Vous êtes sur la page 1sur 88

Le guide des

sols en pierre
et en béton
Vos questions sont entre de bonnes mains

Ma maison Mon argent Ma famille Ma santé

Mes droits Ma carrière Mon véhicule Mon entreprise

Plus de 5 000 documents à télécharger gratuitement


eBooks PDF, modèles de lettres, modèles de contrats, études,
rapports, fiches pratiques…

www.ooreka.fr
Dans la même collection

Le guide du parquet Le guide du carrelage Le guide de la


banque

Le guide du crédit Le guide de la moquette Le guide de l’appareil


conso auditif

Auteurs : M. Trouillez
© Fine Media, 2012
ISBN : 978-2-36212-043-5
Ooreka.fr est une marque de Fine Media, filiale de Solocal Group.
204, rond-point du Pont de Sèvres - 92649 Boulogne-Billancourt cedex
Vous pouvez partager ce fichier avec vos proches uniquement dans le cadre du droit à la copie privée. Vous
n’avez le droit ni de le diffuser en nombre ou sur Internet, ni d’en faire des utilisations commerciales, ni de le
modifier, ni d’en utiliser des extraits. Mais vous pouvez communiquer l’adresse officielle pour le télécharger :
http://sol.ooreka.fr/ebibliotheque/liste
Pour toute question : www.ooreka.fr/contact
Table des matières
Les sols en pierre et en béton en un coup d’œil 7
Quel sol en béton ? 8
Quel sol en pierre ? 8
Quelle pose pour un sol en béton ? 9
Quelle pose pour un sol en pierre ? 9
Quelles finitions ? 10

I. Choisir le sol adapté 11


Les usages 12
Les revêtements 15
AA Pour aller plus loin 17
Astuces 17
Questions / réponses de pro 18

II. Les sols en béton 20


Le béton naturel 20
Le béton composite 22
Les aspects 24
Les effets 27
Les couleurs 29
AA Pour aller plus loin 31
Astuces 31
Questions / réponses de pro 32

III. Les sols en pierre 34


La pierre naturelle 34
Le granit 36
Le marbre 37
L’ardoise 38
La pierre calcaire 39
La pierre reconstituée 40
Les prix 41
AA Pour aller plus loin 43
Astuces 43
Questions / réponses de pro 45
IV. La pose des sols en béton 48
L’isolation 48
Le béton dallé 50
Le béton coulé 51
L’entretien 53
AA Pour aller plus loin 55
Astuces 55
Questions / réponses de pro 56

V. La pose des sols en pierre 59


Comparatif 60
Les pavés 61
Les dalles 61
Les carreaux 62
Les galets 63
Une pose scellée ou collée ? 64
L’entretien de la pierre naturelle 65
AA Pour aller plus loin 67
Astuces 67
Questions / réponses de pro 69

VI. Les finitions 71


Les sols en pierre 71
Le béton ciré 72
Le béton lissé 74
Le béton verni ou patiné 75
Comparatif des finitions des sols en béton 75
AA Pour aller plus loin 76
Astuces 76
Questions / réponses de pro 77

Lexique 80

Index des questions et des astuces 82

Les professionnels et experts cités dans cet ouvrage 84

Trouver des professionnels près de chez vous 87


Les sols en pierre et en béton
en un coup d’œil

Choisir parmi les différents types de


sols en pierre ou en béton est assez
compliqué : l’esthétique n’est pas le
seul critère. Pour se simplifier la tâche,
il est essentiel de se poser les bonnes
questions.

Pour quelle pièce ? Les critères de


choix pour vos sols varient selon les
usages. On ne choisira pas un revête-
ment fragile pour un lieu de passage
comme un escalier ou un couloir, ni
un matériau craignant l’humidité dans
une cuisine ou une salle de bain.

D’autres critères entrent en compte,


comme la facilité d’entretien ou la
résistance à l’usure et aux taches. De
même, les prix sont très variables et
doivent être observés en fonction de
votre budget.

7
Les sols en pierre et en béton en un coup d’œil

Quel sol en béton ?


Il existe différents types de bétons, que l’on peut diviser en deux familles :
les naturels et les composites. Chaque type a ses propres caractéristiques, les
bétons composites étant plus pratiques que les bétons naturels, mais aussi
moins résistants.

Le béton se présente également sous différents aspects plus ou moins rugueux :


brut, gravillonné, granito ou désactivé-lavé. De même, l’apparence de votre sol
en béton pourra être modifiée par le maçon au moment de la pose, pour créer
des effets plus ou moins originaux : taloché, drapé, imprimé ou brossé.

Il est aussi possible de colorer votre sol. Pour cela, il existe trois méthodes : le
teinter dans la masse, le colorer en surface ou simplement le peindre.

Quel sol en pierre ?


Les quatre principaux types
de sols en pierre sont le gra-
nit, le marbre, l’ardoise et la
pierre calcaire.

Le granit est une pierre résis-


tante et facile d’entretien,
mais son prix est relative-
ment élevé. Le marbre est la
pierre naturelle et élégante
par excellence ; il est cepen-
dant très fragile. Son prix est moins élevé que celui du granit.

Par ailleurs, l’ardoise constitue un revêtement de sol très tendance. Elle est
aussi pratique et peu onéreuse. Enfin, la pierre calcaire crée un effet très cha-
leureux, mais elle est difficile à entretenir si elle n’est pas traitée dès la pose.
C’est l’un des revêtements en pierre les plus abordables.

Vous pourrez également opter pour de la pierre reconstituée, qui a l’avantage


d’être plus pratique et moins chère que les pierres naturelles.

8
Les sols en pierre et en béton en un coup d’œil

Quelle pose pour un sol en béton ?


Une fois votre revêtement choisi,
il vous faudra déterminer la pose
la plus adaptée.

Avant tout, posez-vous la


question de l’isolation : la tech-
nique et les matériaux utilisés
peuvent varier en fonction de
l’emplacement.

Vous pourrez ensuite choisir entre deux types de pose. Sous forme de pavés
ou de dalles, le béton dallé offre une solution robuste et pratique et permet
des finitions sophistiquées.

Plus classique, le béton coulé est posé d’un seul tenant, ce qui le rend plus
fragile. Des effets originaux peuvent aussi être créés au moment de la pose.

En ce qui concerne l’entretien, sachez que le béton est un matériau poreux


qui doit subir un traitement de protection. Par la suite, un nettoyage doux
doit être effectué régulièrement.

Quelle pose pour un sol en pierre ?


Les pierres peuvent avoir plusieurs formes : dalles,
carreaux ou galets.

Disponibles en trois calibrages différents, les dalles


sont de grands formats de pierre adaptés à toutes
les surfaces ; tandis que les carreaux, peu épais,
ont l’avantage d’une pose facile et sont moins
onéreux.

Quant aux galets, ils sont réunis sous forme de


dalles, ce qui les rend tout aussi faciles à poser. Ils
sont encore moins chers que les carreaux.

9
Les sols en pierre et en béton en un coup d’œil

En fonction du format, les pierres pourront être installées grâce à


deux méthodes : la pose scellée, la plus traditionnelle, ou la pose collée, plus
adaptée aux surfaces planes et aux pierres bien calibrées. Dans tous les cas,
elle doit être effectuée par un professionnel.

Un sol en pierre doit être traité durant les premières années, car il est sensible
aux taches. Par la suite, un nettoyage simple suffit.

Quelles finitions ?
Une fois le revêtement et l’effet choisis, il vous reste encore une décision à
prendre : celle des finitions. Qu’il s’agisse de sols en pierre ou en béton, il en
existe en effet plusieurs. Un sol en pierre peut par exemple avoir un aspect
brut, granuleux, lisse, vieilli, etc.

Pour un sol en béton, vous aurez le choix entre la finition cirée, très en vogue,
ou lissée, pour un aspect plus brillant. Vous pourrez également vernir votre
sol ou lui donner une apparence ancienne en le patinant.

10
I.
Choisir le sol adapté

Difficile de se lancer dans


le choix d’un revêtement
de sol en pierre ou en
béton : il en existe de
nombreuses sortes et leurs
différentes propriétés ne
sont pas toujours adaptées
à toutes les pièces.

Il ne faut pas non plus


oublier les matériaux
reconstitués. En ce qui concerne la pierre, elle imite à merveille les reliefs et les
rainures des pierres des carrières. Très résistante, elle offre en plus une grande
gamme de couleurs.

Pour le béton, les sols doivent leur robustesse aux techniques industrielles. De
par leur aspect très décoratif, ils sont parfaits pour les intérieurs à l’architec-
ture contemporaine. Par ailleurs, ils sont simples d’entretien, surtout s’ils ont
été préalablement traités.

11
I. Choisir le sol adapté

Les usages
Les tableaux ci-dessous vous aideront à définir quelles sont les bonnes et les
moins bonnes options, pièce par pièce.

Pièces à fort passage

Escalier Entrée Salle à manger Séjour


• Poreuse,
elle craint
Pierre la plus chaleu-
Pierre les taches et
reuse (nuances jaunes,
blanche ou Peu résistante à l’usure l’humidité
bleues, etc., selon l’ori-
calcaire • Nécessite un
gine de la pierre)
traitement
hydrofuge

Granit Très résistante à l’usure Très esthétique

Très
Très esthétique :
robuste : Très esthétique : traditionnelle et
Ardoise nuances de gris à
peut durer contemporaine
noir
300 ans

Très esthétique : nombreuses teintes et


Marbre Peu résistante à l’usure
finitions (brillante, patinée, etc.)

Très résistante à l’usure, qua-


Pierre Peu résistante Imite parfaitement la
siment impossible à casser ou
reconstituée aux taches pierre naturelle
fissurer

Possible,
Béton coulé mais peu Pas adapté
décoratif

• Peu résistant
aux taches et
Béton ciré • Très esthétique
Très robuste à l’humidité
(coulé) • Belles finitions
• Nécessite un
traitement

12
I. Choisir le sol adapté

Escalier Entrée Salle à manger Séjour


• Très esthétique
Béton dallé Très robuste Moyennement • Belles finitions
résistant aux • Joints apparents
Béton lisse taches Très esthétique : aspect
Robuste
(coulé) mousseux à brillant

Très esthétique : la
Béton Peu résistant résine et le micro-
Mauvaise tenue à l’usure
composite aux taches béton imitent très bien
le béton ciré

Pièces humides et chambres

Chambre Chambre
Cuisine Salle de bain Sanitaires
adulte enfant
• Poreuse, elle craint les taches
Pierre
et l’humidité
blanche ou Poreuse
• Nécessite un traitement
calcaire
hydrofuge
• Contact froid (sauf si
• Ne craint pas l’eau et les taches chauffage au sol)
Granit
• Ne nécessite pas de traitement • Pierre trop lourde pour
• Ne craint pas l’eau et les taches monter à l’étage
Ardoise
• Ne nécessite pas de traitement
• Peu résistante à l’humidité et aux taches
Marbre
• Nécessite un traitement hydrofuge
• Contrairement à la pierre
naturelle, son contact n’est
Pierre • Craint les taches et l’humidité
pas froid
reconstituée • Nécessite un traitement protecteur
• Légère, elle peut monter à
l’étage

Béton coulé Pas adapté

13
I. Choisir le sol adapté

Chambre Chambre
Cuisine Salle de bain Sanitaires
adulte enfant

Béton ciré
(coulé) • Adapté si les chambres
sont au rez-de-chaussée
Béton dallé
• Peu résistant à l’humidité et aux taches (le béton est trop lourd
• Nécessite un traitement hydrofuge pour monter à l’étage)
• Compatible avec le chauf-
Béton lisse fage au sol
(coulé)

• Revêtement léger : peut


Béton • Peu résistant à l’humidité et aux taches
monter à l’étage
composite • Nécessite un traitement hydrofuge
• Facile à entretenir

Autres espaces

Bureau Couloir Sous-sol Extérieur

Pierre blanche Très esthétique et Peu résistante Peu résistante


ou calcaire chaleureuse à l’usure à l’humidité

Très résistante
Granit Très esthétique Très résistante
à l’usure
Très cher pour
Très résistante un sous-sol
Ardoise Très esthétique Très robuste
à l’usure

Avec un
Très esthétique : nombreuses teintes et
Marbre traitement
finitions (brillante, patinée…)
spécifique

Pierre Imite parfaitement la Très résistante


Pas adaptée Très robuste
reconstituée pierre naturelle à l’usure

Possible, mais
Béton coulé Pas adapté Adapté
peu esthétique

14
I. Choisir le sol adapté

Bureau Couloir Sous-sol Extérieur


Béton ciré
Très esthétique Très robuste Pas proposé
(coulé)
Très esthétique, Pas adapté
Béton dallé belles finitions, joints Très robuste Possible
apparents
Béton lissé
Très esthétique Robuste Pas adapté
(coulé)
Mauvaise
Béton Possible, mais
Très esthétique tenue dans le Pas adapté
composite cher
temps

Les revêtements
Grâce au tableau ci-dessous, vous pouvez comparer les revêtements de sol en
pierre et en béton selon trois critères : la résistance, la facilité d’entretien et le
prix.

