Vous êtes sur la page 1sur 25

Université Hassan IT-Learning Campus Faculté des Sciences

1er Settat et Techniques

RAPPORT DE STAGE DE FIN D’ETUDES


POUR L’OBTENTION D’UNE LICENCE PROFESSIONNELLE
LISRS

RAPPORT DE STAGE 

Date début du stage : 01 /06/2012

Date fin du stage : 31/07/2012

Réalisé par  : EL-HAJJAJI KARIMA

Encadrant en entreprise : SNAOUI YASSIN

Année universitaire : 2011/2012


REMERCIEMENTS

Avant de commencer ce rapport, je tiens à présenter mes


sincères remerciement à tous les membres du service
informatique et plus précisément MR .SNAOUI YASSIN, et
tous les autres personnes pour leurs bons accueils qui nous ont
réservé et leur disponibilité pendant la période de mon stage au
sein de SOMACA.

Je suis très satisfait d'avoir accompli mon stage dans les


meilleures conditions et dans un cadre amical et bien veillant.

Enfin, je remercie Le Directeur d’IT LEARNING CAMPUS


ainsi que tous les membres du campus.

2
SOMMAIRE

Remerciements......................................................................................................................................

Introduction...........................................................................................................................................

Présentation de SOMACA ..................................................................................................................

Description du projet ............................................................................................................................

Liste des tableaux..................................................................................................................................

Partie 1 : Introduction générale ......................................................................................................

1.1 Qu’est qu’un serveur virtual ?.............................................................................................

1.2 Quels usages de la Virtualisation........................................................................................

1.3 Les différentes offres de virtualisation serveur ..................................................................

Partie 2 : Document de Spécification.............................................................................................

2.1 Pourquoi choisir VMware ..................................................................................................

2.2 Conception de la solution ...................................................................................................

2.2.1 Infrastructure VMware Vsphere.........................................................................................

2.2.2 Structure de Projet...............................................................................................................

2.4 Configuration......................................................................................................................

2.4.1 Pré Requis...........................................................................................................................

2.5 Utilisation ...........................................................................................................................

2.6 Optimisation........................................................................................................................

2.7 Sécurité................................................................................................................................

2.8 Dépannage...........................................................................................................................

Conclusion.........................................................................................................................................................

INTRODUCTION

3
Dans le cadre de ma formation et au terme de mes études, j’ai effectué mon stage de fin
d’études au sein de la Société Marocaine de Construction des Automobiles (SOMACA), dont
l’activité consiste en l’assemblage des véhicules de Renault.

Durant mon stage, qui a duré deux mois, j’ai été affectée à la Direction Engagement
Système d’Information Local (ESIL) de la SOMACA.

En effet, le sujet de mon projet:«Virtualisation des serveurs réseaux sous VMware»


entre dans le cadre de cette nouvelle vision de l'amélioration de la sécurité, performance et de
fiabilisation du système d’information (SI) au sein de la SOMACA.

Ce document va nous permettre de définir les fonctionnalités majeures de la virtualisation et


les avantages engendrés par cette technologie ainsi que les démarches proposés pour le bon
fonctionnement de cette dernière dans une entreprise.

4
PRÉSENTATION DU SOMACA

Ce chapitre sera dédié à la présentation de l’organisme d’accueil ; la Société Marocaine de


Construction Automobile (SOMACA), son historique, ses activités et ses partenaires à savoir le
groupe RENAULT actionnaire de plus de 80% ainsi que le département d’accueil.

1) Présentation:
SOMACA ‘Société Marocaine de Construction Automobile’ a été créé en 1959 par
l’intermédiaire du Bureau d’Etudes et de Participation Industrielle (B.E.P.I), organisme chargé de
promouvoir le développement industriel du pays.
Son activité principale est celle l’assemblage des véhicules Renault (KANGOO, LOGAN et
SANDERO récemment).
Implantée à Aïn Sebaa, dans la banlieue nord de Casablanca la société assemble la quasi-totalité
des voitures particulières et des utilitaires légers produits au Maroc.
La SOMACA dispose d’une usine d'une superficie couverte de 90 000 m².

