Vous êtes sur la page 1sur 17

La Santé de l'Abeille est publiée par la FNOSAD (Fédération Nationale des

Organisations Sanitaires Apicoles Départementales)

Élevage de reines simplifié


par Yves LAYEC

Pourquoi faire œufs) donneront naissance à des indivi-


de l’élevage de reines ? dus femelles, les ovules non fécondés
donnant naissance aux mâles ou faux-
Parce que : bourdons. On parle de parthénogénèse
arrhénotoque ou mieux de parthénogé-
1. En apiculture c’est un autre plai- nèse gamophasique arrhénotoque.
sir que la simple pose des hausses, la
récolte de miel ou la cueillette d’es- 2. Un œuf deviendra suivant les
saims, et c’est une technique souvent circonstances une ouvrière (la plupart
plus gratifiante que les essaims artifi- du temps) ou une reine, la larve nais-
ciels ou les simples « divisions ». sante possédant tout le matériel géné-
tique pour se développer soit en reine
2. Vous avez des vieilles reines soit en ouvrière. Une larve dans une
qu’il faut remplacer. grande cellule orientée vers le bas,
nourrie abondamment de gelée royale
3. Vous avez cueilli un certain pendant toute sa vie de larve deviendra
nombre d’essaims d’origines inconnues une reine. Une larve dans une cellule
et vous devez en changer la reine. plus petite, quasi-horizontale, avec de
la nourriture variant de la gelée royale
4. Vous voulez améliorer la qualité
au cours des premières heures à une
de votre « cheptel ». Vous avez des
bouillie larvaire contenant miel et pol-
abeilles agressives ou qui développent
len dans les dernières heures deviendra
des mycoses ? Il s’agit alors de faire un
une ouvrière.
peu de sélection et de progresser.
3. Les meilleures reines sont obte-
Principes de base nues à partir de larves qui sont élevées
de l’élevage de reines dès leur naissance pour devenir des
reines.
Les notions ci-dessous doivent être 4. La reine produit des phéro-
connues. mones (substances volatiles agissant
1. La reine pond des ovules, fécon- sur des individus de la même espèce)
dés ou non. Les ovules fécondés (ou qui assurent la cohérence de la colonie

LSA n° 224 • 3-4/2008 1


La Santé de l'Abeille n°224- mars-avril 2008

et inhibent les constructions de cellules jeune couvain. Tout apiculteur a fait


royales. L’absence de la reine, donc la cela un jour ou l’autre. Ceci permet
perte de la source de ces phéromones, aussi d’envisager de faire de la sélec-
se fait sentir rapidement ; quelques tion et de l’élevage de reines par trans-
heures suffisent. Une colonie orpheline fert de larves.
essayera de remplacer la reine perdue
en commençant des élevages royaux sur 6. Les abeilles accepteront et élè-
les larves disponibles, le plus souvent veront d’autant mieux les larves que
âgées de 2 jours. On parle dans ce cas dans la colonie les jeunes abeilles nour-
de cellules royales de sauveté. rices seront nombreuses et bien appro-
visionnées en pollen. Sans pollen pas
5. Si dans une colonie orpheline ou de bonne réussite. Ceci marche encore
un paquet d’abeilles privé de reine, les mieux s’il y a aussi des apports de nec-
abeilles n’ont aucune possibilité de tar (ou de sirop).
trouver une larve apte à un élevage,
elles accepteront et commenceront des 7. Ce qu’il faut savoir impérative-
élevages royaux avec les larves qu’on ment :
peut leur proposer. Ce phénomène per- a. La larve naît 3 jours (environ)
met de donner à élever aux abeilles des après la ponte de l’œuf,
jeunes larves qui ne leur sont pas néces- b. Le développement comparé
sairement parentes. On peut ainsi d’une ouvrière et d’une reine est repré-
essayer de remérer une colonie qui senté ci-dessous. Notez bien les temps
serait devenue orpheline, ou un essaim passés pour chaque phase importante.
artificiel, en y introduisant un cadre de

Cycles de développement de la reine et de l’ouvrière.

