume standard de
l'éprouvette dans le moule doit être calculée. Un lot de sol doit être soigneusement
mélangé avec de l'eau pour donner la teneur en eau requise. La masse correcte des sols
humides doit être placée dans le moule et le compactage obtenu par pressage dans le
disque déplaceur, un papier filtre étant placé entre le disque et le sol.
d) Échantillon compacté dynamiquement - Pour le compactage dynamique, un échantillon
représentatif du sol pesant environ 4,5 kg ou plus pour les sols à grains fins et 5,5 kg ou
plus pour les sols granuleux doit être prélevé et bien mélangé avec de l'eau.
Le moule avec le collier d'extension attaché doit être fixé à la plaque de base et le
disque d'espacement est inséré sur la plaque de base et un disque de papier filtre
grossier placé sur le dessus du disque d'espacement.
Le mélange sol-eau doit être compacté dans le moule de 150 mm de diamètre.
Le collier d'extension doit ensuite être retiré et le sol compacté soigneusement taillé
même avec le haut du moule au moyen d'une règle.
La plaque de base perforée et le disque d'espacement doivent être retirés, et la masse
du moule et de l'échantillon de sol compacté doit être enregistrée.
Un disque de papier filtre grossier doit être placé sur la plaque de base perforée, le
moule et le sol compacté doivent être inversés et la plaque de base perforée fixée au
moule avec le sol compacté en contact avec le papier filtre.
L'échantillon doit être trempé, des échantillons représentatifs du matériau au début du
compactage et un autre échantillon du matériau restant après le compactage doivent
être prélevés pour déterminer la teneur en eau.
Si l'échantillon ne doit pas être trempé, un échantillon représentatif de matériau de l'un
des morceaux de matériau après pénétration doit être prélevé pour déterminer la
teneur en eau.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

e) Un papier filtre doit être placé sur l'échantillon et la tige réglable et la plaque perforée
doivent être placées sur l'échantillon de sol compacté dans le moule.
f) Des poids pour produire une surcharge égale au poids du matériau de base et de la
chaussée à 2,5 kg près doivent être placés sur l'échantillon de sol compact.
g) L'ensemble du moule et des poids doit être immergé dans un réservoir d'eau
permettant un libre accès de l'eau au haut et au bas de l'éprouvette.
h) Le trépied du dispositif de mesure de la dilatation doit être monté sur le bord du moule
et la lecture initiale du comparateur à cadran doit être enregistrée.
i) Cette configuration doit être conservée sans perturbation pendant 96 heures en notant
les lectures chaque jour en fonction de l'heure de la lecture.
j) Un niveau d'eau constant doit être maintenu dans le réservoir tout au long de la
période.

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

k) À la fin de la période de trempage, le changement de comparateur doit être noté, le


trépied retiré et le moule retiré du réservoir d'eau.
l) L'eau libre recueillie dans le moule doit être éliminée et l'échantillon doit s'écouler vers
le bas pendant 15 minutes et des précautions doivent être prises pour ne pas perturber
la surface de l'échantillon lors de l'élimination de l'eau.
m) Les poids, la plaque perforée et le papier filtre supérieur doivent être retirés et le moule
avec l'échantillon de sol imbibé doit être pesé et la masse enregistrée.
n) Le moule contenant l'éprouvette, avec la plaque de base en place mais la face
supérieure exposée, doit être placé sur la plaque inférieure de la machine d'essai.
o) Des poids supplémentaires, suffisants pour produire une intensité de chargement égale
au poids du matériau de base et de la chaussée, doivent être placés sur l'éprouvette.
p) Si l'échantillon a été trempé antérieurement, la surtaxe sera égale à celle utilisée
pendant la période de trempage.
q) Pour empêcher le soulèvement du sol dans le trou des poids supplémentaires, un poids
annulaire de 2,5 kg doit être placé sur la surface du sol avant de placer le piston de
pénétration, après quoi le reste des poids supplémentaires doit être placé.
r) Le piston doit être placé sous une charge de 4 kg de sorte qu'un contact complet soit
établi entre la surface de l'échantillon et le piston.
s) Les jauges de charge et de déformation doivent ensuite être mises à zéro et la charge
est appliquée au piston dans le sol à raison de 1,25 mm par minute.
t) La lecture de la charge est prise à des pénétrations de 0,5, 1,0, 1,5, 2,0, 2,5, 4,0, 5,0, 7,5,
10,0 et 12,5 mm.
u) Le piston doit être soulevé et le moule détaché de l'équipement de chargement.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

v) Environ 20 à 50 g de sol doivent être prélevés dans la couche supérieure de 30 mm de


l'échantillon et la teneur en eau doit être déterminée.
5. Calcul :
a) Taux de dilatation= [(df-ds)/h] x100
b) Rapport de roulement californien = (PT/PS) x 100
Où,
df = lecture finale du comparateur en mm,
ds = lecture initiale du comparateur à cadran en mm, et
h=hauteur initiale de l'éprouvette en mm
PT = charge d'essai unitaire corrigée (ou totale) correspondant à la pénétration choisie à
partir de la courbe de pénétration de la charge, et
PS=charge standard unitaire (ou totale) pour la même profondeur de pénétration que
pour PT pris.
6. Signaler :Les résultats du test CBR sont présentés sous forme de valeur
CBR et de taux d'expansion.
Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /
N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

INDICE DE HOULE LIBRE

1. Portée : Pour déterminer l'indice de gonflement libre de l'échantillon de


sol.

