Vous êtes sur la page 1sur 31

Remerciements 

Ce stage
n’aurait pas eu lieu
sans le soutien et la
bienveillance de
celles et ceux qui
m’ont porté conseil.
Je ne pourrais donc m’empêcher de prononcer ces quelques mots de gratitude en leur
faveur, ces mots qui, j’espère pourront combler, en partie, l’immense savoir, savoir-faire et
savoir-être qu’ils m’ont inculqué durant cette période de formation pratique.

Mes remerciements s’adressent tout d’abord à mon encadrant d’école qui a bien
voulu accepter de m’encadrer, m’accompagner et m’apporter son expertise, en l’occurrence
Mr DOUARI Aziz à FSJES Settat. En orientant et encadrant mon travail, Mr YASSINE mon
chef de stage en sa qualité de CADRE COMPTABLE ET FINANCIER et Mr ISMAIL,
responsable de la comptabilité analytique ont réussi à m’apporter toute la confiance et la
motivation dont j’avais besoin pour vite apprendre mais surtout bien le faire dans les
meilleures conditions. Leur professionnalisme a développé en ma modeste personne un
sentiment d’estime, d’admiration et un sens de responsabilité afin d’être à la hauteur de la
confiance qu’ils ont placé en moi.

Messieurs, je vous prie de trouver ici l’expression de ma reconnaissance et de mon


respect le plus dévoué.

Je tiens également à remercier la direction de FSJES Settat et tout le corps


professoral et administratif, tout le personnel de la RADEEC pour leur soutien, leur
disponibilité et pour leur collaboration dans l’exécution de mes tâches quotidiennes. Mes
remerciements vont également à l’endroit de MONSIEUR LE DIRECTEUR GENERAL de la
RADEEC pour m’avoir accueilli au sein de sa régie.

En fin mes remerciements s’adressent aussi à tous ceux qui ont collaboré de près ou
de loin à la réalisation de ce travail, veuillez-y trouver le témoignage de ma profonde
gratitude et mon respect.

1
Table des matières

INTRODUCTION

Chapitre I Généralité sur la RADEEC

I. Historique :

II. Zones de couverture de la RADEEC

III. Organisation de la régie

● Le conseil d’Administration
● Le comité de Direction

IV. Les activités de la RADEEC

1) L’ASSAINISSEMENT LIQUIDE

2) La distribution d’eau potable

V. Présentation des services de R.A.D.E.E.C

Chapitre II : Les tâches accomplies

I Au service comptabilité budgétaire

II Au service comptabilité général

Chapitre  III: TRAVAUX effectuée

I. Généralités sur la TVA

II. CAS PRATIQUE : Détermination de la TVA due du mois de juin

Au bureau comptabilité des travaux

1. La TVA facturée pour le mois de juin

2. La TVA déductible du mois de juin


CONCLUSION

Bibliographie/Webographie

2
INTRODUCTION 

La RADEEC est l’un des rares sociétés à Settat à caractère industriel et commercial
avec tant d’années d’expériences et sui est située dans la ville de Settat et non à la zone
industrielle. Désirant me spécialiser en finance puis l’expertise comptable après, une
connaissance de la pratique de la comptabilité dans son ensemble s’avère nécessaire et de
plus dans une entreprise à la fois industrielle et commerciale afin de voir toutes les facettes
de la comptabilité.
C’est la raison pour laquelle j’ai opté pour la RADEEC dans le cadre de mon stage
obligatoire dans mon cursus de formation.
L’objectif de ce stage est de me permettre de :
De se familiariser d’avantage avec le milieu professionnel ;
De joindre l’utile à l’agréable en pratiquant les théories acquises jusqu’à présent surtout en
comptabilité, droit et fiscalité ;
De savoir gérer les relations dans le cadre professionnel ;
De se familiariser avec le milieu économique ; social et technologique de l’entreprise ; de la
RADEEC.
La RADEEC est une entreprise qui a pour activité la distribution de l’eau et la fourniture
d’eau et assainissement.
Au cours de ce stage il a été question de l’apprentissage des pratiques de la comptabilité de
façon générale et de la fiscalité à savoir la déclaration de TVA de façon particulière.
Dans ce rapport il serait question d’abord de la présentation de la RADEEC dans son
ensemble et ensuite les tâches accomplies et effectuées au cours de stage.

3
I HISTORIQUE

Le Maroc à l’instar des pays en développement est un pays dans lequel la croissance
démographique était élevée. Cet état des faits a eu pour corolaires le développement rapide
des agglomérations, or qui dit regroupement de personnes dit forcement naissance de
certains besoins fondamentaux qu’il faut impérativement satisfaire tel que l’accès à l’eau

4
potable, à l’électricité, à un bon réseau d’évacuation
des eaux usées. Leur satisfaction révèle d’un caractère stratégique à tel point que
cela ne pouvait être confié à des structures privées de peur qu’on puisse imaginer que l’État
se dérobe de l’une de ses fonctions régaliennes qui est d’assurer le bien-être de sa
population. La confier aux privé dont le mot d’ordre est de maximiser leurs profits risquerait
d’enlèvera l’aspect social de ce service. Toutefois l’Etat avait besoin d’une structure qui
jouirait des spécificités des deux sphères à cause complexité du service impliquant la rigueur
et le social dans sa gestion.

