Vous êtes sur la page 1sur 27

SOMMAIRE

Sommaire .............................................................................................................. 1

Liste des abréviations ............................................................................................ 2

FICHE SIGNALETIQUE DE CHIPSCAM ........................................................... 3

LES RAISONS DU PROJETS .............................................................................. 4

INTRODUCTION GENERALE............................................................................ 5

CHAPITRE I : PRESENTATION DU PROJET .................................................... 6

CHAPITRE II : ETUDE ECONOMIQUE ET SOCIALE DU PROJET ................. 9

CHAPITRE 3 : ETUDE FINANCIERE DU PROJET ............................................ 16

CONCLUSION GENERALE ................................................................................ 22

Annexes ................................................................................................................ 23

1
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
LISTE DES ABREVIATIONS

CA : chiffre d’affaires

CAC : chiffre d’affaires critique

CF: cash-flow

CHIPSCAM: chips Cameroun

CV : cout variable

M/CV : marge sur cout variable

RAO : résultat des activités ordinaires

SR : seul de rentabilité

VAN : valeur actuelle nette

Π : profit

2
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
FICHE SIGNALETIQUE DE CHIPSCAM

TITRE DU PROJET Création d’une entreprise industrielle de


transformation et de commercialisation des
chips de bananes plantain
LOCALISATION
- Région Littorale
- Ville Douala
- quartier Pk 14
dénomination sociale Chips Cameroun
Sigle CHIPSCAM
Statut juridique Société à responsabilité limité
Promoteurs - MBAFOU FOLIFACK Arsène
- MEFOTIE SOP Jessica Harmelle
- MACHOUG TENE Raïssa
Capital social 11 000 000
ORIGINE DES FONDS
- Apport du promoteur 5 000 000
- Financement sollicite 6 000 000
Finalité Contribuer au développement de la société
et crée un rendement assez important pour
les porteurs du projet
Nom de l’encadreur Dr FIDELE NWAMEN
Site web www.chipscam.com
Source : réaliser par nous-mêmes

3
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
LES RAISONS DU PROJETS

Les chips de banane plantain jouent un rôle important dans la constitution des
revenus des ménages modestes dans les régions du Centre, du Littoral et de l’Ouest au
Cameroun. Au regard de l’émergence de cette filière, une analyse du système de
transformation et de commercialisation des chips de banane plantain a été réalisée et les
résultats montrent que la production et la commercialisation des chips de banane plantain sont
essentiellement féminines. Les producteurs et commerçants sont relativement jeunes. La
production des chips de banane plantain reste encore artisanale et familiale. La demande varie
en fonction des secteurs cars les méthodes de production et de commercialisation sont encore
archaïques. Les chips sont un produit phare de l’industrie des croustilles, il n’est pas un
produit saisonnier, ce qui fait que le marché est assurer tout au long de l’année.

C’est au travers cette étude poussée du marché des chips de bananes plantain au
Cameroun que nous avons décidé de mettre sur pied une structure industrielle de production
des chips de banane plantain connue sous le nom de CHIPS CAM (chips Cameroun) afin de
moderniser les techniques de transformation, de conditionnement et de commercialisation des
chips au Cameroun. Bien que ce soit un secteur hautement concurrencé par d’autres produits
tels que les chips de pomme de terre et des produits de substitutions tels les amandes grillés,
les fruits ou légumes séchés ; nous pensons mieux nous exprimer sur le marché car les
produits des concurrents ne sont pas présent sur le marché en toute période à cause de la
saisonnalité de leur matières premières.

Vu le faite que la production des chips de banane plantain nécessite une main d’œuvre
importante et un apport important en matière première qui sera notamment la banane plantain,
l’entreprise CHIPS CAM va par ailleurs permettre d’employer de la main d’œuvre local,
contribuant ainsi à la réduction du chômage et de la part des importations dans la balance
commerciale nationale. L’approvisionnement en matière première (banane Plantain) sera
exclusivement local car nous disposons au Cameroun des zones agricoles de production des
Bananes plantains tels que Njombe-penja et bien d’autres.

