Vous êtes sur la page 1sur 14
O BSERVATOIRE PA RTENARIAL L YONNAIS EN E CONOMIE LES TERRITOIRES DE L’ECONOMIE LYONNAISE -

OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE

O BSERVATOIRE PA RTENARIAL L YONNAIS EN E CONOMIE LES TERRITOIRES DE L’ECONOMIE LYONNAISE - 2009

LES TERRITOIRES DE L’ECONOMIE LYONNAISE - 2009

Caractéristiques économiques locales

page 2

Caractéristique de l’emploi

6

Foncier-immobilier

7

Commerce

8

Création d’établissements

10

Marché du travail

11

Agence d’urbanisme - Lyon
Agence d’urbanisme - Lyon

Vue d’ensemble du quartier de la Part-Dieu

1,2 % de la superficie du Grand Lyon

7,1 % de la population

(Insee– RP 2006)

11,2 % de l’emploi total

(Insee– RP 2006)

9,9 % des bases de taxe professionnelle du Grand Lyon en 2006

(Observatoire fiscal du Grand Lyon

2008)

52

681 emplois salariés privés

(Pôle emploi 31.12.2008)

10

272 établissements

(Insee– Fichier Sirène 07-2009)

Lyon 3 e

Le 3 e arrondissement a été créé par le décret du 24 mars 1852 . La Loi du 17 juillet 1867 a partagé cet arrondissement en deux en créant le 6 e arrondissement. Le 3 e arrondissement a trouvé ses limites actuelles, après une nouvelle division en 1912 quand le 7 e arrondissement a été formé.

Avec plus de 88 000 habitants au dernier recensement, le 3 e arrondissement est le plus peuplé de Lyon. Sa densité de 13 003 habitants au km² en fait le deuxième arrondissement le plus densément peuplé après le 1 er arrondissement de Lyon.

L’arrondissement est une polarité majeure en matière administrative et commer- ciale avec la Part-Dieu, second quartier d’affaires français et premier site tertiaire et commercial à vocation métropolitaine de l’agglomération. Il constitue égale- ment un pôle de santé de premier plan.

Au delà de son dynamisme économique, le 3 e arrondissement présente aussi un caractère fortement résidentiel, dans des secteurs comme Villette, Sans Souci, Paul Bert ou Montchat.

Ils bénéficient de nombreux équipements publics (bibliothèque municipale, bourse du travail, auditorium, palais de justice…).

publics (bibliothèque municipale, bourse du travail, auditorium, palais de justice…). Décembre 2009 - - page 1

Décembre 2009 -

publics (bibliothèque municipale, bourse du travail, auditorium, palais de justice…). Décembre 2009 - - page 1

- page 1

LYON 3 e

CARACTERISTIQUES ECONOMIQUES LOCALES

Les établissements de plus de 100 salariés

Source : Insee-fichier Sirène juillet 2009

de 100 salariés Source : Insee-fichier Sirène juillet 2009 Répartition de l’emploi salarié privé Source :

Répartition de l’emploi salarié privé

Source : Pôle emploi au 31-12-2008 e Lyon 3 3% 3% 12% 24% 9%
Source : Pôle emploi au 31-12-2008
e
Lyon 3
3%
3%
12%
24%
9%

49%

Centre

10% 4% 27% 12% 3% 44% Décembre 2009 -
10% 4%
27%
12%
3%
44%
Décembre 2009 -

Grand Lyon

17% 21% 34% 4% - page 2
17%
21%
34%
4%
- page 2

7%

17%

Industrie BTP Commerce Transports Services aux entreprises, finance, immobilier Autres services
Industrie
BTP
Commerce
Transports
Services aux entreprises,
finance, immobilier
Autres services

LYON 3 e

CARACTÉRISTIQUES ÉCONOMIQUES LOCALES

Le 3 e arrondissement constitue le premier pôle d’emplois de la commune : il concentre près du tiers des emplois.

Un pôle d’affaires et administratif Le 3 e arrondissement est un pôle d’affaires. 49% des emplois salariés privé dépendent des services aux entreprises, de l’immobilier et de la finance. Cela s’explique notamment par la présence des directions régionales des groupes bancaires (Banque Populaire, Caisse d’Epargne, Société Générale), d’acteurs de l’assurance (Groupe Mornay, April assurances) et de la comptabilité (Ernst & Young).

