Vous êtes sur la page 1sur 4

Université Paris-Sud L3 Physique et Applicatins

PARTIEL D’OPTIQUE APPLIQUEE


5 mars 2018 – Durée: 2h

Un aide mémoire de format A4 (recto-verso) ainsi que la calculatrice sont autorisés.


Une atennon arnculière devra être a ortée sur la jusnicanon des ré onses données.
Les arnes sont indé endantes.

LIRE ENTIEREMENT LE SUJET AVANT DE VOUS LANCER !

Exercice 1
On considère le dis osinf suivant:

Deux lennlles convergentes idennques et sé arées d'une distance a sont éclairées ar une onde lane
monochromanque. Leur distance focale est notée f', leurs foyers images sont notés F' 1 et F'2.
La lennlle L2 est avancée d'une distance e ar ra ort à la lennlle L 1. On lace un écran à la distance D du foyer F' 2
de L2, er endiculaire à l'axe des lennlles. En remière a roximanon, une lennlle convergente transforme l'onde
lane incidente en une ornon d'onde s hérique qui converge au foyer image F' uis diverge de ce oint. Le oint
F' est alors une source d'onde s hérique. On notera S 1 et S2 les cham s com lexes des ondes assées ar les
lennlles L1 et L2.

Question 1: Que eut-on dire du dé hasage entre les ondes S 1 et S2 en F'1 et F'2 ?

Question 2: Soit M(x,y,D) un oint de l'écran. Ex liciter S 1(M) et S2(M), uis calculer le cham total en M noté
S(M).

Question 3: En déduire l'intensité I(M) en foncnon de F' 2M-F'1M. A quelle condinon l' intensité est-elle maximale?

On su ose maintenant que x,y,e,a<<D

Question 4: Ex rimer F'2M-F'1M en foncnon de x,y,e,a et D uis, sim liier cete ex ression en unlisant les
a roximanons ro osées.

Question 5: Décrire la forme des franges brillantes sur l'écran.

Question 6: On change légèrement la distance e. Montrer que la igure d'interférence est translatée dans une
direcnon et d'une quannté que l'on récisera.

1
Université Paris-Sud L3 Physique et Applicatins

Exercice 2
On fait interférer deux ondes lumineuses sur une caméra située dans le lan z=D. Un oint M de ce
lan eut être re éré ar ses coordonnées cartésiennes: M(x,y,D). Il eut aussi être re éré ar ses
coordonnées olaires M(r,θ,z=D). La caméra mesure la ré arnnon d'intensité I(x,y) dans le lan z=D. Les deux
ondes monochromanques sont issues d'une même source et ont la même fréquence et la même olarisanon.
La remière onde dont le cham est S 1 est une onde lane se ro ageant suivant (Oz):
S1(M ,t )=s0 ex (i(k z−ωt+ϕ0))
Ici, ϕ0 et s0 sont des constantes.
La seconde est une onde dont le cham com lexe a la forme suivante:
S2(M ,t )=s0 ex (i(k z−ωt+ϕ(x , y)))
où ϕ(x,y) est une hase dé endant de la osinon du oint M dans le lan z=D. Cete hase eut aussi s'ex rimer à
l'aide des coordonnées olaires r,θ du oint M.

Question 1: Calculer l'intensité I(x,y) dans le lan de la caméra en foncnon de k,s 0, ϕ(x,y) et ϕ0.

Question 2: Quelle est la forme des franges brillantes si ϕ(x , y )=2π/λ a x (a est une constante très ente)?
Montrer que l'onde 2 est une onde lane qui se ro age avec un angle α ent ar ra ort à (Oz) et donner cet
angle.

Question 3: Donner la forme des franges brillantes si ϕ(x,y)=2π/λ ((x 2+ y2)/(2R)) où R est une constante a elée
"rayon de courbure". Faire un dessin. Donner l'ex ression de l'interfrange.

Question 4: Déterminer la structure des franges brillantes si ϕ(x , y )=l θ où l est un enner et θ la deuxième
coordonnée olaire. Faire un dessin.