4
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
INTRODUCTION GENERALE

L’observation de l’évolution de l’industrie agro-alimentaire ces dernières décennies en


Afrique montre bien que le marché de la collation ne fait que croitre et profite de la hausse
des revenus des populations. La consommation de chips de banane Plantain, un produit phare
de l’industrie des croustilles, est donc en croissance, en rapport avec l’émergence des classes
moyennes dans ces sociétés. Cependant, la production de chips de banane Plantain reste
encore en grande partie artisanale au Cameroun.

A cet égard, nous pensons que mettre sur pieds une entreprise moderne de
transformation et de commercialisation des chips de bananes Plantain peut s’avérer très
rentable au Cameroun. Elle permettrait la valorisation de la productivité du travail au niveau
de chaque maillon de la chaine de production-transformation-commercialisation avec tous ces
intermédiaires. Malgré le niveau de la concurrence et les risque liés à ce projet, nos méthodes
de productions et de commercialisation nous permettrons d’être leader sur le marché.

Toutefois, la mise sur pied d’un tel projet va nécessiter des apports financiers
importants notamment au niveau de la création de l’entreprise, de l’approvisionnement en
matières premières, du matériel de transformation, du packaging et des méthodes de
commercialisations. Le produit sera conditionné dans des sachets de taille variée et bien
évidemment vendu à des prix différents. L’entreprise va s’installer dans la ville de Douala car
la demande est élevée dans ce secteur et la zone d’approvisionnement en matière première
(Njombe-penja) est relativement proche. A travers ce projet, notre entreprise vise également
s’étendre dans toutes les villes du Cameroun et aussi à l’extérieur afin d’assurer son
émergence.

Pour plus de détails, notre projet sera donc par la suite structurer en trois chapitres. Le
premier porte sur la présentation du projet, le second va s’appesantir sur l’étude économique
et sociale du projet et enfin le troisième concerne l’étude financière du projet.

5
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
CHAPITRE I : PRESENTATION DU PROJET

Dans cette première partie, nous évoquerons les motivations qui nous ont poussés à
choisir le projet. notamment à travers ces origines, puis nous parlerons de la forme juridique
et du besoin en financement (Section I). Et par la suite, nous parlerons des objectifs du projet
(Section II).

SECTION I : ORIGINES, FORME JURIDIQUE LA SOCIETE ET


BESOIN EN FINANCEMENT

I-1-/ Origines du projet


Au Cameroun, les chips de banane plantain comme son nom l’indique sont fabriquées
à base de banane plantain plus connus dans notre société sous le nom de « plantain ». Cette
filière qui prospère à 90% dans le secteur informel est encore jusqu’ici assurée de façon
artisanale et traditionnelle. Cependant, ce secteur reste sous développé car les producteurs
manquent de moyens pour se procurer du matériel de qualité nécessaire à la fabrication, une
main d’œuvre pas assez qualifiée dans les méthodes de transformation, de conditionnement et
de commercialisation. Le projet de transformation et de commercialisation des chips de
banane plantain connu sous le nom de CHIPSCAM est donc né d’une observation minutieuse
de ce secteur et vient dans le but de le moderniser.

I-2-/ Forme juridique de la société et besoin en financement du projet


Sur le plan juridique, notre société sera reconnue par l’administration fiscale comme
une société à responsabilité limité (SARL).

L’entreprise CHIPSCAM pour se lancer sur le marché aura besoins d’un capital
provisoire de 5 000 000FCFA (cinq millions de francs CFA) et d’un emprunt prévisionnel de
6 000 000FCFA (six millions de francs CFA) remboursable chaque semestre pendant deux
ans. Ce qui nous donne donc un investissement total de 11 000 000FCFA (onze millions de
francs CFA) en capitaux propre.

