Vous êtes sur la page 1sur 45

INSTITUT INTERNATIONAL POLYTECHNIQUE

& COMMERCE DEPARTEMENT/ PARCOURS


GEOSCIENCES APPLIQUEES ET DE
L’ENVIRONNEMENT

Rapport de stage/ camp de terrain


Congo Brazzaville
(Mont Belo-Dolisie)

Thème : Etude des formations en affleurement pour caractériser et valoriser


leurs potentiels en ressources minérales et/ou en matériau de construction.
• Stagiaire/Apprenant : ONGOTTHAUD Hyacinthe Wealthy

• Filière/parcours : Géosciences

• Option : Mines et Carrières

• Niveau : Licence 1

• Tel : 06-935-9186 Email : Ongotthaudwealthy@gmail.com

Encadreurs :

• Ing. Doctorant Barley Micaèl MOEBO B.

• Ing. DOUMBI MAKAYA Claude

• Ing. MOULOUNGUI Lieunel


Année académique 2019-2020

1
PLAN

- Dédicaces

- Remerciements

- Sommaires
- Liste des photos
- Liste des images
- Liste des abréviations

I-/ INTRODUCTION
I.1- Contexte/justification
I.2- Problème posé
I.3- Objectifs
I.3.1- Objectif général
I.3.2- Objectif spécifique

II- CHRONOGRAMME DES ACTIVITEES DE TERRAIN

III- MATERIEL ET METHODES

IV- RESULTATS

V- CONCLUSION

VI- ANNEXE

2
DEDICACES

Je dédie ce rapport à mes très chers parents, qui m’ont toujours soutenu et
encouragé, car sans eux rien de tout cela ne se serait produit. Ils m’ont appris
ce que c’est que la valeur morale et ont tout investi dans ma formation. Je
dédie également ce rapport à mon cousin qui m'a inspiré tout au long de la
rédaction de mon rapport.

3
REMERCIEMENTS

Tout d’abord, nos remerciements s’adressent au professeur NZIKOU,


promoteur de l’institut polytechnique et commerce, de nous avoir donné
l’opportunité de passer un stage de terrain à dolisie dans le but d’en apprendre
un peu plus au sujet de nos filières respectives ainsi que de renforcer nos
connaissances théoriques par la pratique.

Ensuite, nous remercions vivement nos formateurs ou encadreurs de nous


avoir accordé leur temps, afin de mener à bien le stage. Leur appui, leurs
conseils et observations ont été bénéfique et déterminants pour l’élaboration
de ce travail.

Enfin, les remerciements vont particulièrement à mes ami(es) et collègues,


avec lesquels nous avons non seulement étudier ensemble mais aussi cohabiter
dans une belle atmosphère de paix et de joie.

4
SOMMAIRES

I-/ INTRODUCTION PAGE 10

I.1- contexte/justification PAGE 10

I.2- Problème posé PAGE 10

I.3- Objectifs PAGE 11

I.3.1- Objectif général PAGE 11

I.3.2- Objectif spécifique PAGE 11

Les principales étapes de déterminations d’une zone riche en potentiel minérale

-La prospection ou exploration minière

-Notion de gîtes et gisements

-L’exploitation

II- CHRONOGRAMME DES ACTIVITES DE TERRAIN PAGE 12

III- MATERIELS ET METHODES PAGE 13

IV- RESULTATS PAGE 16

V- CONCLUSION ET PERSPECTIVE PAGE 37

VI- Annexe PAGE 38

5
LISTE DES PHOTOS

Durant notre stage, nous avons eu à travailler sur différents sites. Sur ces sites, des photos
ont été prises. Ces photos sont celles des différents affleurements géologiques observés et
étudiés. Ci-joint ci-dessous les diverses photos.

