Vous êtes sur la page 1sur 4

LIRE LA BIBLE ET PRIER AVANT DE DORMIR 1

LIRE LA BIBLE ET PRIER AVANT DE DORMIR

LE SCEAU DE DIEU JEFFERSONVILLE IN USA Ven 14.05.54


290. Pincez votre être spirituel, mon bien-aimé–bien-aimé frère. Pincez votre âme, pour
ainsi dire, par la prière, et dites : « Seigneur Jésus, sonde-moi. Laisse-moi faire l’inventaire
ce soir, avant d’aller au lit, et que je voie qu’est-ce qui cloche en moi. Je confesse depuis des
années, et je ne vois pas ces choses dont Jésus a parlé, disant qu’Il serait avec moi et que Ses
oeuvres continueraient, je ne vois pas cela. Qu’est-ce qui ne va pas, Seigneur Jésus ?
291. Soyez honnêtes. Soyez sincères. Agenouillez-vous et parlez-Lui face à face comme avec
un frère. Il se révélera à vous ; Il vous parlera. Déchirez votre âme, et placez-la là, et dites : «
Seigneur Jésus, que cela me coûte ma famille, que cela me coûte la vie, que cela me coûte
mon travail, que cela me coûte ma qualité de membre, que cela me coûte le prestige que j’ai
dans la ville, je prendrai le chemin avec les quelques méprisés du Seigneur. »
292. Maintenant, rappelez-vous, Jésus a dit : « Etroite est la porte, et resserré le chemin qui
conduit vers là, et il y en a très peu qui le trouvent. Mais large est le chemin qui mène à la
perdition. » Un million de plus en 1954 : « Large est le chemin qui mène à la perdition, et il y
en a beaucoup qui entrent par là. » C’est vrai. « Celui qui perdra sa vie à cause de Moi la
trouvera. Celui qui aime le père, la mère, la soeur, le frère, ou n’importe quoi, plus que Moi,
n’est pas digne d’être appelé Mien. Il mettra sa main à la charrue, se mettra à avancer, s’il
retourne même pour regarder derrière, ainsi il n’est pas digne pour labourer. »

L’AGNEAU ET LA COLOMBE OAKLAND CA USA Lun 25.03.57


7. Maintenant, j’aimerais lire juste dans les Ecritures ce soir, le Seigneur voulant, un petit
texte ici dans la Bible, et que le Seigneur nous en donne le contexte. Ça se trouve dans Saint
Jean, chapitre 1, verset 29 pour commencer, et nous allons lire jusqu’au verset 32 compris.
Maintenant, suivez attentivement la lecture de la Parole, car Sa Parole ne faillira pas, la
mienne faillira, la Sienne, non. Alors si vous n’avez rien d’autre à part la lecture de la Parole…
Combien lisent la Parole chaque jour ? Faites voir vos mains. Oh ! c’est merveilleux ! Allez-y
carrément et faites-en une–une habitude en lisant un chapitre chaque soir avant de vous
coucher, et un chapitre chaque matin dès que vous vous levez. Et, oh ! cela ne prendra pas
beaucoup de temps, à moins que vous… Vous savez, le Saint-Esprit se nourrit de la Parole de
Dieu, et il vous est avantageux de lire.
LIRE LA BIBLE ET PRIER AVANT DE DORMIR 2

JESUS-CHRIST EST LE MEME HIER, AUJOURD’HUI ET ETERNELLEMENT FAIRFIELD ME USA


Jeu 15.05.58
20. Maintenant, retournons pour voir ce qu’Il était. J’ai lu dans Saint Jean 12. Maintenant,
pour vous les bien-aimés des–des régions et ville, par ici, lorsque vous retournerez chez vous
ce soir, ou le matin, dans la fraîcheur de la journée, vous les femmes, pendant que votre
mari sera au travail, ou que vous priez juste avant d’aller au lit ce soir ou demain soir, ou à
midi, si vous avez votre Bible, prenez Saint Jean 1, et voyons ce qu’Il était hier. Eh bien,
n’importe lequel de ces–de ces passages des Ecritures Le montrera, mais nous allons lire dans
Saint Jean 1.
Après qu’Il fut baptisé du Saint-Esprit, Dieu était venu et s’était manifesté, quarante jours
durant, dans le désert ; Il est venu, Il a commencé Son ministère.
Maintenant, j’aimerais vous poser une question, et j’aimerais que vous me répondiez par une
main levée. Si nous pouvons découvrir ce qu’Il était hier, et qu’Il venait ici ce soir parmi vous
montrer qu’Il est le même aujourd’hui comme hier, combien parmi vous Le recevront ? Faites
voir la main. Levez-la en l’air maintenant, chaque croyant. Merci. Voyons ce qu’Il était.

LE FAIRE SORTIR DE L’HISTOIRE JEFFERSONVILLE IN USA Mer 01.10.58

16. Puis, nous avons aussi une crise dans la vie de famille. Il semble que la vie de famille
entre dans une eau peu profonde. Autrefois, au foyer, le père, le chef de la maison,
s’asseyait le matin et s’entretenait avec sa famille, et tous prenaient la vieille Bible de la
famille et lisaient juste un peu et–et ils s’assemblaient tous autour de la table et priaient.
On ne voit plus cela. Et à la fin de la journée, après que maman avait fait la vaisselle, ils se
rassemblaient à l’intérieur, lisaient quelque chose de plus dans la Bible et priaient avant
d’aller au lit.
C’était vraiment rare de trouver de la délinquance juvénile en ce temps-là. Tous les garçons
se rendaient au champ pour travailler, et les filles aidaient maman à faire la vaisselle et la
lessive au ruisseau. Mais aujourd’hui, nous appuyons juste sur un petit bouton et toutes les
assiettes sont lavées, et maman prend la voiture et s’en va à une partie des cartes, ou bien
elle est sortie et est en train de déambuler dans les rues et… Et le–le travail est fait par un
tracteur. Et nous n’avons qu’une bande de gens fainéants et oisifs. Et la vie de famille est
tellement négligée que la Bible a été mise au rancard, au point qu’il leur faut une heure de
fouille pour en trouver une dans bien des maisons en Amérique.