Résistance Facilité
Prix au m2 Autres
Usure Taches d’entretien
Pierre 50 € à
✩ ✩ ✩✩ Pierre chaleureuse
blanche 120 €
30 € à
Ardoise ✩✩✩ ✩✩✩ ✩✩✩ Couleurs : de gris foncé à noir
60 €
• Très belle pierre (nuances de
60 € à
Granit ✩✩✩ ✩✩✩ ✩✩✩ gris)
150 €
• Antidérapante
45 € à
Marbre ✩ ✩ ✩✩✩ Nombreux aspects et teintes
140 €
Pierre
✩✩✩ ✩ ✩✩✩ 50 € Imite la pierre naturelle
reconstituée
100 € à
Béton
n/a 250 € pose Très tendance
traditionnel
comprise

15
I. Choisir le sol adapté

Résistance Facilité
Prix au m2 Autres
Usure Taches d’entretien
100 € à
Béton coulé ✩ ✩✩ ✩✩✩ 200 € pose Pratique
comprise
80 € à
Béton dallé ✩✩✩ ✩✩ ✩✩✩ 200 € pose Pratique
comprise
100 € à
Béton ciré ✩✩✩ ✩ ✩✩✩ 180 € pose Très belle finition
comprise
70 € à
Aspect mousseux, parfois
Béton lissé ✩✩✩ ✩ ✩✩✩ 100 € pose
brillant
comprise
60 € à
Béton
✩ ✩ ✩✩✩ 100 € sans Impression de béton naturel
composite
la pose

16
I. Choisir le sol adapté

AA Pour aller plus loin


Astuces
Un sol en pierre dans une véranda
Si vous êtes partisan des matériaux nobles et disposez d’un budget confortable,
pensez à la pierre naturelle, robuste et superbe, pour le sol de votre véranda.
Vous pourrez, de plus, utiliser la même pierre sur votre terrasse.
Il existe des pierres naturelles pour tous les goûts. En effet, la pierre ne se résume
pas à des teintes grises, mais elle se décline sous de nombreux aspects : le granit
aux coloris gris ou anthracite, l’ardoise aux reflets bleutés, la pierre calcaire dans
toute la gamme des ocres et le marbre.
De plus, la pierre a de nombreuses qualités pour le sol de votre véranda et est
compatible avec un chauffage au sol. Contrairement au carrelage, elle n’est pas
froide au contact des pieds, car elle s’imprègne de la température de la pièce.
Sachez que la pierre est souvent poreuse et nécessite un traitement hydrofuge,
qui va boucher les pores et éviter que l’eau ne s’infiltre, ainsi qu’un traitement
antitache.

Comment bien choisir un revêtement de terrasse ?


Pour qu’une terrasse soit esthétique, son revêtement doit être choisi avec soin.
De façon à ce que la terrasse soit en osmose avec la maison, adaptez le revête-
ment au style de cette dernière.
Pour donner un aspect antique à votre terrasse, et si votre budget le permet,
choisissez des pavés en béton avec un aspect vieilli : une palette de coloris assez
importante existe, et vous pourrez l’adapter au revêtement extérieur des murs
de la maison.
Si vous souhaitez donner une note lumineuse à un endroit sombre de la maison,
préférez les pavés ocre ou blanc-gris. Vous trouverez dans les grandes enseignes
de bricolage des dalles en pierre reconstituée dans des styles variés : de la dalle
gravillonnée à la dalle imitant l’ardoise, vous aurez l’embarras du choix.
Pour vous y retrouver, adaptez le choix de l’effet de structure ou la finition en
fonction des espaces verts entourant la maison.

17
I. Choisir le sol adapté

Questions / réponses de pro

Sol en résine ou en béton ?


Nous souhaitons refaire le sol de la cuisine. Est-il mieux d’y mettre de la résine
ou du béton ?
Question de Line

ΔΔ Réponse de Otcho
Les effets peuvent être identiques. Mais il faut savoir que le béton ciré sera
d’un prix plus élevé que la résine en époxy.
De plus, la pose du béton ciré n’est pas à la portée de tous, vous devrez
peut-être faire appel à un professionnel.

Quel type de béton pour le sol d’une salle de bain ?


Je dois refaire une salle de bain de 9 m² environ, au deuxième étage d’une
maison ancienne. Le sol s’est légèrement affaissé et le carrelage est fissuré par
endroits. Je pense donc enlever le carrelage, le bac de douche et refaire un sol en
béton. Quel type de béton dois-je utiliser sachant qu’il doit être très étanche ?
Question de Henri

ΔΔ Réponse de ERA-Rénovation
Tout d’abord, il vous faut vérifier l’état du plancher sur lequel vous souhai-
tez poser cette dalle. S’il est sain, optez plutôt pour une dalle allégée (béton
+ bille de polystyrène), puis posez un ragréage pour le nivellement. Vous
pourrez ensuite installer votre revêtement final.
En ce qui concerne votre souci d’humidité, je vous conseille de vous orien-
ter vers une meilleure ventilation de la pièce, voire d’ajouter une VMC
performante.

Choix du type de pierre


Nous refaisons le sol de notre cuisine, salle à manger et salon (tout-en-un), ce
qui correspond à une surface de 100 m². Nous voulons mettre un sol en pierre
claire, non poreuse. Que nous conseillez-vous ?
Question de Delphinechaix

18
I. Choisir le sol adapté

ΔΔ Réponse de Gauthier Distribution


Certains marbres de haute densité peuvent convenir. Sinon, vous avez aussi
les pierres calcaires de Comblanchien ou de Solnhofen (dites de Bavière),
ou encore des pierres calcaires locales.
La porosité est relative et n’empêche pas pour autant certains désordres
d’apparaître. Un traitement hydro-oléofuge serait alors judicieux.
ΔΔ Réponse de Pierredecor34
Pourquoi forcément une pierre non poreuse ? Les hydro-oléofuges protègent
justement les pierres calcaires en les rendant non absorbantes.
Hormis les pierres calcaires dites marbrières telles que l’ivory ou la pierre
de Fontenay, les marbres conviennent assez bien. Toutefois, je continue à
conseiller les granits, qui sont beaucoup plus résistants aux chocs et aux
rayures pour le même entretien et des prix pas forcément plus élevés.

19
II.
Les sols en béton

Il existe de très nombreux types de bétons, que l’on peut diviser en


deux familles. Les bétons naturels sont faits à partir de ciment, d’eau, de sable
et de certains adjuvants. Par ailleurs, les bétons composites sont constitués de
résine et ont un aspect proche de celui du béton ciré.

Le béton naturel
Fibré, cellulaire, à granulat… Il existe
de nombreux bétons naturels.

Béton fibré
Le béton fibré est moins résistant que
le béton armé, mais plus robuste que
le béton traditionnel sans armatures. Il
est constitué de matériaux composites,
c’est-à-dire de béton ou de mortier et de fibres métalliques, synthétiques ou
naturelles, d’une taille allant de 20 mm à 60 mm.

20
II. Les sols en béton

Béton cellulaire
Le béton cellulaire est un mortier (béton sans granulats) composé de nom-
breuses petites bulles d’air.

Sa mise en œuvre est facile : il se présente sous la forme de carreaux de


dimensions variables (semblables aux carreaux de ciment). Il est de plus parti-
culièrement léger et facile à travailler.

En revanche, le béton cellulaire a le désavantage d’être très fragile.

Béton à granulats légers


Contrairement au
béton traditionnel, le
béton à granulats est
léger, c’est pourquoi
il est particulière-
ment approprié pour
les aménagements
à l’étage ou dans les
combles.

C’est un béton cou-


rant, composé de
granulats légers :
chanvre, sciure de bois
ou argile expansée (écologique). Il convient particulièrement aux rénovations.

Béton autoplaçant (BAP)


Le béton autoplaçant ou autonivelant, extrêmement facile à mettre en œuvre,
permet de réaliser une chape et une dalle en une seule fois. Il est composé de
super-plastifiants qui le rendent très fluide.

De plus, il ne nécessite pas de vibration et offre une très belle finition, sans
bulles et sans nids de cailloux.

21
II. Les sols en béton

Béton à hautes performances (BHP)


Contrairement au
béton traditionnel qui
est fortement chargé
en eau, le béton à
hautes performances
l’est très peu. C’est
un matériau à l’aspect
lisse, très compact,
très résistant et très
fluide, ce qui le rend
facile à mettre en
œuvre.

Béton autonettoyant
Contrairement à tous les types de béton qui exigent beaucoup d’entretien, le
béton autonettoyant est un gain en termes de temps et d’argent : les saletés
ne se fixent pas sur le béton grâce à l’ajout de dioxyde de titane (TiO2).

Béton sans ciment


Les bétons écologiques sont une solution pour remplacer les bétons à base de
ciment : la chaux et le chanvre se substituent au ciment (liant).

Cependant, moins résistants, ils sont rarement utilisés pour les sols.

Le béton composite
Pour les revêtements de sols et de murs, le terme « béton » est bien souvent
abusif. Beaucoup de revêtements en béton sont en réalité des revêtements
composites. On parle plus souvent de résine, même s’il a l’apparence du
béton ciré. Léger, esthétique, facile d’entretien, ce matériau cumule un grand
nombre d’avantages. Son seul défaut est sa faible longévité, en effet, il est
sensible à l’usure.

22
II. Les sols en béton

Trois types de béton composite


Contrairement au béton naturel,
le béton composite est réalisé à
base de résines. Il s’agit donc
d’un faux béton qui se rap-
proche davantage des ragréages.
Il en existe trois principaux
types : le micro-béton, la résine
époxy et la résine polyuréthane.

Le micro-béton est un béton


« light », idéal pour la déco-
ration. Il a l’apparence du béton naturel, mais il est plus simple à poser et à
entretenir. Constitué d’un mélange de mortier (ciment, eau et sable, mais pas
de granulats) et de résine, il convient à n’importe quel support : chape, dalle,
métal, carrelage, etc. Pratique et léger, il s’applique sur une couche très fine
de 2 mm à 3 mm.

Par ailleurs, la résine époxy convient bien pour un chauffage au sol, car
contrairement à la résine polyuréthane, elle n’est pas sensible à la chaleur et
aux variations de température.

Enfin, la résine polyuréthane est un revêtement facile à vivre au quotidien, qui


nécessite peu d’entretien et peut s’utiliser également en extérieur.

Avantages
Le béton composite est un revêtement pratique qui imite le béton ciré sans
ses inconvénients. Il est très léger : sa faible épaisseur (5 mm à 8 mm) lui per-
met de monter à l’étage. Il convient à tous les types d’intérieurs et à toutes
les surfaces planes et lisses (après un ragréage) : carrelage, chape, etc. Facile
d’entretien, il présente de plus peu de risques de fissures.

Ce type de revêtement offre aussi une belle esthétique, avec de nombreuses


teintes et finitions. Il crée un sol lisse et uniforme, sans irrégularités. Le béton
décoratif est souvent autolissant et autonivelant.

23
II. Les sols en béton

Inconvénients
Sensible à l’usure, le béton composite a une moindre tenue dans le temps.
Peu résistant aux taches et à l’humidité, il nécessite des joints de dilatation
tous les 25 m² et doit être protégé par de l’huile ou de la cire…

Le béton composite, comme le béton ciré, doit absolument être mis en œuvre
par un professionnel expérimenté à chaque étape : composition, séchage,
teinte, etc.

Prix
Contrairement au béton ciré qui avoisine les 100 € à 200 € par mètre carré,
pose comprise, le béton décoratif peut coûter quasiment deux fois moins
cher : comptez 60 € à 100 € le mètre carré.

Les aspects
Il existe plusieurs types de béton coulé avec des aspects variés. Cette dif-
férence n’est pas due au travail du maçon lors de la pose, mais au type de
béton qui revêt lui-même différentes apparences : gravillonné, granito, etc.

Béton brut
Le béton traditionnel est
le béton brut. Sa com-
position de base est faite
d’eau, de ciment gris, de
sable et de granulats. Sa
surface est rugueuse et
doit être vibrée pour
être homogénéisée. Ce
type de béton peut être
renforcé par des arma-
tures métalliques ou
coffré avec du bois.

24
II. Les sols en béton

Béton gravillonné
Contrairement au béton taloché dont l’aspect final est dû au mouvement du
maçon, le béton gravillonné a un aspect rugueux qui provient des grains de
graviers de couleurs variées fichés dans le béton : les grains sont pris dans la
couche de micro-béton, c’est-à-dire en surface. Ce type de béton est adapté
à la finition cirée.

Béton granito
Ce béton a l’aspect du granit, ce qui est
dû à sa composition : du ciment coloré
auquel le maçon a ajouté des morceaux
de marbre, parfois de verre et de métal.
Son épaisseur varie selon la taille des
morceaux incorporés.

Ce revêtement peut être mis en œuvre


de deux manières : coulé directement
sur le support s’il est frais ou coulé
après l’application d’une colle d’accro-
chage sur une dalle sèche.

Le béton granito est facile à mettre


en œuvre. Il permet d’obtenir des
sols d’un seul tenant sans raccord et
peut se présenter sous forme de dalles
indépendantes.

Béton désactivé-lavé
Contrairement au béton brut, le béton lavé a été désactivé au moment du
coulage. Par un jet à haute pression (rinçage), le maçon fait apparaître les
granulats colorés (grains de silice) pris dans la couche de micro-béton.

Lisse et mat, le béton lavé a un aspect minéral et un toucher doux.

25
II. Les sols en béton

Comparatif

Voici un tableau comparatif des types de béton les plus utilisés, en fonction
des six critères importants à prendre en compte au moment de l’achat.

Aspect Esthétique Résistance Pose Finition Entretien

Béton naturel

Traitement
Béton Brut et Risques de Tous les hydrofuge
Base grise Coulé ou dallé
traditionnel rugueux fissures types et lavage à
l’eau

Morceaux Mat ou Traitement


de marbre Ciment brillant hydrofuge
Granito Assez bonne Coulé ou dallé
ou de verre coloré selon la et lavage à
apparents finition l’eau

Convient Traitement
Bonne si
Béton Un peu très bien hydrofuge
finition Bonne Coulé
gravillonné rugueux au béton et lavage à
adaptée
ciré l’eau

• Granulats Traitement
Béton
apparents • Bonne hydrofuge
désactivé/ Bonne Coulé ou dallé Brut
• Mis en • Antidérapant et lavage à
lavé
valeur l’eau

Béton composite

• Léger, mais
résistant
• Peu de
Pratique :
fissures
• autolissant
• Adapté au
Micro- Apparence Sol lisse et • autonivelant Tous les
chauffage au Eau
béton du béton uniforme • pose sur types
sol
quelques
• S’utilise en
millimètres
intérieur
comme en
extérieur

26
II. Les sols en béton

Les effets
En travaillant la pose
de différentes façons,
le maçon peut donner
des effets particuliers au
béton : taloché, drapé,
imprimé ou brossé.

