Vous êtes sur la page 1sur 28

Périodicité quadrimestrielle - N°337 - Janvier 2010

Périodicité quadrimestrielle - N°337 - Janvier 2010 Revue du Comité Départemental des Bouches-du-Rhône de la FFCAM
Périodicité quadrimestrielle - N°337 - Janvier 2010 Revue du Comité Départemental des Bouches-du-Rhône de la FFCAM

Revue du Comité Départemental des Bouches-du-Rhône de la FFCAM

Fondé le 2 avril 1874 Reconnu d’utilité publique par décret du 31 mars 1882 Revue

Fondé le 2 avril 1874

Reconnu d’utilité publique par décret du 31 mars 1882

Revue du Comité Départemental des Bouches-du-Rhône de la FFCAM

N°337 - 1 er quadrimestre 2010 - 5 ème Série

Sommaire

Edito Protection de la Montagne

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

 

3

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Calanques : un siècle d'amour et de vigilance

 

4

Actualité

Quads à Sainte-Victoire

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

6

Menace sur la

Sainte-Baume

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

6

Raquettes ou Racket dans le Queyras

 

7

Témoignage, médaille

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

7

Expé / Voyage

Pays des volcans et des hommes fleurs

 

8

Activités

Randonnée A découvrir Randonnée ou jeu de piste

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

10

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

11

 

Escalade

Les dalles

du

Claps

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

12

Spéléologie Réseau LACHAMBRE

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

13

Parapente Rêve au dessus de Moustiers

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

14

Agenda

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

16

Lu pour

vous

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

16

Activités de vos clubs

 

Marseille ProvenceCAF

CAF

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

17

Le Garlaban en ProvenceCAF

CAF

 

21

la Crau enCAF Provence

CAF

Provence

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

22

Aix en ProvenceCAF . .

CAF

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

24

Calanques Marseille CassisCAF

CAF

 

26

E-mail : cafmarseille@free.fr Site Internet : cafmarseille.free.fr

Photo de couverture : Philippe REBONT, au sommet de la montagne de la Lance, en Drôme Provençale, à côté de Dieulefit. Devinette : D’où vient le vent ? (réponse p.16 : Agenda)

Les trois photos en triangle :

à gauche : Rémy MARIN En haut : Martine BONNIN En bas : Sébastien PLUMET

Remise textes

Remise programmes

Parutions

15

Novembre

15

Décembre

15

Janvier

15

Mars

15

Avril

15

Mai

15

Août

15

Septembre

15

Octobre

3
3

Calanques & Montagne

édito

L a rentrée 2009 nous a réservé une mauvaise surprise avec le projet de vaste
L a rentrée 2009 nous a réservé une mauvaise surprise avec
le projet de vaste réserve intégrale dans le futur parc
National des Calanques présenté par le GIP. Nous avons
été d'autant plus surpris, et même disons-le déçus, qu'il n'en
avait pas été question pendant les dix ans de construction de
ce parc. Bernard VAUCHER, dans son article ci-après "
Calanques : un siècle d'amour et de vigilance ", traduit bien
notre sentiment. Les randonneurs et les grimpeurs ont su se
mobiliser pour s'opposer à un projet aussi injustifié. Leur mou-
vement a eu un écho dépassant largement le cadre régional :
pétition signée à l'international, articles dans la presse natio-
nale, interviews télévisés, communiqués de soutien des fédéra-
tions FFCAM, FFME, Mountain Wilderness…Les fils du dialogue
se sont renoués avec le GIP pour faire abandonner ce projet
mais la vigilance reste de mise dans cette phase finale de
rédaction de la charte du Parc National (Avril 2010).
Alors que nous annoncions le futur Parc Naturel Régional de la
Sainte-Baume, l'annonce d'un projet de future centrale photo-
voltaïque sur le Plan des Vaches est avancé.
Autre nouvelle tout aussi inquiétante : les communes du
Queyras envisageaient très sérieusement de faire payer une
redevance aux pratiquants des sports de neige (raquettes, ski
de randonnée…) sous le couvert d'aménagements réalisés. Les
vives réactions des fédérations de sports de nature ont, sem-
ble-t-il, calmé ces velléités
pour
l'instant. Toutes ces nouvelles
convergent malheureusement vers une même et unique ten-
dance que nous ne pouvons que déplorer : la restriction de la
liberté d'accès aux sites naturels. Les raisons avancées sont :
protection de l'environnement, sécurisation du public, construc-
tion immobilière ou infrastructure, aménagement des espa-
ces…et d'autres à inventer peut-être. Ce thème doit être saisi
par la FFCAM et toutes les fédérations de sports de nature (non
motorisés) afin d'éviter cette dérive irréversible.
Heureusement que les articles de ce numéro révèlent qu'il y a
encore beaucoup de coins fabuleux à découvrir à côté de chez
nous ou plus loin. Nous pouvons encore parcourir la nature tout
en la respectant, profitons-en et surtout battons-nous pour que
les générations à venir partagent ces mêmes plaisirs. Bonnes
courses à tous.
Bernard HAMEL
Président C.D. 13 FFCAM
bernardhamel@yahoo.fr

Calanques & Montagne

Renseign. bulletin : M. TESI Tél. 04 91 54 36 94 Dépôt légal : 25 Juin 2008 ISSN : 1268-7197 Editeur : Comité Départemental des Bouches du Rhône FFCAM (association loi de Juillet 1901) 14 Quai de Rive Neuve 13007 Marseille - site http://cafmarseille@free.fr Directeur de la Publication : Bernard HAMEL, Président Directeur délégué : Henri GARGUILO Rédacteur en chef : Marc ROUSSEL Comité de rédaction : Arlette CRAVIATTO, Henri GARGUILO, Henri Claude GRE- GOIRE, Bernard HAMEL Andrée LIOTARD, Jacqueline MARIE, Jean REYNAUD, Marc ROUSSEL, Monique TESI. Ont collaboré à ce numéro : Christiane BONHOMME, Jacques KELLE, Franck MATACCHIONE, Jean MAZET et Hubert POILROUX. Impression : Groupe Brailly - 62 route du Millénaire BP 34 - 69564 Saint-Genis-Laval Maquette : Omnis Coloris - 107 bd Jeanne d’Arc 13005 Marseille - 04 91 36 54 00

Janvier 2010

Protection de la montagne

CALANQUES : UN SIECLE

Photo : B. HAMEL

"Il n'y a sans doute pas, dans le monde, d'autre exemple où, si prés d'une grande ville, soit conservé un espace sauvage et d'une grande beauté comme cela est le cas pour le Massif des CALANQUES. Cela tient du miracle !". Ainsi s'exprimait Gaston REBUFFAT !

Q ue les Calanques aient eu leurs amoureux depuis longtemps, cela ne fait aucun doute.

L'histoire "officielle" commence avec la création en 1875 de la Section de Provence du Club Alpin (précédée d'une année par celle du Club Alpin Français). En 1897, la Société des Excursionnistes Marseillais voit le jour. Au début du XXè siècle, ces deux sociétés regroupent prés de 4000 membres. Aussi, lorsqu'en 1913, les Calanques connaissent leur première agression majeure, il n'est pas étonnant de rencontrer ces deux asso- ciations en tête de la manifestation pour protester contre l'ouverture de la Carrière Solvay, à Port Miou. Elles n'au- ront pas hélas gain de cause, mais dix ans plus tard, lorsqu'un projet semblable est envisagé à En Vau, une manifestation de protestation rassemblant 100.000 personnes permet de sauver la Calanque d'En Vau.

Le projet qui, de manière récurrente a été suspendu à la manière d'une épée de Damoclès, est celui de la "Route des Calanques". Cette route littorale, en corniche, avec bretelles desservant Sormiou et Morgiou, a été une menace constante pendant prés d'un demi-siè- cle : de 1927 (Proposition du maire de Cassis pour une route des Calanques)

Paul ROUAIX. Les interventions de Paul ROUAIX et des membres du COSINA sont multiples, et aboutissent au "clas- sement" des Calanques. Par le Décret du 29 août 1975, les Calanques devien- nent "Site Classé" (le littoral suivra un an plus tard). Pour autant, sont-elles protégées de manière définitive ? La réponse est NON ! Le POS de 1991 déclasse cer- tains sites : L'UCPA à Sormiou se voit gratifiée de 5000 m 2 constructibles, le doublement de la route des Goudes est prévu (ainsi que 5000 lignes téléphoni- ques), et la frange ittorale devient sus- ceptible d'abriter des constructions sur pilotis (jusqu'à 6 m de haut !). Venant renforcer l'action du COSINA, se crée UCL (Union Calanques Littoral). Cette association, présidée par Henri AUGIER, épaulée par les traditionnelles associa- tions d'amoureux des Calanques, obtient le retrait de ces projets. Récemment, sous l'impulsion d'un col- lectif baptisé "Un Parc National pour les Calanques", à laquelle se joint le CAF Marseille Provence, un projet d'implan- tation d'un hôtel de luxe au Mont Rose est écarté en 2008.

Comme on le voit, depuis un siècle, les agressions n'ont pas manqué, et sans une vigilance constante de la part d'as- sociations de protection de la nature et d'usagers telles que le Club Alpin, les Excursionnistes Marseillais, les Amis de la Nature et bien d'autres, il ne resterait pas grand-chose de la sauvage beauté des Calanques, qui auraient été "muti- lées", comme l'ont été tant d'endroits de la côte méditerranéenne. Mais les Calanques, ce sont aussi, comme j'ai eu le plaisir de l'écrire, "Des Rochers et des Hommes". Et je voudrais revenir sur quelques personnages remarquables

jusqu'à la demande, en février 1967, de la Chambre de Commerce, d'un réseau de 42 km de routes (dont certaines à péage), rien n'aura été épargné aux Calanques. Pour ajouter un peu de variété, il y a eu (1959) "un projet de construction sur le Plateau de l'Homme Mort, d'un com- plexe "scientifique et attractif", compor- tant une tour de 350 m de haut, un Palais des Congrès de 8000 places, une boule tournante de 70 m de diamètre, reposant sur un lac artificiel, un réseau très dense de communications, le tout complété par un zoo et l'immersion, dans la Calanque de Morgiou, d'un cylindre de 25 m de diamètre pour observer… Pour réunir ces éléments quelque peu disparates, un téléphérique et un réseau routier de 15 m de largeur !" (Plaquette du COSINA ; G. REBUFFAT) Dans le même ordre d'idée, en 1968, la Chambre de Commerce présente à la Commission Départementale des Sites un projet de télé- phérique aboutissant au sommet de Marseilleveyre, comportant à la station termi- nale un restaurant ! Les pressions pour une Route des Calanques devenant de plus en plus insistantes, il devint nécessaire de regrou- per les défenseurs des Calanques en une seule asso- ciation : c'est ainsi qu'est né le COSINA (Comité de défense des Sites Naturels),

le 17 juin 1965. Son président est un homme remarquable :

Vallon de la Fenêtre - Mars 2009 Photo : M. ROUSSEL
Vallon de la Fenêtre - Mars 2009
Photo : M. ROUSSEL
4
4

Calanques & Montagne

Janvier 2010

PROTECTION

D’AMOUR et de VIGILANCEDE LA MONTAGNE

qui ont mis leur charisme, leur noto- riété et leur énergie au service des Calanques. Les Calanques étant essen- tiellement fréquentées, tout au moins par voie terrestre, par des excursionnis- tes et des grimpeurs, il n'est pas éton- nant que ce soit parmi ces derniers que l'on ait trouvé les défenseurs les plus pugnaces.

