Vous êtes sur la page 1sur 17

Fiche Travaux Pratiques :

Modules Solaires ET 250.

Année universitaire : 2014- 2015.


1 Fiche Travaux pratiques : Modules solaires ET 250.

Sommaire

Principe des capteurs photovoltaïques………………………………2

Le module solaire ET 250………………………………………………....3

Description de l’appareil et composants………………………………......3

Consignes de sécurité……………………………………………………….7

Manipulations………………………………………………………………..7
Montage avec un seul module ……………………………………………..8

Montage en série…………………………………………………………....10

Montage en parallèle………………………………………………………..11

Influence de l’inclinaison……………………………………………………13

Influence de l’orientation……………………………………………………13

Influence de l’éclairement…………………………………………………..14

Influence de la température ………………………………………………..15

Influence de l’opacité………………………………………………………..16

Liste des symboles et unités………………………………………………..18

Bibliographie………………………………………………………………….18

Année universitaire : 2014- 2015.


2 Fiche Travaux pratiques : Modules solaires ET 250.

I. Principe des capteurs photovoltaïques :


La photopile ou cellule photovoltaïque est l’élément de base d’un générateur photovoltaïque.
Une cellule solaire est constituée d'un matériau semi-conducteur, en général le silicium qui est
traité par dopage (sinon il reste isolant). La face avant, exposée à la lumière, est dopée
négativement (dopée N) avec des atomes de phosphore contenant plus d'électrons que le silicium,
la face arrière est dopée positivement (P) généralement par adjonction d'atomes de bore contenant
moins d'électrons que le silicium. On installe ensuite, en guise d'électrode, une grille sur la face N
et une plaque métallique sur la face P.

Le dopage du matériau entraîne la création d'une barrière de potentiel au niveau de la zone de


contact, cette zone est appelée "jonction PN". Sous l'effet d’un rayonnement lumineux incident,
les photons ayant une énergie suffisante, (c’est à dire dont la longueur d’onde est comprise entre
0,4 et 1,1 μm correspondant au spectre visible), heurtent les atomes de silicium, ils arrachent les
électrons les plus éloignés du noyau et leur communiquent une certaine vitesse. On dit que ces
électrons sont devenus libres.

Ce phénomène va engendrer au sein de la structure du semi-conducteur la création de pair


électron-trou. Ceux-ci, sous l’effet de la barrière de potentiel, vont s’accumuler sur chacune des
faces extérieures des zones P et N. Ainsi, une différence de potentiel entre les faces extérieures de
la jonction est créée : la photopile est prête à fonctionner.

Une fois les charges P et N isolées, il suffit de fermer le circuit en reliant les électrodes entre elles
pour voir le courant circuler (courant de court-circuit).

Figure1.1 : effet photovoltaïque


Figure 1.2 : Jonction P-N

Année universitaire : 2014- 2015.


3 Fiche Travaux pratiques
ues : Modules solaires ET 250.

II. Le module solaire ET 250

2.1description de l’appareil et composantes


Les composants
sants principaux de l’appareil ET 250 sont deux eux modules photovoltaïque a
inclinaison réglable, l’unité
unité de mesure, et la résistance à curseur, d’autres composantssont
composants
identifiés sur la (figure 2.2
2.2)

Figure 2.1 : Le module solaire ET 250 Figure 2.2 : composants du module solaire

Numéro Composant
1 Modules solaires
2 Enregistreur d'éclairement
3 Capteur de température
4 Bornier
5 Unité de mesure
6 Résistance à curseur
7 Goniomètre
8 Jeu de câbles pour circuits électriques
photovoltaïques
9 Câble d'alimentation de l'unité de mesure
10 Câble de mesure de la température et de
l'éclairement

1. Modules solaires

Année universitaire : 2014- 2015.


201
4 Fiche Travaux pratiques : Modules solaires ET 250.

Les deux modules photovoltaïques utilisés sont composés respectivement de 36 cellules


solaires monocristallines.