6
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
Tableau de financement des fonds propres

Noms et prénoms des actionnaires Nombre d’actions Valeur nominal Montant total
(en %)
MBAFOU FOLIFACK Arsène 38 50 000 1 900 000
MACHOUG TENE Armelle Raïssa 24 50 000 1 200 000
MEFOTIE SOP Jessica Hamelle 38 50 000 1 900 000
Total 100 / 5 000 000
Source : réaliser par nous-mêmes
Connaissance des promoteurs du projet

Noms et prénoms Matricule Lieu de résidence Contact


MBAFOU FOLIFACK Arsène CM-UDS-18SEG0361 Dschang 658728611
MACHOUG TENE Armelle Raïssa CM-UDS-18SEG0339 Dschang 653560777
MEFOTIE SOP Jessica Hamelle CM-UDS-18SEG1145 Dschang 698734021
Source : réaliser par nous-mêmes

SECTION II : LES OBJECTIFS DU PROJET

I-1-/ Objectifs
CHIPSCAM mène une étude qui a pour objectif de faire un état des lieux du système
de fabrication et de commercialisation des chips de banane plantain au Cameroun. En vue de
fournir aux organismes de recherche et aux acteurs de développement des informations
fiables et actualisées susceptible d’orienté les actions de recherche, de développement et de
lutte contre la pauvreté. A cet égard, nous avons donc pour objectifs :

- D’assurer une formation des producteurs et commerçants sur les techniques moderne
de transformation et de commercialisation des chips de banane plantain.
- De réaliser des bénéfices énormes
- De contribuer à la lutte contre le chômage en créant plusieurs emplois
- D’être leader sur le marché camerounais

I-2- stratégies a adopté pour atteindre ces objectifs


Dans le but de moderniser le secteur de production et de commercialisation des chips
de banane plantain au Cameroun, l’entreprise CHIPSCAM s’est fixé de nombreux objectifs
qu’il compte atteindre en développant de nombreuses stratégies.

7
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
Pour former le personnel sur les techniques modernes de fabrication et de
commercialisation, l’entreprise possède déjà un professionnel dans ce domaine qui fait partir
des promoteurs du projet car pour réaliser de gros bénéfices il faudrait que le produit soit
fabriqué en grande quantité et vendu dans plusieurs points de de vente à la fois dans la ville de
Douala grâce à des commerciaux qui sont très travailleurs. Plus l’entreprise grandira plus elle
aura besoin de main d’œuvre en plus pour réaliser les ventes et aussi assurer la production ce
qui nous permettra d’employer le plus de camerounais possible. Pour pouvoir être leader sur
le marché camerounais, l’entreprise CHIPSCAM compte faire beaucoup de publicités sur ses
produits et conquérir tous les point de vente potentiels pour le produit d’abord dans la ville de
douala et partout dans le Cameroun par la suite.

Mise à part la présentation du projet, nous allons mieux entrer en profondeur de notre
projet en développent l’aspect économique et sociale.

8
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
CHAPITRE II : ETUDE ECONOMIQUE ET
SOCIALE DU PROJET
Dans ce chapitre, nous ferons le contours essentiellement sur les volets économiques
(section I) et social (section II) de notre projet.

SECTION I- ETUDE ECONOMIQUE DU PROJET


Il s’agit dans cette section de faire part du résultat obtenu lors de l’étude du marché, de
présenter la segmentation, les caractéristiques du produit ainsi que les modalités du
conditionnement et l’étude de la concurrence.

I-1-/ Etude du marché


Les chips de banane plantain, consommées généralement en apéritif ou comme produit
de grignotage sont entré depuis plusieurs années dans les habitudes alimentaires de la
population des régions au Cameroun. Elles sont consommées par toutes les couches de la
population et commercialisées dans presque toutes les régions au Cameroun.

Les marchés potentiels sont plus concentrés dans les villes de Douala, Yaoundé,
Bafoussam et Dschang pour la commercialisation de toutes les variétés de chips de banane
plantain. Notre marché sera subdivisé en trois segments (hommes, femme, et enfants) avec
une demande qui peut être différente en fonction des segments.