2. Code de référence : EST 2720 (Partie 40):1977

3. Appareil :

a) Tamis - Tamis IS de 425 microns.


b) Cylindres gradués en verre - Deux, capacité de 100 ml

4. Procédure :
a) Prenez deux échantillons de sol secs au four de 10 g passant à travers un tamis IS de 425
microns.
b) Dans le cas de sols très gonflants, tels que les bentonites sodiques, la taille de
l'échantillon peut être de 5 g ou bien un cylindre d'une capacité de 250 ml peut être
utilisé.
c) Chaque échantillon de sol doit être versé dans chacun des deux cylindres gradués en
verre d'une capacité de 100 ml.
d) Un cylindre est ensuite rempli d'huile de kérosène et l'autre d'eau distillée jusqu'à la
marque des 100 ml.
e) Après l'élimination des éléments piégés, les sols dans les deux cylindres peuvent se
déposer.
Preparé par: Vérifié par: Autorisé par
Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

f) Un temps suffisant (pas moins de 24 h) doit être accordé pour que l'échantillon de sol
atteigne l'état d'équilibre du volume sans autre changement dans le volume des sols.
g) Le volume final de sols dans chacun des cylindres est noté.

5. Calcul :

Indice de gonflement libre, pourcentage = (Vd-Vk) x 100

Où,

Vd=le volume d'échantillon de sol lu sur l'éprouvette graduée contenant de l'eau


distillée, et
Vk = le volume d'échantillon de sol lu sur l'éprouvette graduée contenant du kérosène.

6. Signaler : L'indice de gonflement libre du sol est représenté en


pourcentage.
Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /
N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

TEST DE PERMÉABILITÉ

1. Portée : Déterminercoefficientde la perméabilité des sols en utilisant la


méthode à charge constante et la méthode à charge décroissante.

2. Code de référence : EST 2720 (Partie 17):1986


3. Appareil :
a) Jeu de colonnes montantes -Tubes verticaux en verre pour dispositif d'essai à chute
(chute variable), dont le diamètre varie de 5 à 20 mm, montés de manière appropriée
sur un support ou autrement fixés au mur.
b) Réservoir à hauteur constante - Aréservoir d'eau approprié capable de fournir de l'eau
au perméamètre sous charge constante pour un agencement d'essai à charge
constante.
c) Pompe à vide
d) Appareils divers -Tels que des tamis IS, un bac de mélange, un cylindre gradué, une
échelle de mètre, un chronomètre, une jauge de fil de 75 microns, un thermomètre et
une source d'eau désaérée.
4. Procédure :
a) Échantillon perturbé: Un échantillon de 2,5 kg est prélevé sur un matériau
soigneusement mélangé séché à l'air ou au four et la teneur en humidité du matériau
est déterminée. L'échantillon doit être placé dans un récipient hermétique. La quantité
d'eau à ajouter à l'échantillon stocké pour obtenir la teneur en humidité souhaitée doit

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

être calculée et répartie uniformément sur l'échantillon, et après un mélange minutieux,


le matériau est placé dans le récipient de stockage.
La teneur en humidité de l'échantillon doit à nouveau être déterminée et l'ensemble du
processus répété jusqu'à ce que la teneur en humidité réelle soit inférieure à 0,5 % de
celle souhaitée. Le moule du perméamètre doit être pesé vide au gramme près. Après
un léger graissage, l'intérieur du moule est serré entre la plaque de base de compactage
et le collier d'extension. L'ensemble est maintenu sur une base solide. La densité sèche
pour le remoulage des échantillons de sol doit être soit la densité sur le terrain, soit la
valeur de la densité sèche maximale estimée par le compactage ou toute autre densité à
laquelle la perméabilité est souhaitée.
La teneur en humidité utilisée pour le compactage doit être la teneur en humidité
optimale ou
l'humidité du terrain. Une fois le compactage terminé, l'échantillon est pesé. Le moule
avec l'éprouvette à l'intérieur doit être assemblé à la base de drainage et au chapeau
ayant des disques poreux. Les disques poreux doivent être saturés avant l'assemblage
du moule.