2. Enregistreur d’éclairement

L'enregistreur d'éclairement permet de mesurer en continu l'éclairement en direction des


modules. L'enregistreur d'éclairement est monté latéralement à côté du module. La surface
sensible à la lumière de l'enregistreur d'éclairement est située sur le même plan que les
modules.

Figure 2.4 capteur d'éclairement

L'éclairement mesuré est affiché dans l'unité de mesure en kW/m2.

3. Capteur de température

Sur la face arrière de l'ET 250, un capteur de température est monté sur le module de
droite de telle manière à avoir un contact thermique avec le matériau de ce dernier. Ce
capteur de température permet de mesurer le réchauffement des modules pendant le
fonctionnement.
La température mesurée est affichée sur l’unité de mesure en °C

1 Capteur de température
2 Prises du module PV
3 Enregistreur d'éclairement
4 Ligne de mesure
5 Boîte de raccordement

Fig. 2.5 capteur de température

Année universitaire : 2014- 2015.


5 Fiche Travaux pratiques : Modules solaires ET 250.

4. Bornier

L’angle d’inclinaison est réglé de 0 à 90° à l’aide de la fixation basculante des modules.

La fixation autour de l’axe rabattable est réglée à l’aide de la clé Allen et de la vis sur le
bornier.

1 Gradométre
2 Bornier
3 Clé Allen

Figure 2.6 : bornier

5. Unité de mesure

L’unité de mesure permet de mesurer la tension, l’intensité, l’éclairement et la


température des cellules.

1 Intensité
2 Tension
3 Éclairement
4 Température
5 Intensité
6 Masse
7 Tension
8 Lignes de mesures de température et
Figure 2.7 : unité de mesure d’éclairement
9 Résistances de puissance

6. Résistance à curseur

La résistance à curseur (rhéostat) est utilisée comme une charge variable ohmique, les
valeurs de la résistance sont réglées de 0 à 10 Ω.

Année universitaire : 2014- 2015.


6 Fiche Travaux pratiques : Modules solaires ET 250.

Figure 2.8 résistance a curseur


curcurseur
7. Goniomètre

Le goniomètre permet de mesurer avec précision l’angle d’inclinaison des panneaux.

Figure 2.9 : goniomètre

8. Jeu de câbles

Permettent le raccordement entre les différentes composantes.

9. Câble de l’alimentation

Permet d’établir l’alimentation électrique pour l’unité de mesure.

10. Câble de mesure de la température et de l’éclairement

Permet de relier les capteurs de la température et de l’éclairement à l’unité de mesure.

Année universitaire : 2014- 2015.


7 Fiche Travaux pratiques : Modules solaires ET 250.

2.2 consignes de sécurité :

Suite à une irradiation prolongée, la surface du module solaire peut fortement


chauffer,tout contact avec la surface chaude peut causer des brûlures.
L’angle d’inclinaison du cadre du module est ajustable, une fixation insuffisante de l’axe
rabattable peut faire basculer les modules, risque de blessure par choc, il faut toujours
vérifier la fixation.
Ne pas regarder trop longtemps dans la source lumineuse, si nécessaire porter des lunettes
de protection.
Lorsque l’unité de mesure est ouverte, les branchements électriques sont accessibles,
risque de choc électrique, seuls les électriciens formés sont autorisés à effectuer ces
interventions.

III. Manipulations :

Les manipulations suivantes permettent d’étudier les principaux aspects de la production


d’électricité avec des modules photovoltaïques.
Avant de commencer les manipulations :
Placer l’unité de mesure sur la tablette et reliez-la au capteur de température et au capteur
du rayonnement par l’intermédiaire de la conduite à 5 broches de l’appareil.
Brancher l’unité de mesure à l’aide du câble secteur.
Avant de commencer les mesures, orienter les modules photovoltaïques de manière
optimale.
Pour changer l’inclinaison des modules desserrer la fixation de l’axe rabattable horizontal
à l’aide de la clé Allen (Attention :une fixation insuffisante de l’axe rabattable peut
faire basculer les modules).
Prévoir un période d’échauffement avant de commencer les mesures afin de s’assurer que
les valeurs mesurées ne sont pas influencées par des dérives de température.