C’est également un pôle administratif avec une surreprésen- tation des activités liées aux administrations publiques (avec la présence de la cité administrative d’Etat). L’hôpital Edouard Herriot (plus de 6 200 salariés) et la Communauté urbaine de Lyon (plus de 3 600 salariés) comptent parmi les principaux employeurs de l’arrondissement.

Les autres activités surreprésentées sont :

- la production et la distribution d’électricité, de gaz et de chaleur. Cela est dû à la présence d’EDF-GDF qui cumule la

quasi-totalité des emplois du secteur et près de la moitié des effectifs de l’arrondissement pour le secteur industriel ;

- les transports routiers de voyageurs avec la présence de Kéolis ;

- les télécommunications avec de nombreuses entreprises telles que France Télécom ou Orange.

Une polarité commerciale majeure La présence du centre commercial de la Part Dieu fait de l’arrondissement une destination commerciale incontourna- ble.

Des inégalités de développement à combler L’arrondissement cumule des forces indéniables :

- dynamisme lié à la présence de la Part-Dieu,

- fort potentiel de développement des activités tertiaires,

- nombreux axes structurants et infrastructures de transport

bien développés,

- cumul des fonctions économiques, administratives, culturel-

les et de santé. Cependant, un des enjeux est la résorption des disparités de développement économique et commercial au sein de l’ar- rondissement.

Vers un renouveau du quartier d’affaires Compte tenu de sa taille critique en immobilier de bureaux et en emplois, le quartier central d’affaires de la Part-Dieu constitue le principal vecteur de visibilité internationale pour la métropole lyonnaise.

Au-delà de l’objectif strictement économique d’en faire le quartier d’affaires « vitrine » de la métropole, susceptible d’attirer des centres de décision, l’objectif de requalifica- tion, de renouvellement et de mixité fonctionnelle reste éga- lement prioritaire et semble être une condition sine qua non de l’attractivité.

Le quartier souffre notamment d’un vieillissement des bâti- ments et des espaces publics, d’un manque d’animation et de circulations douces difficiles.

manque d’animation et de circulations douces difficiles. Linéaire commercial, cours de la Liberté Décembre 2009 -

Linéaire commercial, cours de la Liberté

Décembre 2009 -

d’animation et de circulations douces difficiles. Linéaire commercial, cours de la Liberté Décembre 2009 - -

- page 3

LYON 3 e

CARACTÉRISTIQUES ÉCONOMIQUES LOCALES

Un rythme de croissance de l’emploi privé comparable à celui de la Conférence des maires dans son ensemble

Entre 2003 et 2008, l’emploi salarié a progressé de 7%, soit un rythme proche de celui enregistré pour l’ensemble de la Conférence Centre (+8%) .

Cette évolution positive est largement imputable au secteur des services aux entreprises (+2483 emplois) et des services aux particuliers (+1534 emplois). Cependant, un ralentisse- ment s’opère depuis 2005.

Une analyse plus fine des chiffres met en évidence que les activités informatiques (+1595 emplois) ont le plus contribué à cette croissance de l’emploi.

Avec 232 emplois en plus sur la même période, le secteur du commerce a également connu une évolution positive.

Evolution de l’emploi salarié privé selon les secteurs d’activités entre 2003 et 2008

Source : Pôle emploi au 31-12

120

110

100

90

80

70

60

2008 Source : Pôle emploi au 31-12 120 110 100 90 80 70 60 2003 2004

2003

2004

2005

2006

2007

2008

Industrie BTP Commerce Transports Services aux entreprises, finance, immobilier Autres services Total

Evolution de l’emploi salarié privé par secteur d’activité entre 2003 et 2008 (en italique évolution en 2008)

Source : Pôle emploi au 31-12

 

Services

Autres

Evolution en 5 ans

Evolution en un an

 

Industrie

BTP

Commerce

Transport

aux

services

 

entreprises

En %

Lyon 1

-78

-14

-40

+32

+397

+108

+405

+5%

-379

Lyon 2

-277

-87

-529

-735

+128

+230

-1 270

-5%

-207

Lyon 3

-789

-117

+232

-55

+2 483

+1 534

+3 288

+7%

+67

Lyon 4

-90

-2

-26

+3

+93

+92

+70

+1%

+136

Lyon 5

+40

-93

-48

+23

+225

+351

+498

+7%

+55

Lyon 6

+84

+169

+232

+209

+2 145

-1 260

+1 579

+6%

+900

Lyon 7

+131

+169

-472

-132

+2 691

+1 044

+3 431

+10%

-180

Lyon 8

-401

-82

+214

-41

+1 099

+1 034

+1 823

+11%

+1 041

Lyon 9

-339

+31

+124

+59

+3 000

+1 224

+4 099

+24%

+913

Villeurbanne

-1 704

+440

-163

+28

+3 855

+2 371

+4 827

+12%

+629

Evo. centre en 5 ans

 