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

b) Échantillon de sol non perturbé -Pour tester les sols non remaniés, l'éprouvette non
remaniée doit être taillée sous la forme d'un cylindre ne dépassant pas environ 85 mm
de diamètre et ayant une hauteur égale à celle du moule.
L'échantillon est placé au centre du disque poreux de la base de drainage fixée au
moule.
L'espace annulaire entre le moule et l'échantillon doit être rempli d'un matériau
imperméable tel que du coulis de ciment ou un mélange de 10 % de bentonite en
poudre sèche et de 90 % de sable fin en poids pour assurer l'étanchéité entre
l'échantillon de sol et le moule contre les fuites du côtés.
Lors de l'utilisation du coulis de ciment, le moule doit être maintenu sur une surface
plane autre que les disques poreux.
Le mélange est compacté à l'aide d'une petite tige de tassage. Et le bouchon de drainage
est ensuite fixé sur le dessus du moule.
c) Saturation - Dans le cas de sols de perméabilité moyenne à élevée, l'échantillon doit
être soumis à une charge, un débit ou une immersion suffisants pour obtenir une
saturation complète.
Les sols de faible perméabilité nécessitent un écoulement sous une charge élevée
pendant des périodes allant d'un jour à une semaine en fonction de la perméabilité et
de la charge. Alternativement, dans le cas de sols à faible perméabilité, l'échantillon doit
être soumis à un vide progressivement croissant avec la sortie inférieure fermée de
manière à éliminer pour former les vides du sol. Le vide doit être augmenté à au moins

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

70 cm de mercure qui doit être maintenu pendant 15 minutes ou plus selon le type de
sol. L'évacuation doit être suivie d'une saturation très lente de l'échantillon avec de
l'eau désaérée de bas en haut sous vide total. Lorsque l'échantillon est saturé, les sorties
supérieure et inférieure doivent être fermées.
d) Méthode à tête constante: Pour un agencement d'essai à hauteur constante,
l'échantillon est relié par l'entrée supérieure au réservoir d'eau à hauteur constante. La
sortie inférieure est ouverte et lorsque l'état stable du débit a été établi, la quantité de
débit pendant un intervalle de temps convenable doit être collectée et pesée ou
mesurée. Alternativement, l'entrée peut être en bas et l'eau est collectée à partir de la
sortie en haut. La collecte de la quantité d'écoulement pour le même intervalle de
temps est répétée trois fois. La linéarité (de la loi de Darcy) entre le gradient
hydraulique et la vitesse moyenne d'écoulement pour le sol testé doit être établie en
effectuant l'essai sur une plage de débits hydrauliques. Dégradés.

Doc n° : GACE/SOP/SOIL/01 Numéro d'émission / Date : 01 /


N° de rév./Date : 00 Numéro de page : 01

e) Méthode de la tête tombante :Pour un agencement d'essai à hauteur de chute,


l'éprouvette doit être raccordée par l'entrée supérieure à la colonne montante
sélectionnée.
La sortie inférieure doit être ouverte et l'intervalle de temps requis pour que le niveau
d'eau tombe d'une hauteur initiale connue à une hauteur finale connue, mesuré au-
dessus du centre de
la sortie doit être enregistrée.
La colonne montante doit être remplie d'eau et l'essai répété jusqu'à ce que trois
observations successives donnent à peu près le même intervalle de temps ; les
intervalles de temps étant enregistrés pour la chute de la charge depuis les mêmes
valeurs initiales jusqu'aux valeurs finales, comme dans la première détermination.
Alternativement, après avoir sélectionné les têtes initiale et finale appropriées,
respectivement h1 et h2,
des intervalles de temps doivent être notés pour que la tête tombe de h1 à sq rt de
h1h2 et de même de sq rt h1h2, à h2. Les intervalles de temps doivent être les mêmes ;
sinon, l'observation doit être répétée après le remplissage de la colonne montante.

5. Calcul :

A la température T de l'eau, la perméabilité kr est calculée comme

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak
GLOBAL ARCHER CONSTRUCTION & INGÉNIERIE SARL
SERVICES DE CONSTRUCTION – LABORATOIRE
Siège social : Kakimbo Kipe IPS Commune de Ratoma – Guinée - Conakry
______________________________________________________________________________

aL h1
kr = 2.303 log10
A ( tf −ti ) h2

et la perméabilité à 27°C est donnée par

γr
k27 = kr X
γ 27

6. Signaler :Les valeurs de perméabilité aux températures T et 27°C sont


rapportées sous forme de nombres avec des unités en cm/s. L'état de l'échantillon
est également rapporté en termes de teneur en eau, d'indice des vides et de degré de
saturation.

Preparé par: Vérifié par: Autorisé par


Vijay Jamadar Nupur Apté-Gumaste Saroj Kumar Nayak

Vous aimerez peut-être aussi