Remarque : Pour chaque manipulation les conditions de test seront notées dans le tableau
suivant :

Grandeur de mesure Valeur

Eclairement moyen (KW/ )


Température du module (°C)
Angle d’inclinaison (°)

Année universitaire : 2014- 2015.


8 Fiche Travaux pratiques : Modules solaires ET 250.

Figure 3.1 : conditions de test

3.1Montage avec un seul module


Objectifs :

• Tracer la caractéristique d’un module photovoltaïque.


• Calculer les différentes grandeurs caractéristiques d’un module photovoltaïque :
- Puissance maximale P et point de fonctionnement ,
- Courant de court-circuit et tension à vide
- Facteur de remplissage FF
- Rendement η

Manipulation :

• Calculer la surface d’un seul module sachant que la surface d’une cellule est : 0,015
• Réaliser le montage de la fig.3.4
• A l’aide du rhéostat faire varier les valeurs de la résistance afin d’obtenir les différents
valeurs de I et U.
• Collecter les valeurs dans le tableau de la figure3.5.
• On appelle courant de court-circuit le courant qui traverse le module PV lorsque ses
bornes sont reliés à un conducteur parfait de résistance nulle, et tension à vide la
tension du module PV lorsque ses deux pôles ne sont pas reliés l’un à l’autre .
Afin de relever ces deux valeurs, réaliser les deux montages suivants :

Figure 3.2 : tension à vide et courant de court-circuit

• Compléter le tableau par les deux valeurs trouvés et .


• Tracer la courbe caractéristique, I= f(U), et la courbe de puissance P =f(U), commentez
les deux courbes ?

Année universitaire : 2014- 2015.


9 Fiche Travaux pratiques : Modules solaires ET 250.

• On appelle MPP (maximum power point), le point ( , pour lequel la


puissance est maximale quel est le MPP pour cette courbe ? calculer la puissance
maximale .
• Calculer le rendement : η = , = surface × éclairement
• On appelle facteur de remplissage FF le rapport entre la puissance maximale et le produit
de la tension à vide et le courant de court-circuit FF = il constitue une valeur
!
caractéristique de la qualité électrique d’une cellule solaire, calculer le FF, s’agit-il de
cellules amorphes ou en silicium cristallin ?

Cellules en silicium cristallin 0.75 < FF < 0.85


Cellules amorphes 0.5 < FF < 0.7

Figure 3.3 valeurs du facteur de remplissage

Figure 3.4 montage avec un seul module

I (A) U(V) P (W)

Figure 3.5 : valeurs mesurés et puissance électrique pour un seul module

3.2Montage en série
Objectifs :

L’objectif de cette manipulation est de :

• Tracer la courbe caractéristique I= f(U) des modules photovoltaïques montés en série.


• Déterminer le point de fonctionnement et calculer la puissance maximale .

Année universitaire : 2014- 2015.


10 Fiche Travaux pratiques : Modules solaires ET 250.

• Calculer le rendement des modules en série.

Manipulation :

• Relier les deux modules à l’unité de mesure et au rhéostat en se référant au montage de la


figure 3.6
• Faire varier les valeurs de la résistance de charge à l’aide du rhéostat pour obtenir les
différents points de la courbe caractéristique.
• Collecter les valeurs dans le tableau de la figure 3.7, puis tracer la courbe caractéristique,
I= f(U)
• Calculer la puissance maximale
• Calculer le rendement : η

Figure 3.6 : montage en série

I (A) U(V) P (W)

Figure 3.7 valeurs mesurés et puissance électrique pour le montage en série

3.3Montage en parallèle
Objectifs :

• Tracer la courbe caractéristique I= f(U) des modules photovoltaïques montés en parallèle.


• Déterminer le point de fonctionnement et calculer la puissance maximale .
• Calculer le rendement des modules en parallèle.

Année universitaire : 2014- 2015.