L’AVEUGLE BARTIMEE TULSA OK USA Mer 30.03.60


34. Et pendant qu’il y pensait, il s’est souvenu comment sa mère l’appelait depuis l’autre
côté de la colline. Vers quatorze heures, elle l’appelait. Et après son repos de midi, il… elle
s’asseyait dehors, sous la véranda qui faisait face au fleuve Jourdain, et elle le prenait dans ses
bras, et arrangeait sa petite chevelure noire bouclée en la renvoyant en arrière, et–et
l’embrassait, disant : « Bartimée, tu es le garçon le plus doux du monde. Je suis heureuse que
LIRE LA BIBLE ET PRIER AVANT DE DORMIR 3

tu sois mon petit garçon. » Et comment il regardait et voyait ses belles joues et ces gros yeux
bruns, quand elle lui souriait, quand elle étreignait son petit garçon en le serrant contre ses
joues et qu’elle l’embrassait, et... Et il aimait l’entendre raconter les histoires avant qu’elle
le berce pour l’endormir.

L’EXPECTATIVE RICHMOND VA USA Mer 08.03.61


80. Membres du clergé, pouvez-vous désigner du bout des doigts dix personnes ce soir,
dans cette ville, qui soupirent et pleurent nuit et jour, à cause des méchancetés et autres qui
se commettent dans la ville ? Y a-t-il quelqu’un dans cet auditoire qui connaît cinq personnes
que l’on peut désigner du doigt, qui soupirent et crient nuit et jour à cause des péchés et tout
qui se commettent dans cette ville ? Eh bien, alors, la Bible dit : « Marquez ceux qui soupirent
et pleurent à cause des abominations qui se commettent dans la ville. » C’est vrai. C’est ça.
Voyez ? Il n’y a plus de fardeaux pour des âmes perdues ; c’est fini. Nous avons–nous avons
adhéré à l’église et nous nous sommes établis : « C’est tout ce qui est nécessaire. » Voyez ?
C’est ainsi que nous recevons… C’est si … Le péché est si sournois, ça vous attrape de façon
sournoise avant que vous vous en rendiez compte. Voyez ? C’est ainsi qu’il s’y prend. Ça vous
prend comme le faisait l’ancienne glissade toboggan, et cela vous a eus. C’est ce que le diable
fait.
Eh bien, frère, retirons-nous directement de son territoire ; retournons à Dieu ; retournons
à l’autel, rebâtissons une fois de plus l’autel qui a été détruit ; et rebâtissez votre foyer.
Enlevez de la table ces cartes de la table, et tous ces vieux magazines d’histoire d’amour.
Ouvrez la Bible, lisez la Bible et priez. Ne vous agenouillez pas juste pour dire : « Bénis ma
famille, Marie, Joe, John, et eux tous », vous sautez au lit. Non, non. Restez là avec Dieu. Oh!
la la !

LA PERSEVERANCE CHICAGO IL USA Dim 20.05.62


29. Regardez David. Le petit David, sans doute qu’il avait grandi dans un bon foyer de
croyants, son père Isaï était un grand homme de Dieu, sans doute qu’il rassemblait tous ces
jeunes gens le soir et priait en famille avant d’aller au lit : probablement qu’il lisait les
rouleaux, qu’il parlait du grand Jéhovah qui avait ouvert la mer Rouge. Un puissant prophète,
Moïse, les en avait fait sortir, il suivait la Colonne de Feu, toutes ces choses. Cela créait la foi.
« La foi vient de ce qu’on entend, ce qu’on entend de la Parole de Dieu. » Le petit David s’est
mis à y penser.
Oh ! Évidemment, il était plutôt le plus petit de la famille, aussi l’avait-on envoyé surveiller les
quelques brebis. Et il avait été chargé de ces brebis. Et un jour, un lion arriva et s’empara
d’une. Alors, il s’est dit : « Eh bien, que vais-je dire à mon père au sujet de cette brebis qui va
manquer ? » Et il lui est arrivé de se rappeler : « Mon père lisait dans les rouleaux et me disait
que Dieu était un Dieu puissant pour libérer Son peuple. Et qu’Il avait béni Israël, qu’Il était
avec Israël. Et je suis l’un d’eux. Et que la bénédiction de Dieu repose sur tous les circoncis qui
sont sous cette l’alliance. Et je suis l’un d’entre eux. Je suis circoncis, les bénédictions de Dieu
LIRE LA BIBLE ET PRIER AVANT DE DORMIR 4

reposent sur moi. J’ai le droit. L’une des brebis de mon père a disparu, je m’en vais donc à sa
recherche. » Il a pris sa petite fronde, il a foncé, il a ramené cette brebis après avoir tué le lion.
Pourquoi ? Il était persévérant. Que faisait Dieu ? Il le formait. Un ours arriva et s’empara
d’une. Il alla et lui arracha la brebis.

Ces citations tirées du Message du Prophète de Dieu William Marrion


Branham ont été rassemblées par la Pasteur Richard Diyoka pour la
méditation et la prière pendant cette période où sévit la pandémie mondiale
du Coronavirus (Covid-19).
Avril 2020

Vous aimerez peut-être aussi