C’est ainsi que fut, crée en 1976 par l’arrêté de Mr. le ministre de l’intérieur N°959 du
10/09/76, en application du décret N°264-396 du 29/09/1964. Relatifs aux régies
communales la RADEEC (Régie Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité de
Chaouia) un établissement publique à caractère industriel et commercial doté de la
personnalité juridique et d’une autonomie financière de gestion.

Cette dernière c’est fixée comme ambition dès sa création d’assurer qu’aucune âme
de la région ne meurt de soif. Ainsi, chaque jour qui se lève est un nouveau challenge pour
les vaillants agents de RADEEC.

II La zone d’action de la RADEEC

5
Depuis sa création la régie ne gère que la distribution
de l’eau potable dans sa zone de couverture  car la distribution de l’électricité est
assurée par l’ONEE (Office Nationale de l’Eau et de l’Électricité).

6
III ORGANISATION DE LA RÉGIE

FICHE TECHNIQUE

Raison sociale R.A.D.E.E.C


Forme juridique Établissement public à caractère industriel Commercial.
Date de création 29/10/1976
Activités Distribution d’eau potable & Assainissement liquide
Siège social BD Mohamed V, Quartier administrative, BP:30, Settat.
E-mail radeec@menara.ma
Effectifs salarial 2 Hors Cadres, 20 Cadres, 29 Maîtrises et 96 Exécutions.

La R.A.D.E.E.C est administrée par un conseil d’administration et un comité de


direction.

Le conseil d’Administration :
Le conseil d’administration : est composé de huit membres élus (Municipalité de Settat et
communes de la province), et de quatre Administrateur représentant l’administration
centrale, notamment le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Économie et de finance, le
ministère de l’agriculture et de la pêche maritime.

Le comité de Direction :
Il est chargé dans l’intervalle des réunions du conseil d’Administration, de suivre la gestion
de la régie et éventuellement de régler les questions pour lesquelles il a reçu délégation du
conseil d’administration.

Il comprend les membres suivants :

Président du syndicat intercommunal de la RADEEC

Président du conseil municipal de la ville de SETTAT

Assiste également aux séances à titre consultatif :

● L’ingénieur municipal ou provincial.


● Le contrôleur financier de la régie.
● Le directeur de la régie.
Le Directeur assure sous l’autorité et le contrôle du conseil d’Administration et du comité de
Direction le fonctionnement de la Régie.

7
L’organigramme de la RADEEC

8
IV Les activités de la RADEEC

La régie fonction autour de deux axes majeurs qui sont :

● L’assainissement liquide de sa zone de couverture


● La distribution d’eau potable dans la région à travers son réseau

1. L’ASSAINISSEMENT LIQUIDE :

La RADEEC déploie des moyens colossaux pour faire parvenir son réseau d’eau
potable partout ou une vie en exprime le besoin dans la région. Cette activité se décompose
en deux parties : L’installation de grands branchements des tuyauteries et Le raccordement
des compteurs des particuliers à son réseau.

La viabilisation des parcelles dans la zone urbaine ne relevé pas des prérogatives de la
RADEEC. En effet, cette tâche incombe aux promoteurs immobiliers (Al Omrane et
promoteurs privés) qui se font superviser par les experts de la régie afin de s’assurer de la
conformité des installations aux normes en vigueur.

Une fois les parcelles viabilisées, les promoteurs transfèrent les installations en pleine
propriété à RADEEC pour ce qui concerne l’eau. Cette dernière se charge de sa gestion
(entretien réparation, renouvellement), des branchements de compteurs, de la distribution et
de la facturation de la consommation d’eau sur ledit réseau.

La cession des installations se fait à travers une convention qui énumère les droits et devoirs
des parties au contrat. Cette convention précise la somme dû à la RADEEC et le mode de
payement.

Le service d'assainissement liquide a pour objet d'assurer le service public relatif à la


collecte, au transport des eaux potables et à l'épuration et rejet des eaux usées et pluviales
dans les conditions précisées par le cahier de charge. Dans la ville de Settat, la RADEEC
assure les services suivants :

✔ L'entretien du réseau d'assainissement, des stations, relevage, de pompage et


d'épuration d'eaux usées.
✔ L'étude et la réalisation des travaux de renouvellement et extension de tous les
ouvrages et toutes les canalisations et les installations du service ainsi que
l'acquisition des terrains et servitude nécessaire.
✔ Réalisation des branchements particuliers.
✔ L'organisation et la gestion sur le plan technique, administratif, comptable et
commercial du service assainissement.

9
Les fournisseurs pour ce domaine d’activité
● Les entreprises de BTP : pour la réalisation de grands travaux pour lesquels la
RADEEC ne dispose ni des moyens ni des compétences

● Les fournisseurs de matériaux d’assainissement : pour l’approvisionnement en


divers fournitures nécessaires l’entretien et l’extension de ses installations

2. La distribution d’eau potable

L’activité principale de la RADEEC consiste à acheter et/ou produire de l’eau potable pour
la revendre aux consommateurs.

