Vous êtes sur la page 1sur 56

MAITRE D'OUVRAGE

MAITRE D’OUVRAGE DELEGUE

39, Rue de Normandie – 5 E étage


Casablanca – MAROC

ARCHITECTE

Extensions et angle rue des papillons, Rue des Roitelets,


Casablanca – MAROC

BUREAU D’ETUDES TECHNIQUES

LE GROUPEMENT EXCEL DEVELOPPEMENT – EQUICONSEIL

44, Avenue Al Mélia Rue Pasquier, Ang. Bd Abdelmoumen,


Hay Riad - RABAT – MAROC N°2 Immeuble 2. CASABLANCA - MAROC
Tél : +212.537.570.901 / +212.537.570.902 Tél : +212.522.258.555
Fax : +212.537.570.903 Fax : +212.522.258.548

PROJET DE CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L'UNIVERSITE


AL AKHAWAYN A IFRANE

LOT: VENTILATION-PLOMBERIE SANITAIRE-PROTECTION INCENDIE

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES


CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ADMINISTRATIVES SPECIALES

SOMMAIRE
ARTICLE 1. .................................................................................................... OBJET DU MARCHE...... 4
ARTICLE 2. ............................................................................................... MODE DE PASSATION...... 4
ARTICLE 3. ................................................................................................ VALIDITE DU MARCHE...... 4
ARTICLE 4. .... PIECES CONTRACTUELLES – DOCUMENTS GENERAUX – TEXTES SPECIAUX...... 4
ARTICLE 5. ........................................................................................................... INTERVENANTS...... 6
ARTICLE 6. ..................................................................................... CAUTIONNEMENT DEFINITIF...... 7
ARTICLE 7. ..............................................................................................RETENUE DE GARANTIE...... 7
ARTICLE 8. ..... NATURE ET COMPOSITION DES PRIX - MODE DE REGLEMENT - VARIANTE...... 8
ARTICLE 9.AUGMENTATION OU DIMINUTION DANS LA MASSE DES TRAVAUX –TRAVAUX
SUPPLEMENTAIRES – TRAVAUX SANS AUTORISATION ............................................................... 9
ARTICLE 10. ......................... DELAIS D'EXECUTION – PENALITES – AMENDES – ASTREINTES.... 10
ARTICLE 11. .............................................. NOTIFICATIONS - DOMICILE DE L'ENTREPRENEUR.... 13
ARTICLE 12. .................................................... SOUS TRAITANCE ET APPORT A UNE SOCIÉTÉ.... 13
ARTICLE 13. ................................................................................... TERRAIN ET PLAN DE MASSE.... 13
ARTICLE 14. ........................................................................................... QUALITE DES TRAVAUX.... 14
ARTICLE 15. ................................................................................. MATERIAUX ET FOURNITURES.... 14
ARTICLE 16. ........................................................................................................ ATTACHEMENTS.... 14
ARTICLE 17. ........................................................................................... DELAI D’APPROBATION.... 14
ARTICLE 18. ......................................................................................................... NANTISSEMENT.... 15
ARTICLE 19. ....................................... ORGANISATION DU CHANTIER – COMPTE PRORATA.... 15
ARTICLE 20. ....................................................................................PROTECTION DU CHANTIER.... 19
ARTICLE 21. .......................... POLICE DE CHANTIER – ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE.... 19
ARTICLE 22. ................................................................................................................ RECEPTION.... 20
ARTICLE 23. ............................................................................................................ ASSURANCES.... 20
ARTICLE 24. .......................................... PLANS DE RECOLEMENT – CLOTURE DES DOSSIERS.... 21
ARTICLE 25. ............................................................................................................... RESILIATION.... 21
ARTICLE 26. .............................................. ABANDON DE LA MISSION PAR L’ENTREPRENEUR.... 22
ARTICLE 27. .................................................................... CONSEQUENCES DE LA RESILIATION.... 22
ARTICLE 28. .................................................................... HYGIENE ET SECURITE DU CHANTIER.... 23
ARTICLE 29. ........................................ ACCIDENTS ET RESPONSABILITÉ DE L’ENTREPRENEUR.... 25
ARTICLE 30. .................................................. OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC OU PRIVE.... 25
ARTICLE 31. .......................................................................................... APPROVISIONNEMENTS.... 25
ARTICLE 32. .......................................................... DROITS DE TIMBRE ET D’ENREGISTREMENT.... 25
ARTICLE 33. ......................................................................................... RECEPTION PROVISOIRE.... 26
ARTICLE 34. .................................................. ENLEVEMENT DU MATERIEL ET DES MATERIAUX.... 26
ARTICLE 35. ................................................................................................. DELAI DE GARANTIE.... 26
ARTICLE 36. ........................................................................................................... CONTENTIEUX.... 26
ARTICLE 37. ..................................................................................................................... LANGUE.... 26
ARTICLE 38. ......................................................................................................... DEROGATIONS.... 26

2
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

MARCHE DE TRAVAUX
POUR LA CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L'UNIVERSITE
AL AKHAWAYN A IFRANE

ENTRE:
L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN représentée par son président.
Ci-après dénommée « Maître d’ouvrage »
D'une part,

ET :

Monsieur
:…………………………………………………………………………………………………………………
Agissant au nom et pour le compte de :…………….……………………………………….....................................
Inscrit au registre de commerce de :……..…………Sous le n°: …………………..…………...............................
Affiliée à la caisse Nationale de sécurité sous le n°: ………………………………………………………………..
Patente : …………………………………………………………………………….....................................................
IF :………………………………………………………………………………………….............................................
Adresse du siège social de la société : ………………………………………………………………………………..
En vertu des pouvoirs qui lui sont conférés faisant élection de domicile à : ………………………………………
Ci-après dénommée « l’Entrepreneur ou l’Entreprise »
D’autre part,
Conjointement dénommés les Parties.

Il a été arrêté et convenu ce qui suit :

3
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

ARTICLE 1. OBJET DU MARCHE

Le présent marché a pour objet la réalisation des travaux du lot N°2 : PLOMBERIE SANITAIRE - CHAUFFAGE
CENTRALE - PROTECTION INCENDIE - VENTILATION MECANIQUE, relatif à la construction de l’extension de
l’Université d’IFRANE (bâtiments hébergements des étudiants – surface plancher : 40 000m² environ).
Pour information : la surface couverte globale du projet est d’environ 64 500 m².
Dans ce qui suit, il sera employé indifféremment le terme « Marché » ou l'abréviation « CPS », qui signifie "CAHIER
DES PRESCRIPTIONS SPECIALES", sans que l'Entrepreneur puisse se prévaloir de cette double dénomination.

IL EST A NOTER QUE LE MAITRE D’OUVRAGE SE RESERVE LE DROIT DE SCINDER LE PROJET EN DEUX OU
TROIS TRANCHES, ET D’ADJUGER CHAQUE TRANCHE A UNE ENTREPRISE DIFFERENTE.
L’OFFRE DE L’ENTREPRISE RESTERA VALABLE POUR UNE TRANCHE DU PROJET.

ARTICLE 2. MODE DE PASSATION

Marché passé par appel d’offres restreint en application du règlement relatif aux condition et formes de passation
des marchés de l’Université Al Akhawayn.

ARTICLE 3. VALIDITE DU MARCHE

Le présent marché ne sera valable, définitif et exécutoire qu'après notification de son approbation par maître
d’ouvrage.

ARTICLE 4. PIECES CONTRACTUELLES – DOCUMENTS GENERAUX – TEXTES SPECIAUX

Les obligations de l'Entrepreneur, pour l'exécution des travaux, objet du présent marché, résulteront des dispositions
du présent marché et de celles contenues dans l’ensemble des documents suivants :

4.1. PIECES CONTRACTUELLES :

1. L’acte d’engagement ;

2. Le cahier des prescriptions spéciales (CPS);

3. Le cahier des prescriptions techniques et le descriptif des ouvrages (CPT & DO);

4. Le bordereau des prix et détail estimatif ;

En cas de contradiction entre les documents ci-dessus, les prescriptions du document portant le numéro le moins
élevé primeront.

4
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

4.2. DOCUMENTS GENERAUX :

1. Le Cahier des Clauses Administratives Générales applicables aux marchés de travaux exécutés pour le
compte de l’Etat (CCAG-T) approuvé par le décret n° 2-14-394 du 6 Chaabane 1437 (13 mai 2016)
approuvant le cahier des clauses administratives générales applicables aux marches de travaux ou la
version la plus récente.

2. Les textes officiels réglementant la main d'œuvre et les salaires.

3. La circulaire 6.015 du 1er avril 1965 de Monsieur le Ministre des Travaux Publics et des Communications
faisant application du cahier des prescriptions spéciales type.

4. Le bordereau des salaires minimum.

5. Le devis général d'Architecture (DGA) fixant les conditions de tous les travaux concernant les bâtiments
administratifs (édition I959).

6. Le Dahir du 28 Août 1948 (23 CHAOUAL 1367) relatif au nantissement des Marchés Publics, comme il a
été modifié et complété respectivement par le dahir n°1-60-371 du 31 Janvier 1961 et le dahir n° 1-62-
202 du 29 Octobre 1962.

7. Arrêté du Premier ministre n° 3-14-08 du 2 RABII I 1429 (10 mars 2008) fixant les règles et les conditions
de révision des prix des marchés de travaux ou de services portant sur les prestations d’études passés pour
le compte de l’Etat.

8. Les textes de loi et les règlements en vigueur au Maroc.

4.3. TEXTES SPECIAUX :

1. Le Cahier des Prescriptions Commune (CPC) applicables aux travaux dépendant de l’Administration de
l’Equipement tel que ce cahier est défini par la circulaire 2/1242/DNRT du 13 juillet 1987.

2. Arrêté n° 350/67 du Ministère des Travaux Publics et des communications du 15 Juillet I967, ainsi qu'aux
règles techniques PNA 7.11 CL et 005 annexées à l'arrêté N° 350/67 et normes 7.68.100, 7.62.411 et
7.32.202.

3. La circulaire 6001 Bis TP du 7 AOUT I958 relative au transport des matériaux et des marchandises pour
l'exécution des travaux publics.

5
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

4. La circulaire du Premier Ministre n°397 du 27 MOHARRAM 1401 (5 décembre 1980), relative aux
assurances des risques situés au Maroc.

5. Les règles PS. 69 et les D.T.U. et les normes marocaines homologuées et notamment la norme sur les bétons
MN 10.03 F.009 et les normes sur les matériaux et liants 1001. F.004.

6. Le règlement parasismique RPS 2000.

7. Les règlements en vigueur contre les risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du
public et locaux d'habitation.

8. Les textes à caractère réglementaire ou normatif, relatif aux travaux objet du présent marché.

L'Entrepreneur devra se procurer à ses frais ces documents s'il ne les possède pas et ne pourra en aucun cas
invoquer son ignorance des textes pour se dérober aux obligations qui y sont contenues.
Il est expressément stipulé qu'en cas de contradiction entre les dispositions du présent marché et celles des
documents susvisés, seules seront applicables, par dérogation à toutes autres, les clauses du présent marché.
Dans le cas d’une contradiction entre les plans d’architecture, les plans techniques et le marché, Le maître
d’ouvrage et le BET peuvent choisir de faire exécuter à l’Entrepreneur l’une des spécifications sans que
l’Entrepreneur puisse prétendre à aucune indemnité.

ARTICLE 5. INTERVENANTS

Pour le présent marché, le Maître d'Ouvrage mandate les intervenants ci-après :

5.1. La Maîtrise d'œuvre ainsi que la Maîtrise de chantier sont assurées par

5.1.1. LE MAITRE D’OUVRAGE DELEGUE

ZOWN
39, rue de Normandie – 5ème Etage
Casablanca - MAROC
Tél : 06 61 32 10 56

5.1.2. L’ARCHITECTES

KS STUDIO - Architectes & associés


Extensions et, angle rue des papillons,
Rue des roitelets,
Casablanca - MAROC
Tél : 05 20 98 85 40 - Fax : 05 20 98 85
40

6
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

5.1.3. LE BUREAU D’ETUDES TECHNIQUES

LE GROUPEMENT EXCEL DEVELOPPEMENT - EQUICONSEIL

EXCEL DEVELOPPEMENT
44, Avenue Al Mélia HAY RIAD
Rabat - MAROC
Tél : + 212 537 570 901
Fax : + 212 537 570 903

EQUICONSEIL
Rue Pasquier, Ang. Bvd Abdelmoumen,
N°2, Immeuble 2.
Casablanca - MAROC
Tél : + 212 522 258 555
Fax : + 212 522 258 548

5.1.4. LE BUREAU DE CONTRÔLE

AXE SURVEY
29, RUE TRABLESS, 3°ET. APPT. 6
RABAT- MAROC
Tél : 05 37 26 00 82
Fax : 05 37 26 00 86

ARTICLE 6. CAUTIONNEMENT DEFINITIF

Aucun cautionnement définitif n’est prévu dans le cadre de la présente marche.

ARTICLE 7. RETENUE DE GARANTIE

Conformément aux dispositions des articles 16 et 64 du CCAG-T, une retenue de garantie sera prélevée sur les
acomptes. Elle est égale à dix pour cent (10 %) du montant de chaque acompte.
Elle est acquise de plein droit au Maître d’ouvrage en cas de malfaçons, négligences ou autres manquements de
l'Entrepreneur à ses obligations.

Toutefois, et sous réserve de l’accord préalable du MO, cette retenue de garantie ne sera pas effectuée dans le
cas où l’Entrepreneur pourra produire un cautionnement bancaire par une banque agréée en guise de garantie soit
pour le montant de dix pour cent (10%) du montant initial du marché augmenté du montant des avenants, le cas
échéant.
La retenue de garantie est restituée ou la caution qui la remplace est libérée à la suite d’une mainlevée délivrée
par le « M.O » dans un délai maximum de trois mois suivant la date de la réception définitive du marché.

7
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

ARTICLE 8. NATURE ET COMPOSITION DES PRIX - MODE DE REGLEMENT - VARIANTE

8.1. Nature des prix :

8.1.1. Nature du marché :

Le présent marché est conclu au métré.

8.1.2. Appréciation du métré

Le règlement des ouvrages se fera en appliquant dans les décomptes provisoires et le décompte définitif, les prix
unitaires du bordereau aux quantités réellement exécutées et sur la base des attachements établis
contradictoirement en présence de l’Entreprise et de la Maîtrise d’œuvre.
Les prix unitaires représentent les fournitures, le transport, les mises en œuvre d’après le devis descriptif et les
règles de l’art et tous les frais annexes ainsi que les difficultés d’exécution sans qu’il soit besoin de les décrire plus
explicitement. En conséquence le Maître d’ouvrage n’admettra aucune réclamation pour tout oubli dans les
descriptions ou pour toute erreurs d’interprétation des documents soumis, les plans et descriptifs se complètent entre
eux et l’entreprise en cas de doute devra la totalité des travaux qu’ils résultent des documents du dossier ou qu’ils
soient nécessaires à la bonne finition des travaux sans aucune plus-value.

8.1.3. Variante :

Pour la partie Plomberie Sanitaire – Chauffage Centrale – Ventilation Mécanique – Protection Incendie, et vu les
délais très courts prévus pour le présent marché, l’entrepreneur ne peut en aucun cas présenter des variantes
techniques.

8.1.4. Contenu des prix :

Les prix du marché comprennent le bénéfice ainsi que tous droits, impôts taxes, frais généraux, faux frais, et d'une
façon générale, toutes les dépenses qui sont la conséquence nécessaire directe ou indirecte des travaux du présent
lot.
Sont inclus notamment :
- Les frais de vérification, essais et contrôles de tous matériaux pour lesquels les fréquences sont précises
dans le Descriptif des ouvrages et le cahier des prescriptions techniques.

Les contrôles supplémentaires demandés par la maîtrise d’œuvre sont, s'ils s'avèrent défectueux, à la charge de
l'Entrepreneur et défalqués de ses situations.
- Les frais d'assurances de tous ordres (tous risques chantier (individuelles ou collectives), responsabilité civile,
accidents de travail, véhicules et engins);

- Les frais de reproduction des documents demandés au cours de chantier ;

- Les frais de toutes les autorisations nécessaires pour la réalisation des travaux objet du présent marché ;

- Les amendes et astreintes prévues à l'article 8.4.


8
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

8.1.5. Sous-détails des prix :

À tout moment, le Maître d’ouvrage et la maîtrise d'œuvre pourront demander à l'Entrepreneur, sans qu'il puisse
refuser de le donner le sous détail de tout prix figurant au bordereau quantitatif estimatif, ou de tout nouveau prix
proposé par lui pour régler un travail supplémentaire.

8.2. Révision des prix

Les prix unitaires du présent marché sont fermes et non révisables.

8.3. Mode de règlement

8.3.1. Situation mensuelles - paiement

Les situations seront arrêtées contradictoirement entre l’Entrepreneur et le représentant du bureau d’études au plus
tard le 20 de chaque mois et transmises au plus tard le 25 du même mois à la maitrise d’œuvre pour vérification et
visa. Les décomptes devront parvenir au Maître d’ouvrage pour approbation et règlement avant le 10 du mois
suivant.
Les situations mensuelles seront réglées 45 jours après la date de réception du décompte correspondant par le
maître d’ouvrage, visé et validé par le BET, l’architecte et le maître d’ouvrage délégué.
Les situations seront établies suivant le modèle établi par le bureau d’études et validé par le Maître d’ouvrage.

8.3.2. Décompte définitif

Le décompte définitif sera réglé sur la vue du PV de réception définitive prononcée par la maîtrise d'ouvrage
conformément à ce C.P.S.

8.4. AVANCE DE DEMARRAGE :

Une avance de démarrage sera accordée à l’entreprise en contrepartie d’une caution bancaire établie suivant un
modèle à faire valider par le maître d’ouvrage au préalable, le montant de cette avance est fixé à 10% du
montant total du présent marché.
La récupération de cette avance se fera en appliquant une retenue de 12.5% au niveau de chaque décompte
provisoire.

ARTICLE 9. AUGMENTATION OU DIMINUTION DANS LA MASSE DES TRAVAUX –TRAVAUX


SUPPLEMENTAIRES – TRAVAUX SANS AUTORISATION

9.1. Augmentation ou diminution dans la masse des travaux, travaux supplémentaires.

Le Maître d’ouvrage se réserve le droit de modifier certains éléments du programme ou de renoncer sur
proposition de la maîtrise d’œuvre à l'exécution de certains ouvrages qui y sont prévus, ceci sans que
l'Entrepreneur puisse prétendre à une variation des prix des autres articles du bordereau ou de la décomposition

9
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

du prix forfaitaire. En cas de modification de détail (augmentation, diminution ou suppression), un avenant sera
établi faisant ressortir les plus et les moins sur la base des prix du bordereau des prix – détail quantitatif.
Par dérogation au CCAGT, en cas d'augmentation ou de diminution dans la masse des travaux, l'Entrepreneur ne
peut élever aucune réclamation si la variation ne dépasse pas 20% du montant du marché.
Dans le cas d'ouvrages supplémentaires pour lesquels certains prix unitaires ne figureraient pas au bordereau du
marché, il sera demandé à l'Entrepreneur de proposer les prix unitaires manquants par assimilation à ceux du
marché ou, en cas d'impossibilité absolue, par utilisation des prix courants du pays.
Il est précisé que, seuls sont considérés comme travaux supplémentaires, et par la suite réglés à l'Entrepreneur, les
travaux dus à des changements ordonnés par le Maître d’ouvrage.
Ces travaux supplémentaires doivent avoir fait l'objet d'un devis établi par l'Entrepreneur, approuvé et notifié par
le Maître d’ouvrage après analyse par le bureau d’étude.
Des avenants globaux ou partiels intégreront éventuellement ces travaux supplémentaires au marché de base.