-3 423

+414

-476

-609

+16 116

+6 728

+18 750

+8%

En %

-13%

+4%

-2%

-8%

+18%

+11%

+8%

Evo. centre en un an

+45

-146

-302

-254

+1 708

+1 924

+2 975

Décembre 2009 -

+8% Evo. centre en un an +45 -146 -302 -254 +1 708 +1 924 +2 975

- page 4

LYON 3 e

CARACTÉRISTIQUES ÉCONOMIQUES LOCALES

Etablissements privés de plus de 200 salariés

Source : Insee - fichier Sirène juillet 2009

Etablissements

 

Tranche

Activité

d’effectif

Keolis Lyon

Transports urbains et suburbains de voyageurs

De 4100 à 4199

France Télécom

Télécommunications filaires

De 2000 à 2099

EDF

Distribution d'électricité

De 700 à 799

Carrefour

Hypermarchés

De 500 à 599

Téléperformance centre-est

Activités de centres d'appels

De 400 à 499

Groupe Mornay

Gestion des retraites complémentaires

De 300 à 399

GFI Informatique

Conseil en systèmes et logiciels informatiques

De 300 à 399

Dalkia France

Production et distribution de vapeur et d'air conditionné

De 300 à 399

BNP Paribas Personal Finance

Autres intermédiations monétaires

De 300 à 399

Banque Populaire Loire et Lyonnais

Autres intermédiations monétaires

De 300 à 399

Ernst & Young

Activités comptables

De 200 à 299

Galeries Lafayette

Grands magasins

De 200 à 299

Sièges sociaux

Sièges sociaux

Etablissements publics et parapublics de plus de 300 salariés

Source : Insee - fichier Sirène juillet 2009

Etablissements

 

Tranche

Activité

d’effectif

Hospices Civils de Lyon - Hôpital Edouard Herriot

Activités hospitalières

De 6200 à 6299

Communauté urbaine de Lyon

Administration publique générale

De 3600 à 3699

Sdis

Services du feu et de secours

De 1700 à 1799

Caisse régionale d'assurance maladie

Activités générales de sécurité sociale

De 1500 à 1599

Caisse d'allocations familiales

Distribution sociale de revenus

De 900 à 999

Préfecture du Département du Rhône

Administration publique générale

De 700 à 799

TGI - Cour d'appel de Lyon

Justice

De 700 à 799

Opac du Rhône

Location de logements

De 700 à 799

DDE

Administration publique des activités économiques

De 500 à 599

Département du Rhône

Administration publique générale

De 500 à 599

SNCF

Transport ferroviaire interurbain de voyageurs

De 500 à 599

Direction interrégionale des services pénitentiaires

Justice

De 400 à 499

Hospices Civils de Lyon - Centre de formation

Enseignement supérieur

De 400 à 499

Clinique E. André

Activités hospitalières

De 400 à 499

Sgap

Activités d'ordre public et de sécurité

De 300 à 399

Commune de Lyon - Bibliothèque munic. Part-Dieu

Gestion des bibliothèques et des archives

De 300 à 399

Entreprises de plus de 100 millions d’euros de chiffres d’affaires

Source : Altares

Entreprises

Activité

CA (k€)

Date

Axxes

Services auxiliaires des transports terrestres

673 527

31-12-2008

Mediapost

Activités des agences de publicité

425 735

31-12-2008

Bluestar Silicones France SAS

Fabrication de matières plastiques de base

381 390

31-12-2008

Comareg

Édition de journaux

348 137

31-12-2008

Axeria Prévoyance

Assurance vie

294 676

31-12-2008

Keolis Lyon

Transports urbains et suburbains de voyageurs

292 128

31-12-2008

April Assurances

Activités des agents et courtiers d'assurances

198 043

31-12-2008

Eiffage Construction Rhône-Alpes

Construction d'autres bâtiments

179 214

31-12-2008

Sita Mos

Traitement et élimination des déchets non dangereux

152 228

31-12-2008

Groupe Marazzi France

Fabrication de carreaux en céramique

125 417

31-12-2008

Axeria IARD

Autres assurances

105 394

31-12-2008

Décembre 2009 -

125 417 31-12-2008 Axeria IARD Autres assurances 105 394 31-12-2008 Décembre 2009 - - page 5