Site 1, FORSPAK

Photo 1.a- affleurement

Photo 1.b- dolomie bréchique à stromatolithes

Photo 1.c- échantillon de calcaire dolomitique, banc en plaquette

Site 2, Mont belo

-Photo 2.a/ affleurement, vue panoramique

-Photo 2.b/ dolomie blanchâtre (SCIC)

-Photo 2.c/ dolomie bréchique (SCIIb)

-Photo 2.d/ calcaire dolomitique avec intercalation argileuse (SCIIIa)

-Photo 2.e/ calcaire à oolite talqueuse (SCIIIb)

-Photo 2.f/ dolomie en plaquette (SCIb)

-Photo 2.g/ banc massif de loin et en plaquette de près, avec la présence des boudins silexites
(SCIIIC)

-Photo 2.h/ échantillon de la série SG

-Photo 2.i/ zone de transition

-Photo 2.J/ individualisation des minéraux arrondies de la série SG

6
Site3, Carrière de lissanga

-Photo 3.a/ affleurement

-Photo 3.b/ échantillon de quartzite

-Photo 3.c/ échantillon de grès quartzeux

Site 4, Point carré

-Photo 4/ affleurement

-Photo 4.1/ échantillon d’argile

-Photo 4.2/ échantillon de sable argileux

-Photo 4.3/ échantillon d’arkose

-Photo 4.4/ zone creuse de la première couche, indice de quartz

-Photo 4.5/ échantillon d’argile avec les oxydes de fer comme minéral

-Photo 4.6/ échantillon de quartz blanc prélevé dans la zone creuse, couche (1)

Site 5, CFCO

-Photo 5.1/ affleurement 1

-Photo 5.2/ affleurement 2

-Photo 5.3/ affleurement 3

-Photo 5.4/ échantillon d’argile rouge

-Photo 5.5/ échantillon d’arkose

-Photo 5.6/ échantillon de la latérite

-Photo 5.7/ échantillon d’argile verdâtre

-Photo 5.8/ échantillon d’argile rouge

-Photo 5.9/ échantillon d’argile blanche

-Photo 5.1.0/ échantillon d’argilite

7
LISTE DES IMAGES

Ci-dessous, on observe les coupes lithologiques et lithostratigraphiques des formations


géologiques présentent sur nos affleurements qui ont fait objet de notre étude.

Im 1- log lithologique et lithostratigraphique du site mont belo

Im 2- log lithologique et lithostratigraphique du site point carré

Im 3- log lithologique et lithostratigraphique du site CFCO

Im 4- log lithologique et lithostratigraphique du site forspak

Im 5- log lithologique et lithostratigraphique de la carrière de lissanga

LISTE DES ABREVIATIONS


SC : schisto calcaire

SG : schisto gréseu

PO : brèche du Niari dite M’PIOKA

HCL : acide chlorhydrique

N : nord

S : sud

O : ouest

E : est

NNO : nord nord-ouest

SSE : sud sud-est

NNE : nord nord-est

SSO : sud sud-ouest

Lat : latitude

8
Long : longitude

Alt : altitude

CFCO : Chemin de Fer Congo Océan

Pt : photos

Pt 1 : photos du site forspak

Pt 2 : photos du site mont belo

Pt 3 : photos du site de la carrière de lissanga

Pt 4 : photos du site de point carré

Pt 5 : photos du site du CFCO

Im : images

9
I-/ INTRODUCTION

I.1- Contexte/justification

La géoscience est l'étude scientifique de la planète terre et de ses nombreux


systèmes géologique naturels. Elle inclut l'étude et l'exploration des ressources
que l'on retrouve sur la terre- les minéraux, le sol, l'eau et l'énergie ou
hydrocarbures.

Partant de ce qui a été dit ci-dessus, les géosciences ont une importance
capitale dans l'étude et l'évolution de la terre. Cependant le rôle ainsi que le
domaine d'application des géosciences, dans notre pays ''CONGO'' en
particulier, sont peu connus du grand public. Ils sont moins valoriser qu'ailleurs
(le CANADA, la France, la Chine, le Sénégal, le Maroc, la RUSSIE, etc.). Ceci étant
dû par le manque d'information, manque d'étude répété sur le terrain, manque
de finance (pour les instituts, les universités surtout publiques), manque de
sociétés privées (tels que : 2i, brgm, etc.) et publiques pour l'investissement
ainsi que l'orientation à la formation des apprenants.

I.2- Problème posé

De nombreuses questions subsistent autour des géosciences, portant sur leur


importance et leurs domaines d'application. Se faisant, est ce que le stage de
terrain dont nous avons pris part nous a permis de comprendre le rôle et le
champ d'application des géosciences ?

10
I.3- OBJECTIFS

I.3.1- Objectif général

Etude des formations géologiques en affleurements pour caractériser et


valoriser leurs potentiels en ressources minérales et/ou en matériau de
construction.