2) Historique :
 1959 : Création de l'usine de Casablanca.
 1966 : Signature d’une convention entre l’Etat marocain et Renault portant sur l’assemblage
de véhicules Renault à la SOMACA et lancement de l’assemblage de Renault Express dans
le cadre de cette convention.
 1996 : Signature de la convention véhicules Utilitaires Léger Economiques avec l’Etat
marocain.
 1999 : Lancement de l'assemblage de KANGOO.
 2001 : Certification ISO 9002.
 2003 : Signature d'un protocole d'accord entre Renault et l'Etat marocain pour la reprise par
Renault en deux étapes de 38% du capital de la SOMACA.
 2005 : Démarrage de la production de la LOGAN.
 2006 : Renault reprend les 14% du capital de SOMACA, détenu par des actionnaires
privés.
- Lancement de Logan 1.5 DCI (Direct Common rail Injection)
-Lancement de la LOGAN (L90) EUROPE.
 2007 : SOMACA s’ouvre à l’International.

3) Activités de la SOMACA :
La SOMACA est spécialisée dans le montage des voitures. Elle opère, dans le cadre des contrats
de montage à façon, avec deux principaux concessionnaires qui sont : RENAULT Maroc et
SOPRIAM.

SOMACA assure seulement le montage des voitures, et les concessionnaires s’occupent de la


commercialisation, qui le facture en forfait de montage à la charge des constructeurs étrangers qui
délivrent toutes les modalités de production à suivre. En effet la SOMACA ne fait que de la sous-
traitante qui est payée par les constructeurs des marques pour service de montage.

5
La SOMACA jouit du monopole du montage des voitures économique au Maroc. Cependant,
elle est indirectement concurrencée par les voitures importées montées et usagées.
On peut distinguer deux grandes catégories de fonction à SOMACA :
 Les fonctions de gestion : Principalement l’administration et ses services.
 Les fonctions d’exploitation, on en distingue :
 La direction technique.
 La direction de production.
Ainsi, des séminaires, des formations à l’extérieur sont des moyens parmi d’autres que la
SOMACA a mis en application pour atteindre le podium qualité des meilleurs constructeurs
RENAULT dans le monde.

4) Présentations de la direction (ESIL):


Le département Engagement Système d’Information Local (ESIL) est considéré comme le cœur du
SOMACA et il a pour missions principales :

 Assurer le fonctionnement de l’ensemble des matériels informatiques ainsi que des systèmes
en fonction des prestations à réaliser.
 Prendre en charge l’intégration de tout système d’information.
 Centraliser l’ensemble des applications informatiques développées localement ou acquises
auprès d’éditeurs extérieures et garantir leurs qualités.
 Gérer la totalité du Parc informatique de la société (administration et usine).
 Assurer la coordination des travaux de conception, la supervision et la mise en place
progressive des matériels et des logiciels.
 Assurer l’échange d’informations aux niveaux interne et externe.

5) Matériels informatique à disposition:


Micro-ordinateurs :

SOMACA dispose d’un parc informatique doté de plus de 500 micro-ordinateurs dont des
postes de travail de différentes marques (IBM, Compaq et Dell) avec des processeurs Pentium D
ainsi que 1Go de RAM, et des pc portable de marques Dell ou HP possédant des Processeurs Core 2
duo avec 2Go de RAM.
Tous les micro-ordinateurs de la SOMACA fonctionnent sous Windows XP.

6
ESeries5:

La SOMACA dispose d’un System i ESeries5 (anciennement AS/400).


L’eSeries5 est un système qui est conçu par IBM qui se caractérise par ses qualités de fiabilité,
de flexibilité, son importante capacité d’intégration et son mode de fonctionnement qui s’appuie sur
une technologie à la fois originale et avancée, sur l’eSeries5, tout est intégré et son système
d’exploitation qui est l’OS/400 lui confère une Stabilité qui fait défaut à d’autres architectures, il
assure de façon économique un service interrompu.

Dom-Primaire :

Ce serveur tourne sous Windows 2003 Server contient le contrôleur de domaine principale,
DNS1 et WINS1.

Dom-Secondaire :

Serveur qui tourne sous Windows 2003 Server et qui contient le contrôleur de domaine
secondaire, DNS2, WINS2 et le DHCP.

Serveurs Autonomes :

A la différence des DCs, les serveurs autonomes ne participent pas à la duplication des
comptes et n’assurent pas la validation des demandes de connexion des utilisateurs du domaine. Un
serveur autonome peut assurer des services de fichiers, d’applications de manière plus efficace
qu’un contrôleur de domaine (moins de charge).

