Vous êtes sur la page 1sur 12

Questions en endocrinologie !

DOWNLOAD " REPORT

# Transcript Questions en endocrinologie

Questions en endocrinologie
&
diabétologie
1 – Quel type de contraception proposez vous à
une femme atteinte d’un adénome à prolactine :
( 1 R. J )
a ) pilule oestro progestative normodosée
b ) pilule oestro progestative microdosée
c ) oestérogène par voie percutanée + progestatifs
d ) dispositif intra utérin
e ) aucune de ces réponses
2 – Tous ces signes cliniques peuvent se voir chez
une femme atteinte d’un adénome à prolactine
sauf 1
:
a ) syndrome aménorrhée galactorrhée
b ) hirsutisme
c ) dysovulation à l’origine d’une hypofertilité
d ) amaigrissement
3 - La gynécomastie est un signe constant chez
l’homme atteint d’un adénome à prolactine.
Vrai
Faux
4 - Le diagnostic de certitude de l’acromégalie
repose sur ( Cochez la RJ )
a)
b)
c)
d)
e)
Dosage de l’IGF1
Dosage de la GH urinaire
HGPO sur GH : réponse négative
Test au TRH / GH
Test au LHRH /GH
5- Toutes ces complications peuvent se voir au
cours de l’acromégalie sauf 1 :
a)
b)
c)
d)
Hypertension artérielle
Diabète sucré
Cataracte bilatérale
Rhumatisme acromégalie
6- Tous ces signes cliniques peuvent se voir dans le
craniopharyngiome sauf 1 :
a) Se voit essentiellement chez l’enfant
b) Entraîne un retard statural
c) Entraîne une insuffisance antéhypophysaire
associé à un diabète insipide
d) Les troubles visuels sont fréquents.
e) Exophtalmie avec œdème palpébral
7- Citez les mécanismes étiopathologiques
incriminés dans la maladie de Sheehan.
- nécrose hypophysaire du Post Partum,
- hypophysite
8 - Dans le diabète insipide vrai ( Cochez la RF )
a) L’épreuve de restriction hydrique est négative
b) La syndrome polyuropolydipsique peut être
important ( 15 I/j)
c) Les signes de déshydratation sont au premier
plan
d) Le traitement de choix est le minirin
9-Quels examens biologiques demandez-vous
devant un syndrome polyuropodypsique en
dehors de l’osmolarité urinaire.