Compte tenu de ces différentes exigences, nous pouvons faire la classification


suivante :

Segments de marché Identification des Besoins du client Analyse de la


clients potentiels concurrence
1 Hommes Concurrence pur et
parfaite
2 Femmes Concurrence pur et
parfaite
3 Enfants Concurrence pur et
parfaite
Source : réaliser par nous-mêmes

9
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
Nous pouvons au vue de ces éléments faire une analyse poussée de l’offre et de la
demande des chips de banane plantain sur le marché.

I-1-1/ Analyse de la demande


La demande des chips de banane plantains sur le marché camerounais, s’oriente
essentiellement vers un produit de couleur dorée et sucrée. Ayant une faible teneur en
matière grasse, les chips de plantains mur sont les plus demandées sur le marché. Ce
produit peut intéresser une clientèle large y compris les diabétiques car l’amidon du
plantain est plus résistant avec une dégradation digestive plus lente.

I-1-2/ Analyse de l’offre


Les chips de banane plantain est un produit très consommé au quotidien bien que la
production reste traditionnelle, l’offre est très élevée. Ce produit est donc généralement
commercialisé dans :

- Les marchés
- Les supermarchés, les superettes, les boutiques
- Les agences de voyage
- Les péages
- Les établissements scolaires (secondaires et universitaires)
- Les bordures de routes

A la suite de cette analyse, il serait important de présenté les caractéristiques des


différents produit de la gamme des chips de banane plantain qui seront produit par
CHIPSCAM.

I-2/ les caractéristiques du produit


Les chips de banane plantain sont un produit issu de la friture dans un bain d’huile à
170oc. L’humidité résiduelle et la teneur en matière grasse des chips de banane plantain de
bonne qualité doivent être inférieures à 5% et 35% respectivement.

Les chips de plantains murs sont les plus demandées sur le marché. Toutefois, les
chips de plantain salée et aromatisée (au miel, à l’orange, au citron et à l’ail) seront aussi
fabriquées par CHIPSCAM.

10
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
I-2-1/ Politique de prix
Nous avons opté pour une politique de pénétration qui consiste à fixer des prix
relativement bas de façon à conquérir une part importante de marché afin d’accroitre les
quantités vendus, de lutter contre la concurrence et de gagné des parts impotentes de marché.

Grammage 100g 350g 500g 1000g


des sachets
Prix en F 100 200 500 1000
CFA
Source : réaliser par nous-mêmes

Ces prix sont justifiés par :

- Les charges engagées


- Les coûts d’approvisionnements
- Le conditionnement
- L’image recherchée auprès des clients

I-2-2/ Matériels et équipements


Pour une production moderne et en grande quantité, nous pouvons avoir besoin de :

Equipements Prix unitaires (en F Quantités Prix total


CFA)
Une grande 20 000 03 60 000
casserole en inox
Trancheuse 375 000 03 1 125 000
électrique
Couteaux 500 50 25 000
Thermo-soudeuse 14 000 05 70 000
électrique
Passoire 10 000 10 100 000
Aromes 2 000 100 200 000
Réchauds à gaz 50 000 06 300 000
Détenteurs + tuyaux 6 000 06 36 000

11
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
Table de tri et de 100 000 02 200 000
conditionnement
Sachets plastiques 100 pièces par tailles 1 120 000
toutes tailles
confondus
Bananes plantain 4 000 100 400 000
Huile raffiné 20 000 10 200 000
Equipement du 10 000 30 300 000
personnel
Source : réaliser par nous-mêmes

I-2-3/ choix du conditionnement


L’emballage des chips de plantain s’effectue généralement dans les sachets en
aluminium ou polypropylène pré-importé. Lorsqu’on vise une grande clientèle sur le marché
et une garantie de la sécurité de nos produits, l’entreprise CHIPSCAM va utiliser du
conditionnement en polypropylène pour mieux protéger les produits du froid.

I-3/ Etude la concurrence


Le principal concurrent que CHIPSCAM va rencontrer sur le marché est U-BOA qui
fabrique les « kelon chips » et qui est déjà très connu sur le marché. Mais nous apporterons
une plus-value pour mieux vendre. Elle sera notamment la diversification en différentes
variétés tel que :

- Les chips de plantains salée


- Les chips de plantains au miel
- Les chips de plantains à l’orange
- Les chips de plantains à l’ail
- Les chips de plantains au citron.