Question 5: On change rogressivement ϕ 0. Décrire l'évolunon des franges obtenues à la quesnon


2. Même quesnon our les franges de la quesnon 4.

Exercice 3
Une ine lame d'un matériau biréfringent d'é aisseur L est éclairée ar une lumière monochromanque en
incidence normale. Cete lumière est olarisée à 45° des lignes neutres de cete lame. On note Ox et Oy les axes
de ces lignes neutres. Les indices corres ondants sont notés n x et ny. On lace a rès la lame un olariseur P
orienté er endiculairement à la direcnon de olarisanon de la lumière incidente.

Question 0: Quelle serait l'intensité a rès P si la lame n'était as biréfringente ?

Question 1: Donner l'ex ression du cham avant la lame, uis l'ex ression du cham de l'onde a rès la lame.

Question 2: Que devient le cham a rès le olariseur ?

Question 3: En déduire l'intensité I en foncnon de la longueur d'onde λ, n y-nx et de L.

On choisit la longueur d'onde our que I=0. On a lique une contrainte mécanique à la lame suivant
(Ox). La quannté ny-nx est légèrement modiiée en (ny-nx)+ δn.

Question 4: Que devient l'intensité ? Peut-on déduire de cete varianon le signe de δn ?

On lace une lame quart d'onde entre la lame et le olariseur. Ses lignes neutres coïncident avec celles de la
lame. Elle ajoute un dé hasage su lémentaire sur l'axe y ar ra ort à x.

2
Université Paris-Sud L3 Physique et Applicatins

Question 5: Que devient l'intensité I a rès le olariseur? Montrer que si δn est ent il est ossible de connaitre le
signe de δn selon que l'intensité augmente ou diminue.

Exercice 4
On considère le dis osinf ex érimental suivant (Ex érience de Beth, 1936):

On notera z l'axe verncal, x l'axe dans le lan de la feuille et y l'axe er endiculaire à la feuille. La lumière
(monochromanque) rovient d'une source située en bas. Elle est olarisée recnlignement ar un dis osinf a elé
" risme de Nicol". Sa direcnon de olarisanon est contenue dans le lan de la feuille (suivant x). La lumière
traverse successivement trois lames cristallines biréfringentes B, M, T, faites dans un même matériau : Les lignes
neutres sont indiquées ar des traits en oinnllés.
L'indice corres ondant à la ligne neutre "slow" est noté n s, celui de la ligne neutre "fast", n f. Dans ce schéma, W
est une fenêtre en verre trans arente qui ne joue aucun rôle o nque.

Question 1: La lame B transforme la lumière venant du bas en une onde olarisée circulairement.
Quelle doit être sa nature et son orientanon? Comment eut-on choisir entre une olarisanon circulaire droite ou
circulaire gauche (donner le rinci e, on ne demande as les coniguranons s éciiques)?

Question 2: La lame M est une lame demi-onde. Montrer qu'elle transforme une onde olarisée circulairement
droite (ou gauche) en une onde olarisée circulairement gauche (ou droite).

Question 3: La lame T est une lame quart-d'onde. Montrer qu'elle transforme une onde olarisée circulairement
en une onde olarisée recnlignement.

3
Université Paris-Sud L3 Physique et Applicatins

Dans ce dis osinf, la lame M est sus endue à un il très in de quartz. Si cete lame est soumise à un cou le
mécanique, la lame tournera d'un angle d'autant lus grand que le cou le est grand.
L'objecnf de ce dis osinf est de montrer que, lorsque le sens de rotanon du cham électrique change à la
traversée de M, la conservanon du moment cinénque nécessite que la lame se mete à tourner légèrement.

Question 4: Comment doit être orientée B our que l'onde incidente sur M soit olarisée recnlignement?
Comment est transformée cete onde ar M?

Question 5 (BONU):: Pour muln lier ar deux l'efet observé, la lame T est suivie d'un miroir qui renvoie la
lumière vers le bas. La lumière va donc traverser à nouveau T. La réfexion sur un miroir a les efets suivants sur la
olarisanon: l'axe z de ro aganon est inversé (est orienté vers le bas ici), les com osantes de olarisanon suivant
x et y sont dé hasées de la même quannté (ici muln liées ar -1) et la com osante suivant x est afectée d'un
signe – ( our tenir com te du changement de re ère lié au changement d'axe de ro aganon). Montrer qu'une
onde olarisée circulaire (gauche ou droite) traversant ainsi deux fois T reste olarisée de la même manière
(ATTENTION: l'axe de ro aganon change !).

Vous aimerez peut-être aussi