bilan rénal
bilan phosphocalcique
ionogramme sanguin
glycémie
10- Le syndrome de thyrotoxicose comprend tous
ces signes sauf 1 :
a)
b)
c)
:
d)
e)
Palpitations
Amaigrissement
Chaleur et moiteur des mains
Constipation
Tremblement fin des extrémités.
11- Les étiologies des hyperthyroïdies sont
( Cochez la R F )
a)
b)
c)
d)
e)
Goitre nodulaire
Maladie de Basedow
Surcharge iodée
Ectopie thyroïdienne
Adénome thyréotrope
12- Le traitement d’une cardiothyréose à type
d’ACFA sur GMNT fait appel à (Cochez la RJ )
a. Préparation médicale par ATS
b. Préparation médicale par les ATS +
anticoagulants
c. Irathérapie
d. Chirurgie
e. Radiothérapie cervicale.
A (be)
B (bd)
C (ae)
D (de)
13)- Quelles sont les complications qui peuvent
survenir lors de l’introduction du traitement de
l’hypothyroïdie chez le sujet âgé. ( Cochez la RJ )
a.
b.
c.
d.
e.
Décompensation surrénalienne aiguë
Allergie cutanée
Insuffisance coronarienne
Hyperthyroïdie
Somnolence
A ( ab )
B ( ac )
C ( be )
D ( ad )
14 – Comment éviter ces complications
- introduction progressive du traitement
15 – Les circonstances révélatrices d’un KC de la
thyroïde sont ( R. F )
a ) goitre rapidement compressif
b ) nodule froid à la scintigraphie thyroïdienne
c ) image de lâcher le ballon au téléthorax + goitre
nodulaire
d ) goitre avec adénopathies cervicales
e ) hypothyroïdie
16 – le traitement de choix du KC médullaire fait
appel ( cochez la R. J )
a ) une thyroïdectomie totale élargie + curage
ganglionnaire
b ) hormonothérapie substitutive
c ) thyroïdectomie subtotale
d ) Irathérapie
:
e ) hormonothérapie substitutive et freinatrice
A ( ac )
B ( ad )
C ( bc )
D ( de )
E ( ab )
17- Quel est l’intérêt du dosage de la Tg dans le Kc
thyroïdien différencié
- Détection des métastases à distance ou récidive
18 – Quelle est la complication la plus grave de la
carence iodée fœtale ( cochez la R.J )
a ) surdi- mutité
b ) goitre
c ) crétinisme endémique
d ) avortement
e ) aucun de ces troubles
19 – Comment peut -t- on prévenir cette
complication ?
- Prophylaxie iodée systématique chez les femmes
en période d’activité génitale
20 – Une hypercalcémie est suspecte devant tous
ces signes sauf 1
a ) syndrome polyuroplydypsique
b ) crises de tétanie
c ) douleurs osseuses
d ) épigastralgies
e ) colique néphrétique
21 – le syndrome de DI- GEORGE associé :
( cochez la R.J )
a ) agénésie du thymus + parathyroïdes
b ) hypothyroïdie primaire + insuffisance
surrénalienne
c ) hypoparathyroidie + agénésie thyroïdienne
d ) candidose + hypoparathyroidie
22 – citez 4 étiologies d’hypoparathyroidie
secondaire
- Post opératoire, chirurgie sur la thyroide
- hémochromatose
- envahissement métastatique
- hypocalcémie néonatale par hypocalcémie
maternelle.
23 – associez le profil biologique à l’affection
correspondante
a ) cycle circadien du cortisol rompu,freinage faible ( + )
b ) cycle circadien du cortisol rompu, freinage faible ( - )
freinage fort ( + ) ACTH
c ) cycle circadien du cortisol rompu, freinage faible ( - )
freinage fort ( + ) ACTH
d ) cycle circadien du cortisol rompu, freinage faible ( - )
freinage fort ( + ) ACTH nulle
1 – corticosurrénalone
2 – adénome surrénalien
3 - hypercorticisme d’entraînement
4 – maladie de cushing
A3, B4, C2, D1
24 – tous ces signes cliniques sont retrouvés dans
l’insuffisance surrénalienne primitive sauf 1
a ) asthénie
b ) hypotension artérielle
c ) mélanodermie
d ) frilosité
e ) diarrhée
25 – une patiente âgée de 20 ans consulte pour
impubérisme à l’examen clinique on retrouve
une taille 1,40 m un hypertélorisme mammaire,
:
un cubitus valgus. Quel diagnostic évoquez
vous ?
- Syndrome de Turner
26 – quel est l’examen paraclinique qui confirme
votre diagnostic
- Caryotype
27 – l’hirsutisme ( cochez la R. F )
a ) est d’origine constitutionnel
b ) est secondaire à un excès d’androgènes
c ) peut être présent dans le syndrome des ovaires
polykystiques
d ) peut être secondaire à une cause tumorale
28 – l’hyperplasie congénitale des surrénales en 21
hydroxylase associé tous ces signes sauf 1
a ) syndrome de perte de sel
b ) 170 HP élevée
c ) une ambiguïté sexuelle
d ) un caryotope 47 X XY
e ) le traitement médical associé les glucorticoides
minéralcorticoides
29 – le diagnostic de diabète sucré est posé