2 LSA n° 224 • 3-4/2008


La Santé de l'Abeille n°224- mars-avril 2008

Pour qui 5. Et cependant vous souhaitez


cette méthode simplifiée ? changer vos reines pour améliorer votre
« cheptel ».
La méthode présentée dans ce court
article vous concerne si : Matériel
dont vous aurez besoin
1. Vous avez relativement peu de
colonies, typiquement de 2-3 à moins
Outre les ruches et les cadres néces-
de 20-25 ruches.
saires à ces colonies, il est intéressant
2. Vous avez des problèmes de vue de disposer de ruchettes de 3 à 6 cadres.
ou de dextérité. Mais si vous avez des ruches vides cela
fera l’affaire pour remplacer les
3. Vous ne voulez pas entendre par- ruchettes, en utilisant des partitions
ler de « greffage » (ou « picking ») ou pour réduire les volumes.
transfert individuel de larves.
Il vous faut un cutter, quoiqu’un bon
4. Vous n’avez pas besoin de beau- couteau bien coupant puisse faire l’af-
coup de reines, juste ce qu’il faut pour faire. C’est tout ! De plus il vous faut au
renouveler vos reines. moins 2 colonies :

Colonie populeuse.

LSA n° 224 • 3-4/2008 3


La Santé de l'Abeille n°224- mars-avril 2008

1. Vous avez au moins une colonie ruche orpheline. Vraiment


forte. Au besoin vous l’aurez stimulée toutes. Examinez bien cadre
quelque temps auparavant (cela peut par cadre.
être utile sans être absolument nécessai- b. Enlevez un cadre de votre
re). Avant ? C’est-à-dire le temps néces- « bonne colonie ». Le rempla-
saire pour avoir suffisamment de nour- cer par un cadre bâti au
rices. Disons 21 jours (pour faire une milieu du nid à couvain.
abeille) + 10 jours (pour qu’elle devien- Après un moment d’adapta-
ne nourrice) = une trentaine de jours tion la reine devrait y pondre
soit environ de 1 mois à 1 mois et demi assez rapidement.
avant. Il ne doit pas y avoir de maladies
ni une trop forte population de varroas. 3. Au jour J
Cette colonie populeuse va vous servir a. Recontrôlez la ruche orpheli-
d’« éleveuse ». ne. Pas une cellule royale ne
doit rester. Laissez un empla-
2. Parmi vos colonies vous avez cement pour un cadre au
sélectionné une ou deux « meilleures ». milieu du nid à couvain. Tout
Cette sélection a été faite suivant vos le couvain de cette colonie est
propres critères de sélection : douceur, désormais operculé.
production de miel, non-essaimage, b. Sortir le cadre que vous aviez
absence de maladies (ni loque améri- mis dans la « colonie
caine, ni mycoses). C’est celle-ci, votre souche ». Normalement la
« souche » que vous allez reproduire. reine doit y avoir pondu et les
larves les plus âgées n’ont pas
Description de la méthode beaucoup plus de 1 jour.
Complétez cette ruche avec le
On appellera J le jour où les larves à cadre que vous aviez enlevé
élever seront introduites dans la colonie ou avec un cadre neuf. Elle a
« éleveuse ». déjà fini son boulot. À moins
que vous n’envisagiez une
1. À J - 8 (ou J-9 ou J-7) enlevez la deuxième série.
reine de la colonie très populeuse. Vous c. Découpez ce cadre contenant
pouvez tuer cette reine, mais aussi bien des œufs et des jeunes larves
la mettre avec un cadre de couvain cou- (tant pis pour la feuille de
vert d’abeilles et deux cadres de provi- cire). Voir le modèle de
sions dans une ruchette. Bien resserrer découpe qu’on peut faire.
les cadres de couvain et compléter avec Arrangez-vous pour que sur
une partition ou de la cire gaufrée. la découpe vous ayez bien
quelques jeunes larves. En
2. À J - 5 fonction des larves dispo-
a. Détruisez toutes les cellules nibles il est possible d’en éli-
de reines (de sauveté) dans la miner un certain nombre et

4 LSA n° 224 • 3-4/2008


La Santé de l'Abeille n°224- mars-avril 2008

Découpage du cadre.