L'acte de naissance de l'escalade cor- respond à l'ascension, il y a 130 ans, de la Grande Candelle par Francis W. MARK, vice-consul britannique à Marseille. Pendant un demi-siècle, les motivations de MARK et de ses succes- seurs rejoignent celles de l'alpinisme classique. Aussi incongru que cela puisse paraître pour un massif de dimension aussi réduite, l'histoire des Calanques prend une tournure alpine :

on commence par la "conquête des sommets", et on défriche les endroits vierges. Ainsi le Val Vierge n'est décou- vert qu'au tournant du XXè siècle car, même par le bas, le fameux Pas du Rocher Club (le passage de l'Œil de Verre) est inaccessible au plus commun des marcheurs ! Gageons que ce Val Vierge devait réellement l'être, nanti d'une végétation quasi-tropicale. Quant au Devenson, accessible par la mer, il faudra attendre 1920 pour que les pre- miers "alpinistes" trouvent le chemine- ment complexe qui conduit à la calan- que. En 1936, un jeune postier marseillais est l'auteur d'un véritable coup de théâtre :

avec un nombre réduit de pitons, Henri

Photo : B. HAMEL

BARRIN vient à bout de la face nord du Rocher des Goudes, et provoque une révolution dans les Calanques. L'exploit de BARRIN impulse une dynamique telle qu'en moins de dix ans, des noms comme LIVANOS ou REBUFFAT brillent au firmament de l'alpinisme mondial.

Avec la première répétition de l'éperon Walker à la face nord des Grandes Jorasses (REBUFFAT et FRENDO) et la première du Grand Dièdre de la Su Alto (LIVANOS et GABRIEL), la valeur de l'al-

pinisme marseillais n'est plus à démon- trer. La Su Alto passe pour la voie la plus difficile des Dolomites, autant dire du monde entier, les Dolomites représen- tant le nec plus ultra de la difficulté pure. En 1950, REBUFFAT est invité à l'expé-

dition

l'Annapurna (8073 m). Avec TERRAY, ils sacrifient leur chance d'aller au

sommet, pour sauver LACHE- NAL et HERZOG qui reviennent épuisés et gelés du premier " 8000

" gravi. Avec cinq cents premières

dans

Calanques à son actif, le plus sou- vent avec son épouse Sonia, Georges LIVANOS domine l'escalade marseillaise pen- dant un quart de

siècle. La génération qui suit, celle de GUIL- LOT, BOURGES, CASSIN, COQUEU- GNIOT, DUVILLIERS, MANDIN et des frères KELLE, apporte une série d'itiné- raires superbes, destinée à enrichir l'héritage laissé par LIVA- NOS. CASSIN et GUIL- LOT poussent le niveau en escalade libre très loin, alors que BOURGES et KELLE pérennisent un style découvert par SAVE de BEAURECUEIL, puis RAMOND et JOUBARD, celui des traversées au- dessus de la mer. Lorsque

les lignes verticales se font rares, l'imagination des grimpeurs en crée des nouvelles, horizonta- les. Le paradis avec ces aventures mi-alpines, mi- marines, a pour nom Devenson, Oule et Castelvieil, ainsi que le Cap Morgiou, que nous découvrirons une décennie plus tard, Michel CHARLES et moi-même. Dans les années 1980/1990, le niveau explose, en escalade comme en alpi- nisme. Nanette RAYBAUD est la pre-

mière Championne du Monde d'esca- lade, et la cordée FAUQUET-FINE fait une tentative à la face Sud du LHOTSE (8500 m) qui passe pour le mur le plus redoutable de l'Himalaya.

Comme on le voit, les Calanques ont formé des grimpeurs et des alpinistes de classe internationale, mais elles ont surtout engendré des amoureux incon- ditionnels. Le plus célèbre d'entre eux

de

Photo : B. HAMEL
Photo : B. HAMEL

est Gaston REBUFFAT. Guide célèbre, écrivain et conférencier à succès, REBUFFAT n'a jamais manqué une seule occasion de voler au secours des Calanques. Il a usé de sa notoriété pour intervenir auprès des personnages influents ; il a, dans ses livres et ses films, notamment grâce aux images superbes de son ami d'enfance Gabriel OLLIVE, souligné leur beauté, mais aussi leur fragilité ; il a apporté son soutien inconditionnel à des défenseurs comme Paul ROUAIX ; il a, jusqu'à son dernier souffle, voulu un Parc National. REBUF- FAT était un humaniste, ses livres van- tent la beauté de la montagne, les liens de la cordée, la connivence entre l'homme et la nature.

Vouloir priver les amoureux des Calanques d'une partie essentielle de leur paradis me semble une erreur, sur- tout d'une manière qui sonne comme un oukaze, sans la moindre discussion. Je souhaite de tout cœur que ce parc National, que j'ai tant désiré et pour lequel je me suis tant battu, ne parte pas sur ces bases.

Barney VAUCHER

les

5
5

Calanques & Montagne

Janvier 2010

Actualité

QUADS à la SAINTE-VICTOIRE

Photo : Ch. BONHOMME
Photo : Ch. BONHOMME

Véhicules à moteurs et espaces

naturels.

Suite à l'article paru dans le numéro 336,

le Grand Site Sainte-Victoire nous com-

munique quelques éclaircissements sur

ce problème et surtout nous informe sur

la conduite à tenir

L e Grand Site Sainte-Victoire, conscient

des gênes occasionnées par ces pra-

tiques tant sur les aspects naturalistes

que de dérangement des autres activités, a initié une concertation avec les autorités compétentes. Autour du Procureur de la République, un groupe de travail a été constitué avec l'Office National des Forêts, la Gendarmerie, l'Office National de la

Chasse et de la Faune Sauvage, les maires et les polices municipales. Cela a conduit à réaliser un travail d'harmo- nisation des arrêtés municipaux. En effet, les chemins ruraux sont par définition ouverts à la circulation et ne peuvent être fermés dans leur totalité et durant toute l'année. Chaque commune a donc pris un arrêté adapté à son contexte local. Sur cette base, des opé- rations de police ont eu lieu à deux reprises au cours de l'année 2008. Malheureusement, malgré la forte implica- tion notamment des personnels de gendar- merie, ce type d'opération reste encore insuffisant pour régler ce problème. Aussi, en complément des actions de sensibilisa- tion réalisées par les gardes nature de notre Syndicat, la surveillance et les témoignages de votre association comme celui paru dans votre revue d'Octobre 2009 sont essentiel- les afin de faire évoluer ce type de pratiques.

essentiel- les afin de faire évoluer ce type de pratiques. Hervé BÉGUIN Grand Site Sainte-Victoire Chargé

Hervé BÉGUIN Grand Site Sainte-Victoire Chargé de mission Aménagement et Patrimoine

MENACE sur la SAINTE-BAUME

Photo : J. MAZET “La Sainte-Baume”

D ans ce même numéro 336, heu-

reuse nouvelle, nous annoncions

que le PNR de la Sainte-Baume

verrait le jour. Hélas cinq mois plus tard

l'annonce d'un projet de centrale photo- voltaïque sur le Plan des Vaches amène une lourde déconvenue. Résumons : la surface prévue est de 27 ha (soit environ 500m x 550m) sans omettre route d'accès, enfouissement des câbles, ligne à haute tension, etc… Et n'oublions pas le bilan carbone pour

créer l'ensemble de ces structures. En termes de création d'emplois et de finance le projet est certainement vala- ble. En termes de développement dura- ble, de respect de la biodiversité sa valeur chute bien bas. Quand à ce Plan des Vaches qui est il ? Son nom serait une altération de Plan des Masques (allusion aux génies mal- faisants qui sortaient du ragage situé au centre du plateau !). Chaînon détaché de la Sainte-Baume vers le Nord, son alti-

6
6

Calanques & Montagne

Janvier 2010

tude s'établit entre 840 et 930m. Ce fut l'emplacement d'un castellas dès le néolithique et il reste un exceptionnel point de vue. Le site est d'ailleurs inscrit à l'inventaire depuis 1945. Nous nous posons la question : com- ment, pratiquement en même temps, annoncer la création du PNR et le projet d'une centrale sur un site inscrit et de ce fait devant être inclus dans le PNR ? Quelles autres possibilités a-t-on étudié ? Pourquoi sacrifier un site aussi remar- quable ? Une pétition a circulé. C'est une nouvelle affaire à suivre. Pour plus de détails consultez le site :

http://www.cheveche.fr

Photo : J. MAZET “Pic de Bertagne”
Photo : J. MAZET “Pic de Bertagne”

Actualité

RAQUETTES ou RACKET dans le QUEYRAS

Photo : L. DHOYE “le Pain de Sucre, St Véran”
Photo : L. DHOYE “le Pain de Sucre, St Véran”

L a randonnée devient payante dans

le Queyras. La pratique de la ran-

donnée pédestre, en raquettes ou

en ski, sera payante cette année sur les itinéraires suivants : accès à la Blanche (Saint-Véran), Col Agnel (Molines), Col

de l'Izoard (Arvieux), Viso (Ristolas) et hameaux du Bois Noir (Ceillac). C'est ce qu'il résulte d'un vote du Conseil de la Communauté de Communes de l'Escarton du Queyras lors de sa réunion du 23 septembre

2009. Les pratiquants suivants devront acquérir un "Pass Piétons Queyras" (sauf s'ils se sont déjà acquittés d'une redevance Ski de Fond) : skieurs de fond, clients chiens de traîneaux et mushers, piétons, personnes circulant en raquettes, skieurs de randonnée. Les tarifs de la redevance seront les sui- vants : journée 3 ou 5 sur les pistes, hebdomadaire 15 , saison 30 ; gra- tuit pour les enfants de moins de 10 ans et les seniors de plus de 75 ans. Il s'agit d'une extension de la redevance propre aux domaines nordiques à des itinéraires jusqu'ici libres d'accès empruntant des routes départementales ou communales. Les skieurs de randon- née qui ne les empruntent que pour aller plus loin se verraient alors obligés de payer pour rejoindre leurs espaces naturels de pratique. Localement, les oppositions à cette mesure commencent à prendre de l'am- pleur.