( cochez les R. J )
a ) lorsque la glycémie à jeun est supérieure à 1,40 g /
L au moins deux fois
b ) lorsque la glycémie à jeun est supérieure à 1,26 g /
L au moins deux fois
c ) lorsque la glycémie à jeun est supérieure à 1,80 g /
L
d ) lorsque la glycémie est supérieure ou égale à 2 g / L
à n’importe quel moment de la journée.
E ) lorsque la glycémie 2 heures après HGPO est
supérieure à 1,80 g / L
30 – le diagnostic étiologique du diabète : de type
1 est ( cochez les R.J )
a ) idiopathique
b ) secondaire à une endocrinopathie
c ) auto-immune
d ) secondaire à une insulinorésistance
e ) dû à l’obésité
31 – quel est l’antidiabètique oral qui à une action
périphérique exclusive
a ) gilbenclamide
b ) gliclazide
c ) metformine
d ) inhibiteur de l’alpha glucosidase
e ) carbutamide
32 – l’accident le plus grave à suspecter lors de
l’utilisation des biguanides est
a ) acidose métabolique
b ) hypoglycémie
c ) acidose lactique
d ) coma hyperosmolaire
e ) hépatite médicamenteuse
33 – l’Acido- cétose sévère ou coma acido- cétosique
est suspecté devant les signes
suivants ( cochez les R.J )
a ) polypnée de kussmaul
b ) déshydratation globale
c ) hypernatremie
d ) réserve alcaline < 10 meq / L
e ) hypokaliémie
34 – l’insuline intermédiaire monophasique peut
être ( cochez la R. J )
a ) par voie sous cutanée
b ) par voie intramusculaire
:
c ) par voie intra veineuse
d ) par voie intraperitonial
e ) par voie nasale
35 – le traitement de l’hypoglycémie réactionnelle
est ( cochez la R.J )
a ) utilisation des sucres rapides
b ) utilisation des fibres alimentaires
c ) traitement par l’hydrocortisone
d ) chirurgical ( pancréatectomie )
e ) régime hypocalorique à 1400 Kcal / jour
36 – tous ces signes sont en faveur de la diarrhée
neurogène par entéropathie excudative sauf 1 :
a ) conservation de l’état général
b ) météorisme abdominal
c ) selles liquides fécales post prandiales avec ténesme
d ) intégrité de la muqueuse intestinale au lavement
baryte
e ) douleurs abdominales diffuses
37 – la microangiopathie ( cochez la R. F )
a ) touche les artérioles et les capillaires
b ) se caractérise par un épaississement de la
membrane basale
c ) est secondaire à une athérosclérose
d ) se caractérise par des troubles de l’hémostase
e ) se caractérise par une hypercoagulabilité
38 – l’hypercholestérolémie entraîne
( cochez la R. F )
a ) des dépôts cutanés ( xanthomes )
b ) un risque d’atteinte coronarienne
c ) un risque de pancréatite aigue
d ) un arc cornéen
e ) un xanthélasma
39 – indiquer parmi les éléments suivants, celui qui
permet d’affirmer formellement la malignité d’un
phéochromocytome
a ) existence de plusieurs localisations au niveau
d’organes chromaffines
b ) présence de tumeurs endocrines multiples
c ) hypervascularisation anarchique à l’artériopathie
d ) anomalies cytonucléaires à l’histologie
e ) métastases à distance des zones chromoffines
40 – le carcinome papillaire de la thyroïde :
( cochez les R. J )
a ) est une tumeur du sujet âgé ( après 50 ans )
b ) montre au microscope des cellules tumorales
dotées d’un noyau en « verre dépoli »
c ) le carcinome à cellules de « Hurthle » constitue une
de ces variantes
d ) comporte des calcifications
e ) la métastase ganglionnaire peut être révélatrice de
ce cancer
41 )- La prophylaxie iodée systématique ( cochez la
ou les R.J )
A – Permet de diminuer la taille des goitres
préexistants
B - Permet de normaliser la fonction thyroïdienne en
zone d’endémie
C - Permet l’éradication du crétinisme endémique
D – Peut induire une hyperthyroïdie transitoire chez les
sujets âgés porteurs de nodules thyroïdiens.
E – Toutes ces réponses sont justes
42)- Au cours de la maladie de Sheehan on observe
tous ces signes sauf 1 :
A – Ralentissement idéomoteur
B - Mélanodermie
:
C – Asthénie
D – Aménorrhée secondaire froide
E - Frilosité
43)- Tous ces facteurs sont incriminés dans
l’étiopathogénie du goitre endémique sauf 1 :
A – Carence iodée
B – Absorption goitrigène
C – Consanguinité
D - Facteurs auto-immuns
44)- Le carcinome médullaire de la thyroïde :
cochez la R.F
A – S’accompagne d’une élévation du taux de
thyrocolcitonine
B - Est un cancer TSH dépendant
C – Peut entraîner une diarrhée motrice avec flush
syndrome
