Vous êtes sur la page 1sur 45

www.4geniecivil.

com
Introduction:
www.4geniecivil.com
La plomberie est défini comme une installation qui comprend des dispositifs,
appareils et canalisations les plus diverses et qui nécessite des techniques parfois
complexes et des ouvriers qualifiés.
Par le vocable sanitaire on peut distinguer tous les éléments ayant un rapport avec
l’hygiène et le confort d’un bâtiment.
L’art de la plomberie sanitaire est celui de créer des installations permettant :

 d’assurer en tous point d’un bâtiment ,sans pollution possible, une alimentation en eau ,
de température voulue et de débit suffisant et continu.

 d’assurer une évacuation rapide des eaux pluviales et des eaux usées chargées de
déchets organiques et autres.

 d’empêcher l’accès dans les locaux de l’air vicié provenant des égouts .
Par ailleurs, une installation sanitaire doit avant tout être:
+ Salubre (saine et hygiénique ) + Silencieuse
+ Commode (pratique, mariable) + Esthétique
+ Robuste (Résistant et fort ) + Économique
Ce résultat ne peut être atteint que par le choix judicieux du schéma, du tracé, des
appareils, des matériaux, et le soin apporté à leur mise en œuvre.
I - canalisations d’alimentation et d’évacuation
www.4geniecivil.com
Pour la distribution et l’évacuation de l’eau, on peut utiliser pour les gros
diamètres des canalisations en fonte, amiante ciment, acier, PVC et pour les petits
diamètres des canalisations en acier , en cuivre, et en matière plastiques.
Ces Canalisations doivent être peu sensibles au choc, au fléchissement ,à la
dilatation, tout en étant facilement démontable, et doivent être conçues de manière
qu’une réparation puisse être effectué sans arrêter toute la distribution et qu’aucune
stagnation soit possible lorsqu’ une partie du bâtiment est hors service.
II – La pose des canalisations
Les canalisations de distribution se posent soit:
a) en apparent sur collier, gâches ou crochets : c’est une pose peu esthétique et difficile
à nettoyer par contre permet le démontage éventuel. Pour éviter la propagation des
bruits des canalisations, il est préférable d’interposer un isolant entre tuyau et collier ou
encore utiliser les colliers iso-phonique (lieux publics) ;
b) encastrées dans les murs et planchers avec seulement les têtes de la robinetterie
apparente : cette pose est plus esthétique et non accessible, mais les canalisations
nécessites une protection au moment de leur mise en place dans des saignées ou
tranchées de la maçonnerie par du papier bitumineux pour éviter au moment du
rebouchage le contact direct avec le mortier ou le plâtre (Appartements) ;
c) placées dans des gaines maçonnées :la pose est en apparent mais dans des gaines
www.4geniecivil.com
avec d’autres canalisations (descente d’eau pluviales, évacuations eaux usées …. ), et
dotées de trappes de visite permettant l’accès aux robinets principaux (Immeubles ).
III – Les canalisations intérieures
Généralement les canalisations intérieures d’alimentation ou d’évacuation
d’eau sont soit en acier, en cuivre ou encore en matière plastique (polychlorure de vinyle
PVC ou PCV: résine thermoplastique)
III -1 Tubes en cuivre
Les tubes en cuivre conviennent pour l’eau froide et chaude, ils sont faciles à
mettre en œuvre et ne nécessitent qu’un outillage réduit et moins encombrants et sont
résistants et légers.
* Commercialisation : couronnes ou barres de 4.00 ou 6.00 m
* Coupe : sciés ou coupés au coupe tube
* Cintrage : se fait à froid ou chaud grâce à l’outillage de cintrage
* Assemblage : par soudure au chalumeau ou encore par raccords filetés.
www.4geniecivil.com
III - 2 Tube en acier
Ces tubes sont plus résistants et leurs mise en œuvre nécessites un savoir
faire. Mais, Comme l’acier s’oxyde facilement on peut y remédier par une protection de
peinture étanche, goudronnage, enduits ou cordon bitumineux …..
Les canalisations en tube fer galvanisé (Zingués à chaux) sont désignées par
leurs diamètres intérieurs et extérieurs en millimètres ou par leurs diamètres intérieurs
en pouce. Les canalisations en acier galvanisés sont moins coûteuses que celles en
cuivre.
* Commercialisation : barres de 6.00 m (permet de réduire le nombre de joint)
* Coupe : uniquement avec la scie
* Assemblage : par raccords filetés ( Té, coude, manchon…….),
ou par soudure
III 3 Tube en P.V.C (polychlorure de vinyle) www.4geniecivil.com
Les tubes en P.V.C sont opaques et de couleur beige, grise foncée ou noir, sont
d’un emploi beaucoup plus pratique aussi bien dans les parcours horizontaux que pour
les parcours verticaux, sont beaucoup moins chères que les autres types de
canalisations, et assure un maximum de sécurité et de durabilité et peuvent supporter