La SOMACA dispose de plusieurs serveurs autonomes tel que :

• Serveur antivirus SAVSRV (Symantec 10.2)

• Serveur de sauvegardes

• Serveur de gestion de temps

• Serveur de gestion du réseau

• Serveur de clonage (Usine)

• Serveur CFT (transfert de fichier)

• Serveur de SIPPEV (Electronique véhicule)

7
• Serveur PSF (Pilotage et suivi de flux)

Switch fédérateurs :

La SOMACA possède deux switchs fédérateurs (le 1er comme principal et un autre en
backup) de marque Cisco (4500 séries) contenant 24 ports gigabit, ils permettent un filtrage très
rigoureux des données.

Les imprimantes:

La Société Marocaine de Construction Automobiles dispose de plus de 100 imprimantes, laser


couleur et jet d’encre couleur réparties entre l’usine et à l’administration.

6) Schéma du réseau informatique de la SOMACA :

7) Les outils de sécurité


PROXY : c’est pour filtrer et tracer tous les événements de type applicatif. Il permet d’autoriser
ou d’interdire les accès à des applications pour les machines du réseau local. Il permet également de
fermer les ports FTP et FTTP en entrée et Sortie qui sont souvent concernés et utilisés par les
malveillants ANTISPAM : c’est un serveur qui permet de ne plus recevoir du courrier non sollicité

8
DESCRIPTION DU PROJET

Ce projet permet de virtualiser les serveurs réseaux sous VMware pour but de virtualiser
complètement l’environnement matériel c’est-à-dire:
Le processeur, la mémoire vive, le disque dur, le réseau et les divers autres Périphériques
d’entrées/sorties au sein d’une machine virtuelle pour qu’elle puisse accueillir un système
d’exploitation au complet.
Une machine virtuelle se comporte donc exactement comme un ordinateur Physique et
contient ses propres ressources matérielles qui sont alors virtuelles (c’est-à-dire basées sur du
logiciel).
L’autonomie de chaque machine virtuelle rend la solution complètement transparente pour
l’utilisateur et toutes actions telles que redémarrage ou installation d’applications ne perturbent pas
le fonctionnement des autres machines virtuelles démarrés pour autant sur la même ressource
physique.

9
I. Introduction générale

La Virtualisation est un ensemble de techniques qui permet de faire tourner plusieurs systèmes
d’exploitation sur une machine physique .

Sans virtualisation , un seul système d’exploitation peut tourner sur une machine physique alors
qu’avec la virtualisation il est possible d’en faire tourner plusieurs .

La couche de virtualisation appelée hyperviseur masque les ressources physiques d’un équipement
matériel pour proposer à un système d’exploitation des ressources différentes de ce qu’elles sont en
réalité. Elle permet en outre rendre totalement indépendant un système d’exploitation du matériel
sur lequel il est installé , ce qui ouvre de grandes possibilités .

Le concept de virtualisation n’est pas nouveau puisqu’il a été inventé par IBM avec les grands
systèmes Mainframe à la fin des année 1970 . VMware a su adapter cette technologie aux
environnement x86 en 1998 . Il existe plusieurs formes de virtualisation : serveurs , applications ,
poste de travail …

Dans cet ouvrage nous traiterons uniquement de la virtualisation de serveur avec l’éditeur VMware
aujourd’hui leader sur ce marché et son offre vSphere 5.

Des solutions alternatives existent comme Xen Server de Citrix ou Hyper-V de Microsoft . Cela
permet d’avoir des offres concurrentes et peut remettre en cause d’ici quelques années la
domination actuelle de VMware dans ce domaine .

10
I.1 Quels usages de la Virtualisation

Mutualisation des ressources et regroupement de systèmes divers sur une machine physique unique
(tout en les maintenant logiquement séparés) Exécution simultanée de plusieurs OS sur une même
machine (mieux que le multiboot !)

Essai d’un système avant mise en exploitation (cassage et possibilité de recommencer sans casser le
système d'exploitation hôte)

o La Virtualisation de présentation

La Virtualisation de présentation permet d’exécuter une application sur un système et de l’afficher


et la contrôler à partir d’un autre.