D - Peut être associé à un pheochromocytome
E - Toutes ces réponses sont fausses.
45)- Des fractures osseuses pathologiques peuvent
être observées dans toutes ces affections
endocriniennes sauf 1 :
A – Carcinome thyroïdien
B - Hypoparathyroidie
C - Hyperthyroïdies sévère
D - Syndrome de cushing
E - Hyperparathyroidie
CAS CLINIQUE
- Mme R.N. âgée de 33 ans mariée mère de 2
enfants, consulte pour spanioménorrhées
évoluant depuis 2 ans accompagnées de
céphalées frontales sans troubles visuels rebelles
aux antalgiques. Parallèlement la malade à
constaté une modification de ses traits. Sa
pointure de chaussures est passée de 37 à 40 et
elle ne peut plus porter ses bagues. A l’examen à
la pression des seins ramène une galactorrhée sa
TA est à 15/10. On note pas de signes de
dysthyroidie.
1er Question
Parmi les examens suivants quel est celui qui vous
permettra de confirmer votre impression clinique et
de poser un diagnostic de certitudes : 1 R.J
A – Cycle de cortisol et de l’ACTH
B – HGPO avec dosage de GH et de glycémie
C - Test ou LH sur FSH et LH
D - Test de glucagon sur GH
E - Aucun de ces examens
Les résultats hormonaux pratiqués sont les suivants :
prolactine = 13 mg / ml (N : 10- 23 ) FSH = 4,5 mul / u
( N : 1-10 ) LH = 3,2 mul / u ( N : 1-12 )
GH = 48 mg / ml ( N : 0-5 ) GH = 39 et 44 mg / ml après
charge de glucose
FT4 = 1,29 mg / dl ( N : 0,90 à 1,90 ).
2ème Question
Quel diagnostic retenez vous chez cette patiente :
- Acromégalie
3ème Question
Quel est le traitement de 1ère intention que vous
préconisez chez cette patiente : 1R.J
A – Radiothérapie hypotalamo- hypophysaire
B - Implant de corps radioactifs au niveau de
l’hypophyse
C – Traitement médical par la bromocriptine
D - Chirurgie par voie trans-sphenoidale
4ème Question
:
En dehors de l’HTA quelles autres complications
pourraient présenter cette patiente :
Cochez la ou les R.J
A – Diabète sucré
B - Rhumatisme
C - Cécité par atrophie optique
D – Pancréatite aiguë
E – Cardiomyopathie
46)- Parmi les effets secondaires du néomercazole
quel est le plus grave : 1R.J
A – Allergie cutanée
B - Agranulocytose
C - Hépatite toxique
D - Hypothyroïdie iatrogène
E - Toutes ces réponses sont fausses
47)- La maladie de BASEDOW se caractérise par :
cochez la R.F
A – Un goitre diffus vasculaire
B - Une exophtalmie uni ou bilatérale
C – Un titre d’immunoglobulines TSI élevé
D - La présence de nodule froids à la scintigraphie
E – L’association possible à un vitiligo
48)- Quelle est la cause la plus probable d’une
hypothyroïdie congénitale de l’enfant associée à
un goitre ?
- trouble de l’hormonosynthèse
49)- Quel en est le traitement ?
- traitement substitutif par les hormones
thyroidiennes
50)- Devant un nodule thyroïdien d’apparition
récente accompagnée d’adénopathie
latérocervicales et d’une dysphonie, froide à la
scintigraphie, chez une patiente âgée de 60 ans
quelle sera votre attitude thérapeutique ?
- chirurgie
51)- Le traitement substitutif d’une insuffisance
antéhypophysaire non tumoral chez un patient âgé
de 30 ans doit être le suivant : 1R.J
A – Hydrocortisone + hormones thyroïdiennes +
androgènes
B - Hydrocortisone + minéralocorticoides + hormones
thyroïdiennes
C - Hormones thyroïdiennes + Hydrocortisone +
androgènes
D – Hydrocortisone + hormones thyroïdiennes
E - Minéralocorticoides + hormones thyroïdiennes +
androgènes
52)- Le BMI d'un homme pesant 90 Kg pour
1m65 est de (cocher la réponse Juste )
A- 27 kg/m2
C- 35 Kg/m2
D- 33 Kg/m2
B- 29Kg/m2
E- 25Kg/m2
53)- Le DT2 ( Cocher la réponse fausse)
A. Est plus fréquent que le DT1
B. Se complique fréquemment de pathologie
vasculaires
C. Survient le plus souvent après 40 ans
D. Est moins fréquemment associé aux
antécédents familiaux de diabète que le DID.
54)- Un nodule thyroïdien peut :(Cocher la réponse J)
1.
2.
3.
:
4.
Etre responsable d'une hyperthyroïdie
Etre le siège d'un cancer différencié
Correspond à un kyste
Correspondre à un adénome colloides bénin .
A- 1,2,3
B- 1,2,4
E-1,2,3,4
C-2,3, 4
D-1,3,4
55)- Le cancer différencié de la thyroïde ( Cocher la
réponse F )
A.
B.
C.
D.
E.
Est dans certains cas, familial
Est de mauvais pronostic chez le sujet jeune
Est hormono-dépendant (TSH)
Est surveillé par le couple TSH /Tg
Fixe habituellement l'iode radioactif.
