Vous êtes sur la page 1sur 2

Les conseillers financiers recommandent à leurs clients de détenir un portefeuille diversifié.

Qu’est ce qui motive cette recommandation et comment la diversification contribue-t-elle à


l’amélioration de la performance des portefeuilles, tant en matière de risque que de
rendement? La diversification ne vise pas seulement à éviter la concentration des positions,
qui peut entraîner des pertes irrémédiables; elle consiste aussi à atteindre le rendement
périodique moyen le plus élevé pour un niveau de volatilité donné (ou, inversement, le plus
faible niveau de volatilité pour un niveau donné de rendement périodique moyen). La
diversification réduit l’effet négatif de la volatilité sur les rendements composés.
Cependant, elle ne procure ses avantages en matière de risque et de rendement que si on lui
adjoint un processus de rééquilibrage.
Lorsque les marchés financiers sont extrêmement volatils, l’investisseur peut se demander s’il
est pertinent d’en sortir et de prendre une pause pour quelque temps. La plupart des experts
s’entendent que cette stratégie n’est pas la meilleure. D’une part, il est pratiquement
impossible de connaître à l’avance le moment de l’apogée des marchés pour tout vendre avant
une correction significative. D’autre part, il ne semble pas raisonnable de le faire après une
telle correction et ainsi réaliser des pertes importantes.
donc on peut dire que la gestion obligataire est un combat contre l’incertitude sur les marchés; Le
gérant doit faire face à de nombreux risques : pertes de change, défaillance de l’emprunteur,
contraintes règlementaires ... etc. et fixer un cadre d’analyse, un objectif et les limites de ses positions.
De la découle l’importance de la « hiérarchisation » des actions, néanmoins, le gérant accorde la plus
importance aux stratégies à mettre en place car celles-ci reposent sur un principe très important
: la Théorie de Portefeuille.
La théorie de portefeuille cherche toujours à optimiser les actions des investisseurs; Pour cela,
plusieurs outils et techniques sont mis en place afin de parvenir aux objectifs. C’est pour cela
que ce modeste travail vient à l’approfondissement de cet aspect à travers la réponse à cette
question:
Quelles sont les stratégies à mettre en place par les institutions financières, particulièrement
les banques, en vue d’une gestion optimale de leurs investissements tout en tenant compte des
contraintes et facteurs pouvant en affecter la performance ?
Comme l’indique l’intitulé de notre mémoire, la problématique se résume à l’étude d'un rééquilibrage
d'un portefeuille obligatoire ( gestion indicielle);la motivation du choix de ce thème est l’importance et
la nécessité de l’établissement d’une stratégie de gestion optimale de portefeuilles obligataires qui
s’adapte aux réalités des marchés. Toutefois, cette problématique peut être divisée en quelques
questionnements fondamentaux :

 Qu’est ce qu’un produit obligataire ? et quelles sont ses caractéristiques ?


 Comment fonctionne le marché obligataire et quels sont les acteurs contribuant au dynamisme
de ce marché ?
 Quels sont les outils d’analyse des risques des obligations ?
 Comment évaluer les produits obligataires ?
 Quelles sont les stratégies de gestion obligataire ?
 Quelles sont les caractéristiques du marché obligataire Algérien ?
 Comment mettre en application les stratégies de gestion obligataire ?
Pour mener à bien nos travaux, nous avons structuré le contenu du mémoire en cinq parties:
1. Le premier chapitre débute par un état de la recherche sur tous les outils nécessaires à
l’analyse des risques liés aux obligations; Ce chapitre ne saurait être complet sans l’analyse
de la structure par terme des taux d’intérêt.
2. Le deuxième chapitre se focalise sur l’application des concepts théoriques sur le plan pratique,
et la présentation du marché obligataire Algérien à travers ses compartiments.
3. le troisième chapitre se commence par une brève présentation sur l'opération d'un
rééquilibrage d'un portefeuille obligatoire, de trouver un modèle mathématique pour bien
étudier la tache et se termine par une évaluation du modèle utilisé.
4. le quatrième chapitre traite la problématique donnée, par le choix d'une méthode
d'optimisation (Méthode epsilon-contrainte dans notre cas).
5. le cinquième et dernier chapitre présente une implémentation numérique de
l'application utilisant le langage Python via le solveur CPLEX.
Nous concluons nos travaux en faisant ressortir les résultats les plus significatifs obtenus ainsi
que les perspectives pouvant améliorer et enrichir notre mémoire.

Vous aimerez peut-être aussi