une température allant jusqu’au 120 c .
* Commercialisation : tuyaux rigides, semi –rigides et souple selon la
pression de service utilisée et de son emplacement.
de 3.00 m à 6.00 m selon le diamètre utilisé
* Coupe : la scie
* Cintrage : au moyen de tube en caoutchouc enrobant un ressort et
au remplissage au sable sec
* Assemblage : par emboîtement collé , ou chauffé à l’aide des raccords.
IV - Canalisations extérieures
Les canalisations extérieures ont généralement de gros diamètres destinées à
l’alimentation d’eau potable ou à l’évacuation des eaux usées, eaux vannes et eaux
pluviales, et sont soit en fonte, en amiante ciment, en acier ou encore en PVC.
IV - 1 Tuyaux en fonte
www.4geniecivil.com
Les canalisations en fontes sont employées par les canalisations d’alimentation
principale enterrées sous la voirie, dans les galeries souterraines des bâtiments
Industriels….. Ce type de canalisation est de mois en mois utilisé vue son poids, et sa
difficulté de mise en œuvre.
* Commercialisation : Tuyaux de 3.00 m
* Coupe : par chalumeau (à chaud)
* Assemblage : par raccords à brides interposés par joints en caoutchouc.
IV - 2 Tuyaux en amiante-ciment
Les tuyaux en amiante ciment sont utilisés particulièrement pour les
canalisations d’assainissement, posés sur un lit de sable dans les tranchées. Leurs
assemblage se fait par emboîtement et les joints couverts avec une bande de mortier
formant les bourrelets.
IV - 3 Tuyaux en acier
Les canalisations en acier sont d’un emploi beaucoup plus pratique en
extérieur et utilisées en alimentation d’eau potable uniquement. Ces canalisations
s’assemblent par raccords à brides ou par brasure, et les joints sont protégés par des
feutres bitumineux ou feutres collés.
V - Les appareils sanitaires
www.4geniecivil.com
Les appareils sanitaires sont utilisées dans le bâtiment pour assurer l’hygiène
par l’intermédiaire de l’eau. Ce sont des bacs de formes diverses en fonction de leur
usage ,équipés d’un dispositif d’alimentation d’eau et de vidange. Ces appareils font
l'objet d’une fabrication industrielle très variées leur modèles se distinguent les uns des
autres non seulement par leur nature mais aussi par des caractéristiques techniques à
connaître. Ainsi le choix d’un appareil dépend bien souvent du type de le robinetterie et
Vice-versa . De nos jours l’aspect esthétique des appareils sanitaires est très recherché,
c’est la raison pour laquelle, le marché présente une grand variété de couleurs et de
formes pour mieux les adapter à leur usage. Les appareils existe en céramique
( faïence, grés, porcelaine),en tôle émaillée(appareils des trains) ou encore en acier
inoxydable(Timbre d’office).
Les appareils sanitaires couramment utilisées dans la construction sont les
suivant:
a - Les lavabos (Fig. 2)
Des appareils bien connu, il sont placés sur pied ou colonne ou suspende sous
réserve que le mûr supporte la fixation, de plus en plus on emploie des vasques
encastrés dans des tablettes en bois, en marbre ou encore en béton. Ces appareils sont
utilisés dans les salles de bain, les toilettes et on peut même les rencontrer dans bien
d’autre lieux tel que hall et séjour. On trouve aussi des lavabos collectifs utilisés dans
les lieux publics tels usines, écoles, casernes ….etc. L’étanchéité entre le lavabo et le
mûr doit être assurée par un cordon souple (silicone).
En cas de pose suspendu, il faut prévoir un joint en caoutchouc entre le lavabo
www.4geniecivil.com
et la console supportant l’appareils afin de réduire la transmission des bruits. Les
lavabos sont tous dotés de :
- une alimentation en eau (froide et chaude)
- un trop –plein pour l’évacuation de l’excèdent de l’eau
- un dispositif de vidange muni d’un dispositif de vidange comportant une
bonde (bouchon) en caoutchouc reliée avec une chaînette pour évacuation
de l’eau utilisée.
b - Les baignoires (Fig. 3)
Là aussi, les modèles sont très variés, mais se sont des éléments dont le
transport est difficile par suit de leur poids et de leur en encombrement. Les baignoires
sont tous dotés de :
- une alimentation en eau (froide et chaude), muni d’un dispositif de douche
avec pomme mobile alimentée par tuyaux flexible et un inverseur permettant
de diriger l’eau mélangée à volonté;
- un trop –plein pour l’évacuation de l’excèdent de l’eau;
- un dispositif de vidange comportant une bonde (bouchon) en caoutchouc
reliée avec une chaînette pour évacuation de l’eau utilisée.
www.4geniecivil.com
C – Les bidets (Fig. 4)
Les bidets sont soit posés sur le sol, soit suspendu sur des consoles ou
carrément pivotant pour éviter l’encombrement. Tous les dispositifs sont analogues à
ceux des appareils précités.
d - Les douches (Fig. 5)
Installation d’une douche est moins coûteuse que celle d’une baignoires. La