éventuellement d’agrandir les c. Découpez chaque cellule au


cellules munies d’une larve. cutter. Attention de ne pas les
d. Mettre ce cadre découpé dans endommager, ou les secouer,
l’emplacement réservé de la ou les choquer.
ruche « éleveuse ». d. Entourez chaque cellule
e. S’il n’y a pas de miellée ajou- d’une protection (papier alu-
tez un peu de sirop dilué dans minium, emballage de choco-
un nourrisseur. lat…) en prenant bien garde
4. Attendez… Si vous êtes impa- de laisser le bout de la cellule
tient vous pouvez jeter un coup d’œil libre pour permettre à la futu-
sur le cadre d’élevage au bout de 24 à re reine de découper l’opercu-
48 heures. Vous aurez une idée du le et de sortir de sa cellule.
nombre de cellules de reines en cours Cette protection n’est pas
d’élevage. indispensable, elle sert juste à
empêcher les abeilles de
5. Attendez encore jusqu’à J + 10. détruire la cellule en la per-
çant sur le côté. Cela aug-
6. À J + 10 vous avez des cellules mente les chances de réussite.
de reines prêtes à l’emploi. Introduisez une cellule entre
a. Préparez ruches et ruchettes deux cadres de chaque colo-
pour recevoir vos cellules nie orpheline.
royales. Pour cela : orphelinez e. Fermez le tout et nourrissez
certaines colonies, diviser au sirop dilué.
d’autres, autant que de
besoin. 7. À J + 20 vérifiez juste que vos
b. Reposez-vous 1 heure ou 2. reines sont bien nées, les cellules sont

LSA n° 224 • 3-4/2008 5


La Santé de l'Abeille n°224- mars-avril 2008

Cellules de reines prêtes à être utilisées.

Protection des cellules et modes d’introductions dans la ruche orpheline.

6 LSA n° 224 • 3-4/2008


La Santé de l'Abeille n°224- mars-avril 2008

ouvertes par l’extrémité, l’opercule Conclusion


étant bien découpé, et que les abeilles
n’ont pas élevé leurs propres cellules de Facile ! Non ?!! Faire un petit éleva-
reines, auquel cas vous trouveriez sans ge de reines est simple, à la portée de
doute des cellules royales bien opercu- tous et ne nécessite pas de matériel par-
lées sur les cadres. ticulier. Avec un peu de réussite vous
pourrez changer vos vieilles reines et
8. Attendez encore un peu, jus- les reines de vos essaims, augmenter le
qu’aux environs de J +30. Pendant le nombre de vos colonies et améliorer la
mois passé la reine va naître, se faire qualité générale de votre cheptel.
féconder lors de son vol nuptial et com-
mencer à pondre. À J +30 vous devriez
Conclusion de la conclusion
avoir du couvain… sinon quelque chose
aura failli.
Vous devez (!) essayer dès cette
année. Faites-nous connaître vos essais,
Remarques
vos réussites et vos ratés, vos ques-
G Au lieu d’introduire un cadre tions…
bâti dans le nid à couvain de la souche
Vos suggestions et questions seront
et de le retirer au cinquième jour, on
prises en compte. On vous donnera la
peut simplement utiliser un cadre de
prochaine fois quelques variantes de
couvain quelconque de cette souche
cette méthode. Et ensuite peut-être
pourvu qu’il y ait des jeunes larves.
quelques autres méthodes. Au fait le
L’avantage du cadre bâti est que cela
principe de celle-ci est dû à un certain C
permet d’avoir des larves d’un âge ad
C Miller dans le troisième tiers du XIXe
hoc sans avoir à les chercher.
siècle.
G Cela fonctionne aussi avec un
cadre de hausse si la reine accepte d’y
I
pondre.

LSA n° 224 • 3-4/2008 7


La Santé de l'Abeille n°225- mai-juin 2008

Élevage de reines simplifié (suite)


par Yves LAYEC

Quelques réponses après sa naissance. Pour que cette


à quelques questions fécondation ait bien lieu il faut donc :