9.2. Travaux sans autorisation :

Si l'Entrepreneur apporte sans autorisation des modifications aux travaux, tels qu'ils sont définis par le marché, le
Maître d’ouvrage peut, à son gré ou sur proposition de la maîtrise d’œuvre :
• Soit exiger les démolitions, corrections, reprises nécessaires, à l'exécution exacte du marché, sans préjudice
d'une part des réfections qu'il pourrait exiger sur le montant du marché, si ces démolitions, corrections,
reprises, entraînent une diminution de la qualité finale des ouvrages, et d'autre part, de toute autre
incidence, notamment sur les travaux des autres Entrepreneurs.

• Soit accepter les modifications opérées et dans ce cas le Maître de l'ouvrage ne doit aucun paiement
supplémentaire si les ouvrages modifiés ont entraîné pour l'Entrepreneur des dépenses supérieures à celles
afférentes aux ouvrages initialement prévus.

Il est par contre en droit de diminuer les prix du marché du montant des économies si le coût des ouvrages modifiés
est moins élevé que celui des ouvrages initialement prévus.

ARTICLE 10. DELAIS D'EXECUTION – PENALITES – AMENDES – ASTREINTES

10.1. Délai d'exécution des travaux :

Le délai global d’exécution des travaux du présent marché est de :


- Six mois (6 mois) pour tous les travaux du présent marché, ferme à compter de la date de l’ordre de
service de démarrage des travaux.

Il est dès à présent précisé qu'il ne pourra être procédé à aucune modification du délai pour quelque cause que ce
soit, à l'exception de cas de force majeure visé à l'article 47 du CCAG-T.
Il est à noter que la période de réalisation des travaux coïncide avec les deux fêtes religieuses (AID AL FITR et
AID AL ADHA 1442). Les arrêts correspondants à ces deux fêtes sont inclus dans les délais ci-dessus.

10
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

10.2. Calendrier détaillé :

L’Entrepreneur est tenu de proposer à la maîtrise d’œuvre un planning détaillé de tous les postes dans un délai de
cinq (5) jours à compter de la signature des présentes, ce planning une fois approuvé par le Maître d’ouvrage et le
BET, deviendra contractuel et opposable à l’Entrepreneur.

10.3. Prolongation de délai :

Dès que le planning détaillé devient exécutoire, aucune prolongation de délai ne pourra être accordée par le
Maître d’ouvrage sans une demande expresse formulée par lettre recommandée au Maître d’ouvrage dans un
délai de dix (10) jours au plus après l'événement motivant la demande de prolongation.
Toutes les justifications nécessaires permettant au Maître d’ouvrage de reconnaître, après avis de la maîtrise
d’œuvre, le bien fondé des difficultés imprévues motivant le retard, doivent être jointes.
Le Maître d’ouvrage se réserve le droit d’accepter ou de refuser cette demande.

10.4. Amendes - Pénalités pour retard dans l'exécution

10.4.1. Pénalités pour retard :

Au cas où les travaux ne seraient pas terminés dans les délais fixés et sans mise en demeure préalable, sur simple
confrontation de la date d'expiration du délai contractuel d'exécution et de la date de réception provisoire, il sera
appliqué une pénalité de 3/1000 (Trois pour mille) du montant du marché initial éventuellement modifié ou
complété par les avenants intervenus par jour calendaire de retard, sans préjudice de l'application des mesures
coercitives prévues à l'article 65 du CCAG-T et au présent C.P.S.

10.4.2. Amendes prévisionnelles pour non-respect du planning :

Le respect de la date contractuelle de fin de travaux est subordonné au respect du planning des travaux établis
pour chaque corps d'état par la Maîtrise de chantier en collaboration avec les entrepreneurs.
Lorsqu'en cours d'opération, il sera constaté, par rapport à ce planning un retard dans l'exécution d'une ou
plusieurs tâches entraînant un retard dans le respect du planning, il sera appliqué à l'entrepreneur, en fin de mois,
une pénalité provisoire de 2/1000 (un pour mille) du montant du marché initial éventuellement modifié ou complété
par les avenants intervenus par jour calendaire de retard.
Le mois suivant, cette pénalité sera supprimée, diminuée, augmentée ou maintenue suivant l'évolution du nombre de
jours de retard imputables à l'entrepreneur.
A cet effet, la Maîtrise de chantier établira chaque mois un tableau d'avancement, accompagné éventuellement de
la proposition de pénalités ou de remboursement des retenues déjà effectuées à ce titre.
Au cas où les travaux ne seraient pas terminés dans les délais fixés et sans mise en demeure préalable, sur simple
confrontation de la date d'expiration du délai contractuel d'exécution et de la date de réception provisoire, le
montant des amendes cumulées sera pris en compte au titre de pénalités visées en 10.4.1.
Le respect de la date contractuelle de réception provisoire entraîne automatiquement le remboursement des
amendes.
Par ailleurs dans le cas où l'entrepreneur ne donnerait pas suite aux réclamations émanant du Maître d'Ouvrage
ou de la Maîtrise d'Œuvre et figurant sur les compte-rendu, il sera pénalisé de 500,00 DH (cinq cent dirhams) au
premier rappel hebdomadaire et de 1000,00 DH (mille dirhams) au deuxième rappel et par rappel
supplémentaire. Cette pénalité n'est pas récupérable.

11
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

10.4.3. Amendes pour retard dans la remise des pièces qui incombent à l’entrepreneur après notification du
marché :

Dès notification du marché, l’entrepreneur devra fournir à la Maîtrise de chantier dans un délai maximum de 5
jours, les détails complémentaires de ses prestations et l'ensemble des renseignements nécessaires à l'établissement
du planning détaillé, à savoir :
 Délai d'approvisionnement

 Début d'intervention sur chantier

 Délai d'exécution proposé selon les phases successives d'intervention.

 Les phases successives dans le temps des différentes tâches selon les tranches,

 Niveaux, exécution des tranchées, pose des canalisations, etc.

 Echelonnement dans le temps de l'effectif de main d'œuvre qui sera affecté sur le chantier.

 Remise d'échantillons, etc.

Faute d'avoir satisfait à ces obligations, l'entrepreneur est susceptible d'une amende de 1000,00 DH (mille
Dirhams) par jour calendaire de retard.

10.4.4. Retard dans le nettoiement :

Le nettoyage permanent du chantier ainsi que l'enlèvement des gravois ou détritus seront assurés par
l’entrepreneur. La Maîtrise d’Œuvre pourra à tout moment exiger ce nettoyage lorsqu'il n'aura pas été exécuté
spontanément.
Dans le cas où ces travaux ne seraient pas exécutés dans un délai de huit jours à compter de la date de la
demande exprimée par la Maîtrise d'Œuvre, l'entrepreneur sera passible, sans mise en demeure préalable, d'une
amende journalière de 2000,00 DH (deux mille Dirhams) non récupérable.
En outre, dans le cadre de l'application des dispositions de l'article 44 du CCAG-T, le délai opposable à
l'entrepreneur pour le dégagement le nettoiement et la remise en état des emplacements mis à sa disposition pour
l'exécution des travaux est fixé à quinze jours (15) à compter de la date de réception provisoire.

Passé ce délai, l'entrepreneur est passible d'une pénalité spéciale ou astreinte arrêté à 2000,00 DH (deux mille
Dirhams) par jour calendaire de retard, cette somme n'est pas récupérable.

10.4.5. Pénalités de fonctionnement - Absence aux rendez-vous de chantier - Délégations

L'entrepreneur est tenu d'assister aux réunions hebdomadaires de chantier de Maîtrise et de coordination lorsqu'il y
aura été convié par lettre ou sur le procès-verbal de la réunion précédente. Le Maître d'Ouvrage et la Maîtrise
d'œuvre se réserveront le droit de modifier la cadence de ces réunions.

Il est précisé que l'entrepreneur devra avoir en permanence sur le chantier un représentant permanent qualifié et
habilité à prendre toutes décisions même financières. En outre, il devra être agréé par la Maîtrise d'œuvre sans
qu'il ait à expliciter les raisons de sa décision.

12
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

Dans le cas de retard du représentant de l'entrepreneur, les pénalités suivantes seront appliquées :

- Retards du responsable : 1000,00 DH (mille Dirhams) par 1/2 h

- Absence du responsable : 4000,00 DH (quatre mille Dirhams)

Dans le cas où l'entrepreneur ne donnerait pas suite aux réclamations émanant du Maître d'Ouvrage, de la
Maîtrise d'Œuvre ou de la Maîtrise de chantier, et figurant sur les compte-rendu, il sera pénalisé de 500,00 DH
(cinq cent Dirhams) au premier rappel hebdomadaire et de 1000,00 DH (mille Dirhams) au deuxième rappel et
par rappel supplémentaire. Ces amendes ne sont pas récupérables.

ARTICLE 11. NOTIFICATIONS - DOMICILE DE L'ENTREPRENEUR

Toute notification ou communication au titre du présent contrat, sauf stipulation expresse à l’effet contraire, sera
valablement effectuée si elle est envoyée par courrier recommandé avec avis de réception et adressée :

Au Maître d’Ouvrage :
A l’attention de Monsieur le président de l’Université Al Akhawayn à Ifrane
A l’Entrepreneur :
A l’attention de Monsieur ……………….,
…………………………………………………………………………….
Les notifications adressées par lettre recommandée avec accusé de réception seront réputées reçues à la date de
réception de la lettre ou, à défaut, de l’avis de passage du préposé.
Après réception définitive des travaux, l'Entrepreneur est relevé de l'obligation d'avoir un domicile à proximité des
travaux. S'il ne fait pas connaître son nouveau domicile au Maître d’ouvrage, les notifications relatives à son
Entreprise lui sont valablement faites à l'adresse ci-dessus.

ARTICLE 12. SOUS TRAITANCE ET APPORT A UNE SOCIÉTÉ

L'Entrepreneur ne peut céder à des sous-traitants tout ou partie des travaux faisant l'objet du marché ou se
substituer un autre Entrepreneur sans le consentement préalable et écrit du Maître d’ouvrage.
L'Entrepreneur ne peut faire apport de son marché à une société ou un groupement sans autorisation expresse du
Maître d’ouvrage.
Dans tous les cas, l'Entrepreneur demeure personnellement responsable tant envers le Maître d’ouvrage que vis-à-
vis des ouvriers et des tiers.
L’Entrepreneur peut confier tout ou partie des travaux à des Sous-traitants de son choix. Néanmoins, l’Entrepreneur
devra préalablement faire approuver par le Maître d’Ouvrage les Sous-traitants qu’il aura sélectionné. La
procédure d’agrément sera définie par le Maître d’Ouvrage.
Le Maître d’Ouvrage se réserve le droit de refuser un Sous-traitant à l’agrément sans justifier son choix.
L’Entrepreneur demeurera responsable envers le Maître d’Ouvrage de toute perte ou dommage relatif à toute
violation au contrat de tout acte, négligence ou omission d’un sous-traitant ou d’un préposé d’un tel Sous-traitant.

ARTICLE 13. TERRAIN ET PLAN DE MASSE

L'Entrepreneur reconnaît qu'il a une parfaite connaissance du terrain sur lequel les travaux doivent être effectués et
de tous les éléments locaux en relation avec l'exécution des travaux et qu'il a connaissance du plan de masse et
13
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

des réseaux existants et doit prendre contact avec les services concernés avant tout démarrage des travaux et
récupérer tous les plans et documents utiles à la réalisation de ses constructions.

ARTICLE 14. QUALITE DES TRAVAUX

Les ouvrages doivent être d'excellente qualité, conformes en tous points aux règles de l'art, exempts de toute
malfaçon et présentent toute la perfection dont ils sont susceptibles. S'ils ne satisfont pas à ces conditions, ils sont
refusés et remplacés aux frais de l'Entrepreneur.
Celui-ci est également responsable vis-à-vis du Maître d’ouvrage des fautes et malfaçons commises par ses agents
ou ouvriers dans la fourniture et l'emploi des matériaux, ainsi que des fautes et malfaçons commises par ses sous-
traitants sauf recours éventuel contre ceux-ci.
L'Entrepreneur ayant connaissance des difficultés de réalisation pouvant survenir, ne pourra en aucun cas faire état
d'une omission ou d'une mauvaise interprétation des pièces du dossier pour refuser de fournir ou de monter un
aménagement ou un dispositif quelconque dont l'absence mettrait en cause le fonctionnement de l'installation ou son
intégralité.

ARTICLE 15. MATERIAUX ET FOURNITURES

L'Entrepreneur est tenu d'employer les espèces et qualités de matériaux, matériels et fournitures prescrites par la
maîtrise d’œuvre.
Tout travail qui serait exécuté avant que la maîtrise d’œuvre ait donné son accord sur les échantillons est refusé.
L'Entrepreneur est tenu de produire toutes justifications de provenance et de qualité des matériaux et de fournir
tous les échantillons de matériaux qui lui sont demandés en vue notamment des essais imposés dans chaque cas
particulier par le devis descriptif. La fourniture de ces échantillons et les frais de ces essais sont à la charge de
l'Entrepreneur.
La maîtrise d’œuvre a la faculté de prescrire l'exécution d'essais complémentaires. Les frais de ces essais sont à la
charge du Maître d’ouvrage si leur résultat est favorable à la charge de l'Entrepreneur si leur résultat lui est
défavorable.
Les matériaux, matériels et fournitures approvisionnées ne peuvent être retirés pour un autre chantier ; s'ils sont
refusés, ils doivent être mis de côté et signalés de façons apparentes et immédiatement enlevées du chantier. Les
frais de laboratoire sont à la charge de l’Entrepreneur.

ARTICLE 16. ATTACHEMENTS

Les attachements graphiques ou écrits de travaux ou de fourniture dont la constatation est nécessaire au cours de
l'exécution sont établis conjointement par la Maîtrise de chantier, l'Entrepreneur et le représentant du Maître
d’ouvrage en nombre d'exemplaires nécessaires.
Les attachements déterminent et précisent tous les faits matériels utiles au règlement et qui ne pourraient être
constatés ultérieurement ; ils sont vérifiés sur place au jour le jour par la maîtrise de chantier.

ARTICLE 17. DELAI D’APPROBATION

L’approbation du marché doit être notifiée à l’attributaire dans un délai maximum de soixante-quinze jours (75
jours) à compter de la date fixée pour l’ouverture des plis.

14
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

ARTICLE 18. NANTISSEMENT

Il ne sera pas prévu d’affectation en nantissement de la présente marche.

ARTICLE 19. ORGANISATION DU CHANTIER – COMPTE PRORATA

19.1.1. Organisation du chantier :

L'entrepreneur assure l'organisation du chantier sur les instructions de la Maîtrise d'œuvre pour permettre à tout
moment le déroulement des travaux dans les meilleures conditions et dans les délais contractuels prévus.
L'entrepreneur doit mettre en place son propre personnel de contrôle de l'exécution et fournir à la Maîtrise
d'œuvre, tous renseignements nécessaires sur l'organisation et les dispositifs de contrôle.
L'entrepreneur fait son affaire auprès des services compétents de toutes démarches, autorisations ou autres
sujétions ayant trait au chantier, il fait établir notamment les branchements et canalisations pour la distribution de
l'eau, de l'électricité et du téléphone correspondant aux besoins de chantier.
L'entrepreneur assure l'établissement et l'entretien des voies provisoires nécessaires à l'approvisionnement du
chantier, ainsi que la construction des installations de chantier et l'entretien de toutes installations telles que hangars
et magasins nécessaires à la conservation de ces matériaux, matériels et fournitures. Il règle tous les frais y
afférents.
Il est interdit à l'entrepreneur et à ses sous-traitants d'utiliser les locaux des bâtiments en cours de construction pour
leurs propres besoins tels que dépôts, magasins, bureaux, réfectoires, dortoirs, etc.
L'attention des entrepreneurs est attirée qu'il est formellement interdit de loger les ouvriers sur le site du projet.
Toutes les installations provisoires seront démolies et enlevées en fin de chantier ainsi que les aires de stockage et
de fabrication. Les terrains seront remis en parfait état de propreté et nivellement lors de l'achèvement des
travaux et de leur réception.
L'entrepreneur doit porter, sans délai, à la connaissance de la Maîtrise d'œuvre tout fait ou constatation de nature
à engendrer des difficultés de raccordement des bâtiments aux réseaux enterrés et à la voirie, même lorsque
ceux-ci ne doivent pas être réalisés par ses soins.

19.1.2. Installation de chantier :

Dès la réception de l'ordre de service prescrivant l'ouverture du chantier, L'entrepreneur fait ses démarches pour
l'occupation du domaine public.
Il obtient les autorisations d'utilisation du domaine public et en règle les frais qui sont à sa charge :
Dès l'ouverture de chantier, l'entrepreneur devra construire pour lui-même des locaux ou magasins à nombre limité,
suivant ses propres besoins.
Les frais d'installation et d'équipement complet de ces locaux sont à sa charge, ainsi que les frais de consommation
d'eau, d'électricité, de combustibles, de téléphone et ceux d'entretien et de nettoyage.
L’entrepreneur :
 Approvisionne en permanence un cahier de chantier TRIFOLD à la disposition de la Maîtrise d'œuvre. Sur
ce cahier seront consignées toutes remarques. Il établit les procès-verbaux des réunions.

 Dépose un dossier complet des plans visés "BON POUR EXECUTION » et des pièces écrites du marché.

L'entrepreneur fait son affaire des réclamations de toute nature qui pourraient être présentées par les
Administrations ou collectivités publiques pour usage des voies ou des réseaux publics. Il en est de même des
travaux de nettoyage périodiques qui seraient exigés au même titre, le tout de manière que le Maître d'Ouvrage
ne puisse être inquiété ou recherché à ce sujet. L'entrepreneur s'engage en tant que de besoin à garantir celui-ci de
toute responsabilité à cette occasion.
15
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

19.1.3. Mission de la Maîtrise de chantier (Coordination)

La Maîtrise de chantier a pour mission d'assurer l'ordonnancement, le pilotage et la coordination des travaux de
l'opération.
En conséquence, les entrepreneurs devront fournir les renseignements et réponses aux ordres donnés dans ce sens
par ses représentants.
Tous les entrepreneurs ou installateurs sans exception ne pourront en aucun cas se dérober aux obligations résultant
de l'intervention de cet Organisme.
Elle s'assure que les séries des plans, Architecte et Entreprises, servant à l'exécution et se trouvant sur le chantier,
portent obligatoirement le visa "BON POUR EXECUTION" délivré par l'Architecte et le B.E.T.
Elle assure toutes les relations nécessaires à l'exécution entre tous les intervenants, et les entrepreneurs contractants.
Elle compose les plannings graphiques et calendaires des commandes des approvisionnements et d'exécution des
travaux tous corps d'état et tient leur mise à jour régulière en fonction de l'avancement des travaux.
Elle veille au bon déroulement de l'opération et à l'application des ordres donnés par la Maîtrise d'œuvre.
Elle tient la Maîtrise d'œuvre au courant du respect par les entrepreneurs des délais définis par les calendriers
détaillés et s'assure notamment que :
 Les délais d'exécution et d'installation de chantier sont fournis au moment prévu.