Témoignage : Médaille 50 ans

L e 21 Novembre un

épisode chaleureux a

marqué notre A.G. du

Photo : P. GUENEBAUD
Photo : P. GUENEBAUD

les jours d'école, celui des sacs à dos pendant que maman s'affairait à la prépa- ration du repas, pour partir dans les Calanques, les mas- sifs de Sainte-Victoire ou de la Sainte-Baume… Sans comp- ter les week-end et vacances, où nous allions camper, dor- mir dans les refuges ou de

simples "paillères" dans l'Oisans ou les Alpes. Malgré ces quelques désagréments à nos yeux d'enfants puis d'adolescentes et avant même d'être en âge de pratiquer l'escalade et l'alpinisme nous étions imprégnées du vécu et des récits de tou- tes les belles courses que faisait notre père avec ses amis. Entraînées par lui, nous avons fait ensuite nos premières voies d'escalade puis, nos premières ascensions en montagne parfois en pei- nant et souffrant du froid et de l'altitude, mais toujours exaltées par l'ambiance, l'environnement et la beauté de tous ces sommets. Nous avons ainsi appris à connaître et respecter la nature et les fra- ternelles cordées nous ont données le sens du partage et de l'amitié… Puis nos chemins de vie ont pris des voies différentes : infirmière, je devenais moins disponible pour continuer à grimper ; et pendant que Mireille menait de front étu- des, escalade, randos à ski, j'amenais au CAF ma "pièce rapportée" qui ne connais- sant strictement rien à l'escalade y a si rapidement pris goût qu'il a même ouvert une voie dans les toits de Sugiton avec Pierre VIDAILHET (la Vima).

Encore un peu plus tard, pendant que Mireille mariée à Jacques continuait (et

CAF Marseille Provence, Jeannine et Mireille, nées RAMOND, recevaient la médaille des 50 ans du club alpin. C'est l'occasion de rappeler le parcours de la "famille RAMOND" :

Maurice, Président d'honneur, l'un des plus anciens de notre club. Antoinette, ou plutôt "Nénette" son épouse, leurs deux fil- les, leurs trois petits-enfants, sont tous amoureux des cimes. Quand aux huit arrière petits-enfants, vue l'ambiance, gageons qu'ils suivront la voie familiale ! Voici, quelques extraits des paroles pro- noncées à cette occasion par Jeannine et Mireille. Nous vous relatons notre chemin de vie, tracé dès notre naissance par le seul fait que nous sommes les filles de Maurice et Nénette RAMOND… Pour revenir à notre hérédité familiale, nous pourrions dire tel Gaston REBUFFAT : "bien plus qu'à Marseille, c'est dans les Calanques que nous sommes nées". Certains en parlent comme d'un terrain de jeu….pour nous ce fut déjà notre ber- ceau… dans le sac à dos… ! Notre père, entièrement dévoué au CAF et dont il fut le Président durant 10 ans (de 1960 à 1970) a donné le goût, entraîné et formé à l'alpinisme, avec enthousiasme, tant de jeunes à l'époque, qu'il était pres- que naturel de nous en communiquer sa passion très tôt…. Depuis notre plus tendre enfance, qu'il pleuve ou qu'il vente, pas un dimanche sans le rituel du lever parfois plus tôt que

continue toujours) à pratiquer inten- sément l'esca- lade, l'alpinisme, les expéditions, les camps d'été, nous déména- gions pour vivre à St Raphaël et cet éloignement géo- graphique nous a alors plus orienté vers les sports nautiques. Malgré cela, nous ne manquons jamais une Assemblée Générale, car c'est une trop rare occasion de revoir les quelques anciens et fidèles amis ici présents. Vous avez certai- nement compris que non seule- ment nous for-

mons une famille au sein du CAF mais que le CAF est aussi un peu pour nous notre famille. Merci pour cette médaille, la même remise à papa en 1988… ! En regrettant qu'il n'existe pas celle des 70 ans de présence car il l'aurait reçue l'année dernière !

Je voudrais vous soumettre une citation qui me séduit beaucoup : "Le vieillisse- ment est comparable à l'ascension d'une montagne : plus on monte plus on est fatigué et hors d'haleine, mais plus notre vision s'élargit". C'est ce que nous vous souhaitons. Jeannine MADIER et Mireille KELLE

Photo : M. RAMOND Juillet 1964 au Replat de la Selle dans le Massif des Ecrins

7
7

Calanques & Montagne

Janvier 2010

Expé

PAYS des VOLCANS

Photo : Cl. BREIL

Photo : E. GERENTES

Photo : E. GERENTES
Photo : E. GERENTES

Quelques généralités :

S UMATRA avec une superficie de 473 000 km 2 est, par sa taille, la troisième des quelques 17 000 îles

de l'archipel indonésien. C'est une île volca- nique dont le plus haut sommet atteint 3805

m.

Les paysages sont très divers et magnifi- ques : rizières, lacs (Tujuh le plus haut à 2800 m, Kerinci, Maninjau, Toba…), vol- cans, forêts vierges. Le climat est équatorial mais dès 800 m il se supporte très bien. La population est accueillante et, à notre sur- prise, demandeuse de photos. L'alimentation est diversifiée : riz, légumes

et fruits à chaque repas, poissons, poulet… Notre trek :

Après une visite rapide de Medan (capi- tale de Sumatra Nord), nous prenons la route pour Tangkahan (situé en lisière du parc Gunung Leuser) et partons à la

découverte de la jungle (très glissante) où il faut se familiariser entre autres avec les sangsues. Nous côtoyons :

- des éléphants dont la peau est si fra-

gile qu'une simple piqûre de taon les fait saigner !

- et à Bukit-Lawang (centre de réhabili- tation à la vie sauvage) des orangs- outans quémandeurs de fruits (essen-

8
8

Calanques & Montagne

Janvier 2010

Photo : E. GERENTES
Photo : E. GERENTES

tiellement des femelles). La forêt est très riche : orchidées,

néphentes (fleurs insectivores en forme de calice), arbres immenses (arbres

compas, arbres Boudha

vons aussi des plantations : palmiers à huile, hévéas, cacaoyers, piments, cour- gettes, tomates…. Nous avons fait l'ascension de plu- sieurs volcans actifs :

- le Sibayak (Sumatra Nord) 2212 m, nous offre de superbes panoramas et après une descente rapide, nous pou- vons prendre un bain réparateur dans les sources chaudes.

).

Nous trou-

et des HOMMES-FLEURS

EXPE

et des HOMMES-FLEURS EXPE Photo : R. ZUZEK - le Merapi (Sumatra Ouest) 2981 m, dont
Photo : R. ZUZEK
Photo : R. ZUZEK

- le Merapi (Sumatra Ouest) 2981 m, dont le cratère était plus ou moins

visible étant donné l'importance des fumerolles.

- le Kerinci (Sumatra Ouest) 3805 m,

avec à ses pieds des plantations de thé. Chaque explosion est accompa- gnée d'un gros nuage sentant le sou- fre, pourtant la "bouche" qui crache est petite. Sur le retour se trouve un autel avec des offrandes pour remer- cier le Dieu Volcan qui gronde mais ne fait pas de dégâts ! -le Krakatau (au sud de Sumatra dans le détroit de la Sonde) plus exactement l'Anak Krakatau ou fils de, était en pleine éruption, notre ascension s'est donc limitée au premier plateau.

Au cours de notre périple, nous rencon- trons différentes ethnies :

- les Batak-Toba (Sumatra Nord) issus

de tribus montagnardes néolithiques (ils avaient une réputation belliqueuse et pratiquaient le cannibalisme rituel). Nous visitons leurs anciens villages devenus

Photo : Cl. BREIL

des musées et assistons à des danses. -les Minang (Sumatra Ouest) société musulmane et matrilinéaire. Nous appré- cions leurs coutumes spécifiques qui perdurent dans la construction de leurs maisons traditionnelles ou rumah- gadang, le tissage, l'orfèvrerie, la danse, la cuisine… - les Mentawai ou hommes-fleurs de l'île de Siberut (Sumatra Ouest) qui nous ont accueillis plusieurs jours. Les Mentawai ont pu préserver leurs ancien- nes traditions et mènent leur existence en parfait accord avec la nature et les esprits qui constituent leur univers. Ils

9
9

Calanques & Montagne

Janvier 2010

sont très coquets, portent des fleurs d'hibiscus comme parure et pensent que ces fleurs chassent les mauvais esprits. Ils vivent regroupés en clans dans des "Uma" où les invités logent sous la véranda, les hommes dans la pièce du milieu, les femmes et les enfants dans la cuisine. Nous sommes heureux d'avoir pu partager leur intimité. Un séjour très enrichissant. "masurabagat" et "Méankaï"

Eliane GERENTES

Note : dans Lu pour Vous voir l’ouvrage “Mentawai”

Activité

Randonnée

A DECOUVRIR

Pelouse à pensées

L e vaste massif des Monges est accessible au

bout de la route Sisteron-Pierre-Ecrite-Authon.

Le sentier en lacets dans la belle forêt pentue de

Tabaillon nous fait accéder à l'arête sud-ouest qui monte progressivement en tournant vers le nord et vers le sommet (2 115m) bien visible de loin, au bout de falaises abruptes dominant une dépression à l'ouest. A mi-chemin, on traverse un tapis multicolore de pen- sées variées. Là-haut on longe quelques névés, on domine des arêtes ouest, nord et est, qui permettent des redescendre. On découvre les crêtes de la chaîne "La Blanche-Estrop" et le Blayeul tout proche. Au retour par l'est on rejoint le GR6, la haute vallée du Vanson et on domine la profonde Clue de Feissal.

