Vous êtes sur la page 1sur 3

Test Administration des services réseaux :

Documents non-autorisés
Durée : 45 mn

Exercice 1 :

Expliquer la méthodologie d’investigation des problèmes de réseaux entre deux


ordinateurs dans un réseau. (4 points)

Niveau application → vérifier les logs


Niveau transport → vérifier les numéro de ports et les pare-feu
Niveau réseau → vérifier les routes et la passerelle par défaut
Niveau physique et liaison de donnée → vérifier le câblage

Exercice 2 : (8.5 points)

1. Que signifie le champs TTL dans les réponses ICMP à la commande ping.

(1 points)

TTL → Time to live, un nombre décrémenté à chaque fois qu’on passe par un routeur.

2. Expliquer les différente causes de la non réception de réponses ICMP dans un réseau.

Problèmes de routage de l’ordinateur distant (0.5 points)


Filtrage du protocole ICMP par un firewall. (0.5 points)

3. Expliquer par un schéma, les différente étapes pour la résolution de nom dans Linux.

(1.5 points)

a) /etc/resolve.conf
b) dnsmasq
3) serveur DNS externe.

4. A l’aide d’un schéma, montrer les différents agents et protocoles utilisé pour envoyer un
message de a@umbb.dz vers b@usthb.dz

(2 points)
5. Expliquer pourquoi on utilise le port 587 pour la soumission des émail au lieu du port
standard N° 25 de SMTP

Pour bloquer les spams (1 points)

6. Expliquer comment obtenir les information suivantes avec la commande dig :

▪ les serveurs DNS primaires du domaine umbb.dz

dig -t SOA umbb.dz (0.5 points)

▪ les serveurs ayant autorité sur le domaine umbb.dz :

dig -t NS umbb.dz (0.5 points)

▪ l’adresse du l’ordinateur www.umbb.dz

dig -t A www.umbb.dz (0.5 points)

▪ l’adresse du serveur de messagerie qui gère les e-mail du domaine www.umbb.dz

dig -t MX umbb.dz (0.5 points)

Exercice 3 : (bonne réponse +0.5, mauvaise réponse : -0.5, aucune réponse : 0) (2.5
points)

1. Les serveurs DNS racine supportent la résolution de nom de type :

a - récursive
b - itérative
c - récursive + itérative
2. Un serveurs DNS n’ayant pas autorité sur une zone peut être un serveur :

a - secondaire
b - primaire
c - cache

3. Le routage dynamique dans Linux est supporté nativement par le noyau Linux.

a – vrai
b - faux

4. Dans la table filter du pare-feu Linux netfilter, il est plus sécurisé d’utiliser la cible :

a- DROP
b- REJECT
c- SECURE

5- le NAT source permet à un ordinateur ayant une adresse

a- privée d’accéder au réseau Internet.


b- publique d’accéder à un réseau privé.
c- IPV4 de communiquer avec un ordinateur ayant une adresse IPV6

Vous aimerez peut-être aussi