56)- Devant une première poussée de maladie de
BASEDOW chez une patiente âgée de 25 ans
présentant un goitre diffus de type Ib, vous
opterez pour : ( 1 réponse juste )
A - une irathérapie
B - un traitement médical par le lugol associé aux b
bloquants
C - un traitement médical par les antithyroïdiens de
synthèse durant 18 mois à 2 ans
D - la chirurgie
E - un traitement médical par les corticoïdes
57)- Tous ces signes sont évocateurs d'une
hyperandrogénie sauf un. Lequel ? ( une R J )
A - hyper séborrhée
B - acné
C - troubles du cycle menstruel
D - hypertrophie clitoridienne
E - gynécomastie
58)- le meilleur moyen de prévenir les accidents
hypoglycémiques chez le diabétique est :
A - de ne jamais associer l'insuline à un sulfamide hypo
B - de ne jamais dépasser 20 unités d'insuline à chaque
injection
C - de ne jamais s'injecter l'insuline avant l'activité
physique
D - d'éduquer le patient
E - de prendre systématiquement une collation au
coucher
59)- chez un diabétique, il faut rechercher
systématiquement une décompensation
cétosique devant toutes ces situations sauf une,
laquelle ?
A- glycémie > 2,5g/L
B- douleur abdominales
C- hyperthermie
D- sueurs nocturnes
E- asthénie
60)- quel traitement allez- vous prescrire en
première intention à un sujet obèse (BMI=30)
chez qui on découvre un diabète de type 2 avec
une glycémie à 1,80 g/l
1. Gliclazide seul
2. Metformine seule
:
3. Glibenclamide seul
4. Diététique appropriée seule
5. Diététique + Metformine
61)- un des effets secondaires suivants, n'est jamais
observé avec la metformine, lequel ?
A.
B.
C.
D.
E.
réaction allergique
douleurs abdominales
hypoglycémie
diarrhées
nausées
62)- A une diabétique enceinte , on peut prescrire
(cochez la réponse juste ).
A.
B.
C.
D.
E.
de la metformine
du glibenclamide
du gliclazide
de l ‘acarbose
aucun antidiabétique oral
63)- Le traitement de l’adénome à PRL est
toujours chirurgical :
Vrai
Faux
64)- L’adénome à PRL chez l’homme ( cocher la
réponse fausse )
A – Est souvent découvert tardivement au stade de
macroadénome
B – Peut être révélé, par une impuissance sexuelle,
avec une baisse de la libido
C – Peut être révélé, par une gynécomastie
D – Le syndrome tumoral crânien est souvent au
premier plan
E - Le syndrome tumoral crânien est souvent absent, il
s’agit le plus souvent d’un microadénome
65)- Dans l’hypothyroïdie primaire de l’adulte tous
ces signes peuvent être retrouves sauf :
A - Myxœdème
B - Frilosité, gain pondéral
C - Ralentissement idéomoteur
D - Galactorrhée
E - Thermophobie, tachycardie
66)- L’étiologie la plus fréquente de l’insuffisance
surrénale primaire est :
A – La tuberculose
B - La surrénalite auto-immune
C - L’hémorragie surrénalienne
D – Syndrome d’immuno- d’efficience acquise
E - Mycoses.
67)- Quelle est la conduite a tenir devant une cétoacidose diabétique avec trouble de la conscience ? (
cochez la ou les réponses justes )
A – Mise en condition du malade
B - Prendre une voie d’abord pour prélèvement et
mise en route de la réhydratation
C – Sondage vésical systématique
D – ECG et ECBU
E - Toutes ces propositions sont exactes.
68)- L’utilisation des biguanides est contre indiquée
:
dans les situations suivantes ( cochez la ou les
réponse justes )
A – Sujet âgé de plus de 70 ans
B - Insuffisance rénale
C - Insuffisance hépatique
D - Femmes enceinte
E - Toutes ces propositions sont exactes
69)- Quel traitement proposerez vous a une femme
enceinte, présentant un DNID déséquilibré
A – Glibenclamide seul
B – Glibenclamide + biguanide
C - Insuline lente + Glibenclamide
D - Insuline ordinaire matin et midi, avec un
mélange d’insuline intermédiaire et ordinaire le
soir
E – Insuline semi- lente matin et soir
70)- Les signes d’hypoglycémie parmi les suivants sont
en rapport avec une neuroglycopenie
( cochez la proposition exacte )
A – Irritabilité
B – Palpitation
C – Contracture musculaire
D- Hypersudation
E - Convulsion
1 ADE,
2 CDE,
3ACD ,
4 ACE

Company

$ Nicosia Constantinou Palaiologou 16, Palouriotissa, 1040


% +357 64-733-402
& info@slideum.com

Links Legal

About Terms of Service


Contact Privacy policy
Help / FAQ Cookie policy
Disclaimer

slideum.com © 2022, Inc. All rights reserved.


:
:

Vous aimerez peut-être aussi