Daphné en fleurs

Arête sommitale et le Val de Durance à l’Est

a Montagne d'Aujour est située au

sud de Veynes et du Dévoluy. Allongée

est-ouest, elle porte à son sommet

une falaise qui interrompt le versant nord

constitué d'une strate de calcaire dur. Au

sud, sous la falaise, le relief recoupe des stra-

tes plus marneuses et ébouleuses et se cou-

vre de genêts et de grandes herbes soyeuses

glissantes. Au départ de Savournon-

Villelongue, une montée assez raide en forêt

conduit au replat de Chambeau. De là, une

piste monte vers le NE à un col, d'où un sen-

tier mène sous la falaise puis sur la falaise

sommitale. Sinon ce sera la voie de retour

pour les plus sportifs qui auront traversé le

versant sud pour contourner le sommet par

l'est et y monter par le NE très chaotique et

karstique. On remarque quelques fleurs rares

(Tulipe, Daphné, Valériane, Hélianthèmes…)

L

Tulipe
Tulipe

Koch, traverse une gigantesque falaise en se glissant dans les strates de calcaire tithoni- que (période jurassique). Plus loin, la vallée du Buech, qu'on traverse plusieurs fois à gué, vers le village abandonné de Chaudun, est un paradis isolé et fleuri (gesses de prin- temps sous le bois très pentu du Chapitre).

Paradis printanier à Chaudun

L es pentes du Dévoluy, le haut Buech et le col de Chabanotte au NO de Gap, sont admirables en partant de Rabou.

Le sentier des Bans avec ses gentianes de

Gentianes de Koch
Gentianes de Koch

Calanques & Montagne

10
10

JanvierJanvier 20102010

N évé de printemps au Col de

Bal en Vallouise. Nostalgiques

des randonnées à raquettes

de l'hiver, nous chaussons nos cram- pons pour gravir encore, à corde ten- due, une neige éphémère.

Texte et photos : Pierre THOMAS Col de Bal
Texte et photos :
Pierre THOMAS
Col de Bal

Activité

Randonnée

RANDONNEE ou JEU DE PISTE ?

Activité Randonnée RANDONNEE ou JEU DE PISTE ? I l y a maintes façons de monter

I l y a maintes façons de monter au Mourre Nègre, ce merveilleux belvé- dère à la fois sur la vallée de la Durance au sud et sur le plateau du Vaucluse au nord. Lassés des montées traditionnelles nous avons choisi de partir de la vallée de l'Aigue Brun près de Sivergues. Voici donc la description de cette randonnée à faire fin Octobre ou début Novembre pour avoir les couleurs de l'automne et peut-être trouver des champignons. Quoique, à mon avis, randonner et cueillir des champignons ne soient pas très compatibles !

Suivre le GR vers le Sud-Est , puis à l'Est pour rattra- per la piste qui mène au Mourre Nègre à la cote 953 m (citerne). De là mon- ter au som- met du Grand Luberon (1125 m) en prenant un sentier à droite après 1 km (cote 1050 m).

jusqu'à rencontrer la cabane de la Chouette (ce nom parce qu'une chouette niche habituellement à l'inté- rieur).Laisser le sentier à votre gauche et prendre celui de droite qui descend. A la cote 857 m on rencontre un chemin, tourner à gauche et rattraper la piste (cote 854, citerne, 1300 m depuis la cabane) en prenant soin de laisser un chemin à gauche. On peut redescendre sur Sivergues par le GR de pays (balise rouge et jaune). Nous avons préféré des- cendre par le Vallon Mort. Reprendre la piste direction Est sur 1100 à 1200 m. Il faut repérer sur le côté gau- che de la piste un très petit sentier. Son départ n'est pas sur la piste mais 15 à 20 m en dehors de la piste légèrement au-dessus de celle-ci. Un bon repère :

vous rencontrerez un endroit légè- rement dégagé (pelouse). Un sen- tier longeant la piste vous fait reve- nir en arrière en montant légère- ment (20 à 30 m). Chercher un cairn à votre droite derrière un pied de buis et vous découvrirez le sen- tier qui descend très raide dans un pierrier plein Nord. Suivre ce sen- tier jusque sous une falaise à votre droite (cote 650 m). Continuer tou- jours plein Nord en laissant le sen- tier qui part à l'Ouest. Le sentier prend la direction Nord-Est. A la prochaine intersection prendre le sentier à gauche qui part au Nord vers un champ de lavandes. Passer le champ de lavandes et retrouver le chemin de départ.

le champ de lavandes et retrouver le chemin de départ. RETOUR (tracé en vert) : en

RETOUR (tracé en vert) : en passant par la cabane de la Chouette. Retrouver

la piste à la cote

1050 m et la même piste que précédemment

jusqu'à la cote 929 m.

A gauche se pré-

sente un sentier qui monte à La Citerne (nom d'un petit som- met dénudé) à travers une prai- rie. Prendre ce sentier et 50 m avant le sommet aller à droite dans la prairie et trouver un petit sentier (cairn) (cote 950 m). Descendre par ce sentier

ACCES : A partir de Lourmarin prendre la route d'Apt (D 943) jusqu'au croisement avec la D 232 direction Sivergues. Prendre ensuite la D 114 toujours direction Sivergues.

DEPART : sur la route D 114 (cote 534

m) dans une épingle de la route - un

pont - soit à 1,5 km avant Sivergues - possibilité de garer 3 à 4 véhicules.

ALLER (tracé en jaune) : Prendre la piste remblayée qui part au Sud. Après 250 m laisser le sentier qui part à droite vers un champ de lavandes (c'est le sentier de retour). Suivre cette piste le long d'une falaise pendant environ 1,3 km (balisage ancien jaune). Sur la droite il y a un cairn (alt. 630 m). Prendre à gauche et remon- ter vers le Nord un sentier qui débute dans un pierrier (balisage jaune ancien) jusqu'à une piste (un peu avant la piste, laisser un balisage bleu à gauche). Prendre à droite et suivre la piste sur 250 m. A l'altitude 720 m. sur votre droite se découvre un petit sentier qui monte raide au début et vous permettra de rat- traper le GR 92 après 1,5 km environ.

Texte et photos :

Claude BREIL

GR 92 après 1,5 km environ. Texte et photos : Claude BREIL Dénivelée : 800 m

Dénivelée : 800 m - Temps : 5 h à 5 h 30 - Distance : 16 km Carte IGN 1/25000 - 3243 OT (Pertuis - Lourmarin) - Edition 2007

11
11

Calanques & Montagne

Janvier 2010

Activité

Escalade

LES DALLES DU CLAPS

Activité Escalade LES DALLES DU CLAPS P our la plupart d'entre nous le Chaos du Claps

P our la plupart d'entre nous le

Chaos du Claps qui domine la

partie la plus amont du cours de

la Drôme, était inconnu mais d'autres l'avaient déjà "lorgné" lors d'un passage dans ce Haut Diois, car comment ne pas avoir envie de promener "ses ballerines" sur cette superbe dalle qui nous tend la main… (mais ici c'est plutôt le pied !)

Sur le territoire de la commune de Luc en Diois, le site du Claps et du saut de la Drôme a été classé en 2004. Il est le résultat d'un glissement rocheux du flanc sud du Pic de Luc, dans le cours de la Drôme lors d'un séisme en 1442, il est aujourd'hui matérialisé par un énorme Chaos, surmonté de grandes dalles. Pour nous, modestes grimpeurs, les blocs et autres couennes* seront astucieusement évités par un parcours original rappelant quelques notions élé- mentaires de spéléo ! Bien que les approches soient diverses et variées (l'objectif ayant été comme il se doit, clairement désigné), tout le monde finit par se retrouver au pied des fameuses dalles.

Il ne reste plus qu'à laisser nos mains à plat et commencer cette danse alterna- tive du pied droit puis gauche (à inver- ser selon le pied d'appel). La première partie permet des regroupe- ments sur des vires spacieuses parfois arborées. Ensuite il faudra gérer avec doigté les empilements. Par dessus, par dessous, par devant, par derrière ; on est prêt(e) à tout… pour arriver à quit- ter le relais ! La leçon du jour : pour se "vacher", tou- jours passer sa corde en dessous du sympathique sac de nouilles des cor- dées qui vous précèdent… ! Superbe, en toile de fond le saut et le méandre vert de la Drôme, les visages se détendent, nous touchons déjà au but, sur l'arête les cordées les unes après les autres basculent à gauche sur le "sentier" de descente. Une petite rincée vient nous rappeler que le "juste à temps" est aussi un pro- blème de montagnard. J'avoue que sur la dalle précédemment évoquée le patinage aurait pu être plus qu'artistique…

Nous y voilà, au dessus de nous 200 m de dénivelé, incliné sans excès où nos chaussons pourront déployer tous leurs talents d'adhérence. 4, 4+, "pas" de 5 dit le topo….

Il y a quelques décennies la voie très dif- ficilement pitonnable, devait susciter quelques questions. Pour nous aujourd'hui, c'est facile et c'est tout droit, la perceuse a fait "merveille ?".

Magnifique secteur où il faudra évidem- ment revenir pour quelques petits

canyons ou "singles" en VTT, peut être la

sans

doute un peu tristounette face aux gran-

des dalles. Pour cette fois le lendemain nous amè- nera sur la tranquille vire d'Archiane, (prononcez "chia" et non "quia" sinon les locaux se fâchent) enneigée sur son départ, avec, après le rappel, les bou-

ferrata du saut de la Drôme,

12
12

Calanques & Montagne

Janvier 2010

saut de la Drôme, 12 Calanques & Montagne Janvier 2010 quetins toujours en lieux et places

quetins toujours en lieux et places habi- tuels. Qu'on se le dise, le Diois c'est proche de chez nous, avec du beau temps quasi- ment assuré !

texte : Guy José OLIVIER Photos : D.R.

*couennes : exercices divers sur rochers si possible lisses et déversants, sur les- quels de jeunes grimpeurs (ses) prépa- rent leurs futures arthroses et autres ten- dinites chroniques…

Activité

Spéléologie

RESEAU LACHAMBRE

Lieu dit : Le réseau LACHAMBRE Secteur : Massif des Ambouya, Mont Canigou - Ria- Sirach dans les Pyrénées Orientales.

E n ce petit matin la nature est encore assoupie et la forêt engourdie. Nous enfilons nos

combinaisons pour cette exploration et nous comprendrons très vite pourquoi cette cavité et protégée. Après plusieurs mois d'attente nous sommes impatients de découvrir ce fameux réseau dont nous avons tous entendu parler, le réseau LACHAMBRE, réseau mythique avec ses 30 Kms de galeries, découvert en 1981 par André LACHAMBRE

L'ancienne gare de Ria est le lieu de rendez vous, notre guide Jean Louis ne tarde pas à faire son apparition Après quelques échanges et de franches rigolades, nous voilà en route sur le chemin qui

mène jusqu’à l'en- trée de la cavité, dès notre arrivée nous sommes surpris par les trois portes blindées donnant l'accès au réseau !

