Vous êtes sur la page 1sur 23

Module 01

L’entreprise et
l’administration fiscale

Janvier 2022 1
Chapitre 1
Les relations avec l’administration
fiscale : agréments et rescription

Janvier 2022 2
Section 2 – Les Agréments fiscaux

• Les agréments fiscaux sont des procédures


administratives qui permettent à un
contribuable de bénéficier d'un régime fiscal
dérogatoire pour certaines opérations
prévues par la loi. Leur obtention est
subordonnée à une demande de l'intéressé
et à une décision de l'autorité compétente.

Janvier 2022 3
• C’est une procédure administrative permettant
d'obtenir un régime fiscal spécifique pour
permettre à une entreprise de bénéficier de
certains avantages fiscaux.

• L’agrément fiscal permet à un contribuable qui


en fait la demande, d’obtenir une autorisation
pour réaliser une opération bénéficiant d’un
régime fiscal avantageux. La procédure
d’agrément fiscal est soumise à des conditions
d’obtention.

Janvier 2022 4
• L’agrément fiscal est une procédure
administrative par le biais de laquelle un
contribuable demande à bénéficier d’un
régime fiscal spécifique pour la réalisation de
certaines opérations prévues par la loi.
• Il s’agit d’une décision administration qui
permet au contribuable de s’assurer de son
droit de bénéficier d’un régime fiscal de
faveur.

Janvier 2022 5
MADAGASCAR
• Loi sur les zones et entreprises franches
( loi n° 2007-037 du 14 janvier 2008 )
• Loi sur les zones économiques spéciales
(Loi n°2017‐23 du 28novembre2017)
• Loi sur les grands investissements miniers – LGIM
(Loi n°2001-031 du 08 octobre 2002 modifiée par la
Loi n°2005-022du 17 octobre 2005)
• Convention d’établissement entre l’Etat Malagasy
et Qit-fer et Titane Inc.
Janvier 2022 6
LOI N° 2007-037 DU 14 JANVIER 2008
sur les Zones et Entreprises Franches à Madagascar

• S'applique aux investissements réalisés par


des promoteurs nationaux ou étrangers, ou
en association des deux, dans des activités
orientées vers l'exportation

Janvier 2022 7
• Une Zone Franche est toute aire matériellement
délimitée à l'intérieur de laquelle sont regroupées
plusieurs Entreprises Franches

• Les Entreprises Franches sont des entreprises à


vocation d'exportation et sont composées de trois
catégories :
– 1. Les entreprises industrielles de transformation ;
– 2. Les entreprises de services ;
– 3. Les entreprises de production intensive de
base.

Janvier 2022 8
Eligibilité
• L'attestation d'une zone et d'une entreprise
franches est délivrée par l'Economic
Development Board of Madagascar (EDBM),
organisme autonome agissant au nom de
l'Etat malgache chargé de l'approbation des
projets d'investissement ainsi que de la
promotion et du développement des
investissements à Madagascar.

Janvier 2022 9
Fiscalité des entreprises et des expatriés
Les Zones et Entreprises Franches bénéficient du régime fiscal
suivant :
6.1 - Impôt sur les Bénéfices des Sociétés (IBS)
Les Zones et Entreprises Franches sont soumises à l'Impôt sur les
Bénéfices des Sociétés, fixé au taux de dix pour cent (10%) et au
Minimum de Perception au taux de cinq pour mille.
Les zones franches bénéficient d'une exonération d'Impôt sur les
Bénéfices des Sociétés et du Minimum de Perception pendant les
quinze (15) premiers exercices à compter de l'exercice au cours
duquel a démarré l'exploitation effective.
Les entreprises franches industrielles de transformation ainsi que
celles de production intensive de base bénéficient des mêmes
exonérations pendant les cinq (5) premiers exercices à compter de
l'exercice au cours duquel a démarré l'exploitation effective.
Janvier 2022 10
Les entreprises franches de services bénéficient
des mêmes exonérations pendant les deux (2)
premiers exercices à compter de l'exercice au
cours duquel a démarré l'exploitation effective.
Pour tenir compte de la période de mise au point
industrielle et celle de la formation
professionnelle, la date de démarrage de
l'exploitation effective est la date tombant douze
mois après celle de la délivrance de l'Attestation
de Zone et Entreprise Franches.
Avant cette date, l'entreprise et la zone franche
bénéficient de la franchise susvisée.
Janvier 2022 11
6.2 - Réduction d'Impôt pour investissement
• Les investissements en biens amortissables réalisés après la
période d'exonération d'Impôt sur les Bénéfices des
Sociétés, ouvrent droit à des réductions d'Impôt sur les
Bénéfices des Sociétés égales à l'impôt correspondant à
soixante quinze pour cent (75%) du montant des nouveaux
investissements.
• Les droits à réduction d'impôt non utilisés peuvent être
reportés jusqu'à apurement sans limitation de durée.