Béton esprit « brut »


Contrairement au béton
taloché ou au béton
lissé, le béton brut ne
subit pas ou presque pas
de finitions : une fois le
béton coulé, il est tiré et égalisé à la règle par le maçon.

De couleur grise, le béton brut a un aspect rugueux et irrégulier. Il est possible


de le polir légèrement pour adoucir la surface ou lui donner un aspect vieilli.

Béton taloché
L’effet donné au béton taloché est réalisé manuelle-
ment grâce à une taloche (planchette dont l’une des
faces est équipée d’une poignée pour étaler le mortier).

Il présente un aspect rythmé par le travail du maçon et


peut subir toutes les finitions possibles, notamment la
finition cirée.

Béton drapé
Comme le béton taloché, le béton drapé apporte un effet de mouvement sur
la surface du béton, ce qui crée un aspect original (vagues, drapé d’un textile,
etc.), mais qui peut devenir lassant.

27
II. Les sols en béton

Béton imprimé ou marqué


Contrairement au béton drapé ou au béton
taloché, le béton imprimé est surtout utilisé
en extérieur.

Il est obtenu par l’application, sur un béton


frais, d’empreintes ayant la forme de dal-
lage, de pavés, de pierre, etc. Il doit être
traité contre les taches et l’eau.

Béton brossé
Dans le cas du béton brossé, le béton
encore frais est strié avec un balai à poils
durs, ce qui crée une surface très rugueuse.
Le béton brossé a l’avantage d’être
antidérapant.

Comparatif

Finition la plus
Aspect Style
adaptée

• Naturel
Béton brut • Gris Contemporain Poli
• Surface irrégulière
Béton Surface travaillée à la taloche (planchette
Tous Ciré
taloché de bois manuelle)

• Effet textile
Béton drapé Contemporain Ciré
• Mouvements
Béton • Effet de pavés
Tous Ciré
imprimé • Carreaux et autres motifs
Béton
Strié Contemporain Aucune
brossé

28
II. Les sols en béton

Les couleurs
Le béton peut se colorer, il existe pour cela trois techniques : teinté dans
la masse, coloré en surface ou peint. Plus le ciment est clair, plus la teinte
obtenue sera marquée. Attention ! La couleur choisie s’éclaircit au séchage,
pensez-y en sélectionnant votre coloris.

Béton teinté dans la masse


Pour effectuer une
teinte dans la masse,
des pigments naturels
ou artificiels en
poudre sont incorpo-
rés au mélange sec du
béton avant de le
couler. Les couleurs
obtenues sont alors
les ocres naturelles
(jaune, rouge, brun, vert) et les oxydes métalliques, plus opaques et colo-
rants. La couleur obtenue s’éclaircit après le séchage.

Cette technique est la plus longue à mettre en place, car il faut compter
trois mois de stabilisation.

Béton coloré en surface


Contrairement au béton coloré dans la masse, la coloration en surface
s’applique sur un béton frais et permet des effets de matière. Il existe
deux techniques : les pigments et la résine colorée.

Les pigments permettent d’obtenir des teintes pastel. Il faut procéder à un


mélange de ciment blanc et de pigments saupoudrés sur la surface encore
fraîche du béton (chape ou dalle). La répartition inégale crée un effet taloché.
Après vingt jours de séchage, le sol est poncé, puis ciré : on le protège avec
une résine incolore appliquée au pinceau.

29
II. Les sols en béton

Par ailleurs, le durcisseur coloré offre un revêtement plus résistant. C’est une
bonne alternative à l’utilisation de pigments pour la coloration en surface
du béton frais. Le durcisseur est composé de poudre de quartz, de ciment et
de colorants. Il est appliqué en trois couches successives qu’il faut lisser à la
taloche ou avec un hélicoptère. Le séchage s’effectue en dix jours. La finition
consiste en l’application d’un produit fixateur (résine), puis de deux couches
de cire acrylique.

Béton peint
Le béton peint a une couleur régulière et uniforme. La coloration s’effectue
grâce à des pigments naturels ou artificiels, de la résine colorée ou de la pein-
ture spécifique. Il s’agit d’une technique à la fois décorative et protectrice.
Trois couches de peinture pour le sol (toxique, à ne pas respirer) sont appli-
quées sur un sol lisse (un ragréage est souvent nécessaire) et dépoussiéré. Le
séchage est de plus assez rapide. Il est aussi possible d’y peindre des motifs :
pochoirs, quadrillages, etc.

Comparatif

Type
Couleurs Effets Avantages Inconvénients
béton
Bonne Trois mois de
Béton teinté dans Béton
Pastels Uniforme tenue de la stabilisation de
la masse sec
couleur la couleur
• Ocres
Béton teinté en Béton • Jaunes Répartition Belles Vingt jours de
surface : pigments frais • Rouges inégale finitions séchage
• Bleus
Béton teinté
Béton Revêtement Dix jours de
en surface : Toutes Lissé
frais résistant séchage
durcisseur
• Toutes
S’applique sur
Béton • Possibilités de • Uniforme Séchage
Béton peint un sol lisse et
sec motifs • Monochrome très rapide
sans aspérités
• Quadrillages

30
II. Les sols en béton

AA Pour aller plus loin


Astuces

Comment colorer le béton d’une terrasse ?


La pose d’une terrasse se fait en trois temps : le coulage du béton armé, le coulage
d’une chape et la pose d’un revêtement. Vous pouvez éviter la dernière étape
en laissant le béton brut, mais en le colorant quand même pour le personnaliser.
Pour teinter votre béton, choisissez un pigment de la couleur de votre choix.
Faites simplement attention à ce qu’il ne jure pas avec le revêtement de votre
maison. Sachez qu’un pigment blanc noyé dans le béton ne fera que l’éclaircir.
Le coulage de la chape se fait de la même façon que celui d’une chape non colo-
rée. Mais, avant le séchage, saupoudrez du pigment sur l’ensemble de la chape
par petites touches. Le pigment, très fin, donnera une impression de constellation.
Évitez de procéder au saupoudrage par grand vent, car le pigment n’adhérerait
pas. Enfin, laissez sécher totalement la chape avant d’appliquer le revêtement
protecteur (vernis, résine, etc.).

Créer des motifs dans un sol en béton ciré


par Otcho

Pour donner une touche décorative unique à votre terrasse en béton désactivé,
vous pouvez y inclure des briques pour créer un motif.
Pour cela, coulez un peu de béton sur le treillis en fer et insérez les briques en
respectant le motif souhaité. Laissez sécher une ou deux heures selon que votre
béton est gras ou plus sec. Posez ensuite le reste du béton sur l’ensemble de l’es-
pace souhaité. Le béton désactivé sera lavé avec un nettoyeur à haute pression.
Utilisé dans un but décoratif, le béton ciré peut s’avérer facile à travailler sur des
petites surfaces. Vous pouvez par exemple créer votre propre béton à empreinte
en vous servant de n’importe quel tampon vendu dans les magasins de loisirs
créatifs. Une fois la seconde passe faite, appliquez le tampon délicatement sur le
béton de façon à marquer l’empreinte. Laissez sécher quelques heures en fonc-
tion des indications fournies par le fabricant, puis poncez légèrement la surface
avec un papier de verre très fin.

31
II. Les sols en béton

Traitez ensuite le béton comme vous l’entendez, avec de la cire par exemple.
Pour les petits interstices du motif, utilisez un coton-tige pour appliquer la cire
si tel est votre choix.

Questions / réponses de pro

Changer la couleur d’un sol en béton


Je ne suis pas satisfaite de la couleur anthracite de notre béton ciré. De plus,
dans le séjour, il n’est pas à niveau. Que puis-je faire ?
Question de Massira

ΔΔ Réponse de Decoprobat
Vous pouvez le rectifier et apporter une brillance à votre sol en béton grâce
à un procédé de « ponçage », à l’aide de disques abrasifs diamantés à l’eau
qui permettent le traitement des sols neufs, la remise en état des sols anciens
et l’entretien courant.
Le protocole, le choix des disques, le nombre de passages, la minéralisation
ou non sont propres à chaque surface et dépendent de son âge, de son uti-
lisation, de sa résistance et du résultat souhaité.

Intensifier la couleur d’un sol en béton


J’ai acheté du béton ciré en kit et je trouve que la couleur au séchage est un peu
fade (essai sur une planche). Comment puis-je la rendre plus intense ?
Question de Sim-75

ΔΔ Réponse de Otcho
Vous pouvez acheter du pigment naturel dans un magasin de bricolage ou
un magasin de produits naturels. Assurez-vous que la couleur corresponde.
Pesez ensuite le pigment et le mélange de béton ciré. Mélangez tous les
éléments à de l’eau jusqu’à obtenir une pâte fluide si vous faites une pose
au sol ou plus épaisse si vous faites un enduit mural.
En pesant tous les éléments, vous êtes sûr de retrouver la même teinte si
vous travaillez en plusieurs fois, sur une grande surface.

32
II. Les sols en béton

ΔΔ Réponse de SN Productions
Vous pouvez augmenter votre dose de pigment, mais attention à la satu-
ration de la couleur. Vous pouvez également réaliser un moirage avec un
coloris différent, mais plus lumineux. Pour garantir un coloris identique,
mélangez en premier les pigments dans votre eau ou, mieux encore, prépa-
rez une résine de mélange (après avoir calculé la quantité nécessaire), ceci
afin d’obtenir toujours la même couleur sur toute la surface.
ΔΔ Réponse de AR Decor
Votre planche a-t-elle la même préparation que votre surface à décorer ?
La couleur de fond est-elle identique ? J’ajouterai aux deux commentaires
précédents une autre possibilité, celle de légèrement teinter votre vernis de
protection finale.

Peinture de sol sur une dalle en béton


Nous arrivons à la fin de notre construction et nous aimerions avoir un sol facile
d’entretien, de style industriel, mais pas trop fragile (serpillière et aspirateur).
Nous aimerions un sol en béton recouvert d’une peinture, tout en gardant un
effet de matière (légers reliefs). Que devons-nous faire sur notre dalle ?
Question de Stacem

ΔΔ Réponse de Gauthier Distribution


Vous voulez garder un effet de matière, mais à terme, les reliefs, vague-
lettes, aspérités volontaires ou involontaires posent problème. En effet, à
force de marcher sur le sol, ces surfaces subissent une abrasion plus pronon-
cée que le reste du support, désordre esthétique inévitable ! Sur un support
parfaitement stable, sans reliefs excessifs, vous pouvez toutefois envisager
l’application d’un autolissant de surfaçage et de finition décorative.
ΔΔ Réponse de DSRenobat
Effectivement, si vous laissez des « reliefs », vous risquez inévitablement,
par la suite, des désordres esthétiques, car ces crêtes vont « transpirer ».
Vous pouvez en revanche éviter de faire lisser votre dalle à l’hélicop-
tère et privilégier un talochage fin. Le rendu de surface après un ponçage
contrôlé ne sera pas complètement lisse et une finition de type industrielle
(époxy + polyuréthane) s’y prêtera parfaitement ?

33
III.
Les sols en pierre

Il existe quatre principaux types de sols en pierre naturelle : le granit, le


marbre, l’ardoise et la pierre calcaire.

Vous pourrez également opter pour la pierre reconstituée, qui a l’avantage


d’être plus pratique et moins chère que les pierres naturelles.

La pierre naturelle
Granit, ardoise, marbre ou pierre blanche ?
La pierre, comme le parquet en bois massif,
constitue un revêtement de sol « naturel ».

Contrairement aux carrelages industriels qui


ont des teintes et des aspects similaires, la
pierre naturelle apporte aux intérieurs toutes
ses nuances : couleurs, veinages et petites
imperfections.

C’est ce qui fait tout son charme !

34
III. Les sols en pierre

Avantages
Pleine de cachet et adaptée à tous les types d’intérieurs, la pierre naturelle
séduit avant tout par son côté authentique.

Le granit, le marbre, l’ardoise et la pierre calcaire constituent les


quatre grandes familles de pierres naturelles. Elles offrent une grande variété
de couleurs, du blanc au noir en passant par le gris acier et le vert anis, ainsi
qu’une très grande durabilité : certaines pierres se patinent avec le temps.

Inconvénients

Contrairement au parquet ou au sol souple, la pierre naturelle monte rare-


ment à l’étage des habitations, car elle est souvent trop lourde et nécessite un
support très résistant au surpoids.

De plus, sa pose, très technique, doit absolument être réalisée par un profes-
sionnel : un carreleur, un marbreur ou un poseur de pierres.

Enfin, elle nécessite un double (voire triple) traitement après la pose, car elle
est très poreuse : hydrofuge, antitache et antigel (pour les régions les plus
froides).

35
III. Les sols en pierre

Comparatif
Chaque type de pierre a ses propres particularités : couleurs, aspects, prix…
Nous vous proposons de les comparer grâce à ce tableau.

Granit Marbre Ardoise Pierre calcaire


Superbe, mais Très beau,
Très beau, mais
Esthétique peut paraître un mais un peu Très belle et chaleureuse
un peu froid
peu austère froid
Toutes les cou- Riche de couleurs et de
Gris foncé à
Couleur Gris (nuances) leurs (veinages, nuances : du beige très clair
noir
taches…) à l’ocre, au gris et au rose
Dalles, carreaux Dalles et
Formes Toutes les formes Dalles et carreaux
et pavés carreaux
Pose Scellée Scellée Scellée Scellée
Eau
Entretien Eau savonneuse Eau savonneuse Eau savonneuse*
savonneuse
Intérieur et
Pièces Plutôt intérieur Aucun Intérieur et extérieur**
extérieur
Prix au m2 60 € à 150 € 45 € à 140 € 30 € à 60 € 50 € à 120 €
* La pierre calcaire nécessite un traitement hydro-oléofuge en deux couches, simplement
avec un produit de bonne qualité.
** La majorité des pierres calcaires de qualité pour le sol (comme la pierre de Bourgogne)
se pose aussi bien en intérieur qu’en extérieur ; la plupart sont ingélives. Aujourd’hui,
trop de sols sont proposés par des carrières avec des pierres calcaires ou grès gélifs, salis-
sants et non destinés aux sols. Ces pierres sont plutôt des pierres à « bâtir » (donc hors
sol) : encadrements de portes et de fenêtres, murs, bancs, fontaines, etc.