Nous rentrons chacun à notre tour en commençant par quelques mètres de ramping avant d'arriver dans de vastes galeries où les concrétions commencent par endroit à faire leurs apparitions, immédiatement les flashs crépitent

autour d'une petite stalagmite, Jean Louis sourit et nous conseille de garder notre énergie pour la suite de l'explora- tion

Au fil de notre progression, nous com- prenons pourquoi l'accès à la cavité est réglementé par dix visites par an. Le réseau LACHAMBRE est classé et inscrit au patrimoine mondial de l' UNESCO.

Un peu plus loin, les galeries blanches apparaissent, les murs sont tapissés de cristaux d'ara- gonites et de fistuleuses, des stalagmites et pom- pons d'hydromagnésite recouvrent les parois, nous continuons jusqu'au soir dans les galeries où cha- cun reste admiratif et silen- cieux devant la beauté de ce patrimoine aux douces couleurs de neige

Nous tenons à remercier, tout particuliè- rement, Jean Louis PEREZ pour sa patience, ainsi que toute l'équipe de l' Association Conflent Spéléo-club de Prades, pour avoir préservé depuis 30 ans cette richesse naturelle, qui s'est constituée lentement au fil des millénai- res

Ch. DE CESARE
Ch. DE CESARE

Géraldine GAROT

13
13

Calanques & Montagne

Janvier 2010

L. BOUBIS S. CURIEN G. GAROT
L.
BOUBIS
S.
CURIEN
G.
GAROT

Activité

Parapente

REVE AU DESSUS

Activité Parapente REVE AU DESSUS D imanche 19 Juillet, 17h30 , avec 12 kilos sur le

D imanche 19 Juillet, 17h30, avec 12 kilos sur le dos j'emprunte la piste menant jusqu'au rebord du plateau

de Vénascle, à plus d'un kilomètre. 18h30, des biplaces se préparent déjà, la brise est soutenue, mais plusieurs accalmies consécutives annoncent qu'il est temps de se préparer. J'étale rapidement les 22 mètres carrés de toile, démêle les suspentes, puis enfile combinaison et casque. Je règle mon altimètre sur 0 m : l'aire de décollage du Courchon me servira de référence altimétrique.

Au-dessus de l’Ourbes

Décollage du Clot

Le vent baisse au bout de quelques minutes, et je décide de profiter de cette courte accalmie.

Dos au vent, je tire doucement sur les élévateurs ; aussitôt, le parapente prend sa forme voûtée puis s'élève au dessus du sol, m'entraînant un peu vers lui. J'accompagne la voile jusqu'au dessus de moi avant de la freiner, puis me retourne face à la pente. Quelques grandes enjambées me font quitter le sol comme dans un rêve. Il est 19 h 15.

14
14

Calanques & Montagne

Janvier 2010

Face à moi, le plateau de Valensole sem- ble s'étaler à l'infini, bordé à gauche par les eaux scintillantes du lac de Sainte- Croix. Juste en dessous, la voie Romaine des- cend en lacets pour rejoindre le village de Moustiers, 200 m en contrebas. Je m'installe confortablement au fond de la sellette puis entame un virage à droite, vers le village. Je me penche pour contempler la mosaïque des toits rouges et des faça- des jaunes, pareille à une crèche de Noël, adossée aux parois de calcaire.

DE MOUSTIER

ACTIVITE

DE MOUSTIER ACTIVITE Montdenier Clot de la Charité La voile me tire alors vers le haut,

Montdenier

Clot de la Charité
Clot de la Charité

La voile me tire alors vers le haut, me rap- pelant ce que je suis venu chercher : les ascendances thermiques générées par les façades surchauffées du village. Un large virage dans un nouveau thermi- que, et je reviens en passant au-dessus de l'aire de décollage ; mon altimètre m'indi- que déjà 100 m de gain. Je jette un coup d'œil à la zone d'atterris- sage dans la vallée, 400 m en contrebas; mais mon objectif n'est pas là. Profitant d'ascendances généreuses, je gagne encore 50 m en m'appuyant sur l'éperon sud du Courchon. La masse d'air me sem- ble saine, dans une brise bien établie. Je quitte alors le relief et met le cap en direction du plateau de l'Ourbes, à 1200 m au sud. Je passe lentement au dessus du ravin d'Angouire, un œil rivé sur l'altimètre, et arrive enfin à proximité des grandes parois de l'Ourbes. Les thermiques générés par les grands éboulis me prennent aussitôt en charge et me propulsent 200 m au-dessus des parois. La première transition est réussie. Bénéficiant à présent de la brise du lac, je continue à monter avec une facilité décon- certante le long du relief ; l'aérologie est étonnamment douce et l'indication de l'al- timètre continue à augmenter. La vue est phénoménale ; je contemple le lac sur toute sa longueur, ainsi que les eaux turquoise du Verdon qui s'y déversent.

Au Nord-est, le plateau de Vénascle s'étend, entrecoupé de profonds ravins, jusqu'aux contreforts du Montdenier. Mon gain est à présent de 700 m, bien au- dessus du sommet de l'Ourbes ; mon alti- tude est largement suffisante pour entamer la deuxième transition.

Cette fois, cap au Nord ; ce sera une tra- versée de 3 km très haut au-dessus du Val d'Angouire pour tenter de rejoindre le Pavillon. La brise, de travers gauche, m'oblige à voler en crabe. Loin, en contrebas, je dis- tingue à peine les parapentistes qui conti- nuent à décoller de l'aire de Courchon. L'aérologie est vraiment exceptionnelle aujourd'hui, après 10 mn de trajectoire pai- sible et sans avoir perdu un centimètre d'altitude, je rejoins les flancs du Pavillon que je longe jusqu'au Clôt de la Charité. Plusieurs parapentistes sont en train de prendre leur essor depuis l'aire de décol- lage du Clôt et commencent à essaimer le long du relief. Je poursuis mon vol jusqu'au-dessus du ravin de Chamante, puis je me laisse entraîner par la brise en direction de l'arête du Montdenier. Peu à peu, la crête du Chiran se dévoile à l'Est, alors que je continue à m'élever au- dessus de l'arête, puis, enfin, se révèle la profonde vallée de l'Estoublaisse, dominée par le petit village de Majastres.

Derrière moi, les perspectives du Verdon et de ses grandes falaises sont déjà atté- nuées par la brume. C'est dans une aérologie laminaire que je survole lentement l'arête dénudée en direction du sommet du Montdenier. Mon altimètre m'indique un gain de 900 m par rapport au décollage, soit une altitude de 1810 m ! Loin devant moi, je reconnais la silhouette tabulaire caractéristique du plateau de Bure, couronnant le Dévoluy. Plus à gau- che, c'est le cône dénudé du Mont Ventoux, et à droite ce sont les sommets abrupts du Mercantour. Je retire mon casque pour savourer ce moment exceptionnel. Seul, suspendu dans l'espace, avec juste le feulement du vent dans les suspentes, je contemple longuement ce panorama somptueux que je domine en totalité. Il semble impossible de s'en lasser. Le soleil est proche de l'horizon, et la brise baisse progressivement; je dois reprendre la direction du plateau. Je me laisse alors descendre lentement en de larges lacets dans une masse d'air maintenant stabilisée, pour enfin me poser juste à côté du véhicule. Il est 21 h. Je repars avec cette ivresse si particulière mais tout à fait saine qui mettra long- temps à se dissiper.

Texte et photos : Frédéric HAY

15
15

Calanques & Montagne

Janvier 2010

agenda agenda TRAIL DES CALANQUES du CAF Marseille Provence Dimanche 7 Février 2010. L'édition 2010,

agenda

agenda

TRAIL DES CALANQUES du CAF Marseille Provence

Dimanche 7 Février 2010. L'édition 2010, la 26 ème . Soyez avec nous en partici- pant à la course ou à l'enca- drement. Pour l'organisa-

tion, réunion jeudi 4 Février

à

19h30 au local du CAF

MP. Faites vous connaître dès que possible par Tél. ou mail : cafmarseille@free.fr et préciser votre préférence (contrôleur où, départ ou arrivée). Les coureurs : ren-

seignements et inscriptions

à

partir du 7 Janvier 2010

au siège du CAF Marseille Provence.

CONFERENCES AVEC PROJECTIONS

Mercredi 3 Février à 19h30 au local du CAF de La Crau à Miramas. Projection "Voyages Lointains" plus de détails au club.

Les Jeudis à 20h au CAF MP. Des soirées peuvent être programmées, consulter le CAF MP.

REPAS DES CADRES

Samedi 5 Juin, au Domaine Viticole de Meillan-Pagès,

les Garrigues à Oppède avec le CAF de La Crau en Provence.

Réponse de la devinette :

photo

ladeplanl’arrièredevientIl

ECOLE D'ESCALADE ADULTES

La prochaine initiation esca- lade pour les adultes se déroulera en Mars 2010. Les inscriptions se feront à partir de Février. Pour y participer il faut être membre du CAF Marseille Provence et payer une participation de 15 au cycle. Pour les questions administratives téléphoner au CAF MP.

ECOLES d'ESCALADE et d'AVENTURE de 10 à 18 ans

Pour les 10 à 18 ans avec le CAF de La Crau à Miramas se renseigner auprès du club pour les détails.