La Régie est chargée de la distribution de l’eau potable dans l’ensemble des centres qu’elle
gère. La production est assurée :

● Ville de Settat
● Centre tlet louled
● Centre d'oulad m'rah
● Centre d'oulad abbou
● Centre soualem – sahel
● Centre sidi rahal – plage
● Centre deroua
● Centre guisser
● Centre ras el ain
● Centre oulade said
● Centre sidi el aidi

La qualité de l’eau
La qualité d’eau potable fournie est enregistrée par des appareils de mesure placés à la
sortie des ressources et l’entrée des ouvrages de réception dont les indicateurs sont relevés
au premier de chaque mois en présence des représentants des fournisseurs et de la
R.A.D.E.E.C.

Ces missions assurées en interne comprennent en particulier les autocontrôles quotidiens


des taux de chlore des eaux distribuées au niveau des entrées et sorties des ouvrages de
production et au niveau du réseau de distribution.

La RADEEC procède chaque année au nettoyage des réservoirs de stockage des eaux.

Depuis nombreuses années, la régie confie le suivi des analyses des eaux qu'elle distribue
au laboratoire de Casablanca portant actuellement le nom de DARELMA

10
Les Fournisseurs en eau potable
✔ La production de la RADEEC : la régie possède des ressources propres (Ain
N’ezzagh, Ain Settat)
✔ Office Nationale de l'Eau Potable (ONEP)
✔ Société des Eaux d’Oum Rabia (SEOR)
✔ Lyonnaise des Eau de Casablanca (LYDEC)

V PRÉSENTATION DES SERVICES DE LA R.A.D.E.E.C

Le secrétariat de direction
Au sein de la régie, le secrétariat de direction joue le rôle d’intermédiaire entre le directeur et
tous les services de la régie, il assure aussi de l’envoi et de la réception des fax, la réception
l’exécution, l’enregistrement et la distribution du courrier « arrivée », les communications
téléphones, la réception des visiteurs et l’établissements d’un programme pour les réunions.

Il convient de signaler que toutes les pièces du courrier « arrivé » ou « départ » sont établies
en double exemplaire, et classés selon un ordre numérique ou chronologique dans
biblorhaptes comme éléments de preuve.

Le service juridique
Le service juridique fait partie des services administratifs de la RADEEC, il est chargé de
tenir les documents et textes de la RADEEC à jour vis-à-vis des règles en vigueur et de
gérer les dossiers relevant de sa compétence à savoir :

● des statuts du personnel


● Le règlement intérieur de la RADEEC
● Les cahiers de charges eau et assainissement
● Les Affaire relevant de la justice
● Le suivi des cheque rejetés
● les Affaires juridiques liées au personnel ; etc.
● le Suivi des dossiers d’achat des terrains auprès des notaires et des administrations.

Le service informatique
La RADEEC possède un réseau informatique local afin de permettre la centralisation, le
partage et la sécurité des donnes ce qui permet d’intègre l’ensemble du personnel.

Les principales tâches assurées par le service informatique à la RADEEC peuvent se


résumer comme suit :

● Étude et développement des applications de gestion dans le but d’améliorer la qualité


et le délai de réalisation des tâches dans les différents services de la régie.

11
● Administration du réseau informatique local afin d’assurer la sécurité et la
confidentialité des données partagées entre différents utilisateurs des systèmes
informatiques de la RADEEC.
● Éditions périodiques de masse à savoir la facturation dans les deux secteurs eau et
assainissement, les bulletins de paie, les fiches de compte, etc.
● Formation et initiation des utilisateurs pour faciliter la manipulation de l’outil
informatique à la régie.
● Installation, configuration de toute sorte de support informatique au sein de la
RADEEC.
● Maintenance du matériel informatique.

Le service financier :

Ce service a pour mission l’enregistrement et l’analyse comptable de toutes les opérations


de la Régie (entrée/sortie) au jour le jour, en utilisant dans ces enregistrements des journaux
auxiliaires : Journal achat, journal vente, journal de banque, journal d’opérations diverses ...,
ensuite on reporte ces enregistrements dans le grand livre auxiliaire.

Après l’établissement des journaux auxiliaires, l’agent comptable doit saisir ces comptes
mouvementés sur un logiciel comptable appelé FAIRCOMPT conçu pour la tenue de la
comptabilité générale, analytique ainsi que budgétaire.

a) Le service comptabilité analytique:

La Comptabilité Analytique a pour objectif le suivi et la détermination des coûts de


revient.

Elle permet d’évaluer les éléments de stock, elle calcule le coût unitaire de chaque produit,
ce qui facilite le calcul du coût du stock et la valorisation de la production immobilisée, donc
la valorisation des branchements sur le réseau.

Elle permet aussi de tenir une comptabilité matière, c’est à dire la possibilité de connaître à
tout moment les existences en quantité et en valeur des matières stockées en magasin.

Enfin elle permet de mesurer la rentabilité afin de mesurer les variations de la marge en
fonction des étapes des travaux ou de la distribution d’Eau.

Le gestionnaire des stocks est chargé de suivre les entrées, sorties des articles, de faire
l’inventaire annuel d’évaluer les besoins annuels et d’assurer par conséquent le stock
minimum.

