Vous êtes sur la page 1sur 1

Pour remédier aux nombreuses contraintes qui handicapent le développement de la filière karité et

exploiter durablement le potentiel en karité dont dispose le Burkina Faso, le Gouvernement a élaboré en
2014, une Stratégie nationale de développement durable de la filière karité. Cette stratégie couvre la
période 2015 -2019 et vise à rendre la filière compétitive pour une croissance économique durable et
équitable. Pour sa mise en œuvre, le Burkina Faso a bénéficié de l'assistance technique de la Banque
Africaine de Développement (BAD) à travers le Projet d'Appui au Développement Intégré de la Filière
Karité (PADIFK) dont l’objectif global est d'organiser, de structurer en interprofession et d'accompagner
le développement d'au moins 100 organisations réparties le long de la chaine de valeur du karité.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, le consortium Yirvouya Conseils/Afrique Impact a été
recruté pour renforcer les capacités des acteurs en matière d'accès au marché au travers d’un appui en
marketing agricole. Cette mission s’articule autour des activités suivantes :

La mise en place d’un Système d’Information sur les Marchés (SIM) harmonisé, élargi aux
marchés internationaux ;

Une formation de formateurs en marketing orienté sur les marchés des produits du karité et les
produits concurrents ;

Une formation en marketing international au profit des acteurs des maillons de la filière karité ;

L’élaboration d’un plan marketing stratégique et un plan d’actions commerciales pour


développer les marchés nationaux, sous régionaux et internationaux ;

L’élaboration d’un document de plaidoyer adressé aux pouvoirs publics avec des propositions de
mesures d’accompagnement ;

L’organisation de rencontres B to B avec les hôteliers, restaurateurs, centres communautaires,


etc. ;

La création de réseaux internationaux d’acheteurs et la relance du Salon International du Karité


de Ouagadougou (SIKO).

Vous aimerez peut-être aussi