- page 5

LYON 3 e

CARACTERISTIQUES DE L’EMPLOI AU DERNIER RECENSEMENT

Sources: Recensement de la population 2006

Caractéristiques globales emploi-chômage

Répartition des emplois* par professions et catégories socioprofessionnelles

 

Lyon 3

Centre

Grand Lyon

  Lyon 3 Centre Grand Lyon
 
 
 

Décembre 2009 -

Décembre 2009 - - page 6

- page 6

LYON 3 e

FONCIER - IMMOBILIER

Evolution de la construction de locaux neufs commencés depuis 1997 (en m² de SHON)

Source : DRE-Sitadel 100000 80000 60000 40000 20000 0 1997-1999 2000-2002 2003-2005 2006-2008
Source : DRE-Sitadel
100000
80000
60000
40000
20000
0
1997-1999
2000-2002
2003-2005
2006-2008
Industrie-stockage
Commerce
Bureaux
Autres

Autres : culture, loisirs, enseignement, santé, stationnement, hébergement, sécurité, énergie, télécom

Zonages à vocation économique du PLU (en ha)

Source : Plan local d’urbanisme du Grand Lyon

Corrélativement à sa place d’arrondissement d’affaires liée à la présence du quartier de la Part-Dieu, le 3 e arrondisse- ment se distingue par le dynamisme de la construction de bureaux. Ainsi, entre 2006 et 2008 plus de 90 000m² ont été mis en chantier.

Le parc immobilier est exclusivement constitué de bureaux (99%). La surface globale s’élève à 1 072 295 m² soit plus de 30% du parc de la Conférence Centre. Ce qui en fait le 1 er parc immobilier de l’agglomération lyonnaise.

Les valeurs des bureaux à la location s’élèvent à 184€(voire plus de 230€ pour les « primes » ce qui est sensiblement supérieur à la moyenne du Grand Lyon et de la Conférence Centre.

 

Zones à vocation économique, admettant sous condition l’activité commerciale UI

Zones d’implantation des principaux services publics USP

Lyon 3

24,57

42,13

% Conférence centre

3,7 %

12,6 %

Conférence centre (Lyon-Villeurbanne)

661,33

335,4

Prix moyen au m² de la demande placée

Source : Cecim Transactions du 01-01-2007 au 30-09-2009

 

Grand

 

Lyon 3 e

Centre

Lyon

 

Location

184 €

169

159

Bureaux

Vente

1 532 €

2 009 €

1 911 €

Locaux d’activité

Location

ns

65

58 €

et mixtes

Vente

ns

509

480

 

Location

     

Logistique

Vente

 

47

422

ns : non significatif - nombre de transactions trop faible

Décembre 2009 -

Part du parc d’immobilier d’entreprises par commune

Source : Cecim, 30-06-2009

Commune

Bureaux

Locaux d’acti- vité et mixtes

Logistique

%

%

%

Lyon 1

54 270

100%

Lyon 2

271 774

100%

113

0%

Lyon 3

1 072 295

99%

13 196

1%

Lyon 4

32 114

81%

7 503

19%

Lyon 5

34 249

100%

Lyon 6

412 686

100%

Lyon 7

448 016

54%

382 197

46%

Lyon 8

109 522

33%

225 218

67%

Lyon 9

333 320

73%

121 395

27%

Villeurbanne

322 504

42%

386 768

50%

61 464

8%

Centre

3 090 750

72% 1 136 390

26%

61 464

1%

Grand Lyon

4 526 212

36% 6 818 842

54%

1 310 562

10%

72% 1 136 390 26% 61 464 1% Grand Lyon 4 526 212 36% 6 818

- page 7

LYON 3 e

COMMERCE

Petits commerces

Le 3 e arrondissement dispose de 829 établissements dont 268 en alimentaire et 561 non alimentaire (Hors services / Santé / Café Hôtel-Restaurant Registres du Commerce et des Métiers décembre 2006). Ces commerces génèrent un chiffre d’affaires de 262 057 K€ (8 e enquête ménages –

2006).