11 Fiche Travaux pratiques : Modules solaires ET 250.

Manipulation :

• Relier les deux modules à l’unité de mesure et au rhéostat en se référant au montage de la


figure 3.8
• Faire varier les valeurs de la résistance de charge à l’aide du rhéostat pour obtenir les
différents points de la courbe caractéristique.
• Collecter les valeurs dans le tableau de la figure 3.9, puis tracer la courbe caractéristique,
I= f(U).
• Calculer la puissance maximale
• Calculer le rendement η.

Figure 3.8 : montage en parallèle

I (A) U(V) P (W)

Figure 3.9 valeurs mesurés et puissance électrique pour le montage en parallèle

• A l’aide du tableau suivant : Comparer les résultats obtenus avec les deux montages en
série et en parallèle avec le montage à un seul module, que remarquez-vous, conclure sur
l’avantage de chaque montage?

Montage avec un Montage en série Montage en


seul module parallèle
Conditions de test Eclairement
(KW/ )
Température (°C)

Année universitaire : 2014- 2015.


12 Fiche Travaux pratiques : Modules solaires ET 250.

Angle
d’inclinaison(°)
Résultats (A)
(V)
(W)
(V)
(A)
Rendement η

Figure 3.10 comparaison entre le montage série et le montage parallèle

3.4 Influence de l’inclinaison des modules


Objectifs :

• L’objectif de cet essai est de vérifier l’influence de l’inclinaison du module sur le point de
fonctionnement MPP.

Manipulation :

Cet essai est effectué sur un seul module, réaliser le montage avec un seul module. (Figure
3.4)

• Effectuer les mesures du courant et de la tension pour différents angles d’inclinaisons


• L'angle d'inclinaison du module peut être réglé et lu avec précision grâce à l'échelle
d'angle réglable et la bulle circulaire du niveau à bulle.
• Tracer dans un seul repère, les courbes caractéristiques et les courbes de puissance pour
chaque angle d’inclinaison.

0° 20° 35° 90°


I(A) U(V) P(W) I(A) U(V) P(W) I(A) U(V) P(W) I(A) U(V) P(W)

Figure3.11 : valeurs mesurés et puissance électrique pour différentes inclinaisons

• Conclure sur l’influence de l’inclinaison sur la .

3.5 Influence de l’orientation des modules

Année universitaire : 2014- 2015.


13 Fiche Travaux pratiques : Modules solaires ET 250.

Objectif :

• L’objectif de cet essai est de vérifier l’influence de l’orientation du module sur le point de
fonctionnement MPP.

Manipulation :

Cet essai est effectué sur un seul module, réaliser le montage avec un seul module

• Effectuer les mesures du courant et de la tension pour les 4 orientations, Nord, Sud, Est,
Ouest, utilisez une boussole pour déterminer les différentes orientations.
• Tracer dans un seul repère, les courbes caractéristiques et les courbes de puissance pour
chaque orientation.
• Pour quelle orientation la est maximale, pourquoi ?

Est Nord Ouest Sud


I(A) U(V) P(W) I(A) U(V) P(W) I(A) U(V) P(W) I(A) U(V) P(W)

Figure3.12 : valeurs mesurés et puissance électrique pour différentes orientations

3.6 Influence de l’éclairement


Objectif :

L’objectif de cet essai est de vérifier l’influence de l’éclairement sur le point de


fonctionnement MPP.

Manipulation :

Cet essai est effectué sur un seul module, réaliser le montage avec un seul module

• Effectuer les mesures du courant et de la tension pour différents valeurs d’éclairement


• Pour varier l’éclairement, utiliser une lampe halogène a éclairement réglable
• Tracer dans un seul repère, les courbes caractéristiques pour chaque éclairement.

G1(KW/ ) G2 (KW/ ) G3 (KW/ )


I(A) U(V) I(A) U(V) I(A) U(V)

Figure3.13 : valeurs mesurés et puissance électrique pour différentes éclairements


• Conclure sur l’influence de l’éclairement sur la .

Année universitaire : 2014- 2015.