PARCOURS D'ORIENTATION

Organisé par le Comité Départemental des Bouches du Rhône de la FFCAM la 24 ème édition aura lieu le dimanche 2 Mai 2010, dans le massif du Grand Caunet. Domaine du Conseil Général ce massif s'étend au sud de Cuges, soit à environ 35 km de Marseille. Vous aurez le choix traditionnel des 4 parcours : Familles, Randonneurs, Sportifs, VTT, tous par- cours à suivre sur la carte IGN 1/25000. Il y aura une innovation avec un 5ème parcours sur carte de Course d'Orientation au 1/10 000, parcours plus "pointu" réservé à ceux qui veulent découvrir cette nouvelle approche. La proclamation des résultats sera accom- pagnée de la remise des lots et récom- penses diverses. Réservez cette jour- née et amenez vos amis, même non cafistes, ils découvriront grâce à vous une excellente activité. Tarifs : mineurs gratuit, adultes 5. Tous les détails, au siège du CAF Marseille Provence ou sur le site, à partir du mois d’Avril.

lu pour vous

Lu pour vous

site, à partir du mois d’Avril. lu pour vous Lu pour vous 60 ans d'Alpinisme Offert
site, à partir du mois d’Avril. lu pour vous Lu pour vous 60 ans d'Alpinisme Offert
site, à partir du mois d’Avril. lu pour vous Lu pour vous 60 ans d'Alpinisme Offert
site, à partir du mois d’Avril. lu pour vous Lu pour vous 60 ans d'Alpinisme Offert

60 ans d'Alpinisme

Offert par l'auteur, nous avons reçu un chaleureux livret : "60 ans d'alpinisme, folie ou passion?". L'auteur, Paul DE GENST, narre avec humour ses 60 ans de haute montagne, 60 années émail- lées d'incidents heureux (ou quelque fois tragiques), d'amitiés et d'émerveille- ments. Il présente ainsi une série de courses de haut niveau : Traversée du Grépon, Aiguille du Fou, Couloir Couturier, etc Souhaitons en autant à chaque cafiste ! Il s'interroge aussi sur ce "pourquoi" qui nous pousse à vouloir toujours "y aller". C'est, dit il, "la petite fée de la monta- gne" qui s'adresse à notre coeur, alors que la Raison s'adresse à notre esprit. Bien sur il faut savoir renoncer, et de rap- peler les mots de G. REBUFFAT :

enthousiasme et lucidité. L'épisode le plus inattendu : un de ses amis, relevé d'un accident de montagne, passe un contrôle de routine avant reprise du travail. Or cet examen a lieu à l'hôpital psychiatrique. Résultat :

Alpinisme = Folie, et le voici aussitôt enfermé ! Vous découvrirez la suite ! Un seul regret : Le livre est trop court ! Captivés par les récits, nous aurions aimé un volume triple ! Merci à Paul DE GENST. Format : 14,5 x 21cm Disponible à la bibliothèque du CAF MP.

Bonshommes de neige

de SAMIVEL, dessin inanimé, 345 ima- ges et commentaires de l'auteur. Cet album, le premier de la série des "dessins inanimés" de SAMIVEL, est une "œuvre de jeunesse". Le dessin en noir et blanc n'est pas encore très épuré, il fait un peu penser à DUBOUT dans certaines scènes burlesques, et, tout en annonçant les grands thèmes qui lui sont chers, tels que la protection de la nature, la crainte du machinisme, les vanités terrestres, l'intrigue est un peu faiblarde, et les calembours sont parfois dignes de l'almanach VERMOT. En résumé : Un " collector " à déguster en le prenant au second degré. Format : 18 x 25cm 95 pages illustrées. Aux éditions Didier, 1945 Paris. Disponible à la bibliothèque du CAFMP

Victor SEGALEN

Œuvres complètes, Tome II, Cycle chi- nois, Cycle archéologique et sinologi- que. SEGALEN est un auteur que l'on cite beaucoup, mais que l'on lit peu. Il faut absolument lire, relire et faire découvrir son grand poème inachevé Tibet qui ne compte pas moins de cin- quante huit strophes de dix-huit vers. SEGALEN, médecin de marine et remarquable sinologue, parti en expédi- tion archéologique de Pékin est par- venu jusqu'au Yunan, après avoir découvert le site de X'ian (l'armée des soldats de terre) mais la déclaration de guerre de 1914 l'a obligé à se replier vers l'Indochine Française pour rem- barquer à Hanoi. Il n'a en fait jamais vu Lhassa et le Tibet, mais c'est sans doute bien ainsi, car sa "vision" du Tibet n'en est que plus poétique et pré- monitoire. 1098 pages dont 24 de hors textes (car- tes et plans), Robert LAFFONT, collec- tion Bouquins, 1995 Paris, format : 13 x 19,7 cm disponible en librairie 27,29 . Disponible à la bibliothèque du CAF MP

Mentawai

L'île des hommes fleurs est l'évocation en textes et en images d'une île singu- lière située au large de Sumatra, en Indonésie. Siberut, l'île la plus vaste de l'archipel de Mentawai, est réputée pour ses sociétés chamaniques, sa forêt par- ticulièrement bien préservée et sa faune unique au monde. L'ouvrage convie à un voyage au cour de l'île, à la découverte de l'environnement, de la vie quoti- dienne, de la cosmogonie et de la mémoire des hommes fleurs qui ont fait sa renommée. Il apporte des éléments de réponse aux énigmes que constituent la préservation exceptionnelle de l'envi- ronnement forestier ou encore l'origine des populations actuelles. L'originalité du texte, issu du travail de plusieurs scientifiques, notamment de l'institut de recherche pour le dévelop- pement (IRD), est d'associer différents registres d'explication : anthropologique, géographique et écologique, pour la compréhension des sociétés de l'île et de leur relation étonnante, à la fois maté- rielle et spirituelle, avec l'univers de la forêt. Broché: 152 pages format : 35 x 26 cm. Auteur : Hubert FORESTIER. Editeur : Romain PAGES (30 Octobre 2008), 34,19 .

16
16

Calanques & Montagne

Janvier 2010

Marseille Provence CLUB ALPIN FRANÇAIS MARSEILLE PROVENCE Siège : 14 Quai de Rive Neuve 13007

Marseille Provence

CLUB ALPIN FRANÇAIS MARSEILLE PROVENCE

Siège : 14 Quai de Rive Neuve 13007 Marseille Accueil public lundi de 16h à 18h30 et jeudi de 18h à 20h30. Email : cafmarseille@free.fr Site : http://cafmarseille.free.fr Permanences Tél. : lundi et jeudi

de 10 h à 13 h et de

16 h à 18 h.

Tél. rép. - : 04.91.54.36.94 Port : 06.81.27.40.14

La participation aux activités implique l'adhésion au CAF. La présentation de la carte 2010 sera demandée lors de l'ins- cription. Une adhésion temporaire est possible, valable pour une sortie d'essai, à retirer, obligatoirement le jeudi soir au secrétariat. Sauf indication contraire, les inscriptions, toujours obligatoires, se font le jeudi précédant la sortie entre 18h et 20h au du Club ou par Tél. Pour le co-voi- turage le tarif, en vigueur au CAF, à parta- ger entre les occupants du véhicule est de 0,30par Km + les péages éventuels.

RANDO MINOTS

Vos enfants ne marchent pas, n'ont jamais fait de rando ? Ils vous surpren- dront ! Notre équipe de bénévoles, Cécile, Manon & Maxime (certaines sor- ties organisées en collaboration avec Eric PYAT) emmène parents et jeunes enfants (la fourchette actuelle est de 3 à 13 ans) sur les chemins de randonnée de notre région. Comment ça marche : les rando sont "testées" avec de jeunes enfants et nous pouvons vous fournir tous les renseigne- ments sur la rando le jeudi précédent la sortie (nb d'heures de marche, dénivelé, etc.). Alors enfilez vos chaussures de marche et venez partager notre plaisir ! Pour nous joindre :

Cécile : 06 16 37 25 31 Manon & Maxime :

O6 70 17 04 10 / 09 51 90 36 00 ou par mail : randominots@gmail.com

JANVIER WE 23/24 : Champsaur - Col du Noyer- E. PYAT

FEVRIER WE 27/28 : spéléologie (D28) - réseau Sabre (ou Cocalière)- F. HAY

RANDONNEE

Classification des sorties (en heures de marche et dénivelé) *pour tous : 4 à 5 h, 600 m maximum **bons marcheurs : 5/6h, de 600 à 1200 m ***sportifs : 6/7h, 1200 m et + ****très sportifs : 7/8 h et + La nature du terrain, plus ou moins accidenté, les passages rocheux ou ver- tigineux, le rythme du groupe sont des paramètres supplémentaires précisés lors de l'inscription par l'encadrant.

Dans Marseille les départs ont lieu :

ADD : Avenue de Delphes, ARG : Allées Ray Grassi, FSC : Fac Saint Charles. Vous pouvez joindre par téléphone :

Elie BESSADI : 04 91 73 27 99 ou06 07

62 39 84, Daniel BONAN : 04 91 76 18

55, Armand BREUX : 04 91 91 34 54,

Georges DUPRAT : 04 91 93 34 20,

Alain LARBY : 06 09 54 01 21, Annie LAYNAUD : 04 42 70 08 54, Gilbert LOMBARD 04 91 50 83 42 ou 06 28 91

53 80, Solange NIEL : 06 82 91 04 97,

Jean REYNAUD : 04 91 42 10 18, Marc ROUSSEL : 04 91 48 61 28, Roger SAL-

VAIRE : 04 42 09 74 82 ou 06 8413 01 10 et Pierre THOMAS (il accepte en rando. les adolescents accompagnés) : 06 34

45 53 05 ou 04 91 71 48 77.

ATTENTION : Réunion de programme (du 15 Mai au 15 Octobre) pour les enca- drants : Jeudi 1er Avril à 19h N.B. : Programme établi en Décembre, il peut être sujet à des modifications, consultez l'affichage au Club. Des sorties supplémentaires peuvent avoir lieu, elles seront affichées au Club et sur le site du Club.

JANVIER

Di 17 : * Col de la Selle - 4h - dép.13h30

Av du Corail - pour Pastré - P. THOMAS Ma 19 : **Siou Blanc - Bergerie - Colle

de Féde - Mire de la Limatte - Valbelle - Bergerie - dén 400m - - 5h - dép. 8h30 ADD - M. ROUSSEL Me 20 : ** Mt Olympe par Pourcieux - 1 passage exposé - 4hà 5h - dép. 8h30 ADD - G DUPRAT

Di 24 : * Puits de Besson - Vallon du

Pilon du Roi - Grand Puech - 4h30 - dép. 8h FSC - G LOMBARD

Ma 26 : ** Lambesc - Crête de la Chaîne des Côtes - 4h - dép. 8h30 FSC - M. ROUSSEL Me 27 : ** Chaîne de l'Etoile - Pilon du Roi par la Limathe- 4hà 5h - dép. 8h30 ADD - G DUPRAT

Me 27 : * Massif Ste-Baume - glacière de

Pivaut- pré d'Oremus - Pied de Gueiraro - dén 400m - 4h30 (y compris visite gla- cière)- dép. 8h30 ADD- J REYNAUD

FEVRIER

Me 3 : * Fontvieille - Carrières Romaines

- Aqueduc et Moulin de Barbegal et de Daudet - 4 h - dép. 8h 30 ADD - G DUPRAT

Me 3 : ** Jouques - Montagne de Vautubière - 3h40 - dép. 8h30 FSC - M. ROUSSEL

Di 7 : ** Traversée Nord de la Ste -

Baume - 5h30 - dép. 9 h 15 Poste de Gémenos - D BONAN et A BREUX

Di 7 : ** Marseilleveyre - 5h30 - déni.