La densité en petits commerces est légèrement supérieure à celle du Grand Lyon (70 pour 10 000 habitants) puisqu’elle s’établit à 92 pour 10 000 habitants.

Répartition des plus de 300 m² par activités

67 grandes surfaces de plus de 300 m² sont implantées dans le 3 e arrondissement, ce qui en fait le premier arrondisse- ment en matière de surface commerciale. La présence du centre commercial de la Part Dieu explique ce leadership. Elles génèrent un chiffre d’affaires de 541 980 K€.

Les activités les plus représentées sont celles de l’équipe- ment maison, de la personne et alimentaires. Avec un ratio de 838m² pour 1000 habitants, la densité en grandes surfa- ces de l’arrondissement compte parmi les plus élevées de la Ville de Lyon.

Répartition du chiffre d’affaires par familles de produits (en K€) 263532 246419 Alimentaire Equipement Personne
Répartition du chiffre d’affaires par familles de produits
(en K€)
263532
246419 Alimentaire
Equipement Personne
Equipement Maison
Loisirs et divers
81878
234949

Alimentaire : 30% / Non alimentaire : 70%

Répartition du chiffre d’affaires alimentaire par formes de vente (en K€) 8884 2719 Petit commerce
Répartition du chiffre d’affaires alimentaire
par formes de vente (en K€)
8884
2719
Petit commerce
76227
Marché non sédentaire
Supermarché
93572
Hard Discount
Hypermarché
14381
Autres grandes surfaces
Autres formes de vente
31523
19113

Décembre 2009 -

Discount Hypermarché 14381 Autres grandes surfaces Autres formes de vente 31523 19113 Décembre 2009 - -

- page 8

LYON 3 e

COMMERCE

Le ratio chiffre d’affaires sur dépense commercialisable (CA/DC) permet de mesurer l’attractivité nette d’un terri- toire. Le 3 e arrondissement, avec un indice très nettement supérieur à 100 sur l’ensemble des familles de produits est un territoire qui dispose d’une attraction exceptionnelle, puisque son chiffre d’affaires est largement supérieur à la dépense commercialisable des ménages. La présence de la polarité commerciale métropolitaine du centre commercial de la Part-dieu explique cette importante attractivité.

La zone de chalandise

Si la zone de chalandise en alimentaire de l’arrondissement se limite à Villeurbanne et Lyon 6 e , celle en non alimentaire est beaucoup plus large. La présence du centre commercial régional de la Part-Dieu explique en partie cette large at- tractivité.

Les Marchés

Le 3 e arrondissement dispose de douze marchés dont huit alimentaires. Avec environ 45 abonnés chacun, les marchés de Montchat, place Guichard et quai Augagneur constituent les marchés les plus dynamiques de l’arrondissement de la ville de Lyon. Les marchés du 3 e arrondissement génèrent 14 381 K€ en alimentaire et 1 180 K€ en manufacturé.

Enjeux et orientations

- Renforcement de l’offre moyen haut de gamme en ameu- blement sur le cours de la Liberté.

- Maintien d'une présence commerciale diversifiée des li- néaires sur Gambetta-Garibaldi.

- Maintien d'une "offre moyen-haut de gamme" sur le cours Gambetta.

- Amélioration de la qualité commerciale et urbaine des quartiers Moncey - Montebello - Guichard en lien avec les Berges du Rhône.

- Poursuite de la dynamisation des Halles de Lyon en lien avec la Part Dieu.

- Conforter et valoriser le commerce ethnique sur le sec- teur Moncey Paul Bert.

- Réflexion à mener sur la thématique "deux-roues" sur l’axe Maréchal de Saxe / Jaurès.

- Modernisation de l’offre de la Part Dieu avec la création de cours Oxygène. Encourager le développement de l'acti- vité commerciale et des services en cohérence avec le développement du pôle tertiaire afin de répondre à la demande des actifs. Encourager un renforcement de l'of- fre commerciale sur le boulevard Eugène Deruelle afin d'assurer une liaison entre le centre commercial et les Halles Paul Bocuse.

- Maîtriser le développement commercial sur l'avenue Félix Faure.