I.3.2- Objectif spécifique

Pour se faire, nous avons eu à utiliser certains principes et certaines méthodes


pour atteindre notre but.

Principes d'identification et de détermination d'une zone riche en potentiel


minéral et/ou en matériau de construction.

La principale méthode utilisée pour la détermination d’une zone riche en


potentiel minérale, est :

-la phase de prospection ou exploration minérale ;

-Phase d'exploration : Cette phase correspond à la phase de cartographie


générale ou régionale qui, consiste notamment en la détermination, la
délimitation et l’échantillonnage du gîte présentant des ressources minérales
qui peut être mis en valeur de façon économique. La méthode couramment
utilisée lors du stage est la prospection au marteau qui est la plus ancienne et la
moins coûteuse. Elle consiste à étudier les formations affleurantes le long des
pistes préalablement établies avec à sa portée une boussole, un marteau, des
réactifs, une loupe, ...

-Notion de gîte et gisement

 Gîte : succession ou une accumulation de minéraux utiles (minerai).

11
 Gisement : on parle de gisement, lorsque le gîte est susceptible d'être
exploité. Autrement dit, c’est l’accumulation de ressources minérales
lorsque la quantité et la qualité permette une exploitation économique.

Différentes études ont été appliquées, utilisées lors de la phase d'exploration.


Parmi lesquelles on a : l'étude minéralogique, l'étude pétrographique, l’étude
structurale, ...

II- CHRONOGRAMME DES ACTIVITES DE TERRAIN

JOURS DATE SITES ACTIVITEES

N°1 11/08/2020 BASE DE VIE Apprentissage et initiation à l’utilisation des


outils de terrain tels que : le GPS, la boussole

N°2 12/08/2020 BASE DE VIE ET Aperçu théorique du massif du chaillu, bassin


FORSPAK ou synclinal du Niari-Mayombe-côtier,
observation et analyse des formations
géologiques dites carbonates.

N°3 13/08/2020 BASE DE VIE Explication et étude sur la lithologie et la


lithostratigraphie des échantillons prélevés à
forspak.

N°4 14/08/2020 MONT BELO Etude et analyse des différentes formations


géologique dites “ SC et SG“ en affleurement.

N°5 15/08/2020 BASE DE VIE Analyse et tracé lithologique et litho


stratigraphique, description et remarque.

N°6 16/08/2020 CARRIERE DE Observation des formations géologique en


LISANGA affleurement,

12
N°7 17/08/2020 POINT CARRE Observation et études des formations
géologiques en affleurement le long de la
RN1.

N°8 18/08/2020 CFCO Observation et études de 3 types de


formations géologiques le long du chemin de
fer Congo océan, résumé du stage de terrain.

N°9 19/08/2020 BASE DE VIE Initiation à la rédaction du rapport de terrain,


plan et explication des différents points.

N°10 20/08/2020 Fin de stage, retour à Brazzaville

III- MATERIELS ET METHODES


Nous avons étudié et observé deux types de formations géologiques, à savoir :
les roches meubles et les roches consolidées.

Les formations géologiques sédimentaires du synclinal du Niari comprennent


des grès et des schistes recouvertes d’une importante série calcaire, puis de la
série gréseuse de la M’PIOKA. La détermination de la nature d’une roche ainsi
que de ses minéraux constitutifs nécessite des informations qui s’obtiennent
suivant plusieurs étapes, à savoir :

La 1ère : l’observation panoramique de l’affleurement (dans le cadre de la


description) ;

La 2e ; description de l’échantillon à travers les études suivantes :

- l'étude minéralogique (propriétés caractéristiques)

-étude structurale

A cela s'ajoute l'utilisation des outils. Le géologue ou l’ingénieur est toujours


équipé d’outils. Parmi les outils indispensables figurent :

- Le carnet de terrain,
13
- L’acide chlorhydrique ‘’HCL’’ (dans le cas échéant) ou autres réactifs,

- lame en acier ou pièce d’argent

- le marteau géologique

- la loupe

- outils de géolocalisation : GPS, la boussole, cartes

DESCRIPTION ET RÔLE DES OUTILS DE TERRAIN

-le carnet de terrain : élément principal et primordial car toutes les


observations, impressions, croquis, schémas et autres informations y sont
reportés.

-le GPS : appareil de géolocalisation par satellite. Il permet de déterminer les


coordonnées géographique (latitude, longitude et altitude) du site sur lequel on
travail.