Il s’agit de sessions virtuelles dans lesquelles l’application présente son interface utilisateur à
distance : les traitements s’effectuent sur le serveur tandis que les affichages, le clavier, la souris et
d’autres entrées/sorties s’effectuent via le terminal de l’utilisateur. Chaque session virtuelle exécute
une seule application ou présente à l’utilisateur un bureau complet dans lequel il est possible
d’exécuter plusieurs applications. Exemple Terminal Server, Citrix.

11
o La Virtualisation du stockage

La Virtualisation du stockage est la mise en commun de stockage physique de multiples


périphériques de stockage réseau dans ce qui semble être un dispositif de stockage unique, qui est
géré depuis une Console centrale.

La virtualisation du stockage est couramment utilisé dans un réseau de stockage (SAN/NAS).

o La Virtualisation d’applications

Placer les programmes dans des « bulles, container » empêche qu'ils se contaminent réciproquement
et simplifie les déploiements.

o La Virtualisation des postes de travail

VDI pour Virtual Desktop Infrastructure, a pour objectif de relocaliser le poste de travail au sein du
Datacenter de l'entreprise, sur une infrastructure virtuelle, afin de bénéficier de tous les avantages
qui y sont liés à savoir :

- Une administration des postes centralisée et considérablement simplifiée

- Possibilité de remplacer les postes utilisateurs traditionnels par des clients légers, plus fiables,
moins chers et peu consommateurs en énergie.

- Les postes de travail héritent de la sécurisation de l'infrastructure virtuelle sur laquelle ils sont
hébergés (redondances, backup...)

- Une mobilité accrue, le poste utilisateur est accessible hors de l'entreprise de façon permanente et
sécurisée, point essentiel pour la population nomade

I.2 Les bénéfices de la Virtualisation:


o Réduction des dépenses en matière d’administration

o Réduction des couts d’hébergements en data center

o Réduction des couts de licences

o Réduction des frais de structure

o Réduction des couts énergétiques

o Optimisation du taux d’utilisation des ressources en Virtualisation (60 à 80%) contre 10 à


20% en non Virtualisation

1.3 Les différentes offres de virtualisation serveur


Toutes les offres de virtualisation ne sont pas équivalentes . Cet ouvrage est consacré à VMware
ESXI 5 qui est aujourd’hui leader sur le marché.

12
Des offres alternatives existent notamment celle de Microsoft avec Hyper-V ou Xen Server de
Citrix. Cependant il faut bien distinguer les offres Bare-metal de celles basées sur un serveur hôte
Host Based

Les offres Bare-metal sont dédiées à la production , les offres Host Based peuvent être utilisées
pour des tests mais en aucun cas pour de la production . les effets de bords être catastrophiques si
les versions Host Based sont mises en production .

o Les solutions dites Bare-metal

Ces solutions Bare-metal signifient que la couche de virtualisation s’installe directement au-dessus
du matériel l’installation se fait comme pour un système d’exploitation traditionnel en bootant sur
un CD-Rom . ces solutions sont les seules optimisées et utilisables en environnement de production
les offres les plus connues à ce jour sont :

 VMware ESX/ESXI

 Microsoft Hyper-V

 Citrix Xen Server

Bien que les offres de Citrix Xen Server et Oracle VM soient très performantes et que d’autres
solutions alternatives existent , le marché semble s’orienter vers une bataille entre Microsoft et
VMware .

VMware domine le marché de la virtualisation et est en avance technologiquement sur Microsoft .

13
Cependant la pénétration de virtualisation dans les entreprises de toutes tailles confondues est
seulement de 20 à 25 % . Cela représente un marché colossal à conquérir et notamment pour les

PME et moyens comptes qui n’ont pas beaucoup virtualisé principalement pour des raisons de prix
des licences VMware .

Microsoft a une belle carte à jouer avec son offre Hyper-V R2 qui permet de rattraper un peu son
retard technologique pour séduire les PME .

Voici un tableau comparatif des offres vSphere 5 et Hyper-V R2 :

Microsoft VMware

Fonctionnalité Hyper-V R2 vSphere 5

Mémoire de serveur hote max 2To 2To

VCPU Guest max 32vCPU 32vCPU

Mémoire Guest max 64 Go 255Go

Interface utilisateur MMC WEB , vSphere Client

Ajout à chaud de périphériques Oui Pour disque SCSCI Oui pour CPU/RAM/Stock*

Format disque VHD VMDK

Fonctionnalité supplémentaires

Tolérance aux pannes Non Oui FT

Live migration Oui Oui VMotion , SVMotion

Haute disponibilté Oui Oui HA

Optimisation énergétique Non Oui DPM

*nécessite un redémarrage pour activation

14
La différence entre les deux solutions se fait principalement sur les fonctionnalité évoluées telles
que FT Storage VMotion ou sur l’utilisation des techniques de su-allocation de mémoire .