Répartition du chiffre d’affaires non alimentaire par formes de vente (en K€) Petit commerce 4461
Répartition du chiffre d’affaires non alimentaire
par formes de vente (en K€)
Petit commerce
4461
Marché non sédentaire
54567
Supermarché/ Hard
185830 Discount
Hypermarché
Grandes surfaces
279926
spécialisées non
48602
1180 alimentaire
Autres grandes surfaces
5793
spécialisées
Autres formes de vente

Un ratio chiffre d’affaires / dépense des ménages < 100 signifie que le territoire subit une évasion commerciale

Un ratio chiffre d’affaires / dépense des ménages > 100 signifie que le territoire dispose d’une attraction commerciale

Ratio chiffre d’affaires / Dépense des ménages Culture loisirs 217 Equipement maison 90 Equipement personne
Ratio chiffre d’affaires / Dépense des ménages
Culture loisirs
217
Equipement maison
90
Equipement personne
321
Non alimentaire
203
Alimentaire
109
Alimentaire / Non alimentaire
162
0
50
100
150
200
250
300
350

Sur le secteur Villette/Paul Bert

- Préservation des linéaires commerciaux du secteur Paul Bert.

- Densifier, diversifier l'offre commerciale aux abords de la place Rouget de l'Isle et sur le secteur Dauphiné.

Sur le secteur Montchat/Hopitaux

- Développement d'une offre de proximité et renforcement de l'offre non alimentaire sur Lacassagne, Docteur Long, Richard Vitton et Place Ronde.

- Densifier une offre commerciale aux abords du pôle d'échanges de la place d'Arsonval.

Décembre 2009 -

Densifier une offre commerciale aux abords du pôle d'échanges de la place d'Arsonval. Décembre 2009 -

- page 9

LYON 3 e

CRÉATION D’ÉTABLISSEMENTS

Source : Insee – Sirène démographie des établissements

 

Lyon 3

Centre

Grand Lyon

Nombre total de créations

2008

972

5 340

9 632

Evolution des créations

2006-2008

+4%

+8%

+14%

Taux de création 2008 *

12%

12%

12%

Taux de création 2006 *

13%

12%

12%

* nombre de créations au cours de l’année/nombre d’établisse- ments présents au 1 er janvier

100%

Répartition des créations par secteur en 2008

16%

21%

21%

48%

42%

44%

3%

2%

2%

21%

21%

21%

8%

10%

8%

5%

4%

4%

Services aux21% 21% 21% 8% 10% 8% 5% 4% 4% particuliers** Services aux entreprises* Transport Commerce

particuliers**

Services aux10% 8% 5% 4% 4% Services aux particuliers** entreprises* Transport Commerce BTP Industrie 50% 0% Lyon

entreprises*

Transport4% Services aux particuliers** Services aux entreprises* Commerce BTP Industrie 50% 0% Lyon 3 Centre Grand

Commerceaux particuliers** Services aux entreprises* Transport BTP Industrie 50% 0% Lyon 3 Centre Grand Lyon *

BTPparticuliers** Services aux entreprises* Transport Commerce Industrie 50% 0% Lyon 3 Centre Grand Lyon * Services

Industrie

50%

0%

Lyon 3

Centre

Grand Lyon

* Services aux entreprises, immobilier

** Services aux particuliers, éducation, santé, action sociale

Avec 972 créations d’établissements en 2008, le 3 e arrondis- sement représente 18% des créations de la Conférence Cen- tre et 10% du Grand Lyon.

48% des créations relèvent du secteur des services aux en- treprises alors que la tendance est de 44% pour l’aggloméra- tion.

Entre 2006 et 2008, le nombre de créations n’a augmenté que de 4%, alors qu’au niveau du Grand Lyon et de la Confé- rence des maires Centre, la hausse était respectivement de 14% et 8%.

Néanmoins, le taux de création d’établissements de l’arron- dissement en 2008 est en ligne avec celui de la Conférence des maires Centre et du Grand Lyon.

Décembre 2009 -

dissement en 2008 est en ligne avec celui de la Conférence des maires Centre et du

- page 10

LYON 3 e

MARCHÉ DU TRAVAIL—2008

Fin 2008, 7,8 % des demandeurs d’emploi (cat. A, B, C) rési- dent dans le 3 e arrondissement. La hausse du nombre de demandeurs d’emploi a été forte dans cet arrondissement avec + 8 % au cours de l’année, équivalente à celles obser- vées dans la Conférence Centre et le Grand Lyon. Dans le même temps, l’emploi salarié privé a stagné alors qu’il continue de progresser (beaucoup moins fortement qu’en 2007) à l’échelle du Centre et du Grand Lyon.