Le granit
Le granit est une roche magma-
tique souvent utilisée pour les
revêtements extérieurs, mais il
s’adapte parfaitement à l’intérieur
également.

Il est vendu sous forme de dalles de


dimensions variables.

36
III. Les sols en pierre

Avantages
Le granit est l’une des pierres naturelles les plus résistantes : il ne craint ni
l’eau ni les taches. Il s’entretient par ailleurs facilement avec de l’eau et un
détergent doux.

Ce type de pierre offre un choix varié de coloris (noir, nuances de gris, rose,
etc.) et sa surface rugueuse est naturellement antidérapante.

Prix
Le granit coûte de 60 € à 150 € le mètre carré. Ce prix peut être plus élevé si
vous n’habitez pas dans la région de votre fournisseur.

Le marbre
Choisir le marbre, c’est opter pour un style classique, chic et naturel.

Avantages
Le principal avantage du marbre est qu’il
s’adapte à tous les projets. En effet, il se décline
selon tous les formats : mosaïque (2 cm × 2 cm),
carreaux (10 cm × 10 cm, 20 cm × 20 cm, etc.)
et grandes dalles (40 cm × 40 cm) ; et peut être
posé à l’intérieur comme à l’extérieur.

Le marbre est une roche très dure souvent vei-


née ou tachée de couleurs extrêmement variées.
Vous pouvez choisir parmi plusieurs types de
finition : polie (la surface est brillante et glis-
sante), vieilli et patiné (l’aspect de la pierre est
plus doux, les taches et les veines sont mises en
valeur) ou coloré (tous les coloris sont possibles).

Avec un traitement hydrofuge, le nettoyage d’un sol en marbre peut être en


plus très simple, de l’eau et un détergent neutre suffisent.

37
III. Les sols en pierre

Inconvénients
Le marbre est une pierre assez fragile, moins résistante que le granit. Comme
l’ardoise, il peut se fissurer avec le temps. On recommande donc de choisir
des dalles un peu plus petites, moins sensibles à l’usure.

D’autre part, sujet à l’humidité et aux taches, le marbre nécessite un traite-


ment hydrofuge et un imperméabilisant contre les taches et acides.

Prix
Un peu moins élevé que le granit et le schiste, le prix moyen du marbre varie
entre 40 € et 140 € TTC par mètre carré. Il est bien sûr possible de trouver
des marbres plus onéreux.

L’ardoise
Comme la pierre blanche, le granit ou
le marbre, l’ardoise est l’un des revête-
ments de sol en pierre ultra tendance
qui a fait son grand retour dans les
intérieurs.

Auparavant utilisée exclusivement


comme revêtement de toit, elle se pré-
sente maintenant sous forme de dalles
pour le sol. Elle est également utilisée dans les salles de bain et pour réaliser
les plans de travail dans les cuisines.

Le choix du style
L’ardoise est une pierre naturelle qui donnera à vos pièces un style incom-
parable. Elle peut être polie pour un effet lisse, ou naturelle pour un aspect
irrégulier. Ses trois principales couleurs sont le noir, le gris et le vert.

Cette pierre est adaptée à tous les types de disposition : droite ou avec
calepinage.

38
III. Les sols en pierre

Avantages
Facile à vivre, l’ardoise réunit des propriétés
qui peuvent faire de votre choix celui de la
simplicité. Avec une très bonne résistance à
l’usure, c’est une pierre robuste qui peut durer
de 70 ans à 300 ans selon sa qualité.
Résistante aux taches, elle ne nécessite pas de
traitement particulier et s’entretient facile-
ment avec de l’eau savonneuse.

L’ardoise est également facile à poser : cali-


brée par les fabricants, elle se pose comme
du carrelage. Toutefois, la pose doit être parfaite, car si vos ardoises sont mal
posées, elles risquent de se déformer ou de gonfler avec le temps.

Plus abordable que d’autres pierres naturelles, l’ardoise coûte de 30 € à 60 €
le mètre carré.

La pierre calcaire
Également très prisée, la pierre calcaire,
neuve ou ancienne, est commercialisée sous
plusieurs formes : pavés, carreaux ou dalles.

Avantages
La pierre calcaire donne beaucoup de cachet,
c’est la pierre la plus chaleureuse. Pas néces-
sairement blanche, elle est riche de couleurs
et de nuances allant du beige très clair à
l’ocre en passant par le gris, le rose, etc.

C’est une pierre qui s’entretient aisément


une fois sa carbonatation ou cristallisation naturelle terminée. De plus, le prix
de la pierre calcaire est l’un des plus abordables, comptez entre 50 € et 120 €
le mètre carré selon le type de pierre et son époque de fabrication.

39
III. Les sols en pierre

Inconvénients
La porosité de la pierre calcaire en fait une pierre difficile à entretenir. Il est
nécessaire de la traiter (comme toutes les pierres naturelles d’ailleurs) à la
pose, car elle est sensible aux taches. L’entretien habituel se fait avec un chif-
fon humide et du savon au pH neutre en alternance avec du savon noir.

La pierre reconstituée
Comme la pierre naturelle, la pierre reconstituée est
l’un des types de sol en pierre proposé actuellement
par les fabricants de carreaux pour les pièces d’inté-
rieur ou pour l’extérieur.

Une imitation des pierres nobles


La pierre reconstituée apporte beaucoup de cachet.
Elle est fabriquée grâce à un mélange de béton et
de minéraux et est réalisée à partir d’un moulage de
pierre naturelle.

Elle est également disponible dans une grande variété de couleurs (elle est
teintée dans la masse) et dans différentes formes : dalles et carreaux. Mais
attention, l’imitation n’est pas toujours réussie, cela dépend des fabricants.

Avantages par rapport à la pierre naturelle


La pose de la pierre reconstituée est simple et plus facile à mettre en œuvre
que la pierre naturelle, car le calibrage des pierres est très régulier. Légère,
elle est néanmoins très robuste et il est quasiment impossible de la casser.
Toutefois, comme elle est moyennement résistante aux taches, un traitement
hydrofuge après la pose est nécessaire. Elle reste cependant facile d’entre-
tien : le nettoyage s’effectue à l’eau chaude et au savon.

La pierre reconstituée a également l’avantage d’être moins chère que la pierre


naturelle : à partir de 30 € et 50 € le mètre carré.

40
III. Les sols en pierre

Comparatif pierre reconstituée/pierre naturelle

Pierre naturelle Pierre reconstituée


Imite parfaitement l’aspect de la
Esthétique Superbe
pierre naturelle
Durabilité Très robuste Quasiment impossible à casser
Couleurs Toutes, naturelles Toutes, teintée dans la masse
Formes Dalles, carreaux et pavés Dalles et carreaux
• Collée ou scellée
• Facilitée par le calibrage très
• Le plus souvent scellée
net des carreaux et leur faible
Pose • Pierres lourdes et souvent parfaite-
épaisseur
ment calibrées (joints plus larges)
• Légère, donc mise en œuvre
simplifiée
• Traitement hydrofuge souvent
nécessaire • Traitement hydrofuge après la pose
Entretien
• Traitement imperméabilisant • Nettoyage à l’eau savonneuse
• Nettoyage à l’eau savonneuse
Prix au m² 45 € à 200 € À partir de 30 € ou 50 €
Prix de la 40 € à 80 € selon la technique 40 € à 80 € selon la technique
pose au m² employée employée

Les prix
Le coût d’un sol en pierre est de 85 € à
280 € le mètre carré, tout compris.

Comme le prix des autres revêtements de


sol, celui de la pierre naturelle comprend
le coût des pierres (de 45 € à 200 € le
mètre carré environ) et le coût de la pose
par un pierreux (marbrier ou poseur de
pierres), de 40 € à 80 € le mètre carré envi-
ron selon la technique employée.

41
III. Les sols en pierre

Comparatif

Revêtement Prix au mètre carré


Pierre blanche 50 € à 120 €
Ardoise 30 € à 60 €
Granit 60 € à 150 €
Marbre 45 € à 140 €

TVA à 7 %
Si vous vous lancez dans des travaux de rénovation de
vos sols, vous bénéficiez automatiquement d’un taux
de TVA à 7 % sur la main d’œuvre. Pour pouvoir en
profiter, les travaux doivent être réalisés par un profes-
sionnel, votre logement doit dater de plus de deux ans
et il doit être question de rénovation d’une pièce, pas
uniquement d’un changement décoratif de sol.

Autre économie possible : un taux de TVA réduit (7 %) sur l’achat des
matières premières. Pour en bénéficier, demandez à votre artisan d’acheter
lui-même les fournitures et de vous les refacturer. Si vous les achetez vous-
même, vous paierez un taux de 19,6 %.

42
III. Les sols en pierre

AA Pour aller plus loin


Astuces

Quel style de pierre choisir pour une terrasse ?


Vous pouvez donner différentes ambiances à votre terrasse en pavant celle-ci :
alors, quel type de pierre choisir ? Pour donner un esprit antique à votre terrasse,
vous pouvez choisir un pavage en marbre de travertin. Placés en quinconce et
jointoyés de gris, ces pavés donneront à votre terrasse un esprit jardin versaillais
unique, surtout si elle est couplée à un mobilier en fer forgé.
Vous pouvez également faire le choix de l’authenticité avec les pierres calcaires.
Vous trouverez facilement dans le commerce des pierres naturelles présentant
quelques irrégularités. Ces dernières seront posées sur du sable et ne seront pas
jointoyées pour garder leur authenticité. Pour un effet graphique optimal, choi-
sissez des pierres dans les mêmes tons. Le choix de dalles n’ayant pas une forme
carrée, mais aléatoire, constitue une autre possibilité. Resserrées le plus pos-
sible lors de la pose, elles seront ensuite jointoyées pour unifier l’ensemble. Ces
pierres existent dans une vaste gamme de coloris.
De façon à donner à votre maison un style bord de mer, vous pouvez paver votre
terrasse avec des galets. Ceux-ci sont vendus dans les enseignes de bricolage
sous forme de plaques sur filet, ce qui en facilite la pose. Pour un effet bluffant,
vous pouvez jointoyer les galets avec du ciment-joint ou du ciment gris qui fera
ressortir leur couleur. En lieu et place des galets, vous pouvez trouver des pierres
naturelles sur trame comme le quartz, que vous pourrez poser de la même façon
que les plaques de galets : par un système d’emboîtage, mais sans joint. L’aspect
sera alors raffiné et naturel.

Sol en granit et style baroque


Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le baroque n’est pas froid. Il suffit
d’y apporter des touches douces et chaleureuses pour le rendre agréable. Pour
équilibrer une ambiance baroque avec un sol en granit et la rendre plus légère,
il est indispensable de l’associer à des meubles clairs à structure fine. La clarté
des meubles fera ressortir le grain du sol. Choisissez également des meubles sur

43
III. Les sols en pierre

pied, quel que soit leur style, de façon à laisser de l’espace entre le sol et les
meubles. Il est important que tous les meubles placés dans la pièce soient de
style identique.
Un salon de style baroque néogothique capitonné avec des dossiers en bois
moulurés peut être une bonne option. Une table basse massive pourra alors être
placée au centre du canapé et des fauteuils.
Enfin, associez ces meubles à des chandeliers en fer forgé sur pied, qui peuvent
être disposés aux endroits les plus sombres de la pièce. Au sol, contre un mur
vierge, placez un grand miroir encadré de bois mouluré, cérusé en argent.

Quel type de lavabo associer à un sol en granit ?


Dans une salle de bain avec un sol en granit, le choix d’un lavabo ou d’une
vasque est important. Si la salle de bain est spacieuse, il sera de bon ton de choi-
sir un double lavabo noir et de l’associer à une robinetterie en laiton doré. Pour
une salle de bain plus tendance, deux vasques noires suspendues apporteront de
la légèreté.
Dans une salle de bain dont le sol en granit est clair, vous pouvez jouer avec les
contrastes en plaçant une vasque noire qui fera ressortir le grain clair du sol. La
robinetterie pourra avoir la forme d’un mitigeur carré par exemple.
Vous pouvez également oser la couleur et placer une vasque simple en verre
rouge posée sur un meuble gris qui donnera une note de modernité sans alourdir
l’ambiance de la salle de bain.
Dans le cas où vous n’avez pas la possibilité de changer le lavabo ou la vasque,
choisissez un meuble sous le lavabo contemporain, aux lignes épurées, avec des
poignées en métal argenté brossé.

Sol en marbre : jouez l’effet damier


Un sol en marbre, selon la façon dont il est posé, peut avoir différents effets.
Dans une vaste pièce, il est sympathique de le poser en damier.
Dans une grande pièce, comme un salon, associez du marbre blanc et du marbre
de Carrare blanc. La pose sera faite en losange de façon à conférer à la pièce une
certaine profondeur. Dans une grande entrée, un sol beige pourra être associé
à un marbre onyx. Ces deux teintes seront alors couplées à des cadres en bois
d’essence noble (teck, chêne massif…).

44
III. Les sols en pierre

Dans une cuisine, des marbres gris-bleu et gris apporteront une note fraîche si
votre pièce est meublée dans un style provençal. Dans une pièce plus petite
comme une salle de bain, privilégiez le marbre blanc de Carrare et le marbre rose
afin de garder une touche de douceur. Enfin, dans un couloir, associez le marbre
vert à du brun.
Dans tous les cas de figure, une seule pièce dans la maison aura un effet damier
en losange et ce sera la pièce la plus grande.

Quels meubles avec un sol en ardoise ?


