Vous êtes sur la page 1sur 51

Chapitre 2 Cours : Automatismes Industriels

Logique câblée VS Logique Programmée


➢ Logique câblée

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Logique câblée VS Logique Programmée


➢ Logique programmée

✓ Substituer l’ensemble des fonctions par un seul


composant

Automate
programmable
Industriel

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Logique programmée

Définition
A partir d’un programme préenregistré, l’automate traite
les informations et assure la coordination du système

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Avantage de la logique programmée % à la Logique câblée

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Raccordement physique local


Micro TSX
RS485

RS485

RS485 RS232

Module Convertisseur
processeur
O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Raccordement physique local Siemens

Cable CP5512 PC adapter

Cable Ethernet

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Modulaire et compact

➢ Petit
➢ Puissant
➢ besoin local
➢ capacité de traitement importante
➢ Simple
➢ flexibilité

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Famille TSX

Le TSX premium est une conception


modulaire avec 2048 E/S

Le TSX micro est une conception


modulaire de 9 à 480 E/S

Le TSX nano est une conception


compacte de 10 à 48 E/S (selon modèle)

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Structure d’un API


Bus
Alimentation

entrés/sorties
Processeur

mémoire
Pré-actionneur

Interface
Capteur

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Structure d’un API Bus

entrés/sorties
Alimentation

Processeur

mémoire
Pré-actionneur

Interface
Capteur

L’alimentation est fournie à partir des tensions usuelles


(110/220V ou 24 V).
Ce module assure la distribution de l’énergie
Nécessaire au fonctionnement des différents modules

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Structure d’un API


Bus
Alimentation

entrés/sorties
Processeur

mémoire
Pré-actionneur

Interface
Capteur

L’unité centrale est constituée d’un processeur qui


exécute le programme et de mémoires qui, non
seulement contiennent ce programme, mais aussi des
informations de données (durée de temporisation,
contenu d’un compteur….)

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Structure d’un API


Bus

entrés/sorties
Alimentation

Processeur

mémoire
Pré-actionneur

Interface
Capteur

La mémoire du TSX premium interne 32 à


(RAM) est fonction du processeur 176KW
elle varie de 32 à 176KW.

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Structure d’un API Bus

entrés/sorties
Alimentation

Processeur

mémoire
Pré-actionneur

Interface
Capteur

La mémoire PCMCIA est une carte


d’extension, elle varie de 64K à 512KM
(automate TSX Premium)
64 à
512KM

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Structure d’un API Bus

Alimentation

entrés/sorties
Processeur

mémoire
Pré-actionneur

Interface
Capteur

Le rôle de cette interface :


Adaptation des signaux externes en signaux internes de L’automate (pour
les entrées TOR).
Pour les entrées/sorties analogiques cette interface permet de convertir les
signaux analogiques en signaux numériques et vice versa pour les sorties

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Constituant d’un API

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Constituant d’un API

- Suivant le processeur choisi, l’architecture automate peut avoir 111


module est 2368 voies.
- La taille maximum de la mémoire interne de l’automate est 176K

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Logique programmée
Définition

1. Une instruction est un ordre exécutable par la logique.

2. Une mémoire est un dispositif technologique destiné à conserver


l’information.

3. Une logique est dite programmable lorsque sa mise en œuvre


nécessite l’exécution d’instructions enregistrées dans une
mémoire.

4. Un programme est une suite d’instructions concourant à un


traitement donné

5. Un API est constituant électronique dédié à la commande des processus


Industriels pour lesquels le traitement séquentiel est dominant

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Structure d’une instruction


Une instruction doit préciser au processeur « quoi » faire et « sur quoi »
le faire. Elle se compose d’une partie code opération (C.O.) qui indique le
« quoi » faire et d’une adresse opérande (A.O.) qui précise le « sur
quoi ».
Le code opération est pris dans l’ensemble des instructions de
la machine (ET, OU, etc).
La donnée sur laquelle s’applique l’opérateur spécifié par le C.O.
est repérée par son adresse mémoire (A.O.) Mémoire de données

0
instruction 1
2

C.O. A.O. = i
i opérande

Code adresse
n
opération opérande
O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Exemple 1
Soit l’équation y = u2.u3 + u1

Le programme se présente comme suit (jeu d’instruction)

Adresse de L’instruction commentaire


L’instruction
C.O A.O
0 charger u2 mettre le contenu de u2 dans A.
ET u3 faire un Et entre le contenu de u3
1
et celui de A, résultat dans A.
2 OU u1 faire un ou entre le contenu de u1
et celui de A, résultat dans A
3 Ranger y transférer du contenu de A à
L’adresse devant contenir y.