 Les engagements et accords ayant une incidence sur l'exécution des travaux ont été pris par les
Entrepreneurs en temps utile.

 Les matériaux et matériels ont été commandés et approvisionnés à la cadence nécessaire.

 Les engins de chantier et les effectifs journaliers du personnel de l'Entrepreneur sont en nombre suffisant.

 Les échantillonnages nécessaires ont bien été déposés en temps voulu au Bureau de chantier et répertoriés
en permanence sur la liste qu'elle aura établie à cette intention.

Elle centralise la correspondance entre les entrepreneurs, la Maîtrise d'œuvre et le Maître de l'Ouvrage.
Elle provoque aussi souvent que nécessaire entre les entrepreneurs et services intéressés l'examen concerté des
questions posées et en saisit ensuite la Maîtrise d'œuvre pour décision.
Elle anime et dirige les réunions hebdomadaires entre la Maîtrise d'œuvre et les entrepreneurs contractants et
diffuse le rapport de chantier qui officialise les décisions et observations retenues au cours de réunions.
Elle établit l'organisation administrative de la circulation des documents entre tous les intéressés de l'opération de
construction et tient à jour la liste des plans et pièces écrites valables pour chaque corps d'état et la diffuse aux
Entrepreneurs et aux intervenants de l'opération.
Elle rassemble en temps utile les propositions techniques, administratives ou financières des entrepreneurs et les
transmet à la Maîtrise d'œuvre qui, après vérification et visa, les lui retournera pour diffusion aux intéressés.
Elle établit les situations des travaux conformément à l'article 6.4.3 et en assure la transmission.
Elle établit le compte des pénalités de retard et amendes visées à l'article 8 et les fait viser par la Maîtrise
d'œuvre, avant diffusion au Maître de l'Ouvrage pour abattement.

19.2. Exécution des TRAVAUX :

19.2.1. Conditions particulières d'exécution

Ces conditions sont définies par le Cahier des Prescriptions Technique, le Descriptif des Ouvrages, des notices
techniques, des spécifications particulières.
16
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

19.2.2. Trémies - Fourreaux – Saignées – Percements -Rebouchages Scellements – Raccords

Il est précisé que l'Entrepreneur GROS ŒUVRES doit à ses frais réserver dans les ouvrages de béton armé tous les
trous, feuillures, trémies, saignées, etc qui lui sont demandés par les autres corps d'état. Il établira sous les
directives et le suivi de la maîtrise de chantier des plans navettes où seront figurées les réservations à effectuer et
qui seront vérifiés et signés par tous les spécialistes des différents corps d'état. La non observation de cette clause
entraînera pour les entrepreneurs des corps d'état techniques et secondaires d'avoir à supporter tous les
suppléments qui pourraient être exigés par l'entrepreneur de Gros Œuvre, étant précisé que ce dernier est seule
habilité, après avis de la maîtrise d’œuvre, à effectuer des percements dans le béton armé.
Les fourreaux et autres pièces à sceller seront fournis par les entrepreneurs de corps d'état techniques et
secondaires et mis en place par l'entrepreneur de Gros Œuvre, suivant indications du spécialiste.
Tous les raccords, calfeutrements rebouchage des saignées dans les règles de l'art, et scellements divers
nécessaires à la parfaite exécution des ouvrages seront dus par l'Entrepreneur de GROS ŒUVRES et en particulier
les scellements de matériel tels que cadres, et faux cadres d'huisserie, grilles de ventilation, appareils sanitaires,
après mise en place et à niveau par les spécialistes concernés.

19.2.3. Traits de niveaux

Le trait de niveau servant à tous les corps d'état (à tous les étages) sera tracé par l'Entrepreneur GROS ŒUVRES,
tant à l'intérieur qu'à l'extérieur des constructions.
Il sera reporté et entretenu par lui pendant toute la durée des travaux. Pour les autres corps d'état, les spécialistes
devront contrôler la concordance des cotes portées aux plans et celles réalisées.

19.2.4. Gestion des clés

Jusqu'à la réception provisoire, les clés restent sous la seule responsabilité des entrepreneurs dont les lots
comportent la fourniture d'une serrure ou d'un verrou. La gestion des clés est assurée par le compte prorata sous la
supervision du Maître d’ouvrage délégué.
Elles doivent être fournies en 3 exemplaires, en parfait état, mises au trousseau et étiquetées. La perte de l'une
d'elles entraînera le changement automatique de la serrure ou du verrou correspondant.

19.2.5. Gestion du compte prorata

Contenu du compte prorata :


Tous les Entrepreneurs sont tenus de participer aux dépenses du compte prorata.
Pour les frais et la gestion du compte prorata, Il sera prélevé un montant d’un virgule huit pour cent (1,8 %) de
chaque situation par le maitre d’ouvrage.
Ce taux est provisoire et sera réajusté (en plus ou en moins) à la réception provisoire de l’ensemble des corps de
métiers.
Le compte prorata sera gérer par le maître d’ouvrage délégué.
Il est à noter que les dépenses suivantes du chantier sont à la charge de l’entreprise et ne font pas partie des
dépenses du compte prorata à savoir, (liste non limitative) :
 Dispositions légales et réglementaires relatives à l'hygiène et la sécurité y compris les équipements de
protection individuels (EPI).

 Les baraques de chantier propres à chaque Entreprise hors compte prorata restant sous leur surveillance et
leur gardiennage).

 Les réparations nécessitées par les dégâts et dommages exceptionnelle dont l'auteur est resté inconnu
seront pris en charge par l'assurance tout risque chantier.
17
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

Cependant il est rappelé aux entreprises qu'elles restent responsables des ouvrages parfaitement
entretenus jusqu'à leur réception provisoire.
 Des panneaux de chantier comportant les indications réglementaires. La forme des panneaux et le libellé
des inscriptions seront agréés par le Maître d'Ouvrage et le Maître de l’Œuvre.

 Le nettoyage permanent du chantier ainsi que l'enlèvement des gravois ou détritus seront assurés par
l’entrepreneur.

Dépenses du compte prorata :


Le compte prorata servira pour le fonctionnement des bureaux techniques, les réunions de chantiers, l’ouverture des
voies, à savoir, (liste non limitative) :
 Les frais de construction et équipements des bureaux, salles de réunion et différentes installations du
Maitre d’ouvrage, Maitre d’ouvrage délégué, de la maîtrise d’œuvre (selon plan de principe remis lors de
la consultation).

 Fourniture et installation des différents type de palissades de chantier (selon plan de principe remis lors de
la consultation).

 L’assurance tous risque de chantier.

 La signalisation routière aux abords et à l’intérieur du chantier.

 Amenée et fourniture de l'eau pour les travaux, l'eau potable pour les ouvriers et l'énergie électrique
nécessaire pour l'exécution des travaux, quels que soient les frais à ce sujet (frais de permission
d'installation, de transport, d'acquisition, etc. ...)

 L'éclairage, le nettoyage, l'entretien et le gardiennage général du chantier,

 De la mise à la disposition de la Maîtrise d'Œuvre et du Maître d'Ouvrage, des équipements de protection


individuels (EPI).

 Entretien des voies d'accès et des voiries intérieures et leur remise en état initial après achèvement de
chantier.

Il est bien entendu que chaque entreprise doit à sa charge le nettoyage régulier des ouvrages objet de son marché
jusqu'à la réception provisoire.
Dépenses exclues du compte prorata :
Les dépenses suivantes incombant à chaque Entreprise ne sont pas imputables au compte prorata :
 Dégâts et vols imputables à un responsable bien déterminé ou couverts par les assurances.

18
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

ARTICLE 20. PROTECTION DU CHANTIER

L'Entrepreneur doit garantir les matériaux, matériels, installation, fournitures, outillages et ouvrages des
dégradations qu'ils pourraient subir notamment du fait des intempéries, ou remplacer à ses frais les ouvrages qui
auraient été endommagés, quelle que soit la cause du dégât et sauf son recours éventuel contre le tiers
responsable, le Maître d’ouvrage restant en toute hypothèse complètement étrangère à toute contestation ou
répartition des dépenses de ce chef.
Si les travaux viennent à être interrompus, pour quelque cause que ce soit, l'Entrepreneur doit protéger les
constructions et ouvrages réalisés, contre les dégâts qu'ils pourraient subir ou les dommages qu'ils pourraient
occasionner, sans frais supplémentaires pour le Maître de l'ouvrage.

20.1. DISPOSITIFS DE SECURITE :

L'Entrepreneur prendra soin d'installer à chaque niveau sur façades des filets de protection, les garde-corps sur
échafaudages, nettoyage des planches (arrachage des clous après décoffrage) fourniture de casques, etc ...
indépendamment des mesures de protection en vigueur.
L’entrepreneur doit prendre toutes les dispositions de sécurités nécessaires pour la protection des abords de
chantier et des bâtiments riverains ainsi que les voies avoisinantes, et ce, tel que décrit dans le CPT et compléter
par les DTU12 applicable dans la matière et règlements en vigueur : avant d'entreprendre une fouille contre un
ouvrage existant à conserver ou à son voisinage immédiat, il est procédé, s'il y a lieu, à l'étaiement de cet ouvrage
dans les conditions précisées comme suit : les parties en élévation paraissent ne pas présenter la solidité normale
et/ou le niveau prévu pour le fond des fouilles est inférieur à celui des fondations de l'immeuble existant et le
terrain est peu cohérent.

ARTICLE 21. POLICE DE CHANTIER – ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE

L'Entrepreneur assure sous sa responsabilité personnelle la bonne tenue, l'ordre, l'hygiène, la surveillance et la
sécurité du chantier, de ses abords, et de la voie publique, conformément aux lois, décrets, règlements de police,
de voirie, d'hygiène, ou autres dont il ne saurait plaider l'ignorance, de sorte que le Maître d’ouvrage ne soit
jamais inquiété ni poursuivi à ce sujet. Les indications précitées ne sont d'ailleurs pas limitatives.
L'Entrepreneur doit installer les clôtures nécessaires à la protection du chantier et des tiers, les entretenir, les baliser
et afficher en outre d'une façon très apparente les avis interdisant de pénétrer sur le chantier et rappelant le
danger de stationner aux abords.
L'Entrepreneur est responsable de la conduite de ses ouvriers et Agents sur le chantier et ses abords.
Les bâtiments et, en général, l'ensemble du chantier, doivent sous la responsabilité de l'Entrepreneur, être maintenus
en permanence en parfait état de propreté.
L’Entrepreneur devra souscrire à ses propres frais et diligence, une assurance individuelle de "responsabilité civile
de chef d'entreprise", pour couvrir les conséquences pécuniaires des dommages de toutes natures causés aux tiers
soit par leur personnel salarié en activité de travail, par le matériel d'entreprise ou d'exploitation et du fait des
travaux avant réception.
L'Entrepreneur devra garantir et indemniser le Maître de l'ouvrage contre les conséquences de tous dommages ou
préjudices causés à l'occasion des travaux à toutes personnes ou propriétés y compris celles du Maître d’ouvrage à
l'exclusion des dégâts superficiels dus à l'utilisation permanente des lieux de travail.
L'Entrepreneur devra également garantir et indemniser le Maître d’ouvrage contre toutes réclamations, plaintes,
poursuites demandes de dommages et intérêts, frais, charges et dépenses de toutes natures pouvant survenir à
l'occasion de ses travaux.

19
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

ARTICLE 22. RECEPTION

En aucun cas la prise de possession par le Maître d’ouvrage après l'expiration des délais prévus au calendrier
détaillé des travaux, ne vaut réception. Celle-ci ne peut résulter que d'un procès-verbal prévu à la fin des travaux
et établi par la maîtrise d’œuvre et le maître d’ouvrage.

ARTICLE 23. ASSURANCES

L'Entrepreneur devra, une (1) semaine après la signature du présent marché, présenter au Maître d’ouvrage, les
polices et quittances des primes suivantes :
• Police de chantier - responsabilité civile,

• Assurance véhicules et engins,

• Accident de travail.

La tous risque chantier sera contracté directement par le maître d’ouvrage pour le compte de l’ensemble des
intervenants, et ceci dans le cadre des dépenses du compte prorata.
La Compagnie d'Assurance et les termes des polices précitées devront recevoir l'approbation du Maître de
l'ouvrage qui ne pourra le refuser sans motif valable. Le montant garanti par l'assurance sera au moins égal à celui
objet du présent marché.
L’Entrepreneur se doit de maintenir ces assurances en validité jusqu’à la réception provisoire des travaux.
L'Entrepreneur doit pouvoir à tout instant justifier de la réalité des diverses assurances ci-dessous décrites et du
paiement de primes afférentes.
Tout règlement de travaux ou d'acomptes pourra être différé si l'Entrepreneur ne peut pas fournir les justifications
demandées.
Les attestations délivrées par les Compagnies d'Assurances intéressées et subordonnées doivent couvrir le droit
reconnu par l'Entrepreneur à son assureur de notifier au Maître de l'ouvrage tout fait de nature à provoquer la
suspension ou la résiliation des dites polices ou les diminutions de garanties.
Dans le cas où l'Entrepreneur manquerait à son obligation de contracter ou de maintenir en état de validité toutes
assurances mentionnées au présent article, le Maître d’ouvrage serait en droit de contracter lui-même cette
assurance ou de la maintenir en état de validité, de payer les primes correspondantes et de déduire les montants
ainsi payés par lui de toutes sommes dues ou à devoir à l'Entrepreneur ou d'en récupérer le montant comme s'il
s'agissait d'une dette de l'Entrepreneur.

23.1. Dommages recours :

L'Entrepreneur n'aura aucun recours contre le Maître de l'ouvrage et la maîtrise d’œuvre pour tous dommages qui
pourraient survenir du fait des tiers au personnel et au matériel de son entreprise sauf ses droits de recours contre
l'auteur responsable des dommages.
Dans le cas où des dommages viendraient à être causés à toutes personnes à l'occasion de l'exécution du marché,
l'Entrepreneur s'engage à garantir la maîtrise d’œuvre et le Maître de l'ouvrage de toutes les condamnations
prononcées contre ces derniers en réparation des dits dommages et s'interdit de tout recours contre eux.

23.2. Assurance "Tous risques chantiers" :

L'assurance tous risques chantiers devra couvrir l'ensemble des constructions, installations, matériels, pertes, avaries,
détérioration qu'elle qu'en soit la cause.
20
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

Cette assurance sera contractée directement par le maître d’ouvrage pour le compte de l’ensemble des
intervenants, et ceci dans le cadre des dépenses du compte prorata.

23.3. VEHICULES ET ENGINS :

L'Entrepreneur devra également présenter, une attestation prouvant que tous les véhicules et engins affectés au
chantier sont assurés conformément aux règlements en vigueur.

23.4. Accident de travail :

L’Entrepreneur doit adresser au Maître d’ouvrage, les copies des polices d’assurances qu’il doit souscrire et doivent
couvrir les risques inhérents à l’exécution du marché, à savoir celles se rapportant aux accidents du travail pouvant
survenir au personnel de l’Entrepreneur qui doivent être couverts par une assurance conformément à la législation
et à la réglementation en vigueur.
Le Maître d’ouvrage ne peut être tenu pour responsable des dommages ou indemnités légales à payer en cas
d’accidents survenus aux ouvriers ou employés de l’Entrepreneur ou des sous-traitants.
A ce titre, l’Entrepreneur garantira le Maître d’ouvrage contre toute demande de dommage, intérêts ou indemnités
et contre toute réclamation, plainte, poursuite, frais, charge et dépense de toute nature relative à ces accidents.
L’Entrepreneur est tenu d’informer par écrit le Maître d’ouvrage de tout accident survenu sur son chantier et le
consigner sur le cahier de chantier prévu par le cahier des prescriptions spéciales.

ARTICLE 24. PLANS DE RECOLEMENT – CLOTURE DES DOSSIERS

En fin d'exécution, l'Entrepreneur remettra au Maître d’ouvrage sous couvert de la maîtrise de chantier, 2 clé USB
(fichiers DWG) et Trois (3) tirages des dessins suivants, pliés au format 21 X 29,7 :
• Dessins côtés des ouvrages non visibles dont la réalisation peut être différente des dessins primitifs, et tels
que ces ouvrages ont été réellement exécutés ;

• Dessins tels qu'ils ont été posés, repérés par des symboles et teintes conventionnelles avec indication des
caractéristiques ;

• Tous dessins, plans et notes de calcul des ouvrages réellement exécutés ;

• Les notices d'entretien et les pièces prévues aux descriptifs pour les lots techniques.

L’Entrepreneur doit fournir les plans de recollement avant la réception provisoire, faute de quoi cette réception ne
pourra être prononcée.

ARTICLE 25. RESILIATION

Le marché peut être résilié de plein droit, au gré du Maître d’ouvrage et sans que l'Entrepreneur puisse prétendre
à une indemnité quelconque :
• En cas de décès de l'Entrepreneur, sauf le droit pour le Maître d’ouvrage d'accepter les offres des héritiers
ou des successeurs de l’Entrepreneur ;
21
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

• En cas de dissolution de l'entreprise si celle-ci est constituée en société ;

• En cas de règlement judiciaire ou de liquidation de biens, à moins que le Maître de l'ouvrage ne préfère
accepter les offres du liquidateur du syndic représentant la masse des créanciers pour la continuation des
travaux ;

• En cas d'incapacité, de fraude, de tromperie grave, constatées par la maîtrise d’œuvre, ou par le Maître
de l'ouvrage sur la qualité des matériaux ou la qualité d'exécution des travaux ;

• En cas de non-respect des délais partiels contenus dans le calendrier détaillé.

• En cas de réduction d'activité apportant des perturbations dans le déroulement normal du chantier, dûment
constatés par la maîtrise d’œuvre ou par le Maître de l'ouvrage si la reprise n'en est pas effectuée huit
jours après envoi avec accusé de réception (huissier de justice, lettre recommandée le cachet de la poste
faisant foi de cet envoi ou autres) valant mise en demeure.

• En cas de sous-traitance, cession, transfert ou apport du marché sans autorisation du Maître de l'ouvrage.

• Enfin, dans tous les autres cas où l'Entrepreneur ne s'est pas conformé aux stipulations du marché ou aux
ordres écrits qui lui ont été donnés, si l'Entrepreneur ne s'exécute pas dans le délai de dix (10) jours à
compter du jour de la mise en demeure qui lui est signifiée par acte extrajudiciaire.

Dans tous les cas, la résiliation est notifiée avec accusé de réception (huissier de justice, lettre recommandée le
cachet de la poste faisant foi ou autres) adressée à l'Entrepreneur défaillant ou à ses ayants droit à l’adresse
stipulé dans l’article 11 du présent marché.
La lettre de résiliation doit contenir, outre la décision du Maître de l'ouvrage de résilier le marché, la date à
laquelle il sera procédé aux constats des lieux. Cette lettre de résiliation vaut en même temps convocation aux fins
d'assister à cette opération.

ARTICLE 26. ABANDON DE LA MISSION PAR L’ENTREPRENEUR

En cas d’abandon de la mission par l’entrepreneur, le contrat est résilié de fait et l’entrepreneur devra verser une
indemnité de dédommagement au maître d’ouvrage d’un montant de 20% du montant global du présent marché.
Le maître d’ouvrage se réserve le droit de faire prévaloir ses droits auprès de la justice pour le préjudice causé
par l’abandon.