douche est le moyen le plus rapide, le plus simple et le plus hygiénique parce que la
douche utilise l’eau courante. La douche est constituée par un receveur de douche
cannelé, encastré dans le sol, un mélangeur doté d’un tuyaux flexible ou fixe et une
pomme à jet d’eau réglable complété par des supports permettant la fixation à
différentes hauteur et sous diverses orientations, ainsi qu’un siphon pour l’évacuation.
L’ensemble étant facile et rapide à nettoyer tout en exécutant une légère pente vers le
receveur de douche. Dans le marché, on peut aussi trouver des douches prêt à
l’emploie.
www.4geniecivil.com
e - Les sièges des W.C
Les sièges des W.C sont en général en grés émaillé en tôle émaillée, en
porcelaine ou en acier inoxydable, on distingue :
e – 1 Les sièges à la turque (Fig. 6)
Ces appareils sanitaires sont plus hygiénique et leur usage peut être faciliter
par la fixation des barres de relevage de chaque côté du siège. Il comprennent une
cuvette avec repose-pieds cannelés complétés par un siphon indépendant et une
chasse d’eau à réservoir, en céramique ou en plastique comportant un robinet
d’alimentation à flotteur et un dispositif de fonctionnement. Ces appareils s’encastrent
dans une forme en béton ou une estrade.
e - 2 Les sièges à l’anglaise (Fig. 7)
Les sièges à l’anglaise comprennent des cuvettes profonde en céramique
recouvertes d’un abattant en matière plastique ou en céramique. Il sont soit posés sur
le sol soit suspendus, muni de chasses à réservoirs haut ou bas d’une capacité
d’environ 6 à 9 litres avec robinet à flotteurs et des dispositifs d’amorçage ou carrément
des robinets de chasse ( alimentation en eau sous pression ) pour les lieux public.
f - Les urinoirs (Fig. 8)
www.4geniecivil.com
Se sont des appareils utilisés dans les lieux publiques tels que écoles, cinéma,
stades… et plus précisément dans les toilettes des hommes. Les urinoirs sont fixés au
mûr ou posés sur colonnes séparés ou non par des écrans pour l’intimité alimentés avec
robinets à poussoir et il sont soit individuels soit collectifs.
g - Les éviers de cuisine ou timbres d’office (Fig. 9)
Les éviers de cuisine sont en grés émaillé, porcelaine, tôle émaillée, acier
inoxydable, matière plastique….etc. Mais le plus utilisé est l’acier inoxydable, en raison
de son entretien facile, de sa légèreté de sa mise en œuvre aisé et sa souplesse qui
permet de réduire la casse au moment du lavage de vaisselle. Il sont tous dotés de :
- une alimentation en eau (froide et chaude);
- un trop –plein pour l’évacuation de l’excèdent de l’eau;
- un dispositif de vidange comportant une bonde (bouchon) en caoutchouc
reliée avec une chaînette pour évacuation de l’eau utilisée.
Les éviers s’installent sur paillasse ou console avec une légère pente de leur
tables lisses ou cannelés pour permettre un écoulement facile des gouttes d’eau
provenant de la vaisselle.
VI – La Robinetterie
www.4geniecivil.com
On appelle robinet l’appareil qui permet de régler ou d’interrompe à volonté le
débit de l’eau. Le robinet est un mécanisme dont la complexité varie selon qu’il
commande l’apport d’eau froide , d’eau chaude, ou un mélange réglable des deux. Les
robinets doivent répondre à des critères d’esthétique, de qualité d’étanchéité,
d’endurance, et d’acoustique. On distingue les catégories suivantes :
a) Robinet simple : il comporte une seule alimentation, et une seule sortie et grâce à sa
tête, on règle le débit (robinet d’arrosage, robinet de puisage).
b) Robinet d’arrêt : robinet placé dans le courant d’une canalisation et commande
le circuit.
c) Robinet mélangeur : il comporte deux alimentations chacune avec un robinet, mais
une seule sortie (soit bec déverseur, soit pomme de douche).
d) Robinet mitigeur : il comporte deux alimentations et une seule sortie, la commande
est assurer par une seule manette et donne un mélange d’eau à la
température désirée.
e) Robinet mitigeur thermostatique : analogue au précédent, il comporte en plus un
dispositif qui permet de régler et de maintenir la
température de l’eau à une valeur affiché.
f) Robinet de chasse : utilisé dans les WC, permet une forte pression, un débit
important, et une disponibilité immédiate après chaque usage.
Généralement placé dans les sanitaires publics car c’est une
solution anti vandalisme et d’une grande fiabilité et d’économie
d’eau.
VII – La distribution intérieure d’eau
www.4geniecivil.com
L’eau potable est distribuée à partir d’une canalisation générale placée sous la
voie publique, équipé et entretenue par une compagnie (RADEEO / ONEP). Cela
permet une surveillance attentive de la qualité de l’eau fournie.
Un réseau interne se compose des éléments suivants:

1-Branchement d’eau général : conduite amenant l’eau du réseau distributeur au


compteur ou robinet d’arrêt.
2- Compteur général : placé sur le branchement d’eau général, enregistre la
consommation du branchement.
3- Robinet d’arrêt général : placé sur le branchement d’eau général, commandant
l’arrivée de l’eau du bâtiment.
4- Conduite d’alimentation : tout tuyau transportant de l’eau de l’appareil de mesurage
ou robinet d’arrêt à un appareil d’utilisation.
5- Ceinture principale
ou conduite principale : Tuyau d’allure horizontale partant du compteur principale et
sur laquelle sont branchés les prises partielles d’alimentation
des différents services.
6- Nourrice : Renforcement du diamètre d’une tuyauterie d’alimentation d’eau sur
laquelle sont groupées des prises partielles des divers services, ainsi que
leurs robinets d’arrêt et de vidange, afin de centraliser en un point leurs
manœuvres.
7- Colonne montante : conduite d’allure verticale branché sur une ceinture principale ou
www.4geniecivil.com
une nourrice et sur laquelle sont branchées les canalisations
alimentant les étages.
8- Robinet de vidange : c’est un robinet de puisage permettant après fermeture d’un
robinet d’arrêt, d’évacuer les tuyauteries remplies d’eau.
9- Ceinture d’étage : conduite d’allure horizontale établie au niveau du sol ou plafond et
alimentant les appareils de cet étage.
10- Distribution dite « en parapluie » : système de distribution dans lequel la ceinture
principale est reportée à l’étage le plus élevé du
bâtiment. Les colonnes alimentant les différents
étages prennent ainsi le nom des colonnes
descendantes.
11- Anti-bélier : l’arrêt brusque d’une conduite d’eau en mouvement, amène des chocs
des fois violent. Cette surpression engendre des coups de bélier dont on
peut d’ailleurs limiter les efforts par l’emploi d’une bonne robinetterie à
fermeture progressive, des diamètres appropriés et des coudes allongés.
Mais comme l’eau est impérissable, il se peut malgré ces précautions
prises, des vibrations persistent toujours, et qu’il faut utiliser des anti-
bélier. Ce sont des bocaux (vase) étanches connectés au réseau, là où
l’on doit amortir les coups bélier. A l’intérieur de ce bocal une membrane
ou vessie en caoutchouc compressible (remplie d’air ou de l’azote),
séparant l’eau et l’air pour atténuer les chocs produit par les brusques
variations de pression de l’eau.
12- Production d’eau chaude: l’eau chaude sanitaire est un élément nécessaire pour le
www.4geniecivil.com
confort, donc elle doit être en quantité suffisante et à la
bonne température avec un coût de production le plus bas
possible. Pour chauffer l’eau il faut de l’énergie: gaz, fuel,
électricité ou même l’énergie solaire. L’eau peut être
chauffer instantanément, au fur et à mesure de la
consommation sans stockage d’eau, comme elle peut être
chauffer lentement à la température désirée grâce à un
thermostat dans un réservoir.
VIII – Evacuation des eaux usées et pluviales
Les eaux à évacuer des bâtiments sont de deux type :
Les eaux usées : sont les eaux ayant servi à usage quelconque sont évacuées en
dehors des bâtiments, et se divisent en deux :
eaux vannes : proviennent uniquement des cabinet d’aisance (sièges de WC)
eaux ménagères : proviennent de tout les appareils sanitaires sauf sièges de WC
Les eaux pluviales : sont les eaux d’origine météorologique (pluie).