14
-la boussole : appareil de directionnement et d'orientation.

NORD MAGNETIQUE

NORD GEOGRAPHIQUE

Petit cercle interne


comprenant une petite boule de mercure

-lame d’acier ou pièce de monnaie : elle permet de tester la dureté d’une roche
ou d’un minéral.

NB : la dureté d’un minéral c’est la capacité qu’à ce minéral de rayer ou de se


faire rayer par d’autres minéraux.

- L’acide chlorhydrique ‘’HCL’’ : il produit une réaction d’effervescence en


présence de carbonate. Ce test est indispensable à l’étude de toutes roches
sédimentaires notamment les carbonates.

- la loupe : elle permet d’identifier les principales composantes d’une roche


(minéraux, …)

15
-le marteau géologique : instruments qui consiste à dégager une portion de
roche considérée comme échantillon frais de l’affleurement.

IV- RESULTATS

Jour 1, base de vie

Dans la nuit du 11, après notre arrivée nous avons été initié à l’utilisation de
certains outils de terrain tels que : la boussole et le GPS.

-GPS

Comment enregistrer les coordonnées du GPS

Schéma, étape d’utilisation.

Allumer → page→ satellite → mark → note → done

NB : avant de marquer un point, il faut se rassurer de la précision

16
-Boussole

La boussole permet de déterminer la direction et l’orientation. Celle-ci nous a


servi dans le cadre de l’affleurement. Les étapes d’utilisation sont les suivantes
:

- Premièrement on pointe l’affleurement avec le nord géographique


- Ensuite pour lire la direction, on stabilise le mercure qui est dans un p’tit
cercle et on lit de cette façon NORD… ou …°NORD
- L’orientation n’est autre que la perpendiculaire à la direction. Celle-ci est
lue en fonction de la rose des vents, suivant la perpendiculaire.

Site forspak

Heure : 9h28

Coordonnées géographique

Lat : S04°10’15,3“

Long : E 012°37’34,4“

Précision : 3m

Alt : 297m

Orientation : NN0-SSE
17
L’étude sur le site de forspak s’est fait sur 3 affleurements. Les analyses ainsi
que le test à HCL, ont prouvé qu’il s’agit bel et bien de roches sédimentaires
dites carbonates.

Les trois (3) affleurements présentant des bancs distincts ainsi que des formes
distinctes, présentent les mêmes formations géologiques faisant partie de la
famille des SC.

Affleurement n°1

DESCRIPTION

Famille : roche sédimentaire, carbonaté

Banc : massif

Test à l’acide chlorhydrique à froid : faible effervescence

Tes à l’acide chlorhydrique à chaud : forte effervescence

Conclusion : il s’agit d’une dolomie calcareuse. L’affleurement et le milieu sont


riches en calcium et en magnésium.

Affleurement n°2

18
Famille : roche sédimentaire, carbonaté

Nature du banc : en plaquette.

Test à l’acide chlorhydrique à froid : faible effervescence

Test à l’acide chlorhydrique à chaud : forte effervescence

Nom de la roche : dolomie calcareuse

A savoir : au niveau de l’affleurement présentant un banc en plaquette, nous


avons observé une roche de couleur dure dite ‘’ dolomie blanchâtre’’ après
analyse et test au HCL.

Affleurement n°3

19
Famille : roche sédimentaire carbonatée

Test au HCL à froid : faible, effervescence

Test au HCL à chaud : forte effervescence

Nature ou nom de la roche : SCIIb (dolomie bréchique à stromatolithe)

Conclusion : la description pétrographique macroscopique nous montre que sur


le site de forspak, est essentiellement constitué de schisto calcaire soit des
dolomies parfois calcareuses riche en magnésium et en calcium, avec comme
minéral la calcite.