L’ardoise a pris une place importante dans notre décoration intérieure. Quelle que
soit la pièce qu’elle occupe, elle doit être associée à des meubles contemporains.
Pour une ambiance baroque, choisissez des fauteuils hauts aux piétements gal-
bés en bois, avec un revêtement en cuir patiné clair ou métallique. Un meuble
laqué chinois aux tons bleu nuit et argenté pourra abriter tous vos accessoires
audio et vidéo.
En vis-à-vis, installez une grande table, avec une structure épurée en acier et un
plateau en verre épais. Un miroir démesuré, avec un cadre laqué bleu nuit, trô-
nera sur un mur libre sans autre accompagnement.
Pour une ambiance savane, un salon de jardin en résine noire avec des coussins
écrus pourra trôner au centre de la pièce. Des fauteuils assortis compléteront
l’ensemble. Des plantes de type ficus « benjamina » et des philodendrons seront
placés dans des pots en osier dans les angles morts derrière le salon de jardin.
Un vaste tapis en fausse fourrure sera positionné sous la table du salon de jardin.
Enfin, des masques africains seront disposés en diagonale sur l’un des murs et
visibles de tous.

Questions / réponses de pro

Peindre un sol en marbre ancien


J’aimerais savoir s’il existe une peinture pour mon sol en marbre, dont je ne
supporte plus la couleur et, si oui, s’il y a une préparation spécifique avant la
peinture finale ?
Question de Mkh19

45
III. Les sols en pierre

ΔΔ Réponse de Costes
Tout passe par la préparation du support.
D’abord, nettoyez soigneusement le marbre pour qu’il soit parfaitement net
et dégraissé (dégraissez bien avec un morceau de coton imbibé d’essence de
térébenthine ou un dégraissant spécial marbre dilué), puis rincez fortement
à l’eau vinaigrée et ensuite à l’eau claire.
La surface est ainsi bien dépolie, ce qui permettra à la laque d’accrocher
sans faire de frises.
Appliquez ensuite une première couche d’apprêt (sous-couche d’accrochage)
au rouleau. Laissez sécher une journée, puis passez une seconde couche,
surtout s’il s’agit d’un marbre poli. Laissez à nouveau sécher une journée
minimum avant d’appliquer la peinture/laque glycérophtalique en une ou
deux couches. Il n’est pas nécessaire de vernir.

Imperméabilisation de l’ardoise
J’ai l’intention de poser de l’ardoise naturelle sur le sol d’une pièce de ma mai-
son et je me pose des questions quant à son imperméabilisation.
Question de Senrhazi

ΔΔ Réponse de Gauthier Distribution


En fonction du lieu d’extraction et du traitement (aspect brut, poli…) ainsi
que de la destination, chaque ardoise est différente.
S’il est question d’ardoises découpées, poncées et prévues en pose murale
ou au sol, il doit s’agir d’un matériau à classer dans les « supports fermés »
(en termes de densité et porosité). Dans ce cas, utilisez un traitement hydro-
oléofuge spécial pierres dures.
Votre support doit être propre, sec, dégraissé et poreux. Il faut l’appliquer
par pulvérisation, en deux ou trois couches croisées.
Le support doit être parfaitement imprégné. Il est important d’appliquer
les différentes couches mouillé sur mouillé et d’attendre seulement 15 à
20 min entre chaque couche.
La consommation dépend de la porosité du support. Il faut compter en
moyenne 1 l pour 4 m².

46
III. Les sols en pierre

Remplacer du marbre
Les sols de mon salon et de ma salle à manger sont en marbre, et je souhaiterais
les remplacer par un autre revêtement. Ma maison est de style cottage anglais,
que me conseillez-vous ?
Question de Alex1

ΔΔ Réponse de Pierredecor34
Je vous conseille de vous orienter vers du granit. Il en existe de différentes
couleurs et avec des nuances variées. Son avantage par rapport au marbre
est sa solidité.
Vous pouvez également vous renseigner sur les différentes pierres mar-
brières existantes.

47
IV.
La pose des sols en béton

Le béton peut être dallé, c’est-à-dire posé sous forme de carreaux ou de


dalles (comme un carrelage), ou bien coulé (comme une chape de ciment).

Il est déconseillé d’effectuer la pose soi-même, à moins d’être un très bon


bricoleur.

L’isolation
Les solutions sont différentes selon que votre sol se situe au-dessus d’une
cave ou d’un local non chauffé, d’un vide sanitaire (circulation d’air) acces-
sible, d’un vide sanitaire non accessible ou d’un terre-plein (aucun air ne
circule sous votre sol).

Le choix de l’isolant dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation


n’est pas une simple affaire. Les produits disponibles sont nombreux, les tech-
niques de mise en œuvre également. Il faut avant tout prendre en compte la
nature de et l’état de votre sol. En effet, chaque cas étant unique, si on veut
étudier la question de l’isolation de manière intelligente, il faudra se baser sur
toutes les contraintes spécifiques au projet.

48
IV. La pose des sols en béton

Avec un terre-plein
Si vous ne pouvez pas
faire de vide sanitaire pour
des raisons de budget ou
techniques, votre sol sera
au-dessus d’un terre-plein.
La dalle flottante est alors
la meilleure solution d’iso-
lation : deux dalles de
béton prennent l’isolant en
sandwich.
Sinon, vous pouvez mettre
en place un hourdis en
polystyrène. L’isolant est alors positionné sur le sol entre des poutrelles en
béton.
Ensuite, la dalle en béton (dite alors « béton de clavetage ») est coulée sur le
hourdis et les poutres.

Dans le cas de dalles sur un terre-plein, l’isolant est positionné directement


sur le sol et une dalle en béton est coulée sur l’isolant. Cette solution est peu
recommandée si les sols ne sont pas bons (humides, froids).

Enfin, si votre sol se situe au-dessus d’une cave ou d’un garage non chauffé,
collez ou vissez une à deux couches de panneaux rigides isolants sur le pla-
fond du local, le haut du vide sanitaire. Plusieurs choix de matériaux sont
possibles, et il faut éviter l’humidité au maximum et ventiler.

Avec des dalles en béton existantes


Pour isoler un sol déjà constitué de dalles en béton, commencez par coller un
isolant en plaques sur la dalle. Choisissez pour cela un matériau résistant au
poids et à la pression : polyuréthane, PSE ou XPS. Ensuite, disposez un film
plastique pour protéger l’isolant, puis coulez une chape sur celui-ci. Terminez
en plaçant le revêtement de votre choix sur la chape.

49
IV. La pose des sols en béton

Le béton dallé
Le béton dallé peut se présenter sous forme de carreaux de ciment ou de
dalles préfabriquées industriellement ou en atelier. Le béton prend alors les
caractéristiques d’un carrelage.

Caractéristiques
Contrairement au béton coulé qui est fragile, car il est posé humide en un
seul tenant, le béton dallé est plus robuste et moins susceptible de se fissurer.
S’il est fabriqué avec du micro-béton, il est rendu étanche grâce aux résines.

Il se présente sous forme de dalles de béton sec, d’une épaisseur de de 4 mm


à 40 mm et de dimensions variables (jusqu’à 1 200 mm ×1 200 mm). Les
dalles sont séparées par des joints.

Un revêtement pratique
Comme le carrelage, le béton dallé est pratique à installer et facile à vivre.
Réalisé avec du micro-béton ou du béton cellulaire, il s’entretient à l’eau après
un traitement hydrofuge.

Sa mise en place se fait avec une pose traditionnelle sur tous les types de
sols : bois, chape de ciment, carrelage (après ragréage : très fine couche per-
mettant de supprimer les irrégularités), métal, etc.

Une finition sophistiquée


Choisir votre béton sous forme de dalles
ne vous limite pas dans l’aspect final de
votre sol.

En effet, il existe de nombreuses teintes,


et le plan de pose (ou calepinage) vous
permet toutes les fantaisies (damiers,
panachage de matériaux, etc.).

50
IV. La pose des sols en béton

De plus, toutes les finitions sont possibles : ciré, verni, poli, patiné, etc. On
peut également choisir un béton coulé coloré qui recrée par simple quadril-
lage l’aspect du béton dallé.

Prix
Les prix du béton dallé peuvent atteindre ceux du haut de gamme. Comptez
40 € à 100 € le mètre carré de dalles de béton, tout dépend si vous achetez
des dalles existantes ou bien si vous les faites faire sur-mesure.

Le béton coulé
Il s’agit de la méthode des puristes, qui s’oppose au béton posé sous forme
de dalles, comme un carrelage.

Deux techniques
La chape de
mortier est la
technique adap-
tée aux travaux
de création.

Elle est cou-


lée sur 5 cm à
10 cm d’épais-
seur dans un
treillis métal-
lique installé sur
un sol plan et
sec, créant ainsi
un revêtement de sol d’un seul tenant. Avec cette technique, le traitement
hydrofuge est intégré et toutes les finitions sont possibles : coloré, verni, ciré,
peint… Ses inconvénients sont un séchage long (trois jours à trois semaines
selon la région) et une surface parfois glissante une fois qu’elle est vernie.

51
IV. La pose des sols en béton

Le revêtement en béton coulé est une solution pratique pour les rénovations.
Le mortier, souvent autonivelant ou autolissant, est vendu en kit prêt à l’em-
ploi : il s’agit d’un mélange de charges minérales et de résines. Il est appliqué
en plusieurs couches minces (2 mm à 5 mm) sur tous les supports (chape de
ciment ancienne, carrelage, etc.), et la couche de finition contre l’usure peut
être mate ou cirée. Cette technique a pour avantage une mise en œuvre et un
séchage plus rapides que ceux de la chape de mortier : environ huit heures.

Des effets originaux


Pour couler le béton, les professionnels utilisent souvent des coffrages qui
laissent leur empreinte. Le bois crée un effet plancher, tandis que le plastique
crée des effets de plis.

Inconvénients
Contrairement au béton dallé, le béton coulé sous forme de chape de mortier
est fragile. Les fissures sont fréquentes et il faut prévoir des joints de dilata-
tion pour les surfaces de plus de 25 m² (problèmes d’humidité et de variations
dues à la prise du béton).

Prix
Le béton coulé coûte de 100 € à 200 € le mètre carré, matériaux, pose et
finition compris. Ce prix varie selon le type de béton choisi, le revêtement,
la finition, etc. À cause des difficultés de mise en œuvre, le béton coulé peut
facilement avoisiner le prix d’un béton dallé.

Revêtement Prix au m² (pose comprise)


Béton 100 € à 250 €
Béton coulé 100 € à 200 €
Béton dallé 80 € à 200 €
Béton ciré 100 € à 180 €
Béton lissé 70 € à 100 €

52
IV. La pose des sols en béton

Comparatif

Esthétique Résistance Support Pose Finition Entretien Prix


• Tous les
types de
• Fissures finition :
• Sol uni- • Mise en
fréquentes coloré, • Traitement
forme en un œuvre 90 € à
Béton coulé

• Joints de verni, hydrofuge


seul tenant rapide 200 €
dilatation peint, intégré au
• Agrandit Tous • Séchage le m²
néces- ciré, etc. béton
l’espace entre une (pose et
saires • Couche • Lavage à
• Nombreuses et trois finition)
tous les de fini- l’eau
teintes semaines
25 m² tion
contre
l’usure
• Nombreuses • Pose type • Traitement 80 € à
Béton dallé

teintes Plus robuste carrelage Tous les hydrofuge 280 €


• Peut être que le Tous • Possibilité types de en surface le m²
réalisé béton coulé de finition • Lavage à (pose et
sur-mesure calepinage l’eau finition)

L’entretien
Comme la terre cuite et certaines
pierres naturelles, le béton est poreux
et doit subir un traitement de protec-
tion ainsi qu’un nettoyage régulier.

Protection
Le béton doit être traité contre l’humi-
dité, en particulier dans les pièces
d’eau comme la salle de bain ou la
cuisine.

Le traitement hydrofuge et oléofuge


peut être intégré à la masse du béton
ou appliqué en surface.

53
IV. La pose des sols en béton

Une ou deux couches de protection doivent être appliquées chaque année.


Pour prolonger la durée de vie de votre sol en béton, il est également néces-
saire d’appliquer au moins une fois par an une couche de cire, de vernis ou de
résine.

Nettoyage
Les sols en béton nécessitent un nettoyage régulier et doux. Utilisez de l’eau
et un produit nettoyant non agressif (sans ammoniaque).

54
IV. La pose des sols en béton

AA Pour aller plus loin


Astuces

Fabriquer une dalle en béton


par Otcho

Si vous souhaitez des dalles de dimensions précises qui ne sont pas vendues dans
le commerce, c’est-à-dire plus petites, vous pouvez les fabriquer vous-même à
peu de frais et en un minimum de temps.
Pour ce faire, disposez sur une planche relativement grande un film de poly-
ane. Ensuite, prenez des planches de lambris (ou frisette) vendus à la botte et
sciez-les aux dimensions de votre choix (par exemple 20 cm × 20 cm × 3 cm de
profondeur). Assemblez-les en carré et maintenez les planches avec des serre-
joints adaptés.
Puis, dans un seau, mélangez du béton avec de l’eau en respectant les proportions
indiquées par le fabricant et coulez directement le béton dans le « coffrage ».
Terminez en lissant avec une truelle et laissez sécher quinze jours. Vous n’aurez
plus qu’à enlever le coffrage.

Comment ragréer une dalle en béton ?


par Lrk

Votre dalle en béton s’est fissurée ou n’est plus de niveau parce que le sol a
travaillé ?
Bien sûr, il est hors de question de refaire tout depuis le début, mais vous pouvez
ragréer votre dalle. En effet, le ragréage est autonivelant, c’est-à-dire qu’il apla-
nit et durcit votre dalle en béton.
Pour faire votre ragréage, commencez par mélanger du béton à de l’eau en res-
pectant les doses indiquées par le fabricant, puis versez-le en ligne sur l’espace
de la dalle. Lissez le ragréage partiellement avec une raclette ou à la taloche pour
obtenir une couche égale sur l’ensemble de la surface.
Laissez sécher quelques heures avant de pouvoir marcher sur le ragréage.