Le profil des demandeurs d’emploi (cat. A, B, C) est proche de celui des demandeurs d’emploi de la Conférence Centre et du Grand Lyon. Fin 2008, 71 % des demandeurs d’emploi n’exerçaient aucune activité même réduite (cat. A), 27 % recherchaient un emploi depuis plus d’un an, 14 % avaient moins de 25 ans et 11 % avaient plus de 50 ans. Les femmes représentaient quant à elles 49 % des demandeurs d’emploi de l’arrondissement.

Demandeurs d’emploi de très longue durée (+ 2 ans)

Demandeurs d’emploi de longue durée (+ 1 an)

Plus de 50 ans

Moins de 25 ans

Femmes

DEFM cat. A

 

Lyon 3

Centre

Grand Lyon

Nombre de DEFM

 

de Cat ABC fin

2008

5

440

37 757

69 590

Dont DEFM cat. A

3 849

26 001

48 631

Dont femmes

 

2 652

17 937

33 066

Dont - 25 ans

 

776

5 359

10 871

Dont + de 50 ans

617

4 427

8 896

Dont demandeurs d’emploi de longue durée (+ 1 an)

1

445

10 579

18 369

Dont demandeurs d’emploi de très longue durée (+ 2 ans)

671

5 081

8 203

Evolution 07/08 (DEFM cat ABC)

 

+8%

+8%

+8%

Evolution 07/08 (DEFM cat A)

 

+13%

+12%

+14%

Evol. 07/08

   

emploi

salarié

+ 0,1 %

+ 1 %

+ 0,7 %

DEFM cat. A : demandeurs d’emploi, sans emploi, tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi.

DEFM cat. B, C : demandeurs d’emploi tenus de faires des actes positifs de recherche d’emploi et en acticité réduite courte de moins de 78h (cat. B) ou longue de plus de 78h

DEFM cat. ABC au 31/12/2008 Part (en %) des différentes populations

12% 13% 12% Grand Lyon 26% Centre 28% 27% Lyon 3 13% 12% 11% 16%
12%
13%
12%
Grand Lyon
26%
Centre
28%
27%
Lyon 3
13%
12%
11%
16%
14%
14%
48%
48%
49%
70%
69%
71%

Décembre 2009 -

Lyon 26% Centre 28% 27% Lyon 3 13% 12% 11% 16% 14% 14% 48% 48% 49%

- page 11

LYON 3 e

MARCHÉ DU TRAVAIL—SITUATION AU 30 SEPTEMBRE 2009

Fin septembre 2009, le 3 e arrondissement comptait 6 447 demandeurs d’emploi (cat. A, B, C). Leur nombre a progressé de 23 % par rapport à fin septembre 2008. La situation sur le marché de l’emploi s’est fortement dégradée en 2009, sur- tout pour les jeunes demandeurs d’emploi, les seniors et les jeunes. Les femmes sont jusqu’à aujourd’hui plus épargnées car employées dans des secteurs d’activité moins touchés. Elle sont cependant davantage à occuper des emplois précaires.

Le nombre d’offres d’emploi collectées par le Pôle emploi au cours des neuf premiers mois de 2009 a baissé de 28 % par rapport aux neuf premiers mois de 2008 (contre - 23 % à l’é- chelle de la Conférence Centre).

Les secteurs d’activité les plus touchés par la crise sont celui de l’information et de la communication, les activités de services administratifs et de soutien, l’administration publi- que et le transport et entreposage.

DEFM cat. ABC et A au 30/09/2009 et évol. 2008/2009

Source : Pôle emploi

 

Lyon 3

Centre

Rhône

Nombre de DEFM cat. ABC fin sept. 2009

6 447

43 948

103 196

Dont DEFM cat. A

4 728

31 446

73 609

Evol. 08/09 cat. ABC

+ 23 %

+21%

+ 25 %

Evol. 08/09 cat. A

+ 28 %

+25%

+ 30 %

Evolution de la demande d'emploi cat. A, B, C par population entre fin sept. 08 et fin sept. 09

Source : Pôle emploi

Lyon 3entre fin sept. 08 et fin sept. 09 Source : Pôle emploi Centre +35% +28% +26%

Centre +35% +28% +26% +23% +22% +19% Ensemble DEFM cat. A, B, C moins 25
Centre
+35%
+28%
+26%
+23%
+22%
+19%
Ensemble DEFM
cat. A, B, C
moins 25 ans
50 ans et plus
hommes
femmes
longue durée

Les principaux secteurs d’activité concernés par les offres d’emploi collectées par Pôle emploi au cours des neuf premiers mois de 2009 et évolution 2008/2009

Source : Insee - fichier Pôle emploi

Seuls les secteurs d’activité ayant adressé plus de 100 offres d’emploi figurent dans ce graphique.

