Vous êtes sur la page 1sur 3

Université Oran 1 Département Physique

Cours énergie renouvelable 2éme année GPE 2020/2021

Energie géothermique :
L’étymologie du nom nous provient du grec « Géo » qui signifie terre et le mot «
Thermos » qui lui signifie chaleur, en d’autres termes, la géothermie est la science qui étudie
les différentes chaleurs internes de la terre. La science de la géothermie consiste à extraire
l’énergie géothermique enfuie profondément dans les sols et l’exploiter soit comme
chauffage, soit la transformer en électricité pour un usage ultérieur. Provenance de l’énergie :
1- Profondeur : A chaque fois qu’on descend de 100 m, on gagne 2 à 3 °C, la radioactivité
naturelle des roches produit une des quantités énormes d’énergie. Cette chaleur se dirige vers
la surface et réchauffe les nappes phréatiques souterraines. À la moindre faille, cette eau
chaude remonte par des puits artésiens et produit des sources chaudes (sources chaudes,
geysers). Dans le cas contraire, il faut aller pomper cette eau chaude.
2- Soleil : Suite au rayonnement solaire, la terre emmagasine cette énergie et la stocke sous
forme de calories dans le sol. Cette chaleur de surface peut être captée, moyennant un réseau
de tuyaux enterrés. Il s’agit davantage de chauffage « géo solaire » que de géothermie, la
recharge thermique n’étant assurée que par le soleil et l’infiltration de la pluie.

L’usage de cette énergie :


Type d’énergie Caractéristiques Utilisation
géothermique
Très basse énergie Nappe à moins de 100m Chauffage, rafraichissement
Température < 30 C° locaux avec pompe à
chaleur.
Basse énergie 30°C < Température < Chauffage urbain,
150°C thermalisme balnéothérapie,
usage industriel.
Moyenne et haute énergie 180°C < 350°C Production de l’électricité.
Géothermie profonde Roches sèches et chaudes à Actuellement au stade de la
plus de 3000 m de recherche.
profondeur
Tableau : expliquant les différents types d’énergies géothermiques.
Université Oran 1 Département Physique
Cours énergie renouvelable 2éme année GPE 2020/2021

Géothermie à très basse énergie:


Cette énergie provient non pas de da croûte terrestre mais du soleil et du ruissellement
des eaux des précipitations qui se réchauffe au contact du sol chaud.

Figure : Une maison individuelle peut être chauffée en captant la chaleur du sous-sol
situé à proximité

Cette technologie est appliquée à:


 Climatisation passive par le biais du système du puits provençal.
 Chauffage et climatisation avec une pompe à chaleur.
 Production d’eau chaude.
Ces systèmes permettent de faire des économies mais en revanche, ils nécessitent une
énergie extérieure.
Il existe de multiples possibilités pour capter l’énergie :
 Puits unique (et rejet de l’eau en surface).
 Double puits (restitution de l’eau en profondeur).
 Sonde en U (fluide en boucle fermée) dans un puits sec à la verticale ou dans les fondations
(pieux ou murs de soutènement).
 Tuyau développé à l’horizontal dans le sous-sol à très faible profondeur (en plein
développement dans le secteur du logement individuel).
Géothermie à basse énergie :
Cette technologie est utilisée principalement pour le chauffage urbain collectif par
réseau de chaleur, et certaines applications industrielles.
La production de chaleur au moyen d’une pompe à chaleur sur nappe, repose sur le
prélèvement et le transfert de l'énergie contenue dans l’eau souterraine vers les locaux à
chauffer. Par ailleurs, une pompe à chaleur peut assurer simultanément et/ou successivement
des besoins en chauffage et/ou climatisation/rafraîchissement.
Géothermie à haute énergie :
Utilisée principalement pour la production de l’électricité, cette méthode est souvent
précédée par de nombreuses méthodes d’exploration avant le forage :
Université Oran 1 Département Physique
Cours énergie renouvelable 2éme année GPE 2020/2021

 Gravimétrie : Les mesures gravimétriques permettent d’identifier des corps lourds, liés à
des stockages magmatiques à faible profondeur. Ces stockages peuvent constituer des sources
potentielles de chaleur qui sont nécessaires au développement d’un réservoir géothermique.
 Magnétotellurie : Cette méthode permet la détermination de la structure géo-électrique des
zones prospectées entre terrains conducteurs et isolants, en particulier les couches
imperméables susceptibles de constituer un système géothermique convectif (couvercle d'eau
chaude).
 Polarisation Spontanée : La polarisation spontanée (PS) détecte les circulations de fluides
sous la surface (localisation des fluides caloporteurs).
 Analyse chimique des eaux et des gaz : La présence d'anomalies en He, CO2, H2S, CH4 et
radon permet de mettre en évidence d'éventuelles contaminations par des gaz d'origine
magmatique.

Vous aimerez peut-être aussi