Terminologie
1 – Vidange de siphon : dispositif de petit diamètre recueillant les eaux usées des
appareils pour les conduire au collecteur d’appareil.
2 – Tuyaux de chute d’eau ménagère : canalisation verticale servant à l’évacuation des
éviers, lavabos, baignoire, bidets, urinoirs et
douche.
3 – Collecteurs d’appareils sanitaires : canalisation d’allure horizontale recueillant les
www.4geniecivil.com
eaux usées et raccordant les différents appareils
sanitaires aux tuyaux de chutes.
4 – Boite de branchement : ouvrage de raccordement en béton armé recouvert par un
tampon (regard).
5 – Tuyaux de descente d’eau pluviale: canalisation verticale servant à l’évacuation des
eaux de pluie (E.P).
6 – Siphon : obturateur hydraulique dont le rôle est d’empêcher la communication de
l’air vicié des égouts avec l’air des locaux habités sans gêner pour cela
l’évacuation des solides et des liquides.
7 – Garde d’eau : hauteur d’eau tenue en réserve dans les siphons et formant fermeture
hydraulique.
8 – Collecteur principal : canalisation d’allure horizontale collectant les eaux des chutes
et descentes pour les conduire à l’égout public.
9 – Branchement d’égout: canalisation horizontale reliant l’égout public à la propriété
et permettant la visite du collecteur principale.
10 – Ventilation primaire : prolongement des tuyaux des chutes d’eaux usées en les
mettant en communication libre avec l’atmosphère pour
faciliter l’écoulement des eaux usées.
11 – Ventilation secondaire : tuyau amenant l’air nécessaire pendant l’évacuation et
empêchant l’aspiration de la garde d’eau des siphons.
www.4geniecivil.com
SCHEMA DE PRINCIPE DES EVACUATIONS

 Chute unique : les eaux ménagères et les eaux vannes sont évacuées par la
même chute.

 Chutes séparées : les eaux ménagères et les eaux vannes sont évacuées par des
chutes séparées.

 Système séparatif : les eaux usées sont évacuées dans un collecteur et les eaux
pluviales sont évacuées dans un autre collecteur.

 Système unique : les eaux usées et les eaux pluviales sont évacuées dans un
même collecteurs.
www.4geniecivil.com
SCHEMA DE PRINCIPE DES EVACUATIONS

Système unitaire Système séparatif


E.P E.U

E.P E.U

Chutes uniques
Égout E.P

Égout public unitaire Égout E.U

E.P E.M E.V

E.P E.M E.V

Chutes séparées
Égout E.P

Égout public unitaire Égout E.U


IX - Calorifugeage www.4geniecivil.com

Les canalisations encastrées traversant les cloisons, les mûrs, les plafonds, et
les planchers doivent être protégées contre la corrosion, le gel, le bruit, et les
déperditions calorifiques (perte de chaleur) pour assurer un maximum de résistance, un
enrobage insonore, calage amortisseur de bruits, une étanchéité exemplaire,…etc…
Pour cela, plusieurs techniques sont disponibles tels que les feutres
bitumineux, jute d’asphalte, tuyaux concentriques avec anti gel, isolation avec laine de
verre,…etc….

Bande de calorifugeage
en laine minérale
Les Éléments de calcul www.4geniecivil.com

1 – La pression d’origine de l’eau :

C’est la pression de service provenant de la conduite publique, s’exprime en


MCE (mètre colonne d’eau). 10 MCE = 1 bar.
2 – Longueur de canalisation :

Obtenue par mesurage sur place des canalisations (plan de distribution),


s’exprime en ML (mètre linéaire).
3 – Simultanéité des puisages :

Hypothèses de simultanéité pour le calcul des débits d’alimentation ;


 le débit servant de base au calcul du diamètre d’une canalisation pour les
appareils autre que les robinets de chasse est obtenue en multipliant la somme
des débits minimaux des appareils (Tableau I), par un coefficient . Cette
simultanéité se raisonne par tronçon en fonction du nombre d’appareils qu’un
tronçon doit desservir.
 Lorsqu’il est prévu une alimentation pour une ou plusieurs machines à laver
dans le même habitat, il n’est pris en compte qu’une seule de ces machines dans
le calcul de la somme des débits des appareils.

0.8 Y : le coefficient de simultanéité a appliquer


Y= sur le débit de base.
x–1 x : Nombre d’appareils installés. x ≥ 2
4 – La Vitesse :
www.4geniecivil.com
Selon la formule de FLAMANT, la vitesse d’écoulement à prendre en considération pour le calcul des
diamètres est la suivante :

V = 2 m/s : pour les canalisations horizontales en sous sol, RDC


ou vide sanitaire.
V = 1,5 m/s : pour les colonnes montantes.

5 – Perte de charges :

Provient des efforts de frottement à l’intérieur des canalisations.

Jm = 0.92 4 V7
10 D5
Jm : Perte de charge
V : Vitesse
D : Diamètre intérieur

Si Jm ≤ 0.05 prévoir un suppresseur


Si 0.05 ≤ Jm ≤ 0.15 calcul au Jm
Si Jm ≥ 0.15 calcul à la vitesse
6 – Le Diamètre :
Le diamètre est choisi sur l’abaque de DARIES en fonction du débit demandé et la vitesse fixée
ou encore, on établira un avant – projet de diamètre fixé approprié qu’on vérifiera et modifiera en fonction
de calcul de perte de charge.