L’offre vSphere 5 est aujourd’hui très en avance par rapport à Microsoft mais il ne fait pas de doute
que Microsoft va rattraper son retard technologique dans les années à venir . VMware travaille en
relation étroite avec des éditeurs , des partenaires, des intégrateurs afin de proposer aux clients un
large choix de solutions permettant de répondre à leur besoin .

o Les solutions basées sur un host


Ces solutions s’installent au-dessus d’un OS hote comme pour une application. Ces solutions sont
intéressantes pour des environnements de test et développemnet .

Les offres les plus connues sont :

 Microsoft Virtual server 2005 , Virtual PC .

 VMware Server ;

 VMware Workstation, VMware Player, VMware ACE, VMware Fusion (Pour Mac).

II. Document de Spécification :

II.1 Pourquoi choisir VMware


Alors que la virtualisation en général peut vous apporter de nombreux avantages, les solutions de
virtualisation VMware reposent sur une base solide et éprouvée dans les environnements de
production.

Plus de 250 000 clients et 100 % des entreprises du classement Fortune 100 ont choisi VMware ce
qui est un gage de qualité.

Reposant sur VMware vSphere, la plate-forme de virtualisation la plus avancée sur le marché, nous
livrons des solutions du poste de travail au datacenter en utilisant les investissements informatiques
existants.

Vous pouvez intégrer nos solutions à votre infrastructure informatique globale et à vos outils de
gestion existants. En plus, nous offrons le coût total de possession le plus bas par rapport à nos
concurrents.

II.2 Conception de la solution


VMware ESX Server est un logiciel d'infrastructure virtuelle partitionnant, consolidant et gérant des
serveurs dans des environnements stratégiques.

Les systèmes d'exploitation et les applications sont isolés dans plusieurs serveurs virtuels qui sont
hébergés par un serveur physique unique.

15
Les ressources peuvent être réparties entre différents systèmes d'exploitation, à la demande et selon
les besoins. Vous créez ainsi une véritable infrastructure centralisée de serveurs.

VMware vSphere utilise la virtualisation pour transformer les centres de données en


infrastructures informatiques agrégées et évolutives. Une infrastructure virtuelle offre aux
entreprises informatiques une flexibilité accrue en matière de prestation de services. Une
infrastructure virtuelle sert également de base à l'informatique cloud.
L'informatique cloud est une approche de l'informatique qui s'appuie sur l'efficacité du système de
pools de ressources de la virtualisation pour créer une infrastructure virtuelle à la demande,
élastique et auto-gérée, qui peut être allouée dynamiquement en tant que service. La virtualisation
déconnecte les applications et les informations de la complexité de l'infrastructure matérielle sous-
jacente.
Outre le fait qu'elle représente la technologie sous-jacente de l'informatique cloud, la virtualisation
permet aux entreprises de toute taille d'apporter des améliorations dans les domaines de la flexibilité
et de la maîtrise des dépenses. Par exemple, grâce à la consolidation de serveurs, un serveur
physique assure la fonction de nombreux serveurs en incorporant plusieurs serveurs en tant que
machines virtuelles. Aussi, la facilité de gestion et l'utilisation efficace des ressources sont des
produits de la virtualisation du centre de données.
Lorsque vous virtualisez votre centre de données, la gestion des infrastructures devient plus facile et
vous utilisez les ressources disponibles de votre infrastructure plus efficacement. La virtualisation
vous permet de créer un centre de données dynamique et flexible, et peut réduire les charges
d'exploitation grâce à l'automatisation tout en diminuant également les interruptions de service
prévues et imprévues.

2.1.1 Infrastructure VMware Vsphere

16
VMware vSphere gère de grandes collections d'infrastructure (par exemple des processeurs, le
stockage et la gestion de réseau) sous la forme d'un environnement d'exploitation transparent et
dynamique, ainsi que la complexité d'un centre de données.

La pile logicielle VMware vSphere est constituée des couches de virtualisation, de gestion et
d'interfaces.