14 Fiche Travaux pratiques : Modules solaires ET 250.

3.7Influence de la température
Objectif :

Dans cette manipulation on étudiera l’influence de l’augmentation de la température des


cellules sur la puissance maximale .

Manipulation :

Cet essai est effectué sur un seul module. Réaliser le montage avec un seul module

• Vérifier que le module n’a pas été exposé au rayonnement au début de la manipulation
afin de pouvoir démarrer la manipulation avec la température la plus basse.
• Au début le module est à la température ambiante, il est exposé la première fois au
rayonnement solaire.
• Le module se réchauffera rapidement pendant les premières minutes, pendant ce temps-là
il faut, mesurer le courant et la tension pour 3 températures différentes.

REMARQUE : Refroidir si nécessaire les cellules pour maintenir une température
constante.

Collecter les mesures dans le tableau suivant figure 3.14 :

T1 (°C) T2 (°C) T3 (°C)


I(A) U(V) P(W) I(A) U(V) P(W) I(A) U(V) P(W)

Figure3.14 : valeurs mesurés et puissance électrique pour différentes températures

• Calculer les puissances maximales pour les 3 différentes températures,


Comment évolue la puissance lorsque la température augmente ?
• Tracer dans un seul repère la variation de Uoc et Isc en fonction de la température.
• Calculer le pourcentage d’augmentation de Ioc et de diminution de Uoc, que
remarquez-vous ?
$% &'()* +$% &'(,- ./ &'(,- +./ &'()*
"# = et " =
$% &'()* ./ &'()*

3.8Influence de l’opacité
Objectifs :

Année universitaire : 2014- 2015.


15 Fiche Travaux pratiques : Modules solaires ET 250.

Dans la pratique, des opacités de cellules individuelles ou de parties du module peuvent être
provoquées par :

• Des objets de l'environnement qui, selon la position du soleil, obstruent temporairement le


chemin du rayonnement
• Encrassement des couvercles en verre.

L’objectif de la manipulation suivante est de mesurer l’influence de l’opacité sur le


comportement des modules solaires, la manipulation est effectuée sur un seul module.

Manipulation :

Cet essai est effectué sur un seul module, réaliser le montage avec un seul module.

• Pour l’opacité, placer un couvercle opaque juste devant les parties qui doivent être
opacifiés.
• Le couvercle doit reposer sur le module, pour le fixer on utilisera un ruban adhésif
pouvant être facilement décollé.
• Mesurer le courant et la tension produite par le module dans les cas suivants :
- A : Module non opaque
- B : Demi-cellule opaque
- C : Cellule opaque
- D : 2 cellules opaques

• Présentez les résultats obtenus dans le tableau suivant :

A B C D
U(V) I(A) P(W) U(V) I(A) P(W) U(V) I(A) P(W) U(V) I(A) P(W)

Figure3.15 : valeurs mesurés et puissance électrique pour différentes opacités


• Tracer les 4 courbes caractéristiques dans le même repère.
• Que remarquez-vous ? quel est l’effet de l’opacité sur la courbe caractéristique et sur le
?
• Dans un module solaire, une cellule opaque agit comme un consommateur, la puissance
des cellules opaques est convertie en chaleur dans les cellules non opaques, et en
conséquence la température de ces cellules augmente jusqu’à provoquer leurs destruction
(phénomène Hot Spot).
• Quels sont les composantes qui servent à éviter ce phénomène ?, à l’aide d’un schéma
expliquer leurs fonctionnement ?

Année universitaire : 2014- 2015.


16 Fiche Travaux pratiques : Modules solaires ET 250.

Liste des symboles et unités :

Symbole Signification Unité


Uoc Tension à vide V
Isc Courant de court-circuit A
MPP Point de puissance maximale
P Puissance maximale W
U Tension électrique au MPP V
I Intensité de courant au MPP A
232 4 Puissance électrique W
5,6 Puissance du rayonnement KW/ )
FF Facteur de remplissage
η Rendement du module PV %

Année universitaire : 2014- 2015.

Vous aimerez peut-être aussi