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels
Application sur l’automate LEM
1. Jeu d’instructions
Le LEM possède dix instructions décrites dans le tableau ci-après

Nature Code Code


d’instruction mné interne commentaire

instruction SI 0001 test d’un variable


de chargement
SI/ 0010 Test d’un complément d’un variable

ET 0011 Fonction ET
instruction ET/
logique 0100 ET avec complément de la variable

OU 0101 Fonction OU
OU/ 0110 OU avec complément de la variable

instruction OUT 0111


d’affectation OUT/
1000 affectation du complément

Instructions TEM Temporisation d’une variable


particulières COM
comptage
NOP
0000 Pas d’opération (code nul)
O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Le format de l’instruction, à 13 bits, est donné ci-dessous


12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 0

Code opération Adresse opérande(9bits)


(4 bits)

Organisation de la mémoire d’entrées-sorties

La zone adresse de l’instruction permettant d’adresser 29 = 512 opérandes


Nous admettons que LEM peut traiter 128 entrées Ui, 128 sorties
Yj et qu’il est doté de 256 bits réservés aux variables intermédiaires
Xk.

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels
Déroulement d’une instruction
soit l’instruction suivante :
✓ Si u3
L’instruction est supposée contenue dans le mot d’adresse ‘1000.
La variable u3 désigne l’entrée numéro 3.
L’opération se déroule en trois étape.
Pointeur
001 000 000 000
registre instruction (I)
0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 1 1
‘1000 0001 000000011
registre adresse
décodeur
000 000 011
A
U
Mémoire Y
programme
X
Pile (LIFO)
O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels
Etape 1 : Recherche de l’instruction

À la fin de l’instruction précédente, le contenu du compteur est


incrémenté de +1 et contient l’adresse de la nouvelle instruction
à exécuter : ‘1000 .
La logique de contrôle de processeur demande et exécute le
transfert du contenu correspondant dans le registre instruction
I, lequel contient alors le mot : 0001000000011

si u3
Etape 2 : Recherche de l’opérande
Le décodage des 4 bits (0001) reconnaît l’instruction de chargement si. Le
processeur sait alors qu’il doit charger A par le contenu de l’adresse spécifié
par la A.O. Cette dernière est chargée dans le registre adresse S, qui autorise
l’accès à La mémoire correspondante :zone des variables d’entrée, bit
numéro 3. La logique commande le transfert du contenu de cette
mémoire dans l’accumulateur.
Etape 3 : Incrémentation du compteur
Le contenu de P est incrémenté de +1 pour adresser l’instruction suivante.

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Synthèse : fonctionnement automate


Le processeur « photographie » l’état logique des entrées puis
Transfère l’image obtenue dans la mémoire de données

Mémoire de données
Module d’entrées TOR
Dans le module processeur
O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

fonctionnement automate
Etape 1 : rapatrier l’état des capteurs qui sont associés aux modules
d’entrées

Programme
+
Transfert

Module d’entrées TOR Mémoire de données


Dans le module processeur
O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Synthèse : fonctionnement automate


Etape 2 : Exécution des opérations logiques contenues dans la mémoire
programme, les unes après les autres jusqu’à la dernière

Mémoire de données Mémoire programme

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Synthèse : fonctionnement automate


Etape 2 : Exécution des opérations logiques contenues dans la mémoire
programme, les unes après les autres jusqu’à la dernière
Ceci en se servant de « l’image » de l’état des
entrées contenues dans la mémoire des données.
Et en mettant à jour le résultat de chaque opération
logique dans la Mémoire de données
(image de sorties)

Exécution du
du programme

Mémoire de données Mémoire programme

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Synthèse : fonctionnement automate