N.B :
Ces divers éléments ont une relation entre eux, ainsi le débit d’une conduite est en fonction de la
vitesse de l’eau et la section du tuyau et la vitesse elle-même est en fonction de la pression.
Méthode de calcul
www.4geniecivil.com
La méthode de calcul des diamètres des canalisations d’alimentation consiste à :

a) Déterminer les débits de base par robinet et par appareil sanitaire (l/s) ;
(se référer au tableau n I)

b) Déterminer les débits de base cumulés des appareils par niveau en


partant du haut vers le bas ;

c) Déterminer le nombre cumulé d’appareils par niveau ;

d) Calculer la simultanéité par niveau

0.8
Y= x : Nombre d’appareils installés. x≥ 2
x–1

e) Déterminer le débit probable ou débit de pointe maximale de consommation par niveau :

QP = Qb x Y
QP : Débit probable Qb : Débit de base Y : Coefficient de simultanéité
f) Adopter les vitesses d’écoulement : www.4geniecivil.com
V = 2 m/s : pour les canalisations horizontales en sous sol, RDC
ou vide sanitaire.
V = 1,5 m/s : pour les colonnes montantes.

g) Déterminer le diamètre théorique intérieur de la canalisation (mm), à


partir de l’abaque de DARIES connaissant le débit probable et la vitesse
ou le débit et la perte de charge ;

h) Choisir le diamètre normalisé (se référer au tableau n II) .


DIMENSIONNEMENT DES CANALISATIONS D’EVACUATION
www.4geniecivil.com
Méthode de calcul
1 – Calcul des diamètres des descentes d’eaux pluviales :

Le diamètre de la descente d’eaux pluviales est en fonction de la surface desservie en plan, et


de la nature de la couverture. Le diamètre minimal des descentes est fixé à 60 mm. On distingue :

1er Cas : Couverture ne comportant pas de revêtement d’étanchéité (tuile, plaques ondulées, ardoise,…….)

Tableau n 3 et Tableau n 4 : Pour les surfaces des terrasses à collecter

2eme Cas : Couverture comportant un revêtement d’étanchéité (étanchéité multicouches, asphalte)

Tableau n 5 et Tableau n 6 : Pour les surfaces des terrasses à collecter

2 – Détermination des diamètres des chutes d’eaux usées :

La chute des eaux usées est en fonction du nombre d’appareils


desservis : se référer au tableau n 2

3 – Détermination du diamètre du collecteur d’eaux pluviales :

Le diamètre du collecteur est déterminé à partir du débit. Le débit de base à prendre en compte
est de 3l/mn/m2 , pour une surface S en plan on a :

Q= S x 3 l/s
60
Pour la valeur du diamètre se référer au Tableau n 8
4 – Détermination du diamètre du collecteur d’eaux usées :
www.4geniecivil.com
Le diamètre est calculé à partir du débit probable. Ce dernier est fonction des débits des
différents appareils sanitaires desservis et du coefficient de simultanéité. Se référer au tableau n 1 pour
les débits de base des appareils

0.8
Y= x : Nombre d’appareils installés x≥5
x–1

QP = Q b x Y

QP : Débit probable Qb : Débit de base Y : Coefficient de simultanéité

Pour déterminer le diamètre des collecteurs des eaux usées en système séparatif se référer au
tableau n 7, dans la cas contraire se référer au tableau n 8, en fonction de la pente considérée.

 Important :
A) Lorsqu’on obtient un débit qui ne figure pas dans les tableaux N 7 et 8, il faut prendre un
débit légèrement supérieur à celui donné par le calcul pour déterminer le diamètre.

B) Lorsque le calcul donne un diamètre du collecteur inférieur à celui de la chute ou descente,


on prend pour diamètre du collecteur celui de la chute ou descente.

5 – Détermination du diamètre du collecteur principal :

Le diamètre du collecteur principal est donné en fonction du débit global et la pente


considérée dans le tableau n 8.
Les tubes en cuivres www.4geniecivil.com

Faire un collet battu grâce à


la matrice et la toupie

Couronne de tube en
cuivre Assemblage des tubes en cuivre avec
raccords

Tube en cuivre scié cintrage du tube en cuivre


au coupe - tube
www.4geniecivil.com
Les tubes en acier

Raccords en acier

Colliers isophoniques

Parcours horizontale sur colliers


isophoniques

Alimentation en réseau extérieur


www.4geniecivil.com
Les tubes en PVC

Tube en PVC souple (flexible


& extensible)
Raccords en PVC pour alimentation

culotte

Assemblage de tubes en PVC pour Coude 67o Coude 87o


évacuation Raccords en PVC pour
évacuation
Les tubes en fonte Canalisation en amiante
ciment