SECTION II : ETUDE SOCIALE DU PROJET


Il s’agit ici principalement de faire tout d’abord une demande d’enregistrement de la
marque, ensuite l’emploi et la formation du personnel et enfin leur inscription à la CNPS

II-1/ Organisation et gestion de la production

Il s’agit ici de décrire les différents postes à offrir aux citoyens :

12
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
a- La préparation des fruits

Les opérations de lavage, triage et épluchage des fruits nécessitent une main d’œuvre
importante notamment pour l’épluchage ; on peut par exemple prendre 03 personnes pour
s’occuper de 100kg de fruits par jour. Ces personnes devraient également s’occuper de la
propreté de l’usine après l’épluchage.

b- Le découpage du plantain en rondelle

Vu qu’ici on aura une tronçonneuse automatique, on aura donc besoin des personnes
pour envoyer les fruits dans la machine qui découpera et enverra directement dans le bain
d’huile.

c- La friture

Ce poste requiert une personne formée et qualifiée compte tenue de la pénibilité de


travail à ce poste (chaleur du feu, risque de brulure). Cette personne doit travailler en
alternance avec les autres personnes formées de l’unité.

d- Le triage et le conditionnement

Il faudra des personnes également formées pour effectuer le tri, le remplissage des
sachets la pesée et la fermeture des sachets par soudure. Ceux-ci seront secondés par de
personnes qui travaillent au poste de conditionnements des sachets en carton qui pourraient
être réalisé par d’autres personnes.

e- Aménagement des locaux : principe du marché en avant

Les zones de l’organisation du travail seront conçues dans le sens de l’amélioration


des qualités hygiéniques et microbiologique depuis la réception matières premières jusqu’au
produit fini. Le flux de produit sera donc à sens unique dans l’atelier.

Tous les postes de travail seront donc installés dans des grandes salles et on prévoira
une pièce séparé et propre pour le tri et le conditionnement ainsi qu’une pièce propre pour le
stockage des sachets de conditionnement vide et des produits finis conditionnées en carton.
Un magasin sera nécessaire pour le stockage du matériel a utilisé.

II-2/ Approvisionnement

13
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
L’approvisionnement se fera au niveau de penja car c’est une zone qui cultive les
bananes plantains et on pourra si possible acheter des terrains afin de produire nous-même la
matière première. Le transport des matières premières de penja jusqu’à l’usine de
transformation à Douala sera effectué par des camions que nous louerons

Figure1 : Résumé du procédé de fabrication des chips de banane plantain

Réception des régimes

Séparation des fruits, triage et


lavage

Découpage en rondelle

Assaisonnement (pour les chips


qu’on va parfumer) ou salage pour
les chips de plantain salée)

Friture dans un bain d’huile chaud

Egouttage et triage

Conditionnement

Source : réaliser par nous-mêmes

14
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
CHAPITRE III : ETUDE FINANCIERE DU
PROJET

Pour la réussite du projet, il est impératif de mobiliser des ressources financières après
estimation des frais de fonctionnement et des coûts d'exploitation avec le maximum
d'exactitude possible et ce en tenant compte des paramètres commerciaux, techniques et
réglementaires. L’étude financière de notre projet va donc s’intéresser à la présentation du
bilan d’ouverture (section 1), et à l’étude de la rentabilité du projet (section 2).

SECTION I : PRESENTATION DU BILAN D’OUVERTURE DE


CHIPSCAM

I.1/ bilan d’ouverture


Les investissements prévus pour la réalisation de ce projet sont estimés à un montant
de 15 000 000 F CFA réparties comme suit :

- Un bâtiment donc la location sera estimé à 1 000 000 F CFA par ans
- Le matériel et outils de transformation estimée à 1 500 000 F CFA
- Le matériel de transport estimé à 3 000 000 F CFA
- Agencement et installation des bureaux estimés à 3 000 000 F CFA
- Brevet de fabrication estimé à 1 000 000 F CFA
- Frais d’établissement estimé à 1 000 000 F CFA
- Approvisionnements en matières premières et autres estimé à 3 000 000 F CFA.