G Des mâles physiquement aptes à


Suite à l’article du numéro précé- s’accoupler avec la reine. Il faut donc
dent je vais essayer d’apporter cette des mâles, évidemment, et que ceux-ci
fois-ci quelques précisions, répondre à soient âgés de plus de deux semaines au
plusieurs questions de lecteurs, moment où la reine sortira se faire
d’Alsace et d’ailleurs, et ajouter féconder.
quelques réflexions complémentaires. En regardant l’intérieur d’une
colonie vous pouvez observer des cel-
1. Quand peut-on pratiquer lules de faux-bourdons operculées.
un élevage de reines ? Sachant qu’un mâle naît environ 24
jours après la ponte de l’œuf dans la
Une colonie rendue orpheline cellule de mâle, soit 15 jours environ
essayera de remplacer la reine perdue après l’operculation ; sachant qu’une
en commençant des élevages royaux reine naît 16 jours après la ponte de
sur les larves disponibles. Et ceci quel- l’œuf soit 13 jours après la naissance de
le que soit la période de l’année. la larve ; compte tenu des temps néces-
Théoriquement on devrait donc pouvoir saires à la maturité sexuelle des mâles
pratiquer l’élevage de reines n’importe et des reines, je dirais qu’on peut com-
quand. Mais… mencer un élevage de reines dès qu’on
voit naître des mâles. On peut commen-
Une jeune reine doit être fécondée. cer à se préparer dès qu’on voit en visi-
L’accouplement se passe en vol, donc à tant une colonie des cellules de mâles
l’extérieur de la ruche. Lors de son vol operculées.
de fécondation la reine se rend dans un
endroit où se sont déjà rassemblés G Une température suffisante pour
quelques centaines ou milliers de faux- que les mâles et la reine puissent sortir
bourdons et elle s’accouple successive- des ruches pour effectuer ces « vols de
ment avec plusieurs d’entre eux (plus fécondation ». Il faut que ces jours-là la
d’une dizaine) avant de revenir à la température soit supérieure à environ
ruche. Une reine est idéalement fécon- 18 °C.
dable naturellement entre 3 et 15 jours

LSA n° 225 • 5-6/2008 1


La Santé de l'Abeille n°225- mai-juin 2008
Suivant les régions, en France, on que quelques cellules et on ne contrôle
peut donc commencer les élevages des pas grand-chose. En particulier il est
reines approximativement entre le difficile de connaître le moment où les
deuxième quinzaine de mars et le jeunes reines naîtront… Bref dans ce
15 avril. Et les élevages pourront avoir cas c’est un peu de l’improvisation.
lieu jusqu’au moment où les abeilles Mais ça marche bien et l’utilisation des
des colonies fonctionnant bien évacuent cellules d’essaimage se fait comme
leurs mâles, soit jusque fin août (là pour les cellules d’élevage.
encore cela dépendant de la région).
3. Est-il nécessaire de stimuler
2. On me demande les colonies éleveuses ?
s’il est possible d’utiliser
des cellules d’essaimage. Une colonie éleveuse est prévue
pour élever les cellules de reines. Les
On peut bien entendu utiliser des reines les meilleures sont celles qui ont
cellules d’essaimage. Mais on n’aura été alimentées, suralimentées, gavées

Cellule royale naturelle.

2 LSA n° 225 • 5-6/2008


La Santé de l'Abeille n°225- mai-juin 2008
en gelée royale dès la naissance de la G Ce n’est pas toujours facile de
larve. Il faut donc que la colonie qui va trouver la reine dans une colonie pleine
« élever » regorge d’abeilles nourrices, d’abeilles. D’où l’intérêt d’avoir ses
jeunes abeilles âgées de 6 à 15 jours reines marquées.
dont les glandes produisent de la gelée
royale. Pour quelques reines une colo- G Il semble contrariant d’utiliser
nie normalement « populeuse » une telle colonie pour faire un élevage
convient. Il faut seulement qu’elle soit de reines. Et pourtant ! Pour avoir des
populeuse. Si vous prévoyez votre éle- reines « de qualité » il faut qu’elles
vage à un moment bien précis, il faudra soient bien élevées avec de nombreuses
donc vous assurer qu’il y ait suffisam- nourrices. C’est quand même un bon
ment de nourrices à ce moment-là. investissement. Vous sacrifiez une reine
Suivant l’état de votre colonie « éleveu- et sa colonie pour en élever 5, 10, 20,
se » un mois avant votre élevage vous voire plus… C’est au moins du
serez peut-être amené à la stimuler un 1 000 %. De plus à la fin de l’élevage,
peu. Ceci se fait en donnant à vos vous utiliserez les abeilles pour accom-
abeilles un peu (un quart de litre) de pagner vos nouvelles reines. De plus…
sirop léger (moitié eau moitié sucre) voir le point 6.
tous les deux jours pendant une huitai-
ne de jours. Si elle est suffisamment 6. Que faire de la reine
peuplée au moment de votre élevage de la colonie « éleveuse » ?
pas de soucis.
Je me suis laissé dire que ça fait mal
4. Confusion entre la colonie au cœur de tuer cette reine, surtout si on
« forte » et la « meilleure » n’a pas beaucoup de colonies… Tout à
colonie ? fait d’accord, d’autant qu’elle n’est
sans doute pas si mauvaise que cela
La « meilleure » colonie est la plus puisqu’elle est la mère des abeilles de
performante, celle qui a fait le meilleur l’« éleveuse ».
score selon les qualités souhaitées dans
le rucher. Elle garde sa reine en perma- Une solution consiste à la mettre de
nence. côté. Prenez le cadre sur lequel elle se
trouve. Placez-le dans une ruchette.
La colonie « forte » est la colonie Prenez deux autres cadres de couvain
populeuse qui va servir d’éleveuse. dans une autre ruche, mettez-les de part
C’est celle que l’on orpheline à J - 8. et d’autre du premier. Complétez la
ruchette avec d’autres cadres de provi-
5. Orpheliner une colonie sions et/ou des cadres bâtis ou, même si
« populeuse » ? vous n’avez que cela, des cadres de cire
gaufrée. Votre reine est ainsi épargnée.
Ici deux remarques : Ou bien elle va constituer une nouvelle
colonie (encore du bénef ’) ou bien