Les lieux de stockage sont : le magasin général, magasin réservoir Ain Neagh.

Les mouvements de stocks (réception, sortie, rentrée) se font par le biais des bons de
mouvement de magasin .On en distingue trois types de bons mouvement de magasin :

- Bon de réception : qui représente une entrée d’approvisionnement pour


alimenter le stock pour ne pas atteindre le stock critique) pour le matériel couramment utilisé.

12
- Bon de sortie : qui représente une sortie approvisionnement (réclamation d’un
matériel par un service donné).

- Bon de récupération : qui représente la récupération par le magasin du


matériel utilisé ou non par les services techniques.

b) Le service comptabilité travaux


Ce service assure les tâches suivantes:
● Suivre les règlements des factures consommations des établissements publiques et
validation des paiements au système.
● Prendre en charge les travaux des administrations et le suivi de leur règlement.
● Réceptionner les conventions des grands clients (lotisseurs) et assurer leurs suivis
physique et comptable.
● Superviser la tenue fiable et à jour de la comptabilité des travaux et les ouvertures
des fiches travaux.
● Superviser et contrôler les devis et faire l’approchement avec les fiches travaux pour
la juste comptabilisation de chiffre d’affaire.
● S’assurer régulièrement la bonne imputation des comptes des journées des caisses
et les approchées mensuellement avec le saisi dans le système de comptabilisation
afin de garder la cohérence des comptes.
● S’assurer quotidiennement l’archivage des pièces comptables et justificatives des
travaux.
● Passer les écritures comptables des travaux conformément à la réglementation et
aux règles de l’art.
● Analyser régulièrement les processus comptables des comptes clients (Particuliers.
Administrations .INDH.OBS…
● Participation à l’inventaire physique des dossiers des impayés (arrières) des travaux
des administrations et élaborer une base de donnée complète et utile.

c) La Caisse Principale :

La caisse a pour mission de totaliser et de centraliser les recettes du réseau de


distribution d’eau potable de la ville de Settat et les réseaux des centres. Ce bureau a une
relation directe avec le guichet et plus précisément le sous caissier qui verse les montants
encaissés chaque fin de journée accompagnés des bordereaux de recettes appropriés à
chaque opération et les reçus de paiement.

La caisse a également des relations avec les encaisseurs qui sont considérés comme les
clients de la RADEEC. En effet, ils sont redevables des montants de toutes les quittances
qui sont à leur disposition.

Le versement s’effectue à l’aide d’un carnet de versement et un bordereau de recettes des


encaisseurs. Enfin, le responsable de la caisse procède à l’écriture comptable de chaque
opération.

13
Le service commercial
Le service commercial joue le rôle d’intermédiaire entre les abonnés et les
différents services de la Régie. Il répond à plusieurs besoins aussi bien pour le client que
pour la Régie. Il s’occupe de la réception des demandes de branchement et d’encaissement,
l’enregistrement des réclamations, les demandes d’abonnement ainsi que les demandes de
résiliations.

Division technique eau et assainissement

a) Le service eau :
Le service eau contient plusieurs bureaux :

✔ Le Bureau d’étude et programmation : il a pour tâche principale :


L’étude des nouveaux lotissements pour effectuer le branchement sur le réseau de
distribution. . Afin de détecter toute difficulté pouvant parvenir pendant la réalisation du
travail.

✔ Bureau travaux : il veille sur l’exécution des branchements, la Pose des compteurs.
Bureau d’exploitation : il a pour mission, l’entretien des anciennes conduites et en fin les
poses des compteurs sectoriels pour la maîtrise de la consommation d’un secteur spécifique,
le suivi des niveaux des réservoirs et l’état des pompes ; ainsi que le suivi de la qualité d’eau
par des prélèvements réguliers.

b) Le Service assainissement :
La RADEEC est chargée d’assurer l’exploitation technique et commerciale du service
d’assainissement dans l’ensemble du territoire défini à l’article premier du cahier des charges

Il se charge de la collecte, le transport et l’évacuation des eaux pluviales et usées ainsi que
l’épuration éventuelle de ces dernières et leur rejet conformément aux normes en vigueur
(en phase d’étude).

Le service des ressources humaines


Ce service s’occupe de la gestion du personnel, il est chargé de coordonner et de concevoir
l’ensemble des activités intéressant le personnel de la RADEEC. Il est destiné à répondre au
besoin suivant :

✔ Demande de congé ;
✔ Attestation de travail …
✔ La rémunération du personnel.
✔ Gestion de la formation et recyclage.
✔ Élaborer un planning de recrutement annuel appelé « loi cadre ».
Ce bureau établit également certains documents au bon déroulement du travail et à la
comptabilité de paie.

14
En ce qui concerne le recrutement et
puisqu’il s’agit d’un établissement publique, les techniques de recrutement ne sont
pas les mêmes que dans les entreprises privées (pas de description de poste, pas
d’entretien d’embauche…) mais plus souvent des concours.