55
IV. La pose des sols en béton

Questions / réponses de pro

Isolation sous un béton ciré


Je viens d’acquérir un appartement au premier étage d’un immeuble. Au rez-de-
chaussée, il y a des garages, mais le sol de mon appartement n’est pas (ou mal)
isolé. Le revêtement de sol existant est un genre de carrelage que l’on trouvait
beaucoup dans les années 1960 : des dalles épaisses d’un amalgame de pierres
et de ciment.
Est-il possible de poser un isolant directement sur le carrelage avant de couler un
béton ciré ? Ceci me permettrait en plus de passer mes câbles électriques dans le
sol, car je refais l’électricité.
Question de Marcblue

ΔΔ Réponse de Decoprobat
Bien sûr, vous pouvez isoler votre sol existant, sachant qu’une entreprise
sérieuse placera avant le coulage du béton un polyane (plastique épais) sur
l’isolant. Reste la question de la hauteur sous plafond, qui sera réduite de
l’épaisseur de votre isolant et des 10 cm de coulage de béton.

Poser du béton ciré sur du carrelage


Je voudrais poser un sol en béton sur du carrelage, comment faire ?
Question de Chantby

ΔΔ Réponse de Gauthier Distribution


Il est possible d’appliquer un autolissant de finition décorative en rénova-
tion de sols anciens en respectant certains points.
Tout d’abord, le support doit être parfaitement stable, adhérent, de bonne
planéité et propre.
Ensuite, il faut appliquer un primaire d’accroche et de liaison ainsi qu’un
coulis minéral bicomposant (charges et résine) de 4 mm d’épaisseur mini-
mum. Ce mortier autolissant de surfaçage peut être teinté dans la masse
avec des pigments ou des oxydes.
Appliquez aussi une protection hydro-oléofuge de finition, d’aspect brillant
ou satiné.

56
IV. La pose des sols en béton

ΔΔ Réponse de Art et Stuc


Les produits que l’on utilise en tant que professionnels sont maintenant
tout à fait adaptés à la pose directe sur un carrelage existant. Il faut juste
s’assurer que celui-ci est en bon état et parfaitement adhérent.
La surépaisseur ne dépasse pas 2 mm à 3 mm, toutes les couches com-
prises (primaire, deux à trois couches de mortier à la lisseuse, bouche-pores
hydrofuge et oléofuge et vernis ou cire de finition).
L’avantage de ce procédé est qu’il est applicable sur les murs, qu’il reste très
fin et qu’il fait disparaître les problèmes de fissuration.
ΔΔ Réponse de DSRenobat
Il est tout à fait possible de poser un revêtement époxy sur du carrelage.
La large gamme de produits existants le permet. Néanmoins, je ne saurais
trop vous recommander de faire appel à un professionnel qui évaluera votre
carrelage.

Intégrer des tomettes dans une dalle en béton


Est-il possible d’intégrer des tomettes flammées dans une dalle en béton ?
Question de Justine11

ΔΔ Réponse de Otcho
Vous pouvez intégrer tous les éléments que vous désirez directement dans
du béton, mais il faut avant calculer l’épaisseur de la brique (en général
54 mm) et l’ajouter à l’épaisseur de votre dalle. Votre béton devra aussi être
un peu plus liquide que la normale pour sceller les tomettes.
Je vous recommande également de poser ces tomettes avant le séchage
complet de la dalle, sinon vous devrez creuser la dalle et ce n’est pas évident
du tout. Vous pouvez aussi intégrer les tomettes lors de la pose de la chape
sur votre dalle (si vous en faites une).

Insérer de la mosaïque dans une dalle en béton


Est-il possible d’insérer des éléments décoratifs comme de la mosaïque sur la
surface d’une dalle ?
Question de Liam

57
IV. La pose des sols en béton

ΔΔ Réponse de Otcho
Bien sûr. Cette étape sera faite une fois la dalle en béton mise en place lors
de la pose de la chape.
Pour cela, déversez le mélange de ciment, de sable et d’eau qui composera
la chape, puis lissez celle-ci à la truelle. Assurez-vous qu’elle soit de niveau
et laissez sécher pendant 24 h. Insérez ensuite la mosaïque dans la chape.
Celle-ci sera scellée directement dans la masse.
Attention quand même à placer les tesselles de façon à ce qu’elles affleurent
la dalle. Il faudra donc vérifier au fur et à mesure que ces pièces sont aussi
de niveau.

Comment nettoyer une chape en béton lissé ?


Un béton lissé à la taloche n’a pas été protégé après son application. Comment
enlever les traces de salissures (plâtre, restes de plafonnage) et comment l’entre-
tenir ? Quel produit utiliser pour produire une patine brillante ? Peut-on utiliser
une machine à brosse rotative ?
Question de Kotic

ΔΔ Réponse de Gauthier Distribution


Le nettoyage et le traitement dépendent de la qualité de votre support.
Si le support est très poreux du fait du dosage du liant simplement taloché
(dit « type moquette »), les dépôts divers sont souvent absorbés par le sup-
port. Dans ce cas, il est plus efficace de poncer superficiellement la chape
à l’aide d’une monobrosse avec des disques adaptés. Vous pouvez louer ce
matériel.
Si le support est parfaitement lissé, dit « fermé », un nettoyage à l’oxydrine
peut donner de bons résultats. Rincez bien et, si le résultat est satisfaisant,
vous pourrez ensuite envisager l’application d’un traitement hydro-oléo-
fuge d’aspect brillant.

58
V.
La pose des sols en pierre

Il existe trois principaux
types de pose pour la
pierre naturelle : les
pavés ; les carreaux,
moins épais et donc
moins chers que les
pavés, comme un car-
relage ; et les dalles,
bien plus larges que les
pavés ou les carreaux
et d’une épaisseur
intermédiaire.

Les dimensions des pierres vont de 15 cm × 15 cm pour les plus petites à
100 cm × 100 cm pour les plus grandes. Ces dernières sont en général réser-
vées à l’aménagement extérieur.

Plus les pierres sont grandes, plus elles sont épaisses : de 1,5 cm à 5 cm ou
6 cm d’épaisseur.

59
V. La pose des sols en pierre

Par ailleurs, la pierre naturelle est un matériau ayant une très bonne inertie
et une grande capacité à restituer la chaleur accumulée. Cet avantage indé-
niable en fait un allié de poids pour un chauffage au sol. Les dalles de pierre
ne doivent cependant pas dépasser 40 cm × 40 cm.

Il est déconseillé d’effectuer soi-même la pose d’un sol en pierre, à moins


d’être un très bon bricoleur.

Comparatif
Carreaux Pavés Dalles
4 × 4 cm
40 × 40 cm à
Dimensions 15 × 15 cm à 40 × 40 cm (mosaïque) à 16 ×
100 × 100 cm
20 × 16 cm

À l’intérieur ? Oui De plus en plus Oui

À l’extérieur ? Oui Oui Oui

Type de Réguliers ou non


Réguliers Réguliers
calibrage calibrées

Pose collée avec un Pose scellée sur un Pose scellée sur un


Type de pose
mortier-colle mortier sec mortier

Régulière ou « au
Régulière, rosaces
Disposition Régulière tout-venant » (opus
et mosaïques
incertum)

• Tous les styles • Très esthétique


Style • Possibilité de finitions vieil- Charme d’autrefois • Pour tous les types de
lies pour imiter les pavés pièces

Granit 75 € à 85 € le m² 60 € à 80 € le m² 120 € à 150 € le m²

Marbre 45 € à 80 € le m² 50 € à 75 € le m² 100 € à 140 € le m²

Ardoise 30 € à 60 € le m² Non 60 € le m²

Pierre blanche 50 € à 60 € le m² 40 € à 70 € le m² 70 € à 120 € le m²

60
V. La pose des sols en pierre

Les pavés
Anciennement réservés à l’amé-
nagement extérieur, les pavés
s’invitent désormais à l’intérieur
des habitations.

Caractéristiques
Les pavés conviennent parti-
culièrement bien aux petites
pièces, car leur petit format leur
donne un côté passe-partout. Ils existent aussi au format mosaïque (4 cm ×
6 cm × 4 cm ou 10 cm × 14 cm × 10 cm) ou encore en pavés classiques
(14 cm × 20 cm × 14 cm ou 16 cm × 22 cm × 16 cm).

Deux modèles
Il est possible de se procurer deux modèles de pavés différents : les véritables
pavés, c’est-à-dire des cubes de pierre, ou des reproductions de pavés. Pour
cela, on taille et on travaille de la pierre mince de manière à donner l’illusion
de véritables pavés.

Les dalles
Les dalles sont de grands formats de pierre
adaptés à toutes les surfaces.

Caractéristiques
Contrairement aux pavés, les dalles sont de
grandes dimensions : au moins 40 cm × 40 cm,
carrées ou rectangulaires. Elles sont donc
idéales pour les grands espaces et posées dans
de petites pièces, elles peuvent faire illusion et
« agrandir » l’espace.

61
V. La pose des sols en pierre

Les dalles ont en plus l’avantage d’être faciles à poser. En revanche, à qualité
de pierre identique, les dalles sont plus chères que les pavés.

Trois calibrages
Il existe trois calibrages de dalles : régulières, irrégulières et cassées.

Les dalles régulières ou calibrées présentent le même avantage que le carre-


lage industriel, notamment pour la facilité de la pose et l’esthétisme (les joints
sont fins). Dans le cas des dalles irrégulières ou non calibrées, la pose est plus
compliquée (on conseille une pose au mortier). Enfin, les dalles cassées sont
souvent utilisées pour l’extérieur, mais elles peuvent trouver leur place dans
votre intérieur avec une disposition du type « opus incertum ».

Les carreaux
Comme les pavés, les carreaux sont taillés dans la pierre brute. En revanche,
ils sont bien moins épais que les pavés.

Caractéristiques
Les dimensions des carreaux sont variables : de 15 cm × 15 cm à
40 cm × 40 cm, voire plus. Ils sont peu épais, comme ceux en grès ou en
ciment. Avec les carreaux, on se rapproche davantage du carrelage.

Avantages
La facilité de pose est l’avantage princi-
pal des carreaux de pierre. Ils s’adaptent
parfaitement à la pose collée avec du mor-
tier-colle classique.

Il est cependant recommandé d’appliquer


sur le carrelage un traitement hydrofuge
une fois que les joints ont été posés.

62
V. La pose des sols en pierre

Selon la finition que vous choisirez pour vos carreaux de pierre, l’aspect de
votre carrelage peut être transformé. Avec une finition vieillie, vos carreaux
imitent à merveille les pavés anciens.

Les carreaux sont moins épais que les pavés. Ils utilisent donc moins de
matière et sont ainsi moins chers.

Les galets
La pierre naturelle se présente également sous forme de galets, pour une
déco très naturelle.

Caractéristiques
Les galets naturels sont réunis sous
forme de dalles (ou frises). Il existe
plusieurs dimensions « standard »
(20 cm × 20 cm, 30 cm × 30 cm
et 40 cm × 40 cm), mais aussi plu-
sieurs épaisseurs (8 mm, 10 mm ou
20 mm).

Les dalles de galets naturels se


posent comme de la céramique
carrelée : elles sont collées au sol et
jointes entre elles.

Avantages
Les dalles de galets sont faciles à
poser et parfaitement adaptées à la
pose collée, tout comme le carre-
lage. Il est toutefois recommandé
d’appliquer sur les dalles un traite-
ment hydrofuge ou oléofuge une
fois que les joints ont été posés.

63
V. La pose des sols en pierre

En ce qui concerne la finition, vous pouvez opter pour des galets bruts ou
vernis. Nombreux sont les fournisseurs qui proposent des dalles « prêtes à
poser » (traitement et finition déjà appliqués).

De plus, les galets offrent un très large choix de couleurs et sont moins chers
que les carreaux de pierre : leur prix varie de 10 € à 70 € le mètre carré. Ce
prix dépend de leur dimension, leur finition et le type de pierre choisi.

Une pose scellée ou collée ?


La pose scellée et la pose collée sont les deux techniques utilisées pour un sol
en pierre. Le choix peut dépendre du sol en lui-même et du type de pierre
choisi.

Pose scellée
La pose scellée est considérée comme la
méthode de pose traditionnelle. Elle est particu-
lièrement adaptée pour les pierres irrégulières.

Le poseur de pierres coule d’abord une chape


de mortier de 3 cm à 6 cm d’épaisseur. Ensuite,
chaque dalle ou pavé de pierre y est scellé.

Cette méthode permet de rattraper les irrégulari-


tés que peuvent présenter les pierres (différences
d’épaisseur).

La pose scellée est préconisée pour le revête-


ment d’un chauffage au sol.

Pose collée
Contrairement à la pose scellée, la pose collée convient pour des surfaces
planes et des pierres bien calibrées. Le poseur de pierres utilise dans ce cas un
ciment-colle.

64
V. La pose des sols en pierre

Pose des pierres naturelles


Pour la pose des pierres naturelles, faites
appel à un pierreux.

Le pierreux est à la pierre ce que le carreleur


est au carrelage. Il s’agit en général d’un
marbrier ou d’un poseur de pierres. Il a un
savoir-faire et un outillage beaucoup plus
adapté que le carreleur : la pose de pierres
demande beaucoup de temps et des fini-
tions particulières.

Avant même la pose de votre sol, cet artisan


saura vous conseiller sur le type de pierres
adapté à votre pièce (emplacement, utilité,
esthétique) et répondant aux normes UPEC.
Il réalisera ensuite un plan de pose.

Il faut compter environ une semaine pour la pose d’un sol en pierres de
30 m².

L’entretien de la pierre naturelle


La pierre naturelle demande généralement peu d’entretien.

Des précautions à prendre


La pierre naturelle s’entretient aisément et facilement au bout de quelques
années, une fois sa carbonatation ou cristallisation naturelle terminée. Il est
cependant nécessaire de la traiter pendant les premières années, car elle est
sensible aux taches.

Juste après la pose, effectuez un traitement hydro-oléofuge en deux couches


simplement avec un produit de bonne qualité.