+750m - dép. 9h à Montredon - terminus

du bus 19 - G LOMBARD

Ma 9 : ** Septèmes - Crête de l'Etoile - 4h - dép. 8h30 FSC - M. ROUSSEL

Di 14 : **Oeil de Verre - Parétti -

Ma 16 : ** Lascours - Grand Vallon et Garlaban - 4h30 - dép. 8h30 ADD - M. ROUSSEL Me 17 : * Ventabren - Oppidum de Roquefavour - Ermitage de St Honorat, 4h - dép. 8h30 ADD - G DUPRAT

Di 21 : *** Ste-Victoire - deux Aiguilles -

Baudino - Grand Couloir - tracé noir - 5h

- dén. 570m -passage de chaînes - dép. 8h30 FSC - G LOMBARD Me 24 : * Ste-Baume - Super Gémenos

- Cruvelier - Brigou - 3h30 - Dén. 400m - dép. 8 h 30 ADD - J REYNAUD

Di 28 :** Crête de Roquebrune - 15

pers. - dép. 8 h 30 St-Maximin parking de la Basilique - A LARBY

Di 28 : ** Ste-Baume - 5h - dép. 9h par-

king de St Pons à Gémenos - A LAY- NAUD

MARS

Me 3 : * Le Concors - boucle au départ de Peyrolles - 4h30 - dép. 8h30 ADD- G DUPRAT

Di 7 : * Gorges du Caramy -mines de

bauxite - 5h30 - dén. 330m - dép. 8h30 ADD - G LOMBARD

Di 7 : ** Le Rocher de l'Ours - 5h30 -

dép. 9h15 Mairie du Plan d'Aups - D BONAN et A BREUX

Ma 9 : ** Puyloubier - Pic des Mouches-

3h40 - dép. 8h30 FSC - M. ROUSSEL

Me 10 : **Mont Caume - boucle au

départ du Broussan - 4h30 - dép. 8h30 ADD - G DUPRAT

Me 10 : * Massif de l'Etoile - la Batarelle

- Garbeyron (abri) - Petit Sanguin - Petite Etoile - Vallon Dol - 4h30 - dén. 400m -

dép. 9h station Malpassé Métro 1 et bus 37 - pas de voiture particulière - J REY- NAUD

Di 14 : ** Le Grand Puech - dép. 10h 30

au Logis Neuf - P THOMAS

Di 14 : ** Forêt des Cèdres et vallon

Cheval Blanc, 15 pers - dép. 8h30à Aix, montée des pompiers - A LARBY

Ma 16 : ** Peyrolles - Le Concors - 3h45

- dép. 8h30 FSC - M. ROUSSEL

Di 21 : ** Ste-Baume - Parc St Pons -

col du Fauge - col de l'Aigle - sentier du Blé - 6h - dén. 800 m - dép. 8 h 30 ADD

- G LOMBARD

Di 21 : Lioux et Vaumale - Sault - 15

pers. - dép. 8h30 Aix, montée des Pompiers - A LARBY Me 24 : * Rustrel - boucle dans le Colorado Provençal - 4h30 - dép. ADD - G DUPRAT Me 24 : Ste-Baume - 5h - dén. 500m - dép. 8 h 30 ADD - J REYNAUD

AVRIL

Di 4 : ** le Défens - Ste-Baume par le

pas

Mairie du Plan d'Aups - D BONAN et A

BREUX

les Gorges de la Nesque -

Di 4

pour le dép. le

Monieux

contacter

Di 4 : ** les Encanaux - le pont, ravin,

l'adret, la Coutronne - 5h - dén. + 450m,

dép. 9h15

des

:

**

Cugens

-

5h30 -

-

A. LARBY -

Devenson - 12 pers. - dép. Luminy à 9h

passages rocheux

-

A LARBY

LOMBARD

dép. 9h ADD

-

G

17
17

Calanques & Montagne

Janvier 2010

Marseille Provence Me 7 : ** Vernègues - Prieuré St Symphorien - Vieux Vernègues -

Marseille Provence

Me 7 : ** Vernègues - Prieuré St

Symphorien - Vieux Vernègues - Temple de Diane - 5h30 - dép. 8h ADD - G DUPRAT Mer 7 : le Concors, parking sur la D11 voie DFCI - Chapelle Ste Consorce - 3h30

- dén. 400m - dép. 8h 30 ADD - J REY-

NAUD

Di 11 : * le Garlaban - 5h - dép. 9h au

magasin Casino du Pin à Aubagne Nord -

P THOMAS

Me 14 : * et *** Calanques - Luminy, cor- niches Paretti - Gde Baume - 5h30 - pas- sages exposés, (circuit plus facile avec Frédérique) - dép. 8h30 ADD - baudrier et casque, 15 pers. - G DUPRAT et F MARIN WE 17/18 : ** Pays du Verdon - 6h/ jour -

limite d'inscription le 1er Avril - arrhes 20

- A LAYNAUD et P THOMAS

Di

18 : Lure - 5h - bon marcheur - dép. 8

h

30 à FSC - G LOMBARD

Me 21 : Est / Luberon - Plaine St Sulpice

- AR sur DFCI - 3h30 - dén 150 m - dép. 7h45 ADD - Repas à l'auberge du Grand Réal à la Bastidonne, inscription jusqu'au 15 Avril - J REYNAUD Me 21 : ** Méounes - Barres de Cuers- dép. 8 h ADD - G DUPRAT

Di 25 : *** Pas de Marseilleveyre - 6h -

passage exposé - dép. 9 h au sommet du

Bd de la Grotte Rolland - E BESSADI et S

NIEL

Me 28 : *** Dentelles de Montmirail - départ 1,5km au nord de Lafare - col

d'Alsau - Rocher du Turc - Chapelle St Christophe - 5h30 - dép. 8h ADD -G

DUPRAT

MAI

Projet de randonnée en Corse : Mare à Mare - 2ème quinzaine de Mai - s'adres- ser à G DUPRAT

Sa 1er : ** Ste-Baume - Baou Rouge et

Infernets - 6h - dép. 9h à Auriol, sortie d'autoroute - A LAYNAUD et P THOMAS

Di 2 : Parcours d'orientation - au Grand

Caunet - détails dans l'agenda

Di 2 : ** Ste-Baume - le Plan des Vaches -

5 h - dép. 9h15 à la Mairie du Plan d'Aups

- D BONAN et A BREUX

Ma 4 : * St Jean du Puy - Olympe - 2h50

- dép. 8h30 ADD - M. ROUSSEL

Me 5 : * Luberon - col de Vitrolles - Groupatassière - lac de Roumagaou - 5h - dén + 500m - navette de voitures - dép. 8h30 ADD - J REYNAUD Me 5 : * et *** Ste-Baume - Voie

Gombault - Croix des Béguines - 5h (circuit plus facile avec Frédérique) -dép. 8h30 ADD - G DUPRAT et F MARIN

Sa 8 : ** Gges du Caramy - 6h - dép.

8h30 ADD ou 9h45 à l'entrée de Tourves -

P

THOMAS

Di

9 : * Saumane - les bergeries de

Chapellane, 4h - dén. +400m - dép. 8h 45 FSC - G LOMBARD

Ma 11 : ** Gémenos - La Glacière - 3h40 - dép. 8h30 ADD - M. ROUSSEL Me 12 : ***Ste-Victoire - Pont de l'En

Choix - sentier Forcioli - Garagaï -Croix de Provence - Pas du Berger - 6h de marche - 15 pers. - dép. 8h ADD - G DUPRAT

Je 13 : ** Luberon - Oppède - vallon de

Combres - 5h - dép. 9h au camping de Maubec - P THOMAS

Ve 14 : * les Moulins de la Véroncle - 5h -

dép. 9h30 entrée des Bories à Gordes - P THOMAS WE 15/16 : *** Cirque d'Archiane - Jardin du Roi - 15 pers. - inscrip. 29/04 et 6/05 avec 10arrhes - dép. 8h30 Aix, montée

des Pompiers - A LARBY Me 19 : * sortie culturelle - St Blaise (rui- nes Gréco-romaines) - l'Hauture à Fos le village - parcours sur les digues - 5h30 visite comprise - dép. 8h ADD - J REY- NAUD Me 19 : ** Les Gorges du Destel, - dép. 8h30 ADD - G DUPRAT Du 21 au 24 : *Théus, **Freissinières :

Dormillouse et col d'Anon - **Boscodon - l'Infernet - 6h/j - camping en vallée - P THOMAS WE 22/23 : Val Agentina - Italie - Impéria

- 12 pers. - inscrip. le 6/05 avec 10

arrhes- dép. 8h30 St-Maximin parking de

la

Basilique - A LARBY

Di

23 : ** Ventoux - massif des Cèdres - les

Fébriers - Combe Fiolle - Vallon des Trois

Fans - 5h30 - dén. + 1015m - dép. 8h30 FSC - G LOMBARD WE 29/30 : Canyon des Alpes Maritimes

- 12 pers. - inscrip. le 20/05 avec 10

arrhes - dép. 8h30 St-Maximin parking de

la Basilique - A LARBY

Projet : randonnées, escalades, canyons, fin Juin début Juillet en Espagne, - ins- crip. en Mai avec chèque d'arrhes, contacter pour les détails A LARBY.

RANDO ESCALADE

Le niveau requis est sportif et pour toute

rando-escalade les participants devront avoir leur équipement personnel : cas- que, baudrier et descendeur.

JANVIER

Di 24 : le Cancéou par la Main du Diable -

dép. 8h parking de Morgiou - R. SALVAIRE

Di 24 : Vallon des Aiguilles- dép.9h en

haut du Bd de Marseilleveyre - P. THOMAS

FEVRIER

Sa 6 : Les Goudes - secteur de la Tête du

Trou du Chat - la dalle du Perdreau 4c - dép. 9h parking de - R. SALVAIRE

Sa 6 : Pont Mirabeau - Lescaran - 5 pers.