6.3 - Impôt sur les revenus salariaux et assimilés


• Le montant de l'impôt sur les revenus salariaux des
expatriés travaillant dans les Entreprises Franches ne peut
excéder trente pour cent (30%) de la base imposable, ou
tout autre taux plus favorable qui serait institué dans le
cadre des règles d'imposition de droit commun.

Janvier 2022 12
6.4 - Taxe Forfaitaire sur les Transferts
Les transferts des sommes effectués vers l'étranger par les
Entreprises et Zones Franches en règlement d'achats de
biens et de services auprès d'entreprises étrangères ne
disposant pas d'établissement à Madagascar ne sont pas
soumis à la Taxe Forfaitaire sur les Transferts ou à tout
autre prélèvement fiscal.

6.5 - Droits d'enregistrement


Les actes conclus par les Entreprises Franches, lorsqu'ils
sont soumis à la formalité de l'enregistrement, sont
enregistrés gratis.

Janvier 2022 13
6.6 - Taxe sur la valeur ajoutée

Les importations réalisées par les Zones et Entreprises Franches ne sont


pas soumises à la TVA.
Les ventes ou prestations réalisées par les Entreprises Franches sur le
territoire national sont assujetties à la TVA au taux de droit commun.
Les exportations de biens et services des Entreprises Franches ainsi que
les ventes de biens et services aux autres Entreprises Franches sont
assujetties à la TVA au taux de zéro pour cent (0%).
Les ventes de biens et services réalisées par les entreprises locales de
droit commun au profit des Entreprises Franches sont assujetties à la
TVA au taux de droit commun. Cette TVA est déductible pour l'Entreprise
Franche, quelle que soit la nature du bien ou service consommé à
condition qu'elle soit afférente à des opérations taxables.
L'Entreprise ou la Zone Franche est autorisée à obtenir le
remboursement de crédit de TVA résultant de l'excédent de TVA
déductible sur la TVA collectée. Ce crédit de TVA est remboursable
par l'Etat sur simple demande déposée avec la déclaration de TVA
faisant apparaître ledit crédit.

Janvier 2022 14
Le remboursement du crédit de TVA doit être réalisé dans les
soixante (60) jours de la date de réception de la demande par la
Direction Générale des Impôts.
Le crédit de TVA accordé en remboursement peut être utilisé
par l'Administration fiscale en règlement des impôts prévus à la
présente loi dans les conditions qui seront fixées par Décision
du Ministre chargé de la réglementation fiscale.

6.7 - Règles d'assiette et de liquidation

A l'exception des dispositions spécifiques prévues par la


présente loi, les règles d'assiette et de liquidation des impôts,
droits et taxes fixées par le Code Général des Impôts
demeurent applicables aux Zones et Entreprises Franches.

Janvier 2022 15
6.8 - Caractère limitatif du régime fiscal - garantie de stabilité
L'Etat garantit le caractère limitatif et la stabilité du régime fiscal des
Entreprises Franches tel que défini par la présente loi.
En conséquence, le régime fiscal des Entreprises et Zones Franches est
limitatif et exclusif de l'application de toute imposition, droit ou taxe de
quelque nature qu'ils soient et qui ne seraient pas prévus par la présente
loi.
Aucune autre mesure tendant à aggraver les charges fiscales prévues par les
dispositions précédentes ou à instituer un traitement discriminatoire entre
entreprises de même catégorie ne peut être appliquée aux Entreprises
Franches.
Les Entreprises Franches bénéficient des dispositions plus favorables que
l'Etat pourrait édicter en ce qui concerne les impositions visées à la présente
loi ou qu'il pourrait accorder à
d'autres Entreprises Franches exerçant dans le même secteur d'activité.