Mont belo

Heure d’arrivée : 9h33

Lat : S 04°09’09,8 ‘’

Long : E 012°54’51,8’’

20
Alt : 210m

Précision : 3m

Direction : N 340

Orientation : ESE-ONO

ESE
ONO

14m

2m

55m

Picture take by, ONGOTTHAUD hyacinthe wealthy

DESCRIPTION

Types de formations : roches consolidées

Sur ce site, nous avons eu la chance d’observer, d’étudier et d’analyser les


roches de la série schisto calcaire ainsi qu’une zone dite ‘’zone de transition’’
qui est la base de la série SG.
21
Les diverses formations rocheuses observées se présentent comme suit :

VOIR LOG LITHOLOGIQUE dans l’annexe (Im 1)

-dolomie en plaquette (SCIb)

-dolomie blanchâtre (SCIc)

-dolomie de couleur grise claire et grise foncé (SCIIb)

-calcaire dolomitique avec intercalation argileuse (SCIIIa)

-calcaire à oolite talqueuse (SCIIIb)

-dolomie massive de loin, de près en plaquette (SCIIIc), avec la présence des


boudins silexite

- (SCIV) zone de transition, tranchée de terrain comprise entre SCIII et le


conglomérat brèche du Niari (PO).

NB : au niveau de la zone de transition, nous avons observé un début


d’individualisation des minéraux arrondis pour les uns et anguleux pour
d’autres mais qui perdent leurs angles.

Carrière de lissanga

Heure d’arrivée : 9h15


Lat : S 04°11’13,9’’
Long : E 012°36’20,9’’
Alt : 338m
Précision : 3m

Direction : N 220

22
Orientation : NNO-SSE

1m70

Longueur : 18500cm

Description

Nous avons observé deux types de roches en fonction de la constitution de


leurs minéraux.

Echantillon 1
23
-Nature de l’élément : sable

-Type de formation : roche consolidé

-Etude minéralogique : propriétés minéralogiques

• Couleur : incolore
• Système cristallin : maille hexagonale
• Eclat : brillant
• Clivage : absence de clivage
• Dureté : forte
• Transparence : aucune
• Forme : automorphe
• Test au HCL : aucune effervescence
-Nature du minéral : quartz

-Nom de la roche : GRES QUARTZEUX

Echantillon 2

-particularité de l’élément : grain de sable

-type de formation : roche consolidé

Etude minéralogique

• Couleur : limpide, blanche


• Système cristallin : maille hexagonale
• Eclat : brillant
• Clivage : absence de clivage
• Dureté : forte, raye l’ongle
• Transparence : aucune
• Forme : automorphe

Test à HCL : aucune effervescence

24
-nature du minéral : quartz

-nom de la roche : QUARTZITE

CONCLUSION : l’affleurement présent observé est constitué des roches


sédimentaires dont le grès quartzeux ainsi que des roches métamorphiques
dont le quartzite.

Remarque : Sur certaines zones, ainsi que sur les échantillons prélevés, des
veines de quartz ont été déterminé ce qui nous emmène à croire ou estimer la
présence et la formation d’un gîte susceptible d’être exploité.

A savoir : le quartzite, c’est la roche métamorphisée du grès.

Le grès est dit quartzeux, parce que les minéraux constitutifs ou les grains de
sable sont unis entre eux sans la présence d’un quelconque ciment.

POINT CARRE

Heure d’arrivée : 8h22

Lat : 33M0239607

Long : 9540274
Alt : 333m
Précision : 3m
Direction : N 195
Orientation : NNE-SSO

25
(4)

(3)
ANTICLINAL

(2)

(1)

SYNCLICAL

PLAN DE FAILLE

MUR TOIT

26
ARGILE

Arkose blanc

DESCRIPTION

L’affleurement observé se présente en 4 couches bien déterminées les unes par


rapport aux autres. Celui-ci comprend, est constitué de, 3 éléments rocheux
dont deux types de formations géologiques. Entre la première et la deuxième
couche, il y’a une zone de transition comportant un élément rocheux.

1ère couche

Echantillon 1
-nature de l’élément : Particule argileuse -Type
de formation : roche meuble
ETUDE MINERALOGIQUE
• Couleur : jaune
• Éclat : gras
• Clivage : présence de clivage
27
• Dureté : faible
• Transparence : opaque

Propriétés mécanique

La roche observée présente des propriétés mécaniques particulière : elle


happe à la langue, tâche la main lorsqu’on la touche, a un contact collant,
absorbe l’humidité, forme une pâte à l’eau. Elle est alors plastique
(malléable).

Observation à la loupe

Fines particules.

-nom de la roche : VASE ARGILEUSE

Echantillon 2 (prélevé dans une zone creuse)

-nature de l’élément : argile ferrique, avec des indices d’oxyde de fer (hématite
ou magnétite) qui donne la coloration orangée à rouge.