ARTICLE 27. CONSEQUENCES DE LA RESILIATION

Dans tous les cas de résiliation du marché, il est procédé par la maîtrise d’œuvre en présence du Maître de
l'ouvrage et de l'Entrepreneur ou de ses ayants droit présents ou dûment appelés à la constatation des ouvrages
exécutés et de leur qualité, à l'inventaire des matériaux approvisionnés ainsi qu’à l'inventaire descriptif du matériel
et installations de chantier de l'Entrepreneur. On entend par Maîtrise d’œuvre, le Bureau d’Etudes, Architecte et
maître d’ouvrage déléguée. En cas de non-participation de l'Entrepreneur défaillant, de ses ayants droit ou de leur
représentant dûment mandaté, pour quelque raison que ce soit, après simple convocation par envoi avec accusé de
22
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

réception (huissier de justice, lettre recommandée le cachet de la poste faisant foi de cet envoi ou autres), aux
opérations de constat, le Maître de l'ouvrage sera en droit de faire procéder par la maîtrise d’œuvre à cette
constatation sans avoir recours à la convocation de l'Entrepreneur ou de ses ayants droit ou même à la désignation
d'un expert.
Les opérations de constat font l'objet d'un procès-verbal signé par les parties, visé par la maîtrise d’œuvre, auquel
sont annexés les attachements figurés et dessins d'exécution des ouvrages réalisés, ainsi que leur évaluation. Un
exemplaire du procès-verbal est notifié par le Maître de l'ouvrage à chacune des parties. Le procès-verbal établi
en l'absence de l'Entrepreneur, de ses ayants droit ou de leur représentant convoqué par envoi avec accusé de
réception (huissier de justice, lettre recommandée le cachet de la poste faisant foi de cet envoi ou autres) envoyée
à leur dernière adresse connue du Maître de l'ouvrage leur sera opposable. Sera opposable également à
l'Entrepreneur, ou à ses ayants droit, le procès-verbal des opérations de constat effectué en présence de
l'Entrepreneur, de ses ayants droit ou de leur représentant dûment mandaté signé par le Maître de l'ouvrage, et la
maîtrise d’œuvre, même non approuvé par l'Entrepreneur, ses ayants droit ou leur représentant.
L'Entrepreneur ou ses ayants droits ne peuvent refuser de céder au Maître d’ouvrage, les ouvrages provisoires dont
les dispositions ont été agrées par ce dernier, et le matériel construit spécialement pour le chantier en cause, ainsi
que les matériaux approvisionnés pour l'exécution des ouvrages ordonnés. La cession est faite aux prix convenus au
marché ou à défaut à ceux fixés à dires d'experts.
L'Entrepreneur défaillant ou ses ayants droit sont tenus d'évacuer du chantier et de ses annexes (hangars, magasins,
bureaux, etc..) les matériaux, matériels et fournitures dont la cession n'est pas demandée par le Maître de
l'ouvrage, dans le délai fixé par celui-ci et qui ne peut être inférieur à un mois à compter de la date de la lettre
de résiliation, sauf cas d'urgence.
Faute par l'Entrepreneur d'avoir évacué le chantier dans le délai imparti le Maître de l'ouvrage est autorisé à faire
procéder à cette évacuation aux frais, risques et périls de l'Entrepreneur défaillant ou de ses ayants droit.
Le Maître de l'ouvrage peut alors passer un nouveau marché, aux risques et périls de l'Entrepreneur défaillant ou
de ses ayants droit. Les excédents de dépenses seront à la charge de l'Entrepreneur ou de ses ayants droit et
prélevés sur des sommes qui peuvent lui être dues (décomptes en instance de règlement, retenue de garantie,
cautionnement définitif, etc.) sans préjudice des actions à exercer contre lui en cas d'insuffisance.
Si le nouveau marché entraîne au contraire une diminution des dépenses, le bénéfice en résultant est entièrement
acquis au Maître de l'ouvrage.

ARTICLE 28. HYGIENE ET SECURITE DU CHANTIER

Les dispositions des articles 33 et 34 du CCAG-T sont complétées ainsi :

28.1. Hygiène et sécurité du chantier

• L’Entrepreneur, pour ce qui le concerne est tenu de prendre toutes les dispositions afin d’assurer la sécurité
du chantier, l’hygiène, la sécurité des travailleurs, et la sécurité publique, et de se soumettre à toutes les
obligations mises à sa charge par les lois et décrets en vigueur et tous les règlements de police et voirie ou
autres.

28.2. Consignes de sécurité

• Les rubriques ci-dessous ne sont qu’un rappel des consignes les plus importantes. Elles ne sont pas
limitatives, L’Entrepreneur étant responsable, il doit se conformer aux règlements en vigueur et de sécurité.

23
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

28.3. TRAVAUX DE SOUDURE - TRAVAUX DE DECOUPAGE

• Avant tout travail de soudure ou de découpage, l’Entrepreneur devra s’assurer que les étincelles ne
risquent pas de mettre le feu à des matières combustibles se trouvant dans le voisinage.

• Lorsque des opérations de soudure ou de découpage auront lieu en hauteur, l’Entrepreneur limitera la zone
où tombent les étincelles au moyen de cordages et posera des panneaux de signalisation.

• Aucun travail de soudure ou de découpage, sur des conduites ou réservoirs de gaz combustible ou acide,
sur des machines ou réservoirs recouverts d’huile, à proximité d’installation en fonctionnement, ne devra
être entrepris sans l’autorisation du Maître d’ouvrage ou du Maître d’œuvre qui délivrera le permis de feu.

• Les bouteilles à gaz comprimés, liquéfiés ou dissous (oxygène, acétylène), les bouteilles à gaz, pleines ou
vides, doivent toujours être amarrées si elles sont en position verticale. Pour éviter leur chute, on peut les
coucher ; dans le cas de l’acétylène, l’ogive doit être légèrement surélevée.

• Ne jamais placer une bouteille de gaz liquéfié, comprimé ou dissous près d’une source de chaleur.

• Les travaux en hauteur doivent être signalés par des panneaux, visiblement placés à la limite des zones
dangereuses et comportant l’inscription

“ Attention, travaux en hauteur, chutes de matériaux ”


• Aucune évacuation de matériaux en hauteur ne devra être exécutée par jet ou lancement.

28.4. RANGEMENT ET EVACUATION DES MATERIAUX

Chaque soir, les outils et matériaux restant sur les chantiers ou sur les échafaudages seront rangés pour qu’ils
n’encombrent pas les passages ou ne risquent de tomber en contre bas.

28.5. DANGERS ELECTRIQUES

Lorsque les ouvriers sont appelés à être occupés à moins de trois (3) mètres des conducteurs électriques mis sous
tension, l’Entrepreneur devra avant de commencer les travaux, faire prendre les mesures nécessaires pour assurer
la sécurité des ouvriers se trouvant sur son chantier.
Il est absolument interdit aux ouvriers du chantier de réenclencher eux-mêmes des interrupteurs ou disjoncteurs
d’installation hors tension.

28.6. PORT DU CASQUE

Le port du casque, portant un signe distinctif par entreprise, est obligatoire pour toute personne pénétrant sur le
chantier.
24
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

28.7. BARRIERE, GARDE CORPS, PANNEAUX

Les barrières, fermant les issues de chantier, les panneaux portant l’indication “propriété privée ”, “ chantier
interdit au public ”, les garde-corps provisoires, seront fournis, mis en place et entretenus par l’Entrepreneur.

ARTICLE 29. ACCIDENTS ET RESPONSABILITÉ DE L’ENTREPRENEUR

L’Entrepreneur, pour ce qui le concerne, doit exercer une surveillance continue sur le chantier dans le but d’éviter
tous accidents aux ouvriers travaillant sur le chantier, à quelques corps d’état qu’ils soient rattachés ainsi qu’aux
personnes employées à titre quelconque sur le chantier et à celles qui seraient étrangères à celui-ci.
Les accidents du travail sont du ressort de l’Inspecteur du travail et de la sécurité sociale. La déclaration doit être
faite par l’Entrepreneur qui paie l’ouvrier même si celui-ci est régi sous les ordres d’un autre.
L’Entrepreneur supportera seul au besoin comme assureur du Maître d’ouvrage, les conséquences pécuniaires des
accidents corporels survenant au cours ou à l’occasion des travaux.
L’Entrepreneur s’engage, en conséquence, à garantir le Maître d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre contre tout recours
qui pourrait être exercé contre eux, en tant que tiers responsable de l’accident, par la victime ou ses ayants droits
et par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale.
Chaque Entrepreneur est responsable de tous les accidents ou dommages qu’une faute dans l’exécution de ses
travaux ou le fait de ses agents ou ouvriers peuvent causer à toute personne.
Il s’engage à garantir éventuellement le Maître d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre contre tout recours qui pourrait
être exercé contre eux du fait de l’inobservation par lui de l’une quelconque de ses obligations.

ARTICLE 30. OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC OU PRIVE

L’Entrepreneur doit effectuer toutes les démarches nécessaires pour l’obtention de l’autorisation de l’occupation
temporaire du domaine public ou privé. Les frais d’occupation temporaire du domaine public ou privé sont à la
charge de l’Entrepreneur.
Est considéré comme domaine public ou privé toutes surfaces de terrain se trouvant en dehors de l’assiette foncière
des parcelles du Maître d’ouvrage.
Il est à signaler que les parcelles de terrain sur lesquelles sera réalisé le projet sont séparées par des voies
d’aménagement réalisées par l’aménageur et remises à la commune. Toutes dégradations des ouvrages composant
ces voies, au moment des travaux, par l’Entrepreneur, lui seront imputées.

ARTICLE 31. APPROVISIONNEMENTS

Le présent marché ne prévoit pas d’acompte sur approvisionnements de matériaux et matières premières destinés
à entrer dans la composition des travaux objet du marché.

ARTICLE 32. DROITS DE TIMBRE ET D’ENREGISTREMENT

Conformément à l’article 7 du CCAG-Travaux, l'Entrepreneur doit acquitter les droits auxquels peuvent donner lieu
le timbre et l'enregistrement du marché, tels que ces droits résultent des lois et règlements en vigueur.

25
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

ARTICLE 33. RECEPTION PROVISOIRE

Conformément aux dispositions de l’article 73 du CCAG-T, la réception provisoire des travaux sera prononcée
après l’achèvement par l’Entrepreneur de tous les travaux et que ces derniers répondent aux conditions stipulées
dans le présent CPS.

ARTICLE 34. ENLEVEMENT DU MATERIEL ET DES MATERIAUX

En application de l’article 44 du CCAG-Travaux, le dégagement, le nettoiement et la remise en état des


emplacements mis à la disposition de l’Entrepreneur doivent se faire au fur et à mesure de l’avancement des
travaux.

ARTICLE 35. DELAI DE GARANTIE

Le délai de garantie est fixé à douze (12) mois à compter de la date du PV de la réception provisoire.
Le titulaire est tenu de satisfaire les conditions des garanties contractuelles prévues par l’article 75 du CCAG-T.

ARTICLE 36. CONTENTIEUX

Toutes les contestations se rapportant au présent marché et qui ne peuvent être réglées par voie amiable, seront
portées devant les tribunaux dont dépend la ville d’IFRANE.

ARTICLE 37. LANGUE

La langue du contrat est le Français et tous les documents qui s’y rapportent seront rédigés dans cette langue.
Néanmoins l’entrepreneur devra se conformer strictement aux lois et règlements en vigueur en ce qui concerne les
relations et/ou correspondances avec toutes administrations locales dans le cadre de l’exécution du présent
marché.

ARTICLE 38. DEROGATIONS

Si le présent marché déroge à une prescription des textes cités à l'article 4 du présent marché, l'entrepreneur se
conformera aux dispositions du présent marché.

POUR L’ENTREPRENEUR :

26
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

CAHIER DE PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

ARTICLE 1 : OBJET DU MARCHE


La présente marche a pour objet l'exécution du LOT : PLOMBERIE SANITAIRE-PROTECTION INCENDIE-
VENTILATION POUR LE PROJET DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN
Conformément aux pièces écrites et aux plans faisant partie du présent dossier.

ARTICLE 2. : CONSISTANCE DES TRAVAUX LES TRAVAUX COMPRENNENT ESSENTIELLEMENT :


• Plomberie sanitaire
• Protection incendie
• La ventilation mécanique

ARTICLE 3. : BASE DE CALCUL


• Lieu ..........: IFRANE
• L’altitude ..: 1 664 m
• Latitude …: 31° 42' 7 N
• Longitude : -6° 20' 57 O

CONDITIONS CLIMATIQUES EXTERIEURES :


• ETE ...... … Ts : 32°C Th : 23.5°C
• HIVER. .. : Ts : 5°C

CONDITIONS INTERIEURES DES LOCAUX :


- HIVER
- Température sèche : 21 °C : +/-1°C

- ETE
- Température sèche : 22 °C. +/-1° C

RENOUVELEMENT D'AIR :
- Les chambres : 25m3/h/Per
- Les suites : 25m3/h/Per
-Ventilation due aux émissions : 1,4L/s.m²
COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUES :
- Seront conforme à la réglementation thermique marocaine

L'ECLAIRAGE :
- 10 w/m2

ARTICLE 4. : BILAN THERMIQUE


Le calcul des charges du batirnent est réalisé par la méthode de calculs : ASHRAE 62.1 2013 ou la EN 15251
2007.

L’ASHRAE 55-2013 ou ISO 7730 : 2005 ou EN 15251 :2007 Pour le confort thermique.

NOTA- 1 - : Taux de renouvellement d'air minimum est de 25m3/h par personne.

ARTICLE 5. : CONNAISSANCE DES LlEUX

Une série des plans dressées par la Maitrise d’Œuvre ayant été remise en même temps que Ie présent dossier
de pièces contractuelles de l'Entreprise soumissionnaire, celle-ci déclare :
- Avoir pleinement pris connaissance des travaux à réaliser.
- Avoir fait préciser tous points susceptibles de
contestation.

27
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

- Avoir apprécié toutes les difficultés résultantes du terrain, de l’emplacement, des constructions,
des alimentations en eau et en électricité, et toutes autres difficultés qui pourraient se présenter,
et pour lesquelles aucune réclamation ne sera prise en considération.
L'Entrepreneur ne pourra donc, en aucun cas, formuler une quelconque réclamation bases sur une connaissance
insuffisante des lieux et des conditions d’exécution des travaux.

ARTICLE 6. : NORMES ET REGLEMENTS


Les obligations de l’Entrepreneur pour l’exécution des travaux résultent de L’ensemble des documents écrivant
les installations du présent lot et devront être conformes aux normes, règlements et recommandations (cahier de
charge RADISSON « partie hôtel » & norme IGH) et au normes Marocaines ou à défaut à :
- La dernière Edition des normes AFNOR.
- Aux documents techniques du REEF.
- A la norme NF P 50.702 : Règles de calcul des caractéristiques thermiques des parois.
- A la norme NF P 52.201 : DTU W 65 : Cahier des Charges Provisoires des Installations de Climatisation
concernant Ie Bâtiment.
- A la norme NF C 15.100 : Installation Electrique B. T.
- A la norme EN 1717 :2001 Equipements de protection
- Au Guide A. I. C. V. F. - Edition 1990 : Calcul des Déperditions.
- Aux textes relatifs aux établissements recevant du public, ERP.
- Au Guide UTEC 15.103 de Mars 1986 : Choix des matériels et canalisations électriques.
- Aux différents DTU applicables au chauffage et à la climatisation des locaux.
- Aux diverses règles professionnelles.
- Aux règles de l'Art.
Par dérogation à la présente liste, il pourra être admis pour Ie calcul des charges du bâtiment, L’emploi
d’autres méthodes de calcul, à savoir :
- Méthode CARRIER.
- Méthode ASHRAE.

ARTICLE 7 : DESCRIPTION DU MATERIELS


EXTRACTION DES TOILETTES V.M.C, :
La ventilation mécanique contrôlée sera réalisée par conduit d'extraction en tôle circulaire.
A chaque étape, des bouches d'extraction seront placées, raccordées par des extracteurs, seront places en
Terrasse et en sous-sol équipé de silencieux.
L'extraction de l‘air vicie sera assures par une ventilation mécanique contrôlée.
La réalisation d'une installation complète de ventilation mécanique contrôlée, comprenant :
Des gaines en tôles circulaires, qui seront placées verticalement dans les actuelles gaines techniques. Des bouches
d'extraction auto réglable.
Des manchettes souples pour raccorder les bouches d'extraction aux gaines verticales.
Un réseau horizontal en partie supérieure en terrasse pour relier diverses colonnes montantes aux ventilateurs
D’extraction avec des dumpers de réglage pour équilibrer Ie réseau.

ARTICLE 8 : PROVENANCE DES MATERIAUX


Les matériaux seront de provenance Marocaine et des lieux d'origine ci-après, toutefois en cas, de défaut de
matériel d'origine locale, les matériaux d'origine étrangère seront acceptés.

Tube cuivre frigorifique : Dépôts du Maroc


Gaine flexible : Fournisseur : ALDES, SYSTEMAIR, ABB-VIM ou similaire
Gaine en tôle galvanisée : dépôts du Maroc
Grilles et diffuseurs : Fournisseur : ALDES, SYSTEMAIR, ASS-VIM ou PANOL
Matériels électriques : Fournisseurs agrées par Ie Maitre d'Ouvrage et Ie Maitre d'œuvre.

L'Entrepreneur sera tenu de justifier à tous moments sur demande du Maitre d’œuvre, la provenance des matériaux
au moyen d'une lettre signée du fournisseur ou par tout autre pièce en tenant lieu.

28
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

Par Ie fait même du dépôt de son offre, l'Entrepreneur est réputé connaitre les ressources des dépôts indiqués ci­
dessus, ainsi que leurs conditions d'accès ou d'exploitation. Aucune réclamation relative au prix de revient a pied
d'œuvre ne sera admise.
Avant Ie commencement de L’approvisionnement, l'Entrepreneur devra soumettre à l'agrément du Maitre d'Œuvre
Un échantillon de chaque espèce de matériau ou matériel qu'il compte employer. II ne pourra mettre en œuvre que
Les matériaux ou matériels acceptes par ordre de service émanant du Maitre d'œuvre sur la base de l'échantillon
présents qui demeurera dans Ie bureau de chantier et servira lors de la vérification pour la réception des
travaux.

L'Entrepreneur devra présenter a toute demande du Maitre d'œuvre, les certificats et attestations prouvant
L’origine et la qualité des matériaux et matériels.

ARTICLE 9 : MARQUE DES MATERIELS


Les marques de matériels sont imposées par Ie Maitre d'Ouvrage et Ie Maitre d'œuvre et sont celles indiquées a
L’article précèdent.
ARTICLE 10 : PERSONNEL DE CHANTIER

Tous les soudeurs réalisant des raccordements de tuyauteries dans lesquelles la pression pourra atteindre ou
dépasser dix bars devront posséder un certificat de qualification de soudeur délivre par un Organisme agrée.
Ces certificats devront être présentes en original au Bureau de Contr6le.
ARTICLE 11 : ACCESSIBILITE AUX APPAREILS
- De manœuvrées appareils, d'isolement et de réglage.
- De lecture des appareils de mesure.
- D'entretien, de réparation, de nettoyage et de démontage, puissent s'effectuer alternent, soit en cas d'entretien
normal, soit en cas de grosse réparation.
Pour ce faire, devront être prévues au présent lot :
- Les trappes de visite et de nettoyage.
- Les portes d'accès aux moteurs, transmissions, filtres, etc. ...
La dépose d'un organe d'une machine ne devra pas entrainer Ie démontage de celle-ci ou d'un autre de ses
éléments.