15
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
Actif Passif
Eléments Montants Eléments Montants
Actif immobilisé : Capitaux propres :
Frais d’établissements 1 000 000 Capital 5 000 000
Immobilisations incorporelles : Dettes financières :
Brevet de fabrication 1 000 000 Emprunt 6 000 000
Immobilisation corporelles :
Installation et agencement 1 000 000
Matériels et outillages 3 000 000
Matériels de transport 2 000 000
Bâtiment 1 000 000
Actif circulant :
Stock
Matières premières et autres 600 000
approvisionnements

Trésorerie :
Caisse 1 400 000
TOTAL 11 000 000 TOTAL 11 000 000

Source : réaliser par nous-mêmes

I.2- charges prévisionnelles

- Consommation de biens : Ces dépenses incluent le coût du matériel de transformation, de


conditionnements et de commercialisation des produits.

- Services : Ce poste concerne les frais de fonctionnement et maintenance des équipements


ainsi que l'entretien des installations.

- Frais du personnel : ce poste concerne l’effectif du personnel et les différentes


rémunérations en fonction du poste occupé

- Frais financier : ce poste concerne le prêt bancaire pour la réalisation du projet

16
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
- Frais divers : Ce poste représente l'ensemble des frais inhérents aux assurances de
sinistres.

I.3/ tableau de compte d’exploitation prévisionnelle

Eléments Quantités Prix unitaire(en Montant(en FCFA)


FCFA)
Achat du matériel de 3 236 000
transformation
Achat matière première - Bananes plantain 100 4 000 400 000
- Huile raffiné 10 20 000 200 000
Equipement du personnel 30 10 000 300 000
Location du bâtiment 1 000 000
Achat du matériel pour 600 000
installation des bureaux
Achat d’un générateur 01 1 000 000 1 000 000
Investissement dans la 700 000
publicité
Charges Personnels
- Salaires 6 000 000
- Cotisation Sociale 400 000

Achat matériel 1 000 000


informatique
Location du matériel de 500 000
transport
Electricité 500 000
TOTAL 15 836 000
Source : réaliser pas nous-même

17
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
SECTION II- ETUDE DE LA RENTABILITE DU PROJET

II-1 / Résumé des investissements

II-1-1/ chiffre d’affaires prévisionnel

La quantification du chiffre d'affaires dépend de l'analyse prévisionnelle des ventes


réalisée en extrapolant des données du passé enregistrées sur le marché , des contraintes
économiques , sociales ou de quantité fabriqué particulièrement.

La logique que nous avons retenu ne repose pas sur une évaluation hasardeuse du
marché mais essentiellement sur une prévision d'amélioration des techniques de production
qui augmenteront la production sur le quantitatif et qualitatif.

La projection financière a été établie sur un exercice (un an) et estimé sur la base d'une
capacité de réalisation de 100 000 paquets (100g), 50 000 paquets (350g), 9 200 paquets
(500g) et 7 400 paquets (1000g).

CHIFFRE D’AFFAIRES PREVISIONNEL SUR UN EXERCICE

Désignations Année d’exercice


Perte en matière première 5%
Production : - 120 000 paquets de 100g
- 70 000 paquets de 350g
- 20 000 paquets de 500g
- 9 000 paquets de 1000g

Prix de vente respectifs - 12 000 000


- 14 000 000
- 10 000 000
- 9 000 000

Chiffre d’affaires 45 000 000


Source : réaliser par nous-mêmes

18
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
II-1-2/ Etude de la rentabilité du projet
ELEMENTS CALCULS MONTANTS %
Chiffre d’affaires (CA) 45 000 000 45 000 000 100

Couts variables (CV)