Dans la majorité des cas, il ne sera pas utile de le renouveler.

65
V. La pose des sols en pierre

Par la suite, procédez à un nettoyage avec un chiffon humide et du savon au


pH neutre alterné avec du savon noir.

La patine du temps
La pierre naturelle est l’un des revêtements de sol qui résistent le mieux
au vieillissement. C’est d’ailleurs le temps qui lui donnera sa patine
incomparable !

66
V. La pose des sols en pierre

AA Pour aller plus loin


Astuces

Plantes en pot et sol en marbre


Avec le calcaire contenu dans l’eau des plantes, un sol en marbre peut très vite
être victime des traces blanches.
Pour vous débarrasser de ces traces, versez sur une éponge du vinaigre blanc.
Appliquez l’éponge sur le calcaire et laissez agir quelques minutes.
Si les traces de calcaire résistent, procédez à un brossage avec une brosse à
chiendent souple. Passez ensuite une solution de lavage composée de 100 g
de bicarbonate de soude, d’une goutte d’huile de lin et d’un litre d’eau tiède à
l’aide d’une serpillière. Laissez sécher.
Si les traces ne s’enlèvent pas en un seul passage, détrempez une nouvelle fois
les traces de calcaire avec une éponge et du vinaigre blanc, puis laissez de nou-
veau agir quelques minutes.
Pour éviter que le calcaire abîme à nouveau votre sol en marbre. Placez sous
chaque pot un caillebotis en bois plein muni de roulettes. Celui-ci permettra de
déplacer facilement des pots volumineux et évitera au calcaire de se déposer sur
votre sol.

Entretenir un sol en pierre calcaire


La meilleure solution pour l’entretien d’un sol en pierre calcaire est de le laver
à l’ancienne. Évitez les produits trop agressifs comme les acides ou le vinaigre
blanc, qui risqueraient d’endommager votre sol.
Préférez des produits naturels comme le savon noir qui, dilué dans l’eau, est un
excellent nettoyant. Une cuillère à café de savon noir dans un seau d’eau suffit
pour un lavage régulier du sol. Vous pouvez additionner à l’eau et au savon noir
quelques gouttes d’eau de javel, mais celle-ci ne doit en aucun cas être utilisée
pure.
Si vous préférez utiliser un produit de lavage du commerce, pensez à vérifier que
son pH est neutre.

67
V. La pose des sols en pierre

Pour enlever des taches de graisse, faites une pâte en mélangeant 100 g de
bicarbonate de soude et 20 cl d’eau. Enduisez la partie tachée du sol, laissez agir
15 min. et rincez à l’eau claire.

Nettoyer une terrasse en pierre naturelle


par Didier

L’arrivée du printemps donne prétexte à de grands nettoyages, et les terrasses en


pierre recueillent alors la plus grande attention.
Le réflexe le plus commun est de donner un grand coup de nettoyeur à haute
pression, ce qui est très efficace, mais provoque également certains désagré-
ments en détériorant les joints et en rendant la surface des pierres beaucoup plus
accrocheuse et donc salissante.
Par ailleurs, il existe une méthode plus douce. En règle générale, les mousses
ont profité de l’hiver pour coloniser les surfaces où il y a eu peu de passage. Un
moyen économique est de pulvériser de l’eau de javel, puis de rincer soigneuse-
ment à l’eau claire. Il faut alors prendre soin de ne pas intervenir sur une pierre
trop chaude ni sous un soleil direct. En effet, cela peut provoquer un jaunisse-
ment de la pierre qui peut être définitif.
Toutefois, il se peut que des lichens se soient accrochés au fil du temps sur les
pierres. Ceux-ci se reconnaissent à la forme des taches souvent rondes et surtout
fortement infiltrées dans la structure de la pierre.
Il faut alors passer un produit spécifique qui sera pulvérisé, puis laissé en action
durant au moins quatre à huit semaines, car les lichens sont éminemment
coriaces. Ensuite, il convient de faire un nettoyage de fond avec un produit
exempt d’acide. Par un brossage énergique, on fait mousser et on laisse agir
durant environ 15 min., puis on rince à l’eau claire.

Raviver les joints des dalles en pierre


par Schloubidou

Vous avez posé des dalles intérieures en pierre naturelle et les avez jointoyées,
mais les joints au fil du temps se sont encrassés. Force est de reconnaître que
l’effet n’est pas joli. Pas de panique, vous pouvez les raviver tout en utilisant des
produits naturels.

68
V. La pose des sols en pierre

Pour ce faire, mélangez dans un bol du sel fin et du citron de façon à obtenir
une pâte (le sel ne doit pas être dissous dans le citron). Appliquez cette pâte sur
les joints entre les dalles avec une brosse à dents usagée. Laissez agir quelques
instants, puis rincez.

Questions / réponses de pro

Recycler des pierres pour en faire des dalles


Nous venons d’acheter une vieille maison et mon mari a démonté les pierres
d’un ancien bâtiment. Est-ce que je peux les utiliser pour en faire une allée de
jardin ?
Là où cela se complique, c’est que je voudrais que ces dalles fassent naturelles,
je ne voudrais donc pas les jointoyer.
Question de Louis64

ΔΔ Réponse de Otcho
Vous pouvez, en sélectionnant vos pierres, faire une superbe allée de jar-
din. Ce qu’il faut faire, c’est choisir des pierres à peu près de même calibre.
Creusez ensuite à la pioche le trou nécessaire pour enterrer chaque pierre
tout en laissant une surface plus ou moins lisse ressortir.
Le seul problème sera pour enlever les mauvaises herbes entre les joints. Il
faudra, au lieu de désherber à la main, passer une débroussailleuse entre les
pierres, la lame d’une tondeuse n’y résisterait pas.

Entretien de la pierre reconstituée


Je voudrais savoir si un détergent peut rendre une dalle de pierre reconstituée
granuleuse.
Question de Rabatau13010

ΔΔ Réponse de Gauthier Distribution


Certains détergents très « performants » ou autres acides mal dosés (dont
l’acide chlorhydrique) peuvent produire ce type de désordres. Repassez par
la phase ponçage/aspiration/lavage et appliquez une protection hydro-
oléofuge avec un produit spécifique.

69
V. La pose des sols en pierre

ΔΔ Réponse de Sarl Euronet


Nettoyez vos dalles par un aérogommage (micro-sablage) sans danger pour
celles-ci, puis appliquez une protection hydrofuge.

Entretien de la pierre naturelle


Je voudrais redonner de la couleur à mon sol en pierre en l’enduisant d’huile de
lin, dois-je utiliser de l’essence de térébenthine ?
Question de Clo
ΔΔ Réponse de Pierredecor34
Oui, il faut toujours utiliser ces deux produits ensemble. Mais attention,
l’huile ne peut pas être appliquée sur toutes les pierres.
ΔΔ Réponse de Ceraroc
Attention vous ne pouvez pas utiliser de l’huile sur n’importe quelle pierre.
Par exemple, l’huile de lin risque de tacher votre sol s’il est en pierre natu-
relle. Il faut utiliser des produits spécifiques recommandés par les fabricants,
soit un hydrofuge oléofuge contre les taches, soit une cire satinée pour une
finition brillante et un savon d’entretien courant pour la pierre.

Taches blanches sur un sol en ardoise


Nous avons refait notre salle de bain avec un sol en ardoise. Mais le sol a gardé
toutes les traces des travaux, et il y a plein de marques blanches. Comment peut-
on retirer ces traces et retrouver l’aspect réel de l’ardoise ?
Question de Patcat
ΔΔ Réponse de Gauthier Distribution
L’ardoise est un matériau qui demande d’être précautionneux à la pose,
que ce soit pour les traces de couteau ou les remontées du ciment-colle ou
de la pâte à joints. Le nettoyage doit donc se pratiquer à plusieurs eaux à
l’avancement de la pose, d’autant que les ardoises non traitées présentent
une certaine porosité et accrochent bien les salissures.
Dans votre cas, il risque fort de subsister un désordre esthétique même après
le nettoyage. Pour tenter d’y remédier, vous pouvez essayer deux types de
traitement : le vinaigre blanc, à diluer plus ou moins en fonction du niveau
d’encrassement, ou un nettoyeur chimique si le désordre est plus important.
Ensuite, il serait judicieux d’appliquer un traitement hydro-oléofuge.

70
VI.
Les finitions

Une fois le revêtement et l’effet choisis, il vous reste encore une décision à
prendre : celle des finitions. Qu’il s’agisse de sols en pierre ou en béton, il en
existe en effet plusieurs types. Certaines peuvent même être combinées entre
elles pour un plus beau résultat.

Les sols en pierre


Comme le choix de la pose ou de la cou-
leur de la pierre, celui de sa finition est
essentiel pour obtenir l’aspect souhaité.

Cinq possibilités
Votre sol en pierre peut revêtir cinq fini-
tions différentes, qui lui apporteront
chacune un charme et une allure parti-
culière : adoucie, bouchardée, bossagée,
layée et polie.

71
VI. Les finitions

Pour un aspect lisse, choisissez une finition adoucie. Cette dernière rend
la pierre lisse et douce au toucher en gommant toutes les irrégularités. À
l’inverse, pour un effet granuleux, optez pour une finition bouchardée. La
surface de la pierre est alors travaillée avec un outil appelé « boucharde », qui
rend la pierre, à l’origine lisse, granuleuse.

Par ailleurs, si vous préférez la pierre authentique et brute, une pierre bos-
sagée est idéale : cette dernière est bombée sur la surface et présente des
irrégularités. Pour un aspect non poli, choisissez plutôt une pierre layée, la
surface non polie de la pierre est travaillée avec de fines rayures parallèles.

Enfin, pour vieillir vos pierres, vous pouvez les polir. Pour cela, on commence
par adoucir la pierre, puis on arrondit ses angles et sa surface.

Comparatif

Finition Aspect Pierre Style/décoration


Adoucie Lisse Toutes Contemporain ou classique
Bouchardée Rugueux Toutes Vieilli ou rustique
Brossée Lisses Calcaires Vieilli ou rustique
Layée Rugueux Toutes Tous
Grenaillée Lisse ou rugueux Toutes Tous
Polie Très lisse Granits et marbres Contemporain

Prix
Les prix varient énormément en fonction du type de béton et de la pose :
comptez entre 80 € et 200 € le mètre carré pour de la qualité supérieure.

Le béton ciré
Parmi les différents types de finitions d’un sol en béton, la finition cirée est
particulièrement en vogue. Elle permet d’obtenir des nuances et des effets de
matière.

72
VI. Les finitions

Principe
Le béton ciré est obtenu
par dressage ou projec-
tion d’un coulis minéral
coloré sur un support
existant (sur une épais-
seur d’environ 5 mm).
Son utilisation a été
popularisée par l’appari-
tion des lofts au design
très contemporain dans
les années 1990.

On procède à l’étalage
du coulis à la raclette, puis au nivelage. Il faut compter ensuite dix jours de
séchage.

Le béton est poncé, puis ciré avec une cire polymérisée (résine) pour l’imper-
méabiliser, et enfin lustré pour obtenir un aspect patiné, moiré ou brillant.

Toutes les teintes sont disponibles et il est possible de créer un calepinage


(motifs) dans le béton en ajoutant du bois, du carrelage, des briques, etc. On
obtient en plus une belle patine avec le temps.

Pour tous les supports


Le béton ciré convient aux sols comme aux murs et il est adapté au chauffage
au sol.

Ce n’est pas non plus un revêtement de sol destiné uniquement aux dalles de
béton neuves ; il s’adapte à tous les types de sols (dalle, chape de béton, car-
relage, etc.) à condition que celui-ci soit propre, sec et sans fissures.

Avant la pose du béton ciré, il faut toutefois recouvrir le sol de colle pour
béton (pour les dalles de mortier ou de ciment) ou de résine époxy (pour tous
les autres sols).

73
VI. Les finitions

Une finition très résistante


Le revêtement de béton ciré apporte au sol une grande dureté et une très
bonne résistance à l’usure grâce aux différentes couches de vernis et de cire.
Ainsi, il convient aussi bien aux pièces de réception qu’à l’agencement de la
cuisine et de la salle de bain.

Le béton ciré demande peu d’entretien : de l’eau savonneuse suffit. En revanche,


il est peu résistant aux taches et nécessite un traitement imperméabilisant.

De plus, il coûte relativement cher, entre 100 € et 180 € le mètre carré avec la


pose.

Le béton lissé
La finition lissée est idéale pour qui souhaite un sol en béton à l’aspect
brillant.
Le béton lissé a une surface très lustrée et un aspect mousseux : plus il est
poli, plus il brille. La finition est en revanche nécessaire pour un effet mat,
brillant ou soyeux (résine polyester).

Avantages et inconvénients
Le béton lissé est très résistant à l’usure et facile d’entretien. Par contre, il se
salit très facilement et doit donc être imperméabilisé.
Le béton lissé est moins cher que le béton ciré : comptez entre 70 € et 100 €
le mètre carré, pose comprise.

Deux techniques de polissage


Le béton peut être lissé par le maçon lorsqu’il est encore frais, soit de
manière manuelle, soit de manière automatique, avec une machine appelée
« hélicoptère ».

Le lissage peut également être effectué par le maçon sur un béton sec à l’aide
de meules rotatives.

74
VI. Les finitions

Le béton verni ou patiné


Qu’il soit ciré ou lissé, votre béton peut également être verni ou patiné.

Béton verni
La finition vernie rend le béton lissé encore plus brillant. Alors que le béton
ciré est lissé, puis travaillé à la cire liquide, le béton verni est, comme son nom
l’indique, recouvert d’un vernis adapté après le séchage.

Béton patiné
Le béton patiné a un aspect vieilli. Il convient donc particulièrement aux habi-
tations traditionnelles ou anciennes.