Etape 2 : Exécution des opérations logiques contenues dans la mémoire
programme, les unes après les autres jusqu’à la dernière
Ceci en se servant de « l’image » de l’état des
entrées contenues dans la mémoire des données.
Et en mettant à jour le résultat de chaque
opération logique dans la Mémoire de données
(image de sorties)

programme
En se servant
des images des
entrées

Mémoire de données Mémoire programme

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Synthèse : fonctionnement automate


Etape 2 : Exécution des opérations logiques contenues dans la mémoire
programme, les unes après les autres jusqu’à la dernière
Ceci en se servant de « l’image » de l’état des
entrées contenues dans la mémoire des données.
Et en mettant à jour le résultat de chaque opération
logique dans la Mémoire de données.
(image de sorties)
programme
Exécution du
du programme

Mémoire de données Mémoire programme

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels
Synthèse : fonctionnement automate
Etape 2 : Exécution des opérations logiques contenues dans la mémoire
programme, les unes après les autres jusqu’à la dernière
Ceci en se servant de « l’image » de l’état des
entrées contenues dans la mémoire des données.
Et en mettant à jour le résultat de chaque
opération logique dans la Mémoire de données
(image de sorties)

programme
En se servant
des images des
entrées

Mémoire de données Mémoire programme

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Synthèse : fonctionnement automate


Etape 2 : Exécution des opérations logiques contenues dans la mémoire
programme, les unes après les autres jusqu’à la dernière
Ceci en se servant de « l’image » de l’état des
entrées contenues dans la mémoire des données.
Et en mettant à jour le résultat de chaque opération
logique dans la Mémoire de données.
(image de sorties)
programme
Exécution du
du programme

Mémoire de données Mémoire programme

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Synthèse : fonctionnement automate


Etape 2 : Exécution des opérations logiques contenues dans la mémoire
programme, les unes après les autres jusqu’à la dernière
Ceci en se servant de « l’image » de l’état des
entrées contenues dans la mémoire des données.
Et en mettant à jour le résultat de chaque opération
logique dans la Mémoire de données.
(image de sorties)
programme
Mise à jour
des images
des sorties

Mémoire de données Mémoire programme

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Synthèse : fonctionnement automate


Etape 3 : Recopie l’ensemble des états logiques images des sorties
(contenues dans la mémoire de données) dans les modules de
sorties

Module de sortie

Mémoire de données
O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Synthèse : fonctionnement automate


Etape 3 : Recopie l’ensemble des états logiques images des sorties
(contenues dans la mémoire de données) dans les modules de
sorties

Module de sortie
Mémoire de données
O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Exemple d’application

Exercice : Traitement d’une équation logique complète


Soit l’équation logique suivante Y1 = (u1 + u2).(/u3.x1 + x2./u8)
1. Donner son jeu d’instruction
2. On choisie par exemple d’implanter les variables aux
Adresses suivantes : u1 = ‘001
u2 = ‘002
u3 = ‘003
u8 = ‘010
x1 = ‘401
x2 = ‘402
Y1 = ‘201

Si l’on suppose que le programme est chargé à partir du mot mémoire


d’adresse ‘0, donner le contenu de la mémoire du programme

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Adresse C.O. A.O.

‘0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 1
‘1 0 1 0 1 0 0 0 0 0 0 0 1 0
‘2 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1
‘3 0 0 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 1
‘4 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 1 0
‘5 0 1 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0
‘6 0 1 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0
‘7 0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0
‘10 0 1 1 1 0 1 0 0 0 0 0 0 1

Image mémoire du programme

O. KAMACH
Systèmes
Cours automatisés
: Automatismes Industriels

Exécution du programme

Numéro de 0 1 2 3 4 5 6 7 8
l’instruction
Adresse de `0 `1 `2 `3 `4 `5 `6 `7 `10
l’instruction
Code

Contenu de A

Contenu de la pile
LIFO

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Exemple 2
Trouver le jeu d’instruction de la figure ci-après

X1 X2 Y1

X3 X4

X5 X6 Y2

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Exemple 3 : Pl7

U1 U2 Y

U3 U4

Jeu d’instruction :
LD U1
ANDN U2
OR U3
ANDN U4
SET Y

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Test

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Adressage des objets de modules d’entrées sorties : TSX Micro

% I ou Q X, W, D x i
Symbole
Type d’objet : Format : Position : N° voie
Norme I = entrée X = booléen x = Numéro i= 0 à 127 ou
IEC 1131-3 Q = sortie W = Mot de la position ERR
M = mémoire D = double mot dans le bac
K = Constant F = flottant
S = système
Exemple
%I1.6 : Bit de la voie d’entrée n°6 du module d’entrées TOR placé
en position 6 dans le bac.
%IW3.5 : Mot de la voie d’entrée n°5 du module d’entrées analogiques
placé en position 3
%Ix.i.ERR : Bit, à l’état 1 il indique que la voie d’entrée i du module
situé en position x est en défaut.