Le service moyen général


La gestion des moyens généraux ou gestion des approvisionnements se situe en amont
de la production, dans le cycle d’exploitation de l’entreprise .son rôle est de fournir des
fournitures et services aux autres fonctions de l’entreprise au meilleurs coûts et dans le
respect des quantités, de la qualité et des délais et de sécurité des matières, des fournitures
des composantes, outillages et équipements dont la régie a besoin pour ses activités. Ses
moyens d’action sont

● La consultation et bon de commande


● Les appels d’offre

Le service des ressources humaines


Ce service s’occupe de la gestion du personnel, il est chargé de coordonner et de concevoir
l’ensemble des activités intéressant le personnel de la RADEEC. Il est destiné à répondre au
besoin suivant :

✔ Demande de congé ;
✔ Attestation de travail …
✔ La rémunération des personnels.
✔ Gestion de la formation et recyclage.
✔ Élaborer un planning de recrutement annuel appelé « loi cadre ».
Ce bureau établit également certains documents au bon déroulement du travail et à la
comptabilité de paie.

En ce qui concerne le recrutement et puisqu’il s’agit d’un établissement publique, les


techniques de recrutement ne sont pas les mêmes que dans les entreprises privées (pas de
description de poste, pas d’entretien d’embauche…) mais plus souvent des concours.

15
16
I. Au service comptabilité budgétaire

Analyse de quelques indicateurs

● La population cible de la RADEEC = 241045 personnes dont 61506 abonnés selon


les données budgétaires de 2013
● Capacité de stockage 23300 m3 avec une autonomie de 17h en cas de problèmes
d’approvisionnement.
● Soit une disponibilité en eau de 23300m3/241045= 0.096m3 d’eau par personne.

II. Au service comptabilité général

Le suivi de la trésorerie de la régie au jour le jour

L’activité de la régie permet une entrée permanente de fonds de même que des dépenses
quotidiennes.

Cas des encaissements

Les sources d’entrer de fonds de la RADEEC peuvent être subdivisée en deux grande
familles : la facturation de la consommation d’eau, désignée par le code 2 et les travaux
d’assainissement liquide désignés par le code 4.

La RADEEC ne procède pas directement à l’encaissement des factures. Cette tâche est
déléguée à de tierces personnes appelées encaisseurs afin de faciliter le travail car suivre
plus de 60000 clients par mois n’étant pas une tâche aisée. Chaque encaisseur est associé
à un quartier ou un centre. En fonction des centres on peut avoir un ou plusieurs encaisseurs
et ce sont ces derniers qui sont considérés comme clients de la régie. Par exemple un
consommateur d’un quartier X ne peut régler sa facture que chez l’encaisseur dudit quartier.
Le système des encaisseurs facilite donc la gestion de la clientèle

Après chaque journée les fonds ainsi reçus sont déposés sur le compte de la régie. Le
trésorier se charge du suivi quotidien de ces fonds en collaboration avec les banques.

Mes tâches étaient donc les suivantes :

En ce qui concerne les chèques clients qui reviennent impayés, la banque doit notifier par
écrit les raisons de ce rejet. Une fois ces dossiers à la possession du trésorier, on enclenche
une procédure de traitement au cas par cas.

✔ Pour les chèques impayés à cause d’erreur de saisie, nous rentrons en contact avec
le client pour qu’il rectifie l’erreur.
✔ Pour les chèques sans provision, nous confions l’affaire au service juridique qui se
charge d’engager une poursuite judiciaire contre le client concerné car cela est
assimilable à un cas de fraude et puni par la loi. «Est puni des peines édictées à
l'alinéa premier de l'article 540 du code pénal, sans que l'amende puisse être

17
inférieure au montant du chèque ou de
l'insuffisance, quiconque de mauvaise foi:

1) a, soit émis un chèque sans provision préalable et disponible ou avec une


provision inférieure au montant du chèque, soit retiré, après l'émission, tout ou
partie de la provision, soit fait défense au tiré de payer;

2) a accepté de recevoir un chèque émis dans les conditions prévues à l'alinéa


précédent.

Cas des décaissements

En sa qualité de régie, la RADEEC est sous la tutelle du ministère des finances et du


ministère de l’intérieur. Cet état des choses fait que des représentants de ses deux
structures sont désignés pour assister la RADEEC dans sa mission.

En effet, en ce qui concerne les décaissements, le règlement stipule qu’aucun décaissement


ne peut être effectif que s’il est validé par le trésorier, le Directeur Général et par le Trésorier
Payeur qui est l’agent du ministère des finances.

Une fois les factures arrivées à échéance et leur contenue sont validées conformes, les
dossiers sont envoyés au service comptabilité pour l’imputation comptable. Par la suite ils
sont visés du sceau (bon à payer) par la secrétaire du service financier puis visés par le
chef de service financier et par le sceau du Directeur Général. En fin le dossier est acheminé
chez le Trésorier Payeur pour sa signature. S’il s’agit d’un virement, ce dernier le fait
directement mais si c’est un chèque, après signature, il l’envoie au secrétariat ou ils sont
remis aux fournisseurs.

NB  : Le règlement intérieur de la régie stipule que tout payement dont le montant est
≥1500dh doit se faire par virement bancaire sauf cas exceptionnel.

Ma tâche consistait à vérifier les dossiers de payement afin de m’assurer que chaque
responsable a apposé son sceau avant que le dossier ne parvienne chez le trésorier payeur.