- 6h - P THOMAS

Di 7 : Ste-Baume - secteur Bertagne -

l'arête de la Glacière 5a - dép. 9h Plan d'Aups - R. SALVAIRE

Sa 20 : Sormiou - secteur Archipel - Lhallu

nulle 5a - dép. 9h parking de Décathlon -

Di

9 : Ste-Baume - Voie Gombault - retour

R

SALVAIRE

par la Corniche Estruch -12 pers. - dép.

Di

21 : Les Goudes - secteur St-Michel

8h30 ADD ou 9h30 à l'Hôtellerie - S NIEL -

E BESSADI et P THOMAS

d'eau douce - la Gde Vire 4a - dép. 9h par- king de Callelongue - R SALVAIRE

18
18

Calanques & Montagne

Janvier 2010

Di 21 : **Philémon et Pas de la Cabre -

Immigrés - 12 pers. - dép. 9h Sémaphore de la Ciotat - A LARBY

MARS

Sa 6 : Le Ventoux - Mont Serein - Grotte

du Vent -dén. 130m - 5h - dép. la veille en

gîte - R SALVAIRE et F HAYE

Di 7 : La Gardiole - secteur Devenson - la

Gde Baume et la tsée de l'Envers du Vieux

Phoque - dép. 9h à la barrière de Luminy -

R SALVAIRE

Sa 13 : Ste-Victoire - 6 pers. - 6h - P THOMAS Me 17 : Cap Canaille - sentier Philémon -

6h - limité à 14 pers. - dép. 8h30 ADD - G DUPRAT

Sa 20 : Arête du Sémaphore - limité à 5

pers. - 5h - P THOMAS Me 31 : Caire - Via ferrata de la Gde Fistoire - 5h - dép. 8h ADD - 15 pers. - G DUPRAT

AVRIL

Sa 17 : La Gardiole - secteur de l'Eissadon

- l'éperon Ouest 5c - dép. 9h parking de la Gardiole - R SALVAIRE

Di 18 : Falaises Soubeyrannes - secteur

Ste Frétouse - le Trou de Jeannette - dép.

9h à la Calanque de Figuerolles - R SAL- VAIRE Me 14 : * et *** Calanques - Luminy, cor- niches Paretti - Gde Baume - 5h30 - pas- sages exposés, (circuit plus facile avec Frédérique) - dép. 8h30 ADD - baudrier et casque, 15 pers. - G DUPRAT et F MARIN WE 17/18 : Dentelles de Montmirail -

escalade de tous niveaux, 15 pers. - ins- crip. le 1er ou 8/04 avec 10arrhes - dép.

à Aix, montée des Pompiers à 8 h 30 - A LARBY

Sa 24 : Pastré - 4h - 6 pers. - dép. 9h Av.

du Corail - P THOMAS WE 24/25 : Lozère - Gorges de Chassezac

- sentiers des canaux - escalade tous

niveaux - 15 pers. - inscrip. le 8 et 15/04 avec 10arrhes dép. à 8h30 FSC- A LARBY

MAI

Sa 1er : d'En Vau à la Gardiole - secteur

Castelvieil - Tsée RAMOND 5a - dép. 9h parking de la Gardiole - R SALVAIRE WE 8/9 : Via ferrata d'Argentière et esca- lade - tous niveaux - 15 pers. - inscrip. le 22 et 29/04 avec 10arrhes - dép. 8h30 à Aix, montée des Pompiers - A LARBY WE 29/30 : Vercors - Grande Vire du Baconnet et le mont Aiguille - gîte - R SAL- VAIRE et S NIEL

et le mont Aiguille - gîte - R SAL- VAIRE et S NIEL ESCALADE RDV des

ESCALADE RDV des grimpeurs autonomes le samedi 9h à l'Obélisque de Mazargues. Dans un souci de meilleur accueil et suivi des grim- peurs au sein du club, il est mis en place un système de référents pour le RDV du dimanche 9h à Castellane. Le référent est là pour proposer un site d'escalade et prendre en charge les nouveaux arrivants. Le RDV reste réservé aux membres du

Marseille Provence CAF MP grimpeurs autonomes maîtri- sant les techniques de sécurité. Pour vous renseigner,

Marseille Provence

CAF MP grimpeurs autonomes maîtri-

sant les techniques de sécurité. Pour vous renseigner, vous pouvez consulter

le site Internet du CAF MP.

JANVIER

Di 17/24/31 : cycle initiation grandes

voies (voies de plusieurs longueurs) sur Ce cycle s'adresse aux personnes qui ont confirmé une escalade en tête (5a environ) et qui n'ont jamais grimpé en grande voie. Il est ouvert à tous, en pre- mier lieu aux participants des initiations escalade d'Octobre 2009, mais aussi à toutes les personnes inscrites au CAFMP et qui veulent acquérir les notions de grimpe en grande voie (manips de corde, pose de relais, rappels etc)

FEVRIER

En prolongation de ces initiations, Olivier JULLIEN proposera une 2ème session de séances de perfectionnement/auto- nomie grandes voies. ECOLE D'ESCALADE ADULTES Mars : inscriptions et détails sur le site du CAF MP ou au siège du club. Pour y participer il faut être membre du CAF MP

et payer la participation de 15 au cycle.

ALPINISME

MAI

Du

13 au 16 mai : RdV à Pelvoux - le

Grand Parcours concentration d'alpi- nistes - renseignements auprès de S NIEL et R SALVAIRE

JUIN WE 5/6 : Pic Jocelme - Valgaudemar 3

457m - Versant Sud - S NIEL, E BESSADI

et JP BERTRAND

WE 12/13 : la Cime du Vallon - 3 406m - Versant Sud-Est - pentes raides à 35°- Refuge de l'Olan - R SALVAIRE et S NIEL

Du 26 juin au 11 Juillet : Stage d'alpi-

nisme : Valais - Mont-Blanc, Vanoise - selon conditions météorologiques - pos- sibilité de ne participer qu'à une

semaine. Inscriptions auprès de François PIALOT.

Du 20 au 27 : Camps - escalade et alpi-

nisme - Pyrénées - Pierrefitte-Nestalas -

R SALVAIRE et S NIEL

JUILLET

Du 04 au 11 : Camps - escalade et alpi-

nisme - L'Oisan, à la Bérarde - formation alpine vers l'autonomie - R SALVAIRE et

S HERNANDEZ

alpine vers l'autonomie - R SALVAIRE et S HERNANDEZ SKI DE RANDO Niveau des sorties :

SKI DE RANDO Niveau des sorties :

Les difficultés sont estimées en fonc-

tion de la pente, du dénivelé et du rythme de la sortie, elles sont cotées de la façon

suivante :

Initiation = course facile, pente n'excé-

dant pas 25 à 30°, dénivelée d'environ 800 m, rythme de montée 250 à 300 m/h.

Les sorties d'initiation, destinées aux

skieurs de piste et surfeurs voulant débuter l'activité, apportent l'apprentis- sage indispensable : le maniement du DVA (ARVA), et, pour les skieurs, les conversions.

SM, skieur moyen = course peu diffi-

cile, pentes inférieures à 30-35°, dénive- lée d'environ 1000 m, BS, bon skieur = course comportant des passages de 35

à 40 °, dénivelé supérieur à 1200 m, 300

à 450 m/h ; TBS, très bon skieur …. pas- sages de 40 à 45°, et/ou un dénivelé supérieur à 1500 m.

Le suffixe ''A'' indique que la course

présente un caractère particulièrement alpin pouvant nécessiter l'utilisation d'une corde, d'un baudrier.

Toutes les sorties sont accessibles aux

surfeurs. Petits conseils :

Votre sécurité, ainsi que celle des

autres, dépendent en grande partie de votre équipement et du bon choix des courses. Ainsi, le DVA (détecteur de vic- time d'avalanche), la sonde et la pelle sont exigés, ils peuvent être loués au local ; piolets et crampons peuvent être indispensables pour certaines courses de caractère alpin ; ne commencez pas la saison par des courses trop difficiles. oLe lieu des sorties est donné à titre indi- catif, il peut varier en fonction des condi- tions météorologiques et nivologiques. Les inscriptions se font au local, le jeudi avant la course, sauf exceptions. Les sommes versées à titre de réservation ne seront pas remboursées en cas d'annu- lation après le lundi précédant la sortie, 18h30. Pour la sortie à Larche, la limite est fixée au lundi 25 janvier, midi.

JANVIER WE 16/17 : stage de formation Neige et avalanches niveau 1 - F. COSTE WE 23/24 : initiation - Champsaur - F. COSTE WE 30/31 : sortie collective à Larche - Ubaye - en car - tous niveaux (50arrhes)- ski de randonnée et ski de fond- L. DHOYE WE 30/31 : stage de formation Neige et avalanches niveau 2 - M. ASTIER

FEVRIER Du 1er au 5 : raid en étoile - SM -Ubaye

- J-F BARBIERI (inscription Ch. BON- HOMME)

WE 6/7 : Cool - Dévoluy - J. BAILLS - L. SYLVANDER WE 6/7 : SM - Queyras - R. MARIN - L. NORTH et R. BALAGUER WE 6/7 : SM/BS - Les Cerces (extension possible les 8 et 9) - P. BONNOIT - D. DUHAU Di 7 : SM/BS - Dévoluy ou Champsaur

- M. ASTIER

Du 13 au 28 : raid de 4 jours - BS - Valmeira (Italie) - B. MOREL - S. PLU- MET

19
19

Calanques & Montagne

Janvier 2010

WE 13/14 : SM - Mercantour

DUPRAT - J. BAILLS WE 13/14 : BS - Mercantour ou Queyras - L. DHOYE - F. COSTE WE 20-21 : SM - Champsaur - D. DUHAU WE 27/28 : BS - Champsaur - P. BON-

NOIT - L. DHOYE

Di 28 : BS - Mercantour (départ samedi)

- M. ASTIER

MARS

WE 6/7 : BS - Dévoluy - F. COSTE - D. DUHAU WE 6/7 : TBSA - "Bretagne, les Monts d'Arrée" - R. MARIN - L. NORTH et R. BALAGUER WE 13/14 : BS - Les Cerces - J. BAILLS

- F. DUPRAT

WE 13/14 : BS - Queyras (départ samedi matin) - M. ASTIER - L. DHOYE WE 20/21 : BS - Briançonnais - B. MOREL - S. PLUMET WE 20/21 : BS - Taillefer - P. BONNOIT

- D. DUHAU et H. POILROUX

WE 20/21 : Formation Sécurité sur glacier niveau 1 - M. ASTIER - J. BAILLS

- M. AMIC

WE 27/28 : Initiation,