ARTICLE 12 : NETTOYAGE ET PROTECTION


L'Entreprise sera responsable du matériel sur chantier qu'il soit installé ou non.
Les tuyauteries et les gaines en cours de montage auront leurs extrémités bouchonnées, les vannes et organes de
robinetterie en attente seront munis de bouchons ou de bride pleine suivant leur diamètre.
Les chutes des ventilateurs et les orifices des centrales seront également obturés.
En cas de livraison d'un matériel en éléments séparés, les précautions suivantes seront prises :
- Stockage des panneaux verticalement.
- Ne jamais gerber les différents éléments,
- Protéger les batteries des chocs et rayures, en cas de détérioration, redresser les ailettes avec un peigne.

ARTICLE 13 : ESSAIS - RECEPTIONS - GARANTIE


ESSAIS :
Aussitôt après la terminaison des travaux, pendant la période d’essais prévue au planning,

L'entreprise procèdera aux réglages de L’installation. Pendant ces essais, les installations seront conduites par Ie
personnel d’entreprise qui assurera toutes les opérations d'entretien, de nettoyage et remplacement si nécessaire.

Pendant cette période, l’Entreprise apportera toute sa contribution aux autres corps d'état dans Ie cadre d'essais
communs, essais des alimentations, des asservissements, etc...
La fourniture des matières consommables, filtres d'essais par exemple restera à la charge de l'Entreprise.
Les niveaux sonores maxima sont de 45 dB (A) a 2 mètres du sol dans L’axe des bouches.

RECEPTION :
La réception provisoire ne pourra être proposes que lorsque :
Toutes les gaines et réseaux auront été terminés, éprouvés, rincées et remplis avec Ie fluide de service,
29
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

Définitivement calorifuges et équilibrés.


Toutes les machines tournantes auront été essayées et en parfait état de fonctionnement, y compris sur Ie plan du
respect des performances demandées, ainsi que sur Ie plan de la sécurité.
Toutes les notices d'entretien, schémas de principe auront été remis au Maitre d'œuvre.

Les réserves pourront être de deux types :


Les réserves statiques proviendront du non-respect des prescriptions, textes règlementaires ou règles de
L’Art et l'Entreprise devra y remédier avant de demander la réception provisoire.
Les réserves dynamiques résulteront de défauts de fonctionnement ou de non-respect des performances
demandées pendant la saison d'été et la première saison d’hiver, et, l'Entreprise devra y remédier avant de
demander la réception provisoire.
La réception définitive ne pourra être prononcée que lorsque tous les défauts, anomalies de fonctionnement
Constatés pendant la première année de fonctionnement auront été éliminés.
PERIODE DE DEMARRAGE ET MISE AU COURANT DU PERSONNEL :
Pendant une périodes d'un mois acres la réception provisoire des installations, l'Entreprise devra :
- La participation a toutes les mises au point, contr61eset vérifications, même dans Ie cadre d'essais d'autres lots
(s'il y a asservissements ou fonctionnements lies),
- L'entretien et la maintenance courants.
- L'instruction du personnel de L’exploitant a la conduite, les règles, la maintenance des installations.
- L'exécution de tous les travaux découlant des réserves constatées lors de la réception provisoire et
Pendant cette période de démarrage.

PERIODE DE GARANTIE :

En application des dispositions des Articles 1792.3 et 1792.6 du Code Civil (Loi n° 78.12 du 4 Janvier 1978), les
périodes de garantie, à dater de la réception sont définies comme suit :
Un an de périodes de garantie de bon fonctionnement des équipements, à compter de la date de la réception
Provisoire.
Un an de période de garantie de parfait achèvement des travaux, suivant les prescriptions générales, à compter
de la date de la réception provisoire.

Les appareils mécaniques et électriques assurant une fonction participant à L’habitabilité du batirnent sont
considérés comme des éléments d'équipement aux termes des Articles 1792,2 et 1792.6 du Code Civil.
Cette disposition ne s'applique pas aux éléments de consommations courantes, médias filtrants par exemple.

ARTICLE 14 : REGLEMENTS ET CONDITIONS D'INSTALLATION


1. VIS-A-VIS DE LA SECURITE INCENDIE :
Afin d'éviter au maximum la propagation des fumées et la transmission du feu par les installations de
climatisation et de ventilation, tous les dispositifs de protection seront prévus par l'Entreprise selon les normes en
vigueur.

2. VIS-A-VIS DE L'HYGIENE :
Le règlement sanitaire en vigueur dans la ville ou se situe Ie chantier devra être respecté.

ARTICLE 15 : FLUIDES ET ENERGIES


Les fluides utilisés pour Ie présent lot sont :
- Air propre et filtré.
- Fluides frigorigènes doit être à ODP nul R410A ou produits similaires.
- Electricité Triphasé 380 Volts + Terre + Neutre, Fréquence : 50 Hz.

ARTICLE 16 : CONTROLES ET ESSAIS


L’Entreprise du présent Lot devra procéder au minimum aux essais et vérifications de fonctionnement des
installations, conformément aux dispositions figurant dans Ie Document Technique n° 1 publie dans Ie supplément
spécial du Moniteur des Travaux Publics du 23/07/79.
Les résultats de ces essais seront transcrits sur des procès-verbaux établis suivant les modèles figurant dans Ie
Document Technique n° 2 publics dans Ie supplément spécial du Moniteur des Travaux Publics du 23 Juillet 1979.
30
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

Pour la présente opération, les opérations, essais et vérifications de fonctionnement concernant les fiches CA et
CH. Les essais seront classes en Trois catégories :

Les essais effectués par l'Entreprise sous sa seule responsabilité pour lesquels elle fournira des travaux de mesure
Les essais de bon fonctionnement réalisés par l'Entreprise sous Ie contrôle du Maitre d'œuvre, du Bureau d'Etudes
et du Bureau de Contrôle.
Les essais de fonctionnement réalisés à la demande du Bureau de Contrôle pour vérification des sécurités.

Tous ces essais devront être réalisés conformément aux documents COPREC W 1 & 2 de Décembre 1982,
Au moins un mois avant la date prévue de début des essais, il sera précédé, en, présence du Maitre d'œuvre
et/ou de son Représentant a une visite détaillée du chantier ayant pour but de constater :
- Les respects des Règles de l'Art et des spécifications techniques.
- La qualité et la mise en œuvre des matériels.
- La conformité des installations aux plans d'exécution approuvées.
- La présence et Ie bon raccordement des appareils de control et de sécurité.
- La présence des protections phoniques, anti-vibratiles nécessaires.
- L'accessibilité aux machines et a leurs divers composants.
- Le respect des dispositions de protection centre l'incendie.
- La conformité intégrale des installations réalisées aux Lois, normes et toutes textes en vigueur au jour de la
visite.

L'Entrepreneur procèdera ensuite aux essais d'étanchéités et de pression de la totalité ou partie par partie de
L’installation, suivant les indications du Maitre d'œuvre, Ie résultat étant consigné dans un procès-verbal.

A la demande de l'Entreprise et après accord du Maitre d'œuvre, il pourra être précédé pendant la durée du
chantier a des essais partiels avant calorifuge ou enfouissement des réseaux : ces essais partiels ne dispenseront
pas l‘Entreprise des essais généraux avant réception, Le matériel d'épreuve sera fourni par l’entreprisse.
La pression d'épreuve sera d'une fois et demi la pression des services pendant au moins Douze heures.
II est vivement conseille à l'Entreprise de procéder aux essais de ses réseaux avant les essais officiels, Ie Maitre
d'œuvre se réservant Ie droit, en cas de défauts importants ou trop nombreux, de reporter la séance d'essais à
une
Date de son choix.

Chaque réseau devra être rince abondamment avec Ie fluide de service et mis en pression immédiatement, en
cas d’emploi de produits chimiques de nettoyage ou de décapage, toutes précautions seront alors prises pour
vérifier la neutralité de ce produit vis-à-vis des composants de l’installation, tels que joints, garnitures, etc",

Les rinçages devront ensuite faire disparaitre toute trace de ce produit.


Les filtres seront démontés et nettoyées après chaque rinçage, la présence de débris ou d’impuretés dans les
filtres imposera un ou plusieurs rinçages supplémentaires.

1) ESSAIS STATIQUES :
Au cours de ces essais, seront vérifiés en particulier :
- Le Sens de rotation des machines tournantes.
- Les Sens de raccordement des organes de tuyauterie, filtres, vannes de réglage et de régulations, clapets,
pompes.
- Les supportages et fixations des réseaux et des différents organes constitutifs de l'installation.
- L'état général des revêtements, calorifuges et pare-vapeurs.
- La présence et Ie raccordement des appareillages de sécurité.
- La possibilité de manœuvre des organes de reqlaqe.
- L'accessibilité pour l’entretien et la maintenance.
- La propreté de l’installation.

2) ESSAIS DYNAMIQUES :
Au cours de ces essais, seront vérifiés en particulier :
- Le bon fonctionnement des moteurs et régulations.
31
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

- L’absence de vibrations, bruits parasites, échauffement ou de toute autre anomalie.


- Les débits, pressions, vitesses, intensités et tous paramètres de fonctionnement de l’installation
- les seuils requis des Tests de qualité d'air:
• Formaldéhydes < 27 ppb ;
• Composés organiques volati ls totaux < 500 μg/m³
• Monoxyde de carbone < 9 ppm
• PM2,5 < 15 μg/m³
• PM10 < 50 μg/m³
• Ozone < 51 ppb
• Radon < 4 pCi/L

Seuils à résepcter pour une éventuelle optimisation du niveau :


• Dioxyde d’azote (NO2) : 40 μg.m-3
• Monoxyde de carbone (CO) (si source) :
- 10 μg.m-3 pour une exposition de 8 heures
- 30 μg.m-3 pour une exposition d’une heure
• Benzène : < 5 μg.m-3
• Formaldéhyde : < 30 μg.m-3
• COVT : niveau 1 : < 300 μg.m-3
• Particules (PM2,5 et PM10) : long terme :
- PM10 : < 20 μg.m-3
- et PM2,5 : < 10 μg.m-3

ARTICLE 17 : DOCUMENTS A REMETTRE APRES EXECUTION


Le dossier à remettre avant réception des travaux devra être complet et comprendra :
- Les plans de récolement en Trois (3) exemplaires.
- Les notes de calculs définitives en Trois (3) exemplaires.
- La nomenclature générale des appareils en Trois (3) exemplaires.
- Pour chaque matériel, une fiche précisant la marque, Ie type, Ie fournisseur, les caractéristiques ainsi que
L’adresse du fournisseur de pièces détachées en Trois (3) exemplaires.
- Les notices d’entretien et de maintenance détaillées de chaque appareil en Trois (3) exemplaires, indiquant la
nature et la fréquence des opérations d'entretien.
- La liste des pièces détachées nécessaires à une année de fonctionnement pour chaque appareil en Trois (3)
Exemplaires, avec les lieux d'approvisionnement et les délais de mise à disposition.
- Les schémas électriques et de régulations en Trois (3) exemplaires, en plus de celui obligatoirement dispose
dans les armoires et coffrets électriques.
- Le carnet de résultat d’essais en Trois (3) exemplaires, conformément au programme défini et au document
STW 2 publie dans Ie supplément spécial du Moniteur des Travaux Publics n° 79-30 Sis du 23 Juillet 1979.
Tous ces documents devront être obligatoirement en langue Française.

L'attention de l’Entreprise est attirée sur la qualité de ce dossier. En effet, Ie Maitre d’Ouvrage se réserve Ie
droit de faire supporter a l’Entreprise les conséquences financières et juridiques découlant d'une
interruption de I ‘exploitation, d’un incident ou avarie intervenu pendant la période de garantie d’un an à
compter de la réception provisoire et conséquence directe d'un manque quelconque de précisions ou
renseignements au niveau des documents constitutifs du présent dossier.

ARTICLE 18 : REPERAGE ET ETIQUETTAGE


Tous les appareils devront être repères à l’aide de plaques gravées à L’exclusion de tout autre systerne et fixées
par chainettes en correspondance avec Ie repérage des schémas de principe.
Le sens et la nature des fluides véhicules devront être repérés avec des flèches et des anneaux de Couleurs
conventionnelles.
Les câbles électriques devront être repérés aux deux extrémités par des colliers inamovibles
L'appareillage électrique et de régulations incorporées dans les armoires électriques devront être repérés par
des plaques gravées et collées en correspondance avec les schémas et plans de câblage

32
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

ARTICLE 19 : NIVEAUX SONORES


Niveaux sonores à respecter :
Dispositions à prendre en compte contre les nuisances à la charge de l'Entreprise.
Niveaux sonores (Ambiance) :
D’une manière générale, les caractéristiques phoniques des installations seront étudiées et réalisées de manière
à ne pas engendrer des niveaux sonores supérieurs à :
- chambres ISO 35/40 dBA
- A 3 m en face des prises d'air et de tous les orifices de rejet 45 dBA.
Dans Ie cas ou Ie niveau sonore n’est pas précise, il sera estimé par comparaison avec les locaux similaires
précités.
Les définitions spectrales correspondantes seront conformes aux normes proposées par L'Organisation
Internationale de Normalisation (ISO TE 43).

A l'intérieur du bâtiment, les bruits induits par les gaines de ventilation ne devront pas déterminer les niveaux
résultants supérieurs aux ISO de base, selon des valeurs contrôlées a 1 mètre des bouches.
* Spécifications particulières :
- Tolérance de 5 dB pour la dominante du ventilateur (Vitesse de rotation-minute x Nombre d’aubages ou de
places divise par 60).
- Tolérance de 5 dB maximum sur les bruits aérodynamiques de laminage aux bouches.
* Ambiances sonores dans Ie local technique :
II sera nécessaire de limiter l ‘ambiance sonore qui régnera dans ces locaux à un spectre assimilable à ISO
80
Au maximum, selon une définition qui correspond approximativement au critère établi par la commission
d'Etude du bruit du Ministère de la Sante Publique, délimitant la courbe spectral Ie d’émission sonore au-delà de
laquelle, des risques de traumatisme auditif sont à craindre lors d’une exposition permanente.

ARTICLE 20 : LIMITE DE LA FOURNITURE


* La fourniture comprendra :
La totalité des installations de chauffage, ventilation et extractions telles que décrites au présent descriptif.
Les installations seront complétées en ordre de marche, prêts à être réceptionnées par Ie Maitre d’œuvre, y
. Compris toutes sujétions de fourniture et de pose.

* Font également partie de la fourniture :


- L’exécution des trous, percements et scellements qui viendraient en complément des réservations portées
directement sur les plans béton par Ie Bureau d'Etudes.
- Les tableaux électriques et les raccordements des appareils (commande et la télécommande).
- Les fileries et appareils de télécommande.
- L’exécution des raccords de maçonnerie.
- La mise en place des fourreaux métalliques ou en plastique pour assurer la libre dilatation des tuyauteries.
- La main-d’œuvre pour réaliser les différents essais et la fourniture à titre de prêt, des appareils de mesures
nécessaires aux essais qui seront demandes par Ie Maitre d’œuvre.
- A la demande pendant les 8 jours suivant la prise en main des installations par l‘utilisateur, la fourniture d’un
technicien qui devra, pendant ce temps conduire l’installation, éduquer Ie personnel charge de l’entretien,
effectuer les détergents réglages.
- Pendant 1 jour, 6 mois après la mise en route, la fourniture d'un technicien pour vérifier la bonne marche de
l’installation.
- Pendant la durée du chantier, Ia présence obligatoire, a toutes les réunions de chantier, de L’ingénieur ou du
Chef de l'Entreprise.
* Ne Font pas partie de la fourniture :
- La réalisation de la cheminée d’évacuation d'air en maçonnerie.
- Les gaines en maçonnerie en terrasse.
- Faux plafonds.

ARTICLE 21 : CARACTERISTIOUES DU MATERIEL


* Contrôle des vibrations et des sons :
Tous les équipements de contrôle des sons seront fournis par L’entrepreneur.
33
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

Les niveaux sonores ne devront pas dépasser 38 dBA dans les locaux occupes.
L'Entrepreneur est responsable des niveaux sonores de ses équipements. II devra vérifier avant la remise des
offres que les précautions prises sont suffisantes pour respecter les niveaux prévus.
Tout ventilateur sera raccordé au réseau de gaines par des manchettes souples.
Tout câblage reliant un moteur monte sur amortisseurs devra être effectué par une souche de 1800 flexible.

ARTICLE 22 : EOUIPEMENT ELECTRIQUE


Généralités :
Les installations électriques à réaliser par l’Entrepreneur titulaire du marché comprennent la fourniture et la pose
dans les conditions précisées au présent cahier des charges et aux documents descriptifs des travaux de toutes les
canalisations électriques et de tout l’appareillage de commande et de protection nécessaire,

Origine des installations :


L’origine des installations électriques a la charge de l'Entrepreneur de conditionnement d'air s'entend à partir
d'une arrivée générale fournie et poses par l’Entreprise du Lot : Electricité aux endroits ludiques sur Ie plan.
Armoire de commande :
Tout l’appareillage de commande et de protection : interrupteurs d’isolement, disjoncteurs, coupe-circuits
automatique, organes de régulation, etc ... Sera rassemblé dans deux armoires de commande avec fond, en
tôle d’acier de 1,5 mm d’épaisseur, qui sera installé, un en terrasse et un en sous-sol local technique.

Elle regroupe les organes de commande des extracteurs et des ventilateurs.

Les armoires seront revêtues intérieurement et extérieurement de peinture émaillée.


La face avant des armoires montées sur charnière porteront les commutateurs de commande, les organes de
signalisation et les étiquettes désignant les organes commandes.
Elle comprendra des réglettes de bornes générales sur lesquelles aboutiront les divers câbles arrivant de
L’extérieure.

Toutes les liaisons électriques extérieures aux armoires coffrets et aux appareils de toutes sortes seront réalisées
en câble de la série U 1000 RO 2 V qui sera fixe :
- Soit tous les 0,40 m par des colliers métalliques avec rosace, visses sur des chevilles métalliques.
- Soit sur les chemins de câble en tôle galvanisée ou en matériaux insensibles à la corrosion de dimensions
appropriées réservant une disponibilité de 20 % environ pour modifications ou extensions éventuelles.
Ces câbles pénètreront dans les appareils de climatisation par des presse-étoupes.
Le câblage intérieur des armoires sera réalisé : soit en nappe plane avec du câble rigide de la série U 500 V
(face intérieure des portes d’armoires notamment avec réglette intermédiaire, soit au moyen de câble souple de
la série U 500 SV place dans des goulottes en matériaux incombustibles à couvercle, les extrémités des
conducteurs
Étant soigneusement étiquetées.
II est exclu de faire les circuits de commande et de régulations dans les gaines de ventilation
Les liaisons électriques de l‘armoire avec l’appareillage extérieure passeront toutes par une réglette de bornes
générales avec étiquettes de repérage.
Tous les conducteurs porteront à leurs extrémités les repérés convenables, ceux-ci seront en concordance avec Les
bornes marquées.
Appareillage de protection :
La protection de chaque moteur sera assurée. Sur chaque phase, par un discontacteur précédé d'un interrupteur.
Ce discontacteur sera équipé soit de relais magnétothermiques, soit de relais thermiques compenses
différentiels,
Mais il sera dans ce cas précédé de fusibles à haut pouvoir de coupure.