Le rapprochement bancaire
Le trésorier fait un suivi quotidien de la situation de la trésorerie. Cette tâche impose
qu’on soit en relation permanente avec les banques afin d’avoir l’information sur les
mouvements périodiques des comptes de la régie. A la fin de chaque mois, la banque nous
envoie un relevé bancaire. L’information bancaire accompagnée des données comptables
permettent d‘avoir une vision précise de la liquidité.

Chaque fin de mois à la réception des relevés bancaires, nous procédons au rapprochement
bancaire.

Pour réaliser le rapprochement, nous copions le relevé et le contenu de nos livres


comptables dans une même Excel côte à côte. Grace à la fonction rechercher, nous
procédons à la suppression des informations identiques sur les deux documents jusqu’à leur
épuisement. Ensuite nous procédons à la correction des erreurs.

18
Le plus souvent la situation des comptes bancaires dans les documents comptables, est
différente du contenu du relevé. Cette différence peut être de diverses sources :

✔ Un virement effectué par un client mais l’entreprise n’a pas encore reçu l’avis de
crédit bancaire.
✔ Des chèques remis et comptabilisés qui sont toujours en circulation
✔ Des opérations effectuées en fin du mois mais qui seront comptabilisés pour le
mois suivant à cause de jours de banque.
✔ Des erreurs de saisie venant des deux côtés.
Une fois toutes les erreurs corrigeables corrigées, nous remontons à la source des
anomalies restantes afin de saisir qui de droit entre la banque et les responsables des
services pour que la corriger. Si l’erreur est d’origine bancaire, nous rentrons en contact avec
la banque fautive pour avoir réparation du tort. Toute réclamation doit être notifiée sur un
format papier et signer par le directeur comme moyen de preuve contre d’éventuel cas de
contestation.

Si l’erreur vient d’une indisponibilité de document, nous le notifions au trésorier payeur afin
que les documents concernés parviennent à notre niveau pour la correction.

19
Travaux Effectuée

20
La régie est un établissement caractérisé par un dynamisme bouleversant
Au sien de la RADEEC J’ai eu le privilégie de passer cette période de stage dans le service
de Ressources Humaines.

Pendant cette période j’ai pu non seulement observer et apprécier les méthodes de
travail mais aussi de le mettre en exécution.

Le faite d’être dans ce service m’as permis d’exécuter de nombreuses taches liés
essentiellement à la gestion des ressources humaines comme : la détermination de la TVA
due de chaque mois

I. Généralités sur la TVA

Définition :
« La taxe sur la valeur ajoutée est un impôt indirecte par excellence, introduite au
Maroc par la loi n°30-85 du20 décembre 1985 et appliquer officiellement le 01/04/1986, elle
frappe la consommation finale (redevable réel) et elle est collectée par le redevable légal (les
entreprises) »
Cependant, elle n’est pas généralisée et son champ d’application est limité aux : opérations de
nature industrielle, commerciale, artisanale ou relevant de l’exercice d’une profession libérale
accomplie au Maroc ; les opérations réalisée à l’importation. Selon les opérations effectuées
on distingue, des opérations obligatoirement imposables et des opérations imposées par
option et enfin des opérations qui sont exonérées sans droit à déduction et d’autres qui sont
exonérées avec droit à déduction.
Le poids fiscal de l’impôt demeure identique quel que soit la longueur du circuit de
production ou de distribution, la TVA donc représente toujours le même pourcentage du prix
de vente, ce pourcentage peut être soit : 0%, 7%, 10%, 14 % et 20%.

Le fait générateur :

C’est l’événement qui donne naissance et raison à la créance finale du trésor public
sur le contribuable .C’est le fait qui rend l’impôt exigible.
Selon la date d’exigibilité de la taxe, on distingue deux régimes auxquels
l’entreprise est soumise à la TVA à savoir :
✔ Le régime d’encaissement ou de droit commun : dont le fait générateur est
constitué par l’encaissement total ou partiel des prix des marchandises, des travaux
et services. Ce régime a l’avantage de préserver la trésorerie de l’entreprise, car
celle-ci ne paye la TVA que lorsqu’il y’a encaissement ou décaissement réel.
Cependant sa mise en place implique de nombreux rapprochements entre le
document comptables et les relevés bancaires qui la rendent plus complexe.
NB Ce régime est par défaut celui de toutes les régies au Maroc

✔ Le régime des débits ou optionnel : dans ce cas le fait générateur naît au moment
de l’établissement de la facture ou l’inscription de l’opération en comptabilité. Ce
régime présente l’avantage d’être simple à appliquer, cependant il présente
l’inconvenant de porter un coup à la trésorerie de l’entreprise car l’entreprise est

21
obligée de payer la TVA au fisc même si elle n’a encore rien encaissé de ses ventes.
En plus, l’entreprise cours le risque de payer la TVA sur des montants qu’elle
n’encaissera jamais (clients douteux et faillis)

Les régimes de déclaration de la TVA:


Selon le régime d’imposition, il existe deux types de régimes de déclaration de la TVA :
⮲Déclaration mensuelle :

Il est obligatoire pour :


▪ Les redevables dont le chiffre d’affaire taxable réalisé au cours de l’année
écoulée atteint ou dépasse 1.000.000,00 dhs ;
▪ Toute personne n’ayant pas d’établissement au Maroc et y effectuant des
opérations imposables.

