Vous êtes sur la page 1sur 3

1 parent sur 5 serait hypersensible sans même en avoir conscience !

Même si les hypersensibles sont considérés comme minoritaires, ils sont dotés de nombreux atouts : créatifs,
calmes, productifs... ils font différemment des autres.

Ils réagissent plus rapidement et plus intensément. Leur coeur ressent la douleur, la colère, la joie avant tous les
autres. Les sensations sont décuplées et les détails de la vie sont plus perceptibles. Ils peuvent souffrir en se
mettant à la place de l'autre. Ils perçoivent la haine, le vice ou la méchanceté.

Ils se préservent en se taisant : ils n'ont pas toujours le bouclier pour se protéger.

Ils sont eux-mêmes, leur coeur n'est pas anesthésié. Ils se remettent en question.

La sensibilité est une force. Elle perçoit les autres à travers les mots, les actes, les détails qui ne trompent pas...

Je reçois de nombreux parents hypersensibles qui n'ont pas conscience de leurs talents auprès de leurs enfants. Ils
lisent sur le visage de leur tout petit ou de leur ado : le mal-être, la peur, la souffrance, la peine, la honte,
l'embarras, la gêne, la fierté, la joie, la confiance... Ils savent interpréter tous les signaux et ils comprennent plus
vite les situations. L'empathie est naturelle chez eux. Ils sont dotés d'un sixième sens.

Et vous, quel parent êtes-vous ? Vous connaissez-vous ?

Vous prenez trop les choses à coeur ? Un rien ne vous contrarie, vous blesse ? Tout vous touche ? Vos émotions
sont à fleur de peau et vous font souffrir. Les événements de la vie, le rapport avec les autres, votre nature
profonde... vous pensez que vous êtes trop sensible : mais ne vous excusez jamais d'être sensible ! Montrer ses
émotions peut être un signe de force pas de faiblesse. C'est un courage émotionnel ! Une honnêteté intellectuelle
que peu de personnes possèdent.

Mais l'hypersensibilité peut se retourner contre vous. Vous comprenez mieux que tout le monde la souffrance
des autres, mais si votre carapace pour faire face n'est pas assez solide, vous allez absorber toute la misère du
monde. Vous porterez sur vos épaules toutes les difficultés, les problèmes, les douleurs des autres ... au point de
vous faire mal.

Votre hyper empathie peut vous entraîner à un don de vous même trop important, et peut vous mettre en danger :
vous ne savez pas vous protéger des personnes nocives.

Vous pouvez aussi avoir l'impression de vivre comme dans une cocote minute, vous emmagasinez des émotions
fortes sans pouvoir les exprimer et un jour cette situation émotionnelle peut vous asphyxier ou exploser. Et là,
dans notre société basée sur l'hyper contrôle, votre impulsivité émotionnelle peut surprendre et déstabiliser votre
entourage. On a du mal à vous comprendre, voire on craint vos réactions, votre surplus d'émotions et d'amour

Changez votre perspective et votre rapport avec les autres !

En faisant un travail personnel afin de prendre du recul et de comprendre les situations de vie d'un autre oeil,
vous pouvez agir d'une manière plus mesurée et ainsi vous protéger. 

Apprendre à décoder vos réactions, mettre un GPS à vos émotions va vous permettre de baliser et de ne pas
dépasser une certaine frontière. 

Fuir toutes les situations, les rapports humains qui vous semblent faux. Votre intuition et votre clairvoyance peut
être un atout pour vous aider à vous protéger sur le long terme. 

Faites une pause émotions 


Faites une pause, et laissez le rationnel prendre le dessus. Une sorte de douche froide pour calmer vos émotions.
Respirez, faite de la cohérence cardiaque, buvez un verre d'eau. La vigilance dans certaines situations de vie et
certains liens sera de mise. En amour par exemple, si vous donnez énormément, la chute ne peut en être que
d'autant vertigineuse. Fuyez les situations, les relations anxiogènes ou destructives.

L’hypersensibilité ça se soigne !

Dotés d'une vision parfois idéale de la vie, les hypersensibles observent tout mais ils ont parfois du mal à
s'affirmer et à dire non. Par peur de peiner ou de contrarier l'autre, ils n'arrivent pas toujours à défendre leurs
valeurs et leurs visions de la vie. Il faut leur apprendre à s’écouter d’abord et à se déculpabiliser. Beaucoup de
souffrance, de déceptions pourrait ainsi être évitées.

L’hypersensibilité émotionnelle est aussi un cadeau pour vous et les


autres

Elle permet de mieux vous connecter aux autres et à les aider s’ils en ont besoin. Mais il reste à savoir la
maîtriser afin de se protéger. 