Chaque outil de Virtualisation met en œuvre une ou plusieurs de ces notions :

 Une couche d'abstraction matérielle et/ou logicielle

 Un système d'exploitation hôte (installé directement sur le matériel)

 Un systèmes d'exploitations (ou applications, ou encore ensemble D'applications) «


virtualité(s) » ou « invité(s) »

 Un partitionnement, isolation et/ou partage des ressources physiques et/ou


Logicielles

 Des images manipulables : démarrage, arrêt, gel, clonage, sauvegarde et


Restauration, sauvegarde de contexte, migration d'une machine physique à une Autre

 Un réseau virtuel : réseau purement logiciel, interne à la machine hôte, entre hôte
et/ou invités

2.2 Déploiement

2.2.1 Déploiement automatique


Vous pouvez déployer rapidement des hôtes ESXi en utilisant des installations ou des mises à
niveau basées sur un script. Les installations, mises à niveau ou migrations basées sur un script sont
un moyen efficace de déployer plusieurs hôtes.

Le script d'installation ou de mise à niveau contient les paramètres d'installation pour ESXi. Vous
pouvez appliquer le script à tous les hôtes dont vous souhaitez que la configuration soit similaire.

Pour une installation, une mise à niveau ou une migration basée sur un script, vous devez utiliser les
commandes prises en charge pour créer un script, et éditer le script pour modifier les paramètres qui
sont uniques pour chaque hôte.

Le script d'installation ou de mise à niveau peut résider dans l'un des emplacements suivants :

17
FTP , http/HTTPS ,NFS ,Clé usb , CDROM

2.2.2 Déploiement interactive


Vous utilisez le CD/DVD ESXi ou une clé USB pour installer le logiciel ESXi sur un disque dur
SAS, SATA ou SCSI, ou sur un lecteur USB.

ESXi Embedded ne doit pas se trouver sur l'hôte. ESXi Installable et ESXi Embedded ne peuvent
pas cohabiter sur le même hôte.

Remarque

Vous pouvez également démarrer le programme d'installation de ESXi en PXE pour lancer une
installation interactive ou une installation scriptée.

2.3 Configuration :

2.3.1 Maximum Configuration:


Voici les configurations maximum des différents objets de l’infrastructure virtuelle.

o Le serveur hôte ESXI:


Maximum par serveur hôte :

Nombre de vCPUs : 512 ; Nombre de processeurs logiques =64 ;Nombre de vCPUs par cœur
physique = 32 .

RAM = 2To.

Nombre de VM =320.

o Le serveur hôte ESXI :


VCenter 32 bits/64bits : Nombre de serveurs hôtes = 200/300 ; Nombre de VM 3 000/4 500 ; En
fonctionnement nombre de VM = 2 000/3 000 ; Client = 15/30.

o Machine Virtuelle

VCPU = 8 ; RAM 2To

o Réseau

Carte Réseau: 1Gbps

o Stockage

Taille maximale = 64To

18
2.3 Utilistation :

o Implémenter la Consolidation de Serveurs

Réduction du TCO (Total Cost of OwnerShip) à travers l'infrastructure


informatique Utilisation maximale du matériel ; Gestion de système simplifiée.

o Optimiser les Ressources

Utiliser Virtual Center pour déployer et gérer les nœuds d'infrastructure virtuelle
ESX Server et gérer vos ressources matérielles comme un pool de machines, de
stockage et de puissance Réseau.

o Grande Disponibilité et Plus de Services

Protéger les données critiques dans des machines virtuelles sécurisées et isoler
les serveurs multiples sur matériel Intel qui sont sous-utilisés.

o Augmenter la Productivité et Réduire les Coûts

Créer une plate-forme unique de récupération de données qui augmente la


disponibilité, réduit les temps de rétablissement et diminue les coûts matériels et
opérationnels.