- Régimes de banane 400 000
plantain
- Arome 200 000
- Emballages 1 120 000
- Frais de production 1 500 000
- Frais de distribution 1 300 000
Couts variable total 4 520 000 ̶ 4 520 000
Marge / couts variables 40 480 000 89.95
Charges fixes
- Loyer 600 000 ̶ 600 000
- Electricité 500 000 ̶ 500 000
- Amortissement 1 000 000 ̶ 1 000 000
- Charges du 6 400 000 ̶ 6 400 000
personnelles
Couts fixe total 8 500 000 ̶ 8 500 000
Résultat de l’exercice 31 980 000
Source : réaliser par nous-mêmes

- Détermination du seuil de rentabilité

C’est la valeur minimale du chiffre d’affaire que l’entreprise doit atteindre pour
couvrir l’intégralité de ses charges (variables et fixes). Il est encore appelé chiffre d’affaires
critique (CAC).

𝒄𝒉𝒂𝒓𝒈𝒆 𝒇𝒊𝒙𝒆
CAC = 𝒕𝒂𝒖𝒙 𝒅𝒆 𝒎𝒂𝒓𝒈𝒆 𝒔𝒖𝒓 𝒄𝒐𝒖𝒕 𝒗𝒂𝒓𝒊𝒂𝒃𝒍𝒆

𝟖 𝟓𝟎𝟎 𝟎𝟎𝟎
AN: CAC = = 9 454 949.94F CFA
𝟎,𝟖𝟗𝟗

19
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
- Détermination du profit

Le profit représente historiquement la rémunération de l’activité de


l’entrepreneur dans une économie de marché. Financièrement, le profit se traduit le
bénéfice, soit le solde positif entre les ventes et les couts de revient d’une entreprise.

Π = RAO ̶ CAC

AN : Π = 31 980 000 ̶ 9 454 949.94 = 22 525 050.06

II-2/ plan de financement mixte sur une période de 03 ans

Années 1 2 3

Eléments
chiffre d’affaires 45 000 000 51 344 539 56 344 539
Amortissement du matériel 1 600 000 1 600 000 1 600 000
Charges décaissables 8 500 000 8 500 000 8 500 000
Résultat hors taxe 34 900 000 44 444 539 49 444 539
IS 11 632 170 14 666 697,87 16 316 697,87
Résultat net 23 267 830 29 777 841,13 33 127 841,13
Amortissement de l’emprunt 2 000 000 2 000 000 2 000 000
Flux net de trésorerie (cash-flow) 21 267 830 27 777 841,13 31 127 841,13
Source : réaliser par nous-mêmes

Déterminons la VAN avec un taux d’actualisation de 8% :

VAN = ∑ 𝐶𝐹 (1 + 𝑖)−𝑛 − 𝐼𝑜

AN: VAN = [21 267 830 (1 + 0, 08)-1 + 27 777 841, 13 (1 + 0, 08)-2+ 31 127 841, 13 (1 + 0,
08)-3 – 11 000 000]

20
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
VAN = 57 914 194, 3162

La valeur actuelle net de notre projet est positive sur un taux d’actualisation de 8% par
conséquent le projet est rentable.

II.3 / Tableau d’amortissement de l’emprunt au taux annuel de 4%


Elements Valeur de Intérêt Amortissement Annuité Capital fin de
l’emprunt Période

Année
1 6 000 000 240 000 2 000 000 2 240 000 4 000 000

2 4 000 000 160 000 2 000 000 2 160 000 2 000 000

3 2 000 000 80 000 2 000 000 2 080 000 0

Source: réaliser par nous-memes

II.4/ représentation graphique

Figure 2 : représentation graphique du projet

Charge total

SR Chiffre d’affaires

21
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
CONCLUSION GENERALE

La transformation des bananes plantains en chips de banane plantain est une activité
qui est développée partout dans le monde entier, et constitue donc une grande source de
revenu pour les personnes qui la pratique. C’est donc dans cette vision que nous avons mis sur
pieds théoriquement notre projet de création d’une entreprise moderne de transformation et de
commercialisation des chips de banane plantain au Cameroun qui est un secteur pas assez
développé à ce niveau-là. Apres une étude de faisabilité, nous avons constaté que notre
projet est réalisable et très rentable. Par conséquent, tous investissements dans l’entreprise
CHIPSCAM sera sans risque.