⮲Déclaration trimestrielle :

Il est obligatoire pour :


▪ Les redevables dont le chiffre d’affaire taxable réalisé au cours de l’année
écoulée est inférieurs à 1.000.000,00 dhs ;
▪ Les redevables exploitants des établissements saisonniers, ainsi que ceux
exerçant des activités périodiques ou effectuant des opérations
occasionnelles ;
▪ Les nouveaux redevables pour la période de l’année civile en cours.

La détermination de la T.V.A :

S’il s’agit de déclaration mensuelle, on calcule le CA du mois pour savoir le montant de la


TVA facturée, puis on enregistre dans un document spécial, les achats taxables effectués
dans le mois précédent afin de dégager la TVA déductible.

T.V.A. due du mois X = T.V.A Facturé du mois X - T.V.A /charges et Immobilisation du mois X

Ensuite on procède au remplissage de la déclaration.


S’il s’agit de la déclaration trimestrielle, on suit la même démarche sauf qu’on travaille
sur la TVA des achats et ventes des trois mois m ; m-1 et m-2
Si le montant de la TVA déductible est supérieur à celui de la TVA facturée, la
différence est mentionnée en rouge sur la déclaration et sera reportée à la période suivante.
Si le montant de la TVA déductible est inférieur à celui de la TVA facturée, la
différence est mentionnée sur la déclaration et sera liquidé en même temps que la
déclaration.

22
CAS PRATIQUE : DÉTERMINATION DE LA TVA DUE DU MOIS DE JUIN.

Au bureau comptabilité des travaux

1. LA TVA FACTURÉE POUR LE MOIS DE JUIN

L’essentiel du Chiffre d’Affaire de la RADEEC est réalisé sur la vente d’eau potable
et la facturation de ses services d’assainissement aux clients. La TVA est collectée durant ce
processus pour le compte de l’État à travers divers encaisseurs dans les villes ou la
RADEEC exerce ses activités, ces encaisseurs sont par la suite chargés de verser les fonds
dans les comptes de la RADEEC après chaque journée d’activité. A cet effet, des journaux
de caisse sont tenues par les encaisseurs puis transmises à la RADEEC. Chaque journal
existe en format papier et en format électronique.

Le format électronique

Il se présente sous forme de journal comptable comme le démontre l’exemple suivant :

23
Représente le solde de la journée précédente : ce solde doit normalement être nul, vu que les
sommes encaissées ont leur contrepartie au crédit et représenté par les virements et les
chèques, toutefois des différences peuvent apparaître de temps en temps.

Représente la somme des montants encaissés par les encaisseurs d’un quartier donné de ville
X. Ce montant est TTC mais on ne peut pas faire la distinction entre le Hors taxe et le
montant de la TVA du fait que ces montants renferment plusieurs taux différents de TVA en
fonction des opérations.

Représente des facilités de payement accordées à certains clients : il s’agit de client


ayant conventions ou de gros montants de facture et qui ont demandé et obtenu de la part
du Directeur d’étaler le payement dans le temps.

L’analyse du journal centralisé des encaissements

Extrait du journal centralisé pour la détermination de la TVA facturée

Ce tableau est une représentation plus détaillée du tableau précèdent. En effet, on peut
remarquer de le compte Enc Beta a été subdivisé en deux partie. La première tranche
représente l’encaissement de factures de consommation d’eau potable par les clients de la
RADDEC (taux 7%). La deuxième, en face de laquelle se trouve la mention « coup »
représente des frais de coupure d’eau (20%). Ce type de situation est permanent dans les
journaux de caisse, et il peut y en avoir autant de « coup » que d’encaisseurs dans le journal
d’une ville donnée.
Quant aux facilité représentées par le chiffre 3 dans le précèdent tableau, ce bloc est
décomposé par client afin de suivre l’évolution du recouvrement de la dette par client et par
ville sur des travaux. Chaque sous bloc représente un type spécifique de prestation effectué
par la RADEEC pour le compte de son client. Grâce à la fonction  « recherche V » sur Excel,
l’introduction du code de chaque carte facilité nous permet d’avoir le type de service auquel il
correspond afin d’y appliquer le taux adéquat.

24
Une fois ce travail terminé, nous procédons à la détermination de le TVA facturée selon la
prestation. En suite les différents montants sont cumulés pour avoir la TVA facturée du mois.

L’analyse du journal centralisé des remises de cheque et virement

La RADEEC a opté pour le régime des encaissements. Au vue de ce choix pour la


TVA, un suivi méticuleux des encaissements s’impose après la réception des journaux de
caisse du mois et la réception des bordereaux de la banque concernant toutes les entrées
effectives de fonds.
Une fois ces informations à notre disposition, nous faisons un rapprochement entre les
informations délivrées par la banque et le contenu de nos écritures internes afin de nous
assurer que tous les chèques remis sont provisionnés et que le montant en banque
correspond effectivement à ce qu’on a inscrit dans nos livres comptables.

