Vous êtes sur la page 1sur 1

--------~!

ROC K I~-----
ASTICOTS

FUNK ET DELICES
Revoilà le grand Noir blonct le a présidé aux destinées foldingues d'une George Clinton. Impossible de se prendre
ribambelle de groupes : Parlioment et Fun- ou sérieux. Je suis le premier à me traiter de
dingo du R'n'B. L'inventeur génial kodelic, les plus connus, mois aussi une canular, alors quand je l'entends dons la
du seul antidote à la poisse : multitude d'avatars aux sobriquets dignes bouche d'un outre, c'est déjà usé 1 La
d'un tourniquet de romans d~ gare, drogue, les flingues, font partie d'un syn-
George Clinton le funkeurfou. comme The Brides of Funkenstein, Parlet, drome contagieux. Le seul antidote, c'est le
ibère ta tête, ton cul suivra 1» Hilare, Horny Homs, Bootsy's Rubber Bond on the funk 1 Et c'est bon pour tout le monde,

L
le grand type noir à la perruque Tockheods. qu'on.soit superman ou cul-de-jatte, clodo
blonde, accoutré d'un manteau de Avec la même constante : une mixture ou milliardaire, chocolat ou vanille... »
vison mouve, d'un stetson pailleté et frénétique et rigolarde de rock, de Depuis près de cinq ons, George Clinton
de lunettes fluorescentes, arpente la rhythm' n'blues, de jazz et de nouba, sym- avait disparu. L' homme qui voulait
scène, bras tendu, index et petit bolisée à l'extrême par la tournée Mother- repeindre la Maison Blanche, moitié noire
doigt levés. C'est le signe du funk. Ble funk, ship, en 1979 : vingt-huit musiciens juchés moitié blanche, l'auteur obsédé, tant il en
Georges Clinton connaît : ill'a inventé. sur des bottes à semelles compensées, parsème ses chansons, par les asticots (il
Comme ça, en rigolant, un jour de 1966. affublés d'ailes dans le dos et de capes en s'est lui-même surnommé The Moggot
Ça s'appelait 1Wanna Testify, c'était le pre- lomé or, débarquant d'un gigantesque Overlord, le zuzerain des vers) et par les
mier disque d'un groupe d'allumés baptisé sous-marin ou de limousines à fourrures, se chiens (son dernier tube, en 83, s'intitulait
The Porlioment. Dix ons avant la disco, vingt colletant avec des monstres aquatiques Atomic Dog), a fini par ressurgir, sous la
ons avant le rop... Aujourd'hui, tous les poilus, une tête de mort de quatre mètres houlette d'un de ses admirateurs célèbres :
artistes qui font tanguer la musique noire, de haut, jonglant avec des guitares en c'est Prince lui-même, l'élève rusé, qui lui a
d'Eorth Wind and Fire à Prince, doivent une forme de licornes ou de queues de poisson, permis d'enregistrer un nouvel album sur
fière chandelle à George Clinton. avant de s'envoler dans les cintres dans un son propre label, Paisley Park. Ça s'intitule
« Le funk, c'est comme faire l'amour : il déluge de fumigènes ... The Cinderello Theory, la théorie de Cen-
faut syncoper, sinon c'est bidon 1» Des for- « Le funk, c'est une attitude, braille drillon ... « C'est un titre tout simple qui signi-
mules lapidaires du fie : essaie et vois si
genre, le clinquant ça marche. C'est ce
Clinton en a à re- que(oifait, dès 7956,
vendre. Imaginez une quand (ai découvert
sorte de sorcier din- qu'un groupe comme
go, un croisement de Frankie Lyman et ses
Frank Zappa et de Teenogers pouvait
Screomin' Jay Haw- emballer les filles 1
kins, qui mélangerait Prince et moi, nous
vaudou et bonde voyons le funk de la
dessinée, ghetto de même manière. Il soit
Harlem et Egypte que je suis funky et
antique, films d 'hor- moi, je lui fais con-
reur et jeux vidéo, fiance parce qu'il est
kitsch et catch. Qu'on funky 1 Il m'a donné
pourrait voir déam- cette deuxième, ou
buler, déguisé en troisième chance :
extraterrestre sous mon seul boulot, c'est
acide, en maquereau d'être prêt quand ça
mafioso, en Black arrive. Et je sais que
panther psychédé- c'est/à, maintenant 1»
lique ou en pharaon Le gargantuesque
fardé et faraud. George Clinton ne
George Clinton s'est pas produit en
n'a peur de rien, sur- Fronce depuis douze
tout pas du mauvais ans. Funk et délices, il
goût. Ex-leader d'un faudrait être fou pour
gang des rues, roterço •
ancien coiffeur spé- PHILIPPE BARBOT
cialisé dons le « con-
Concert (avec 16 musi-
kin », le défrisoge des ciens) les 19 et 20 janvier,
cheveux crépus à ~ 20 h 30, Maison de la
l'amidon, notrelogor- ~ culture de Bobigny, 48-
rhéique loup-garou " 31-11-45.
du rythme qui mousse George Clinton : « Je suis le premier à me traiter de canular. » Disques chez WEA

28 TtllRAMA N • 2088- 17 JANVIER 1990

Vous aimerez peut-être aussi