Assemblage de tuyaux en fonte par


raccords à brides

L’assemblage par
emboîtement
Les appareils sanitaires www.4geniecivil.com
De forme diverses en fonction de leur usage, ils assurent hygiène par l’intermédiaire de l’au

Les lavabos sur colonne


Les vasques à encastrer

Les laves mains

Les baignoires hydromassantes


Les différentes formes de baignoires selon le
besoin et l’espace

L’étanchéité entre l’appareil et le mûr est assuré


par un cordon souple –silicone-
Les appareils sanitaires www.4geniecivil.com

Bidet suspendu Bidet posé sur sol La colonne de


douche

Siège posé Siège suspendu


Les sièges à l’anglaise

Les receveurs de
douche
Les sièges à la turque
Les appareils sanitaires www.4geniecivil.com

Mécanisme de chasse
d’eau

Les urinoirs collectif


individuel

Les éviers de cuisine


www.4geniecivil.com

Un ensemble d’appareils sanitaires pour personnes


invalides équipés de barres d'appui tout autour permettant
d'y entrer et d'en sortir en sécurité
La Robinetterie www.4geniecivil.com

Les mélangeurs

Les mitigeurs

Les mitigeurs thermostatique

Robinet d’arrêt

Robinet d’arrosage

Robinet de chasse
www.4geniecivil.com
DISTRIBUTION INTERIEURE

Ceintures étages

montante
Colonne

Branchement d’eau générale


Compteur général

Ceinture principale

Robinet d’arrêt général

Conduite publique
www.4geniecivil.com

montantes
Colonnes
Robinets de vidange Robinets d’arrêt

LA NOURRICE

montante
Colonne

Colonnes descendantes

DISTRIBUTION EN PARAPLUIE
Anti-bélier www.4geniecivil.com

Production d’eau chaude

Chauffe eau à accumulation

Chauffe eau instantané


www.4geniecivil.com

Gaine d'aération

Ventilation primaire

Ventilation secondaire

Vidange de siphon

Descente d'eau pluviale


Siphon

Chutte d'eaux usées

Collecteur d'appareils sanitaires

Tuyau de chute d'E.U

Boite de branchement
(regard)

Branchement d'égout Collecteur principal

Egout public

Evacuation des eaux usées et pluviales


CALORIFUGEAGE www.4geniecivil.com

Bande de calorifugeage en laine


minérale
www.4geniecivil.com

L'évacuation d'une salle de bain et


aeration primaire
EVACUATION INDIVIDUELLE D'APPAREILS www.4geniecivil.com
Débits de base des appareils Diamètre minimum des chutes d’eaux
usées
Diamètre intérieur Diamètre inter
Désignation débit de base Nombre total
minimal Appareil minimal (en
de l'Appareil (en l/S) d' Appareils
(en mm) mm)
Evier 0,75 33 W.C 1 ou plusieurs 90
Douche 0,50 33 Baignoire 1 à 3 appareils
Urinoir 0,50 33 Evier autre que
Lavabo 0,75 30 Lavabo 1 baignoire ou
Lave-mains 0,50 30
Douche 1 baignoire ou plus 50
Bidet 0,50 30
Baignoire 1,20 30 Urinaire 1 à 10 appareils

Machine à laver le linge 0,65 33 Bidet incluant 2 Baignoire

Machine à laver la vaisselle 0,40 33 Lave mains au plus 65

W.C à action siphonique 1,50 60 et 77 Machine à Laver 11 appareils et delà 90

W.C à action chasse directe 1,50 80


Bac à laver 0,75 33 Sans revêtement d’étanchéité
Diamètre intérieur des Surface en plan des
tuyaux toitures
Avec revêtement d’étanchéité (en mm) (en m2)