Extrait du fichier virement et remises de chèques avant éclatement.

La zone en rouge représente des lots de chèques qu’il faut détailler afin de s’assurer de
l’effectivité de leur encaissement.

25
Extrait du fichier virement et remise de chèques après éclatement

.
Le but de cette action concerne le rapprochement entre information comptable et extra
comptable. S’il apparait qu’un chèque ne figure pas sur le relevé bancaire pour faute de
provision, nous défalquons le montant incriminé du total comptable.

Le format papier (le journal auxiliaire de caisse)

Il contient tous les encaissements de la journée, les pièces justificatives, et des précisions
concernant chaque type d’entrée d’argent. En plus on y trouve les avis de virement de fonds
et le nombre de chèque réceptionné et leur référence pour la vérification.
Le journal regroupe les informations par centre « ville ». Chaque centre est représenté par
un code allant de 1 à 6.

2. LA TVA DÉDUCTIBLE DU MOIS DE JUIN


A ce niveau aussi nous utilisons deux fichiers : un fichier électronique et un fichier papier (le
journal des achats)

Le journal des achats

Ce sont des documents comptables contenant tous dossiers sur les dépenses effectivement
décaissées en immobilisation et charges du mois concerné. Chaque dossier fournisseur
contient :
✔ La facture originale avec la mention « bon à payer » qui est l’information
indispensable à la saisie de la dépense
✔ L’ordre de virement signé par les responsables
✔ Le bon de commande pour les achats
✔ L’offre de marché pour les travaux
✔ Le tableau comparatif attestant que le marché ou la consultation fut attribué à ce
fournisseur

26
NB  : Ces documents sont accompagnés d’un
extrait du relevé bancaire afin de s’assurer que les chèques remis ont été présentés
en banque et encaissés.

Le fichier électronique

C’est un tableur Excel avec entête dans lequel nous saisissons toutes les informations
nécessaires à la déclaration comme le confère le tableau ci-dessous.

Tableau de détermination de la tva récupérable.

Le tableau ci-dessus est un exemplaire de tableau de détermination de la TVA déductible.


Pour des raisons de contrôle fiscal et de clarté dans les comptes et mouvements, certaines
mentions doivent obligatoirement figurer dans ce tableau. Ces informations sont les
suivantes :
1) Numéro de facture : cette information permet à l’administration fiscale de s’assurer
que les clients et fournisseurs disposent des mêmes informations en cas contrôle
fiscal.

2) Date de la facture : elle permet de situer la facture dans le temps. Cette information
est capitale lorsqu’on se trouve dans un régime de débit pour la TVA car elle
permettrait de rattacher chaque facture à une période de calcul.

3) Nom du fournisseur et le Numéro d’identification fiscale du fournisseur : leur but


c’est d’éviter l’auto facturation, qui pourrait gonfler frauduleusement les charges, afin de
minimiser ou d’échapper au payement de l’impôt dû à l’Etat.
4) Désignation des biens et services  : cette information permet d’avoir une idée sur la
nature du bien ou de la prestation afin de déterminer le taux applicable de la TVA
5) Montant HT  ; Montant TVA Montant TTC
6) Taux  : il varie entre 7% ; 10% ; 14% et 20%

27
7)Mode de paiement : cette information est utile
dans la mesure ou, pour des raisons de prévention du blanchiment d’argent la
règlementation financière en vigueur interdit que toute transaction dont le montant TTC
est ≥ 10000dh soit réglée au comptant.
Toute personne qui enfreint cette loi perdra le droit de récupération de la moitié de la
somme concernée pour la détermination du montant de la TVA et de l’IR (impôt sur le
revenu) ou IS (impôt sur le résultat).
8) Date de paiement : à l’instar de la date de facturation, cette information est l’élément
déclencheur de l’exigibilité de la TVA dans le cadre du régime des encaissements dans
lequel se trouve la RADEEC.
9) PS  : la pièce représente le numéro interne accordé à la transaction.
10) BQ  : c’est établissement financier par lequel a transité les fonds qui ont servi au
payement.

28
CONCLUSION

Ce stage m’a permis de mettre en pratiques mes connaissances en comptabilité,


droit et fiscalité et de comprendre les pratiques de la comptabilité et fiscalité au sein
d’une entreprise à caractère industriel et commercial.
Cela m’a permis aussi de me familiariser davantage avec le milieu professionnel et
cerner certaines réalités. Aussi on remarque la pratique de la comptabilité et de la
fiscalité exigence de la personne le sens de rigueur pour le respect des délais,
procédures et règles mais surtout du sens du détail pour éviter les erreurs et du sens
relationnel pour avoir les pièces justificatives et informations nécessaire.
Un stage au sein dans la RADEEC mais cette fois dans la comptabilité me permettra
de cerner l’application et les réalités de la gestion dans la Radeec de façon globale.

29
Bibliographie/Webographie

✔ http://www.leconomiste.com/
✔ http://www.radeec.ma/
✔ http://www.memoireonline.com/
✔ Budget prévisionnel 2013 de la radeec ; plan pluriannuel
2013-2018

✔ Rapports des stagiaires précédents

✔ Documents internes de la régie

30

Vous aimerez peut-être aussi