Vous êtes sur la page 1sur 5

vec toutes les avancées technologiques, et la richesse des procédés utilisés dans les processus de

production ou de servuction. Un bon nombre de défaillances ont été misent en évidence poussant les
preneurs de décision à chercher de nouvelles outils de maitrise des risques liés à la complexité du
système organisationnel. Diriger les affaires rime aujourd’hui avec la maitrise de la culture de
contrôle. Aussi bien dans les fonctions administratives que dans les fonctions opérationnelles. Car
c’est par la voie de l’instauration d’une culture de contrôle qu’il est possible de renforcer la résistance
et la dynamique d’une organisation dans une période où la recherche de profit, de maitrise des coûts
de l’amélioration continue du processus des activités à haute valeur ajouté incite à l’allégement des
structures des entreprises. De façon générale l’activité de toute entreprise peut-être découpée en
cycles ou systèmes. Chacun formant un ensemble cohérent de procédures destinées à remplir une
fonction bien déterminée : Le cycle achats / fournisseurs ; Le cycle production / stocks ; Le cycle
personnel / paie ; Le cycle trésorerie ; Le cycle des immobilisations ; Le cycle ventes / clients.
Le cycle ventes / clients pour une entreprise de service ou commercial l’accent vêtira plus
d’importance que les autres cycles. Ainsi selon la nature de l’activité de l’entreprise l’importance de
chaque cycle variera. Certes le cycle ventes/ clients est important pour le cas des entreprises de
service. Mais il convient de constater que les opérations de ventes et de recouvrement des créances
ne font pas souvent objet d’un contrôle aussi détaillé que celui exercé sur les couts et les charges. De
ce fait aux dirigeant sont accordés de vaste prérogatives par le conseil d’administration, en matière
d’accord de crédits. Ainsi le dirigeant a naturellement en main la gestion partielle des clients, surtout
les plus importants d’entre eux. Comme résultat naturel de de cette souplesse des modalités de
sélection des clients, des conditions de crédits. Une dégradation des processus comptables et les
difficultés de recouvrement des créances se feront ressentir provoquant un déséquilibre sur la
situation financière de l’entreprise. Comme postulat pour d’éventuel déséquilibre de la fonction CV/C
on pourrait émettre les hypothèses suivantes : Une mauvaise appréciation du manque à gagner dans
le recouvrement des créances ; La non fiabilité de l’enregistrement des opérations de vente ; Une
absence de l’audit du cycle vente / clients. Vu que l’entreprise dispose d’un service de « suivi des
créances et recouvrement » et que le niveau de fiabilisation des opérations de vente est très élevée ;
c’est à dire la présence d’un service de facturation et comptable qui traite l’opération de vente depuis
l’approbation des créances, la réception de la commande la préparation de la livraison jusqu’au suivi
des comptes de clients recouvrement et encaissement des créances. Je privilégierai le choix qui retient
mon attention, c’est-à-dire celui de la mise en place d’une mission d’audit CV/C régulièrement . Car
les deux première paraissent insuffisantes et surtout car procéder à un audit régulier assurera
l’efficacité du cycle tout entier. Un audit du CV/C serra d’utilité pour maitriser les fonctions du cycle à
UPS et de permettre à la société de disposer de recommandation et de perspectives de mise en œuvre
spécifique à son cas. L’objectif général que nous cherchons à atteindre de l’étude est de réaliser un
audit CV/C de «UPS ». Un audit qui prendra en compte essentiellement : La définition et la description
des étapes du CV/C ; L’étude du dispositif de contrôle interne du CV/C ; L’analyse du CV/C d’UPS. Pour
d’éventuelles améliorations une liste de recommandations sera établie en fonction des faiblesses
soulevées.
Plan du rapport : En premier lieu la partie théorique se focalisera sur la notion de CV/C, ses dispositifs
relatifs au contrôle interne du cycle, pour enchainer avec la méthodologie d’audit avec laquelle sera
traité le CV/C. En deuxième lieu la partie pratique portera sur la présentation d’UPS, puis l’application
de la méthodologie d’audit du cycle, enfin la mise en place d’une liste recommandations.
Conclusion : UPS, Entreprise multinational spécialisé dans le transport express international. Ma servi
grâce à sa structure organisationnel et à l’ensemble des processus pour mener à bien l’audit du cycle
vente / client. Ainsi les résultats obtenus (forces et faiblesses) ont permis de faire une analyse et des
recommandations quant aux faiblesses notées en vue d’une amélioration du système existant. Le
thème de notre étude est l’audit du CV/C cas de l’entreprise United Parcel Services Maroc. Pour mener
ce travail nous avons démarré du constat qu’il manque souvent de rigueur dans les opérations de