Diamètre intérieur des Surface en plan des toit, 60 40


tuyaux (en mm) desservies (m2) 70 55
80 71
80 71
90 91
90 91
100 113
100 113
110 136
120 136
130 161 120 161
140 220 130 190
150 253 140 220
150 253
160 287
160 287
Cas de système séparatif www.4geniecivil.com
Cas de système unitaire
débit en l/s pour une pente par mètre de débit en l/s pour une pente par mètre de
Diamètre intérieur Diamètre intérieur
minimal minimal
( mm) 1 cm 2cm 3cm 4cm 5cm ( mm) 1 cm 2cm 3cm 4cm 5cm
69 0,69 1,36 1,67 1,93 2,15 69 1,64 2,32 2,84 3,28 3,67
77 1,31 1,85 2,26 2,61 2,92 77 2,22 3,14 3,85 4,44 4,97
84 1,66 2,35 2,88 3,32 3,71 84 2,82 3,99 4,89 5,65 6,31
94 2,26 3,2 3,92 4,53 5,06 94 3,85 5,44 6,66 7,69 8,6
104 2,99 4,23 5,18 5,98 6,69 104 5,07 7,18 8,79 10,15 11,35
119 4,33 6,12 7,50 8,66 9,68 119 7,33 10,37 12,70 14,67 16,4
129 5,4 7,64 9,35 10,8 12,07 129 9,14 12,92 15,83 18,28 20,44
134 5,99 8,47 10,38 11,98 13,4 134 10,14 14,34 17,56 20,27 22,67
153 8,6 12,47 14,90 17,21 19,24 153 14,54 20,56 25,18 29,07 32,5
154 8,76 12,39 15,17 17,51 19,58 154 14,80 20,92 25,63 29,53 33,08
191 15,72 22,24 27,23 31,45 35,16 191 26,50 37,48 45,91 53,01 59,27
203 18,55 26,23 32,12 37,09 41,47 203 31,24 44,18 54,11 62,49 69,86
238 28,51 40,31 49,38 57,01 63,74 238 47,95 67,81 83,05 95,9 107,21
266 38,51 54,4 66,63 76,94 86,02 266 64,63 91,40 111,95 129,27 144,52
300 38,47 75,17 92,06 106,31 118,85 300 80,20 126,15 154,50 178,4 199,45
317 61,62 87,15 106,74 123,25 137,8 317 103,36 146,17 179,20 206,72 231,12
ALIMENTATION EN EAU www.4geniecivil.com
Débit minimal des appareils
Q mm de calcul

Eau froide ou Diamètres intérieures mini des canalisations


Désignation de l'appareil Eau Chaude
Eau mélangé d'alimentation (mm)
(l/s)
(l/s)

Evier - timbre d'office 0,20 0,20 12


lavabo 0,20 0,20 10
lavabo collectif (par jet) 0,05 0,05 suivant nombre de jets
bidet 0,20 0,20 10
baignoire 0,33 0,33 13
douche 0,20 0,20 12
poste d'eau robinet 1/2 0,33 - 12
poste d'eau robinet 3/4 0,42 - 13

WC avec réservoir de chasse 0,12 - 10


WC avec robinet de chasse
1,50 - au moins le diamètre du robinet

Urinoir avec robinet individuel 0,15 - 10

Urinoir à action siphonique 0,50 - au moins le diamètre du robinet


lave- mains 0,10 - 10
bac à laver 0,33 - 13
machine à laver le linge 0,20 - 10

machine à laver la vaisselle 0,10 - 10


se conformer à l'instruction du fabricant
machine industrielle ou autre appareil

Diamètres commerciaux

NATURE 6/8 8/10 10/12 12/14 12/17 15/21 20/27 26/34 33/42 40/49 50/60 60/70
TFG * * * * * * * * * *
Tube en plomb * * *
Tube en cuivre * * * *
Tuyaux en (Inch) 1/4 3/8 1/2 3/4 1 1 1/4 1 1/2 2 2 1/4
DIAMERTRE MINIMUM DES CHUTES EAUX COUVERTURE SANS REVETEMENT
www.4geniecivil.com
USEES (Eaux Vannes, Eaux Usées) D'ETANCHEITE
Q mm de calcul

surface en plan des toitures desservies Diamètres intérieures


(en m2) Désignation de l'appareil Eau froide ou mini des canalisations
diamètre intérieure des Eau Chaude d'alimentation (mm)
Eau mélangé
tuyaux (en mm)
raccord par moignon raccord par large
cylindrique cuvette

170 287 324 Evier timbre d'office 0,20 0,20 12


lavabo 0,20 0,20 10
180 287 324
190 287 406 suivant nombre de
200 31,4 449 lavabo collectif (par jet) 0,05 0,05 refs
210 146 543 bidet 0,20 0,20 10
baignoire 0,33 0,33 13
220 380 593
douche 0,20 0,20 12
230 415 646
240 452 700 poste d'eau robinet 1/2 0,33 12
250 490 758
poste d'eau robinet 3/4 0,42 13
260 530 815
270 570 880 W,C avec réservoir de
chasse 0,12 10
280 660 945
290 700 1000 WC avec robinet de chasse au moins le diamètre
300 755 1,50 du robinet
310 805
Urinoir avec robinet
320 855 individuel 0,15 10
330 908
340 960 au moins le diamètre
350 960 Urinoir à action siphonique 0,50 du robinet
lave- mains 0,10 10
bac à laver 0,33 13

machine à laver le linge 0,20 10

machine à laver la vaisselle 0,10 10


machine industrielle ou se conformer à l'instruction du fabricant
autre appareil
www.4geniecivil.com

Vous aimerez peut-être aussi