Janvier 2022 16
Loi n°2017-023
relative aux Zones Economiques Spéciales
• Besoin d’Investissement Direct Etranger (IDE) pour
stimuler la croissance économique et favoriser la
création d’emplois;
• Promouvoir le commerce et l’investissement en
provenance à la fois d’entreprises nationales
qu’internationales.
• Mettre en place des zones délimitées
géographiquement bénéficiant d’un cadre juridique,
règlementaire et institutionnel spécifique proposant
des terrains industriels viabilisés ainsi que des
infrastructures et des services publics adaptés aux
investisseurs.

Janvier 2022 17
• « Zone économique spéciale » ou « ZES »: zone
géographique ou zone spécifique de
développement délimitée physiquement
bénéficiant du régime juridique établi par la
présente loi, destinée à être un pôle
d’investissement en offrant un environnement
compétitif aux affaires et à l’investissement.
• « Agrément »: autorisation délivrée par
l’Autorité de régulation des ZES (AZES) aux
entreprises de la ZES leur permettant d’exercer
une activité dans un domaine déterminé dans
l’AZES ;  « Autorité de régulation des ZES » ou «
AZES » : autorité administrative nationale
compétente pour la régulation des ZES;

Janvier 2022 18
Obligations fiscales des Entreprises ZES
• Article 78 : En ce qui concerne l’Impôt sur les Revenus,
toute entreprise ZES est soumise à l’Impôt sur les
Revenus (IR) au taux fixé par la loi de finances dès la
première année d’exploitation.
• Article 79:Toute entreprise ZES est exonérée du
paiement du droit d’apport de zéro et demi pourcent
(0.5%) sur le capital et sur ses augmentations de capital
postérieures.
• Article 80 : Les dividendes des actionnaires de ZES sont
soumis à l’Impôt sur les Revenus (IR) au taux fixé par la
loi de finances. Les intérêts perçus par les actionnaires
ou associés sont frappés par l’Impôt sur les Revenus
des Capitaux Mobiliers (IRCM) au taux de dix pourcent
(10%).

Janvier 2022 19
• Article 81: En ce qui concerne la TVA : Les importations
réalisées par les développeurs et les entreprises ZES ne sont
pas soumises à la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA).
Les ventes ou les prestations réalisées par les entreprises ZES
sur le territoire national sont assujetties à la TVA de droit
commun.

• Article 82 : Les entreprises ZES et les développeurs de ZES sont


exonérés de toutes taxes créées par les Collectivités
Territoriales Décentralisées (CTD) à l’exception de l’Impôt
Foncier sur la Propriété Bâtie (IFPB) et l’Impôt Foncier sur le
Terrain (IFT). En contrepartie, les CTD bénéficient d’un
pourcentage de deux pourcent (2%) sur les ressources perçues
par l’AZES provenant des ZES implantées dans lesdites CTD,
suivant la procédure de comptabilité publique en vigueur. Les
entreprises ZES et les développeurs de ZES bénéficieront
d’incitations fiscales pour la formation des travailleurs au sein
de la ZES, lesquelles seront précisées dans la Loi de finances.

Janvier 2022 20
Impositions fiscales des salariés de ZES

• Article83: Les revenus d’un salarié d’une


entreprise ZES ou d’un développeur ZES sont
imposés à l’IRSA au taux plafonné de vingt
pourcent (20%), sous réserve de toute
obligation découlant d’une convention
bilatérale signée par l’État aux fins d’éviter la
double imposition et de prévenir l'évasion et
la fraude fiscales.

Janvier 2022 21
LOI SUR LES GRANDS INVESTISSEMENTS MINIERS
(LGIM) 2005

le seuil d’éligibilité à la Loi sur les Grands


Investissements Miniers (LGIM) a été ramené de 1000 à
250 milliards de FMG, soit 50 milliards d’Ariary, en
valeur au 30 avril 2005. Ce nouveau seuil est plus adapté
aux réalités de l’économie minière. Il est en effet de
nature à élargir les champs des projets possibles, en
incluant des projets des investisseurs nationaux, tout en
restant suffisamment important pour limiter le nombre
des projets envisageables à Madagascar qui puissent
bénéficier du régime spécial instauré par la Loi sur les
Grands Investissements Miniers (LGIM) à un ou deux par
année au plus.

Janvier 2022 22
De la certification de l'éligibilité. Pour mettre en
œuvre les avantages du régime spécial prévu
par la LGIM, les investisseurs dans un projet
doivent obtenir la certification de l'éligibilité de
l'investissement qu'ils proposent de réaliser. La
certification de l'éligibilité est constatée par
décret pris en Conseil du Gouvernement.
(Article 7.)

Janvier 2022 23

Vous aimerez peut-être aussi