vente de service au client et ainsi tenter de résoudre ce problème. Nous avons dans un premier temps
fais un tour d’horizon sur les éléments théoriques du dispositif de contrôle interne du CV/C. En
donnant des informations sur les notions de cycles d’activité, ensuite, nous avons précisé les
dispositifs classiques du contrôle interne. La partie pratique s’est basé sur l’audit réel du cycle ventes/
clients. Trois éléments ont été la basse de cet audit. En premier lieu la collecte des informations s’est
faite à l’aide d’outils de collecte de données (QCI, tableaux de séparation des taches, observation
directe …). En deuxième lieu la saisie des procédures a permis d’avoir une vue d’ensemble sur l’activité
d’UPS. Et mettre le doigt sur les disfonctionnements qui altèrent chaque processus de servuction. Et
en enfin les tests de permanences. Ont éclaircie si les documents qui entrent dans le processus du
cycle vente/ client sont présents et conforment aux normes établies. Ainsi grâce à ces méthodes
d’approches et outils d’analyses. Une analyse du cycle vente/ client a pu dégager les forces et
faiblesses de ce cycle, et par la suite établir un ensemble de recommandation utiles pour corriger les
gaps entre les objectifs de l’entreprise et ce qui se fait réellement sur le terrain. En conclusion, j’ai
l’ultime conviction que la période de stage que j’ai effectué au sein de de UNITED PARCEL SERVICES
Maroc a été très bénéfique pour moi dans la mesure où j’ai pu acquérir et approfondir pas mal de
connaissances professionnelles qui certainement me seront utiles pour mon intégration dans le
marché du travail. Cette phase a été très enrichissante pour moi elle ma permise d’acquérir plus
d’expérience et renforcer mon esprit d’engagement , néanmoins c’est une épreuve qui requiert
beaucoup de patience, de prudence, de volonté et d’habilité et ce non seulement pour déceler des
lacunes entravant le bon fonctionnement de l’entreprise, mais pour s’orienter vers le chemin le plus
juste et pour chercher l’information la plus adéquate.
Première partie : Cadre théorique de l’audit du cycle ventes / clients
Chapitre I : Les dispositifs du contrôle interne du cycle vente / clients
Section I : Notion de cycle d’activité
I- Définition d’un cycle d’activité
II- Etude du cycle de ventes / clients
A- Service budgétaire des ventes
B- Service administration des ventes
C- Service agrément des clients ou approbation des crédits et autres avantage commerciaux et
financiers
D- Service Expédition
E- Service Facturation
F- Service comptabilité
G- Service encaissement
Section II : les dispositifs classiques du contrôle interne
I- Définition du contrôle interne
A- Les objectifs
B- Les moyens
C- l’organisation
D- Les méthodes et procédures
E- La supervision
II- Les dispositifs du contrôle interne
A- Les objectifs du CV/C
a- Optimisation des ressources
b- Le respect des lois et directives
B- Les moyens
a- Les moyens techniques
b- Les moyens financiers
C- Le système d’information et de pilotage
D- L’organisation du CV/C
E- Les méthodes et procédures du CV/C
a- La budgétisation des ventes
b- Le traitement des ventes (ou service des vente)
c- Le service agrément des clients ou approbation des crédits
d- Octroi d’avoir aux clients
e- La comptabilité
f- Suivi et recouvrement des créances
F- La supervision
Chapitre II: Méthodologie de l’audit du cycle ventes / clients
Section 1 : les étapes de la démarche et outils utilisés
I- Prise de connaissance de l’entité
A- Les types d’information recherchés
B- Techniques et outils
a- L’analyse documentaire
b- La visite des locaux
c- L’interview
Section 2 : les modèles d’analyse
I- Elaboration des modèles
A- Les tests de conformité
B- L’évaluation préliminaire des procédures
C- Les tests de permanence
II- Schématisation des modèles
Deuxième partie : audit du cycle ventes / clients de « United Parcel Services »
Chapitre I : Présentation de la société UPS et méthodes d’approche
Section 1 : Présentation de « United Parcel Services »
I- Fiche signalétique
II- Les activités d’UPS
III- Organisation générale
A- les différentes attributions
B- Organigramme
C- Les intervenants dans le CV/C
Section 2 : Méthodologie d’approche
I- Procédure d’échantillonnage
II- Les outils de collecte de données
III- Méthodes d’analyse des résultats
Chapitre II : Audit du cycle ventes / clients
I- Saisie des procédures
A- Saisie des Work Flow
B- Description des Work Flow
II -Tests de Permanence
a- Test de permanence opération export
b- Test de permanence opération export :
marchandise d’origine marocaine
c- Test de permanence opération export : marchandise d’origine européenne
d- Test de permanence opération export :
sortie sous réserve de retour
e- Test de permanence création de Contrat client
III- Analyse des résultats
A- Evaluation préliminaire
a- Les forces
b- Les faiblesses
IV- Evaluation Définitive des résultats et recommandations
A- Les forces
B- Les faiblesses

Vous aimerez peut-être aussi