2ème couche

Echantillon 1
-nature de l’élément : grain de sable
-type de formation : roche consolidé immature

Remarque : au touché, cette roche tâche à la main et happe à la langue.


Caractéristique d’une argile. Ce qui implique que les minéraux constitutifs de
celle-ci sont unis grâce à un ciment argileux.

28
ETUDE MINERALOGIQUE

• Couleur : blanc laiteux


• Système cristallin : hexagonale
• Eclat : vitreux et blanc
• Clivage : aucun
• Dureté : forte, 7 sur l’échelle de MOH
• Transparence : translucide
• Forme : automorphe

-nature du minéral : QUARTZ

-nom de la roche : GRES ARKOSIQUE

NB : entre la première et la deuxième couche, on observe une zone de


transition comprenant comme formation géologique, un sable argileux.

3ème couche

Nature de l’élément : grain de sable.

Type de formation : roche meuble

Etude tectonique

Observation1 : au cours de la phase d’observation qui nécessite une vue


panoramique de l’affleurement, des plis ont été observé au niveau de la
première couche présentant des roches argileuse.

29
NB : Les plis sont des déformations sous l’effet des contraintes. La présence des
plis montre que la déformation subite par la roche est : la tectonique de
compression.

Il existe deux types de plis : anticlinal et synclinal.

Observation2 : nous avons aussi observé une cassure accompagnée d’un


déplacement relatif des deux compartiments de la couche 2. L’un des deux
compartiments de la couche 2 présentant des grès arkosiques, se retrouve dans
la couche 1.

NB : l’affaissement relatif du toit par rapport au mur est caractéristique de : la


faille normale. Le compartiment qui s’affaisse, présente de l’arkose altéré, d’où
l’explication de la couleur blanche.

Observation3 : sur la première couche, précisément dans la zone creuse, nous


avons observé des indices de quartz se présentant en veines.

CHEMIN DE FER CONGO OCEAN

Le long du CFCO, trois types d’affleurements ont fait l’objet de notre étude.

AFFLEUREMENT 1

Heure d’arrivée : 8h38

Lat : 33M0242725 N

Long : 95363570 E

Alt : 364m

Précision : 3m

30
Direction : N 75

Orientation : SSE-NNO

Pendage : 40°

AFFLEUREMENT 2

Direction : NORD 70

Orientation : NNO-SSE

Lat : S 04°11’13,4’’

Long : E 012°41’11,0’’

Précision : 3m

Alt : 352m

AFFLEUREMENT 3

Lat : S 04°11’00,7’’

Long : E 012°41’12,5’’

Alt : 349m

Précision : 3m

AFFLEUREMENTS TYPES DE DESCRIPTION NATURE NATURE OBSERVATION


FORMATIONS PETROGRAPHIQUE DU DE LA
OBSERVES MINERAL ROCHE

N°1 ROCHE -nature de QUARTZ GRES Indice de quartz.


CONSOLIDE l’élément : grain de ARKOSIKE Tâche au touché
IMMATURE sable jaune, happe à la
langue,
-Couleur : jaune caractéristique
d’une argile. Donc,

31
-système cristallin : Présence d’un
hexagonale ciment argileux qui
sert de lien entre les
-éclat : blanc
minéraux de quartz.
-clivage : absence
On observe une
-dureté : forte alternance de
l’arkose et de l’argile.
-transparence : Cette alternance
transparent à s’est faite de
opaque manière horizontale
dite
-forme :
VARIATION
automorphe
LATERALE DE FACIES
-magnétisme :
Aucun

-test à HCL :
Aucune réaction
d’effervescence

ROCHE -couleur : rose Argile Argile de L’observation à la


CONSOLIDE minérale couleur loupe montre la
-éclat : gras rougeâtre présence des
qui tend particules fines
-clivage : présence
vers le
de clivage
rose.
-dureté : faible,
tendre

ROCHE -Nature Argile Sable La coloration jaune


MEUBLE d’élément : grain minéral argileux explique la présence
de sable

32
-couleur : blanc, jaune d’un minéral
argileux

-clivage : aucun

-dureté : forte

N°2 ROCHES -nature de l’élément : QUARTZ ARKOSE VARIATION


CONSOLIDES grain de sable LATERALE DE FACIES

-Couleur : blanc

-clivage : aucun

-dureté : forte

-transparence :
opaque

-forme : automorphe

-magnétisme :
aucun

-ARGILE VASE
minéral ARGILEUS
E

-nature de l’élément : -OXYDE DE LATERITE


gravier FER

-couleur : rouge -éclat

-clivage : absence de
clivage

-dureté : forte

-transparence :

