Vous êtes sur la page 1sur 1

Prédictions numérique et analytique de la consolidation du sol

mou de Tunis

A. Rezgui
Université de Tunis El Manar – Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tunis, LR14ES03-Ingénierie Géotechnique, BP 37
Le Belvédère, Tunis, Tunisia

L. Ajam
Université de Tunis El Manar – Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tunis, LR-03-ES05-LIG, BP 37 Le Belvédère,
Tunis, Tunisia

B. Jellali
Université de Tunis El Manar – Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tunis, LR14ES03-Ingénierie Géotechnique, BP 37
Le Belvédère, Tunis, Tunisia

Résumé : l’essai œdométrique est habituellement réalisé pour évaluer les caractéristiques de
consolidation des sols argileux. Cette communication contribue essentiellement à la modélisation
numérique de la consolidation primaire à l’aide de PLAXIS2D d’un échantillon pris de la vase
Tunis. Les résultats de la simulation de la diffusion de la pression interstitielle et du tassement par
éléments finis dans les conditions œdométriques du sol étudié seront comparés en second lieu à
ceux d’une approche analytique basée sur un développement de série de Fourrier de la solution
du problème étudié.

Mots clés : vase de Tunis, consolidation primaire, tassement, terzaghi, diffusion

1. INTRODUCTION

La vase de Tunis est connue par les géotechniciens comme étant un sol à « problèmes » à
cause de ses caractéristiques mécaniques médiocres. Les investigations expérimentales en
laboratoires et sur sites ont prouvé sa tendance intensive à la compressibilité étant donné qu’elle
est classée comme étant une argile très plastique, de faible consistance et d’une teneur eau et en
matières organiques très élevées (Tounekti et al, 2008). Ce caractère de compressibilité est
probablement à l’origine de toute sorte de tassement et d’instabilité des fondations des
constructions (Preetham et al, 2019). Sous l’effet d’un excès de chargement de la superstructure,
on remarque une diminution du volume de sol. En admettant que les grains des sols et la phase
liquide sont incompressibles, et que le sol est saturé, la seule explication de cette variation sera le
réarrangement des particules solides suite à l’échappement de l’eau. En effet, l’eau va être
dissipée des vides suite à la charge appliquée extérieurement, et par conséquent, on aboutira à une
réduction de volume. La réduction de volume des sols mous sous un chargement est connue aussi
par « le tassement par consolidation ». Avec le temps, la surpression d'eau interstitielle créée par
la charge sera réduite. Les tassements sont donc établis par la réduction de l'excès de pression
d'eau interstitielle. On parle également de tassement primaire. Le phénomène de la consolidation
décrit alors le processus transitoire, où l'équilibre de la pression interstitielle est rétabli après un
changement de l'état de contrainte. Ce processus implique un écoulement du fluide interstitiel à
travers la roche poreuse (Fjaer et al, 2008). Dans ce contexte, Terzaghi a proposé en 1923 pour
la première fois, la théorie de consolidation unidimensionnelle décrivant la première phase de la
consolidation des argiles (Claytonet al, 1995). Dans la suite, on esquissera une solution analytique
de l’équation différentielle régissant cette consolidation.

189

Vous aimerez peut-être aussi