LSA n° 225 • 5-6/2008 3


La Santé de l'Abeille n°225- mai-juin 2008

Reine marquée sur son cadre.

vous pourrez la réintroduire dans sa milieu du nid à couvain (il y a une place
ruche d’origine 20 jours plus tard puisqu’on a enlevé un cadre) un cadre
lorsque vous aurez utilisé les cellules de cire bâtie dans lequel on espère que
royales prêtes à éclore. la reine va venir pondre dans les 24 à
36 heures qui suivent. Le but étant
7. Enlever un cadre qu’au jour J on ait des larves de moins
de la « bonne » colonie. de 24 heures.

Quelques personnes font un peu la G Et au jour J, on prend le cadre


même confusion qu’au point 4. dans lequel la « bonne » reine vient de
pondre, et on le met dans la colonie qui
G La colonie « populeuse » a été a été orphelinée à J - 8.
orphelinée à J - 8. Plus de reine. Au
jour J on aura enlevé toutes les cellules 8. Autre montage des cadres
« naturelles » de sauveté. Elle est alors
prête à prendre en charge les larves Au lieu de mettre un cadre bâti que
qu’on va lui confier. l’on découpe au moment de le placer
dans l’éleveuse, on peut préparer un
G À J - 5 (ou J - 4) on enlève un cadre suivant le schéma et l’introduire
cadre dans la « bonne » colonie. Elle a dans la « bonne » colonie à J - 5. Pour
donc toujours sa reine, dont on veut cela fixer les morceaux de cire gaufrée
reproduire les qualités. On met au

4 LSA n° 225 • 5-6/2008


La Santé de l'Abeille n°225- mai-juin 2008

modèle 1

modèle 2

LSA n° 225 • 5-6/2008 5


La Santé de l'Abeille n°225- mai-juin 2008
découpée dans un cadre non filé. Au cellules de reines 7 jours après l’oper-
jour J on redécoupera les bords de la culation, 6 jours si vous voulez mais
bâtisse en cire comme on l’aurait fait avec des précautions (voir point 11)
dans le cas précédent de façon à ce qu’il mais surtout pas 8 jours car il y a un
y ait des jeunes larves sur le bord de la risque important que certaines soient
découpe. L’inconvénient est que la reine nées.
y pond un peu moins vite que dans le
cas de la cire bâtie. 11. Quelques précautions