En outre, en cas d’utilisation triphasée avec neutre la protection sera assurée sur les quatre pôles, la coupure
étant toujours omnipolaire.
Toutefois, les servo-moteurs de vannes progressives et les moteurs monophasés d’une puissance inferieure a 0,2
CV pourront être protèges sur chacun de leurs fils d'alimentation par des petits disjoncteurs a protection
magnétothermique dits « coupe-circuits automatique ».
*Schémas :
34
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

II est rappelé que les schémas et plans électriques devront recevoir I‘approbation du Maitre d'œuvre
préalablement a toute exécution.

Régulation :
Tous les dispositifs de régulations seront du même constructeur. Celui-ci fournira tout Ie personnel nécessaire pour
diriger et surveiller l’installation du système de régulations.
Les thermostats auront une sensibilité de ± 0,5°C.
Les éléments sensibles de thermostats seront du type bimétallique ou à pression de vapeur.
Les thermostats des gaines seront du type a bulbe et capillaire. Les bulbes seront installés dans des gaines de
Protection en cuivre.

Appareils de mesure et de contr61e :


* Pour les circuits d’air :
- A l’entrée de chaque prise d'air.
- A chaque départ de conditionneur.
- Partout ou un contrôle permanent de température sera nécessaire. Ventilateurs :

* Ventilateurs centrifuges :
Les ventilateurs à simple ou double cure d’aspiration, de même que les glissières du moteur, sont montées sur un
Châssis commun en fers profiles.
Les volutes des ventilateurs sont en forte tôle, rigides et exemptes de toutes vibrations. Prévoir des profils de
raidissement si nécessaire.

Les turbines à aubes inclinées vers l’arrière sont équilibrées statiquement et dynamiquement.
Les paliers seront à roulement à billes, la transmission moteur-ventilateur est réalisés par courroies trapézoïdales
et une grille de protection doit être prévue.
Un jeu de courroies de réserve doit être prévu pour chaque ventilateur.

Raccordement aux gaines par des manchons en toile. Le moteur entrainant les ventilateurs sont montes de
manière à permettre un ajustement facile de la tension.
Une attention toute spécial est vouée à un montage exempt de toute vibration. L'adjudicataire fournit a temps,
Toutes indications pour l’exécution des socles anti vibrations.
La sélection des ventilateurs doit être faite dans la plage de rendement maximum. Le rendement minimum des
ventilateurs est :
- Pour les unités N 2ch R = 55 %.
- Pour les unités 5ch. 20ch R = 65 %.
- Pour les unités N 20ch R = 75 %.
Les caractéristiques mentionnées dans Ie présent document sont :
- Sans majoration pour les débits.
- A titre indicatif pour les pressions. Le soumissionnaire est tenu de recalculer les caractéristiques tenant
compte de ses réseaux de gaines et du matériel de traitement propose. Les ventilateurs d’extraction véhiculant
des gaz agressifs ou de l‘air extrait des fonderies, par exemple, sont de construction appropriée.

Ventilateurs axiaux :
La roue est munie de pales a orientation variable afin d’adapter les caractéristiques du ventilateur a celles du
Réseau, L’orientation est manuelle et L’angle doit être défini avant Ie réglage de débit du ventilateur.
La roue doit être parfaitement équilibrée tant statiquement que dynamiquement. Le moteur d’entrainement
est accouple directement dynamiquement.
Le ventilateur est muni d’une grille de protection cote aspiration et d'un diffuseur cote refoulement, raccord par
L’intermédiaire d'un manchon en toile.

* Moteur électrique :
Tous les moteurs électriques doivent être conformes aux normes Marocaines en vigueur.
La puissance des moteurs d’entrainement des ventilateurs est de 20 % supérieure à la puissance absorbée de
Ceux-ci. Les moteurs à deux vitesses sont à couplage de pôles. Les moteurs sont de même marque pour toutes
les installations de même type.
35
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

- Tension de service : 220 ou 380 V.

* Conditions de raccordement :
Les conditions sont conformes aux directives concernant les installations électriques, dictées par l'Ingénieur
Electricien.
Le courant de démarrage est conforme aux prescriptions locales.

Les puissances des moteurs sont à indiquer dans les fiches techniques. Le soumissionnaire est tenu d'adapter la
puissance des moteurs aux caractéristiques de ventilateurs proposes.

AMORTISSEURS DE VIBRATIONS
Les ventilateurs, moteurs et autres éléments d’installations mobiles sont isoles de la structure par des
Amortisseurs de vibrations calculées pour éviter toute transmission directe. Le modèle d’amortisseur retenu
doit être approuvée par Ie B. E. T.
Toutes gaines traversant un mur sont isolées de celui-ci au moyen de plaques de laine minérale coupées après
finition du mur, à comprendre dans l’offre sans autre spécification.

ARTICLE 23 : GRILLES, DIFFUSEURS ET BOUCHES


Bouches et diffuseurs de soufflage :
La forme et Ie type des bouches sont à soumettre à I ‘approbation de l’Architecte, du B. E. T. Et du Bureau de
Controls.
Toutes les bouches et tous les diffuseurs sont fournis soit avec peinture de fond antirouille et peinture email cuite
au four, la couleur étant soumise à L’accord du B.E.T. Soit en aluminium selon les indications contenues dans Ie
bordereau des prix.
Les cadres à sceller et manchettes sont à comprendre dans l’offre.
Les bouches de soufflage sont a doublé déflexion, avec lames horizontales et verticales réglables, réglage de
débit individuel avec saillies suffisantes pour empêcher les trainées de poussière sur les murs et les plafonds.
Les diffuseurs de forme rectangulaire ou circulaire sont munis d’un cône de pulsion réglable afin
d’adapter la direction du jet d'air aux caractéristiques des locaux.
Les diffuseurs de forme circulaire sont admis lorsque les installations sont apparentes sur accord express
du B.E. T. et des ingénieurs.
Le plus grand soin doit être donner aux problèmes de diffusion d'air. Dans les cas particulièrement
délicats, l'Entrepreneur prévoira des bouches ou diffuseurs à haut pouvoir d’induction.

Bouches d’aspiration :
La forme, Ie type des bouches sont à soumettre à I ‘approbation du B. E. T., de l’Architecte et du Bureau de
Controls.
Toutes les bouches sont fournies soit avec peinture email cuite au four, la couleur étant soumise à L’accord du B.
E.T., soit en aluminium selon indications contenues dans les bordereaux des prix des cadres à sceller et
manchette sont à comprendre dans l’offre.
Les bouches d’aspiration sont à déflexion simple, avec lame horizontale ou verticale, réglage du débit
individuel.

Grilles pare-pluie :
L’offre comprendra tous les pare-pluies nécessaires, avec cadres, centre-cadre et treillis. Exécuté forte et
rigide en acier galvanise.

1. Pare-pluie a lamelles horizontales pour flux d'air horizontal. Forme de l’exécution à traiter en accord avec
B.E. T.
2. Les pare pluies à chevrons pour flux d'air vertical sont équipés de :
- Une plaque de collage pour assurer l’étanchéité au passage de la dalle.
- Une bande de serrage pour fixation de la remontée d’étanchéité.
- L'écoulement des eaux de ruissellement.

La forme de l’exécution est à faire approuver par Ie B. E. T., l’Architecte et Ie Bureau de Controls.

36
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

Registres de réglage : (Débit variable)


Les registres de reqlaqe manuels de débit sont disposés à chaque embranchement de gaines ; ils sont munis de vis
de serrage et d'un repère.
Pour permettre l’équilibrage, prévoir après chaque clapet de réglage un portillon pour la mesure du débit.

Unité d'équilibrage de débit d'air :


Les unités permettront L’équilibrage des réseaux par secteur entre zones pourvues et dépourvues de filtres.

Les unités sont composées d'un caisson en tôle galvanisée équipés d'un clapet a vantelles opposées et d'une tôle
perforée d'équilibrage.

Les registres à action mécanique sont construits avec des axes et paliers en acier inoxydable. L’exécution soit
assurée Ie maximum d'étanchéité.
L'axe de commande de clapet doit être suffisamment long pour permettre la pose Ie cas échéant l’isolation.
Locaux Portes d'accès :
Les portes d'accès de ventilation sont parfaitement étanches.
Exécution en tôle d'acier galvanisée, peinte avec cadres à sceller, isolation thermique et acoustique.
Le sens d'ouverture de la porte sera toujours contre la pression. Poignée d'ouverture des deux côtes de la porte.

ARTICLE 24 : ATTENUATEURS ACOUSTIQUES


Les caissons d'amortisseurs sont construits en t61e rigide, revêtus intérieurement d’un matelas absorbant et
équipes de coulisses.
Ils sont montés sur Ie réseau de gaines 8 la sortie des centrales techniques, Leur dimensionnement doit satisfaire
aux spécifications acoustiques.

ARTICLE 25 : RECEPTIONS
a) Réception Provisoire :
La date de fin des travaux constituera un délai contractuel, établi en conformité au planning général des
travaux. Avant la réception provisoire, l’Entreprise procédera à tous les essais nécessaires d’étanchéité de
puissance de puissance de débits et de pression. Les résultats de ces essais seront consignés dans un cahier que
l'Entreprise devra présenter à la réception provisoire.
La réception provisoire ne pourra avoir lieu qu’après un fonctionnement industriel des installations d'une durée
d'un mois sous la responsabilité de l'Entreprise et avec des arrêts imputables à celle-ci de moins de deux jours
ou de deux fois au maximum.

A la réception provisoire seront vérifiés :


- Les caractéristiques, qualités et conformités des fournitures.
- Les règles de mise en œuvre.
- La conformité avec les règlements,
- Les résultats des essais consignes sur Ie cahier d'essais.
La réception provisoire sera prononcée par un constat signe par les représentants du Maitre d'Ouvrage, du
Maitre
D’œuvre et de l'Entreprise certifiant la conformité des travaux a la réception.

b) Réception Définitive :
La réception définitive ne pourra avoir lieu qu'âpres un fonctionnement normal des installations d'une durée d'une
année soit depuis la date de la réception provisoire, soit depuis la date des réglages et essais consécutifs a des
Modifications demandées au titre de la garantie, A la réception définitive seront vérifiés :
- L'état des fournitures et travaux.
- Le fonctionnement des installations.
- Les résultats des essais des installations et des réglages effectuées pour répondre aux conditions Imposées et
consignées dans un cahier.

37
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

ARTICLE 26 : ENTRETIEN DE L'INSTALLATION


L'Entrepreneur a la charge de l’entretien de l’installation pendant une période d'un an a compter de la date de
la réception provisoire, cet entretien comprendra :
- L'examen systématique, Ie réglage et la mise au point de tout l'équipement du présent lot.
- La réparation ou Ie remplacement standard de tout Ie matériel défectueux.
- Les réparations ou remplacements des pièces défectueuses ou tout autre cause accidentelle, a
L’exception des réparations ou remplacements nécessites par l’usure ordinaire survenue dans des
Conditions normales d'utilisation.

* Pieces de rechange :
L'Entrepreneur doit veiller à L’approvisionnement des installations en pièces de rechange nécessaires a l’entretien
Et aux dépannages durant la période de garantie.

ARTICLE 27 : INSTRUCTION ET MISE EN SERVICE DES INSTALLATIONS


En application de L’article 189 du C.G.A., l'Entrepreneur est tenu de mettre à la disposition du Maitre de
l'Ouvrage un technicien expérimenté qui doit expliquer Ie fonctionnement et les réglages a l'employé s'occupant
de l’entretien de l’installation pendant une période d’UN MOIS (1 Mois). " doit remettre au Maitre d'œuvre et a
son personnel
Un manuscrit donnant les explications nécessaires au fonctionnement et au dépannage ainsi que les schémas
détaillés.

ARTICLE 28 : GARANTIE
L'Entrepreneur s'engage a assuré pendant une période de garantie d'un an (1 AN) a compter de la date de
réception provisoire, l’entretien complet et systématique des appareils faisant I ‘objet de sa soumission et à
intervenir, à la demande du Maitre d'œuvre, pour effectuer tous les dépannages éventuels.

ARTICLE 29 : CONTRAT D'ENTRETIEN


L'Entrepreneur soumissionnaire devra obligatoirement joindre a sa soumission une proposition de contrat
d'entretien annuel « Complet ».

ARTICLE 30 : PLANS D'EXECUTION ET DE DETAILS

Sur la base des plans d'architecture et des plans de principe des installations joints au dossier d'appel d'offres,
l'Entrepreneur du présent lot aura à présenter, pour examen et approbation du Bureau de contrôle et du B. E. T.,
Avant toute commande ou exécution, les plans de ses installations,
Ces plans devront être établis a une échelle minimale de 1/100 - pour les plans d'ensemble et a l'échelle 1/50
et
de 1/20 - pour les détails.

Ces plans d’ensemble comporteront la légende du matériel et seront cotes contournèrent au plan B. A. ou aux
plans d'architecture.

38
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

DESCRIPTION DETAILLEE DES OUVRAGES


NOTA : A la charge de l’entreprise dans le cadre des prix unitaires ci-dessous :
- L’élaboration de la maquette 3D et les vues en plans avec Revit.
- Participation à la cellule de synthèse et mettre à jour la maquette suivant les remarques du BIM
MANAGER jusqu’à l’aboutissement à la maquette finale du projet.

SOUS LOTA: PLOMBRIE SANITAIRE & PROTECTION INCENDIE


SECTION A - EVACUATION EU/EV/EP

PRIX N°1 : COLLECTEUR D'EVACUATION EU/EV/EP EN PVCE


Fourniture et pose de Tuyau classe M1 en PVC épaisseur conforme à la NFT.54-017 et au recommandation
DTU comprenant :
Canalisation PVC marque FERROPLAST, DIMATIT ou similaire, coupes, emboitage a joints, colliers de fixation,
percements et remplissage des trous dans des matériaux de toutes natures, raccords, coudes, tes,
embranchements, culottes simples et doubles, tampons hermétiques et manchons de dilatation par niveau,
fourreau pour les passages des parois et planchers et concernant la traverses dalle coupe-feu, il sera prévu un
manchon coupe-feu, y compris carottage, percement, scellement,rebouchage, et toutes sujétions de fournitures et
de pose.

Ouvrage payé au mètre linéaire, selon les prix suivants :


1. DN 40 …….………………..…………………...…N°3.1
2. DN 50…….………………..……...………..….…...N°3.2
3. DN 75 à 110…….………………..……...…...……N°3.3
4. DN 125 …….………………..……...………..….…N°3.4

PRIX N°2 : SIPHON DE SOL EN INOX


Fourniture et pose de Siphon de marque ACO ou équivalent Pour évacuation des eaux usées des balcons et suivant
plan, chape et platine en plomb de protection, avec moignon cylindrique P.V.C. Pour raccordement
Ouvrage payé à l’unité y compris toutes sujétions de fourniture et de pose au prix suivants :
1- 15x15…….………………..………………………N°2.1
2- 30x30…….………………..………………………N°2.2

SECTION B - ALIMENTATION EAU FROIDE -EAU CHAUDE

PRIX N°1 : ROBINET DE PUISAGE Ø15


Fourniture et pose d’un robinet de puisage En laiton a soupape, taraudé, de marque IVR ou équivalent,
y compris toutes sujétions de fourniture et de pose.
Ouvrage payé à l’unité, selon le prix N°1

PRIX N°2 : ANTI-BELIER Ø20 à Ø32


Fourniture et pose d’un anti bélier de marque CALEFFI ou équivalent, PN 10, sur chaque colonne EF Y compris toutes
sujétions de fourniture et de pose.
Ouvrage payé à l’unité, selon le prix N°2

PRIX N°3 : PURGEUR AUTOMATIQUE Ø 15 à Ø 25


Fourniture et pose d’un purgeur d'air automatique marque SOCLA ou similaire DN 15 à DN25 avec clapet de
sécurité sur chaque colonne d’E.C. S y compris toutes sujétions de fourniture et de pose.

39
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

Ouvrage payé à l'unité y compris toutes sujétions de fourniture et de pose.


PRIX N°4 : EQUIPEMENT COMPTEUR EF GETECIABLE
Fourniture, pose, raccordement, mise en œuvre et installation complète en ordre de marche d’un compteur d’eau.
L’ensemble de robinetterie comprendra :

Un compteur d’eau de classe C permettant d’alimenter les différents équipements de plomberie sanitaire,
L’ensemble des organes d’isolement et d’équilibrage (02 Vannes d’isolements à boisseau sphérique, un filtre à
tamis avec manomètre différentiel, un clapet anti-retour silencieux, Manomètre, purgeurs d'air etc.)
Disconnecteurs hydrauliques à zone de pression contrôlée,

L’ensemble de l’équipement cité en dessus, est à titre indicatif, les équipements et accessoires nécessaires au
branchement général seront définis selon les exigences du bureau de contrôle et de la régie locale.

Ouvrage payé à l’ensemble, selon les prix suivants :


1- Diamètre 32 à 40 ……...…………………….. N°4.1
2- Diamètre 50 ………………………………….. N°4.2
3- Diamètre 63 ………………………………….. N°4.3
4- Diamètre 75 ………………………………….. N°4.4

PRIX N°5 : RESEAU EF EN TUBE POLYPROPYLENE, PPR-PN20


Les canalisations apparentes, encastrées et enterrées seront en tuyau polypropylène de marque NIRON ou
similaire, méthodes de jonction a soudage par poly fusion pour la distribution des eaux froides, eaux adoucies et
eaux osmoses allé et retour du projet, y compris :
Coupes, joints, raccords, manchons, coudes, tes, réduction seront de mêmes marques, percements, remplissage des
trous, les colliers des points fixes seront poses à chaque mètre et doivent envelopper complètement le tube, les
colliers des points coulissants doit être recouvert avec du matériel élastomérique, supports type MUPRO, SIKLA ou
équivalent courbe de dilatation, fourreaux pour Les passages des parois et planchers et toutes sujétions de
fourniture et de pose. La tuyauterie sera prévue avec supportage sur chemin de câble.
- Les réseaux seront posés sur chemin de câble avec protection en tôle aluminium 8/10ème.
- supportage de la nappe de tuyauterie et câbles par des supports et plots de type SIKLA sur pied
Inclus carottage, percement, calfeutrement.
Ouvrage payé au mètre linéaire, selon les prix suivants :

1. DN 20…….……………………………..…... N°5.1
2. DN 25…….……………………………..…... N°5.2
3. DN 32…….……………………………...…... N°5.3
4. DN 40…….……………………………...…... N°5.4
5. DN 50…….……………………………............N°5.5
6. DN 63…….……………………………............N°5.6
7. DN 75…….……………………………............N°5.7
PRIX N°6 : CALORIFUGE ECS/RECS
Le calorifuge pour la tuyauterie d’eau chaude et recyclage sera exécuté par mousse élastométrique, type M1 AF
ARMAFLEXE épaisseur 16 mm.
Le calorifuge à l'intérieur des locaux techniques et en couloirs sera protégé par la jaquette d'aluminium 8/10ème.
Ouvrage payé au mètre linéaire y compris toute sujétion de fourniture et pose au prix suivant :
1. Pour DN20
2. Pour DN25
3. Pour DN32
4. Pour DN40
40
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

5. Pour DN50
6. Pour DN63
7. Pour DN75
PRIX N°7 : VANNE D’ARRET
Fourniture, pose et mise en œuvre des vannes d'isolement ¼ de tour pour les diamètres inferieur à 50mm et à
papillon série forte à opercule et brides pour les diamètres supérieurs de marque SOCLA, BUGATTI ou équivalent,
y compris raccordements, repérage par étiquette gravée et peintures de protection anti corrosion.
Ouvrage payé à l’unité, y compris toutes fournitures et sujétions de pose et de raccordement aux prix suivants :
1. DN 25
2. DN 32
3. DN 40
4. DN 50
5. DN 63
6. DN 75
PRIX N°8 : VANNE D’ARRET COLONNE MONTANTE
Fourniture, pose et mise en œuvre des vannes d'isolement ¼ de tour pour les diamètres inferieur à 50mm et à
papillon série forte à opercule et brides pour les diamètres supérieurs de marque SOCLA, BUGATTI ou équivalent,
y compris raccordements, repérage par étiquette gravée et peintures de protection anti corrosion.