Comparatif des finitions des sols en béton


Finition Aspect Style Pièce Prix
• Mat
90 € à 180 € le m² avec la
Béton ciré • Satiné Tous Toutes
pose
• Brillant
70 € à 100 € le m² avec la
Béton lissé ou poli Brillant Tous Toutes
pose
Béton patiné Vieilli Traditionnel Toutes nc
Béton verni Brillant Léché Toutes nc

75
VI. Les finitions

AA Pour aller plus loin


Astuces

Le sol tendance dans une véranda : le béton ciré


Le béton ciré est un matériau de plus en plus tendance, utilisé pour le sol, mais
aussi pour de nombreux autres supports. Il se marie parfaitement avec une véranda
contemporaine. Il présente toutefois des points forts et des points faibles.
Le béton ciré offre de nombreuses possibilités et un rendu unique. D’un aspect
irrégulier, il est personnalisable à l’infini et peut être teinté dans la masse ou en
surface avec de la poudre de quartz coloré.
Selon la technique et la couleur utilisées, le rendu peut s’intégrer dans une
véranda de style contemporain ou plus traditionnel.De plus, son entretien à l’eau
savonneuse est facile, après une protection par un produit spécial.
Mais le béton ciré présente aussi quelques points faibles. Sa mise en œuvre
nécessite des travaux et donc des coûts importants.
Des microfissures peuvent aussi apparaître, et la résistance aux chocs et aux
rayures est un peu moins bonne qu’avec un carrelage traditionnel.

Poser du béton ciré proprement


par Otcho

Afin d’éviter de devoir nettoyer votre sol suite à d’éventuelles coulures de béton
ciré, protégez-le de façon efficace.
Pour cela, procurez-vous des sacs-poubelle de cent litres. Avec une paire de
ciseaux, découpez un sac dans le sens de la largeur (le fond) et sur un côté dans
le sens de la longueur afin d’obtenir un rectangle de plastique et posez-le sur le
rebord de la plinthe avec du ruban adhésif.
Découpez autant de sacs en plastique dont vous aurez besoin pour recouvrir
votre sol. Les différents rectangles seront posés en quinconce et maintenus éga-
lement avec du ruban adhésif.

76
VI. Les finitions

Questions / réponses de pro

Matériaux alternatifs pour le béton ciré


Je souhaiterais savoir si un mélange de ciment et d’eau pourrait constituer un
mortier pour du béton ciré à défaut des mélanges déjà faits et disponibles sur le
marché.
Aussi, un vernis pour bois pourrait-il faire l’affaire comme résine polymérique
pour le béton ciré ?
Question de Nono

ΔΔ Réponse de Gauthier Distribution


Un mélange de ciment et d’eau tient plus du gobetis gras que du mortier.
Poser du béton ciré ne s’improvise pas, et vous ne pouvez pas utiliser n’im-
porte quel mortier.
Schématiquement, un mortier pour du béton ciré est formulé avec des
poudres de faible granulométrie, du ciment de type Portland, de la résine
de type copolymère et des adjuvants techniques : hydrofuge de masse,
fluidifiant…
Quant au vernis, qu’il soit en phase aqueuse ou solvantée, il serait judicieux
de procéder à des essais avec vos propres produits. Les protections hydro-
oléofuges proposées par les professionnels sont adaptées à cet usage.

Béton ciré et effet de mosaïque


Je voudrais faire du béton ciré et le faire « matricer » dans un style mosaïque (de
petits carreaux avec un filet). Est-ce possible ?
Question de Estelle56

ΔΔ Réponse de Otcho
Dans l’idée, je dirais qu’il faut poser le filet sur le « coulis » et avec la
taloche, appuyer légèrement pour faire rentrer le filet dans celui-ci.
Ensuite, au bout de quelques heures (voir les indications du fabricant du
produit), il faudra l’enlever tout doucement pour que les marques du filet
restent visibles.

77
VI. Les finitions

Béton ciré et calcaire


Si je fais poser du béton ciré dans ma salle de bain, est-ce que le calcaire va
marquer les murs ?
Question de Elmer39

ΔΔ Réponse de Otcho
La couche de cire posée imperméabilisera le sol. Vous pourrez donc net-
toyer le sol avec une éponge imbibée de vinaigre blanc par exemple, si vous
avez beaucoup de dépôt de calcaire. Sinon, une éponge humide passée
régulièrement fera l’affaire.

Peindre un sol en béton


Je voudrais peindre le sol de mon garage qui est en béton, mais extrêmement
lisse. J’ai déjà essayé avec une peinture pour sol simple, mais la peinture se
décolle au contact de l’eau au bout de deux mois. Comment dois-je prépa-
rer mon support pour que la peinture adhère correctement et quelle peinture
utiliser ?
Question de Man49

ΔΔ Réponse de BL Therm Conseil


Il existe des peintures antidérapantes applicables sur de nombreux sup-
ports : carrelage, béton, ciment, métal, pierre ou bois. Elles sont constituées
de microbilles ou de granulats qui accrochent aux semelles. Cependant,
ce n’est pas très agréable, c’est pourquoi ce type de revêtement est plutôt
conçu pour l’extérieur. Il coûte en plus assez cher.
Toutefois, vous pouvez tout à fait réaliser une telle peinture vous-même :
il suffit de peindre l’espace choisi et d’y répartir du sable fin avant que la
peinture ne sèche. Pour que la peinture soit homogène, repassez ensuite
une deuxième couche de peinture.

Béton ciré et béton désactivé


Puis-je faire poser du béton désactivé ou ciré sur une chape existante ? Si oui,
quelle épaisseur minimale doit avoir la nouvelle chape ?
Question de DC

78
VI. Les finitions

ΔΔ Réponse de Gauthier Distribution


Attention ! Ce sont deux aspects esthétiques et deux mises en œuvre
différentes.
Concernant le béton désactivé, l’épaisseur et la qualité des matériaux sont
importantes. Il faut traiter l’accroche et la liaison avec le support existant.
Il faut également maîtriser l’emploi du désactivant de surface, le temps de
prise et de séchage préalable. C’est une pose réservée à un professionnel.
Quant à l’aspect béton ciré sur une chape existante, cela nécessite soit un
rabotage/ponçage de la chape pour conserver l’aspect identique des agré-
gats, puis une application d’une protection hydro-oléofuge ; soit la mise en
place d’un auto-lissant de surfaçage et de finition décorative, et ce, dans la
mesure où le support est parfaitement stable, de bonne planéité, sans crêtes
et reliefs excessifs.

79
Lexique

Calepinage (plan de pose)


Plan de pose adopté par le carreleur ; il peut être droit, en damier, en diago-
nale, etc.

Chape de mortier
Enduit imperméable coulé au sol pour éviter les infiltrations d’eau.

Ciment
Mélange à l’eau qui forme une pâte plastique liante qui, en durcissant, per-
met d’agglomérer différents matériaux.

Ciment-colle
Ciment vendu prêt à l’emploi en grande surface de bricolage ; il permet de
coller certains carrelages par exemple.

Hydrofuge
Produit qui, mélangé à un matériau ou appliqué en couche, le protège de
l’humidité.

Joint de dilatation
Ligne d’assemblage et de raccordement de deux parties d’un revêtement de
sol (carreaux, dalles, panneaux), qui permet la libre dilatation et contraction
de ce revêtement selon la température. Cela permet d’éviter les risques de fis-
sures au sol.

80
Lexique

Mortier autonivelant
Mortier qui présente la particularité de s’aplanir lui-même.

Mortier de joint
Mortier spécial destiné à la pose des joints de carrelage.

Ragréage
Couche mince permettant de supprimer les irrégularités de surface du sol
avant de poser un nouveau revêtement de sol. Les ragréages se font sur tous
les types de supports : béton, carrelage, etc.

81
Index des questions
et des astuces

I. Choisir le sol adapté 11


Un sol en pierre dans une véranda 17
Comment bien choisir un revêtement de terrasse ? 17
Sol en résine ou en béton ? 18
Quel type de béton pour le sol d’une salle de bain ? 18
Choix du type de pierre 18

II. Les sols en béton 20


Comment colorer le béton d’une terrasse ? 31
Créer des motifs dans un sol en béton ciré 31
Changer la couleur d’un sol en béton 32
Intensifier la couleur d’un sol en béton 32
Peinture de sol sur une dalle en béton 33

III. Les sols en pierre 34


Quel style de pierre choisir pour une terrasse ? 43
Sol en granit et style baroque 43
Quel type de lavabo associer à un sol en granit ? 44
Sol en marbre : jouez l’effet damier 44
Quels meubles avec un sol en ardoise ? 45
Peindre un sol en marbre ancien 45
Imperméabilisation de l’ardoise 46
Remplacer du marbre 47

IV. La pose des sols en béton 48


Fabriquer une dalle en béton 55
Comment ragréer une dalle en béton ? 55
Isolation sous un béton ciré 56
Poser du béton ciré sur du carrelage 56
Intégrer des tomettes dans une dalle en béton 57
Insérer de la mosaïque dans une dalle en béton 57
Comment nettoyer une chape en béton lissé ? 58

82
V. La pose des sols en pierre 59
Plantes en pot et sol en marbre 67
Entretenir un sol en pierre calcaire 67
Nettoyer une terrasse en pierre naturelle 68
Raviver les joints des dalles en pierre 68
Recycler des pierres pour en faire des dalles 69
Entretien de la pierre reconstituée 69
Entretien de la pierre naturelle 70
Taches blanches sur un sol en ardoise 70

VI. Les finitions 71


Le sol tendance dans une véranda : le béton ciré 76
Poser du béton ciré proprement 76
Matériaux alternatifs pour le béton ciré 77
Béton ciré et effet de mosaïque 77
Béton ciré et calcaire 78
Peindre un sol en béton 78
Béton ciré et béton désactivé 78

83
Les professionnels et experts
cités dans cet ouvrage
Nos sites permettent aux professionnels et spécialistes de publier et partager
leur savoir-faire (réponses aux questions des internautes, astuces, articles…).
Une sélection de leurs meilleures contributions a été incluse dans cet ouvrage.

Tous les jours, de nouveaux professionnels s’inscrivent et publient sur nos


sites. Faites appel à eux : ces pros savent de quoi ils parlent !

AR Decor – Membre pro


Prestations en rénovation intérieure : enduits décoratifs, béton ciré, stucco,
marmorino et imitation de matières.

Départements d’intervention : 75 | 92
Téléphone mobile : 06 62 44 81 75

Art et Stuc – Membre pro


Réalisation de sols et de murs en béton ciré, en neuf ou en rénovation, ainsi
que de nombreux enduits décoratifs.

Départements d’intervention : 06 | 35 | 56
Adresse : 24 avenue de Nice, 06600 Antibes
Téléphone mobile : 06 80 22 26 30

BL Therm Conseil – Membre pro, expert


Conseils thermiques et énergétiques pour les habitations, diagnostics immobi-
liers pour la vente et la location.
Départements d’intervention : 07 | 26
Adresse : 8 boulevard Pierre et Marie Curie, 26700 Pierrelatte
Téléphone fixe : 04 75 98 95 46

84
Les professionnels et experts cités dans cet ouvrage

Ceraroc – Membre pro


Conseils et vente en ligne de produits d’entretien pour les sols en terre cuite,
pierre naturelle et reconstituée, la terrasse et tous les bois.

Départements d’intervention : France


Adresse : 6 rue Angevine, 49430 Durtal
Téléphone mobile : 06 37 46 70 03

Decoprobat – Membre pro


Distribution et pose de produits du bâtiment : béton de décoration, dallage
industriel, béton ciré, etc.

Départements d’intervention : France


Adresse : 85 rue Henri Moissan, 30900 Nîmes
Téléphone fixe : 04 66 01 83 21
Téléphone mobile : 07 86 48 38 74

DSRenobat – Membre pro, expert


Fourniture, vente en ligne et pose de résines, de dalles en PVC et de
peintures.

Départements d’intervention : France + Export


Adresse : 290 rue des Grands-Près, 88100 Sainte-Marguerite
Téléphone mobile : 06 98 38 70 67

ERA-Rénovation – Membre pro


Entreprise de maçonnerie générale : placo-plâtre, isolation, carrelage, aména-
gement extérieur, etc.

Départements d’intervention : 11 | 34 | 66
Adresse : 35 rue René Reaumur, 66000 Perpignan
Téléphone fixe : 04 68 59 14 49
Téléphone mobile : 06 65 71 14 41

85
Les professionnels et experts cités dans cet ouvrage

Gauthier distribution – Membre pro, expert


Distribution de sols coulés colorés, d’enduits spéciaux d’étanchéité, de cuve-
lages et de protections de surface.

Départements d’intervention : France + Export


Adresse : 6 chemin du Belvédère-Lazuel, 07200 Aubenas
Téléphone fixe : 04 75 35 31 87

Pierredecor34 – Membre pro


Entreprise de taille de pierres naturelles pour l’intérieur et l’extérieur de la
maison.

Départements d’intervention : 34
Adresse : 14 rue des Frères Lumières, 34290 Montblanc
Téléphone fixe : 04 67 98 61 70
Téléphone mobile : 06 42 83 31 08

Sarl Euronet – Membre pro


Entreprise spécialisée dans le décapage par aérogommage et hydrogommage
de tous les supports : bois, pierre, terre cuite, fer, inox, aluminium.

Départements d’intervention : 21 | 58 | 71 | 89
Adresse : 6 chemin des Forges, 21390 Précy-sous-Thil
Téléphone fixe : 03 58 81 20 30
Téléphone mobile : 07 77 75 94 01

SN Productions – Membre pro


Vente sur Internet de produits, pigments et adjuvants pour les bétons
décoratifs.

Départements d’intervention : France + Export


Adresse : Le Cours, 288 route de Méthamis, 84370 Malemort-du-Comtat
Téléphone fixe : 04 90 41 73 01

86
Trouver des professionnels
près de chez vous

Si vous le souhaitez,
nous pouvons vous mettre en relation
avec un ou plusieurs professionnels près de chez vous.
Ils vous établiront gratuitement un devis :

http://sol.ooreka.fr/devis/devis-sol
FIN

Vous aimerez peut-être aussi