2.4 Optimisation :
Présentation : Plus que jamais, les chiffres de la virtualisation parlent d’eux-mêmes.
Rentabilisez pleinement vos investissements. La virtualisation doit ses premiers succès à sa capacité
à réduire les coûts de manière significative. De fait, la consolidation des applications sur un nombre
réduit de serveurs physiques permet de baisser les coûts d’investissement et d’exploitation.

o Matériel :

Les effet conjugués de la réduction du nombre de serveurs et de l’augmentation des taux


d’utilisation permettent de valoriser pleinement des investissements matériels onéreux. Les
économies ainsi réalisées peuvent être réinvesties dans des projets vecteurs de productivité et de
sécurité.

o Installations, consommation d’énergie et refroidissement :

19
la diminution des coûts immobiliers, énergétiques et de refroidissement des serveurs contribue à
accroître la productivité au quotidien, et fait de votre entreprise un lieu de travail plus convivial et
éco-responsable.

o Gestion :

La réduction du parc de serveurs, couplée à des outils de gestion puissants, permet de libérer les
équipes informatiques des tâches courantes. Elles peuvent alors consacrer tous leurs talents à des
projets stratégiques, porteurs de valeur pour l’entreprise. Si, pour les multinationales, les fonctions
de continuité d’activité, de sécurité, de protection des données et de Cloud Computing prévalent
parfois sur les avantages économiques de la virtualisation, les coûts n’en constituent pas moins un
facteur déterminant pour les PME.

Pour toute entreprise ambitieuse disposant d’un budget limité, la virtualisation réduit les coûts
informatiques de manière à la fois immédiate et permanente :

o Productivité des serveurs :

Une application s’exécutant sur un serveur physique x86 dédié, sur un modèle 1:1, ne consomme
qu’entre 5 et 15 % des ressources processeur. Grâce à la virtualisation, les taux d’utilisation
atteignent entre 60 et 80 %. De même, le provisionnement fin affecte automatiquement les
ressources aux applications métiers prioritaires. L’amélioration de la productivité ne s’opère donc
pas aux dépens de la qualité de service.

o Coûts d’exploitation :

Outre le nombre de serveurs, la consolidation contribue à réduire les coûts de maintenance, de


consommation électrique et de refroidissement. Elle permet également de lutter contre la
prolifération du matériel et l’encombrement des Datacenter, et de réaffecter les ressources et les
budgets à des tâches plus productives.

o Transition vers le Cloud :

La virtualisation conduit à l’étape majeure suivante en matière de réduction des coûts


informatiques, à savoir l’infrastructure de Cloud. Certaines applications métiers sont sujettes à des
variations saisonnières significatives.

D’autres doivent faire preuve d’une évolutivité extrême et rapide, à tout moment. D’autres, enfin,
s’avèrent tout simplement imprévisibles.

Les solutions d’infrastructure de Cloud de type VMware vCloud Express offrent une évolutivité
montante et descendante, à la demande, ainsi que des performances constantes et toute la flexibilité
d’un modèle de paiement à l’usage.

VMware et son réseau mondial de partenaires se chargent de la mise en œuvre de vCloud Express.
Vos ressources internes peuvent quant à elles garder le contrôle des processus stratégiques, tout en
externalisant les processus métiers courants, variables ou expérimentaux auprès d’un fournisseur de

20
Cloud Computing dont l’infrastructure virtuelle,les pratiques opérationnelles et les protocoles de
sécurité sont en phase avec les vôtres.

L’infrastructure de Cloud public/privé qui en résulte vous permet d’adapter vos charges
informatiques en fonction non pas des contraintes matérielles ou financières, mais des règles de
bon sens et de la valeur ajoutée pour l’entreprise.

2.5 Sécurité

vShield est le composant VMware permettant une sécurité accrue au sein du datacenter virtuel
VMware. Il permet à l’administrateur de créer des zones logiques au sein desquelles les ressources
physiques sont isolées pour maintenir un niveau de confiance et de confidentialité accrue.

VShield permet de créer des ponts ou firewalls entre les différentes zones logiques, de créer des
logs du trafic observé et de définir des règles d’accès précises en fonction de ces observations.

VShield facilite ainsi la création de zones d’isolation telles que des DMZ, et la création de règles
spécifiques pour autoriser/refuser le trafic selon un ou plusieurs protocoles.

VShield Manager est l’interface de gestion des zones vShield, il s’agit d’un point de gestion
centralisé des agents vShield.

Les agents vShield résident sur chaque hôte ESX/ESXi à protéger au sein du datacenter virtuel
VMware. Ils assurent le rôle de pare-feu et analysent le trafic réseau. Leur installation se fait au
niveau de chaque vSwitch.

o Pré-requis VSHIELD

VMware définit les pré-requis suivants à l’installation de vShield.

COMPOSANT

vCenter Server v4.0 (ou version supérieure).