Ouvrage payé à l’unité, y compris toutes fournitures et sujétions de pose et de raccordement aux prix suivants :
1. DN 40
2. DN 50
3. DN 63
4. DN 75
PRIX N°9 : VANNE DE VIDANGE
Fourniture et pose d’une vanne de vidange en laiton matrice, taraudé, y compris toutes sujétions de fourniture et de
pose.
Ouvrage payé à l’unité au prix suivant :
1. DN 25
PRIX N°10 : VANNES DE REGLAGE
Les vannes des réglages seront des vannes TA modèle STA-D ou STA-F (ou équivalent)
Elles seront systématiquement montées sur le retour et sélectionnées pour une perte de charge de 6 kPa à pleine
Ouverture et disposeront de longueurs droites minimales de 6D en amont et de 3D en aval ; dans le cas où la
vanne est à proximité d'un élément créant des turbulences (pompe, vanne motorisée, ...), il est recommandé au
moins 10 fois le
Diamètre de portion droite de tuyauterie entre la vanne et cet élément. Le volant devra être facilement
manœuvrable et sa position directement lisible. Une étiquette permettant l’identification de la vanne et des
réglages effectués sera collée sur le calorifuge ou accrochée sur le volant.
Elles seront équipées d'un calorifuge préformé en matière polyuréthane et système de démontage rapide par 2
ressorts (STAD) ou par 2 sangles (STA-F), permettant de lire la position de la vanne et de la manœuvrer sans
enlever les coquilles isolantes.
L'entreprise réalisera le réglage des débits et fournira un procès-verbal faisant état des réglages. En cas de
montage en faux plafond, elles devront rester aisément accessibles au niveau des prises de pression et de la
lecture des réglages.
Ouvrage payé à l’unité au prix suivant :
1. DN 25
2. DN 32
41
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

3. DN 40
4. DN 50
5. DN 63
PRIX N°11 : REDUCTEUR DE PRESSION DN63 :
Fourniture, pose, raccordement, mise en œuvre et installation complète en ordre de marche d'un réducteur de
pression, afin de protéger les installations et les équipements des pressions trop importantes, il sera prévu pour
chaque bâtiment régulateur de pression avec manomètre de marque GMR ou similaire.
- Diamètre approprie de chaque départ, régulateur détendeur taraudé, corps en bronze, ressort et siège
en inox.
Le détendeur- régulateur sera constitué des éléments suivants :
-Un filtre à Tamis en amont
- Un détendeur- régulateur équipé de manomètres amont et aval avec robinets
Ouvrage évalué à l'unité, fourni, posé y compris découpe, pièces de raccordement et supports avec colliers de
fixation avec joints souples résistant au vieillissement de même marque, manomètres, van*es d'isolement, percement,
rebouchage, support, repérage, essais et toutes sujétions au prix N°11
PRIX N°12 : BALLON DE STOCKAGE ECS SERPENTIN INOX CAPACITE 2000LITRES
Fourniture, pose, raccordement, mise en œuvre des préparateurs d’eau chaude auront une cuve en acier vitrifié
selon DIN 4753 T3 avec échangeurs tubulaires interne en acier inoxydable descendant jusqu’au fond du ballon
« conception avec système anti-légionellose intégré » les échangeurs doivent être démontable de 3,4m2.
Les ballons auront également les caractéristiques techniques suivantes :
-Pression maxi du préparateur : 8 bars
-Pression maxi de l’échangeurs inox : 25 bars
-Température ECS maxi du préparateur en continu : 95°
-Température maxi l’échangeurs inox : 110°
-Isolation en mousse de polyuréthane injectée moulé en usine d’une épaisseur minimum de 80mm et doit être
répartie sur toute les zones du ballon y compris le dessus et le dessous.
- 1 Trappe de visite démontable
- 2 Trou d’homme DN400 isolé (1 latéral et 1 supérieur)
-Anode en magnésium
-Jaquette d’isolation M1
-Garantie fabricant 5 ans
-poids : 495kg
-Dimensions : H : 2300mm ; D :1360mm
Les échangeurs doivent avoir les caractéristiques ci-dessous :
-Puissance échangée avec T° entrée primaire à 90°C et production ECS en continu à 10°C - 60°C : jusqu’à
152KW avec un débit de 8m3h
Le certificat ACS de conformité sanitaire doit être présenté par le fabricant.
Marque : LAPESA ou similaire
42
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

Modèle : MVV 2000SB


Ouvrage payé à l’ensemble y compris socle, vannes d’arrêts et de réglages, disconnecteur, soupape de sécurité,
réseau de vidange jusqu’à regard, purgeurs, thermomètres, manomètres, filtre à tamis, protection mécanique, et
toutes sujétions de fourniture et pose.
PRIX N°13 : EQUIPEMENT DE TRAITEMENT D'EAU
Dans le local technique, il sera installé un adoucisseur DUPLEX à résines échangeuses d’ions pour le traitement des
eaux de remplissage des réseaux d’eau chaude.
Marque : PERMO, ou équivalent
Cycles de régénération chrono volumétrique horaire capable d'amener le Th à 0°.
Une crépine supérieure de répartition d’eau à traiter
Un collecteur crépine inférieur de reprise d’eau adoucie
Un ensemble de tuyauterie et raccords de façade en PVC
Une vanne multivoie à commande hydraulique en ABS armé montées en façade
Un Programmateur asservi à un compteur émetteur d’impulsions, permettant la régénération automatique des
adoucisseurs, d’une manière volumétrique.
Un compteur émetteur d’impulsions
2 Trous de main.
Une prise d’échantillon
Bac à sel en polyéthylène avec couvercle,
Une Vanne à saumure de diamètre ¾’’.
Une charge de sel pour la mise en route
Une trousse de contrôle TH.
Coffret de commande IP 54 en conformité avec les normes CE équipé du microprocesseur bénéficiant des
Dernières technologies CMS qui permet tous les modes de fonctionnement pour le déclenchement des régénérations
: en mode volumétrique, l’intégration des variations de consommation d’eau au jour le jour, la correction
automatique des données en fonction des paramètres, l’affichage sur demande des différents paramètres, la
sauvegarde des programmes par pile lithium, le report général des anomalies
Deux filtres clarificateur à cartouche filtrante à contre lavage manuel, installé en aval du compteur volumétrique sur
l'alimentation eau froide du poste d’adoucissement
Ouvrage payé à l’ensemble, fourni et posé y compris adoucisseur, les raccordements hydrauliques et électriques,
socles antivibratoires, et toutes sujétions de fourniture et de pose au prix suivant :
Débit = 2 x 10 m3/h, Capacité bac à sel = 500 litres ………………..N°13.1
Débit = 2 x 15 m3/h, Capacité bac à sel = 500 litres ………………..N°13.2
PRIX N°14 : ARMOIRE ELECTRIQUE
Ce prix englobe l'ensemble des travaux d'électricité (protection et câblage) des appareils du présent lot, et ce à
partir de l'attente du lot Électricité conformément au tableau des puissances électriques.
Ils seront prévus des coffrets de protection du matériel du présent, à partir desquelles toutes les alimentations
seront effectuées.
43
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

La tôle de ce tableau aura une épaisseur de 20/10ème mm et sera traitée contre l’air salin et contre la corrosion
par métallisation à froid immédiatement après sablage et recevra deux couches d'impression phosphatante et
deux couches de peinture cellulosique.
Les armoires devront être étanches avec IP54 pour installation en terrasse
Implantation des armoires suivant plans (voir plans)
Ce tableau comprendra :
• 1 disjoncteur de protection et de coupure générale en amont ;
• En façade une centrale de mesure MODBUS
• Un contacteur général de puissance approprié pour l’arrêt général, commande pour une bobine
24 ou 48V en continue alimenté à partir de la centrale d’incendie qui permet l’arrêt de la
climatisation en cas d’incendie ;
• des interrupteurs différentiel 300 mA placés en aval de l'interrupteur général et protégeant une
partie des installations (pompe de circulation, ballon, traitement d’eau..).
Ces interrupteurs seront de marque MERLIN GERIN ou équivalent.
Les protections des divers appareils seront réalisées par disjoncteurs magnétothermiques, tétera ou bipolaires de
calibres appropriés aux intensités absorbées et de marque MERLIN GERIN ou équivalent ou par des sectionneurs
fusibles associés des contacteurs avec relais thermiques pour les moteurs commandés de marque Télémécanique ou
équivalent.
Outre la fourniture de l'armoire et les protections susdites, ce prix comprend :
• Signalisation sonore de défaut ;
• Voyants marche/arrêt/défaut ;
• Boutons poussoirs marche/arrêt ;
• Sectionneurs sur moteurs ;
• Repérages ;
• Câblage intérieur et câblage jusqu'aux raccordements des appareils ;
• Schémas et plans électriques ;
• Synoptique des installations ;
• Tous les chemins de câble, la filerie, la câblerie et les protections électriques seront inclus dans ce
prix, depuis le coffret jusqu’aux appareils alimenté suivants ;
• Vannes 3 voies - Vannes 2 voies ;
• Microprocesseur.
• Equipement divers suivant (bordereau des prix)
• Equipement traitement d’eau
Tous raccordements électriques nécessaires.
Le câblage des caissons de désenfumage sera assuré par câble CR1 compris dans ce prix.
44
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

Ce prix comprend également :


Les câbles de raccordement de la série U 1000 RO2V ou CR1 de section appropriée pour que la chute de tension
maximale au niveau de l'appareil ne dépasse pas 5% de la tension nominale ;
Les chemins de câbles galvanisés et perforés avant galvanisation avec couvercle de protection (chemin de câble de
part et d’autre) ;
Le tableau sera posé à la terrasse ;
Borniez de raccordement GTC y compris contactes sec de signalisation et tous les points de mesures, contrôles et
commandes en fonction de la demande de la GTC ;
Ports de communication en soft avec le système GTC ; en MODBUS ou BACNET
Le microprocesseur sera posé à chaque étage.
Nota : Au-delà d’une distance de 100m aucune plus-value ne sera accordé à l’entreprise
Ouvrage payé à l'ensemble fourni, posé et en état de marche, y compris câbles, mise en service, test, chemins de
câbles, supports de marque Mupro ou équivalent, pattes de scellements, colliers de fixation, raccordement aux
différents appareils, au microprocesseur et toutes sujétions de mise en service conforment aux normes.
PRIX N°15 : TRAITEMENT MAGNETIQUE
Fourniture et pose d’un appareil de traitement d’eau de type magnétique avec 2 filtres à cartouche de marque
CALIONIC ou similaire (Débit : 7m3/h).
Ouvrage payé à l’ensemble fourni, posé et mis en marche y compris vannes d’arrêts et de vidanges de part et
d’autre, et tous les raccordements hydrauliques et électriques et toutes fournitures et sujétions d’exécution.
PRIX N°16 : RESEAUX ET ACCESSOIRES LOCAL TECHNIQUE
Ce prix rémunère la fourniture et pose des réseaux et accessoires du local technique et sous station comprenant
les équipements suivants :
- Pompes de circulations
- Ballons de stockage eau chaude.
- Equipements de traitement d’eau
Les réseaux inclus dans ce prix comprennent :
- Les collecteurs de départ et de retour de diamètre 150 à 200mm, avec vannes d’arrêt pour chaque
réseau primaire et secondaire EF/EC/ECS/RECS
- Les manomètres et thermomètres
- Les vannes 3V pour les départs réseaux
- Le calorifugeage et la protection mécanique des réseaux par jaquette aliminium8/10éme
- Purgeurs d’air et anti bélier
- Clapets anti retour
- Vase d’expansion
- Chemin de câble
Ouvrage payé à l’ensemble fourni, posé, et raccordé en ordre de marche, compris toutes pièces de raccords,
percements, scellements, système de fixation, raccordements hydrauliques et électriques, toutes fournitures
nécessaires et toutes sujétions d'exécution.

45
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

PRIX N°17 : POMPE DE CIRCULATION DOUBLE


Fourniture, pose, installation complète, en ordre de marche d’un groupe de deux pompes monter en parallèle
pompes silencieuse (1450 tr/min) de circulation d’eau chaude de marque Grundfos ou équivalent, avec moteur
ventilé, type de protection IP 44/54, classe d’isolation : B, corps de pompe en fonte, roue à aubes fermée en
fonte grise, arbre : en acier chromé (X20 cr13), étanchéité de l’arbre pour garniture mécanique tournante, y
compris cône de réduction, socle, 4 vannes d’arrêt, 2 clapet anti-retour à battants amortis, 4 manchettes anti-
vibratiles, 4 manomètres de contrôle amonts et aval, 2 filtre à tamis en amont de la pompe deux V.3.V avec
régulation en ligne, collecteurs amont et aval et toutes sujétions de fournitures et de pose.
Ouvrage payé à l’unité y compris toutes sujétions d’exécution conformément aux chapitres I et II du devis
descriptif aux prix suivants :
1. Pompe de circulation primaire eau chaude chauffage centrale
a) 15m3/h, HMT :25mce
b) 11m3/h, HMT :25mce
2. Pompe de circulation primaire chauffage ballon de stockage
a) 10m3/h, HMT :15mce
b) 07m3/h, HMT :15mce
3. Pompe de circulation de retour d’eau chaude sanitaire 04m3/h, HMT :12mce

SECTION C - APPAREILS SANITAIRES

PRIX N°1 : LAVABO VASQUE EF-EC Y COMPRIS ROBINETTERIE


Ce prix comprend :
A. LA POSE
La pose de lavabo vasque avec accessoires à garder :
- lavabo vasque
- Robinet mitigeur pour lavabo
-Un joint silasténe pose à la pompe pour étanchéité.
-Un siphon de lavabo
-Vidage automatique
-Miroir
B. LA FOURNITURE ET POSE :
- L’évacuation depuis le lavabo jusqu'à la chute ou regard y compris tube pvc ø 50 bouchons de
dégorgement, supports....
- L’alimentation EF et EC en tube cuivre 10/12 y compris raccords mixtes et vanne Arco, Rosaces et
tuyauterie en cuivre.
- Fourniture et pose de l’alimentation et Raccordement depuis collecteur de distribution EF/EC en
polyéthylène ø13/16, EF/EC en polyéthylène y compris raccords mixtes, rosaces.

46
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

Ouvrage payé à l'unité y compris pose et fixation et toutes autres sujétions.


PRIX N°2 : WC SIEGE A L'ANGLAISE SUSPENDUE Y COMPRIS BATI SUPPORT
Ce prix comprend :

A. LA POSE
La pose de W.C à l'anglaise suspendu :
- Une cuvette suspendue
- Bâti support
- Une pipe émaillée
- Mitigeur toilette encastré
- Plaque de commande

B. LA FOURNITURE ET POSE :
- Fourniture et pose de L'évacuation indépendante depuis le WC jusqu'à la chute ou regard en pvc ø
100 y compris coude, té, bouchon de dégorgement, support ...
- Un joint silastene pose à la pompe pour étanchéité.
- Fourniture et pose de L'alimentation en tube cuivre 8/10 y compris raccords mixte et vanne Arco,
Rosaces et tuyauterie en cuivre.
- Fourniture et pose de l’alimentation et raccordement depuis collecteur de distribution EF/EC en
polyéthylène ø13/16 y compris raccords mixtes, rosaces.
Ouvrage payé à l'unité y compris pose et fixation et toutes autres sujétions.
PRIX N°3 : RECEVEUR DE DOUCHE Y COMPRIS ROBINETTERIE
Ce prix comprend :

A. LA POSE
La pose d’un ensemble, comprenant :
- Un mitigeur de douche avec barre de douche
- Une bonde siphoïde pour receveur de douche
- une pomme de douche murale
-receveur de douche

B. LA FOURNITURE ET POSE :
- Fourniture et pose 1 ensemble de vidange en P.V.C. ∅ 50 depuis le siphon de l'appareil jusqu'à la
première culotte de chute ou regard, y compris pièces spéciales, bouchons de dégorgement, supports,
etc.
- Fourniture et pose de raccordement EF et EC en cuivre chromée y compris raccords mixtes
- Fourniture et pose Alimentation et Raccordement depuis collecteur de distribution EF/EC en
polyéthylène ø13/16, EF/EC en polyéthylène y compris raccords mixtes, rosaces.
Ouvrage payé à l'unité y compris raccordement à l’alimentation et à l’Évacuation raccords, supports et toutes
autres sujétions.

47
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

PRIX N°4 : EVIER


Ce prix comprend La pose d’un évier du marque FRANKE ou équivalent, avec accessoires et la pose des
raccordements :
A. LA POSE
- Un évier à un bac et un égouttoir.
- Mitigeur évier.
- Un joint silastène posé à la pompe pour étanchéité
- Deux siphons d’évier en PVC de marque VIEGA de garde d'eau avec trop plein.

B. LA FOURNITURE ET POSE :
- L’évacuation depuis le lavabo jusqu'à la chute ou regard y compris tube pvc ø 50 bouchons de
dégorgement, supports....
- L’alimentation EF et EC en tube cuivre 10/12 y compris raccords mixtes et vanne Arco, Rosaces et
tuyauterie en cuivre.
- Fourniture et pose de l’alimentation et Raccordement depuis collecteur de distribution EF/EC en
polyéthylène ø13/16, EF/EC en polyéthylène y compris raccords mixtes, rosaces.
Ouvrage payé à l'unité y compris pose et fixation et toutes autres sujétions.
Nota :
- Les étiquettes précisant le choix du matériel doivent rester apparentes pendant la durée du chantier.
- Les appareils sanitaires devront être protégés pendant la durée des travaux, ils seront nettoyés en fin
de chantier par l'Entrepreneur du présent lot sans plus-value.
- Des rosaces chromées comprises dans le prix seront placées à la sortie de chaque tuyauterie
encastrée.

