Vous êtes sur la page 1sur 2

Trader et investisseur : quelles différences entre ces acteurs du marché ?

Vous vous demandez peut-être qu’est-ce qu’un trader ? Qu’est-ce que trader ? Et surtout
quelles différences y a-t-il entre trader et investir ? Un trader est une personne qui achète et
vend des produits financiers sur les marchés financiers. Trader, c’est donc se positionner sur
des actifs financiers dans le but de réaliser une plus-value au moment de la revente. En ce
sens, un trader est par exemple différent d’un analyste financier dont le métier est de
réaliser des études de sociétés cotées en Bourse et de surveiller l’actualité macro-
économique, afin de notamment conseiller dans leurs prises de position les traders et
gérants de portefeuille.

Dans l’imaginaire de beaucoup de gens, le trader se distingue de l’investisseur par la durée


de ses positions. Estimant que les investisseurs sont généralement positionnés sur le long
terme, et que les traders privilégient les gains à court terme.S’il est vrai que certains traders
ne gardent leurs positions que quelques secondes, un trader peut aussi garder une position
pendant plusieurs mois.La véritable différence entre un trader et un investisseur réside dans
l’objectif qui les motivent à intervenir sur les marchés financiers.Alors que l’objectif d’un
investisseur est de faire croître son capital par l’accumulation, le trader lui est un
commerçant qui cherche à revendre plus cher ce qu’il a acheté.

Il existe aussi des robot traders qui permettent de pratiquer le trading algorithmique. Il s’agit
d’un trading systématique (les ordres d’achat et de vente reposent sur des algorithmes) par
opposition au trading discrétionnaire (les ordres d’achat et de vente reposent sur la décision
du trader qui exécute l’ordre).

Le trading automatisé peut concerner l’investisseur particulier qui investira alors via un
robot trader. Mais il est surtout le fait d’institutions financières (banques, sociétés de
gestion et hedge funds) qui le pratiquent à grande échelle : c’est ce que l’on appelle le
trading à haute fréquence. Cette forme de trading permet de dégager des bénéfices via des
millions de microtransactions automatisées.

Trader salarié et trader indépendant : deux statuts pour une activité quasiment
identique

Trader, est-ce un métier ? Oui, évidemment ! Mais sachez que l’on distingue deux types de
traders : le trader salarié et le trader indépendant.

Le trader salarié est un opérateur de marché dont le salaire est fixe, et qui dans certains cas
peut recevoir un bonus, mais dépendant du bon vouloir de sa hiérarchie. Alors que le mythe
nous induit à nous représenter un trader travaillant dans une salle de marché au sein d’une
banque ou d’un fonds spéculatif, beaucoup de traders travaillent dans des groupes comme
Danone ou TotalEnergie. Le trader salarié n’a donc généralement pas comme mission de
spéculer sur les marchés, mais plus souvent de gérer et tenter de neutraliser les risques de
marché (le risque de change par exemple) auxquels sont exposés l’entreprise qui l’emploie.
Les traders en banque sont dans la plupart des cas des opérateurs dont le rôle est de saisir
les opérations d’achat et de vente des clients de la banque.
Le trader indépendant, qui trade pour son propre compte (on l’appelle d’ailleurs souvent
trader compte propre), travaille pour lui-même et ses revenus correspondent à ses gains. Il
ne touche pas de salaire puisqu’il est indépendant.

Il existe donc plusieurs statuts de traders qui recouvrent des réalités très différentes.

Nous nous attacherons dans cet article à vous présenter l’activité de trader compte propre
et à vous détailler les bonnes pratiques à mettre en place lorsque l’on veut devenir un trader
indépendant.

Vous vous demandez peut-être qui peut trader pour son compte ? En théorie, tout le monde
peut devenir trader à domicile. Il faudra tout de même s’initier au trading et y consacrer une
grande partie de votre temps. Cependant, il est possible d’être un trader autodidacte et d’en
retirer un revenu.

Vous ne souhaitez pas aller jusque-là et souhaitez conserver une activité professionnelle
autre mais vous vous demandez comment trader quand on travaille ? C’est plus compliqué
mais tout à fait possible aussi. Cela demandera seulement davantage d’organisation et
déterminera en partie votre style de trading et les actifs tradés. Il sera plus facile de trader
sur le Forex ou les cryptos le soir, que de pratiquer le scalping sur des actions en pleine
matinée si vous avez un travail très prenant.

D’après une étude de 2021 réalisée par « Investment Trends », il y aurait près de 38 000
traders particuliers en France. Les traders comptabilisés dans cette étude sont les traders
ayant activement négocié sur les marchés de gré à gré avec des produits à effet de levier.
Cependant, nous pouvons supposer que l’arrivée du trading sur crypto monnaies a
largement décuplé ce chiffre.

Si l’on compte le trading Bourse et matières premières, et le trading des produits dérivés
autres que les CFD, c’est sans doute plusieurs centaines de milliers de personnes qui
s’adonnent en France à la pratique du trading. Une étude récente (2021) de l’AGEFI
dénombre 1,2 million de traders en ligne, un chiffre qui regroupe l’ensemble des particuliers
passant des ordres de bourse via des plateforme en ligne (y compris ceux que l’on devrait
qualifier d’investisseurs actifs plutôt que de traders).

Cependant, il s’agit très souvent d’une activité complémentaire ou d’un hobby. Peu de
traders indépendants vivent du trading. Ils ne sont pas plus de quelques centaines en France,
selon une enquête des Echos sur les traders particuliers en France.

Combien gagne un trader indépendant qui réussit à vivre de ses revenus de trading ? La
somme varie fortement selon le montant d’investissement initial mais avec un capital de 100
000 euros, il n’est pas impossible de gagner 5 000 euros par mois. Avec 10 000 euros
d’investissement et en utilisant un peu plus de levier (et donc plus de risque), le revenu sera
davantage de l’ordre de 1 000 euros par mois. Cela peut cependant être suffisant pour se
constituer un pécule en gardant son activité principale afin de disposer ensuite d’un capital
suffisamment important pour se consacrer totalement à son activité de trader indépendant.

Vous aimerez peut-être aussi