Vous êtes sur la page 1sur 3

Norme comptable internationale

IAS 23 :
Coûts d'emprunt

Rihem Amari

MPC1 ISAAS

2021 /2022
I. Publication :
IAS 23 a publié, le 29 mars 2007, une version amendée de la norme IAS 23 cout
d’emprunt.

II. Objectif
❖ L'objectif de la présente Norme est de prescrire le traitement comptable des coûts
d'emprunt.
❖ les coûts d'emprunt soient immédiatement comptabilisés en charges.
❖ l'incorporation dans le coût d’un actif des coûts d'emprunt qui sont directement
attribuables à l'acquisition, la construction ou la production d'un actif éligible.
III. Champ d’application
Les entités doivent appliquer la présente norme pour la comptabilisation des coûts
d’emprunt.

IV. Definitions
1. coûts d'emprunt
Les coûts d'emprunt sont les intérêts et autres coûts supportés par une entreprise dans le
cadre d'un emprunt de fonds.
Les coûts d'emprunt peuvent inclure :
• Les charges d’intérêts calculés selon la méthode du taux d’intérêt effectif, IFRS 9
• les charges financières en rapport avec les contrats de location financement,
comptabilisés selon IAS 17 Contrats de location.
• les différences de change résultant des emprunts en monnaie étrangère, dans la
mesure où elles sont assimilées à un ajustement des coûts d'intérêt.
2. Actif qualifiée
Un actif éligible est un actif qui exige une longue période de préparation avant de
pouvoir être utilisé ou vendu.
Il pourra s’agir selon les cas de stock, d’installations de fabrication, les
installations de production d’énergie, d’immobilisations incorporelles et les
immeubles de placement.
V. Comptabilisation
Les entités doivent inscrire à l’actif les coûts d’emprunt qui sont directement attribuables
à l’acquisition, la construction ou la production d’un actif qualifié, comme un élément du
coût de cet actif. Elles doivent comptabiliser les autres coûts d’emprunt en charges dans
la période au cours de laquelle elles les engagent.

1. Coûts d’emprunt incorporables dans le coût d’un actif


a. Ils sont directement attribuables à l’acquisition, à la construction ou à la
production de cet actif.
b. Il est probable qu’ils généreront des avantages économiques futurs pour
l’entité.
c. Ils peuvent être évalués de façon fiable.
2. Calcul des coûts d’emprunt incorporables
Dans la mesure où des fonds sont empruntés spécifiquement en vue de l'obtention
d'un actif éligible, le montant des coûts d'emprunt incorporables au coût de l’actif
doit correspondre aux coûts d'emprunt réels encourus sur cet emprunt au cours de
l'exercice diminués de tout produit obtenu du placement temporaire de ces fonds
empruntés.

3. Début de l'incorporation dans le coût d’un actif


L'incorporation des coûts d'emprunt dans le coût d'un actif éligible doit
commencer lorsque :
a. des dépenses relatives au bien ont été réalisées.
b. des coûts d'emprunt sont encourus.
c. les activités indispensables à la préparation de l’actif préalablement à son
utilisation ou à sa vente sont en cours.
4. Suspension de l'incorporation dans le coût d’un actif
L'incorporation des coûts d’emprunt dans le coût d’un actif doit être suspendue
pendant les périodes longues d'interruption de l'activité productive.
5. Cessation de l'incorporation dans le coût d’un actif
L'incorporation des coûts d'emprunt doit cesser lorsque les activités
indispensables à la préparation de l’actif préalablement à son utilisation ou sa
Vente prévue sont pratiquement toutes terminées.
VI. Informations à fournir
Une entité doit fournir les informations suivantes :
(a) le montant des coûts d’emprunt incorporés dans le coût d’actifs au cours de la
période.
(b) le taux de capitalisation utilisé pour déterminer le montant des coûts
d’emprunt pouvant être incorporés dans le coût d’actifs.

Vous aimerez peut-être aussi