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Adressage des objets de modules d’entrées sorties : TSX Premium

% I ou Q X, W, D xy i
Symbole
Type d’objet : Format : Position : N° voie
Norme
IEC 1131-3 I = entrée X = booléen x = adresse rack i= numéro
Q = sortie W = Mot Y = position de voie
M = mémoire D = double mot dans le bac
K = Constant F = flottant
S = système
Exemple
%I104.6 : Entrée logique, rack 1, position 4, voie 6

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Cycle de scrutation d’un API

Acquisition Traitement Mise à jour des


Traitement interne
entrées Programme sorties

Traitement programme %Q T.I %I


T.I %I

Temps de cycle

État d’une entrée physique

État de la MIE correspondante

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Cycle de scrutation d’un API

Acquisition Traitement Mise à jour des


Traitement interne
entrées programme sorties

T.I %I Traitement programme %Q T.I %I Traitement programme %Q

Positionner S1

État de la MIS de S1

État de la sortie physique S1

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Temps de cycle
Un exemple réel, celui de l’automate Proscon de Philips, on suppose
que la machine est dotée de la configuration suivante :
- 256 entrées, soit 16 cartes de 16 entrées;
- 256 sortie, soit 16 cartes de sorties;
- 4Kmots de mémoire programme
Le temps d’accès total à une carte d’entrée ou de sortie est de
29s (acquisition ou transfert de 16bits).
Le temps d’exécution d’un programme comprenant 1 K mots
est de 1,85ms.
Le cycle total (8,3ms) se décompose en trois parties
0,464ms
lire-entr.
Mis-à jour- 0,464ms
sortie .
Exé-prog.
7,4ms

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Cycle API : Run/Mode

Traitement interne

Acquisition entrées
STOP
RUN
Traitement programme

Mise à jour des sorties

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Exécution Périodique
✓ L’utilisateur fixe la durée séparant 2 cycles successifs
(période de cycles)
✓ Régulation/Asservissement de procédé continu

Traitement programme Traitement programme

T.I %I %Q T.I T.I %I %Q T.I

Période Période

✓ Echantillonnage périodique des Entrées (%)

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels
Présentation matérielle : TSX Micro

O. KAMACH O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels

Mise en œuvre du logiciel PL7 Pro


❑ Après lancement du logiciel vous devez préciser :
➢ le processus et la version de l’API à mettre en œuvre,
➢ l’utilisation de l’outil Grafcet (GR7)
➢ l’installation éventuelle d’une mémoire PCMCIA d’extension

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels
Mise en œuvre du logiciel PL7 Pro
❑ Configuration du processus :
➢ L’entrée I1.8 peut être paramétrer pour piloter le passage RUN/STOP de l’automate.
➢ La sortie d’alarme %Q2.0 peut être affectée à une fonction alarme
➢ Démarrage automatique en RUN
➢ Si la mémoire dispose de la mémoire EPROM on peut cocher : Sauvegarde/Restitution
des mots internes %MWi.
➢ Sélectionner le type d’exécution de la tâche MAST : périodique ou Cyclique
➢ Saisissez la valeur du chien de garde (WATCH DOG)
➢ Saisissez suivant l’application la valeur de la période de la tâche FAST

O. KAMACH
Cours : Automatismes Industriels
Mise en œuvre du logiciel PL7 Pro
❑ Choix et configuration des modules :
➢ Double cliquer sur la position du rack à configurer
➢ Sélectionner dans le champ famille le type de module (par exemple Analogique, sauf
position 1 et 2).
➢ Sélectionner dans le champ module la référence du module à configurer (par exemple
TSX AEZ 801).

O. KAMACH

Vous aimerez peut-être aussi