Article sur mon blog


"Qu'est-ce qui ne va pas chez moi ?" ; "Pourquoi je réagis ainsi ?" ; "Ne me dis pas que tu es ému(e) pour
ça ?" ; "De quoi as-tu encore peur ?" 
Vous avez déjà entendu ces paroles ? Il se peut que vous soyez hypersensibles et que vous ayez déjà fait l'objet
de remarques ou de critiques à ce sujet. 
Savez-vous qu'entre 15 et 20 % des êtres humains héritent d'un système nerveux plus réceptif que les autres ? 
Les personnes hypersensibles sont conscientes d'avoir accès à tout un panel de messages subtils provenant de
leur entourage. Elles observent, ressentent, déduisent... en permanence. 

Et vous ? Êtes-vous hypersensible ? 


Faites le test 
Répondez par OUI ou NON aux questions suivantes :  

1. Enfant, aviez-vous le souci de plaire à vos parents, quitte à oublier vos propres désirs ? 
2. Etiez-vous sensible aux compliments ou reproches de votre entourage ? 
3. Etiez-vous inquiet lorsque vous sentiez de la réprobation ou de la tristesse sur le visage de vos parents ? 

4. A l'école, l'idées d'être puni(e) vous terrifiait ? 


5. Étiez-vous incapable de vous défendre ou de vous battre lorsqu'un autre élève vous embêtait ? 
6. Avez-vous toujours été fidèle en amitié ? 

7. Le premier amour, étiez-vous sensible à tous ses mots ? 


8. Craignez-vous ses reproches ? 
9. Vous le combliez de cadeaux ? 

10. Aujourd'hui, l'humeur des gens vous affecte-t-elle ? 


11. Êtes-vous sensible à la douleur ? 
12. Le bruit vous dérange t-il ?
13. Etes-vous contrarié(e) quand on vous demande trop de choses à faire à la fois ? 
14. Vous évitez les films ou les émissions avec de la violence
15. Vous ne supportez pas les disputes ?

16. Avec vos enfants, vous ne supportez pas qu'ils soient tristes ?
17. Vous n'osez pas dire non à vos enfants ? 
18. Vous doutez de votre rôle de parent, vous vous remettez souvent en question ? 
19. Vous mettez tout en oeuvre pour  éviter les situations perturbantes ou bouleversantes ? 
20. Vous redoutez le jour où ils vont quitter la maison ? 
Si vous avez obtenu une majeure partie de OUI vous êtes certainement hypersensibles. Même si vous vous
sentez parfois un peu plus vulnérable que d'autres personnes de votre entourage, vous avez de nombreux atouts :
vous avez une belle capacité d'écoute, vous pouvez vous mettre à la place des autres, vous faites preuve
d'empathie... Bref, vous pouvez faire de votre sensibilité une force ! 

A condition toutefois de vous entraînez-vous à recadrer votre passé, à le mettre à la lumière de ce que vous savez
maintenant. Vous pouvez revenir sur différents éléments compliqués, vous souvenir de vos réactions, vos
sensations... et les noter. Vous pouvez ensuite, leur donner un autre éclairage : "Avec le temps ou le recul,
n'étais-ce pas une bonne chose ?"; "Qu'est-ce que cette situation m'a apprise ?" ... Ecrivez ensuite comment vous
auriez pu gérer cette situation différemment : sans vous faire des reproches, trouvez des solutions bienveillantes
avec vous-même !  Relisez ensuite le résumé de votre évènement et remarquez les changements (parfois subtils)
de votre souvenir malheureux ! 

Vous pouvez également, noter toutes les choses que vous n'aimez pas chez vous et en trouver les raisons
profondes. Soyez sincère avec vous-même, de toute manière personne ne lira vos notes !  Penchez-vous sur trois
aspects de vous-même que vous détestez le plus... Ces choses qui vous empêchent de vous admirer, d'avoir
confiance en vous ? Prenez une grande inspiration et ajoutez pourquoi vous ne vous aimez pas... Qu'est-ce qui
vous énerve ? Vous dégoûte ? Vous embête ? Vous fait honte ?  En écrivant tout cela vous prenez conscience de
la petite voix intérieur qui vous "autocritique" bien souvent sournoisement. 

Vous l'aurez compris, en approfondissant qui vous êtes, vous serez capable de faire de votre hypersensibilité une
force ! 
J'accompagne de plus en plus de parents vers eux-mêmes !  A se familiariser avec leurs ressentis, leurs émotions,
leurs attitudes...N'hésitez pas à me laisser vos commentaires si cet article vous a parlé ...

Vous aimerez peut-être aussi