-33% Prod. et distrib. d'élec., de gaz, de vapeur et d'air cond. (119 offres) -30%
-33%
Prod. et distrib. d'élec., de gaz, de vapeur et d'air cond. (119 offres)
-30%
-29%
Transports et entreposage (152 offres)
-33%
1%
Activités immobilières (193 offres)
86%
1%
Enseignement (250 offres)
-9%
-12%
Hébergement et restauration (385 offres)
-16%
-30%
Activités financières et d'assurance (389 offres)
-32%
-50%
Information et communication (454 offres)
Centre
-63%
22%
Lyon 3
Autres activités de services (472 offres)
36%
-25%
Commerce, réparation d'automobiles et de motocycles (593 offres)
29%
-4%
Administration publique (597 offres)
-38%
3%
Santé humaine et action sociale (743 offres)
24%
-38%
Activités spécialisées, scientifiques et techniques (1774 offres)
-23%
-31%
Activités de services administratifs et de soutien (1931 offres)
-43%
-23%
Offres tous secteurs (1166 offres)
-28%
Décembre 2009 -
- page 12

Décembre 2009 -

Décembre 2009 - - page 13

- page 13

Cette fiche d’identité économique s’inscrit dans un ensemble de 26 fiches « Les territoires de l’économie lyonnaise » composant le bassin économique lyonnais :

Les 8 Conférences locales des maires du Grand Lyon (hors Centre) :

VAL DE SAÔNE, PLATEAU NORD, RHÔNE AMONT, PORTE DES ALPES, PORTES DU SUD, LÔNES ET COTEAUX DU RHÔNE, VAL D’YZERON, OUEST NORD. LA COMMUNE DE VILLEURBANNE,

LES 9 ARRONDISSEMENTS DE LYON

et 8 structures intercommunales voisines du Grand Lyon :

CC DU PAYS DE L’ARBRESLE,

CC DES VALLONS DU LYONNAIS,

CC DE LA VALLÉE DE GARON,

CC DU PAYS MORNANTAIS,

CC DU PAYS DE L’OZON, SIVOM DE L’OZON,

CC DE L’EST LYONNAIS,

CA PORTES DE LISERE.

, CC DE L ’E ST LYONNAIS , CA P ORTES DE L ’ ISERE .

Les fiches sont réalisées et actualisées tous les deux ans par

l’
l’

www.urbalyon.org

18, rue du Lac BP 3129 - 69402 Lyon Cedex 03

Directeur de publication : Olivier Frérot Référente : Agnès Goux tél : 04 26 99 35 78 – a.goux@urbalyon.org Infographie : Agence d’urbanisme

en partenariat avec la Ville de Lyon.

Vous pouvez les retrouver sur le site internet de

l’

Lyon. Vous pouvez les retrouver sur le site internet de l’ www.opale-lyon.com Les travaux de l’Observatoire

www.opale-lyon.com

Les travaux de l’Observatoire partenarial lyonnais en économie sont l’expression d’un partenariat entre la Communauté urbaine de Lyon, la Ville de Lyon, la Chambre de commerce et d’industrie de Lyon, l’Aderly, le Conseil Général du Rhône, le Medef Lyon-Rhône, le PRES-Université de Lyon, la Chambre de métiers du Rhône, la CGPME, Pôle emploi et l’Agence d’urbanisme pour le dévelop- pement de l’agglomération lyonnaise, en associa- tion avec le Sgar, l’Insee, la Banque de France, l’Urssaf et la Caisse des dépôts et consignations.

Décembre 2009 -

le Sgar, l’Insee, la Banque de France, l’Urssaf et la Caisse des dépôts et consignations. Décembre

- page 14

le Sgar, l’Insee, la Banque de France, l’Urssaf et la Caisse des dépôts et consignations. Décembre