Un hôte esx/esxi.

Une machine du Client vShpere.

Un utilisateur doté des droits de création, et d’allumage des machines virtuelles.

Les droits d’accès au Datastore sur lequel sont stockés les fichiers des machines virtuelles, et le droit d’y copier des fichiers.

Les fichiers d’installation de vShield.

Une adresse IP statique pour chaque interface de gestion de chaque instance de vShield.

21
Une adresse IP statique pour l’interface de gestion de l’instance de vShield Manager.

Une connexion directe, ou via un proxy, à internet pour permettre au vShield Manager de télécharger des mises à jour.

Cookies autorisés sur le navigateur Web.

 CONFIGURATIONS RECOMMANDÉES

Lors de l’installation de vShield, les composants suivant seront ajoutés à votre datacenter virtuel
VMware.

vShield Manager & vShield Agent

Ressource vShield Manager vShield Agents

Taille sur disque


8 GB 5 GB

Mémoire RAM
2 GB (réservation) 1 GB (réservation)

Utilisation moyenne du processeur


3–7 % 3-10%

Latence réseau
x 500 microsecondes

2.7 Dépannage :

Gestion des sauvegardes

22
Un autre point fort de l’infrastructure virtuelle face à une architecture classique est la gestion des
sauvegardes. Dans une architecture classique, il n’est pas rare de voir cohabiter de multiples
solutions différentes, sur des supports différents (stockage en réseau, bande magnétique …). Cela
induit la mise en place de procédures différentes selon le cas de figure face auquel l’administrateur
se trouve confronté lors de la restauration d’une sauvegarde.

La virtualisation permet de gérer de manière intelligente les mécanismes de sauvegardes, en effet


les machines virtuelles se présentant sous la forme de fichier, leur sauvegarde s’en trouve facilitée.
Le mécanisme de snapshot illustre à lui seul la facilité déconcertante avec laquelle il est possible de
réaliser une copie de sauvegarde. De même, la restauration d’une sauvegarde ultérieure d’une
machine virtuelle ne nécessite pas plus de quelques minutes.

Solution de Gestion et stokage OpenFiler

Openfiler est un puissant navigateur intuitif basé sur le réseau la distribution de logiciels de
stockage. Openfiler offre basée sur des fichiers du réseau Attached Storage basé sur des blocs et des
réseaux de stockage dans un seul cadre.
Openfiler se trouve au sommet de CentOS Linux Il est distribué comme une distribution autonome
Linux. L’ensemble du interfaces avec les logiciels de pile de logiciels tiers qui est ouverte tous les
source.
Protocoles de réseau à base de fichiers pris en charge par Openfiler comprennent: NFS,SMB /
CIFS, HTTP / WebDAV et FTP. Les répertoires réseau soutenu par Openfiler comprennent NIS,
LDAP (avec le soutien de SMB / CIFS mots de passe cryptés), Active Répertoire (en modes natif et
mixte) et Hésiode. Les protocoles d’authentification notamment Kerberos 5.Openfiler inclut le
support pour le partitionnement basé sur le volume, iSCSI (cible et initiateur), les instantanés
planifiés, le quota de ressources, et un système unifié Interface de gestion des parts qui en fait
l’attribution d’actions pour les différents réseau de système de fichiers protocoles une brise.

23
Les éléments suivants sont quelques-unes des fonctionnalités actuellement disponibles (sauf
indication contraire) dans Openfiler.

La fonction HA (high availability)

La fonction HA (high availability) proposée par Vmware consiste, à surveiller en permanence le


fonctionnement des serveurs consolidés et en cas de panne d’un matériel serveur, de redémarrer
automatiquement,dans les serveurs physiques encore fonctionnel,les serveurs que le premier
hébergeait. Ainsi la simple fonction HA de Vmware limite l’indisponibilité des serveurs consolidés
à leur temps de redémarrage.

Dépanner les principaux problèmes reliés avec vMotion

Dépanner les principaux problèmes reliés avec FT

Dépanner les principaux problèmes reliés avec DRS

24
Conclusion

Finalement, mon Projet c’est une expérience pour bien exploité et

développé mes connaissances, en même temps, c’est pour découvrir les

nouvelles technologies utilisé dans les entreprises et marché du travail,

et aussi adapté à travailler au sein d’une entreprise.

25

Vous aimerez peut-être aussi