SECTION D - PROTECTION INCENDIE


PRIX N°1 : RESEAU EN TUBE ACIER GALVANISE
Fourniture et pose de tube acier galvanisé pour réseau incendie Y compris coupes, filetages, joints, raccords,
fourreaux et bande « DANSO » sur la tuyauterie encastrée en gaine et en faux-plafond, percements et
remplissage des trous, colliers, supports, il sera prévu des colliers CF2H HIL TI ou équivalent pour traverse les
dalles coupe-feu, tous les diamètres supérieure Ø 40 seront obligatoirement exécutes par systèmes rainure type
VICTAULIC.
Réalisés suivant les prescriptions techniques en acier tarif I, jusqu’à Ø 50 et tarif x pour les diamètres au-dessus.
L'assemblage des canalisations sera réalisé :
- Soit au moyen de raccords filetés en fonte malléable jusqu’au diamètre 40/49 inclus.
- Soit par raccords type « VICTAULIC » ou équivalent à partir du diamètre 50/60
- Soit par soudobrasure réalisées au gaz flux
- les fixations et les supportages des canalisations seront réalisées avec du matériel de marque
MUPRO
- il sera prévu une peinture anticorrosion et trois couches de peinture en couleur conventionnel
Le prix y compris anti bélier de marque CALEFFI ou équivalent, PN 10
Pour permettre le rinçage du réseau, les extrémités des collecteurs seront munies de bouchons
démontables,
Ouvrage payé au mètre linéaire, y compris coudes, brides, raccords et toutes accessoires, aux prix suivants :

1. DN 40/49…………………………..…………....N°1.1
2. DN 50/60…………………………..…………....N°1.2
48
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

3. DN 66/76…………………………..…………....N°1.3
4. DN 80/90…………………………..…………....N°1.4
PRIX N°2: ROBINET INCENDIE ARME (RIA) DN25
Les postes RIA seront installés comme indique sur le plan, chaque poste sera composé de :
* 1 Armoire en tôle à encastrer d'importation dimension réduite

* Robinet d’incendie armés de marque POK ou équivalent conçu selon la norme NE EN 671-1 et la
directive des produits de construction 89/106/CEE :
* 1 raccord symétrique.
* 1 dévidoir a tambour orientable.
* 30 mètres de tuyau, quantité semi-rigide.
* 1 lance symétrique avec robinet diffuseur.
* 1 clé tricoises fer forge.
* 1 support de lance.
* 1 antibélier.
* Manomètre.
* armoire en tôle électrozingué
* 1 plaque de signalisation.
Les robinets d’incendie armés devront être pose conformèrent à la norme NF S 62201, la fiche technique
devra être validée par le B.C.
Ouvrage payé à I ’unité pour 1 poste RIA, fourniture et pose, y compris scellements, toutes fournitures et
sujétions, au prix

PRIX N°3: EXTINCTEUR


1- EXTINCTEUR ABC 9KG
Fourniture et pose d'un extincteur ABC- 9KG, normalise, y compris pose et supportage et fixation par vis Inox 316L
Ouvrage payé à l'unité, au prix.
2- EXTINCTEUR ABC 6KG
Fourniture et pose d'un extincteur ABC- 9KG, normalise, y compris pose et supportage et fixation par vis Inox 316L
Ouvrage payé à l'unité, au prix.
3- EXTINCTEUR CO2 – 6KG
Fourniture et pose d'un extincteur CO2-6KG, normalise, y compris pose et supportage et fixation par vis Inox 316L
Ouvrage payé à l'unité, au prix.
4- EXTINCTEUR CO2 – 2KG
Fourniture et pose d'un extincteur CO2-2KG, normalise, y compris pose et supportage et fixation par vis Inox 316L
Ouvrage payé à l'unité, au prix.
5- POSE EXTINCTEURS
PRIX N°4 : COMPTEUR EI DN80
Fourniture, pose, raccordement, mise en œuvre et installation complète en ordre de marche d’un compteur d’eau.
L’ensemble de robinetterie comprendra :
Un compteur d’eau de classe C permettant d’alimenter les différents équipements de plomberie sanitaire,
L’ensemble des organes d’isolement et d’équilibrage (02 Vannes d’isolements à boisseau sphérique, un filtre à
tamis avec manomètre différentiel, un clapet anti-retour silencieux, Manomètre, purgeurs d'air etc.)
Disconnecteurs hydrauliques à zone de pression contrôlée,

L’ensemble de l’équipement cité en dessus, est à titre indicatif, les équipements et accessoires nécessaires au
branchement général seront définis selon les exigences du bureau de contrôle et de la régie locale.

Ouvrage payé à I ‘ensemble aux prix N°4

49
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

SECTION E - CHAUFFAGE CENTRALE

PRIX N°1 : RADIATEUR 60/80°C


Les radiateurs seront de type FOCUS 80 marque IPS ou équivalent, en aluminium revêtus d’une peinture époxy
définitive réalisée en usine par le fabricant laqué blanc.
Ils possèderont le label de qualité NF. La garantie « constructeur sera au minimum de15 ans. Les corps de chauffe
seront garantis pour une pression de service de 10bars.
Ils seront solidement fixés aux parois à l’aide de consoles adaptées avec renforts incorporés dans les cloisons, à 12
cm minimum au-dessus du sol fini.
Le modèle des radiateurs sera soumis au choix du Maître d’ouvrage et de l’Architecte.
Chaque radiateur sera équipé :
- Un purgeur à carré en partie haute.
- Une vidange à carré en partie basse avec têtière.
- Un té de réglage micrométrique sur le retour.
- Un robinet équipé de tête thermostatique sur l’aller de marque : Bugatti, IVAR ou équivalent
Ouvrage payé à l'ensemble y compris toutes sujétions de fourniture et pose.
1. 4.7Kw ……………………………………………………………….……..……N°1.1
2. 3.5Kw ……………………………………………………………….……..……N°1.2
3. 3.0Kw ……………………………………………………………….……..……N°1.3
4. 2.0Kw ……………………………………………………………….……..……N°1.4
5. 1.5Kw ……………………………………………………………….……..……N°1.5
PRIX N°2 : POSE DES RADIATEURS SPECIAUX (en option)
Pose raccordement et mise en œuvre des radiateurs fournis par le maitre d’ouvrage
Fixation aux parois à l’aide de consoles adaptées avec renforts incorporés dans les cloisons, à 12 cm minimum au-
dessus du sol fini.
Ouvrage payé à l'ensemble par radiateur y compris raccordement hydraulique et toutes sujétions de fourniture et
pose.

PRIX N°3 : SECHE SERVIETTE


Fourniture et pose de sèche serviette eau chaude type SOFT marque IPS ou équivalent, chauffe la salle de bains.
Ouvrage payé à l'ensemble y compris raccordement hydraulique, électrique et toutes sujétions de fourniture et
pose au prix suivant :
1- 500W
2- 1000W

PRIX N°4 : PURGEUR AUTOMATIQUE Ø 15 A Ø 25


Fourniture et pose en ordre de marche d'un purgeur d’air automatique DN 20 pour les colonnes montantes et tous
les points hauts de marque SOCLA, BUGATTI ou équivalent.
Ouvrage payé à l'unité y compris toutes sujétions de fournitures et de pose.
PRIX N°5 : TUYAUTERIE EN PPR AVEC FILM DE VERRE AVEC CALORIFUGE
Fourniture, pose et mise en œuvre de tuyauterie en tube polypropylène PN20 et les raccords en PN25, avec film de
verre électro-soudure de marque ARIETTE, AQUATHERM certifie CSTB ou équivalent.
Les parties encastrées ou en tranchées seront d'un seul tenant avec protection.
Les essais seront effectués à 10 bars en présence de la maîtrise d'œuvre et feront l'objet d'un procès-verbal.
Les tronçons horizontaux seront posés dans un chemin de câble y compris dans ce prix.
Le calorifuge sera exécuté par mousse élastomère, ayant les caractéristiques suivantes :
- U > 5000.
50
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

- C < 0,038.
- E = 19 à 26 mm selon le Ø du tube.
- U = Facteur de résistance à la diffusion de la vapeur d'eau.
- C = Conductivité thermique.
- E = Epaisseur de l'isolant.
Ce prix englobe aussi le traitement du calorifuge au niveau des colliers, manchon de dilatation, avec supportage sur
chemin de câble, les jonctions de deux bouts du calorifuge, protection mécanique en jaquette d'aluminium 8/10 pour
les tronçons exposés au chocs et rayonnement UV et au droit des vannes d’isolement étages de part et d’autre et
gaines techniques.
Ouvrage payé au mètre linéaire, fourni, posé y compris chemin de câble, découpe, chutes, dispositif de dilatation,
pièces de raccordement et supports de marque SIKLA avec colliers avec joints souples résistant au vieillissement de
même marque, joints antivibratoires de même marque, percement, rebouchage, support, repérage, vanne, clapets,
purgeur, accessoires, essais et toutes sujétions au prix suivant :
1- DN110
2- DN90
3- DN75
4- DN63
5- DN50
6- DN40
7- DN32
8- DN25

PRIX N°6 : TUYAUTERIE EN PPR AVEC FILM DE VERRE SANS CALORIFUGE


Fourniture, pose et mise en œuvre de tuyauterie en tube polypropylène PN20 et les raccords en PN25, avec film de
verre électro-soudure de marque ARIETTE, AQUATHERM certifie CSTB ou équivalent.
Les parties encastrées ou en tranchées seront d'un seul tenant avec protection.
Les essais seront effectués à 10 bars en présence de la maîtrise d'œuvre et feront l'objet d'un procès-verbal.
Les tronçons horizontaux seront posés dans un chemin de câble y compris dans ce prix.
Ce prix englobe aussi les manchons de dilatation, avec supportage sur chemin de câble, les jonctions de deux bouts
du calorifuge, protection mécanique en jaquette d'aluminium 8/10 pour les tronçons exposés au chocs et rayonnement
UV et au droit des vannes d’isolement étages de part et d’autre et gaines techniques.
Ouvrage payé au mètre linéaire, fourni, posé y compris chemin de câble, découpe, chutes, dispositif de dilatation,
pièces de raccordement et supports de marque SIKLA avec colliers avec joints souples résistant au vieillissement de
même marque, joints antivibratoires de même marque, percement, rebouchage, support, repérage, vanne, clapets,
purgeur, accessoires, essais et toutes sujétions au prix suivant :
1- DN110
2- DN90
3- DN75
4- DN63
5- DN50
6- DN40
7- DN32

51
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

8- DN25

PRIX N°7 : VANNE D’ARRET


Fourniture, pose et mise en œuvre des vannes d'isolement ¼ de tour pour les diamètres inferieur à 50mm et à
papillon série forte à opercule et brides pour les diamètres supérieurs de marque SOCLA, BUGATTI ou équivalent, y
compris raccordements, repérage par étiquette gravée et peintures de protection anti corrosion.
Ouvrage payé à l’unité, y compris toutes fournitures et sujétions de pose et de raccordement aux prix suivants :
1. DN 25
2. DN 32
3. DN 40
4. DN 50
5. DN 63
6. DN 75
7. DN 90
8. DN 110

SOUS LOT B : VENTILATION


PRIX N°1 : VENTOUSE POUR VMC 30 A 90 M3/H
Fourniture, pose et raccordement de ventouse circulaire d'extraction de 30 à 120m3/h à disque central réglable par
rotation de marque FRANCE Air ou ALDES ou équivalent.
Ouvrage payé à l'ensemble y compris pièces de raccordement, flexible nue de raccordement max 50cm ; essais,
calfeutrement coupe-feu 2H et toutes sujétions d'exécution au prix.
PRIX N°2 : GAINE CIRCULAIRE EN ACIER GALVANISE
Fourniture et pose d’une réseau aéraulique de ventilation qui compris :

Les conduits circulaires spirales sont fabriqués à partir d'un feuillard galvanisé enroule en hélice et agrafe sur
lui- même de façon à résister à une dépression allant de 120 mm a 200 000 mm CE dépendamment du
diamètre et du Type de canal utilise. Ils sont livres en longueur standard de 3 ml, jusqu'au diamètre 1500 mm,
et sont toujours femelle permettant ainsi aux accessoires de s’emboiter.
Les tubes et leurs raccords sont exécutés en tôle d'acier galvanise Z275, dont les épaisseurs moyennes sont
données à titre indicatif, compte tenu des normes de tolérance pour le feuillard galvanise NR A46-323
Les épaisseurs utilisées pour les tubes et raccords sont conformes aux normes « Icat International »
Les références des raccords les plus usuellement utilisées (tenant compte de la disponibilité) sont livres en
embouti. Le dégraissage et la protection sont idem aux conduits rectangulaires.
Gaine spiralée agrafée en acier galvanisé, y compris manchons, coudes, tes, piquages, colliers, supports de
marque SIKLA, bandes d'étanchéité, y compris protection de la gaine en terrasse (calorifuge spécial), les
conditions devront être en matériaux incombustibles.
NOTA : l’incidence quantitatif de l’éloignement réglementaire entre amené et extraction d’air est inclue dans ce
prix
52
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

Ouvrage payé au mètre linéaire y compris toutes sujétions de fourniture et de pose au prix suivant :
1- Diamètre 100
2- Diamètre 125
3- Diamètre 160
4- Diamètre 200
5- Diamètre 250
6- Diamètre 315
7- Diamètre 355
8- Diamètre 400
9- Diamètre 450

PRIX N°2 : GAINE FLEXIBLE NUE Ø100MM


Fourniture, pose, raccordement et mise en œuvre d'un mètre linéaire de gaine flexible nue et étanche de.
Ouvrage payé au mètre linéaire y compris coudes, tés, raccords, supports, réduction, manchettes souples, dispositifs
d'équilibrage, support, manchettes souples (traversée des joints de dilatation), dispositif de d’étanchéité et scotch
toutes sujétions de fourniture et de pose.
Ouvrage payé au mètre linéaire au prix.
PRIX N°3 : VOLET DE REGLAGE - Ø100mm
Fourniture, pose, raccordement, raccordement et installation complète e ordre de marche d’un registre de marque
BELLIMO ou SIEMENS.
Prix comprenant volet de réglages, pièces de raccordement aux gaines, calfeutrement coupe-feu 2H et toutes
sujétions de fourniture et de pose.
Ouvrage payé à l'ensemble au prix.
PRIX N°4 : CAISSON D'EXTRACTION
Caisson de d’extraction VMC de marque « ALDES », « SYSTEMAIR », « FRANCE AIR » ou équivalent.
Comprenant :
- 1 Ventilateur centrifuge double ouïe conforme à la norme E51705.
- 1 piège à son
- caisson double peau.
- Silencieux, atténuateurs acoustiques pour réseau aéraulique circulaire ou rectangulaire destine à absorber une
Partie de la transmission phonique.
- Manchettes souples à I ‘aspiration.
- Plots anti vibratiles, entrainement par poulie courroie.
- Raccordement électrique sur élément de coupure installés sur caisson.
- grille de rejet façade de type pare-pluie y compris système antigel
Quel que soit le modèle choisi, il devra être silencieux avec possibilité de montage facile et particulièrement
adaptés aux besoins de I ‘extraction.
L'alimentation électrique, ainsi que les liaisons des tableaux de commande jusqu'aux moteurs, seront à inclure
Dans le présent prix et seront réalisés par câble U 1000 RO 2 V, poses sous tube I.R.O, encastres, ou sur chemin
De câble.
L’étanchéité au raccordement du collecteur d'aspiration et de la maçonnerie, sera assures par une collerette en
acier galvanise avec revêtement intérieur et extérieur des bureaux, par bande bitumineuse posée à chaud sur les
joints à la charge du présent lot.
Le prix devra inclure les percements, scellements, fixations, rebouchages, les raccordements électriques, les
tableaux de commande ainsi que les sonneries d’alarme pour défaut de marche du ventilateur et toutes
Sujétions de mise en œuvre et de conformité pour une bonne marche des installations, y compris horloge,
minuterie, et toutes sujétions de fourniture et de pose, ouvrage payé à l'ensemble, aux prix suivants :
53
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

1. Débit : 2000 à 3000m3/h


2. Débit : 5000 à 6000m3/h
3. Débit : 6000 à 7000m3/h

PRIX N°5 : CAISSON D'AIR NEUF


Caisson de d’extraction d’air neuf de marque « ALDES », « SYSTEMAIR », « FRANCE AIR » ou équivalent.
Comprenant :
- 1 Ventilateur centrifuge double ouïe conforme à la norme E51705.
- 1 piège à son
- caisson double peau.
- Silencieux, atténuateurs acoustiques pour réseau aéraulique circulaire ou rectangulaire destine à absorber une
Partie de la transmission phonique.
- Manchettes souples à I ‘aspiration.
- Plots anti vibratiles, entrainement par poulie courroie.
- Raccordement électrique sur élément de coupure installés sur caisson.
- grille de rejet d’aspiration de type pare-pluie y compris système antigel
Quel que soit le modèle choisi, il devra être silencieux avec possibilité de montage facile et particulièrement
adaptés aux besoins de I ‘extraction.
L'alimentation électrique, ainsi que les liaisons des tableaux de commande jusqu'aux moteurs, seront à inclure
Dans le présent prix et seront réalisés par câble U 1000 RO 2 V, poses sous tube I.R.O, encastres, ou sur chemin
De câble.
L’étanchéité au raccordement du collecteur d'aspiration et de la maçonnerie, sera assures par une collerette en
acier galvanise avec revêtement intérieur et extérieur des bureaux, par bande bitumineuse posée à chaud sur les
joints à la charge du présent lot.
Le prix devra inclure les percements, scellements, fixations, rebouchages, les raccordements électriques, les
tableaux de commande ainsi que les sonneries d’alarme pour défaut de marche du ventilateur et toutes
Sujétions de mise en œuvre et de conformité pour une bonne marche des installations, y compris horloge,
minuterie, et toutes sujétions de fourniture et de pose, ouvrage payé à l'ensemble, aux prix suivants :
1. Débit : 1000 à 2000m3/h
2. Débit : 2000 à 3000m3/h
PRIX N°6 : CLAPET COUPE FEU CIRCULAIRE
Fourniture et pose d’un clapet coupe-feu à fusible circulaire De marque TROX, ALDES ou équivalent Clapet
coupe-feu 2h constitue d'une cartouche insérée dans une collerette en fibrociment (sans amiante).
La fermeture et I ‘ouverture se fera automatiquement par un électro-aimant impulsion 24 volts et double par
une commande manuelle tirer-lâcher.
La cartouche se compose de 2 volets demi -ronds, maintenue en position ouverte ou fermeture, fillerie et toutes
sujétions de fourniture et de pose.
L'appareil sera équipé de contact début et fin de course pour le control de son état.
Ouvrage payé à l'ensemble, fourni, pose et raccorde en ordre de marche, y compris calfeutrement coupe-feu
2H, et toutes fournitures nécessaires et toutes sujétions d'exécutions, selon les prix suivant :
1- Ø100
2- Ø125
3- Ø160
4- Ø200

54
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

PRIX N°12 : GRILLE D’AIR NEUF 60 à 80m3/h


Fourniture et pose de grille d’air neuf de marque France AIR, dimension et couleur au choix de l’architecte ou
équivalent.
− Grille double déflexion avec registre de réglage, avec plenum en tôle d’acier galvanisé et
calorifugé ;
− En aluminium extrudé laqué de teinte au choix de l’architecte ;
− Fixation par clips à friction non apparente ;
− Le diffuseur sera choisi pour une NR<25 ;
− Raccordement aéraulique, réglages ;
− Caisson de détente équipé de volet de réglage
Ouvrage payé à l’ensemble y compris toutes sujétions de fourniture et de pose au prix.

55
CONSTRUCTION DE L’EXTENSION DE L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN

BORDEREAU DES PRIX

56

Vous aimerez peut-être aussi