9. Comment bien utiliser Les reines dans leurs cellules sont


les cellules de reines ? encore fragiles car leur développement
n’est pas complètement terminé, en
Si quelques personnes ont quelques particulier pour les ailes. Donc lors de
soucis avec la formation de « nucléi », leur manipulation :
pour recevoir les cellules de reines voir • éviter les gants épais, ou mieux
comment faire des divisions de colonies encore éviter complètement les
ou des essaims artificiels, dans le gants,
Praticapi par exemple. La colonie « éle- • éviter les chocs,
veuse » peut elle aussi participer à ce • ne pas laisser tomber les cellules,
travail. Neuf cadres d’une colonie • ne pas marcher dessus,
populeuse (comme c’est le cas) permet- • les garder pointes en bas.
tent sans soucis de constituer 3 nucléi
de 3 cadres, chaque nucléus recevant Mais à part cela, elles sont quand
une cellule de reine. Ces reines vont même raisonnablement manipulables
naître, se faire féconder et constitueront sans problème.
autant de nouvelles colonies.
Conclusion
10. Utilisation
des cellules de reines. Je reprends la même conclusion que
l’autre jour : Facile ! Non ?!! Faire un
Attention les cellules de reines doi- petit élevage de reines est simple, à la
vent être utilisées 24 heures à 36 heures portée de tous et ne nécessite pas de
avant la date prévue pour leur éclosion. matériel particulier, juste quelques pré-
Si par hasard une reine naît un peu plus cautions dans les dates et les manipula-
tôt que prévu, son premier souci sera de tions. Avec un peu de réussite vous
tuer les autres futures reines dans leurs pourrez changer vos vieilles reines et
cellules. Vous auriez fait tous ces efforts les reines de vos essaims, augmenter le
pour une seule reine ! nombre de vos colonies et améliorer la
qualité générale de votre cheptel.
Pour avoir une idée plus précise,
vérifiez l’operculation des cellules
royales à J + 4. Vous devez utiliser vos I

6 LSA n° 225 • 5-6/2008


La Santé de l'Abeille n°226- juillet aout 2008

Élevage de reines simplifié (suite)


par Yves LAYEC

ur le principe de l’élevage je 1. Comme précédemment intro-


S n’ai rien à ajouter pour l’instant duire un cadre dans la « bonne » colo-
par rapport aux articles parus dans les nie à J – 5 ou J – 4. La reine viendra y
deux numéros précédents de La Santé pondre et on aura des larves d’âge opti-
de l’Abeille (voir nos 224 et 225). mal au jour J. Sinon chercher et trouver
un cadre contenant des jeunes larves
Juste quelques photos pour expli- sur une surface suffisante pour y
quer une autre manière, tout aussi découper quelques bandes suffisam-
relax, de transférer quelques larves ment longues (photo 2).
pour élever quelques reines.

2a
Le matériel nécessaire : un cadre
vide, un bas de cadre pour porter les
larves transférées, le cutter et même
deux ou trois punaises (photo 1).

2b

2. Découper une ou plusieurs


bandes, dont la largeur permet d’avoir
LSA n° 226 • 7-8/2008 1
La Santé de l'Abeille n°226- juillet aout 2008
un alignement de cellules contenant des
5a
jeunes larves (photos 3a et 3b).

3a

3b

3. Araser l’un des côtés au ras de la


feuille de cire gaufrée. C’est l’occasion
d’y voir également les œufs et les 5b

jeunes larves au fond de chaque cellule,


dans le creux du gaufrage (photos 4a et 5. Fixer ces bandes sur la latte de
4b). bois. Un bas de cadre convient très
bien. Pour fixer ces bandes de cellules
4a on peut même utiliser deux ou trois
punaises (photo 6).

6. Placer ce cadre au centre de


l’éleveuse qui a été orphelinée à J – 8,
4b
J – 9.

7. Et voici quelques cellules accep-


tées (photo 7).

4. De l’autre côté conserver


quelques larves en élargissant un peu
les cellules choisies et en écrasant les 7a
autres. Au cas où les abeilles pren-
draient de nombreuses larves en éleva-
ge autant obtenir des cellules royales 8. Et des cellules royales prêtes à
suffisamment séparées (photo 5). être utilisées (photo 8).

2 LSA n° 226 • 7-8/2008


La Santé de l'Abeille n°226- juillet aout 2008

7b

Conclusion cautions dans les dates et les manipula-


tions. Avec un peu de réussite vous
Je reprends la même conclusion que pourrez changer vos vieilles reines et
l’autre jour : Facile ! Non ?!! Faire un les reines de vos essaims, augmenter le
petit élevage de reines est simple, à la nombre de vos colonies et améliorer la
portée de tous et ne nécessite pas de qualité générale de votre cheptel.
matériel particulier, juste quelques pré- I

LSA n° 226 • 7-8/2008 3


La Santé de l'Abeille n°226- juillet aout 2008

Vous aimerez peut-être aussi