-magnétisme : non
déterminé

33
N°3 ROCHE -nature de l’élément : ARGILE VASE Alternance verticale
MEUBLE particule argileuse MINERAL ARGILEUS de l’argile, de
E l’arkose et de la
latérite.
ROCHES Oxyde de fer Latérite
CONSOLIDEES -Nature de l’élément : (hématite ou
gravier magnétite)

-Couleur : Rouge

-clivage : aucun

-dureté : forte

-transparence : aucune

-magnétisme : non
déterminé

Le long du chemin de fer Congo océan, précisément au niveau de l’affleurement


n° 3, nous avons observé et étudié différents types d’argiles à savoir : l’argile
jaune, l’argile rouge, l’argile verdâtre et une fine quantité d’argile blanche.

NB : seule l’argile verte n’est pas été retrouvée sur l’affleurement.

Remarque : une différence entre les sites a été faite au niveau de la


présentation et l’ordre d’apparition des formations géologiques sur un
affleurement. Sur les précédents sites, l’ordre de succession ou d’apparition
des roches s’observait verticalement. Cependant, sur le site : CFCO ; on observe
un passage horizontal des formations géologiques. Ce phénomène est appelé,
LE PRINCIPE DE VARIATION LATERALE DE FACIES.

34
Au cours de l’observation des différentes argiles, nous avons découvert un
nouveau minéral appelé : PYRITE

PYRITE

35
ETUDE MINERALOGIQUUE

-couleur : rouge ocre

-système cristallin : cubique

-transparence : présence de transparence

PROPRIETES CHIMIQUE

-formule : feso2 (sulfure de fer) fe2so3

NB : la pyrite est le principal minéral accompagnateur du fer

Remarque : présence d’indice de fer.

36
V- CONCLUSION ET PERSPECTIVES

Tout au long de notre stage de terrain, nous avons mené à bien notre étude sur
les formations géologiques qui se trouvent dans le synclinal du Niari
L’étude de terrain que nous avons eu à faire dans la zone Mont Belo - Dolisie
nous a permis de maitriser, d'appréhender et de comprendre certains
domaines d'études des géoscientistes dans l'application de la géoscience à
travers ses différentes branches. Constat fait de nombreuses personnes
connaissent l'existence des différentes branches de la géoscience ; comme
celles qui se rapporte aux sciences de la terre tel que : la géologie, la
géophysique, la géochimie ; sans pour autant connaitre leur origine.

Le terme géoscience ainsi que ses différents domaines d’application restent


encore un problème voire un mythe (au sens familier) pour bon nombre de
citoyens en particulier CONGOLAIS. Pour ma part, j’encourage les jeunes,
comme moi, passionnés de science, de découverte de s’intéresser à cette
science qui propose et dispose, d’une pluralité de filière intéressante. Dans le
but d’instruire et de sensibiliser les gens à cette science, il est primordial de
faire des études de terrains répété. J’aurai souhaité passé encore plus de temps
à Dolisie dans le but d’en apprendre un plus sur les formations géologiques qui
s’y trouve, j’aimerais aussi découvrir et étudier d’autres zones.

37
ANNEXE

Photo 2f
Photo 4.1

PHOTO 2f

PHOTO 3.b
PHOTO 2.i

38
2
m

PHOTO 5.8

PHOTO 2.g
BOUDIN SILEXITE

PHOTO 2.b

PHOTO 5. 9
PHOTO
2.h

39
PHOTO 3.C

PHOTO 2.J

ZONE De MINERALISATION
PHOTO 4.6
PHOTO 5.7

Photo 2.b Photo 2.e

40
PHOTO 5.6
ARGILE ROUGE,
PRESENCE DES
OXYDES DE FER

2 .e

PHOTO 3.C MINERAL DE QUARTZ

PHOTO 4.5

41
PHOTO 4.1

PHOTO 5.3

Photo 4.3

42
PHOTO
5.1.0

PHOTO 4.3 PHOTO


PHOTO 2.b 1 .C

PHOTO 2.h PHOTO 4.2

43
Im 5

Im 1

44
Im 3
Im 4

45
Im 2

Vous aimerez peut-être aussi