Bien que le projet soit réalisable, il serait quand même important de préciser qu’il va
exister des difficultés notamment dans la mise en place et la production mais toutes ces
difficultés ont des solutions qui ont été mentionné dans le développement du projet.
CHIPSCAM prévoit donc à cet effet être le leader sur le marché camerounais dans un premier
temps et une internationalisation par la suite notamment à travers la conquête des marchés
extérieurs.

22
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
ANNEXES

Annexes 1 : structure organisationnelle de CHIPSCAM .............................................. 24

Annexes 2 : logo de CHIPSCAM ................................................................................ 25

23
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
Annexe 1 : structure organisationnelle

Conseil d’administration

Président

Operations Marketing Direction du


personnel

Atelier Atelier Vente Promotion Paie Formation

Source : réaliser par nous-mêmes

24
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
Annexe 2 : logo de CHIPSCAM

Source : réaliser par nous-mêmes

25
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
Table des matières

Sommaire ...................................................................................................................... 1

Liste des abréviations ....................................................................................................2

FICHE SIGNALETIQUE DE CHIPSCAM ...................................................................3

LES RAISONS DU PROJETS ...................................................................................... 4

INTRODUCTION GENERALE.................................................................................... 5

CHAPITRE I : PRESENTATION DU PROJET ............................................................ 6

SECTION I : ORIGINES, FORME JURIDIQUE LA SOCIETE ET BESOIN EN


FINANCEMEN .............................................................................................................6

I-1-/ Origines du projet .................................................................................................. 6

I-2-/ Forme juridique de la société et besoin en financement du projet ........................... 7

SECTION II : LES OBJECTIFS DU PROJET .............................................................. 8

I-1-/ Objectifs ................................................................................................................ 8

I-2-/ stratégies a adopté pour atteindre ces objectifs ....................................................... 8

CHAPITRE II : ETUDE ECONOMIQUE ET SOCIALE DU PROJET ......................... 9

SECTION I-ETUDE ECONOMIQUE DU PROJET ..................................................... 9

I-1-/ Etude du marché ....................................................................................................9

I-1-1/ Analyse de la demande ...................................................................................... 10

I-1-2/ Analyse de l’offre .............................................................................................. 10

I-2/ les caractéristiques du produit ............................................................................... 11

I-2-1/ Politique de prix ................................................................................................ 11

I-2-2/ Matériels et équipements ................................................................................... 11

I-2-3/ choix du conditionnement .................................................................................. 12

26
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG
I-3/ Etude la concurrence ............................................................................................. 12

SECTION II : ETUDE SOCIALE DU PROJET .......................................................... 13

II-1/ Organisation et gestion de la production .............................................................. 13

II-2/ Approvisionnement.............................................................................................. 14

CHAPITRE 3 : ETUDE FINANCIERE DU PROJET .................................................. 16

SECTION I : PRESENTATION DU BILAN D’OUVERTURE DE CHIPSCAM ....... 16

I.1- bilan d’ouverture ................................................................................................... 16

I.2-charges prévisionnelles .......................................................................................... 17

I.3-tableau de compte d’exploitation prévisionnelle ..................................................... 18

SECTION II : ETUDE DE LA RENTABILITE DU PROJET ..................................... 19

II-1 / Résumé des investissements................................................................................ 19

II-1-1/ chiffre d’affaires prévisionnel ........................................................................... 19

II-1-2/ Etude de la rentabilité du projet ........................................................................ 20

II-2/ plan de financement mixte sur une période de 03 ans ........................................... 20

II.3 / Tableau d’amortissement de l’emprunt au taux annuel de 4% .............................. 21

II.4/ représentation graphique ...................................................................................... 21

CONCLUSION GENERALE ...................................................................................... 22

Annexes ..................................................................................................................... 23

Table des matières ....................................................................................................... 26

27
Rédigé et présenté par : MBAFOU, MEFOTIE et MACHOUG

Vous aimerez peut-être aussi